• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Appproximations du procès en racisme de Florent Pagny

Appproximations du procès en racisme de Florent Pagny

JPEG - 55.5 ko
pagny

Disons-le d’abord : Je ne supporte pas Florent ni ses chansons (mis à part la toute première, dont le clip matinal sur notre antique premier téléviseur me mettait en retard au collége. Ceux ci dit la mèche et perfecto ça fait quand même moyen crédible là) ni le bonhomme, franchement pénible.

J’avais même envisagé de monter une manif politico potache devant la Halle Tony Garnier avec une grosse banderole "Paye tes impôts" à l’époque où notre millionnaire refusait de verser un kopeck à la solidarité nationale.

J’avoue par contre que le procès en sorcellerie qu’il lui a été monté hier m’a gonflé, malgré les approximations énormes qu’il a sorti. Sur Chérie Fm, il a déclaré "“Un jour ton môme il rentre à la maison et se met à parler rebeu. C’est pas possible (…) le verlan encore, tout va bien, mais là il n’y a pas de raison. Les mômes ont peur donc ils raccrochent des codes pour ne pas se faire emmerder”. 

Le Nouvel Observateur, magazine vieillissant jamais en retard d’un raccourci crétin et d’autres, en déduisent que Pagny refuse que leur enfant parle arabe et hurlent au racisme. Des sites d’extrême-droite claironnent sur le thème "Il est des noooooooootreeuuh il aime pas les maghrébins comme les autreeeeeeehs." Il y a la un nombre d’erreurs assez conséquents de la part des médias et associations antiracistes, tout comme de la part du chanteur.

1-La langue visée par Florent Pagny n’est pas l’arabe mais ce qu’on appelle en termes politiquement corrects "le sociolecte des banlieues", un mélange d’argot français et de quelques mots d’arabe dialectal. Un langage que d’autres appellent le "zyva", termes dont certaines associations de quartiers se sont emparées avec bonheur. Il y a des phrases du style "Ouaich la Kaalouche elle est grave bonne !" ce qui veut dire "Tu as vue, cette demoiselle afro-caraibéenne est bien faite de sa personne".

On est loin de donc loin de la langue arabe et des textes de Nâzik al Malâ’ika Salâh ou ’Abd al Subbûr. On ne sache pas que la langue visée par Pagny formule des mots et des phrases telles que "Lorsqu’en Orient, naît la lune Les blanches terrasses s’assoupissent Dans des amas de fleurs, Les gens abandonnent leurs échoppes Et vont ensemble A la rencontre de la lune. Ils portent leur pain, leur phonographe Et les accessoires de leur drogue Jusqu’au sommet des montagnes. Ils vendent et achètent Rêves et rêveries Et se meurent Quand la lune est en vie. Que fait de mon pays Un filet de lumière ?" du poéte Syrien Nizar Qabbani. Ou alors la chose nous aura échappé.

Le "rebeu" de Pagny n’est pas plus l’arabe littéraire, c’est la d’ailleurs où l’expression du chanteur est sujette à caution, qu’elle n’est la langue ou le patois des maghrébins de France. Ceux-ci, n’en déplaisent aux antiracistes approximatifs tout comme à l’extrême-droite, parlent pour la plupart tout simplement français. Bref, que le chanteur aie envie que son fils s’exprime autrement que par un argot certes inventif mais chaotique est son droit.

2-Quand bien même Florent Pagny n’aurait-il pas souhaité que son fils apprenne l’arabe littéraire que cela n’en fait pas non plus un disciple de Le Pen. Le MRAP demande-t-il des excuses à chaque parent qui veut que son fils fasse allemand en deuxième langue et pas espagnol ? Il ne faut pas exagérer non plus.Aurait-il du dire obligatoirement la phrase inverse "Je souhaite, j’espère que mon fils parle ’rebeu’" ? Dois-t-on avoir "argot des quartiers première langue" en obligatoire ?

3-Peu de gens se sont penchés sur la deuxième partie de la phrase du chanteur "Les mômes ont peur donc ils raccrochent des codes pour ne pas se faire emmerder”. La phrase est bêtement généralisante. Si elle était complétement réelle, cela voudrait dire que TOUS les écoliers de France parlent l’argot des cités et que partout ceux qui s’y refusent sont brimés . Ce qui n’est évidemment pas le cas. Le chanteur est ici ridicule et parano.

Reste que dans certains établissements, surtout situés dans des quartiers populaires à forte population la norme peut en effet être celle-ci et les élèves non issus de la culture maghrébine dans ces lycées ghettoïsés être victimes de discriminations. La solution passe par un regard réaliste et non angélique. Elle passe aussi par une éducation nationale de qualité, qui ne peut être financée que si il n’y pas trop de gens qui rechignent à payer leurs impôts, hein Florent Pagny !


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • juluch 10 novembre 2010 14:43

    Disons que ce chanteur, que j’apprécie pas particulièrement non plus, n’a pas tort, et il a même raison !


    Son argent lui permet de vivre hors de nos frontière c’est vrai mais......il a pas tort !

    Quand nos politiques vont dire pareil ??

    Ça serait trop beau !!

    • romain blachier romainblachier 10 novembre 2010 15:31

      dire pareil sur quoi ?


    • juluch 10 novembre 2010 18:54

      Par romainblachier (xxx.xxx.xxx.123) 10 novembre 15:31

      dire pareil sur quoi ?


      Les affirmation du gars Pagny.


    • Massaliote 10 novembre 2010 15:12

      « cela voudrait dire que TOUS les écoliers de France parlent l’argot des cités et que partout ceux qui s’y refusent sont brimés . Ce qui n’est évidemment pas le cas. » Affirmation de bobo-bonobo-à-oeillères. 
      Ceux qui s’y refusent sont brimés . Ce qui est effectivement le cas . smiley


      • romain blachier romainblachier 10 novembre 2010 15:30

        Vous voulez dire que, de derrière votre ordinateur où vous traitez vos contradicteurs de singes derrière un pseudo, TOUS les écoliers de France parlent le jargon des quartiers ? Vous êtes sorti de chez vous récemment ou vous ne croisez jamais d’écoliers ?


      • Massaliote 10 novembre 2010 16:41

        « derrière votre ordinateur » vous prenez bien vos contradicteurs pour des C...s ! J’habite dans la 2ème ville de France et cotoient sans doute plus d’enfants que vous. Sachez que dès le primaire, les élèves français se regroupent pour éviter les problèmes.


      • Gontran Gontran-nonobstant 11 novembre 2010 00:57
        C’est « effectivement le cas » dans certaines classes, dans certains établissements, peut-être dans certain quartiers. Mais la généralisation que vous faites est insensée.

        Sinon, j’aimerais que vous m’expliquiez qui dans un collège de l’éducation nationale française, est « français » et ne l’est pas. Si les « français » se regroupent, vous insinuez donc qu’il existe des établissements scolaires en France ou la majorité des élèves sont étrangers ? Pouvez-vous en citer quelques-uns ?

      • peace06 11 novembre 2010 11:11

        oui, dans le collège ou devait aller mes enfants : 30 elèves, 25 nationalités differentes !!!


      • Gontran Gontran-nonobstant 11 novembre 2010 14:07

        Il y a 30 éléves dans le collége et ils sont pour la plupart (25/30) de nationalité étrangère ? De quel établissement s’agit-il ?


      • Massaliote 15 novembre 2010 09:04

        Gontran, c’est façile, les Français sont ceux qui se reconnaissent comme tels. Ils ne vont PAS crier « la France t’es foutue, la jeunesse est dans la rue » comme j’ai pu l’entendre.


      • glopy1 15 novembre 2010 14:43

        gondrand.. c’est bien le lache dans picsou qui balance tout le temps...

        alors pour ta gouverne, école de maternelle de saint denis en 1992, la directrice etait une de mes connaissance, 92 % d’etrangers (de souche) 28 nationalités, 35 ethnies. Son dicrours consistait a dire entre ceux qui ne parlent pas français, ceux qui ne parlent ^pas du tout, comment je peux faire pour un enseignement potable (et non monsieur elle ne postait pas sur français de souche, c’est un constat et non un discours qui se voulait rasciste).

        apres on ne met pas les bons petits blancs ensemble. les villes de la banlieue nord et est (ancienne ceinture communiste bien souvent) avaient accepté les immigrés. Les logements sociaux n’ont pas été construit a Neuilly, ceci explique cela.


      • Massaliote 10 novembre 2010 15:14

        Par ailleurs, le jargon dit « rebeu » est-il devenu la langue nationale pour qu’il y ait une telle levée de boucliers ?


        • thaumaetopea 11 novembre 2010 02:14

          On peut dire que c’est devenu la langue nationale dans la mesure où, à la différence du Français, on la parle du nord au sud avec le même accent !


        • romain blachier romainblachier 10 novembre 2010 15:31

          dire pareil sur quoi ?


          • orage mécanique orage mécanique 10 novembre 2010 15:32

            Moi j’habite aux Etats Unis pour pas que mes enfants rentrent de l’école en chantant des chansons de Florent Pagny !


            • jako jako 10 novembre 2010 15:37

               smiley smiley smiley


            • webrunner webrunner 11 novembre 2010 07:41

              moi c’est pareil avec Yannick Noa ... c’est mon chouchou smiley


            • Wazzaa Wazzaa 10 novembre 2010 15:45

              3ème article sur les propos du grand philosophe florent pagny smiley

              Moi je dis chapeau l’artiste, t’as réussi le buzz pour ton retour, on a jamais autant parlé de toi.
              Y’a plus qu’à voir si les ventes d’albums vont suivre.

              Plus sérieusement, je propose qu’on coupe la langue à ceux qui disent des conneries, qu’on coupe les doigts pour ceux qui les écrivent, et qu’on coupe la tête à ceux qui les pensent ...


              • TSS 10 novembre 2010 17:11

                Agoravox :3 articles sur non évenement... !!


                • JJ il muratore JJ il muratore 10 novembre 2010 17:37

                  Si il y a « 3 articles sur un non évènement » cela peut signifier deux choses :
                  ou bien les usagers d’Agoravox sont des cons tout comme les journalistes et ça je ne le pense pas ;
                  ou bien cette déclaration d’un « public-man » fait écho à ce que pensent de très nombreux parents et qui ne peuvent être entendu.
                  Sur ce coup Florent Pagny sert de « caisse de résonnance » ( normal pour un chanteur !)


                  • okidocman okidocman 10 novembre 2010 19:38

                    Ou bien tous les cons du site francedesouche sont venu squatter sur agravox.


                  • pastori 10 novembre 2010 20:57

                    pour conclure cette bordée de conneries, sachez que là ou vont en classe les enfants de pagny, pour peu qu’il en ait, ils ne rencontrerons certainement pas des gosses qui parlent verlan.


                    chez ces gens là , monsieur, on ne cause pas, on parle !

                    d’ailleurs, son coup réussi, pagny s’est empressé de regretter.sur canal +..  « J’ai fait une réflexion un peu bête apparemment ». "

                    intéressant d’observer jusqu’où la bêtise des fachos peut aller, si on les frictionne un peu..

                    beau coup de pub, mais on aura bien rigolé. si l’on peut dire.

                    • juluch 10 novembre 2010 21:11

                      intéressant d’observer jusqu’où la bêtise des fachos peut aller, si on les frictionne un peu..


                      Lol !!
                       Les fachos !!?? Vous savez au moins de quoi vous parlez ??

                      L’expression favorite du politiquement correct !! Les fachos ! les fachos ! les fachos !!

                      Ah ! Ah ! Ah !

                      • pastori 10 novembre 2010 21:21

                        tiens en voilà un qui se sentirait visé !!


                        mais mon pote, ça n’existe pas les fachos ! c’est une légende !
                        pourquoi tu tousse ? smiley

                        • juluch 10 novembre 2010 22:43

                          Moi visé ?? même pas !! 



                          Je me marre mon petit !! Je me marre !!

                        • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 11 novembre 2010 12:09

                          Quelle préchience, votre fachicule de pensées en dechente qui s’immichent dichernantes dans indicible, tel un achenseur fiscal.


                          C’est fachinant.

                        • juluch 11 novembre 2010 12:30

                          Par l’Omnivore Sobriquet (xxx.xxx.xxx.168) 11 novembre 12:09

                          Quelle préchience, votre fachicule de pensées en dechente qui s’immichent dichernantes dans indicible, tel un achenseur fiscal.


                          C’est fachinant.


                          T’as fumé la moquette fiston !!

                          lol !!!

                        • gonehilare gonehilare 10 novembre 2010 21:43

                          Vraiment des comiques ses journaleux, contempteurs de ce qui n’est pas leurs valeurs et gardes-chiourmes autodéclarés de la bienpensance !

                          Les premiers à faire jouer les relations pour préserver leurs moutards des inconvénients de la « mixité », façon tribu Ouaich Ouaich !
                          Pour les amnésiques : La Carte Scolaire / « L’Ecole des resquilleurs » - M6 Capital - 4 Fév.2007.


                          • furio furio 10 novembre 2010 22:07

                            moi j’interdis à mes enfants d’acheter de la « musique » du renflo gnypa ! 

                            Pas d’argent à mettre dans la poche de ce guignol qui se dit chanteur ! 


                            • Gontran Gontran-nonobstant 11 novembre 2010 01:17

                              Bah c’est toujours la même histoire après tout.

                              Les vilains arabes et noirs de banlieue qui embêtent les bons petits blancs et les force à parler un affreux dialecte composé essentiellement de mots arabes et d’argot français. BRRR !!!! Quelle horreur !!!! Mon Dieu qu’allons-nous faire !!??? Que quelqu’un nous aide pitié !!! Nicolas, ou êtes-vous, notre sauveur !!! Jean-Marie, vite, ils vont finir par tous nous avoir !!

                              Trêve d’ironies. Ne serait-il pas temps de tourner cette page et de réaliser que les jeunes gens dont nous parlons sont tous français, les blancs, les noirs, les autres, ceux qui parlent le « zyva » et ceux qui ne le parlent pas, ceux qui ont des problèmes et ceux qui en ont moins.


                              Les jeunes qui parlent le zyva, je pense que pour la plupart, on peux faire les constats suivants : 

                              Ils manquent de culture. Oui, on les gave de mac-do, d’ipod et de clips de mauvais rap dans lesquels on glorifie la pognon mal-aquis, le machisme et on fait passer le banditisme pour une subversion anti-système, pas étonnant. 
                              Ils manquent d’éducation. Oui, familles monoparentales, parents immigrés, cas sociaux, pauvreté, familles nombreuses, toute une série de facteurs convergents qui expliquent parfois une partie du problème.
                              Ils manquent d’instruction. Oui, l’école n’est pas la même pour tous. Elle n’est pas terrible dans les beaux quartiers, alors dans les banlieues, je vous laisse imaginer. L’éducation nationale est quasi laissée à l’abandon comme tous les services publics.

                              Alors qu’est-ce qu’on en fait de ces français qui cumulent ces problèmes ? On leur enlève la nationalité ? On les « renvoie dans leur pays » ?
                              Ou on se bouge pour leur donner la culture, l’éducation et l’instruction dont ils ont besoin ? 

                              Les réseaux d’éducation populaire, des associations de quartier, des assos culturelles, des clubs sportifs, des anonymes et certains élus locaux le font. Si vous voulez une issue au problème, il serait bien plus logique de le faire aussi plutôt que de pleurer sur cette jeunesse décadente, ces « non-français » que certains méprisent, la plupart du temps par méconnaissance.

                              La critique est aisée, comme dirait l’autre. On en serait peut-être pas la si tout le monde faisait un effort de compréhension et passait un jour ou deux de temps en temps dans une structure d’insertion sociale.

                              • logan 11 novembre 2010 01:56

                                Salut, les associacions et les initiatives collectives ou individuelles ne sont pas une solution. La solution ne peut qu’être politique. Donc d’abord si vous cessiez de glisser un bulletin de vote dans l’urne pour envoyer au gouvernement des gens qui ne veulent rien faire ou qui ne savent pas quoi faire ça serait déjà un bon début, ou si vous vous déplaciez pour voter pour le parti de gauche au lieu de vous abstenir bêtement de vous exprimer tout en vous étonnant ensuite que rien ne s’améliore.

                                Le premier souci c’est de redonner au peuple français du travail et un avenir déjà. Parce qu’évidemment c’est surtout la violence du chomage qui déstructure toute notre société et qui développe les réflexes communautaires et antisociaux.

                                En même temps il faut créer des liens entre les différentes communautés culturelles qui se développent, ( de manière naturelle dans toute société humaine ), et les meilleurs liens qui ont ce genre de vertu ce sont les liens de solidarité. Il faut donc développer toutes les formes de solidarité et en particulier, au niveau politique, la solidarité nationale et les services publics.
                                Ces liens ne peuvent pas exister si les gens des différents groupes humains qui composent une grande vaste et complexe société comme la nôtre ne se rencontrent jamais et s’ils restent enfermés dans leurs groupes respectifs.

                                Pour éviter un tel repli communautaire il faut organiser une mixité sociale à tous les niveaux de la société et à tous les ages, il faut une mixité urbaine et donc du volontarisme politique pour l’organiser et la mettre en oeuvre, il faut une mixité à l’école et dans l’éducation, il faut rétablir un service militaire et citoyen pour permettre une mixité au moment du passage à l’age adulte, leur donner ainsi un repère très important pour améliorer leur confiance en eux même, et aussi pour former les citoyens à l’utilisation des armes ( on ne sait jamais une dictature est vite arrivée ) et faire leur éducation civique, et enfin il faut une mixité au travail.

                                Puis finalement, il faut que tous ces groupes aient le sentiment d’appartenir à une seule et même communauté, c’est pourquoi il faut refonder notre république, c’est ce que nous organiserons en réécrivant la constitution d’une VIème république, grâce à la convocation d’une assemblée constituante citoyenne à laquelle il sera interdit à tout politicien ayant participé aux institutions actuelles de participer, et il sera même interdit aux citoyens qui feront partie de cette assemblée constituante de participer ensuite aux pouvoirs institués. Nous réhabiliterons l’utilisation du référendum, et nous ferons participer directement des citoyens aux institutions et à l’élaboration de la loi.

                                Bien sur tout cela n’a rien d’exhaustif, mais ce sont des exemples pour prouver que si eux ne savent pas ce qu’il faut faire, nous au parti de gauche en tout cas on sait, on a les solutions, et on est prêt à en débattre déjà et à les appliquer si on nous octroie l’honneur de nous confier le pouvoir.


                                • logan 11 novembre 2010 12:48

                                  Incompréhension totale du comportement humain. Nos comportements et nos sentiments dépendent totalement des liens sociaux qui existent entre nous et donc n’ont rien de naturels. Si les gens participent à une vaste refondation républicaine, s’ils se rencontrent pour discuter de l’avenir commun dans de nouvelles institutions qu’ils auront participé à élaborer eux même, si on leur donne la parole pour prendre des décisions communes assez régulièrement et si les décisions communes sont suivies d’effet comme cela doit être le cas dans toute véritable démocratie, si les services publics dont on se sert tous les jours sont gérés et utilisés de manière commune, alors le sentiment de citoyenneté et d’appartenance à une seule et même communauté, à un seul et même peuple, peu importe nos affinités culturelles respectives et différentes, se développe bel et bien, tandis que si au contraire on vit dans une société du chacun pour soi, dans une dictature de l’argent, où se développent des inégalités, où la solidarité recule, forcément au contraire se développent des sentiments de replis communautaires que l’on peut clairement observer et vivre aujourd’hui, et tous les comportements anti sociaux qui vont avec, toute la violence qui en découle, et oui la façon dont on organise la société influe directement sur nos comportements, désolé de vous l’apprendre ... mais c’est comme ça ... c’est ça la civilisation ... c’est une construction sociale ...


                                • Gontran Gontran-nonobstant 11 novembre 2010 14:16

                                  Je ne suis pas d’accord avec l’ensemble de votre propos, et j’y vois surtout une posture intellectuelle qui n’engage à rien. Si tout le monde pense comme vous, rien ne change. 


                                  « les initiatives individuelles ne suffisent pas, il faut que les politiques mettent fin au chômage, qu’on soit tous solidaires, qu’on arrête d’être xénophobe et qu’on reconstruise la république ». Oui mais comment ? Il faut ci, il faut ça, ok, mais on commence par quoi ? Comment ? Avec qui ?

                                  Que les initiatives des citoyens, par la voie associative notamment, ne puissent pas solutionner la totalité du problème, c’est indéniable. Mais qui d’autre ? Les politiques ? De gauche comme de droite ils sont complices de la situation actuelle, qui renforce leur pouvoir.

                                  Si ça change un jour, ça changera par le bas et pas par les urnes. C’est notre responsabilité de citoyen de bouger notre petit derrière pour essayer de faire changer un peu les choses.

                                • ricoxy 11 novembre 2010 11:42

                                  De deux maux (mots), il faut choisir le moindre. Mieux vaut parler l’hispano-américain de Miami que le verlan de banlieue. Surtout avec un accent effroyable. LP (que je n’apprécie pas particulièrement) a fait le bon choix.


                                  • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 11 novembre 2010 11:47

                                    L’éducation nationale pour être de qualité, n’a pas vraiment besoin de plus de moyens, Florent Payeur ou pas.


                                    Besoin de nettoyage à la tête pour changer de priorités : être instruit et indépendant et capable se s’insérer comme de marcher seul, et non être une Eduknaz = machine à niveler les différences réelles en vue de l’éco-citoyenneté unisexe mondiale pilotable au stimulus-réponse. 
                                    Besoin de beaucoup, de beaucoup de têtes qui tombent là bas rue de Grenelle et de chaises qui valsent un peu partout.

                                    Il faut voter pour ça.

                                    Ce n’est pas l’UMPS, ni les éco trotskos i cocos, qui en sont capables. Ne le peuvent, ni ne le veulent, ni ne savent.
                                    La conclusion elle est claire, et je l’ai déjà tirée entre les deux tours fin avril 2002.

                                    • Eusèbe 11 novembre 2010 13:04

                                      Les « patois » ne sont pas un problème en eux-mêmes si on est capable de parler aussi correctement le français. Par contre, mélanger deux langues sans en maitriser correctement une seule devient un handicap.


                                      • Gontran Gontran-nonobstant 11 novembre 2010 14:20

                                        Il suffit de faire un tour sur Skyblog ou dans les téléphones de nos têtes blondes pour réaliser qu’utilisateur du « patois » ou pas, la maîtrise du français laisse à désirer. C’est la mauvaise connaissance du français qui participe à la propagation du « patois », pas l’inverse.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès