• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Après les « sans-dents » de Hollande, la « prime exceptionnelle » de Valls (...)

Après les « sans-dents » de Hollande, la « prime exceptionnelle » de Valls et les « illettrées » de Macron…

Le puits sans fond de l'indécence ploutocratique

Hollande, Cahuzac, Morelle, Thévenoud, Macron, Cambadélis… et hier à peu près la même longue liste, mais en version UMP… cette caste, cette oligarchie, bien plus encore cette ploutocratie est décidément désormais totalement irrécupérable… bien au chaud dans les luxueux palais de la République pendant que les Français trinquent et paient la facture, LEUR facture, totalement hors-sol, complètement déconnectés des réalités, parce qu’ayant en réalité touché le jackpot quasi définitif sous prétexte qu’ils ont été, même une seule fois, élus (ou souvent d’ailleurs tout simplement nommés). Avec leurs très confortables salaires qui ne connaissent pas la crise, leurs cumuls de mandats, leurs avantages plus ou moins connus (et plutôt moins que plus d’ailleurs), leurs appartements de fonction de prestige (ou leurs HLM trois étoiles à loyers ultra-modérés ), leurs véhicules du même nom et généralement de la même classe, leurs pleins d’essence à l’œil, leurs voyages gratuits en train, en avion et un jour sans doute en fusée, leurs jetons de présence, leurs vrais-faux frais, leurs assurances en béton armé, leurs retraites ultra-privilégiées… avec leurs collaborateurs et bien plus souvent encore leurs collaboratrices familiales, qu’elles soient épouses, concubines ou simplement petites camarades de cinq à sept, tous et toutes très grassement rémunérés - bien que généralement aucunement qualifiés - par l’argent public, très souvent pour des emplois du reste totalement virtuels… avec leurs amendes impayées, leurs loyers oubliés, leurs comptes en Suisse dissimulés, leurs impôts « omis », leurs déclarations de patrimoine bidonnées… avec leurs allez-retours du public au privé pour des postes plus ou moins fictifs où ils n’auront souvent, et sans même avoir à seulement faire acte de présence, qu’à user de leur influence et de leurs réseaux au bénéfice de leur généreux « mécène professionnel »… avec leurs passe-droits en veux-tu en voilà : places gratuites à Roland-Garros ou pour la finale du championnat de France de football ou de rugby, selon les goûts, sièges VIP aux premières théâtrales ou cinématographiques, participations aux sauteries jet set du festival de Connes, factures très souvent impayées dans les meilleurs restaurants de France… avec encore et surtout leur Club du Siècle, leurs Young Leaders, leur Bilderberg, leurs loges maçonniques qui initient et souvent imposent scandaleusement les Lois de la République, leurs dîners du CRIF, j’en passe et des plus écoeurantes … quand ce n’est pas carrément, dégueulassement, ignoblement, leurs penchants à jamais impunis pour le tourisme sexuel en Tunisie, leur « amour » pour les enfants handicapés mentaux dès lors qu’on peut s’« ébattre » joyeusement avec eux dans un Coral ou leur passion dévorante pour les boxeurs Thaïlandais de «  quarante ans  »… arrêtez-moi je vais vomir !

La « prime exceptionnelle » de Manuel Valls

Oui, ils vivent désormais dans un autre monde, sur une autre planète, nos « élus » et qu’ils soient (ou pas d’ailleurs) de ce « peuple » qui n’est pas celui « de France » : peu importe, puisqu’ils sont presque tous prêts à ramper à ses pieds année après année, docilement, servilement, dans ces tristement fameux dîners annuels, qu’ils soient députés, sénateurs, ministres ou Président de la République, merde quand même ! Oui, décidément, ils ne vivent définitivement plus dans le même monde que nous.

Ainsi de notre petit caudillo catalan de Premier Ministre qui, lors de son discours de politique générale, mâchoire crispée, yeux exorbités et figure rouge comme un gratte-cul, a joué les petits Nicolas à la rose, dans une logorrhée sans fin de lieux communs, de poncifs usés jusqu’à la corde, de phrases enflammées mais totalement creuses, nous a annoncé, et apparemment « fier comme si il avait un bar tabac », deux mesures sociales de derrière les fagots, sensées calmer la grogne de façade des fumeux bien plus que fameux « frondeurs » du Parti Socialiste : accrochez-vous à vos chaises, c’est du très lourd !

La première mesure ? Une revalorisation à hauteur de 800 euros du minimum vieillesse. La seconde ? Une «  prime exceptionnelle » pour les retraités percevant une pension de moins de 1 200 euros par mois. Ce qui donne dans le premier cas une « revalorisation » de … huit euros par mois pour les « minimum vieillards » ! Et dans le second une « prime exceptionnelle  » (sic) de… quarante euros pour l’année ! Oui, vous avez bien lu, quarante euros… soit 3,33 euros par mois ! Rappelons tout de même ici que l'exécutif avait annoncé vendredi dernier que les pensions inférieures à 1 200 euros par mois ne seraient pas augmentées au 1er octobre « en raison de la faible inflation », avant de dire finalement le contraire suite aux nombreuses protestations, et consentir tout de même à leur donner un « coup de pouce ». Un coup de pouce, en Hollandie, c’est donc… 3,33 euros ! Ca c’est du social, coco ! Pas vrai, les cocus de la gauche qui n’aime pas les riches, mais encore moins les pauvres ?

Macron chez les ploucs : chez « ces gens-là », monsieur, on ne lit pas, et on ne conduit pas…

Et quand on n’en peut plus de tant d’invraisemblable mépris, de tant de cynique indécence, quand on espère que c’est enfin et pour quelques jours au moins fini, ça recommence, et immédiatement ! A chaque jour ne suffit plus sa peine, à chaque heure son dégoût. Car en Socialie hollandienne, les ploucs ne sont pas seulement « sans dents », ils sont aussi sans instruction et sans voiture. L’« ennemi du monde de la finance » milliardaire nommé au Ministère des Finances en remplacement de feu Montebourg, le Macron-économique Emmanuel, de la banque Rothschild, donnait aujourd’hui sa toute première entrevue audiovisuelle, sur Europe 1. Le moins que l’on puisse dire c’est que le bougre l’a marquée d’une pierre noire, et a tout de suite et sans doute définitivement mis les pendules à l’heure : c’est un homme du peuple, près du peuple, pour le peuple ! Evoquant les employées de l’usine Gad en très grande difficulté, notre gaillard a dit ceci :

« il y a dans cette société une majorité de femmes, il y en a qui sont, pour beaucoup illettrées … »

Ajoutant ensuite, et peu de commentateurs l’ont seulement relevé, alors que c’est pourtant en vérité peut-être encore plus révélateur de ce qu'est ce triste individu, encore plus symptomatique de ce mépris de classe hallucinant : « Pour beaucoup, on leur explique vous n'avez pas d'avenir à Gad ou aux alentours, allez travailler à 50 ou 60 km. Ces gens-là n'ont pas le permis de conduire. On va leur dire quoi ? Il faut payer 1.500 euros, il faut attendre un an ? Ca aussi ce sont des réformes du quotidien, ça va créer de la mobilité et de l'activité ».

« Ces gens là »… on pense immédiatement à la chanson du grand Jacques Brel. Il y a un tel mépris de classe dans ces trois petits mots. « ces gens là »... Et elles sentent mauvais aussi, sans doute ? « Salauds de pauvres ! » (1) Et bien ces « illettrés » qui « n’ont pas de permis de conduire » ont tenu à répondre à notre ministre de l’économie pas vraiment solidaire, avec une grande dignité et une sourde colère, comme vous pourrez le voir ci-dessous :

La vraie noblesse est bien celle du coeur, et certainement pas celle du fric. Pour ma part, j’ai envie de dire à ce petit jean-foutre condescendant d’Emmanuel Macron, lui qui est né avec une cuillère en argent dans la bouche, qui devint en un fulgurant éclair milliardaire en jouant, comme un gosse joue au Gameboy, au Monopoly financier d’une économie financiarisée devenue totalement folle... lui qui est passé de l’or de Rothschild à ceux de la République, sans même avoir pris le temps de pisser, ce qu’il fait à présent aujourd’hui comme je pleure sur les femmes « illettrées » : prends garde Macron ! Toi et tes congénères, vous vous êtes gavés d’ortolans pendant que les Français se mettaient à sucer des cailloux… Vous vous êtes vautrés dans le satin pendant que le peuple des invisibles s’en allait vers le ruisseau. Mais toutes les choses, même les pires, ont une fin ! A trop tirer sur la corde, il arrive qu’elle finisse par vous claquer en pleine poire. C’est tout le mal que je te souhaite, à toi et à toute ta caste de nantis qui continue encore et toujours de danser tout en s’empiffrant de petits fours sur le pont du Titanic, quand le petit peuple a depuis un bon moment déjà commencé à se noyer. Oui, prends garde, Macron ! Nous n’avons plus la guillotine, mais il nous reste tout de même deux dernières, deux ultimes armes : le bulletin de vote et la colère de la rue. Et par l'entregent de l’un ou de l’autre, j’en suis absolument sûr à présent, nous allons, à toi et à tous les tiens, vous adresser, très bientôt, un gigantesque coup de pied au cul, à vous en faire claquer les dents ! Ah, ça ira, ça ira, ça ira ! Tous les ploutocrates à la lanterne !

Marc LEROY – La Plume à Gratter

_____

(1) Célèbre et terrible réplique hurlée par Jean Gabin, dans La Traversée de paris, un film de Claude Autant-Lara (1956).


Moyenne des avis sur cet article :  4.22/5   (72 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 18 septembre 2014 08:47

    Et surtout ils vont vendre une partie de la « Française des jeux » et sans doute quelques autres babioles de la couronne pour trouver de l’argent afin d’éviter de dépasser les 2.000 milliards de dette...et certains vont trouver ça très bien comme pour les autoroutes... !


    • Fergus Fergus 18 septembre 2014 09:21

      Bonjour, La Plume.

      Macron a incontestablement commis une maladresse en parlant de l’« ’illettrisme » d’une partie des salariés de GAD.

      Ce n’est pas, pour autant, une raison pour tirer sur lui à boulets rouges pour lui faire payer par ce biais son profil libéral et son passé chez Rothschild.

      Car ce qu’a dit Macron est globalement vrai, et il n’est pas le premier personnage politique à parler de ce problème qui ne concerne pas seulement les salariés de GAD, mais aussi de nombreux autres employés de l’agro-alimentaire en Bretagne.

      J’ai vécu 10 ans à Morlaix, et je me suis rendu très souvent à Lampaul, à Saint-Thégonnec, à Guimiliau, bref là où vivent les personnes concernées, et tout le monde là-bas connaît cette réalité qui n’a pas forcément de conséquences tant qu’il y a du boulot, mais qui devient un handicap important en cas de plan social. C’est cela, et pas autre chose qu’a voulu dire Macron.


      • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 09:45


        Mon cher Fergus,

        je ne suis absolument pas d’accord avec vous ! Le soit-disant illettrisme des employés de Gad n’est absolument pas une vérité révélée, et encore moins avérée. Notre cuistre ministériel a surtout sur ce coup-là une lamentable tendance à confondre illettrisme et sous-qualification. Je vous propose de consulter le lien suivant peut-être à même de nuancer votre propos ?

        http://www.francetvinfo.fr/politique/l-illettrisme-touche-t-il-massivement-les-ex-salaries-de-gad_696461.html#xtor=AL-79-[article]

        Et ce n’est d’ailleurs même pas sur ce point de la mise en avant d’un supposé illettrisme « Gadien » que je le trouve le plus lamentable, comme je le dis dans mon billet : le « ces gens-là ne savent pas conduire » me semble encore bien plus dégueulasse. Je persiste et signe : j’y vois le symptôme aveuglant et obscène d’un mépris de classe absolument révoltant.

        J’ajoute que comme mon patronyme l’indique un peu, je connait aussi un peu la Bretagne « profonde » dont une partie de ma famille est issue , et que j’y connait certes beaucoup de gens simples, mais pas plus d’illettrés qu’ailleurs. Et que tous ou presque savent conduire. On rêve !

        Mais que pensez-vous aussi des « annonces sociales » de Manolo Valls ? N’est-on pas là aussi dans le mépris à front de taureau, dans l’indécence d’une élite désormais totalement coupée du peuple ?

        Amitiés

        Marc LEROY - La Plume à Gratter

         


      • foufouille foufouille 18 septembre 2014 10:08

        « Car ce qu’a dit Macron est globalement vrai, »

        qu’est ce qui est vrai ?

        l’abattoir ferme à cause des allemands qui embauchent des roumains à 4€/h

        ils vont déménagé en allemagne ?


      • Fergus Fergus 18 septembre 2014 10:56

        @ La Plume.

        « le soi-disant illettrisme des employés de Gad ». Précisément, ce n’est pas ce qu’a dit Macron : il a parlé de de « beaucoup » d’employés illettrés mais en aucun cas n’a désigné l’ensemble des employés. Dès lors, on peut débattre sans fin sur le pourcentage à partir duquel on peut employer le mot « beaucoup ».

        Autre chose : je l’ai encore constaté ce matin au bistrot en allant faire mon marché : trop de gens confondent illettrisme et analphabétisme. On peut savoir lire et être illettré dès lors que l’on a du mal à déchiffrer. 2 à 3 millions de nos compatriotes sont dans ce cas, et ce n’est pas leur faire injure que d’évoquer ce qui constitue un handicap réel lorsqu’il faut se reclasser dans les campagnes, parfois à des dizaines de km de chez soi, faute d’autre entreprise locale susceptible d’employer des personnes peu ou pas qualifiées.

        Ajoutons à cela qu’un pourcentage important de personnes très tôt déscolarisées a beaucoup de mal à accepter une remise à niveau qui leur rappelle leur échec de jeunesse, d’où des blocages que j’ai bien connu lorsque j’étais responsable de formation.

        Enfin, si vous avez raison de souligner que la plupart des employés qui vivent à la campagne ont leur permis, c’est loin d’être le cas de tous, notamment dans des entreprises qui emploient des personnes sans qualification particulière.

        Pour toutes ces raisons, je pense que l’aurait dû se contenter de pointer du doigt la maladresse de Macron sans lui faire un tel procès !

        Pour le reste de l’article, entièrement d’accord !


      • Fergus Fergus 18 septembre 2014 11:03

        Bonjour, Tonimarus.

        Désolé, mais la manière dont, en toutes occasions, vous saisissez tous les prétextes pour descendre en flammes tous ceux qui, à vos yeux, ne sont pas les tenants de la politique que vous souhaiteriez voir mise en place (curieusement, la même que la mienne !) ne sert ni vos idées (les miennes en l’occurrence !) ni les progrès des partis de la gauche de progrès. Trop d’excès nuit gravement au nécessaire travail de pédagogie en direction de ceux que l’on veut convaincre. Sectaire vous étiez, sectaire vous restez, et c’est bien dommage !

        Au moins, nous sommes d’accord sur un point ! la politique conduite par les socialistes est calamiteuse !


      • Fergus Fergus 18 septembre 2014 11:14

        Bonjour, Foufouille.

        Entièrement d’accord avec toi, il s’agit là d’un véritable scandale ! Mais cela n’a rien à voir avec la question posée qui était celle du reclassement très hypothétique dans des boîtes à très faible niveau de qualification assez largement absentes (ou peu recruteuses) dans les régions touchées.


      • foufouille foufouille 18 septembre 2014 12:00

        « celle du reclassement très hypothétique dans des boîtes à très faible niveau de qualification assez largement absentes (ou peu recruteuses) dans les régions touchées. »

        avoir des diplômes en plus n’y changerait rien.

        tout est dé-localisable ou presque


      • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 12:00

        @ alex

        « L’auteur tire sur ceux qui sont au pouvoir, ce qui est normal : quand on se met sous le feu des projecteurs, on est plus exposé. Il aurait cependant dû rappeler que ces « élites » ont les mêmes opinions sur le bas-peuple, et s’accordent les mêmes privilèges, qu’ils soient de droite ou de gauche ».

        Vous m’avez lu en diagonale car je l’ai justement fait, et dès la première phrase de mon coup de gueule ! Ou encore quand je compare Valls à son modèle sarkozien. Et quand je parle de ces ploutocrates qui se goinfrent entre deux diners du CRIF ou du Siècle, qui jouissent de privilèges scandaleux et qui sont totalement hors sol, où avez-vous vu que je ne parle que de la Socialie au pouvoir ? L’emploi du mot « ploutocratie » est justement là pour mettre en avant que cette caste de privilégiés se moque comme d’une première dent de lait de ces qualificatifs d’échiquier politique d’un autre temps, aujourd’hui totalement dépassés et dilués jusqu’au presque néant dans le mondialisme financiarisé.

        Votre reproche me semble donc particulièrement injuste, et même carrément à côté de la plaque.

        Mais en vérité, le vrai clivage politique est bien plus aujourd’hui entre ces mondialistes prédateurs et cyniques et les souverainistes qui considèrent encore que c’est encore au peuple, au citoyen de décider. De ces souverainistes, il en existe à « droite » comme à « gauche ». le drame, c’est qu’ils sont infoutus de s’accorder sur l’essentiel, à savoir justement la restauration de la souveraineté nationale, seul cadre d’une possible et véritable démocratie. Commençons par sauver l’essentiel, notre pays, nous pourrons toujours nous chicaner après sur ces notions de droite ou de gauche ! Quand le bateau coule, on ne demande pas à ceux qui sont volontaires pour écoper leurs papiers d’identité ou leur certificat de sensibilité politique. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Les gaullistes et les communistes ont su le faire dans le CNR, et nous serions infoutus de le faire aujourd’hui face à la ploutocratie qui nous trahi et nous méprise ? Qui détruit notre industrie, notre agriculture, notre modèle social, notre identité ? Qui mène le pays à la ruine ? Qui détourne nos institutions ? Qui ignore dans la forfaiture le suffrage populaire (référendum de 2005) ? Honte à nous !

        Salutations

        Marc LEROY - La Plume à Gratter


      • Fergus Fergus 18 septembre 2014 12:00

        Bonjour, Alex.

        Oui, je partage largement ce constat, et j’en suis évidemment navré, tant pour mon pays que pour les classes populaires qui sont les principales victimes d’une politique injuste.

        Entièrement d’accord sur le dernier paragraphe. Mais ce n’est pas de cela qu’il s’agit sur le fond dans « l’affaire Macron ». Ce qu’il a voulu pointer, à juste titre, c’est la très grande difficulté qu’il y a à recaser des personnes victimes d’un plan social dans des campagnes sinistrées où il existe très peu d’offres émanant d’entreprises ayant recours à des emplois très peu qualifiés. Ce qui est indiscutablement le cas du côté de Lampaul-Guimiliau et Sizun. Le problème est que cela a été exprimé maladroitement.


      • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 12:36

        @ Fergus

        « Ce qu’il a voulu pointer, à juste titre, c’est la très grande difficulté qu’il y a à recaser des personnes victimes d’un plan social dans des campagnes sinistrées où il existe très peu d’offres émanant d’entreprises ayant recours à des emplois très peu qualifiés  ».

        Parce que vous croyez peut-être, mon cher Fergus, que dans ces mêmes campagnes, il existe beaucoup d’offres émanant d’entreprises ayant recours à des emplois très qualifiés ? Billevesées !

        La sous-qualification que vous évoquez est un faux-vrai problème. Plus qualifiés, ces ouvriers « qui ne savent pas conduire » seraient tout autant confrontés au chômage. Le vrai problème est bien plus dans ce modèle économique mondialisé, où l’ouverture totale des frontières et la « concurrence libre et tout à fait faussée  » pousse au moins disant salarial permanent. Le vrai problème est dans la compétition sans protectionnisme aucun avec des pays à très bas coût du travail, compétition qui pousse irrémédiablement à la délocalisation industrielle. le vrai problème est dans une caste politico-médiatique qui a voulu cela, et nous a seriné depuis des décennies que l’industrie c’était ringard, fini, que l’avenir était à une société de service et de haute qualification faisant fi de la production, abandonnée à la Chine, à la Tunisie, à l’Inde ou à d’autres. A une oligarchie qui a voulu amener démagogiquement plus de 80% d’élèves à un BAC d’ailleurs totalement dévalorisé, reléguant les moins de 20 % qui reste au statut de sous-hommes condamnés à vie au RSA. Hier, les enfants peu doués pour les études et ceux qui étaient doué pour les travaux manuels avaient des tas de débouchés professionnels, parfois de plus particulièrement créatifs et gratifiants (artisanats). Ceux qui étaient plus ou moins « limités  » intellectuellement pouvaient trouver une place dans la société (cantonniers, contrôleurs de trains, ouvriers à la chaîne, ce qui ne veut pas dire bien évidemment que ceux qui occupaient ces métiers étaient tous « limités  ») et obtenir la dignité à laquelle tout être humain a droit.

        C’est cette transformation lamentable, nihiliste et mortifère de la société, voulue, promue par nos « zélites  » qui est la cause du désarroi des employés de Gad (et de tant d’autres), par leur prétendu illettrisme !

        Amitiés

        Marc LEROY - La Plume à Gratter


      • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 12:37

        @ Alex

        Pas de problème Alex, tout le monde peut se tromper, et nous sommes bien d’accord sur l’essentiel !

        Amitiés

        Marc LEROY - La Plume à Gratter


      • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 12:53

        @ tonimarus

        Fergus ne partage pas mon opinion dans cette lamentable histoire, mais il reste courtois : il n’y a donc pas de raison que je ne lui rende pas la pareille.

        J’ai des idées souvent très arrêtées, parfois sans doute assez radicales sur certains sujets, mais je déteste plus que tout le sectarisme. Il est utile de confronter les points de vue, et lorsque cela peut être fait sans anathèmes et sans insultes sur les fils de discussion, tout le monde y gagne !

        Amitiés

        Marc LEROY - La Plume à Gratter


      • Fergus Fergus 18 septembre 2014 13:15

        @ La Plume.

        Je suis évidemment d’accord sur le fait que les emplois plus qualifiés sont également rares dans de nombreuses contrées à l’écart des métropoles régionales. Mais précisément, cette mise en concurrence renforce encore les difficultés pour les personnes peu ou pas qualifiées à trouver un job lorsque, par malheur, elles sont victimes d’un plan social.

        Que le modèle de société qui nous est de plus en plus imposé par la course aux profits soit une calamité, 100 % d’accord. Mais il y a des moments où l’on parle des grandes orientations de l’emploi, et d’autres où, loupe en main, il faut bien se pencher sur les réalités locales et leurs contingences, notamment dans les lieux à l’écart des bassins d’emploi.

        Bonne journée.


      • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 13:24

        Oups...

        « l’ouverture totale des frontières et la « concurrence libre et tout à fait faussée  » pousseNT au moins disant salarial permanent », « les moins de 20 % qui resteNT » « ceux qui étaient douéS pour les travaux manuels… », et enfin (ouf !) paS et non « par » leur prétendu illettrisme, bien-sûr ! Désolé pour les coquilles en série sur ce message…

         Marc LEROY – La Plume à Gratter


      • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 14:14

        Oups...

        l’influence de l’Auvergnat, sans doute !

         Marc LEROY – La Plume à Gratter


      • TSS 18 septembre 2014 21:16

        « le soi-disant illettrisme des employés de Gad ». Précisément, ce n’est pas ce qu’a dit Macron : il a parlé de de « beaucoup » d’employés illettrés mais en aucun cas n’a désigné l’ensemble des employés.

        On ne mord pas la main qui vous nourrit et ,madoué, il est grassement nourrit par les illettrés ce

        trou du c... !!!


      • mmbbb 20 septembre 2014 10:29

        Et alors les francais ont voulu l ’Europe Nous, nous devons accueillir les Roms les familles Leonarda assumer leur sante leur education et surtout ne pas emettre une quelconque critique puisque la police de la pensee et la pour vous remettre dans le droit chemin L’entreprise allemande est dans son droit certes c’est du dumping social mais en tant qu’employeur je ferai excactement la meme chose Les syndicats francais ne sont jamais opposes les politiques de gauche n’ont jamais constestee et encourage meme l’immigration ( Authin besancenot ..) Dès que Marine Le Pen emmet une opinion tout nos intello comme un seul homme se leve et crie non au repli sur soi etc Cette schiprophrenie imposee par nos politiques assumons la 


      • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») cyrus 20 septembre 2014 16:02

        "L’idéal serait que ces gens passent devant un tribunal populaire à l’issue de leurs mandats : suivant leurs promesses initiales et les résultats, ils seraient autorisés à continuer, à prendre leur retraite, ou obligés de se rendre utiles à la société : par exemple en travaillant dans un abattoir ou en allant bêcher et sarcler dans les champs toute la journée.« 
         =>tu mets le doigt sur le cœur du problème , la responsabilité de nos acte face a la societé , quand nous prenons la voiture , qu’ un accident mortel survient même sans circonstance aggravante (alcool vitesse non respect du code de la route volontaire ou causé par la fatigue) , nous somme tenu d’ assumer ( et de payer le prix de l’ erreur) devant nos pairs. Si par analogie on considère que les politique sont les conducteur de la société , ou les grand patron, financier , comment comprendre que ceux ci soit laver ensuite de leur responsabilité ? »responsable mais pas coupable" pour ma ça ne tient pas .


      • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 20 septembre 2014 18:18

        @ Bavo et merci la Plume, pour cette diatribe contre les moeurs dévoyées de l’Oligarchie !

        Je partage absolument votre écoeurement, l’Oligarchie est de plus en plus insolente, cynique, inconvenante et violente dans ses propos et ses actes envers le Peuple, mot que j’écris en majuscules, pour marquer mon respect profond pour les classes laborieuses qui se heurtent, sans pouvoir véritablement se défendre, à l’entreprise de destruction massive du monde du Travail, et du pays ! Derrière chaque mesure de plan social, toujours en faveur des profits et des actionnaires bouffis de dividendes, il y a des familles entières démolies et au destin incertain, sinon celui d’aller pointer au chomâge ! Et de vivre mal ! Pendant que les bouffis des classes dirigeantes se goinfrent !

        Y’a basta !


      • hunter hunter 18 septembre 2014 10:33

        Salut à tous,

        Bon dans l’absolu, c’est une bonne chose cette « gaffe », car peut-être que plus de gens vont enfin prendre conscience qu’ils sont considérés par les « élites », comme des merdes !

        Je l’ai déjà écrit ici : pour ces « gens là », le peuple, c’est LE problème : vulgaire, inculte, il consomme dorénavant de précieuses ressources, alors qu’il est de moins en moins utile, vus les progrès en robotisation !
        Et en plus il prétend vouloir conserver les avantages qui lui furent concédés, dans le temps où le système avait besoin de sa main d’oeuvre !

        Donc, il faut virer ces élites, qui ne travaillent que pour la caste des élites mondiales, et qui appliquent un principe de physique de base, à savoir celui des vases communicants :pour que leur vase se remplisse toujours plus de thunes, de maille de fric, de biffs, il faut que le vase des merdes, du bétail, du populo, recoive une pression constante qui en diminue le volume !

        Donc arrêtons de voter, grève du vote :plus de participations, plus d’élites !

        Gérons nos affaires à notre niveau, local villages, quartiers, avec un système de tirage au sort pour les postes à responsabilités, avec des mandats limités dans le temps et l’obligation de laisser sa place à la fin du mandat.

        N’oublions pas que ces « élittes », méprisantes, violentes et inhumaines (ceci vaut au niveau mondial), n’existent que parce que nous acceptons de leur transférer notre pouvoir !

        Quelle gueule feraient-ils tous ces gorets, si à la prochaine élection, un mouvement au préalable crée, appelle au boycott de cette mascarade de démocratie, et qu’à l’heure du verdict, il n’y a qu’une participation de 5% des inscrits ?

        Deux possibilités pour s’en débarrasser :

        1/ organisation, plannification, entraînement, armes et ensuite action violente avec élimination physique.

        2/ ou bien boycott intégrale de leur pseudo-démocratie, embastillement, exil (quelques exécutions QUAND MEME), et ils devront dégager par la force des choses !

        Faîtes votre choix !

        Adishatz

        H /


        • Trelawney Trelawney 18 septembre 2014 10:37

          En France l’illettrisme est un sujet tabou pour 2 raisons

          1 On ne peut pas croire que dans un pays moderne qui dépense tant d’argent pour l’éducation, il y ait des gens qui ne savent pas lire

          2 Laisser penser qu’une partie d’une population est illettré, c’est automatiquement marginaliser cette population. De facto, ils n’ont plus droit au travail, aux aides etc.

          Et pourtant, dans l’entreprise que je dirigeais, le service secrétariat s’occupait d’établir des documents administratifs (impôts, allocation familiales, dossiers scolaires) à certains employés qui ne savaient pas écrire et encore moins lire. Ils travaillaient sur les chantiers, n’étaient pas tous des émigrés. C’était simplement les oubliés du système scolaire.

          J’ai bien tenté de faire venir les services sociaux pour créer des cours d’alphabétisation dans l’entreprise. Je me suis heurté à un mur. Une assistance sociale m’a même dit. : « organiser des cours d’alphabétisation pour adulte, c’est mettre en évidence les carences de l’éducation national. Vous ne trouverez personne pour le faire ». J’ai quand même réussit à le faire avec une secrétaire bénévole. On a fait cela le samedi après midi pour que ce soit plus confidentiel et j’ai motivé les gens par une prime. Après tout avoir un employé qui sait lire est un minimum


          • Fergus Fergus 18 septembre 2014 11:11

            Bonjour, Trelawney.

            Entièrement d’accord avec vous. Ce que vous dites là, c’est ce que j’ai constaté lorsque j’étais responsable de formation. Mais comme vous le dites, c’est un sujet tabou, et cela d’autant plus que, comme je viens de l’écrire plus haut, trop de gens en France confondent illettrisme et analphabétisme, ce qui ajoute à la confusion.

            Ne pas nommer les choses, c’est à coup sûr n’avoir aucune chance d’y remédier ! Après avoir vérifié, une étude de l’Insee datant de 2012 montre qu’il existait en France à ce moment-là plus de 3 millions de personnes illettrées !


          • Garance 18 septembre 2014 11:37

            Fergus


            Sans vous en rendre compte vous nous faites le bilan d’une Education Nationale sous l’emprise socialisante de ses professeurs depuis une centaine d’années

            Le pourquoi de tant d’analphabétisme ou d’illettrisme en France aujourd’hui il est là

            On ne peut à la fois endoctriner et éduquer : il faut choisir : les profs ont choisi

            Politisés à l’extrême pour créer et garder des avantages qu’ils se sont acquis au détriment de la classe ouvrière qu’ils crétinisaient

            On en voit le résultat aujourd’hui 

          • Fergus Fergus 18 septembre 2014 12:12

            Bonjour, Garance.

            Pas si simple !

            L’analphabétisme est très faible dans notre pays, et c’est heureux. Quant à l’illettrisme, il est grosso modo le même qu’en Allemagne et au Royaume-Uni et moindre qu’en Espagne et en Italie !

            Les « crétins », pour parler comme vous, sont donc partout, à l’exception des pays nordiques, bien plus efficaces en matière d’éducation.


          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 septembre 2014 16:16

            Salut Fergus,

            Je me raccroche en ajoutant que les ouvrières de chez GAD se définissent elle-mêmes comme des « salariées moyennes ». J’avais déjà remarqué ce brainwash depuis un moment dans les médias, mais nous y sommes : Les mots « pauvres », « prolos », « exploités », défavorisés", tout ça va disparaître (avant d’être interdit ?...), vive la classe moyenne élargie !
            Pour mémoire : « Illettré : »Qualifie une personne qui éprouve de grandes difficultés à lire et à écrire, bien qu’ayant été scolarisé."

            A moins de considérer un poste d’ouvrière chez Gad comme un terrain d’épanouissement intellectuel, le mot n’est donc pas si inapproprié. Reste à savoir vers dans quelle direction on veut aller.

            Je précise aux redresseurs de tords de tous poils que « sans dent » je suis. Mais comme dit Séguela, j’ai réussi ma vie, je porte des prothèses complêtes (5600€, merci) qui m’évitent les regards qu’hier les pourfendeurs d’expressions crues d’aujourd’hui me portaient : dégoût et rejet. Merci les nouveaux amis de la classe ouvrière, celle dont je sors et dont il ne faut pas dire qu’elle est devenue con au point de venir en aout se faire prendre en photo sur le port de St jean cap Ferrat devant le yacht immatriculé à la Barbade d’un salaud qui est peut-être le patron du groupe qui l’exploite.

            Sans dent... illettré... quelle horreur ! Vive les présidents yacht-rolex-rayban qui s’augmentent en merdant la classe ouvrière (pardon : la classe moyenne) et mort, au nom de la pudeur sociale, à ceux qui parlent vrai !


          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 septembre 2014 16:19

            non-sujet. Mais qui plaît, à l’évidence. 


          • Fergus Fergus 18 septembre 2014 16:26

            Bonjour, Manu.

            Je souscris totalement à tes remarques. Il est effarant de constater que l’on ne peut plus nommer les choses et les gens, a fortiori quand on est d’emblée considéré - ce qui est le cas de Macron - comme hors-jeu pour parler de la classe ouvrière.

            Aux exemples que tu prends, j’ajoute les « Restos du cœur ». Au train où vont les choses, il sera bientôt impossible, même par compassion, ou dans le but d’essayer d’améliorer la condition des usagers de ce service bénévole, de mentionner les visites des bénéficiaires à cette association au motif que c’est dégradant. On marche sur la tête ! Et surtout l’on se trompe de combat : il y a tant à faire pour s’opposer aux dérives du libéralisme débridé qu’il est vain et pathétique de choisir un angle d’attaque mesquin pour faire de mauvais procès.


          • TSS 18 septembre 2014 21:23

            Faites la comparaison entre ceux qui lisent regulierement et ceux qui jouent à « candy crush »ou autres jeux hautement intellectuels,c’est simple... !!


          • Ruut Ruut 19 septembre 2014 15:05

            Vous êtes un vrais patron.
            C’est une denrée rare de nos jours.
            Continuez.


          • mmbbb 20 septembre 2014 10:41

            Les choses evoluent puisque tot ou tard nous finissons toujours le nez contre le mur de la realite Sous Mitterand la propagande nous presentait la France ou l illetrisme n’existait pas et ou l’insecurite etait un delire de droite Mais la realite est desormais la et non seulement l’illestrisme est enfin estimeee et d’autre part certain etablissemnt demande des forces l’ordre dans leur etablissement quoique lorsque qu’un prof en plein la gueule il n’a que le retour merite de l’integration de ces braves gosses que l’on doit prendre en charge 


          • izarn izarn 21 septembre 2014 23:46

            Oui en effet, le chomage, la crise financière cachée par les successifs QE, la planche à billet pour les banques, à qui l’on prete à taux négatis, tout ça : C’est la faute des analphabètes des entreprises !
            On se demande ou ils sont les analphabetes...Les anes alpha betes...
            Moi je crois savoir ou sont les anes !


          • rocla+ rocla+ 18 septembre 2014 10:53

            Le mieux à faire pour avoir une idée  de leur capacité à écrire , 

             serait d’ organiser une dictée   pour les personnes concernées . 





            • Garance 18 septembre 2014 11:22

              Salut Cap’taine


              Enlevez-moi d’un doute 

              Dans nôtre « duo » d’hier au soir sur les pédants , j’ose espérer que vous n’y avez rien trouvé de ma part qui puisse vous faire penser que cela vous concernait personnellement

              Vous êtes mon Cap’taine de route et apprécie trop votre humour pour que cela fut le cas smiley

            • rocla+ rocla+ 18 septembre 2014 11:44

              Salut Calmos , 


              Au contraire , ce fut un réel plaisir pour moi d’ avoir pu converser de cette 
              façon avec une personne , vous en l’ occurrence  , ayant l’ humour dans 
              la poche gauche le second degré dans la droite et le bon sens au milieu .

              Et très souvent je ris plus à vos commentaire qu’ aux miens . 

              Very très bonne journée  à vous/ toi .

            • Garance 18 septembre 2014 12:20

              Cap’taine


              C’est déjà fait au niveau des diplômes qu’ils octroient : 

              Voyant le niveau général baisser de par leur incurie : il baissent d’autant la difficulté pour obtenir les diplômes (tous)

              Etant titulaire d’un Certicat d’Etudes Primaires année 1961 ( bonne Année ) : je m’en n’ enorgueillis 

              Il ne fallait pas faire plus de 5 fautes pour l’obtenir : 1 accent mis , ou trop mis , mal à propos : 1 demie faute

              Dictée sur une page

              Aujourd ’hui des thèses sont à lire et validées qui contiennent 5 fautes à la ligne

              Mieux : des notes de 21/ 20 sont données aux résultats des Bacs ( à linge)

              Et nos élites d’annoncer fièrement « une bonne cuvée au Bac cette année ; 87 % de reçus » 

              Résultat : « une génération d’illettrés juste bonne à être chômardiser »

              Ce n’est pas moi qui le dit c’est Maxicron

               



            • Garance 18 septembre 2014 11:11

              Bonjour Fergus


              Sur ce coup vous auriez pu vous abstenir mais c’est plus fort que vous : faut que vous leur trouviez des excuses à vos socialopes

              « Pauvre Maxicon ; vous avez mal interprété ce qu’il a dit ....... »

              Les mots ont un sens :

              « Illettré : 

              1 :Qui ne maîtrise ni la lecture ni l’écriture

              2 : Qui n’est pas lettré : inculte »

              Ref : Petit Larousse 2010 « 

              Donc Maxicron considère en bon socialope qu’il est que les employés de chez GAD sont des incultes et pour le démontrer il rappelle que la plupart n’ont même pas le permis de conduire ce qui rend très difficile leur reclassement

              Implicitement Maxicon explique le pourquoi des 1000 nouveaux chômeurs /jours : la cause en est qu’ils sont incultes , donc qu’ils n’ont pas pu faire l’ENA ce qui leur auraient permis de ne jamais être chômeurs 

              Vous allez nous dire : » il s’est excusé quand même ...."

               Oui ; il s’est excusé d’avoir dit tout haut ce qu’ils pensent tout bas lui et ses camarades socialopes




              • rocla+ rocla+ 18 septembre 2014 12:43

                Tout juste Calmos , 


                quelques perles du bac 2012 :


                SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES :

                « L’accumulation du capital n’a pas grand intérêt pour la croissance économique. En effet, une capitale par pays suffit largement, et nous coûte déjà assez cher en impôts. »

                « Les végétaux fixent l’oxygène sur leur feuille grâce aux globules verts. »

                « Paul n’a pas beaucoup de spermatozoïdes donc peu de LH et FSH, c’est pourquoi on donne à sa femme un traitement avec ces deux hormones. »

                « L’inégalité du recul des élèves est aidé mais malgré cette aide pour réussir l’inégalité au vu des autres voyant des élèves aidés est-elle perçue ? Ou injuste ? »


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 septembre 2014 16:39

                très amusant.


              • izarn izarn 21 septembre 2014 23:50

                On dirait un Conseil des Ministres...


              • Diogène diogène 18 septembre 2014 11:17

                « Un cambrioleur borgne fut reconnu et capturé peu de temps après avoir attaqué une banque, pour une simple raison : il avait oublié de faire un deuxième trou dans son masque.   »

                André Gaspard


                • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 septembre 2014 16:40

                  encore plus amusant.

                  Quel fil intéressant sur l’humour potache... Ça m’avait échappé au début.


                • izarn izarn 21 septembre 2014 23:53

                  Bonne idée. Mettre un masque borgne pour se disculper si on est bon voyant.


                • L'Auvergnat L’Auvergnat 18 septembre 2014 12:12

                  Macron n’a pas tord.


                  Lorsqu’on voit tous les incultes votés pour la bondasse...............

                  Je me gausse.....................

                  • Garance 18 septembre 2014 12:24

                    L’auvergnat


                    Gausses-toi

                    Mais après avoir lu ton post , on est en droit de se dire que tu as le niveau pour

                  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 septembre 2014 12:24

                    « Lorsqu’on voit tous les incultes votés »


                    Hum hum...

                  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 septembre 2014 12:26

                    « Gausses-toi »


                    Hum hum hum...

                  • Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 18 septembre 2014 12:27

                    « Macron n’a pas tord. »


                    Hum...

                  • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 12:45

                    @ L’Auvergnat

                    trois fautes de Français et une catachrèse en une ligne, de plus totalement hors sujet... Effectivement, sur ce coup-là, Macron n’a pas tort. A inculte, inculte et demi (ou plutôt, ici, au carré).

                    Marc LEROY - La Plume à Gratter


                  • Bluezy Bluezy 18 septembre 2014 17:57

                    heu ... ouais bon en même temps quand on confond « sensé » et « censé » il vaut mieux éviter de la ramener


                  • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 19:02

                    @ Bluezy

                    je ne confond pas sensé et censé. Cela s’appelle une coquille. Toute personne qui écrit un tant soit peu sait très bien que cela arrive assez fréquemment, et que même des relectures assidues ne permettent pas toujours de les repérer. Parce que le cerveau de l’auteur sait bien le sens du mot qu’il voulait écrire, et que du coup les yeux « comprennent » plus qu’ils ne vérifient, en mode un peu automatique le mot mal orthographié qu’il devraient débusquer. C’est pourquoi les auteurs, même ceux qui maitrisent le mieux notre langue, ont toujours des relecteurs, pour qu’un oeil « neuf » débusque les erreurs qui ont survécu à la relecture personnelle.

                    Ecrivez-nous donc régulièrement ici des papiers de plusieurs milliers de signes, sans jamais faire une coquille de ce genre, et on en reparlera !

                    J’ajoute qu’entre faire une coquille dans un article assez long, et 4 fautes dans une ligne et demi, dans laquelle qui plus est on traite les autres d’incultes avec un mépris insondable, il y a une certaine marge, me semble-t-il.

                    Mais votre petite mesquinerie aura au moins eu le mérite de me permettre une correction ! Pas ici, parce que c’est impossible, mais sur La Plume. Désolé d’avoir à vous l’apprendre, vous venez de me rendre service !

                    Marc LEROY - La Plume à Gratter


                  • rocla+ rocla+ 18 septembre 2014 12:30

                     

                    On voit le niveau de cet Auvergnat faisant honte à l’ Auvergne .

                    Cache toi , onnard 



                    • rocla+ rocla+ 18 septembre 2014 12:35

                       

                      c ’est quoi une bondasse  ? un genre d’ auvergnasse   ? 

                      • Gnostic GNOSTIC 18 septembre 2014 13:36


                        Bravo l’auteur encore un article qui gratte dur

                         

                        Décidément pas un jour ne passe sans une nouveauté !

                         

                        Rire ou pleurer ?

                         

                        That is the question ?

                         smiley


                        • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 21:13

                          Merci Gnostic !

                          oui, pleurer... ou donner un bon, un gigantesque coup de pied dans la fourmilière (et dans quelques centaines de culs par la même occasion !)

                          Amitiés

                          Marc LEROY - La Plume à Gratter


                        • Werner Laferier Werner Laferier 18 septembre 2014 14:09

                          La démocratie, c’est surtout le droit de voter en sachant pourquoi l’on vote, en ayant conscience de la responsabilité qu’on l’on engage en votant.
                          Car le vote d’un peuple engage la responsabilité de se peuple.
                          Si le vote est libre, les responsable politique sont aussi libre de souligne l’importance de ne pas voter n’importe quo ? Or, depuis longtemps par exemple en Suisse, la démocratie n’est pas respectée. Les referendums à tout va ne fait pas partie de la démocratie, si le peuple n’est pas mature et ne sait pas pourquoi il vote ou vote mal en choisissant un chemin épineux, le référendum doit être annulé purement et simplement.
                          Ce que dit Macron est plus qu’un constat, un peuple d’illettré ne sait strictement rien de la vie politique, ni des droits de l’homme, ni de la démocratie, ni de l’autonomie et réclame sas cesse l’aide de l’état.
                          L’assistanat (coûts horaires avec charges les plus hauts d’Europe), en plus de la retraite que je trouve inutile et coûteux (on ne sait pas vraiment pourquoi une personne qui peut encore travailler, qui est productif doit prendre tout de même sa retraite à un moment donné), les soins non-payant, aggravent la situation de l’économie française et endettent chaques jours la France.
                          Ce dont à besoin la France, c’est de cesser de se reposer sur ses lauriers et de se mettre au travail !
                          La vie en France n’est pas aussi cher qu’il se dit dans les rumeurs, plus d’impôts sont justifiée si on veut redresser l’économie.
                          Tout le monde, en France et en Europe et les Européens à l’étranger ainsi que tout étranger vivant et travaillant sur les territoires européens devraient payer des impôts. Même les plus « démunis » (entre guillemets) devraient être imposé : 250 à 500€ par ans s’il le faut. C’est une question de principe, la solidarité et l’effort au travail sont des bases d’une démocratie qui fonctionne.
                          L’économie est la base d’une société saine.
                          La France doit bien payer ses dettes comme tout à chacuns, arrêter de faire de l’assistanat à outrance, diminuer les aides sociales (on vivait bien sans et on peut encore vivre sans comme aux United States of America (USA)).
                          Les difficultés économiques qui vont aller crescendo pour les Européens, plus particulièrement les français si on ne suit pas mes conseils et surtout si on ne partage pas ma vision des choses.
                          Revoir l’éducation également, les programmes scolaires devraient contenir des cours sur l’économie, on peut aisément supprimer les cours inutiles tel le latin, la poésie ou la philosophie. Le défaut des français est la méconnaissance du monde économique, le problème de la France, c’est son déficit public, ses dépenses sociales considérables, l’absence d’équilibre de la fiscalité des français ...
                          J’insiste plusieurs fois sur le social français qui est aberrant, du jamais vu dans d’autres pays en matière d’assistanat, les communistes, les syndicalistes ont participé dans cette horreur.


                          • keiser keiser 18 septembre 2014 14:34

                            Tu sais ce qu’ils te disent les français qui ne peuvent même pas assumer leur factures et cela , même en travaillant .
                            Alors ton impôts universel , tu peux te le mettre où je pense .

                            Si tu voulais en remettre une couche et bien c’est réussi .
                            Encore pire que les propos de l’autre con de Ministre .
                            Facile de donner des leçons quand on touche 15000 euros par mois .

                            Tu as vu cette dame obligée de revendre sa voiture pour payer ses impôts .

                            Pfffffffffffffffffffffffffffffffff !.....


                          • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 18 septembre 2014 14:35

                            @ Werner Laferier

                            Alors là... Votre avatar avait au moins le mérite de la clarté ! On savait tout de suite à qui on avait affaire ! Pour le reste...

                            « Les referendums à tout va ne fait pas partie de la démocratie, si le peuple n’est pas mature et ne sait pas pourquoi il vote ou vote mal en choisissant un chemin épineux, le référendum doit être annulé purement et simplement »… si, si, nous avons bien lu…

                            « un peuple d’illettré ne sait strictement rien de la vie politique, ni des droits de l’homme, ni de la démocratie, ni de l’autonomie et réclame sas cesse l’aide de l’état »… sans commentaire, on dirait du Macron.

                            « L’assistanat… en plus de la retraite que je trouve inutile et coûteux (on ne sait pas vraiment pourquoi une personne qui peut encore travailler, qui est productif doit prendre tout de même sa retraite à un moment donné)  »… carrément, on est déjà dans la stratosphère !

                            « plus d’impôts sont justifiée si on veut redresser l’économie »… redresser l’économie par l’impôt… c’est la première fois que je l’entends, celle-là !

                            « La France doit… diminuer les aides sociales (on vivait bien sans et on peut encore vivre sans comme aux United States of America (USA) » … vivre  « bien » sans aides sociales et sans emploi… à part le vol, la prostitution ou la vente d’organes, je ne vois pas trop, mais bon…Quand aux USA... le Werner n’a sans doute pas connaissance des dizaines de millions d’américains (46 millions plus précisément) qui ne survivent que grâce aux bons d’alimentation.

                            « on peut aisément supprimer les cours inutiles tel le latin, la poésie ou la philosophie »… et ben voyons ! Et puis aussi le Français et l’histoire pendant qu’on y est (d’ailleurs on y est, presque !)

                            Ouf ! Comme disait Bernard Blier dans un de ses films dialogué par Audiard : « j’en ai déjà vu, mais vous êtes une synthèse ! »

                             Marc LEROY – La Plume à Gratter


                          • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 septembre 2014 16:47

                            Hola Wernie....

                            « ... on peut aisément supprimer les cours inutiles tel le latin, la poésie ou la philosophie. »

                            Vous vivez sur quelle planète ? y’a longtemps que c’est fait ! Par contre les commentaires, même les plus inutiles, je comprends qu’on les garde : ne renseignent-ils utilement sur leurs auteurs ?


                          • Loatse Loatse 18 septembre 2014 14:35

                            Cette polémique détourne tout de même l’attention d’un point qui me semble crucial dans cette affaire...


                            A savoir comment en france, dans un pays grand consommateur de viande et qui exporte ; On peut fermer un abattoir d’une région, la bretagne qui produit :

                            (en 2010)
                             - 576 604 tonnes de viande de volailles
                            - 14,32 millions de porcs charcutiers
                            - 188.800 tonnes de viande bovine

                            plus les ovins, les lapins..............

                            le tout dans une région qui contient 3850 exploitations agricoles.. Comment donc se peut il qu’on en arrive à discuter réforme de permis de conduire, illetrisme, flexibilité (60 km ce n’est pas rien tout de même, qui va payer l’essence ?)

                            Plutôt que de TOUT METTRE EN OEUVRE pour préserver les emplois locaux ?! (et nationaux tant qu’on y est)

                            Pétard 900 personnes sur le carrreau ce n’est pas rien, c’est un drame ! On parle d’être humains là, pas d’actions en bourse, d’investissements que l’on peut déplacer comme des boules dans un jeu de quilles !

                            merdalors !









                             

                            • foufouille foufouille 18 septembre 2014 14:47

                              « A savoir comment en france, dans un pays grand consommateur de viande et qui exporte ; On peut fermer un abattoir d’une région, la bretagne qui produit : »

                              c’est moins cher en allemagne


                            • keiser keiser 18 septembre 2014 16:41

                              << Pétard 900 personnes sur le carreau ce n’est pas rien >>

                              Sans oublier Les 1000 de Doux .


                            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 septembre 2014 16:53

                              Intéressant point, bravo, le premier du fil, et si vrai... sur le fait qu’on discute de rhétorique ministérielle en oubliant allègrement patrons, banquiers et actionnaires. Il est vrai que leurs yachts forcent l’admiration.
                              Rendez-nous Sarko nom de dieu !


                            • Francis JL 18 septembre 2014 18:35

                              Avec cette ploutocratie UMPS aux ordres de la Phynance, des multinationales représentés par les commissaires de l’UE, le régime présidentiel de la Vème est devenu un régime pestilentiel.


                              • heliogabale heliogabale 18 septembre 2014 21:39

                                Les problèmes d’illettrisme renvoient à la gestion calamiteuse de la formation professionnelle...

                                Avec l’automatisation de nombreux métiers, y compris dans les services, il est clair que les populations sans formation sont de plus en plus exclus du marché du travail. Le chômage concerne essentiellement les personnes sans formation ou diplôme... l’augmentation du chômage est essentiellement due aux 150 000 personnes entrant chaque année dans le marché du travail sans aucune formation ou diplôme...

                                Les automates remplacent de plus en plus les personnes qui étaient derrière les guichets ou la caisse... le processus semble irréversible... le débat sur l’impact de la machine sur l’emploi est aussi vieux que le capitalisme... lors des révolutions industrielles, les sociétés ont su surmonter cette épreuve en réduisant le temps de travail et en créant de nouveaux métiers à partir de la mécanisation des tâches (en particulier dans le secteur des services : l’augmentation des salaires a fait croître la consommation des ménages qui a généré des emplois dans les services)... Mais là, ça semble différent...

                                Je suis un partisan du collège unique et de la massification dans les études supérieures : le problème en France est qu’on n’a pas voulu adapter le système éducatif, profondément élitiste, à l’ambition de mener toujours plus loin les élèves. Les classes préparatoires scientifiques préparent davantage à l’entrée à Polytechnique (objectif chimérique pour beaucoup d’aspirants) qu’à la profession d’ingénieur. Je ne dis pas qu’il ne faut pas un contenu théorique solide dans la formation d’un élève mais cela pèse sur la pénurie (relative) d’ingénieurs en France.

                                Il manque d’ingénieurs qui ont une intelligence que l’on pourra qualifier de pratique ou de manuelle... et parmi les rejetés du système éducatif, certains l’ont...

                                Et parmi les polytechniciens, beaucoup optent pour des professions de gestionnaires, notamment dans les ministères : ils sont nombreux à Bercy (administrateurs de l’Insee). Alors que beaucoup ont le potentiel pour être de bons chercheurs. Au final, cette école d’élites n’a produit que très peu de prix Nobel...

                                Je voudrais pointer du doigt une autre incapacité du monde politique actuel : celle de comprendre le monde d’aujourd’hui et les enjeux de demain... ces problématiques parcourent des disciplines transverses et nécessitent un savoir très important... il faut une culture et une curiosité démente et être ce qu’on appelait autrefois un érudit... cela devient de plus en plus difficile puisque le savoir n’a cessé de croître et qu’un mathématicien d’aujourd’hui ne peut prétendre à maîtriser toutes les disciplines de cette matière...

                                Les hommes politiques doivent donc se référer à des « techniciens », bons en leur domaine mais pas forcément aptes à proposer une vision systémique et les interactions et interdépendances qu’elle implique... cela constitue une menace pour la démocratie : ces techniciens ne sont pas nombreux et tiennent peu ou prou le même discours, les plus « iconoclastes » étant souvent mis à la marge... les hommes politiques sont alors plus ou moins condamnés à mener indéfiniment la même politique.


                                • colza 19 septembre 2014 08:49

                                  Tous nos gouvernants aiment les pauvres (la preuve que c’est vrai, c’est que c’est eux qui le disent !).

                                  Ils les aiment même tellement qu’ils veulent qu’il y en ait plus encore...
                                  Je suis d’accord avec vous, Plume à Gratter, ils méritent un tel coup de pied au cul que de Pampérigouste on en verrait la fumée !
                                  On peut quand même regretter, parfois, d’avoir abandonné la guillotine, car c’est la seule méthode pour être sûrs qu’ils ne reviendraient pas. Voyez tous ces politiques, ayant aux fesses plusieurs condamnations, toujours pompeusement en fonction smiley

                                  • L'Auvergnat L’Auvergnat 19 septembre 2014 10:44
                                    • Par conséquent, au FN les plus dangereux sont les lettrés ou les illettrés ?
                                    • De toute évidence en lisant la prose des uns et des autres..............
                                    • Je me dis : la blondasse a de beaux jours devant elle.
                                    • Bonne journée les « Agolaborateurs ».

                                    • Ruut Ruut 19 septembre 2014 15:10

                                      Pour relancer l’économie en France il faut juste relocaliser nos industries et diminuer drastiquement nos importations.

                                      Les taxes douanières et la seule protections qu’ont les travailleurs face a la délocalisation.
                                      Tant qu’un produit importé coûte plus cher (taxes incluses)( qu’un produit local, l’emploi est préservé.

                                      C’est le Béa ba de l’économie.
                                      Hélas nos énarques sont incapables de le comprendre.


                                      • ㄈϤ尺Цら(« ochlocrate ») cyrus 20 septembre 2014 18:35

                                        Non il le comprenne très bien , mais si l’ on cherche qui importe les produit de chine , d’ inde ,ou de pays plus concurrentiel (Espagne , ...) on se rend compte que meme s’ il l’ on ne peut prouver la corruption , il y a bien collusion d’ intérêt . Je te finance ta campagne , tu me fait des loi sur mesure , n’ est ce pas ce que l’ on appelle le lobbying ? ?


                                      • Gnostic GNOSTIC 19 septembre 2014 19:07


                                        Bon ben après tout ça ZORRO revient

                                        euh non, SARKO !

                                        Tous les jours une mauvaise nouvelle !

                                         smiley

                                        plume à gratter faites nous vite un article la-dessus parce que en ce moment sur AV

                                        IL N’Y A QUE DE LA DAUBE !!!!!

                                         smiley



                                        • La Plume à Gratter La Plume à Gratter 19 septembre 2014 19:14

                                          @ Gnostic

                                          La vache ! Je suis dessus justement, à cette minute même ! Et vous allez voir mon cher que vraiment... les grands (mauvais) esprits se rencontrent ! smiley

                                          Amitiés

                                          Marc LEROY - La Plume à Gratter


                                        • alinea alinea 19 septembre 2014 21:26

                                          Si constat il y a d’illettrisme ou de sous qualification, il n’y a pas trente-six solutions : formation adulte, à tous les étages !! pardon, à tous les âges.
                                          En tout cas, la seule grève qui puisse être écoutée, c’est la grève des impôts !
                                          ’Nous ne paierons pas d’impôts tant que nous ne verrons pas la couleur de notre argent, dans les services publics, santé, éducation, formation..."
                                          Bon, il faut une sacrée confiance en ses voisins, camarades, collègues ; la désobéissance civile est notre seule arme, pour l’instant et nous ne l’utilisons pas ! Alors s’offusquer, ça ne mange pas de pain.
                                          Bon, pour le reste, en tant que végétarienne pour cause de compassion, je ne me prononcerai pas sur la fermeture, la vente de ce truc de mort ; je dois dire que cela me dégoûte plus que tout autre chose ; mais, ça va de paire, dans une hiérarchie bien de chez nous !!
                                          Peut-on être heureux à passer sa vie à donner la mort, même si on est super bien payé ?


                                          • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 septembre 2014 12:02

                                            Valss veut supprimer la 1ère tranche des impôts, dans la droite ligne du regretté Ferdinand Lop qui voulait supprimer les wagons de queue dans les rames de métro !

                                            Donc la 2ème tranche va devenir la 1ère, elle sera supprimée, et ainsi de suite .....

                                            Quand aux illettrés, tout le monde ne peut pas coucher avec sa vieille prof de français pour avoir du rattrapage à domicile ! Et puis l’illettrisme est une difficulté, souvent un simple retard scolaire, qui peut se réparer, il vaut mieux donc être illettré plutôt que con, c’est récupérable !


                                            • alinea alinea 20 septembre 2014 13:57

                                              D’autant plus que l’illettrisme n’est pas honteux ! Je fréquente des gens qui le sont quasiment, ce qui n’ôte rien à leur force, leur intelligence, leurs talents !! Et leur humanité !!


                                            • BA 20 septembre 2014 20:40

                                              Aujourd’hui, un sondage est très révélateur sur l’état d’esprit des Français.

                                              Malgré le buzz actuel, les Français ne sont pas amnésiques.

                                              Les Français se rappellent de la catastrophe qu’a été le quinquennat Sarkozy.

                                              Samedi 20 septembre 2014 :

                                              61% des Français désapprouvent le retour de Nicolas Sarkozy.

                                              Après l’annonce par l’ancien chef de l’Etat de sa candidature à la tête de l’UMP, 35% des personnes interrogées disent ne pas approuver « du tout » cette décision et 26% « pas vraiment ».

                                              Elles sont en revanche 17% à l’approuver « tout à fait » et 22% « plutôt ».

                                              A la question "Souhaitez-vous que Nicolas Sarkozy soit candidat à la présidentielle de 2017 ?"

                                              63% des personnes interrogées répondent négativement (41% « pas du tout », 22% "pas vraiment"),

                                              37% sont d’un avis contraire (17% "tout à fait« , 20% »plutôt").

                                              http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ump/60-des-francais-desapprouvent-le-retour-de-nicolas-sarkozy_1577786.html


                                              • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 21 septembre 2014 01:54

                                                C’est ça d’avoir des athées au gouvernement.
                                                Les « Socialistes non-pratiquants », ça ose tout, et c’est même à ça qu’on les reconnaît.
                                                Non pratiquants, c’est un peu normal dans un état laïc...

                                                Surtout quand ils sont des « Young Leaders » de la French-American foundation...
                                                La FAF, c’est la garantie de ne plus pratiquer votre religion « de naissance » en la remplaçant par la seule VRAIE religion qui ait aujourd’hui le vent en poupe : Le néo-libéralisme.

                                                Après, si les adeptes des « vielles croyances » se sentent flouées, c’est leur problème.

                                                Ils voteront la prochaine fois pour « les pourris d’en face ».
                                                Tiens, juste pour rire, il semble que Juppé ait actuellement le vent en poupe.
                                                Et qui a permis à Juppé de prendre ses distances vis à vis de son ancienne foi, le « Gaullisme » ???
                                                La French-American foundation bien sûr !!!

                                                Et ne vous en faites pas, si vous souhaitez vous réfugier dans des partis « exotiques », la FAF sera encore là pour leur fournir des « Young Leaders » dynamiques et désintéressés qui viendront apporter leur grande expertise dans les arcanes de ces partis.

                                                N’oublions pas que la FAF a été crée par Giscard, mais que sa création a été entérinée en 1982, sous le « gouvernement d’union de la gôôôche ».
                                                Mitterrand n’a pas bougé le petit doigt pour siffler la fin de la récré.
                                                Son inaction a été une approbation tacite de cette escroquerie.

                                                Vous êtes tous prévenus. Ne venez pas pleurer si vous avez les hémorroïdes qui vous lancent le soir en vous couchant, c’est tout à fait normal.


                                                • lsga lsga 21 septembre 2014 14:41

                                                  tu as lu du Proudhon toi au moins ?


                                                  je sens que tu vas devenir ma nouvelle bête noire. 

                                                  Un ptit conseille : révise tes classiques, je vais te harceler.

                                                  Rien de pire que des Skin Heads d’extrême droite qui cherchent à se faire passer pour des anarchistes. 

                                                • Pierre-Joseph Proudhon Pierre-Joseph Proudhon 22 septembre 2014 22:15

                                                  Si vous ne comprenez pas le second degré, achetez un cerveau, c’est très utile.

                                                  J’ai bien lu Proudhon, je me suis bien renseigné sur sa philosophie, j’ai analysé les causes des attaques qui ont été faites contre lui...

                                                  Il m’a beaucoup inspiré dans ma jeunesse. Il est sans aucun doute l’un des penseurs les plus proches de ma pensée personnelle (issue d’une réflexion personnelle longue et bien mûrie).

                                                  Par contre, ma pensée n’est pas figée dans un dogme immuable.
                                                  Proudhon était un homme sincère et un grand penseur du XIXè siècle et il ne pouvait pas prévoir l’évolution de la société et des oligarques.

                                                  Pour votre gouverne, petit correctif : Les skins-heads, comme les punks étaient des anarchistes. Ceux qui se font actuellement appeler skin heads ne sont que d’ignobles fascistes.
                                                  Tout à fait le contraire des VRAIS « skins ».
                                                  Il existe encore quelques authentiques skins, mais ils se planquent car ils en ont marre d’être confondus avec des nazis.

                                                  Qui ne me dit pas que vous n’êtes pas un membre de Pravy Sektor déguisé en « bonnet rouge » ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès