• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Arabie Saoudite : silence on décapite !

Arabie Saoudite : silence on décapite !

 

Le 12 mars 2022, l'Arabie Saoudite a exécuté 81 détenus dans l'indifférence quasi-générale. Les gouvernements et les médias bourgeois, « profondément attachés aux droits de l'homme » se taisent lâchement sur cette cruauté et sur cette tuerie collective des Al Saoud alors que d'habitude ils réagissent promptement avec force et véhémence lorsqu'il s'agit des pays comme la Russie, la Chine, le Venezuela, Cuba etc. Leurs protestations et dénonciations sont comme toujours à géométrie variable. Leur hypocrisie et leur cynisme sont sans limites. Leur complicité avec ce royaume moyenâgeux est totale. Grâce à sa richesse pétrolière et son rôle de défenseur des intérêts impérialistes dans le monde arabe, le Royaume Wahhabite est l'un des régimes les plus protégés et les plus cruels au monde.

 

Pour comprendre cette cruauté du régime saoudien actuel, il faut revenir au XVIIIe siècle et plus exactement à l'époque de Mohammad Ibn Abdel Wahhâb (1703-1792) prêcheur fanatique, et le « mithaq » (pacte) qu'il a conclu en 1744 avec Mohammad Ibn Saoud, un émir qui rackettait ses propres sujets et ambitionnait de soumettre les autres tribus à son autorité. La violence de l'ultra-dogmatisme d'Ibn Abdel Wahhâb se manifestait non seulement dans ses discours (inégalité homme/femme, rigorisme des rapports sociaux etc.), mais surtout dans les châtiments corporels : lapidation à mort de l'adultère, amputation des voleurs, exécutions publiques, etc. Il s'agit à la fois d'une doctrine et d'une pratique.

Cette mise en pratique des prêches et les effets des châtiments cruels ont effrayé les chefs religieux. Contraint de quitter son oasis natale, Abdel Wahhâb se réfugia dans les bras d' Ibn Saoud, émir de la province de Najd. Ensemble ils ont créé le wahhabisme. Mais Ibn Saoud a su mettre le talent, la ferveur et l'énergie d'Abdel Wahhâb au service de ses ambitions personnelles : la religion au service de la politique. Le prêcheur du désert est devenu le serviteur exclusif de l'émir et donne ainsi une justification et une couverture religieuse aux ambitions politiques de son protecteur. Le wahhabisme est la rencontre entre le fanatisme religieux et le cynisme politique.

La dynastie des Al Saoud qui gouverne aujourd'hui l'Arabie Saoudite est née de cette alliance confessionnelle et politique. La découverte du pétrole dans les années trente n'a fait que renforcer cette instrumentalisation de la religion. L'Islam est utilisé comme idéologie de légitimation pour perpétuer le pouvoir et les privilèges du clan des Al Saoud.

La religion et le pétrole sont des armes dont se sert cette monarchie d'un autre âge pour étouffer et éliminer toute contestation. Les châtiments cruels et inhumains sont régulièrement prononcés par les tribunaux saoudiens.

En Arabie Saoudite, les manifestations sont strictement interdites comme d'ailleurs les partis politiques, les syndicats et les associations. Aucune critique du roi et aucune opposition à son gouvernement ne sont tolérées dans cette monarchie absolutiste choyée et protégée par les bourgeoisies occidentales. Toute protestation et toute critique sont condamnées et considérées par le pouvoir comme contraire à L'Islam.

C'est cette même propagande et cette même complicité des bourgeoisies américaines et européennes qui ont conduit à l'intervention militaire saoudienne à Bahreïn le 14 mars 2011 afin de sauver une autre dynastie, celle des Al Khalifa, au pouvoir depuis des siècles (1). Ce sont ces mêmes bourgeoisies qui soutiennent directement ou indirectement la guerre que mène aujourd'hui encore l'Arabie Saoudite au Yémen. Rappelons que cette terrible guerre menée par l'Arabie avec l'aide des Etats-Unis, de l'Europe et leurs alliés locaux a fait près de 400 000 victimes directes ou indirectes selon l'ONU (2). Mais les hommes ne sont pas les seuls à subir la violence de la coalition. Le patrimoine culturel du Yémen est lui aussi pris pour cible. Des zones entières inscrites pourtant au patrimoine mondial de l'humanité sont ravagées par des raids aériens de la coalition (3).

 

Les bourgeoisies américaines et européennes se taisent honteusemt sur tous les crimes commis par un régime d'un autre âge. Car elles ont encore besoin du pétrole saoudien. L'Arabie Saoudite constitue de surcroît pour les gouvernements impérialistes américains et européens un rempart contre tout changement démocratique et progressiste dans le monde arabe, changement qui risque de se retourner contre leurs intérêts.

 

 

Mohamed Belaali

Blog M Belaali OverBlog.com

 

--------------------------------------

 

(1)https://www.belaali.com/article-l-intervention-saoudienne-a-bahrein-et-le-silence-complice-des-bourgeoisies-occidentales-69874090.html.

(2)https://information.tv5monde.com/info/pourquoi-le-yemen-s-enfonce-dans-la-guerre-et-la-famine-433903

(3)https://www.lorientlejour.com/article/940026/operation-detruire-lheritage-culturel-du-moyen1)-orient-.html


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 26 mars 08:33

    L’Arabie Saoudite décapite trop, la France pas assez, rien n’est parfait en ce bas monde...


    • Seth 26 mars 13:43

      @Clocel

      Ouais. En plus chez nous ça fait pas mal à ce que disait Guillotin. smiley


    • DantonQ DantonQ 26 mars 18:59

      @Clocel T’inquiètes pas, tout se paie un jour : ceux qui nous oppriment et piétinent nos droits et nos libertés auront aussi la tête tranchée quand le peuple va prendre le pouvoir, si Macron est réélu, je prédis une guerre civile en France rapidement 

      J’espère qu’il reste suffisamment de gens dans ce pays à qui les merdias n’ont pas encore lobotomisés le cerveau au point de voter pour leur bourreau, sinon c’est vraiment qu’on aura mérité ce qui nous arrive !

      Il vaudrait mieux que l’armée prenne ses responsabilités et renverse ce régime honni qui n’a plus aucune légitimité ni autorité pour gouverner et qui est détestée par tout le pays... au moins, ça se ferait dans le bon ordre, sinon, le pays sera à feu et à sang. 

       


    • Lynwec 26 mars 08:51

      En revanche, comme ils paient bien, on va un peu oublier leurs écarts...quelques feux d’artifice sur le Yemen, quelques coupes capillaires un peu excessives, pas de quoi faire une « Une » qui se tienne à Libernation ou dans l’Immonde...


      • Adèle Coupechoux 26 mars 09:26

        Et en France, Macron n’a toujours pas accordé l’asile politique à Julien Assange.


        • Gégène Gégène 26 mars 09:38

          @Adèle Coupechoux

          ni libéré Georges Ibrahim Abdallah . . .


        • Adèle Coupechoux 26 mars 09:50

          @Gégène

          Des décisions idéologiques, comme d’habitude...


        • nemesis 26 mars 09:58

          @Gégène

          Georges I Abdallah
          35 ans d’emprisonnement record de France.
          Il vaut mieux massacrer 200 péquins à Paris ou à Nice qu’un diplomate israélien du Maussade

          Georges Abdallah est, selon le droit français, libérable depuis 1999. À l’exception de l’Italie, une incarcération d’une telle longueur est exceptionnelle dans les pays de l’Union européenne. Entre 2004 et 2020, neuf des demandes de libération conditionnelle ont été refusées par la justice française.

          En mars 2002, sa demande de libération est rejetée. En septembre 2002, il est incarcéré à la prison de Fresnes. En novembre 2003, la juridiction de la libération conditionnelle de Pau a ordonné sa remise en liberté à condition qu’il quitte définitivement le territoire pour le 15 décembre. Dominique Perben, alors ministre de la Justice, fait appel de la décision, si bien que le 15 janvier 2004, Georges Ibrahim Abdallah voit sa demande de libération rejetée.

          En janvier 2012, Georges Abdallah dépose une huitième demande de libération. En février 2012, le Premier ministre libanais Najib Mikati, en visite à Paris, demande aux autorités française la libération de ce compatriote qu’il qualifie de « prisonnier politique ». Le 21 novembre 2012, le tribunal d’application des peines compétent en matière de terrorisme, réuni à Lannemezan le 23 octobre 2012, prononçait un avis favorable à la demande de libération de Georges Abdallah. Le 10 janvier 2013, la chambre d’application des peines de Paris, qui examinait l’affaire en appel, accède à sa huitième demande de libération, en la conditionnant à un arrêté d’expulsion du territoire français. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, reçoit à l’époque un coup de téléphone de son homologue américaine Hillary Clinton, qui lui demande de ne pas rendre la liberté à Georges Ibrahim Abdallah. Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, refuse de signer l’arrêté d’expulsion le 14 janvier 2013.

          La décision de libération est annulée en avril 2013 par la Cour de cassation, car Georges Ibrahim Abdallah « ne pouvait se voir accorder une libération conditionnelle sans avoir été obligatoirement préalablement soumis, à titre probatoire, à une mesure de semi-liberté ou de placement sous surveillance électronique pendant une période d’un an au moins. »

          Jacques Vergès, en produisant des documents du département d’État, dénonce :

          «  C’est le gouvernement des États-Unis qui oppose un veto intolérable à sa libération. »


        • Claude Simon Claude Simon 26 mars 09:27

          Il s’avère très difficile d’être conscient ou sensible de tout les massacres du monde et de mener la perpétuation de la vie.

          Quoiqu’il en soit, provoquer le malheur d’autrui n’est visiblement pas anodin.


          • sylvain sylvain 26 mars 09:55

            quelque part , on avait le choix entre ben salmane et poutine .Les américains nous ont choisis MBS .Ignoble, mais inoffensif a leur niveau


            • tonimarus45 26 mars 11:15

              @sylvain comme disait je ne sais quel president americain «  »Ce sont des « salopards, mais ce sont les notres »


            • eddofr eddofr 29 mars 10:59

              @tonimarus45

              L’Arabie Saoudite exige et à toujours exigé le paiement de son pétrole en Dollars.

              Sans l’Arabie Saoudite, pas de pétrodollar et sans pétrodollar ...


            • tonimarus45 26 mars 11:13

              bonjour—Et oui l’indignation selective et bien dirigee ainsi que les deux poids deux mesures, sont devenus les regles generales chez les « Usa » et leurs valets bien serviles


              • titi titi 26 mars 15:15

                @tonimarus45

                Deux poids deux mesures ?

                Au niveau mondial l’Arabie Saoudite n’arrive qu’en 3ème position par le nombre d’exéuctions.

                1ère place : Chine
                2ème place : Iran

                J’entends votre article sur la Chine ou l’Iran.


              • pemile pemile 26 mars 15:52

                @titi « Arabie Saoudite n’arrive qu’en 3ème position par le nombre d’exéuctions. »

                Comparé à la Chine rapporté au nombre d’habitants ?


              • tonimarus45 26 mars 16:54

                @titi bonjour contrairement a ce qui est indique je ne suis pas auteur ,ceci dit je m’eleverai de la meme façon concernant la chine ou l’iran . Je suis contre la peine de mort mais ceci dit concernant la chine ,plus d’un milliards d’habitants ,combien l’arabie saoudite ????


              • racbel 26 mars 11:43

                Jésuites, évangélistes , Sionistes, Wahhabites même combat


                • titi titi 26 mars 15:17

                  @racbel

                  "Jésuites, évangélistes , Sionistes, Wahhabites même combat

                  "
                  Vous avez ommis Communistes et Chiites...


                • tonimarus45 27 mars 00:06

                  @titi---et americains dans une moindre mesure mais quand meme


                • Matlemat Matlemat 26 mars 14:08

                   Le régime est le gardien de lieux saints, il donne un très mauvais exemple et il est très difficile de s’attaquer à lui sans risquer de se mettre à dos pas mal monde.

                   Les réserves de pétrole ne seront pas éternelles et la reconversion sera difficile.


                  • OJBA 26 mars 20:34

                    Rôôôôôôôôô ! 81 ? Si peu ? On en raccourci combien nous, entre 1789 et 1980 ? Ah bon, c’est sur un jour ? Mais non, ils font des lots, c’est moins cher !


                    • Attenta ou diversion ou acte manqué. Ça décapiter à tour de bras dans les jours qui viennent .

                      Grand prix de formule 1 de l’Arabie Saoudite. Une énorme explosion c’est produit à quelques kilomètres du circuit . Mouvement de protestation des pilotes.

                      Alors les mollusques toujours au fait de la collaboration Macronienne .


                      • @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot

                        Q

                        Attenta ou diversion ou acte manqué.

                        Ça va décapiter à tour de bras dans les jours qui viennent .

                        Grand prix de formule 1 de l’Arabie Saoudite. Une énorme explosion c’est produit à quelques kilomètres du circuit . Mouvement de protestation des pilotes. Alors les mollusques toujours au fait de la collaboration Macronienne .


                      • zygzornifle zygzornifle 27 mars 10:04

                        Comme au poker ils ont la main gagnante ......


                        • I.A. 27 mars 18:55

                          Les journalistes n’informent plus, ils aboient, et mordent les ennemis qu’on leur désigne, contre rétributions et caresses...

                          Leurs activités s’apparentent à celles des producteurs de spectacles et des chauffeurs de salle.

                          Et vous, qui ne regardez pas uniquement ce qu’on vous désigne, vous êtes un complotiste.

                          C’est simple, le monde s’est américanisé depuis le coronavirus : il y a les gentils d’un côté, et les ennemis de l’autre — genre microbes, Russes, complotistes ou pauvres.

                          Merci pour ces infos.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mohamed Belaali


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité