• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Assez de pédagogie en politique : le peuple n’est pas un (...)

Assez de pédagogie en politique : le peuple n’est pas un gamin

JPEG

“Malheur à toi, pays dont le roi est un enfant !”

Ecclésiaste X 16

Depuis quelques décennies, il n’est pas de réforme putative ou de grand oeuvre politique, qui ne soit précédé de la noble incantation à la “pédagogie”. La ministraille se découvre alors une vocation enseignante ; elle se campe doctement devant le tableau noir, craie à la main (et bulletin de colle dans la poche pour les réfractaires), d’où elle professe les vérités éternelles dont elle a le monopole de la science. Car il est bien certain que le mandat qui a propulsé ces élus au pinacle du pouvoir est d’origine céleste et confère à ses porteurs le sceau de l’infaillibilité. Tremblez et écoutez ! leur grâce va vous convertir.

Car certes la pédagogie est l’antidote officiel à la très honnie démagogie. Mais entendez-vous ce que disent ces mots ? Il ne serait donc plus question que les politiques mènent le peuple (à la baguette ou par le bout du nez), en démagogues, alors ce sont des enfants qu’ils mèneront (à la baguette ou par le bout du nez), en pédagogues. Le peuple est soudain escamoté au détour d’un demi-mot. Car les gens, les quidams, ce n’est pas un peuple, ce sont juste des gamins qu’il faut au mieux éduquer, et en vrai plutôt domestiquer !

Hélas, n’a-t-on pas inscrit quelque part (mais c’est la Constitution, qui n’a pas force de loi) que la République française est démocratique, que la souveraineté appartient au peuple, et que les dirigeants ne peuvent s’en attribuer l’exercice ? Et ne voilà-t-il pas que ces derniers traitent leur souverain comme un enfant, et qu’ils s’en réclament les maîtres ?

Oui, malheur à toi, pays dont le roi est un enfant ! Tu es voué à vaguer de caprice en correction, pour ne jamais grandir. Représentants du peuple, ne faites pas du peuple souverain un écolier. Assez de pédagogie ! Laissez-le se gouverner et porter la responsabilité de soi.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2019 13:19

    la République française est démocratique, que la souveraineté appartient au peuple,

    Mais ça, c’était avant, avant Maastricht ! De Gaulle a fait un referendum, les Français ont dit NON, il est parti le lendemain. Quand on pense que les Communistes l’ont traité de « dictateur », quelle rigolade par rapport à aujourd’hui !

    .

    D’ailleurs, le PCF, ni la CGT ne disent plus rien, ils se sont convertis à l’européisme. Il est quand même utile de relire ce que disait la CGT dans les années 50, au sujet du Marché commun, l’ancêtre de l’ UE, et de comparer avec la grande absente des manifs d’aujourd’hui, l’Europe :

    "- La libre circulation des marchandises, donc le déchaînement de la concurrence fondée sur l’infériorité des salaires et de la législation sociale, l’harmonisation par le bas des conditions sociales dans les différents pays, l’opposition renforcée à toutes les revendications des travailleurs. (...)

    L’enjeu est énorme : le Marché commun conduit infailliblement, à plus ou moins brève échéance, à la disparition des souverainetés nationales, à la création d’un super-État européen, réduisant à sa plus simple expression tout ce qui pourrait subsister d’individuel, de politiquement et économiquement indépendant chez les membres de la Communauté...etc.

    .

    Car dans notre belle Europe, point de démocratie, a expliqué Junker aux Grecs en 2015, alors qu’ils venaient de voter NON au référendum sur l’austérité..

    « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens, » a-t-il dit. Circulez, ya rien à voir, vous avez signé les Traités, application, exécution, sinon sanctions !

    Mais ce n’est pas une dictature, non, non, c’est juste que les Mamamouchis européens se fichent de l’avis des peuples, comme de leur première chemise... C’est comme une dictature, ça a la couleur d’une dictature, mais ils appellent ça, démocratie.

    .

    Les Français le savent, on leur a volé le NON au référendum de 2005.

    Les Brexiteurs le savent aussi, ils ont dû voter Conservateurs pour que leur vote de 2016, soit enfin reconnu en 2019 ! On vit dans une époque formidable, où la Droite est plus démocratique que la Gauche, qui s’accroche à l’ UE comme une moule au rocher.


    • Fergus Fergus 18 décembre 2019 17:28

      Bonjour, Lucien

      Le fait est que l’usage du mot « pédagogie », utilisé par les gouvernants à chaque fois que surgit une difficulté sur un projet de loi, est particulièrement agaçant car il vise évidemment à faire croire que le problème est dans la compréhension du projet, pas dans le rejet de son contenu.

      Pour autant, la pédagogie n’est pas un gros mot : sans elle, ni le parti au pouvoir, ni les partis d’opposition ne sont en mesure de faire entendre leurs arguments, soit pour promouvoir un texte de réforme pour les uns, soit à en dénoncer les dérives ou l’inéquité pour les autres !


      • Lucien Chardon Lucien Chardon 19 décembre 2019 07:05

        @Fergus
        La pédagogie est un très beau mot quand il s’agit d’éduquer des enfants et des jeunes, bien sûr. Et ce l’est encore dans le cadre de la formation tout au long de la vie.
        En matière de politique, c’est tout le contraire. Quand il s’agit de travailler la compréhension, il existe le débat. Enfin, le vrai débat, celui de l’échange où l’on s’écoute et où l’on avance ensemble... Mais de ce type de discussion, il n’est plus question : chacun vient proclamer sa posture, étendard idéologique à la main, et le but des pseudo-débats actuels est de tenir un rapport de forces. Cela aussi, hélas, est une trahison de la démocratie.


      • troletbuse troletbuse 18 décembre 2019 18:50

        Micron n’est pas qu’un enfant. Il est aussi -zut, on n’a pas le droit de le dire

        comme un phoque, quoi !


        • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 18 décembre 2019 20:27

          Pas un gamin ? Il a bien été infantiliser quand même par 50 ans de jouissance sans entrave.

          Avoir élue un banquier made in Rothschild au premier poste à responsabilité nationale, est-ce un comportement adulte et réfléchit ?

          Pourquoi l’émotion qui était auparavant une faiblesse humaine est aujourd’hui un comportement positif et la réflexion un comportement négatif, voir antisocial.

          Qui a opéré ?


          • troletbuse troletbuse 18 décembre 2019 20:38

            @Florian LeBaroudeur
            Pourquoi avez-vous mis un e dans élu ? smiley
            Mettre une pourriture au pouvoir, ca permet à ses maîtres de s’en débarasser à n’importe quel moment. Il suffit de quelques révélations, des fuites quoi. On peut même le faire chanter même si il n’a pas de voix. Regardez Benalla, il n’est pas inquiété car il doit en savoir des choses assez peu reluisantes sur notre banquier.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 18 décembre 2019 21:47

            @Florian LeBaroudeur
            Pourquoi l’émotion

             ?

            Parce que l’émotion empêche de réfléchir, l’émotion n’active pas les mêmes zones du cerveau que la rationalité, c’est une des bases du marketing.
            .
            Macron a été vendu comme une marque de lessive, par un coup d’état médiatique, organisé par les milliardaires qui l’ont propulsé là où il est.
            .
            Ces mêmes milliardaires sont les propriétaires de la plupart des médias, et la boucle est bouclée... La plupart des gens croient qu’un coup d’état, c’est les chars dans les rues. On voit que les médias sont un 4e pouvoir, plus efficace que les chars, car du sang partout, c’est pas bon pour le commerce et le business...


          • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 18 décembre 2019 22:31

            @Fifi Brind_acier

            « La plupart des gens croient qu’un coup d’état, c’est les chars dans les rues ».

            Il faut dire que la violence, ils ne l’ont vu que dans les films et maintenant dans les jeux vidéos.
            Quand un enfant a déjà assisté en moyenne à 7000 meurtres du haut de ses 10 ans, ça ne peut qu’engendrer ce genre de perception.

            Regarder le pourcentage de films de super héros que Hollywood nous sort à la pelle et regardez les effets délétères que celui produit déjà parmi les jeunes adultes qui veulent tous à leur manière « sauver le monde »  

              


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 19 décembre 2019 10:05

            @Florian LeBaroudeur
            On commence doucement à faire marche arrière, les écrans sont déconseillés avant 6 ans, ils font des dégâts considérables :
            « La fabrique du crétin digital ».
            .
            Quant aux films américains, ce sont les conséquences du Plan Marshall qui s’appliquent. La contrepartie des prêts, c’était de passer un maximum de films US, pour diffuser le mode de vie américain et stimuler la consommation.
            .
            « INA-Les accords Blum Byrnes ».

            "Les accords Blum-Byrnes - qui permettent la libre pénétration du cinéma américain en France en échange d’importants avantages financiers - sont signés à Washington le 1er janvier 1946. La signature est suivie des discours des deux signataires."



          • tout_permis tout_permis 18 décembre 2019 22:42

            Et pour joindre le geste à la parole, cette initiative citoyenne–où chacun peut participer et y est vivement encouragé, pour combattre l’omertà judiciaire, donc l’impunité des puissants, donc, entre autres, les violences policières. Ça se passe tout de suite sur AgoraVox : https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/une-proposition-concrete-pour-220033


            • zygzornifle zygzornifle 19 décembre 2019 12:14

              Un gamin c’est un gars qui a des mains , qu’il se méfie le monarque de ne pas prendre des baffes ....


              • zygzornifle zygzornifle 19 décembre 2019 12:20

                En l’an 37 Macron fit tuer sur ses ordres le petit-fils de Tibère et bien d’autres membres de la famille impériale que le règne précédent avait épargnés, ainsi qu’un grand nombre de dignitaires que Caligula voyait comme de potentiels obstacles à son pouvoir absolu.

                En 38, seulement un an après son avènement, Caligula remplaça son préfet et le chassa de Rome. Alors que Macron et son épouse (dont Caligula s’était lassé) s’apprêtaient à embarquer pour l’Égypte où ils comptaient se retirer, une soldatesque envoyée par Caligula les intercepta. Emmenés dans un lieu secret, ils auraient été exécutés ou contraints à se suicider. Selon certains historiens, le corps de l’ancien numéro deux de l’Empire aurait été jeté en mer.

                Ainsi périt l’ambitieux Macron

                https://ripostelaique.com/le-prefet-romain-macron-itineraire-tragique-dun-ambitieux.html



                  • troletbuse troletbuse 20 décembre 2019 12:24

                    Après le Blablacar, le Blabladébat micronien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès