• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au-delà du général de Villiers, Emmanuel Macron signifie que la chienlit, (...)

Au-delà du général de Villiers, Emmanuel Macron signifie que la chienlit, c’est fini

Cicéron avait raison, les armes doivent céder devant la toge. Et tant pis pour ceux qui défaits dans les urnes, devenus opportunément militaristes, tentent de monter en épingle le départ brutal d'un chef d'Etat-Major opposé frontalement au chef de l'Etat sur la question d'une nouvelle coupe budgétaire dans le budget des armées. A qui la faute en vérité sinon à de bien mauvaises habitudes prises notamment sous le dernier quinquennat par un pouvoir flottant, évanescent, qui a laissé en héritage immédiat un budget insincère qu'il convient de remettre à plat dans l'urgence.

Et voilà ceux qui hier raillaient la mollesse et l'absence d'incarnation de François Hollande qui érigent en héros un chef d'Etat-Major nommé par ce dernier et qui malgré toutes ses qualités a avalisé précédemment de fait que l'on rogne à l'os les moyens de l'armée. Emmanuel Macron a-t-il comme on peut l'entendre ici ou là, "humilié" le général de Villiers ? Les militaires auraient-ils perdus à ce point leur rudesse qu'ils ne pourraient entendre un langage de vérité ?

Le message passé par le président de la république est limpide : la chienlit au sommet de l'Etat, c'est fini. "Back on track" comme diraient les jeunes. Il est temps de remettre la France sur les rails, de restaurer l'autorité qui a tant fait défaut à tous les niveaux depuis des années. Il est heureux que l'exécutif ne cède pas plus à une opposition jusqu'alors anémiée qu'à l'hystérie des médias et des réseaux sociaux, toujours à l'affût des vaguelettes de surface et de l'écume des vagues mais incapables de se pencher sur les mouvements plus profonds dont dépend notre avenir.

Car au-delà de la spectaculaire passe d'armes politico-médiatique entre un chef d'Etat-Major un et Président de la République c'est à un affrontement entre deux visions stratégiques de la défense que l'on vient d'assister. D'un côté, une approche à l'ancienne incarnée par le général de Villiers, de l'autre celle d'un jeune chef d'Etat qui a conscience des menaces que font courir à la souveraineté nationale les risques de cyberattaque mais aussi la dette publique, colossale, de la France, à l'image de ce qui est arrivé à la Grèce. A cet égard, l'un des objectifs que s'est assigné Emmanuel Macron, c'est de s'assurer à court terme d'un soutien financier européen à l'effort militaire français.

Attention aux sirènes de l'immobilisme. Un pays est un peu comme un satellite en orbite, le ralentissement de sa vitesse semble négligeable jusqu'au moment où il décroche et se consume dans l'atmosphère. L'intelligence, ce n'est pas le conformisme béat mais une adaptation maîtrisée à un environnement qui change sans cesse. "La réforme, oui, la chienlit non" avait dit en 68 un autre général dont l'autorité ne fût contestée, avec le succès que l'on sait, que par un quarteron de généraux en retraite. Emmanuel Macron n'a certes pas accompli son service militaire, supprimé depuis, mais ce n'est pas parce qu'on n'a jamais porté l'uniforme qu'on ne peut avoir l'étoffe d'un chef.

Créit photo : Claude Truong-Ngoc


Moyenne des avis sur cet article :  1.39/5   (69 votes)




Réagissez à l'article

90 réactions à cet article    


  • Gorg Gorg 21 juillet 11:34

    @L’auteur,

     Du grand n’importe quoi cet article. La chienlit c’est Micron le gandin et ses sbires. Vous êtes complètement à côté de la plaque.


    • La mouche du coche La mouche du coche 21 juillet 11:38

      Je m’appelle Emmanuel Macron et j’approuve cet article politiquement très correct. Lisez le.


    • Pere Plexe Pere Plexe 21 juillet 11:54

      @La mouche du coche
      Il ne suffit d’utiliser un vocabulaire Gaulliste pour faire oublier un recul démocratique et souverain.


    • Alren Alren 21 juillet 19:57

      @Gorg

      Qu’a promis Macron à Trump en matière d’intervention militaire ?

      Sûrement pas de ramener en France des troupes exténuées et mal équipées mais au contraire de les faire combattre dans l’intérêt des USA.
      C’est pourquoi il a été traité avec une hauteur condescendante de « good guy » de « brave type », sous entendu un peu con et docile, par Trump de retour au pays.

      Et c’est au moment où il va renforcer sans notre accord, nous le peuple, l’effort US au Moyen-Orient pour instaurer plus de désordre, que Micron veut supprimer des crédits essentiels aux armées : en effet, c’est la chienlit ubuesque !

      Et ne pas être mêlé à ça imposait au chef d’État-major de quitter au plus vite cette équipe de branquignols !
      Ce qu’il avait évidemment prévu en émettant sa protestation, qui n’était en aucun cas une menace contre la démocratie comme le laisse plus ou moins entendre l’auteur de l’article avec sa référence à Rome et la « toge » des sénateurs romains.


    • Furax Furax 21 juillet 20:41

      @Gorg
      La séquence « Top gun » sur la base d’Istres m’a définitivement convaincu. Ce type qui n’a jamais porté l’uniforme est FOU A LIER !


    • Gorg Gorg 22 juillet 00:24

      @Furax

      En ce qui me concerne, je suis convaincu depuis longtemps de sa vacuité... par contre il a un de ces melon... Il y a un gouffre entre ce qu’il s’estime et ce qu’il vaut.. En réalité, tout ce qu’il est capable de faire, c’est le buzz... La présidence spectacle et bourdes réunies...
      Bon, en attendant Birgit le materne (surveille ?) pendant qu’il tient la main Coin-couin (mais Donald a bien précisé qu’il ne devait pas pousser trop loin... des fois que...)


    • Gorg Gorg 22 juillet 00:29

      @Furax
      La photo montage qu’a fait Ariane sur cet article lui sied très bien...


    • kirios 22 juillet 11:38

      @Alren
      merci pour votre commentaire auquel j’adhère totalement


    • Furax Furax 22 juillet 13:22

      @Gorg
      « fou à lier »
      Ce ne sont pas des morts en l’air :
      http://reseauinternational.net/avons-nous-elu-un-fou/


    • Ariane Walter Ariane Walter 21 juillet 11:37

      Pétain aussi était contre la chienlit de la résistance. 


      • Gorg Gorg 21 juillet 11:53

        @Ariane Walter

        Très bonne remarque Ariane... J’ajouterais qu’en 1940 Micron le gandin et Castagnier auraient été collabos comme beaucoup de leurs disciples, c’est certain... Des amateurs arrogants, avides et sans scrupules


      • mmbbb 21 juillet 17:56

        @Ariane Walter c’est tres facile de jouer les heros en temps de paix ; Petain eut les voix de beaucoup de socialistes qui lui accordèrent sa confiance Autant être précis


      • Alren Alren 21 juillet 19:46

        @mmbbb

        Petain eut les voix de beaucoup de socialistes qui lui accordèrent sa confiance Autant être précis

        En effet soyons le précis ! Les socialistes votèrent un peu contraints et désemparés les pleins pouvoirs à un militaire alors que notre armée subissait une défaite imméritée due à l’impéritie de ses grands chefs, à commencer par le « généralissime » Gamelin mais aussi par la gabegie des industriels - avec la complicité intéressée des politiques de droite - à commencer par les patrons d’Hispano-Suiza qui vendirent aux nazis, pour combattre les bolchéviques d’URSS, les moteurs d’avions qui manquèrent au Dewoitine qui fut ainsi sous-motorisé et construit en trop petit nombre alors qu’il était le meilleur compromis de chasseur entre vitesse et manœuvrabilité, comparé au Messerchmidt 109 et au Spitfire.

        L’aviation de reconnaissance avait repéré les colonnes de blindés allemands immobilisés avant l’attaque dans les Ardennes belges, en mai 1940. Mais ce renseignement vital ne fut pas communiqué ou pris en compte par les « stratèges » de l’armée de terre qui continuèrent à rêver d’une victoire en Hollande, à Breda ! Et L’Armée de l’air ne bombarda pas ces cibles faciles. C’est à se demander ...

        Six mois après de politique Pétain, pas un seul socialiste sincère, ni même un républicain n’aurait voté ces pleins pouvoirs si on les avait consultés de nouveau, au vu de l’infâme soumission de "l’État français" à Hitler qui n’en rêvait pas tant, après l’abrogation de la République et de la Marseillaise, avec une francisque obsédante plus importante que le drapeau tricolore des soldats de l’An II et les premières lois anti-juives.

        Et les Français n’auraient pas élu Laval en décembre 1940 si les élections libres n’avaient été supprimées, supprimées définitivement en cas de victoire finale allemande.


      • baldis30 21 juillet 20:36

        @mmbbb
        bonsoir

        « beaucoup de socialistes qui lui accordèrent sa confiance »

        confiance.. confiance .. confiance ... le mot devient à la mode comme il y eut scoubidou  smiley

        ils se sont comportèrent comme beaucoup se sont comportés entre mai et juin 2017 .. comme des américains opportunistes selon la devise « La gamelle nous voilà ».

        Evidemment selon l’époque et le lieu on peut remplacer « la gamelle » par celui d’un général ou d’un maréchal... pour les sans-grades ( à défaut de ne pas être sans-dents...) j’ignore ce que l’on peut substituer ...


      • Jean Pierre 21 juillet 23:21

        @mmbbb
        Bon rappel historique : des parlementaires de tout bord qui votent les pleins pouvoirs à l’homme providentiel, on a déjà connu ça.


      • Laulau Laulau 22 juillet 09:09

        @Jean Pierre
        Pas de tous bords. Les parlementaire communistes n’étaient déjà plus là (à une exception près).


      • kirios 22 juillet 11:48

        @Alren
        "Six mois après de politique Pétain, pas un seul socialiste sincère, ni même un républicain n’aurait voté ces pleins pouvoirs si on les avait consultés de nouveau, au vu de l’infâme soumission de "l’État français" à Hitler qui n’en rêvait pas tant, après l’abrogation de la République et de la Marseillaise"
        ce n’est plus Pétain , ce n’est plus Hitler ,mais la situation est la même : la république est remplacée par le fric , la Marseillaise est remplacée par l’hymne Européen et on nous force la main avec un drapeau dont les étoiles ne sont qu’un signe supplémentaire de capitulation .


      • Emma Joritaire 21 juillet 11:43

        Quand une armée est mal équipée, ce sont des soldats qui se font tuer. Mais ça. Macron, et Moreigne, s’en foutent.

        Quant à l’étoffe de chef de l’invraisemblable Macron, c’est au mieux celle du chef d’atelier, vicieux et sournois, qui ne touche pas une bille en face de sa bourgeoise-daronne.


        • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 21 juillet 15:11

          @Emma Joritaire

          Ou celle d’un ado kapo dans un jeu BDSM avec une dominatrice mature en dessous de vinyl et casuette SS équipée d’un strap-on.

        • Emma Joritaire 21 juillet 22:08

          @Jeussey de Sourcesûre

          Il est tragique de penser que c’est peut-être vous qui voyez juste...

          Et on peut se demander ce que la Directions centrale du renseignement intérieur (DCRI), qui a pris la succession des RG, détient, dans ses coffres, sur ce couple présidentiel, pour le moins atypique.


        • Papybom Papybom 21 juillet 11:49

          Bonjour.

           

          La preuve qu’il ne cadre pas avec les cadres.

          Le portrait du nouveau chef de l’Etat étant plus grand que celui de ses prédécesseurs ( pas l’homme mais le portrait)– 50 cm × 70 cm au lieu de 50 cm × 65 cm – les maires pourraient être obligés, dans les prochaines semaines, de se procurer un nouveau cadre pour afficher ce cliché officiel. Le changement de format du portrait présidentiel va entraîner un surcoût.(2,7 millions).

          Les maires pourront enfin reconnaître qu’ils ne peuvent pas l’encadrer !

          Cordialement


          • amiaplacidus amiaplacidus 21 juillet 14:19

            @Papybom
            Ils peuvent aussi découper le portrait. On doit bien trouver au moins une paire de ciseaux dans une mairie.


          • Gorg Gorg 21 juillet 14:37

            @amiaplacidus

            « Ils peuvent aussi découper le portrait »

            Tout à fait (vous me l’avez enlevé de la bouche)... Les solutions simples et efficaces sont encore les meilleures... Les maires ont autre chose à faire que de se compliquer la vie avec des petits riens... Au pire, ils peuvent la poser sur leur siège...


          • wesson wesson 21 juillet 16:04

            @Papybom
            le plus « amusant » dans cette polémique de cadre, c’est de voir la presse mainstream voler au secours de son petit protégé Macron. 


            Notamment l’article des « décodeurs » du monde, qui ne manque pas de sel !

            Ainsi donc ils nous expliquent que le cadre qui est d’ordinaire commandé chez SEDI (fournisseur des collectivités) coûtes bien le prix indiqué, mais que l’on peut trouver bien moins cher chez ... ikea notamment.

            Ainsi donc, la solution « du Monde » pour que la France économise par rapport aux caprices de son président, c’est de ne pas commander les cadres de fabrication française de chez SEDI, pour les préférer à n’importe quoi de fabrication n’importe où mais surtout pas en France.

            Voilà donc comment « le monde » conseille à l’état de faire des économies : en arrêtant d’acheter des trucs fabriqués en France !

          • Sigismond Sigismond 21 juillet 16:37

            @Gorg
            ou la punaiser au fond des chiottes


          • Pere Plexe Pere Plexe 21 juillet 16:37

            @wesson
            ...surtout c’est une méconnaissance crasse du fonctionnement des marchés publics

            Pour commercer avec une collectivité il faut candidater : rien n’indique qu’Ikéa ait envie de s’embêter avec ces mauvais payeurs. 

          • BOBW BOBW 21 juillet 20:02

            @amiaplacidus : Pour l’instant les maires vont lui couper les.... ?  ! En attendant qu’une nouvelle constitution lui coupe les vivres ! Ce qui lui couperait le sifflet qu’il a bien trop arrogant ! smiley


          • baldis30 21 juillet 20:39

            @wesson
            bonsoir,

            « l’article des « décodeurs » du monde »

             le Monde est de son Temps ....  smiley

             l’Histoire ne se répète pas elle bégaye ... !


          • wesson wesson 21 juillet 22:20

            @Pere Plexe
            en définitive il y as des tas de manières pour critiquer l’exercice de lèche présidentielle du monde. 


            J’aurai pu également dire qu’il s’agissait d’un crime de lèse majesté que de considérer que l’on puisse se satisfaire de la photo présidentielle dans un cadre « de peu ».

            bon c’est pas le but de ma réponse en fait : en matière de délai de paiement, le privé a maintenant largement rattrapé et dépassé le public. Les commanditaires privés, plus ils sont gros, moins ils paient vite !

          • wesson wesson 21 juillet 22:23

            @Pere Plexe
            et j’ajoute que avec 13 milliards de moins pour les collectivités locales, ça va pas arranger ni les délais de paiement, ni même le carnet de commande des petites sociétés locales.


          • Gorg Gorg 22 juillet 00:38

            @Sigismond

            « ou la punaiser au fond des chiottes »

            Vous n’y pensez pas, vous allez irriter ses délicates narines... A moins que vous ne souhaitiez que Poutine ne s’occupe de son cas... Entre parenthèse, à Versailles, le minus a bien du faire rigoler Vladimir... et pour couronner le tout, maintenant c’est au tour de Trump.
            Pour finir, quand je vois les grands sourires de Merkel lorsqu’elle l’accueille, je me demande bien si ce n’est pas lui le con du dîner...


          • jmdest62 jmdest62 22 juillet 07:33

            @wesson
            salut
            « ..et en même temps »...en ces temps de restrictions budgétaires 4 punaises feront bien l’affaire pour le « coller au mur » .
            La tête en bas et légèrement de biais ça peut même faire « art contemporain » ...il faut casser les codes oui ou M... !
            @+


          • Pere Plexe Pere Plexe 21 juillet 11:51

            Bel ode aux dictateurs et autres tyrans.

            A cet affrontement entre politique et militaire, largement motivé par des problèmes d’ego, peut on demander son avis au peuple ?
            Après l’avoir informé correctement si possible..
            A défaut à la représentation nationale ou ce qu’il en reste.
            Sinon un grand bravo à votre argumentation : faire de ce désarmement un acte de renforcement de notre souveraineté aurait pu nous échapper...

            • babelouest babelouest 22 juillet 05:20

              @Pere Plexe
              monsieur Moreigne est effectivement un courtisan de première classe. Il ira loin !

              (deuxième porte à gauche, non, l’autre !)


            • Leonard Leonard 21 juillet 11:59

              Ca ose tout...


              C’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît !

              • rogal 21 juillet 12:08

                Encore du n’importe quoi sur la « souveraineté nationale ».


                • Jelena Jelena 21 juillet 12:18

                  Macron en a marre d’engraisser les mercenaires des saoudiens et je ne peux qu’approuver cette décision. Le seul reproche que je lui ferai, c’est d’avoir réduit le budget que de 25%, 50% m’aurait paru plus adéquat.


                  • Bella Ciao 22 juillet 10:40

                    @Jelena
                    Vous oseriez affirmer un truc pareil devant des familles de soldats en OPEX ? Et même devant des familles de soldats en Sentinelle ?


                  • bob14 bob14 21 juillet 12:28

                    En 45, Macron et ses sbires auraient été fusillés pour collaboration avec l’ennemi !


                    • troletbuse troletbuse 21 juillet 12:52

                      La chienlit ? Mais c’est Macaron en personne

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès