• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au lycée, j’ai refusé de chanter la Marseillaise

Au lycée, j’ai refusé de chanter la Marseillaise

Aujourd'hui, dans mon lycée, dans le cadre du cours d'histoire géographie, nous avons été amenés à écouter La Marseillaise. Nous pouvions, si nous le souhaitions, entonner les paroles. Je m'y suis refusé. Par la suite, notre professeure nous a proposé un débat autour du thème "faut-il maintenir la Marseillaise en tant qu'hymne national ?". A mon grand étonnement, je faisais parti d'un des seuls élèves à s'opposer au maintien de La Marseillaise. Le chant composé par Rouget de l'Isle bénéficiait d'un soutien unanime. Mon effarement témoignait en fait d'une certaine naïveté puisque les français plébiscitent la Marseillaise. En effet, d'après un sondage paru en 2008 dans Le Parisien, plus de la moitié des français considèrent La Marseillaise comme un élément fondamental de la république. 

Tout sauf un symbole 

Au cours de ce débat improvisé dans ma classe de 2nd, les "pro-Marseillaise" ont d'ailleurs usé à maintes reprises de l'argument du "symbole". D'après eux, l'hymne national est intouchable car au-delà des critiques que l'on peut formuler, ce chant relève du "symbole", il est devenu incontestable. A l'instar des sondés du Parisien, il y a donc l'idée que La Marseille symbolise notre nation française. 

Or, penchons-nous sur la définition du mot "symbole". Le symbole, c'est lareprésentation concrète d'une notion abstraite. Il est dès lors facile de démonter en bloc l'argument des "pro-Marseillaise". Un chant de guerre peut-il vraiment être la représentation concrète de la nation française ? Un hymne à la violence dans lequel le champ lexical du sang ("sanglant, sang impur, abreuve, sanguinaires, déchirent le sein") et de la guerre ("aux armes,bataillons,mercenaires,guerriers") sont omniprésents est-il une représentation réaliste et objective de ce qu'est aujourd'hui la nation française au XXIème siècle ? Certainement pas ! Affirmer que la Marseillaise est un "symbole" est donc la preuve d'un grave archaïsme ou de lacunes rédhibitoires en matières de vocabulaire. 

Un hommage au passé...

Autre argument utilisé pour défendre "La Marseillaise", la volonté de "rendre hommage, de respecter", les Révolutionnaires. Le devoir de mémoire vis à vis de notre Histoire est un point névralgique de l'argumentation pro-Marseillaise. Il est néanmoins contestable de glorifier à outrance la période révolutionnaire quand on connaît les revers de la médaille et les points noirs qu'elle peut évoquer.

En outre, est-ce que nous ne rendons pas hommage, nous ne respectons pas des personnages tels que les Justes au seul motif que notre hymne national ne fait aucune référence à leur propos ? C'est absurde ! La Révolution Française peut être reconnue à sa juste valeur sans qu'on aille jusqu'à lui consacrer notre hymne national.

De plus, le fait d'élever "La Marseillaise" sur le piédestal de l'hymne national, c'est conférer un caractère d'intemporalité à un chant qui n'en a pas, puisqu il est intraséquement lié au contexte de sa composition. Etudier La Marseillaise à l'école et en écouter les paroles soit, mais à condition que ce chant ne soit pas considéré comme hymne national, mais re-contextualisé dans la période révolutionnaire. Car au-delà, La Marseillaise n'a plus aucun sens. D'où l'absurdité d'en faire notre hymne national. 

...au mépris de l'Europe

Enfin, certains de mes camarades arguaient que les paroles n'avaient aucune valeur, qu'il fallait retenir l'idée de l'hymne national et qu'au fond, nul ne prêtait attention au sens. C'est tout le problème ! En chantant à tue tête avant chaque match de football des paroles auxquelles on ne prête pas attention, on n'oublie les origines mêmes de la création de La Marseillaise. On oublie qu'il s'agit d'un chant visant à galvaniser les troupes de l'Armée du Rhin parties combattre les armées prusiennes et autrichiennes. On oublie que c'est un chant de guerre composé pour encourager à combattre nos frères européens qui a été élevé par une insupportable supercherie au rang d'hymne national. 

Or, ne sommes nous pas à l'heure du XXIème siècle, de l'irréversible communion du peuple européen face aux absurdes et tyraniques frontières érigées pour masquer l'unicité d'un continent que les aspirations fédéralistes oeuvrent à faire chuter dans un heureux élan pacifique ? Du fait de ses racines et du contexte de son écriture, la Marseillaise est incompatible avec la présence de la France dans l'Union Européenne. Il serait enfin temps de faire rimer notre hymne avec le siècle et l'époque dans lesquels nous vivons. Et la Marseillaise n'a pas sa place. 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (168 votes)




Réagissez à l'article

203 réactions à cet article    


  • terreetciel terreetciel 13 juin 2011 10:14

    Erreur de jeunesse mon cher Alex. Casser tous les symbôles identitaires conduit aux pires errances, mais c’est la mode aujourd’hui et on en voit les conséquences tous les jours.


    • ddt99 ddt99 13 juin 2011 11:20

      À tous les moinsseur, il est plus malin que vous ne le croyiez le jeune Alex, en moins d’une heure 17 réaction et 22 votes, à la fin de la journée, il sera le plus lu et le plus commenté, défoulez vous.


    • lemouton lemouton 13 juin 2011 12:10

      en plus Alex est le même prête nom, donneur de leçon smiley qui écrivait cela

      http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mes-impressions-apres-le-brevet-77735



    • bernard bernard 13 juin 2011 20:59

      Ce cher Alex...
      son âge est sûrement ...hors taxe ... (TVA à 150% ?)


    • gorgonzola 14 juin 2011 00:13

      La Marseillaise est-elle raciste et xénophobe ?

      http://www.youtube.com/watch?v=SJAwS7nSY6g


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 juin 2011 01:33

      Pour mousser un peu plus , l’auteur sait-il que l’hymne américain n’a que mis de nouvelles paroles sur la musique d’une chanson a boire d’un club de londonien de dandies avant la lettre ? Je vais essayer de la mettre en ligne, mais je ne suis pas très habile….



    • exocet exocet 14 juin 2011 20:36

      Bah, des chants, il y en a d’autres, par exemple :

      Le chant des partisans

      Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
      Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
      Ohé, partisans, ouvriers et paysans, c’est l’alarme.
      Ce soir l’ennemi connaîtra le prix du sang et les larmes.

      Montez de la mine, descendez des collines, camarades !
      Sortez de la paille les fusils, la mitraille, les grenades.
      Ohé, les tueurs à la balle et au couteau, tuez vite !
      Ohé, saboteur, attention à ton fardeau : dynamite...

      C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.
      La haine à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.
      Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rèves.
      Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on tue, nous on crève...

      Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.
      Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place.
      Demain du sang noir sèchera au grand soleil sur les routes.
      Chantez, compagnons, dans la nuit la Liberté nous écoute...

      Ami, entends-tu ces cris sourds du pays qu’on enchaîne ?
      Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
      Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh...


      L’internationale

      c’est la lutte finale

      L’État comprime et la loi triche ;
      L’Impôt saigne le malheureux ;
      Nul devoir ne s’impose au riche ;
      Le droit du pauvre est un mot creux.
      C’est assez languir en tutelle,
      L’Égalité veut d’autres lois ;
      « Pas de droits sans devoirs, » dit-elle,
      « Égaux, pas de devoirs sans droits ! »


      Les lansquenets, plus européen que les 2 précédents

      Ce monde vétuste et sans joie,
      Faïlala.
      Croulera demain devant notre foi, Faïlala
      Et nos marches guerrières
      Feront frémir la terre
      Au rythme des hauts tambours
      des lansquenets
      (3 derniers en bis)

      Que nous font insultes et horions, Faïlala
      Un jour viendra où les traîtres paieront,
      Faïlala
      Qu’ils freinent donc s’ils l’osent
      Notre ascension grandiose
      Que rythment les hauts tambours
      des lansquenets
      (3 derniers en bis)

      Couplet 3 :
      Nous luttons pour notre idéal, faïlala
      Pour un ordre nouveau (ou chrétien, ça dépend des versions) et national, faïlala
      Et à l’heure dernière
      Nous quitterons la Terre
      Au rythme des hauts tambours des Lansquenets

      Couplet 4 (plus hard !) :
      Demain nous irons au combat, faïlala
      La croix celtique guidera nos pas, faïlala
      Que crèvent les marxistes
      Et les capitalistes
      Au rythme des hauts tambours des Lansquenets


      Chacun peut trouver son compte dans un chant,
      qu’il s’agisse de casser la gueule à ceux du pays d’en face ou à ceux d’ici ben d’cheu nous.


    • Voltaire Voltaire 15 juin 2011 16:23

      Evidemment, comparé à l’ode à la joie (extrait du poème de von Schiller) qui constitue l’hymne européen, on n’est pas dans la même catégorie...
      La marseillaise est un chant guerrier et vous rappelez effectivement le contexte de son écriture. Les paroles sont donc bien totalement anachroniques, fort heureusement, même si la musique est plutôt réussie pour un hymne. Sans doute aurait-on pu avec bonheur conserver la musique et changer les paroles (comme en Russie). Las, il faudra patienter, l’heure est plutôt au nationalisme belliqueux et à l’exclusion.

      Il me semble que aussi bien ceux qui défendent le symbole (réel) que ceux qui déplorent ces paroles ont raison. Fort heureusement, la France a conservé une certaine liberté de choix et de pensée, et l’on peut apprécier ou critiquer son hymne national. Souhaitons que cela continue ! 


    • velosolex velosolex 13 juin 2011 15:17

      Idée d’article pour rester dans l’idée :
      « A la maison de retraite, j’ai refusé de chanter le temps des cerises ! »


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 juin 2011 00:21

      Si le petit, à défaut de chanter la Marseillaise, entonnait « l’Internationale », le lipdub des jeunes UMP ou « Maréchal nous voilà » -pour plaire à Calmos-, je comprendrais mieux sa position. Au moins il aurait des idées à défendre et une amorce de conscience politique à exposer. J’ose espérer que son répertoire musical ne se limite pas à Lady Gaga.

      A son crédit je dois reconnaître qu’il écrit correctement, pour son âge. C’est pour cette -unique- raison que j’ai plussé son article. Si, si, désolé, ne me jetez pas de pierres.

      Sinon, Alex Joubert, si tu n’aimes pas la Marseillaise, chant de guerre parfois mal employé mais fondamentalement révolutionnaire, je t’invite à découvrir la chanson de Craonne. Celle que chantaient les poilus et les mutins de la guerre 14-18. Lien.


    • TSS 14 juin 2011 00:37

      Makhnovtchina,makhnovtchina ,

      nos drapeaux noirs flottent dans le vent

      ils sont noirs de notre peine

      ils sont rouges de notre sang

      ils sont noirs de notre peine

      ils sont rouges de notre sang
      ---------------------------------------

      l’hymne anarchiste est beaucoup mieux... !!


    • Le taulier Le taulier 13 juin 2011 10:25

      Alex, à ton âge tu devrais courir après les filles au lieu d’écrire des conneries sur des choses qui te dépassent.

      Si comme tu dis « ..la Marseillaise est incompatible avec la présence de la France dans l’Union Européenne. » alors la langue française (mais aussi l’Italien, l’Allemand...) n’a pas sa place dans un monde où domine l’Anglais, l’Espagnol et le Chinois, le cassoulet et la quiche lorraine devraient être bannies dans un monde dominé par les pizza et le hamburger, le vin devrait disparaitre des tables au profit du Coca-cola.

      La Marseillaise, contrairement à ce que tu crois, avant d’être l’hymne national de la France, l’hymne de tous les hommes épris de justice et de liberté écrit par un mec né en France (un détail). Au début du 20ème siècle ceux qui la chantait en public en Russie étaient arrêtés par la police.


      • Dolores 14 juin 2011 20:16

        En 2008 Alex Joubert avait 14 ans....
        Aujourd’hui, en 2011, il a 15 ans et se trouve en première...

        Ce « gamin » n’est pas si précoce qu’il voudrait le faire croire !
        A la suite d’un de ses article, je lui avait fait remarquer qu’on ne pouvait avoir 14 ans pendant plusieurs années.
         Il ne lui a fallu que 3 ans pour passer de seconde en première !
        Pas doué le « gosse » !
        Ne vous laissez pas prendre par ce baratin.


      • Dolores 14 juin 2011 20:22


        ortographe rectfié :
        « un des ses articles »
        « je lui avais fait... »


      • JL JL 14 juin 2011 20:32

        Pour Dolorès seulement,

        enfin un commentaire intelligent sous les articles de Joubert, félicitations.


      • cameleon29 cameleon29 13 juin 2011 11:35



        « Je vais te dire une chose petit, la Marseillaise se chante au garde à vous dans l’Armée, et je rajoute, que l’on devrai la faire chanter dans les écoles, collèges, lycées rassemblé dans la cour !!! »
         
        Et pourquoi pas tout le monde au garde à vous, habillé tous pareil avec des portes voix qui te bassinent les oreilles de propagandes militaristes, comme en Corée !
        Pour les esprits militariste comme toi (quel bel avatar !!) il faut une chanson à la gloire de la kronenbourg, tu sais celle qui vous donne de la voix et qui fait fonctionner vos neurones de dégénérés avant de jouer au bras de fer ou de faire un concours de pompes qui vous mènent à l’extase......
        Militaires= erreur humaine

      • Traroth Traroth 13 juin 2011 13:07

        J’espère bien que jamais personne n’est mort pour la marseillaise ! Un chant vaut-il qu’on meurt pour lui ? Vous feriez bien de vous interroger quelques fois sur vos propres certitudes, juluch !


      • Edouard Malek Edouard Malek 13 juin 2011 16:54

        Je me souviens d’avoir chanté la marseillaise, à 6H00 du matin, accompagné par 50 bitos franchement tondu de la veille. 50 chants faux et encore endormis... Je vous assure que ça claque.


      • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 13 juin 2011 10:29

        Bien joué !
        Vu le nombre de vieux gars porte-drapeau dépressifs qui errent sur le site, ton article à de forte chance de se faire descendre en flèche, mais ton indépendance d’esprit t’honore, et je suis bien d’accord toi sur cette chanson écoeurante qu’est la Marseillaise.



        • Vladivostok 1919 Vladivostok 1919 13 juin 2011 11:07

          "C’est vrai qu’ils sont plaisants tous ces petits villages
          Tous ces bourgs, ces hameaux, ces lieux-dits, ces cités
          Avec leurs châteaux forts, leurs églises, leurs plages
          Ils n’ont qu’un seul point faible et c’est être habités
          Et c’est être habités par des gens qui regardent
          Le reste avec mépris du haut de leurs remparts
          La race des chauvins, des porteurs de cocardes
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


          Maudits soient ces enfants de leur mère patrie
          Empalés une fois pour toutes sur leur clocher
          Qui vous montrent leurs tours leurs musées leur mairie
          Vous font voir du pays natal jusqu’à loucher
          Qu’ils sortent de Paris ou de Rome ou de Sète
          Ou du diable vauvert ou de Zanzibar
          Ou même de Montcuq il s’en flattent mazette
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


          Le sable dans lequel douillettes leurs autruches
          Enfouissent la tête on trouve pas plus fin
          Quand à l’air qu’ils emploient pour gonfler leurs baudruches
          Leurs bulles de savon c’est du souffle divin
          Et petit à petit les voilà qui se montent
          Le cou jusqu’à penser que le crottin fait par
          Les chevaux même en bois rend jaloux tout le monde
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


          C’est pas un lieu commun celui de leur connaissance
          Ils plaignent de tout coeur les malchanceux
          Les petits maladroits qui n’eurent pas la présence
          La présence d’esprit de voir le jour chez eux
          Quand sonne le tocsin sur leur bonheur précaire
          Contre les étrangers tous plus ou moins barbares
          Ils sortent de leur trou pour mourir à la guerre
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


          Mon Dieu qu’il ferait bon sur la terre des hommes
          Si on y rencontrait cette race incongrue
          Cette race importune et qui partout foisonne
          La race des gens du terroir des gens du cru
          Que la vie serait belle en toutes circonstances
          Si vous n’aviez tiré du néant tous ces jobards
          Preuve peut-être bien de votre inexistence
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part
          Les imbéciles heureux qui sont nés quelque part


        • cameleon29 cameleon29 13 juin 2011 12:00

          Comment une telle chanson peut encore avoir de l’intérêt aujourd’hui quand on voit la division et les écarts qui règnent en maitre dans la population Française, quand on voit le peu d’intérêt de nos chères élites pour la solidarité ... ?
          L’auteur à raison, il faut trouver un hymne (en a t-on vraiment besoin ?) au gout du jour et je l’encourage vivement à continuer de donner son point de vue du haut de ses 15 ans car j’aime beaucoup quand ça fait réagir de soit disant adultes qui croient tout savoir......
          Le mouvement des indignés aurait pu utiliser cette hymne, peut etre qu’en l’entendant, le citoyen français aurait compris qu’il avait devant lui l’occasion rêvée de faire changer le système.
          Le résultat est malheureusement chacun pour sa gueule...... alors un hymne nationale,c’est la peau de mes roupettes par rapport à une révolution d’antan....


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 14 juin 2011 00:38

          « ...les chants qui accompagnent souvent les révolutions »

          Oui, mais quand l’armée Française joue la Marseillaise devant Sarkozy, j’ai surtout l’impression qu’elle orchestre la mise en musique de la révolution néolibérale qui asservit les peuples et les nations.

          En un sens le gamin a raison, Sarkozy et ses complices du Fouquet’s ont récupéré le « symbole » à leur profit. C’est de ça qu’il faut s’indigner.


        • ddt99 ddt99 13 juin 2011 10:32

          Dans un monde idéal, votre thèse serait d’actualité, mais nous ne sommes pas dans un monde idéal, et bien qu’il faille évoluer, il ne faut pas pour autant faire table rase du passé, il ya dans ce chant bien plus qu’un hymne guerrier, il y a le rattachement des gens qui sont morts pour la patrie, etc., or c’est vrai qu’aujourd’hui la notion de patrie n’a plus sa place dans le monde où l’on vit.

          En ce qui me concerne, il faut se rappeler d’où l’on vient pour savoir où l’on va et composer avec.


          • eric 13 juin 2011 10:48

            Ouai ! Un symbole, c’est surtout ce qui unit, par opposition au dia vol , ce qui sépare les gens.

            L’ensemble des symboles français, et notamment republicains, peuvent faire l’objet d’une remise en cause, d’une critique semiologique etc... Marrianne dépoitraillée en nourrice expose une idée de la femme peut favorable a son emancipation. Le drapeau reprend au choix des symboles religieux, revolutionnaires ou Parisien dont ont peu interroger la pertinence au 21 eme sciecle. La devise a suffisemment fait la preuve de son innocuite pour qu’on se demande si il y a un sens a la maintenir. Enfin alors que la planète parle anglais, on peut se demander si s’acharner a maintenir une langue complexe, peut parlée et qui isole ses locuteurs de la grande masse de la planète a encore un sens au 21 eme sciecle, celui de l’internet, Qui ne ressent l’archaïsme qu’il y aurait a parler du « web » en terme de « toile d’araignée ». Et je ne parle meme pas de l’Europe ou tous le monde parle anglais.
            Apprendre aux enfants que contre la tyrannie, il faut parfois se battre tous ensemble ? Pourquoi faire ? De toute facon, il pourront toujours écrire des post vengeurs derrière leur écran chacun dans leur coin, voir pour les plus militants, aller faire du camping sauvage dans les centres villes.
            Et puis bon ! La Nation, la patrie, la république, la langue, ce n’est jamais que le patrimoine de ceux qui n’en ont pas d’autre. Quand on est jeune riche ( au moins culturellement) polyglotte et internationalise, quelle importance finalement....

            La seule supercherie a mon avis dans votre article, c’est qu’il tente de se présenter comme la très classique provocation de l’adolescent se faisant passer pour révolté et qui ne veux pas suivre le troupeau, alors qu’en réalité, de type de position est parfaitement main stream. C’est plus un discour de prof qu’un discour d’eleve. De politiquement correct genre 68 que d’ado du 21 eme siècle. En cela, il est un peu inutile, car je crois que le résultat est assez largement acquis. Il n’y a vraiment que plus que les prolos et les réacs pour attacher de l’importance a ces trucs. Et ce qu’ils en pensent, ça intéresse qui ?


            • Rétif 13 juin 2011 17:14

              C’est vrai, tiens !

              Mais pourquoi Eric n’écrit-il pas en Anglais ?

            • eric 13 juin 2011 18:00

              A retif, parce que personnellement, je suis un patriote, qui chante la Marseillaise même en famille, qui pense que la republique a un sens, que le francais est une langue qui permet d’exprimer tous ce qui m’importe, et que tous ce qui unit les gens, en particulier les symboles est préférable a ce qui les divise et les isole et que les racines font partis de ce qui nous permet de vivre ensemble. Mais je devine que vous ne l’aviez pas compris. De façon assez amusante, je viens de recevoir un mail d’un copain prof au lycee francais, socialiste, lorrain, catho et locuteur du francique, la langue de Charlemagne qui subsiste autour de Sarreguemine. Il s’indigne que Marine Lepen soit hostile a la signalisation en Breton. Il est assez comique que les profs, qui ont appris aux petits senegalais que leurs ancêtres etaient gaulois, ont tape sur les doigts des petits bretons pour leur faire oublier leur langue, ont oblige les petits vendéens a chanter la marseillaise avec l’ enthousiasme que l’on imagine, soient desormais ceux qui sont favorables a obliger les petits Kabyles a apprendre l’arabe literraire avec des profs integristes payes par l’EN, considerent que la Marseillaise c’est vraiment trop agressif, et que l’idée de nation n’a de sens que si c’est pour interdire la mondialisation économique et taxer plus les entreprises, pas si on parle de culture de civilisation etc...

              Parce que ce sont eux, fondamentalement, qui sont les porteurs du discours repris servilement et scolairement par l’auteur de cet article. Ce que j’ai tente de faire, c’est de pousser sa logique a l’absurde. Visiblement je ne me suis pas exprime assez clairement.

              En passant, pour avoir lu un certain nombre d’article d’Alex Joubert, par ailleurs clair et bien ecrit, je le soupçonne d’être un prof déguisé en élève ou un fils de prof répétant ses leçons...


            • Annie 13 juin 2011 10:50

              Hormis une réaction épidermique à l’idée de supprimer la Marseillaise, une raison (parmi d’autres, mais celle-là prime pour moi sur les autres) que je trouve très valable pour conserver la Marseille est d’éviter une nouvelle discussion stérile et très nocive sur ce que constitue l’identité française.
              Parce qu’il faudra bien remplacer la Marseillaise par quelque chose. Que suggérez-vous ? Ma France de Jean Ferrat, Douce France, ou alors la Marseillaise de Gainsbourg, histoire de dire « si on ne peut pas la changer montrons au moins notre désaccord ». Une jolie foire d’empoigne en perspective.
              Par contre, je suis tout à fait d’accord pour refuser de la chanter dans certaines circonstances, notamment lorsqu’elle est instrumentalisée ou récupérée.


              • Iren-Nao 13 juin 2011 10:53

                Lamentable conformisme d’apprenti Bobo.

                Iren-Nao


                • kalon 14 juin 2011 13:12

                  Peux t’on considérer un appel au crime comme relevant du patriotisme français ? J’en doute !
                  Sauf à considérer que le patriotisme français ne peut s’exercer que par opposition à un autre pays.


                • Lucho 13 juin 2011 11:03

                  L’auteur devrait faire deux choses : Lire les paroles de la Marseillaise que visiblement il n’a jamais lues, et prendre des cours sur l’histoire de France. De plus écrire de telles sottises et les mettre en ligne alors que l’UE (qui n’est rien d’autre qu’un projet US de vassalisation des pays et peuples d’Europe) n’en a plus pour longtemp est une petite erreure stratégique à mon avis.

                  Un beau spécimen de mouton Européiste.


                  • Bovinus Bovinus 13 juin 2011 20:59

                    Marc Gelone :
                    C’est du baratin. Le peuple européen n’existe pas, donc son irréversible communion non plus. Et pas davantage l’unicité du continent ou les aspirations fédéralistes. Quant à votre heureux (sic !) élan pacifique, il laisse l’Europe sans repoussoir contre lequel se construire.

                    Pour une fois, je suis d’accord avec mon meilleur adversaire.

                    Quand il dit que le peuple « européen » n’existe pas, il a terriblement raison. Le peuple européen existera quand il n’en restera plus qu’un et que tous les autres auront été éradiqués ou détruits de l’intérieur (par une immigration massive et non assimilée, ou non gérée, par exemple, mais surtout, par l’américanisation de masse via Hollywood et la « culture MTV »). En attendant ce glorieux moment, il devient manifeste qu’une quelconque Europe ne peut se construire que par une alliance des peuples. L’alliance par le commerce ayant gravement foiré, il faut à présent envisager autre chose. Le plus logique et le plus probable sera l’alliance contre un ennemi quelconque. Je ne pense pas que les nations islamiques ou africaines ont vocation à être cet ennemi. Une fois que l’ennemi islamique actuel aura été totalement soumis, le prochain ennemi sera à nouveau Moscou. Éternelle erreur de l’Europe ! L’ennemi véritable est de l’autre côté de l’Atlantique...


                  • NeverMore 13 juin 2011 11:16

                    La jeunesse, toutes les jeunesses, sont le temps Kafkaien où la larve humiliée, couchée sur le dos, a autant de raison de ramener sa fraise que de chance de se remettre toute seule sur ses pattes.

                    Pierre Desproges.

                     

                    1) Pitoyable micro révolte d’une petite larve qui a encore beaucoup de livres à lire (et à comprendre), issus du TRAVAIL de nombreuses générations de penseurs qui n’ont pas maltraité leur sujet, L’histoire, la philosophie, les sciences, c’est pas fait pour les chiens.

                    2) N’oublies pas de dire merci à papa et maman pour le gite le couvert et tout le reste ... et n’oublies pas de bucher correctement en classe parce que c’est la part que tu leur dois.

                     

                     


                    • Traroth Traroth 13 juin 2011 13:13

                      ...et prépare-toi à bien payer leur retraite, surtout. Même si toi tu n’en auras jamais !


                    • Lucho 13 juin 2011 11:39

                      C’est sûre que comme argument ça a de la valeur. Pfff il va falloir trouver mieux que de coller une étiquette de passéiste. Mais bon avez vous de réels arguments ?


                    • Lucho 13 juin 2011 12:50

                      Si vous assumez une évolution qui est voulue par l’empire US, qui n’aime pas les cultures du monde et les états nation qui protègent les intérêts des peuples et pas seulements ceux des multi nationales, libre à vous. Vous jouez leur partition et vous semblez vous complaire de cette situation. Si pour vous évolution signifie monoculture dans le monde entier, je suis désolé de ne pas partager cette vision. Désolé d’aimer la diversité. ;)


                    • Lucho 13 juin 2011 14:12

                      Je ne crois pas avoir prôné le repli sur quoi que ce soit. C’est vous qui m’attribuez un discours que je n’ai jamais tenu^^. Si ous êtes contre l’impérialisme US, l’oligarchie et le grand capital, alors je suppose que vous êtes contre l’UE. Non ? Donc vous n’êtes pas concrètement contre tout cela. Si vous êtes pour l’UE, indirectement, vous êtes aussi pour les interventions en Afghanistant, Lybie, Côte d’ivoire etc etc car UE et OTAN ne sont que les faces d’une même pièce. L’évolution c’est bien, mais ça ne doit pas se faire en oubliant tout ce qui à été fait avant. Pour qu’un arbre grandisse, il faut qu’il ait des racines ;)


                    • Lucho 13 juin 2011 21:18

                      Vous confondez France et oligarchie Française. Les Français ne veulent ni des OGM imposés par l’UE, ni des Farines animales qui seront imposées par l’UE, ni de l’huile de vidange dans la vinegrette imposée par l’UE, ni de la viande clonée non étiquetée imposée par l’UE, ni de la nouriture radioactive imposée par l’UE qui a triplée les doses admissibles de césium 137 etc etc.
                      Si vous n’avez toujours pas compris que l’UE n’est qu’un jouet élaboré par les US dès les années 40 pour vassaliser les pays et peuples d’Europe et es saigner, alors je ne peux rien pour vous. Oui au début il était question de la Marseillaise mais les discution finissent parfois par dévier. Et puis l’article est un torchon, inutile de s’attarder dessus. En revanche les réactions sont parfois intéressantes.


                    • Lucho 14 juin 2011 00:42

                      Bon visiblement on tombe d’accord sur certaines choses (pas toutes^^). Si je veux que l’on revienne à l’état nation : c’est pour retrouver le controle de notre monnaie, c’est pour défendre nous même nos intérêts à l’organisation mondiale du commerce, c’est pour retirer nos troupes de ces guerres dégueulasses qui ne servent que les intérêts US, c’est pour emprunter à notre banque centrale à taux Zéro, c’est pour arreter les délocalisations etc etc... Je crois (et je dis ça humblement) que vous n’avez pas compris que l’UE est comme elle est car elle ne peut pas être autrement. Elle a été créée par les oligarques Américains pour servire les intérêts des oligarques Américains. tout les documents déclassifiés du secret défense Américain le prouvent. Vous pouvez voir les conférences de François Asselineau ou Annie Lacroix Riz à ce sujet, c’est limpide. La quasi intégralité des gros problèmes en France sont directement dus à l’UE qui dérégule tout.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

AJ


Voir ses articles







Palmarès



Partenaires