• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au nom de la liberté d’expression

Au nom de la liberté d’expression

 

Mieux vaut avoir tort avec Mme DANIELE OBONO que raison avec Valeurs Actuelles.

À l’heure où le procès des assassins des journalistes de Charlie Hebdo s’ouvre, donc que s’ouvre d’une certaine façon à nouveau le débat sur la liberté d’expression très chère au journal satirique, l’hystérie s’est emparée du microcosme politico-médiatique parisien depuis 4 jours avec l’affaire Danièle OBONO.

Le palais de l’Élysée n’a pas manqué de faire savoir que notre premier de cordée à la pensée si complexe avait appelé la député OBONO pour la consoler (sans doute). Du premier ministre, JEAN CASTEX, pourtant gardien de la liberté de la presse et de son pluralisme, en passant par son ministre de la Justice, Éric DUPOND MORETTI sans oublier JEAN LUC MELENCHON solidarité LFI oblige, et jusqu’à WALLERRAND DE SAINT JUST du RN, chacun y est allé armé de sa « moraline  » pour mieux lapider publiquement Valeurs Actuelles. Ont-ils même lu la fiction parodique proposée par l’hebdomadaire ?

Depuis le début de l’été, Valeurs Actuelles choisit une personnalité pour la confronter à ses idées mais dans le contexte d’une époque passée. Après François FILLON ou Éric ZEMMOUR, est venu le tour de Mme Danièle OBONO d’être transplantée en Afrique au 18ème siècle, au temps des plus belles heures de l’esclavage pratiqué par les noirs et les arabes. Cet infâme commerce d’êtres humains est une réalité historique tangible reconnue par tous les historiens un peu sérieux. Mais, cette réalité n’existe pas aux yeux de Mme OBONO, apôtre des thèses indigénistes, des idées racialistes et proche des militants de la cause noire. Pour eux comme pour elle, les européens « blancs » sont les uniques responsables de l’esclavage et du commerce triangulaire. Le « blanc » est le seul coupable. Point à la ligne.

En 2012 déjà, Danièle OBONO apportait son franc soutien à une pétition en faveur du chanteur Saïdou du groupe Zone d’Expression Populaire (ZEP) qui se voyait reprocher par une association d’extrême droite l’utilisation de l’expression « Nique la France » dans les paroles d’une chanson. La député OBONO confirmait son soutien, affirmant que « pour défendre la liberté d’expression de ces artistes, oui. Parce que ça fait partie des libertés fondamentales ». Manifestement, pour Mme OBONO, la liberté de la presse n’est pas une liberté fondamentale sauf lorsque les articles vont dans le même sens que ses thèses aberrantes et historiquement fausses. Dommage que les journalistes de Valeurs Actuelles n’aient pas eu la bonne idée d’écrire une fiction chantée ?

« Souillée » par la fiction de Valeurs Actuelles, Mme OBONO vient d’annoncer ce jour qu’elle portait plainte. C’est son droit le plus absolu. Nous verrons l’issue que donneront les juges à ce procès qui je l’espère remettra en exergue la défense de la liberté d’expression et de la liberté de la presse dans ce pays.

Soulignons avec force ici que le premier ministre lui-même, Jean CASTEX, submergé sans doute par l’émotion comme d’autres le furent avant lui, a condamné sans appel et sans aucune forme de procès les écrits d’un journal parfaitement respectable, Valeurs Actuelles.

N’a-t-il donc pas plutôt à gouverner ?

 

Bertrand RENAULT – 2 septembre 2020


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 3 septembre 12:24

    J’aimerais prendre l’un pour taper sur l’autre. Obono et VA sont les deux faces de la même pièce, cette pitrerie médiatique et les psychodrames attenants puent le fumigène. 


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 septembre 12:58

      @Opposition contrôlée
      on pourrait aussi en prendre un autre pour taper su plein d’autres : FI sur LREM, LR, etc.
      cette classe politique « unanime » qui a tant ému Mélenchon.


    • Albar Albar 4 septembre 12:40

      @Opposition contrôlée
      Que n’a t’on pas fait au grand humoriste Dieudonné pour un simple sketch.
      Il n’y a pas de liberté d’expression en France, depuis qu’elle est sous le diktat des sionistes du CRIF       https://youtu.be/DrdNl2EP4zc
      Blasphemer contre la premiere religion au monde (depuis peu) c’est permis, mais faire un sketch sur un colon sioniste c’est trois fois non.
      Un journaliste a subi les foudres de Macron pour avoir osé poser une question sur sa rencontre secrète avec un membre du Hezbollah à Beyrouth, les médias ne disent rien.


    • CN46400 CN46400 4 septembre 13:48

      @Opposition contrôlée
      « Obono et VA sont les deux faces de la même pièce »
      Absolument pas puisque seule Obono est mise en scène, et pas le directeur blanc de VA qui aurait fait un parfait propriétaire , avec son fouet, du troupeau d’enchaînés dont faisait partie la femelle Obono, dont le rôle dans ce troupeau était de procréer pour accroître le troupeau et ainsi le capital du propriétaire.....


    • eddofr eddofr 4 septembre 16:05

      @Albar

      je l’ai vu sur quotidien, le magazine de Yann Barthes à une heure de grande écoute.


    • binary 3 septembre 14:09

      On ne touche pas aux intouchables !

      Il n ’y a pas de races, car c est interdit par la loi. Mais il y a des castes, qui ont des privilèges sur ceux qui doivent baisser la tête, sous peine de se la faire couper.

      La France avance dos à son avenir.



      • Le421 Le421 3 septembre 18:06

        @binary
        Et les tyrans ou oppresseurs des peuples n’ont pas de couleur de peau spéciale.
        C’est ce que les gens devraient comprendre.
        Mais haïr est tellement plus facile que d’aimer.

        J’ai été mille fois plus choqué par ce gamin qui tendait une banane à Christiane Taubira en imitant des cris de singe.
        Il faut imaginer l’éducation que ce pauvre gosse aura reçu de parents tarés...


      • binary 3 septembre 18:18

        @Le421
        Les prises de position politique de Taubira te choquent moins qu une banane ?


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 4 septembre 11:53

        Même si personne n’approuve ou plus encore si tout le monde s’y oppose... J’insiste sur l’impérieuse nécessité de changer les mentalités et les comportements afin de les aligner sur le Savoir du XXIe siècle. La culture greco-latine est morte !

        -------------------

        « CHANGEONS L’ORGANISATION SOCIALE ET POLITIQUE... »


        «  »La « liberté de presse revendiquée et acquise » est l’une des plus grandes aberrations humaines de ces derniers siècles ! Il y a va aussi de l’insolite “immunité parlementaire”, mais surtout de la “sacralisation de la fonction présidentielle«  ».

        https://web.facebook.com/notes/mohammed-madjour/changeons-lorganisation-sociale-et-politique/5048785375146835/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

bertie1064


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité