• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aucun banquier n’a été arrêté pour la crise de 2008

Aucun banquier n’a été arrêté pour la crise de 2008

Eh oui nous sommes en 2018, soit 10 ans après la crise de 2008, mais un site américain nous révèle que les banquiers responsables de la crise n'ont tout simplement jamais été poursuivis

En effet, c'est "trop compliqué" de savoir si c'est le banquier ou la banque qui est responsable. Du coup, dans le doute, personne n'est poursuivi. 

Il y a aussi le fait que les banques comme JP Morgan ont versé des millions de dollar au département la justice américaine afin d'éviter les poursuites. Ce n'est pas de la corruption car c'est légal. 

En même temps vu que les banquiers font les lois, il n'y a aucun risque qu'ils aillent en prison. 

« Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois » - Mayer Rothschild 

Et même s'ils ont mis au chômage beaucoup de gens, eux ont bien travaillé depuis, à faire passer des lois pour garantir que lors de la prochaine crise, le contribuable continuera de payer pour les rembourser. Comme par exemple cette loi de 2015 qui permet aux banques de se servir sur le compte des clients en cas de faillite

Théoriquement, les dépôts sont garantis jusqu'à 100 000€, mais une ordonnance de 2015 annule en fait l'obligation des banques de garantir les dépôts de leurs clients

Eh oui, ce n'était pas assez de sauver les banques une fois en 2008, maintenant il va probablement falloir aussi payer pour leur faillite, cette fois inévitable (lors de la prochaine crise). 

« Il est une chance que les gens de la Nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire parce que, si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin » - Henry Ford 
 

Source : http://proletaire.altervista.org/marxisme/actualite/19-01-2018.php#commentaires

Analyse communiste => http://proletaire.altervista.org


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    



    • cétacose2 20 janvier 09:41

      @diogène
      ....parce ce qu’en Islande ils ne sont pas juifs.....


    • Diogène diogène 20 janvier 10:00

      @cétacose2

      ils sont martiens, peut-être ?

    • karim 20 janvier 13:04

      @cétacose2
      « Les meilleures raisons ne touchent pas l’esprit de ceux qui ont peur. » En Islande, l’esprit des gens n’est pas aveuglé par la peur du terrorisme islamique ; alors, ils voient le vrai terrorisme financier juif.



    • Choucas Choucas 20 janvier 15:33

      @karim le colon
       
      ISLANDE = PAYS AVEC PEUPLE = HOLISME, SOLIDARITÉ
      BOOBALAND = COLONIE MULTIETHNIQUÉE = CHACUN POUR SOI
       
      « L’islam est notre bélier mondialiste en UE » Soros

      La sélection parentèle, 1970 Hamilton et Price :
      « Le degré d’altruisme entre des animaux d’une même espèce est déterminé par la proportion de gènes communs (des colonies d’amibes en lutte antibiotique aux mammifères). Les insectes qui partagent la même reine forment la même société. La sélection naturelle et la société agissent donc réciproquement génétiquement... »
       
      LA MÉFIANCE INNÉE DE L’ALTÉRITE CHEZ LES ENFANTS (expérience sociologie marrante)
       
      http://www.youtube.com/watch?v=gl6Qu2kpMUM


    • Lugsama Lugsama 20 janvier 20:20

      @karim

      Le pauvres islandais qui se sont endetté pour acheter leur 4x4 dernier cris, faut les comprendre les pauvres.. résultat ils ont passé la dette sur l’Etat, sympa pour les islandais raisonnable qui ne vivaient pas au-dessus de leur moyen, ils doivent payer les 4x4 du voisin..

    • Choucas Choucas 20 janvier 10:06

       
      LE REQUIN DE LA FINANCE AIME LES EAUX MULTIETHNIQUÉES
       
      En mer d’Islande il n’y a que des cousins...
       

      LES CONFÉRENCES DE MACY
       
      « cyber- » vient de ces conférences (1942-1953)
      Les participants, Von Neumann, les mathématiciens Gödel et “Unabomber”, les psychologues Lewin, Murray (père des tests d’embauche), des sociologues, marketers, pédagogues, etc. devaient fournir les outils nécessaires à l’avènement de l’ordre mondialiste, ingénierie sociale par l’utilisation de l’informatique naissante, du “cyber”.
      La conclusion principale, fut qu’il fallait puriner les peuples souchiens pour détruire leurs nationalismes et anti-sémitisme (conférences financées par Wall Street comme La Baudruche), c.a.d la tendance holiste et disciplinaire du mâle blanc (matrice autoritaire de l’échelle F). Ils en arrivèrent donc à un plan Coudenhove-Kalergi à commencer par l’Occident, les autres parties du monde n’étant pas encore susceptibles d’auto-flagellation et soumission à leur auto-destruction raciale comme les gogochons, très larves de nature.
      Et La Baudruche négrière fut client préféré de Rothschild, et Garrido chez Bolloré.

      https://www.youtube.com/watch?v=JCvjjjA_ZmY

      (extrait émission TV très édifiant...)
       
      https://pascasher.blogspot.fr/2010/04/auto-reeducation-et-sciences-cognitives.html (plein de liens)
      http://www.anesi.com/fscale.htm (échelle F)
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cybernétique#Le_premier_mouvement_cybern.C3.A9tique
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Conférences_Macy
      https://www.youtube.com/watch?v=Dbbh9aymEx4

       


      • Jonas 20 janvier 11:40

        « les banquiers responsables de la crise n’ont tout simplement jamais été poursuivis. »

        Fabrice Tourre est le seul banquier a avoir été mis sur le devant de la scène
        . Il a bien été condamné, mais Goldmann-Sachs a heureusement assez d’argent pour lui éviter la prison.
        Il donne maintenant des cours d’économie.


        • Zolko Zolko 20 janvier 12:46

          Bonne piqûre de rappel, merci. Ne pas oublier Jérôme Kerviel, cloué au pilori pour sauver les dirigeants.


          • Lugsama Lugsama 20 janvier 20:23

            @Zolko


            Que ses responsables étaient au courant ou pas, et je ne pense pas que vous soyez mieux informé que le tribunal, ce qui l’a fait est illégal et à faillit nous coûter très, très cher.

          • mikawasa mikawasa 22 janvier 10:31

            @Lugsama
            Ta raison vaut mieux que cela soit légal et que ça nous coute cher quand meme


          • insomnia insomnia 20 janvier 13:12

            @Jonas,

            Il a été un élément essentiel ! Ils le gratiffient... smiley


            • HELIOS HELIOS 20 janvier 15:42

              ... il faut croire que les français aiment ça : ils ont élus un banquier a la tête de l’état !


              • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 16:14

                Heureusement car Macron en aurait fait une jaunisse et aurait réclamé une minute de silence pour ces héros tombés au champ d’honneur .....


                • Attilax Attilax 20 janvier 19:15

                  Serait-ce parce que tous les pouvoirs sont contrôlés par ces dites banques (au hasard, la Goldman-Sachs), et pas par les peuples ?

                  Serait-ce parce que nos « représentants » ne nous représentent pas ?
                  Serait-ce parce qu’on confond République et Démocratie ?
                  Serait-ce parce qu’on est devenus tellement individualiste qu’on a plus rien foutre de l’intérêt général ?

                  Un élément de réponse :
                  « Ils ne sont debout que parce que nous sommes à genoux. »

                  • eric 20 janvier 22:22

                    Si les banquiers faisaient nos lois, il n’y aurait pas 56% de PIB de dépense publique pour 44% e prélèvements obligatoires et les taux ne seraient pas tellement bas que les banques ne savent plus quel service facturer pour maintenir leur rentabilité.

                    La crise initié aux environs de 2007, est de notoriété publique liée à une mauvaise gestion des taux par la banque centrale américaine : organisme public, à des politiques sociales d’accès au crédit immobilier un peu délirante, et à l’insuffisance de contrôle des organisations publiques qui sont censée réguler le marché, en particulier concernant les nouveaux produits.

                    Il y a un très bon contre exemple. Sous Napoléon, une bande de types, notamment protestants, créent le Franc, le service de remboursement de la dette , la Banque de France (avec actionnaires privés).

                    Bon an mal an on a eu une stabilité pendant un siècle. Un des secrets était qu’on prenait les meilleurs banquiers privé de la place, donc connaissant tous les ressorts, avec un gouverneur nommé par le politique, mais pas nécessairement dominant.

                    Tous les progressistes sont favorables à un contrôle en général le plus étendu possible du politique sur le bancaire. Ils sont en général aussi particulièrement incompétent dans ces disciplines.

                    Pour chaque grande crise éco, on retrouve en remontant au source, une responsabilité écrasante des services publics.


                    • Attilax Attilax 21 janvier 00:10

                      @eric


                      Bien sûr que les banquiers mènent la danse ! Qui a trafiqué les comptes grecs pour les faire rentrer dans l’UE avant de dépecer le pays ? La Goldman-Sachs. Qui est à la tête de la BCE ? Un ancien de la Goldman-Sachs. Qui est à la tête de l’Italie, non élu ? Un ancien de la Goldman-Sachs. Qui est président de l’UE aujourd’hui ? Jean-Claude Junker, ancien banquier et premier ministre d’une des plus grande lessiveuse d’argent sale au monde : le Luxembourg. Qui est président de la France ? Un ancien de chez Rotschild. Faut vous faire un dessin pour que vous pigiez l’OPA que l’oligarchie financière a réussi, depuis déjà un moment ?
                      Les USA, le Japon et l’UE fabriquent chaque mois des centaines de milliards de monnaie de singe qu’ils filent... Aux banques ! Aucun banquier ne ’tombe’ jamais (à part en Islande) comme leurs copains les politiques, même s’ils trichent mentent et volent. Vous citez Napoléon ? Ça tombe bien, c’est lui qui a dit qu’il ne fallait jamais confier les rênes de l’état à un banquier, car les banquier n’ont pas d’autre patrie que l’argent.
                      Et oui, ils sont incompétents, à tel point qu’on se retrouve aujourd’hui avec des taux d’intérêts négatifs pour que tout le château de carte ne s’effondre pas tellement ils se gavent.
                      Bref, je crois qu’on n’est pas d’accord.

                    • eric 21 janvier 13:46

                      @Attilax
                      Goldman, c’est 30 000 personnes monde entier. Le seuls personnels français des finances, c’est 170 000.
                      SI on rajout les autres pays du monde concerné, on a un ratio de pas mal de contrôleurs potentiels des agissements de Goldman mais aussi de toutes les autres banques par des agents publics
                      Il est clair que nul banquier de Goldman n’a mis de pistolet sur la tête des dirigeants grecs pour qu’ils prennent le fric à l’origine, ni sur la tête de s agents publics et des subventionné grecs pour qu’il acceptent l’argent à l’époque.

                      Pourquoi recrute-t-on des ex de Goldman un peu partout ? Parce qu’ils savent de quoi ils parlent.
                      https://www.economie.gouv.fr/recrutement
                      Ça, c’est le genre der recrutement du MINFIN en France . Après on a tout un tas de gens de catégories ABC, recrutés sur des critères scolaire, syndiqué au SNI et qui n’ont pas d’idées sur les banques, les fraudes, etc...
                      J’ai un cousin cador de la lutte contre le crime économique, on a discuté, il en sait moins qu’un entrepreneur russe de base....


                    • Attilax Attilax 21 janvier 19:46

                      @eric

                      Ce n’est pas une question de nombre, mais de pouvoir. Bien sûr qu’il y a plus de fonctionnaires que d’agents d’une banque privée, heureusement pour nous ! Mais quel est leur pouvoir ? Et si c’était si transparent que ça, pourquoi tous les politiques se défilent-ils lorsqu’on leur en parle ? Vous vous souvenez de l’interview de Roland Dumas ? Quand le journaliste lui dis juste « Goldman-Sachs », il se décompose et répond « ce n’était pas prévu, cette question ». Et l’interview s’arrête. Révélateur.
                      En revanche, on est bien d’accord que les pourris de politiques grecs qui ont accepté de faire maquiller les comptes du pays par cette bande d’escrocs sont tout aussi responsables. Perso, je les mets dans le même sac : corrupteurs et corrompus mangent dans la même gamelle publique. La notre.

                    • bob14 bob14 21 janvier 11:08

                      En France on n’arrête pas un banquier...on lui donne la légion d’honneur !


                      • Zip_N Zip_N 21 janvier 15:21

                        « En effet, c’est »trop compliqué« de savoir si c’est le banquier ou la banque qui est responsable. Du coup, dans le doute, personne n’est poursuivi »

                        Dire en effet c’est accepter ce résultat du doute. La sécurité bancaire est pas une opération et une affaire individuelle et personnelle d’un banquier frauduleux. C’est un manque de moyen de sécurité et de contrôle de la banque. C’est pas un banquier qui fait des opérations commerciales juste ou frauduleuses à devoir s’occuper de la sécurité (non commerciale) de la banque. Partant de ce principe c’est la banque la responsable. Dans les autres métiers, par exemple un convoyeur de fond perd son butin, si l’agence ne lui donne pas les outils nécessaire à la sécurité et à sa protection, c’est la faute de l’agence et non pas une faute individuelle. C’est l’agence qui prévoit une assurance en cas de doute et d’obligation de rendre des comptes pour ses services. C’est pas une assurance individuelle mais collective, l’assurance porte une responsabilité générale, non pas individuelle.


                        • Jonas 22 janvier 08:37

                          @ L’auteur 

                          Avant de mettre les banquiers en prisons , ce sont les autorités politiques qu’il faut enfermer en premier. Car ce sont elles qui ont fait obligations aux établissements de crédits dépositaires de prêter à des personnes à revenus modestes ayants des scores de crédits insuffisants. 

                          Les pays qui ont facilités ces prêts laxistes ,et sans garantie , sont les Etats-Unis , le Royaume-Uni , et l’Espagne. Ce dernier pays , à lui seul , consommait 50% de la totalité du ciment de l’Union européenne.pour des constructions d’appartement qui ont posé des problèmes.  Pour écouler cette masse de traites hypothécaires , les Banques ont utilisé, la titralisation, on noyant les solvables et celles qui ne le sont pas. Donc ce sont les responsables politiques en voulant que chacun puisse avoir un logement sans tenir compte de ses revenus qui ont poussé a la crise des « subprimes ». 

                          @prolétaire -de-fer , allez demander aujourd’hui à un banquier un emprunt pour un achat sans contrepartie. 
                          Dans quelques temps , c’est la Chine , à cause des actions vendues sans trop de précaution, qui file vers une crise financière. La seule question , c’est quand cela se produira. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->