• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Autoroutes : au régime de Villepin sec !

Autoroutes : au régime de Villepin sec !

JPEG

Du « racket » ; Pas la balade en montagne hein ! Mais un vide tes poches pour automobilistes pressés. Et chaque année, rouler sur ces rubans de bitume coûte deux bras, à se demander comment les conducteurs tiennent le volant...

Un peu d’histoire ; histoire de...[1]

Ca remonte au début des années 50. L’état, ne pouvant financer de tels travaux, il eu recours au principe de la concession : confier la construction et l’exploitation à des SEM (5 au total), impliquant ainsi le recours aux péages pour apporter à ces sociétés concessionnaires les ressources nécessaires à l’entretien et au remboursement des emprunts contractés pour financer ces constructions. Mais entre 1960 et 70 le parc automobile français doubla. Le Gouvernement eu alors recours à d’autres financements : 4 sociétés totalement privées furent créées pour assurer la construction de certaines sections.

Je vous passe toutes les péripéties dues à la conjoncture économique du moment :

- Années 80, la mauvaise conjoncture compromet financièrement les sociétés privées, qui sont alors contraintes de passer sous contrôle public (sauf une).

- En 1999, le Conseil d’État contraint le Gouvernement à développer le réseau autoroutier par d’autres modes de financement, partenariat public-privé ou mise en concession par appel d’offres.

- Début des années 2000, l’État français a besoin d’argent pour combler le déficit des finances publiques  : la dette atteint 1 000 milliards d’euros en 2003. (2100 en 2018)

- En 2006, l’ensemble des SEMCA est alors privatisé par décret ministériel. L’État, jusqu’ici actionnaire majoritaire des principales sociétés concessionnaires cède ses parts pour 14,8 milliards d’euros à des sociétés privées, telles Eiffage, Vinci et Abertis.

- Aujourd’hui, le réseau autoroutier français compte environ 12 000 km de voies, dont 9 000 km concédés - 75,5 % du réseau sont donc exploités sous le régime de la concession. C’est le 4ème plus long réseau autoroutier au monde, après la Chine, les États Unis et l’Allemagne... Et le 1er réseau mondial payant, car, chez les 3 autres c’est gratuit...Cherchez l’erreur !

...L’erreur ? Les erreurs oui !

---------------------------------------

Ah ! Galouzeau de Villepin, (perlimpinpin), son élégance, ses cheveux argentés... Ses petites haines avec sarko, l’bon vieux temps quoi. Qui, d’un trait de plume et sans remords vendit pour une bouchée de pain, ce réseau qui rapportait chaque année, des centaines de millions et aujourd’hui ce serai pas moins de 1,7 milliard pour les caisses percées de l’état glouton. Faut savoir que cette décision a été prise à l’étage supérieur, à la commission européenne qui, toujours voulant contre tout bon sens garder un déficit à moins de 3%, et exigeât que la France fasse rentrer ces 14,8 milliards et ainsi tenir « le pacte »... Une goutte d’eau dans un océan de dettes contractées par une succession de gouvernements d’incapables et mauvais gestionnaires.(pléonasme)

En 2018, les bénéfices engrangés depuis la vente de 2006 dépassent le prix de vente : 14,9 contre 14,8 milliards... Et nous, les bons couillons payons pour rouler...Dans la Farine.

Le plus fort, c’est que les tarifs augmentent chaque année, ce mois ci de 1,9% et le plus fort encore c’est que les concessionnaires privés distribuent de plus en plus de dividendes aux actionnaires, mais que le coût des travaux est souvent à la charge du con-tribuable, quant à l’entretien, c’est des plus sommaire et gâteau sur la cerise, la durée des concessions a été augmentée... Bingo, à tous les étages, les actionnaires ont encore de quoi jouir de la vie...Des autres. Cette machine à cash est la trayeuse de nous, les vaches à lait. Nous avons quelques options pour nous déplacer :

- Habiter les centres-villes : mouais, au prix de l’immobilier, ça calme vite, dommage, car c’est là où se concentre les meilleurs transports en commun ; ah, ces beaux trams rutilants souvent vides qui nous passent sous le nez, car, allez savoir, les villes sont embouteillées... Because :

- Habiter la périphérie : là, il est recommandé de prendre son lexomil chaque matin, car, soit c’est ambiance RER-B, soit, le TER qui passe quant il passe, ou le bus-pousse-pousse macron, ou la voiture et les embouteillages d'entrée et sortie des centres d’agglomérations.

- Habiter un petit village ou en rase campagne : là, c’est bagnole-bagnole. Pour les courtes distances okay, mais s’armer de patience en rase campagne avec ces pare-chocs-contre pare-chocs, dus aux ronds point qui font tourner en bourrique. Aussitôt qu’il faille conduire un peu ; magiquement, les voies vicinales nous dirigent vers les voies vénales, à savoir, les autoroutes payantes : exception, la totalité des voies expresses bretonnes.

Un ti exemple :

Un Lyon – Grenoble : chiffres d’un aller/retour, avec une berline moyenne consommant du gazole ; carte Mappy :

- Par autoroute, 224 km, temps : 2 heure 20, péage = 23,30 e, carburant 20,00 e = total de 43,30 euros.

Sachant qu’un smicard gagne par jour en salaire net à peu près 50 euros...L’a pas intérêt à faire une pose café dans un relais sur l’autostrade où le moindre sandwich coute 8 euros. Il est donc conseillé de rester à la maison, en priant le bon dieu que ca tombe du ciel, et que le ciel ne tombe pas sur le crane...

- Par route, 242 km, temps 4 heures (au bas mot), péage = 0, carburant 20 e = total 20 euros.

Sympa, ça nous fait reculer d'un siècle, car, de nos jours la moyenne horaire hors autoroutes est de 50 ou 60 km/h... Si ça continue, il sera bien mieux de posséder un cheval...Pendant ce temps, l'oligarchie se déplace en jet, à des 800 km/...Nous ne vivons pas du tout dans le même espace temps...(C'était la parenthèse)

Ah, que, je la connais bien cette route... Interminable, car truffée de ralentisseurs, de ronds points, de radars, de flics cachés qui flashent, de travaux, d’embouteillages, de nids de poule, et de panneaux à foison : 30/50/70/80/90... C’est là, où, le racket organisé prend toute sa forme : tu roules en payant l'octroi, ou alors, comme dit la pub : supporter/endurer ou conduire ? il faut choisir, alors, je bois !

 

Georges Zeter/février 2019

 

Ps : dans ma petite création d’illustration, remettre la haine entre sarko et Villepin...Ca nous donne un coup de djeune, n’est pas ? Car c’est bien connu : le sarko est un animal à poils haineux...

Cet article s’inspire d’un article du Canard Enchainé...que j’ai perdu, donc, pas de référencé, juste ma tite mémoire, merci coincoin !



Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Matlemat Matlemat 20 février 13:53

    Que c’est agréable de sortir de France pour aller sur les autoroutes allemandes gratuites, souvent en travaux il est vrai, et avec des portions à la vitesse illimitées..


    • JL JL 20 février 14:09

      @Matlemat
       
       que la vitesse sur autoroutes soit illimitée, pourquoi pas, mais la priorité donnée aux véhicules sur la droite est un permis de tuer accordé aux conducteurs de bolides blindés.
       
       Je plaide pour mettre fin à cette aberration qui me fait penser à ce journaliste qui plaidait pour la priorité au skieur amont sur le skieur aval.


    • JL JL 20 février 22:38

      @JL
      erreur, je voulais dire la priorité donnée aux véhicules sur la voie de gauche est un permis de tuer accordé aux conducteurs de bolides blindés.


    • zygzornifle zygzornifle 21 février 09:21

      @Matlemat

       j’ai longtemps circulé en Allemagne sur ces portions d’autoroute non limitées , pas plus de cartons qu’ailleurs il faut dire que l’on voit débouler des grosses bagnoles teutonnes bien puissantes qui accrochent bien le pavé avec des bons freins et pas des merdasses franchouillardes en caramel mou qui tangent déjà a 140 , les automobilistes sont habitués a rouler vite ou a rester a droite et pas l’un a coté de l’autre pendant des Kms ....
      Maintenant je vais en Italie faire mes courses (moins cher et meilleurs produits) et je roule tranquillement a 150 sur l’autoroute il n’y a pas un flic de caché et un radar tous les 100m hormis a proximité des grandes villes ....


    • George L. ZETER George L. ZETER 21 février 10:43

      @zygzornifle
      l’ an passé je suis resté 1 mois en Italie ; le rêve d’un conducteur ! pas un radar (qui fonctionne), pas de ralentisseur, de flics planqués, de bagnole avec radar, de ronds points tous les 100 metes : comme il faisait beau, je roulais pénard, le coude appuyé à la fenêtre ouverte... comme chez nous il y a bien longtemps. 


    • oncle archibald 21 février 11:55

      @George L. ZETER

      Si vous roulez peinard le coude à la fenêtre rien à craindre des radars, même en France. Mais si vous crevez ou avez la moindre panne ou vous arrêtez vous vu qu’il n’y a pas de bande d’arrêt d’urgence ? Outre le mauvais état des chaussées c’est ce qui m’a le plus choqué en Italie .....


    • Matlemat Matlemat 21 février 15:27

      @JL
      Je comprends pas trop ce que vous dites, le véhicule sur la voie droite qui se fait doubler ne doit pas accélérer et reste sur sa file, je ne vois pas ou est le problème...


    • Matlemat Matlemat 21 février 15:30

      @zygzornifle
      Et le sens civique des Allemands, jamais un appel de phare ni un coup de klaxon.


    • JL JL 21 février 19:25

      @Matlemat
       
       je sais bien que vous ne voyez pas le problème. Il n’empêche que celui qui a le danger devant c’est celui qui est à gauche et celui qui a le danger dans le dos c’est celui qui est à droite.
       
       Vous avez des yeux derrière la tête, vous ?
       
       Ce système de priorité à celui qui est sur la file de gauche est un encouragement à rouler vite : plus vous roulez vite, moins vous êtes emmerdé.


    • Matlemat Matlemat 22 février 00:03

      @JL

      Je vois pas comment on peut faire autrement... vous pensez vraiment que c’est mieux de rouler trop vite et doubler que de rouler tranquille et se faire doubler ?


    • JL JL 22 février 08:22

      @Matlemat
       
       ’’rouler trop vite et doubler« vs »rouler tranquille et se faire doubler’’
       
       Je ne comprends pas cette alternative.
       
       Je dis que trop de gens s’installent sur la file de gauche et roulent plus vite que la limite autorisée, vous empêchant de doubler vous-même dans de bonnes conditions.
       D’autres derrière vous et qui roulent la même vitesse, déboitent avant vous et vous obligent à ralentir pour les laisser doubler avant vous.
       Sans compter les gens qui déboitent avant de s’assurer qu’il n’y a personne déjà en train de doubler.


    • Matlemat Matlemat 22 février 14:07

      @JL

      Je vois, pour éviter ces soucis la solution c’est d’anticiper et d’avoir de la reprise, évidemment si on roule pépère faut laisser passer ceux qui doublent. En tout cas rouler trop vite en France cela coûte cher ...


    • JL JL 22 février 15:13

      @Matlemat
       
       qui doit anticiper ? Anticiper quoi ?
       


    • Matlemat Matlemat 22 février 19:29

      @JL

      On double pas au dernier moment sans respecter les distances de sécurité comme beaucoup de gens..


    • JL JL 23 février 00:36

      @Matlemat
       
       on ne s’y prend pas non plus 3 km avant !


    • oncle archibald 20 février 14:08

      « quant à l’entretien, c’est des plus sommaire » ...

      Non, pas ça. On peut leur reprocher beaucoup mais pas ça. Avez vous roulé sur les autoroutes en Belgique ou en Italie ? Comparez !!!


      • Ruut Ruut 21 février 07:48

        @oncle archibald
        La problème de la Belgique c’est le choix des matériaux et de cahiers des charges qui priorise le prix au lieu de la qualité, ce qui génère un gouffre financier et des routes toujours en mauvais état.


      • oncle archibald 21 février 08:39

        @Ruut

        Et donc vous confirmez que l’argent de tous les contribuables belges, automobilistes oú pas, est jeté en l’air tandis qu’en France l’argent des automobilistes qui empruntent les autoroutes, qui sont les seuls à payer les péages, est bien utilisé.


      • samy Levrai samy Levrai 20 février 14:30

        Un racket de 2 milliards/an...


        • Daniel0 20 février 14:36

          Bonjour,

          Votre article est partial et démago à souhait. Les boucs émissaires ça fait toujours recette... Les autoroutes gratuites sauf en France ? Les démonstrations de l’automobiliste en vache à lait, il y avait matière à charger plus la mule, lol.

          Sinon les concessions de réseaux publics (de toutes sortes) c’est l’éternelle question des choix politiques entre faut il passer par un loyer pour un fermage ou une régie ? Quel est le meilleur service public rendu ? Combien de collectivités ou l’État souhaitent investir et exploiter dans leur réseaux ? Quelle est la taille de territoires et selon leurs compétences où le cout réparti par habitant est le plus supportable ? Mais au delà de ces questions c’est le principe de pollueur payeur qui est posé. Faut il faire payer le coût de construction et d’entretien par l’ensemble de la nation ou uniquement par les usagers occasionnels ou réguliers ? Car lorsque vous dites que les autoroutes sont gratuites sauf en France ce serait plus juste de dire que la gratuité est assurée par l’impôt et non par les péages.

          Votre démonstration du salarié qui devrait effectuer un aller retour quotidien Grenoble -Lyon est peu probante mais c’est le lot de ce site, lol, bref 224 x 2/j heu il y le train ? sinon en moyenne nationale c’est plus proche de 35 km. Mais passons, c’est sur si le banquier intégrait les frais de transport dans le plan de financement d’une maison le terrain à 30€/m2 serait plus cher... et le pouvoir d’achat et de vie serait bien meilleur en coût égal en se rapprochant du centre d’agglomération.


          • George L. ZETER George L. ZETER 20 février 14:40

            @Daniel0
            «  Votre article est partial et démago » ? à votre place j’aurais écrit « totalement démago », pourquoi tant de mansuétude ? Mais en attendant, les actionnaires se gavent...


          • samy Levrai samy Levrai 20 février 14:45

            @Daniel0
            A part faire beaucoup beaucoup de biens aux actionnaires qu’ est ce que le rétablissement de l’octroi a apporté à la nation  ? 
            A quoi servait le péage autoroutier avant la privatisation ? Est il normal que les moyens de communications nationaux puissent être privés et non biens nationaux ?


          • Daniel0 20 février 17:11

            @George L. ZETER
            L’amiral Nelson disait qu’il fallait 3 ans pour construire un navire et 300 ans pour une tradition. En matière de service public c’est pareil. Facile à fermer plus dur à reconstruire. Çà demande du courage pour l’annoncer aux électeurs (les impots, lol) et résister aux pressions des groupes (Vinci, Bouygues, Eiffage, Colas...).
            En matière de réseaux public, j’en connait qu’un qui l’a eu ce courage, c’est le maire de Grenoble, un écolo, peut être qu’il n’était pas aussi corrompu que les autres élus...Sinon, rien n’empêche l’État de ne pas reconduire les concessions autoroutières, il devra alors reprendre les agents (exploitation et bureau) le matériel, c’est pas l’air du temps, malheureusement car concernant le réseau national non concédé, l’État a une énorme envie de refiler le bébé aux régions, c’est dire l’appétence de l’État en matière de gestion...


          • jeanpiètre jeanpiètre 20 février 18:51

            @George L. ZETER
            effectivement, c’est une bonne façon de raqueter les salariés, les contrats courts, et par avantages sociaux , toutes les entreprises du territoire


          • Désintox Désintox 20 février 20:02

            Il y a deux problèmes :

            1. le coût élevé des autoroutes dissuade de les prendre, aux détriments de la sécurité.
            2. dans d’autres pays, on peut rouler tranquillement sur les routes nationales sans devoir traverser une multitude d’agglomérations.

            • Alren Alren 21 février 18:18

              @Désintox
              « le coût élevé des autoroutes dissuade de les prendre, aux détriments de la sécurité. »

              C’est le point essentiel. L’autoroute est beaucoup plus sûre. Pour des gouvernements qui justifient les radars et les embuscades de contrôle de vitesse sur les nationales par notre sécurité, laisser autant augmenter les péages d’autoroute, c’est contradictoire !

              Mais les gens aisés peuvent payer et bénéficier de cette meilleure sécurité. C’est le principal, n’est-ce pas ? Rien à f***e des pauvres !


            • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 21 février 05:30

              Les autoroutes françaises représentent le réseau routier le moins sécurisé de toute la France .

              L’usagé paie pour avoir accès à cette espace de déplacement et d’insécurité .

              Philippe le premier « sinistre »est complètement étanche à ce problème qui devient plus que dangereux .

              Sur les aires d’autoroute tout, les personnes et les biens(voiture) sont cambriolés, volés,détournés sans aucune réaction sécuritaire .

              Macron,Philippe le gouvernement et les élus peuvent être taxés de complice par négligence.


               


              • Ruut Ruut 21 février 07:54

                Ce qui me choque dans les aires d’autoroute en France, c’est la faible qualité de l’alimentation.

                Pour le pays de la gastronomie, ça fait tache.

                Pareil pour Disneyland Paris, la qualité des repas servis est vraiment affligeante et absolument a l’opposé de ce que nous pouvons attendre du pays de la gastronomie et du goût.


                • George L. ZETER George L. ZETER 21 février 08:06

                  @Ruut
                  sans vouloir vous décevoir, mais vous repasserez concernant « le pays de la gastronomie », ou 88% des restos servent de la bouffe surgelée dite d’assemblage. il faut de nos jours se repasser les bonnes adresses en bouche à oreilles pour etre certain de manger correctement et pas cher. il reste bien sur la grande gastronomie, mais pas pour la plèbe : des déjeuners à 100 balles par tete de pipe...


                • zygzornifle zygzornifle 21 février 09:22

                  Autoroutes = argent facile .


                  • Matlemat Matlemat 21 février 15:31

                    @zygzornifle
                    Automobiliste = vache à lait .


                  • BA 21 février 11:04

                    A propos de Dominique de Villepin :

                    Deux ans après sa sortie, le livre d’enquête « Nos très chers émirs » continue de faire des remous. Dans cet ouvrage paru en octobre 2016 (éditions Michel Lafon), les journalistes Christian Chesnot et Georges Malbrunot disséquaient les relations incestueuses entre monarchies du Golfe et politiques français de tous bords. De 2003 à 2013, l’ambassadeur du Qatar aurait remis d’importantes sommes en liquide à une dizaine d’hommes et de femmes politiques. Parmi lesquels : Rachida Dati, Ségolène Royal, Jean-Marie Le Guen, Marine Le Pen, le député PS Nicolas Bays, Dominique de Villepin, Jack Lang ou encore Jean-Vincent Placé.


                    https://www.amazon.fr/tr%C3%A8s-chers-%C3%A9mirs-Christian-Chesnot/dp/2749924871/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1548512658&sr=8-1&keywords=nos+tr%C3%A8s+chers+%C3%A9mirs


                    Georges Malbrunot : « L’ancien ambassadeur du Qatar a copieusement arrosé nos politiques. »


                    Libération : Vous écrivez que, dans ces relations, des personnalités politiques se sont laissées aller à des pratiques relevant du trafic d’influence ?


                    Georges Malbrunot : Nous avons observé ces dérives notamment avec l’ambassade du Qatar. De 2003 à 2013, Mohamed Jaham Al-Kuwari, l’ambassadeur à Paris, a copieusement arrosé nos responsables politiques. Sans tenir un fichier, il savait très bien qui se laissait corrompre. « Les Français sont les plus faciles à acheter », nous avait dit un proche de Hamad Al-Thani, l’émir qui régnait à l’époque. Puis lui a succédé son fils Tamim qui a souhaité nettoyer les écuries. Mais les habitudes ne se perdent pas facilement et, dans un premier temps, les politiques français ont continué à demander des cadeaux. Des membres de la nouvelle équipe étaient stupéfaits et en avaient marre d’être pris pour des « distributeurs de billets de 500 euros ». Alors même que le discours est désormais au «  Qatar bashing », accusé d’injecter de l’argent dans les banlieues et de financer le terrorisme. On a sorti une dizaine de noms révélateurs de ces pratiques, mais il y en a certainement beaucoup plus qui sont concernés.


                    https://www.liberation.fr/france/2016/10/20/georges-malbrunot-l-ancien-ambassadeur-du-qatar-a-copieusement-arrose-nos-politiques_1523233


                    • bob de lyon 21 février 12:18

                      Vécu ! Ach, ces autoroute allemandes gratuites, avec ces grosses dalles disjointes et ces travaux incessants qui, sur un itinéraire Lyon Berlin nous ont immobilisés, additions d’arrêts alternatifs, pendant au moins 4 heures. Moyenne 110 km/h.

                      La seule portion roulante les 50 km avant Berlin où deux frapadingues faisaient la course : Jaguar contre Mercédès ; histoire de savoir lequel avait la plus grosse.

                      L’Allemagne quel paradis, c’est bien connu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès