• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Autos « vertes » : c’est déjà demain !

Autos « vertes » : c’est déjà demain !

Il m’a paru intéressant de compléter mon texte « Qui veut la peau de l’auto 100% électrique ? » par un petit tour d’horizon (non exhaustif) des nouveautés les plus prometteuses en matière de véhicules « propres ». Avis aux amateurs qui souhaiteraient en rajouter...
 
 L’hydrogène semblerait la solution miracle, mais il ne faut pas être trop pressé…
Ford et Magna International développent aujourd’hui la Ford Fusion, un petit véhicule électrique qui devrait être commercialisé en 2011. La batterie lithium-ion de la Ford Fusion lui permettra de parcourir, silencieusement et sans émission de CO2, 160 kilomètres en un seul chargement. De son côté, le constructeur américain General Motors (GM) s’est remis à travailler sur des modèles « vert ». Sa Volt électrique sera commercialisée dès la fin 2010 pour environ 30000 dollars. Le véhicule Equinox a été présenté (sous la marque Chevrolet) au salon Auto Futur Tech Summit du Globe 2008. Chez GM, on précise qu’il s’agit d’une pile à combustible n’utilisant aucun pétrole et ne produisant aucune émission de CO2. Le tuyau d’échappement laisse échapper de l’eau, uniquement de l’eau… GM a déclaré vouloir développer la plus grande flotte de véhicules à hydrogène au monde et travaille en parallèle sur des modèles d’autobus hybrides. Par ailleurs, la firme a déjà fabriqué une centaine d’Equinoxdans le cadre de Project Driveway. Ces modèles étudiés pour la famille sont testés actuellement auprès de professionnels, mais aussi de particuliers aux Etats-Unis. Cet essai de commercialisation à grande échelle est une première mondiale. Les heureux « cobayes », qui ont la chance de rouler en auto écolo, trouveront de l’hydrogène dans les grandes villes de Californie, à New York et à Washington et, si l’opération est concluante, le constructeur prétend qu’il espère voir l’Equinox envahir le marché dès 2011. Volkswagen, est en train de développer un prototype fonctionnant avec une pile révolutionnaire, haute température (HFTC). Dans la mesure où il serait obtenu à partir d’un mode de production « propre » (solaire, hydro-électrique ou éolien par exemple) l’hydrogène semblerait la solution miracle. Mais il ne faut pas être trop pressé car, sauf découverte inattendue, le constructeur n’a pas prévu de commercialiser ses premiers véhicules avant, au mieux, 2020…
 
En France, suite aux essais prometteurs de sa voiture « verte » (ou plutôt bleue…) la BlueCar, équipée d’une batterie produisant de l’électricité et capable de stocker cinq fois plus d’énergie que ses concurrentes électriques, le Français Bolloré parie sur le 100% électrique en s’associant avec l’italien Pininfarina pour livrer des automobiles garanties zéro pollution dès l’été 2009. Le groupe a profité du Salon de l’automobile de Genève, début mars 2009, pour annoncer que sa vraie familiale 4 places « verte » qui promet une autonomie de 250 kilomètres et une vitesse maximum de 130 kilomètres à l’heure, serait produite à dix mille ou vingt mille exemplaires et proposée à la location-vente (intégrant échange et entretien) contre un loyer mensuel de trois cent cinquante euros. Le groupe Bolloré a également signé un accord de coopération avec le carrossier Gruau pour développer (en versions thermique, hybride et 100% électrique) le véhicule de transport en commun Microbus Gruau qui circulera en ville dès le second semestre 2009.
 
Au Mondial de l’Automobile d’octobre 2008 à Paris, qui se voulait « sous le signe de la protection de l’environnement », Peugeot a présenté sa 308 hybride électrique/diesel. BMW a également profité du Mondial de l’auto à Paris pour dévoiler sa Mini E(ouMini électrique) et, côté grosse cylindrée, sa berline 750i ActivHybrid. La Mini E, version électrique de la Mini Cooper, qui dispose d’une autonomie de deux cent quarante kilomètres, est en phase expérimentale de location-vente à New York et à Los Angeles. Même tendance audacieuse chez Daimler avec sa Smart électrique ou chez Mercedes et sa nouvelle Classe S400 BlueHubrid (V6 – 3,5 litres – 279 CV). Ces berlines, qui permettront peut-être à l’amateur invétéré de puissance d’avoir meilleure conscience, seront disponibles à partir de l’été 2009. Pas de quoi fouetter un chat, ni inquiéter Toyota, le leader du « full hybrid ». Pionnier de la technologie hybride, la marque nippone ne cède pas un pouce de parts de marché et a annoncé plus d’un million de véhicules vendus dans le monde en 10 ans.
 
Vous en rêviez ? Une start up californienne l’a faite...
Depuis mars 2008, cette PME de la Silicon Valley produit la TeslaMotors, une voiture électrique de rêve. Bonne nouvelle : on peut donc être écolo et adorer les bolides aux courbes agressives ! Une grosse cylindrée, qui a tout d’une grande… sportive. Son prix de 98000 dollars US ne semble pas décourager les Américains aisés. De l’autre côté de l’Atlantique, il faudra débourser 99.000 euros pour se l’offrir, soit le prix de la « petite » Aston Martin V8 à essence. Restons positifs : si on rapporte le prix de la Tesla au faible coût du kilomètre électrique, on la trouvera sûrement hyper compétitive ;-)
Dès l’an prochain -autant dire demain- les Européens pourront eux aussi frimer au volant de leur TeslaMotors non polluante qui annonce une autonomie de trois cent soixante cinq kilomètres. Les fans ont pu admirer la Tesla au salon de l’Auto de Paris en octobre 2008.
La marque Venturi, elle, commercialise déjà son Eclectic électrique et, chez Pontiac, pour 25.000 dollars, les heureux propriétaires canadiens sont invités à transformer en version 100% électrique leur petite Sosltice (joliment nommée Saturn aux Etats-Unis) qui vaut la bagatelle de 50000 dollars en version électrique d’origine (le double de sa jumelle « polluante »). L’un des plus craquants cabriolets deux places du moment (à mon humble avis…) ne devrait pas tarder à éclipser ses concurrentes à essence.
Les autos « vertes » ne sont pas à la portée de toutes les bourses et la « voiture du peuple » n’est pas encore née… mais il y a fort à parier qu’elles le deviendront dès que toutes les marques auront rejoint le cercle du 100% électrique. Alors que la marque Nissan s’apprête à commercialiser la Nissan Nuvu électrique aux USA et au Japon dès 2010, l’association Renault-Nissan (en association avec le constructeur indien Bajaj, le principal concurrent de Tata Motors) se lance à la conquête du marché indien avec l’ULC (Upper Low Cost). L’ULC, qui devient l’une des voitures électriques les moins cher (2.500 dollars US), devrait être commercialisée dès 2011. La France devrait aussi bénéficier d’une offre à bas prix dès 2012. Par ailleurs, le président de la république française, Nicolas Sarkozy, a lui aussi fait son annonce : 400 millions d’euro seront débloqués pour financer la recherche visant à produire des véhicules à zéro émissions de gaz.
 
Du rugissement à la ZENN attitude...
Autre nouveauté, la ZENN entièrement électrique (Zero Emission No Noise) de ZMC (ZENN Motor Company inc.) véhicule à basse vitesse (VBV), non polluant et non bruyant comme son nom l’indique, fabriquée au Québec (qui s’est engagé à soutenir les solutions de transport non polluantes) dans l’usine de Saint-Jérôme, a fait son entrée sur le marché canadien le 4 octobre 2008. Son prix demeure encore dissuasif (de 30.000 $ à 40.000 $) mais cette auto devrait intéresser les parcs d’entreprise ou des communes. Dans le communiqué de presse de lancement diffusé sur le site de la compagnie, Ian Clifford, pdg de ZMC assure que « la ZENN assure une expérience de conduite sans culpabilité. Elle regroupe tous les avantages du transport personnel puisqu’elle est élégante, amusante et socialement responsable. La vitesse maximale de la ZENN est fixée par règlement fédéral à 40 km/h et elle peut circuler sur les routes où la vitesse permise est inférieure à 50 km/h.(…) Idéale pour les trajets courts en ville. ». En d’autres termes, son design ne fera pas rêver l’amateur de belles carrosseries ou de vitesse… Qu’à cela ne tienne, la ZENN est une petite révolution du transport citadin.
Le 21 janvier 2008, Renault-Nissana signé un accord avec la société israélo-américaine Project Better Place (PBP) en vue de produire une auto électrique au design fortement inspiré de la Mégane, d’une autonomie d’environ deux cents kilomètres, qui pourrait être commercialisée à partir de 2011 sur le marché israélien et en 2012 en Europe. PBP est chargée de déployer un dispositif d’échange et/ou de recharge de batteries alors que c’est à Renault-Nissanque revient la missionde développer le véhicule. L’utilisateur devra s’abonner pour environ 90 dollars par mois pour pouvoir accéder à l’une des cinq cent mille bornes électriques réparties un peu partout dans la ville. Si ce projet aboutit, Israël deviendra le premier pays au monde à commercialiser une auto électrique à grande échelle. A horizon 2012, Renault prévoit de développer d’autres modèles électriques ressemblant aux Clio et Twingo. Des exemples parmi d’autres, de plus en plus nombreux et présentés en grande pompe dans tous les salons mondiaux de l’Automobile en 2008 et 2009.
Est-ce à dire que les inconsolables amoureux de vieilles anglaises ou de belles américaines seront eux aussi tentés de surfer sur la vague du « vert » en modifiant leur Type-Eou leur Ford Thunderbirddes années 1960 en « bombinette » électrique ? Alors tant pis s’il manque l’essentiel… le rugissement du gros V8 : l’auto du futur sera « verte » ou ne sera plus !
 
Quelques modèles d’autos électriques du futur (en anglais) : http://venturebeat.com/2008/01/10/27-electric-cars-companies-ready-to-take-over-the-road/
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • eugène wermelinger eugène wermelinger 4 mai 2009 12:14

    Véronique, pourquoi faites-vous l’impasse sur la voiture à air comprimé du français Guy Nègre allié à Tata ?
    http://www.google.fr/search?aq=0&oq=voiture+ai&sourceid=chrome&ie=UTF-8&q=voiture+air+comprimé


    • Trashon Trashon 4 mai 2009 13:43

      Et en cas de panne :



    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 mai 2009 01:11

      Salut Eugène,

      as-tu déjà gonflé les cent litres d’un compresseur à cinq bars ? Il faut cinq minutes, ça fait un bruit du tonnerre, et la bouteille de Guy Nègre est gonflée à trois cent bars. Enfin, il faut bien de l’électricité à la base et donc, vu la chaleur déclenchée par le gonflage de l’air, ce qui est une perte tout comme la chaleur du moteur à explosion, la voiture électrique qui ne chauffe que très peu est le meilleur rapport efficacité / rendement.

      Cordialement. L.S.


    • maxim maxim 4 mai 2009 12:39

      franchement ,pour emballer ,la bagnole en tête d’article ,c’est pas terrible ......

      imaginons ,j’arrive à Deauville ,là où il y a des Rolls ,des Aston Marti, Ferraris et Porsche en veux tu en voilà ....

      et là je me pointe avec ce machin pour mémé qui emmène ses petits lardons à la maternelle .....

      bon alors sur les planches de Deauville ou au Royal Normandy ,je me lève une créature de rêve ,je lui propose une ballade romantique en espérant conclure ,la belle me demande « qu’est ce que t’as comme caisse ? » elle se voit déjà dans un bolide rutilant et rugissant ,envoyant les gaz d’échappement des quadruples pots chromés dans la tronche des Gogos trimballant leurs chiares dans les monospaces bétaillères .....

      et là horreur ,je lui dis « c’est celle là ,elle est toute électrique ,c’est bon pour la planète !.... »

      elle me rétorque « tu crois que je vais monter là dedans moi ? c’est Nicolas Hulot qui te l’a fourguée ,allez tires toi avec ta caisse à Mickey ! »

      bon alors ,je me retrouve la queue entre les jambes ( au propre comme au figuré ) il ne me reste plus qu’à espérer trouver Dominique Voynet ,mais beurk ,c’est pas mon genre !...

      j’en veux pas de votre tuture !



      • plancherDesVaches 4 mai 2009 12:58

        Aller draguer à Deauville ou au Royal Normandy... oui, pourquoi pas. On doit pouvoir y trouver des femmes et des hommes uniquement là pour afficher des signes de richesses, des poitrines sili-conne et injectées au beau-tox...
        Ha... qu’il est bon de devenir comme les Brésiliens... tout dans l’aspect, rien dans la tête....

        Bon, d’accord, je dis ça, mais je ne suis pas tout à fait honnête... : je n’ai pas besoin de signes extérieurs de richesse pour plaire....


      • Trashon Trashon 4 mai 2009 13:25

        Pour draguer à Deauville il y a, comme le précise l’auteur la Tesla roadster :

        Si avec ça vous ne revenez tout seul ça ne sera pas à cause de la bagnole smiley


      • plancherDesVaches 4 mai 2009 14:28

        Peuhh..

        Ca ne vaut pas ma Ferrari diesel.


      • Trashon Trashon 4 mai 2009 14:46



        haaa c’est donc vous qui l’avez acheté smiley


      • plancherDesVaches 4 mai 2009 15:45

        Lollll

        Trashon, j’y crois pas. Je croyais en effet être le seul allumé de la planète qui se moquait des Ferrari...
        Passer une Ferrari en diésel...

        Alors, là, maintenant, il va me falloir des preuves.
        Car, comme pour ajouter une 6 ème vitesse sur une SM, il faut être un SUPER bon mécanicien.
        Que le gars donne la référence du moteur qu’il a réussi à faire rentrer dans la caisse, et on pourra commencer à y croire.


      • Trashon Trashon 4 mai 2009 16:05

        Voila en plus gros lol

        Plus de photos ici


      • plancherDesVaches 4 mai 2009 17:05

        Hhmm.. Trashon.

        Je pourrais, en tant que mécanicien fou et surtout ingé passionné de belles réalisations, m’amuser à griller toutes mes économies dans ce « sport » qui consiste à faire mieux, et surtout : différemment, des autres.
        Mais non.
        Une bagnole doit rester pour moi un truc utilitaire, soit : me coûter le moins possible.

        Je me contente donc de mon 2100 turbo optimisé qui est vieux, français, fume et laisse un paquet de BMW derrière quand je décide d’appuyer.
        Mais comme je les laisse passer devant ayant horreur de vouloir montrer que j’ai la plus grosse en ouvrant ma braguette, beaucoup restent ignorants... smiley


      • maxim maxim 4 mai 2009 18:51

        salut Chantecler.....

        ben ouais ,Deauville c’est pas St Trop ,mais c’est qu’à 260 bornes de chez moi ,2 heures d’autoroute et c’est bon !

        mine de rien à Deauville ,y’a encore de la rombière tout à fait potable ,mais faut pas y aller avec une caisse de smicard ou de Rmiste !...

        et puis au prix ou sont l’essence et les péages ,faut compter ....plus les repas à deux personnes et l’hôtel 4 étoiles ,les petits extras en supplément ,avec la crise faut y aller mollo ......



      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 5 mai 2009 01:21

        Maxim...ha oui, celui qui draguait à vélo ! Hé, n’oublies pas d’enlever tes « pince pantalon » avant d’haranguer les gonzesses de Deauville sinon tu vas finir sur les quais du porc, pour la criée à la morue...Heu, excusez moi, je voulais dire que tu vas devoir te retourner vers Sein Prothèz...


      • Véronique Anger-de Friberg Véronique Anger-de Friberg 4 mai 2009 12:50

        Je ne la connaissais pas Eugène ! Merci. J’ai invité ceux qui le souhaitent à compléter cette liste. Et bien, on ajoutera celle-ci.
        Je précise à Maxim, que ce n’est pas mon futur. J’informe sur les autos qui seront peut-être en circulation demain et cela ne dépend pas de moi, sinon vous verriez sur les routes des autos électriques ressemblant à des E-Type plutôt qu’à des ZENN ... smiley D’ailleurs, la Teslamotors est plutôt sexy pour une auto verte.
        Pour l’instant, il faut faire sobre... car les autos sportives ont mauvaise réputation. Allez, courage, les constructeurs vont progresser sur le design...


        • plancherDesVaches 4 mai 2009 13:00

          Le Canada....

          C’est pas eux qui voulaient sortir du protocole de Kioto... ????


        • Kalki Kalki 4 mai 2009 12:59

          L’énergie ne sort pas de nulle part.

          Elle ne tombe pas suffisamment du ciel, ou dans le mouvement des océans pour qu’on continue d’utiliser tous des véhicules autonomes.


          • plancherDesVaches 4 mai 2009 13:01

            Bien vu, Kalki.

            En attendant, j’ai réparé mon vélo, car je sens qu’il va servir.


          • Trashon Trashon 4 mai 2009 13:33

            Tout à fait Kalki, sans oublier ce que coute en énergie la production d’un véhicule, multiplié par bientôt un milliard de véhicules qui vont stationner 95% de leur durée de vie...mais chut la on titille les sujets qui déranges et sont extrêmement mal vus.


          • plancherDesVaches 4 mai 2009 14:25

            Au contraire, Trashon, titillons !!!!

            Titillons le mec qui s’achète un 4x4 pour en avoir une « plus grosse que les autres ».
            Titillons l’inconscient assoiffé de puissance et de vitesse, et qui met la vie des autres en danger.
            Titillons les gens qui utilisent leur voiture pour faire 500 mêtres.
            Titillons les courageux qui veullent avoir la place de parking la plus proche.

            Bref, titillons, il en restera toujours quelque chose.


          • maxim maxim 4 mai 2009 13:36

            chère auteur(e)...

            vous devez bien vous douter que je m’amusais un peu .....

            ben oui ,la voiture éléctrique ,pas si nouvelle que ça d’ailleurs ,il faudra peut être passer par ça ,mais malgré tous les efforts des constructeurs ,il y a cette autonomie trop réduite ,et puis où se brancher si il faut recharger ....

            le problème également de la consommation augmentée en hiver ,avec l’éclairage et la clim ,qui bouffent du courant sans rouler ,si on est pris dans les bouchons des grandes villes ....

            le poids des batteries également ,je ne sais pas de combien de centaines de kilos en plus ,donc des bagnoles lourdes .....

            le prix de ces voitures hors de portée des bourses moyennes ,un Sav et des points de charge ,de réparation ,la formation d’électriciens automobile également , un réseau national de spécialistes à installer .....

            vu tous ces paramètres ,ce n’est pas encore pour demain ,et puis les voiture classiques ont encore de beaux jours devant elles , perso ,je pense changer de voiture cette année ,et ce sera un modèle essence comme d’habitude .....

            ah ,oui au fait ,je suis cycliste également ,et en plus de la randonnée ,je fais toutes mes petites courses en ville à vélo !


            • jymb 4 mai 2009 13:43

              Electrique, thermique ou au pets de vache quel intérêt de (ra)cheter un objet dont l’utilisation est plus ou moins impossible car s’accompagnant illico d’une pluie d’amendes et d’interdictions ?
              Lorsque l’intelligence routière réapparaitra nous en reparlerons
              Pour l’instant je propose de boycotter tout achat de véhicule neuf


              • plancherDesVaches 4 mai 2009 14:19

                Ha... ????

                Encore un Parisien frustré de ne plus pouvoir rouler plus vite que les autres.... Mdrrrrrrrrrrrr


              • jymb 5 mai 2009 09:39

                Perdu !
                Provincial aux antipodes de Paris, amoureux de l’intelligence et de la liberté, et en deuil de l’un et l’autre


              • Olivier 4 mai 2009 14:51

                vous vouliez sans doute écrire « Auto vertes : c’est toujours pas demain ! »
                En effet, vous parlez de voitures électriques. Il n’y en a aucune en France en vente. (à part quelques voiturettes et bientôt la tesla).
                Bientôt il y aura la bluecar de Bolloré, très prometteuse.
                Bref aujourd’hui comme il y a un siècle, il n’y a toujours pas d’offre des constructeurs.

                Les seules auto « vertes » (terme peu adapté à l’automobile) disponibles à la vente sont les autos « flex » qui peuvent fonctionner à l’ethanol et les voitures hybrides. On voit le peu de succès qu’elles rencontrent.

                Quant à la société de l’hydrogène elle est très utopique, je vous laisse vous documenter sur le sujet.

                Si on ne veut stopper le pillage des ressources naturelles, la mobilité devra se faire en utilisant plus de transports en commun, et avec des voitures électriques et/ou hybrides , pouvant fonctionner aux agrocarburants. Il n’y a pas d’autre alternative.
                L’industrie automobile est à un tournant technologique, les constructeurs qui ne s’adapteront pas disparaitront , de nouveaux constructeurs vont apparaitre (Voyez Tesla ou Bolloré). Tout va dépendre de la technologie des batteries. Ce sont elles qui feront les performances de la voiture. Les voitures seront plus simples (moteurs roues), plus fiables (plus de courroies, de liquides de refroidissement ou d’huile, moins de pieces mécaniques).


                • Kalki Kalki 4 mai 2009 19:04

                  2 virgule 21 gigowatt !
                  2 virgule 21 gigowatt !

                  Il y a plusieur autre moteur oui, avec quelque modification on peut se déplacer avec du gaz normal ( ils font ca à gaza) ! (le gaz aussi ca va être bye bye ...)

                  Bon sérieusement meme si on fait le compte avec de la chance on pourra encore avoir de l’energie pour les lumières en europes ,
                  Avec un peu plus d’investissement on pourra faire tourner internet

                  Encore plus d’investissement et de temps la télévision et le frigo.

                  Plus ? POUR DES VEHICULES ? Tout de suite ? Sans nucléaire ?
                  ( faut pas rever, on à pas encore trouvé le mouvement perpétuel déplaçant donnant l’énergie suffisant pour par exemple déplacer des planètes , a part la connerie humaine)

                  Meme avec le nucleaire ( si jamais il y avais 1000 super centrale de plus et le reseau qui va avec) ca serait juste.

                  Les gens ne se rendent pas compte de l’énergie qu’ils dépensent dans leur voiture quand meme !


                • Véronique Anger-de Friberg Véronique Anger-de Friberg 4 mai 2009 16:52

                  Si les constructeurs semblent (re)découvrir l’intérêt de la voiture électrique, celle-ci ne date pourtant pas d’hier en effet, ni même des années 1990… mais de la moitié du XIXème siècle, bien avant l’auto à combustion ! Dans son article : « Qui a tué la voiture électrique ? » publié sur Yahoo.com, le journaliste Grimpet raconte que l’on doit cette invention à un Ecossais du nom de Thomas Davenport vers les années 1830 et que, dans le New York des années 1900, toute une flotte de taxis fonctionnait à l’électricité. Près de 300 constructeurs se partageaient le marché de l’énergie électrique (environ trente mille véhicules) jusqu’à ce que les modèles roulant au diesel et à l’essence s’imposent pour des raisons « pratiques » toutes simples. L’auteur de l’article explique que les fabricants d’autos électriques n’ont pas su trouver la solution pour pallier la faible autonomie de leurs véhicules (quelques dizaines de kilomètres à l’époque) et adapter leurs modèles à l’extension du réseau routier américain qui relie l’est à l’ouest du pays, ce qui a signé la fin du développement de l’énergie automobile électrique. Le lien vers l’article Qui a tué la voiture électrique ? de F. Grimpet (16 octobre 2007. yahoo.com) : http://fr.cars.yahoo.com/16102007/321/qui-a-tue-la-voiture-electrique-0.html
                  On peut aussi supposer que les autos électriques proposées à l’heure actuelle sont peu attrayantes de manière à ne pas trop vite concurrencer les autos hybriques qui, elles, fonctionnent toujours à l’essence... Question de rentabilité à court terme !

                   


                  • plancherDesVaches 4 mai 2009 17:14

                    Bofff...
                    Le moteur électrique n’est pas jeune... et a été optimisé comme le montre la réduction de taille incroyable des moteurs de TGV.

                    Vous enfoncez des portes ouvertes.

                    Tout le monde sait que tout a été fait pour détruire le concept du déplacement électrique.
                    A croire que l’on peut plus facillement spéculer sur l’or noir, il se déplace moins vite que les doigts sur un clavier de spéculateur.... (pourvu que ça dure)

                    Et aprés, donc... ???

                    S’il faut, pour des raisons pratiques, avoir des stations services qui vous remplaceront la batterie par le dessous de la voiture en 20 secondes, et bien, nous y viendrons. Où est le problème... ???


                  • Olivier 4 mai 2009 17:49

                    de plus en plus de labos mettent au point des batteries rechargeables en quelques secondes. Le stockage de l’électricité est aujourd’hui le seul obstacle au développement de la traction électrique routière (voitures, camions, bus). Si ce problème est résolu - ce qui sera forcément le cas dans le futur - alors la voiture thermique n’aura plus aucun avantage et deviendra marginale.


                  • plancherDesVaches 4 mai 2009 19:06

                    Vous avez, Olivier, AUSSI été intoxiqué.

                    Regardez ce que votre portable consomme et comparez cela au POIDS de votre batterie de bigophone.
                    Vous voyez donc que l’on peut stocker de façon efficace du courant dans un faible volume/poids.


                  • Kalki Kalki 4 mai 2009 19:27

                    Ah la la, quand est ce qu’on arrive a se dire : la réalité est fausse, j’ai fait une erreur ?

                    Non ils continuent tous ...

                    Combien de voiture en circulation ? Aller : 1 millard de voiture( véhicule ).

                    On les remplace par :

                    Vous dites des voitures électrique ( ce qui d’ailleur aurait un meilleur rendement qu’en rechangeant de forme energétique, si on devait produire du combustible hydrogene) :

                    Pour la france : (je vérifie en meme temps les sources)
                    En ce qui concerne les besoins électriques : Chaque jour, on peut estimer qu’une voiture parcourt 40 km. Pour 29 millions de véhicules et 10 kWh/100 km, cela fait un appel de 170 millions de kWh.  Sur 10 heures de charge la nuit (des heures creuses), cela représente 10 centrales EPR en fonctionnement.

                    un réacteur à eau pressurisée de 1 300 MWe (environ 20 en France) comporte environ 100 tonnes de combustible renouvelé périodiquement, par partie.

                    On multiplie par 33,3 ( 1 millard de véhicule urbain pour citoyen, sans compter les autres machines )
                    5610 millions de kWh.
                    Pour 330 super centrale EPR ( coutant des millards et on laisse les problemes possible et les déjets de cotés).

                    ET POUR REPRODUIRE LE MEME SCHEMA , MESDAMES, MESSIEURS, LES CONDUCTEURS DE MACHINES.

                    le combustible nucléaire n’est pas infinie , quelque soit les améliorations de la technique.

                    ( ps au passage : encore une fois doublement cùù*, ne changeont pas de vision de transport, le modele se déplacer assis dans une carcasse d’une tonne c’est franchement le meilleur rapport possible ! )

                    Et le vélo , le vélo électrique, le scooter électrique ?

                    C’est pas le pied ? N’empêche, je trouve qu’on a rien inventé de mieux que la marche pour avancer ( et on devrait pas chercher à aller plus vite ou plus loin , c’est tout bete des fois).

                    http://www.sweetelec.com/fr/

                    http://www.econo-ecolo.org/spip.php?article1778

                    Un litre d’essence peut fournir 10 kWh thermique. On pourrait donc croire qu’un litre d’essence permettrait de parcourir 100 km à 100 km/h. Mais...les rendements maxima sont de 23 % (essence) à 28 % (diesel).  Ces rendements sont rarement atteints : moteurs froids, régimes non optimisés. Pour une conduite urbaine, on estime que le rendement réel est autour de 10 %. La faiblesse de ce rendement réel est essentiellement due aux accélérations. De plus, la consommation cesse de décroître en dessous de 60 km/h (parce qu’il faut bien que le moteur tourne..). Il résulte que peu de véhicules consomment moins de 5 l/100 km à 100 km/h et moins de 7.5 l/100 km en ville. La climatisation s’ajoute à cela (1/3 de la consommation en ville, 1/6 sur route).


                  • plancherDesVaches 10 mai 2009 13:59

                    Bien vu, Kalki. Comme d’hab.

                    Y’a un truc qui me chatouille, néanmoins.

                    QUEL EST LE TEMPS REEL D’UTILISATION D’UNE VOITURE.... ?????????

                    Pour un péquin normal, si ça atteint 300 minutes par semaine, on doit être dans une moyenne valable.
                    On peut, évidemment toujours trouver des exceptions telles que les commerciaux, mais....

                    300 minutes par semaine. Ridicule. Dérisoire si on colle sur le toit de la bagnole des cellules photo-voltaïque qui rechargent la batterie pendant qu’elle ne roule pas.

                    Je dis ça, je dis rien... smiley


                  • Gary Gaignon Gary Gaignon 4 mai 2009 17:58

                    Personnellement tout ce qui ressemble de près ou de loin à une interprétation qui sent le complot des pétrolières, je n’y crois pas trop. Je ne pense pas que quiconque ait jamais voulu tuer l’auto électrique en tant que telle.

                    Je me suis déjà documenté en ligne là-dessus, tant bien que mal, afin de me faire une opinion critique.

                    M’est avis, pour résumer, qu’il ne faut pas sous-estimer la difficulté de mise au point de batteries assez performantes, puis de supercondensateurs qui semblent appelés à en faire l’économie par la suite, car nous manquerions de lithium sur Terre pour satisfaire à une demande explosive.

                    Cette question est d’abord et avant tout très technique et scientifique. Je vous propose la lecture de l’ouvrage de vulgarisation de l’ingénieur Pierre Langlois, « Rouler sans pétrole », aux éditions MultiMondes. Extrait : http://multim.com//Extraits/RoulerChapitre1.pdf

                    Je cite un extrait de la quatrième de couverture : « En bout de ligne, un certain optimisme se dégage de cette analyse passionnante aux rebondissements aussi nombreux qu’inattendus : l’avenir appartiendra aux véhicules électriques et hybrides branchables, légers et aérodynamiques, mus par des moteurs-roues. »

                    Je cite un article de la Cyberpresse, ne serait-ce que pour souligner la complexité de cette problématique à nos yeux de personnes honnêtes et intelligentes, mais qui n’ont pas la formation scientifique pour en faire un simple sujet de polémique :

                    « Les véhicules électriques occupent une place importante dans Rouler sans pétrole. Selon M. Langlois, l’avenir est plutôt à la voiture électrique hybride branchable (moteur électrique avec génératrice à essence ou autre combustible) qu’au véhicule tout électrique.

                    « Dans l’éventualité d’une crise du verglas (comme en 1998, laquelle priva le Québec tout entier d’électricité, en plein hiver, pendant 3 semaines dans certains cas), si vous avez une voiture tout électrique, vous êtes fait à l’os ! » ajoute-t-il en commentant une récente sortie du vice-président et directeur à la technologie d’Hydro-Québec, Elie Saheb, qui disait que l’avenir était au tout électrique. « L’avantage énorme avec l’hybride branchable, c’est que vous avez une redondance énergétique. Vous pourriez faire fonctionner votre maison avec votre auto, en toute sécurité. Vous pourriez même vous servir de votre auto comme génératrice en camping... »

                    Quant aux piles à combustible, Pierre Langlois souligne qu’il faut trois fois plus d’électricité pour produire de l’hydrogène que pour faire rouler une voiture entièrement électrique. » Réf. : http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/environnement/200901/02/01-814435-pierre-langlois-auteur-de-rouler-sans-petrole-pour-la-sauvegarde-de-la-planete.php

                    Et je pourrais continuer longtemps ainsi à vous citer des passages qui démontrent combien la question est sérieuse et très grave, tellement pertinente pour l’avenir immédiat.

                    Le lecteur moyen que je suis, dépourvu de formation scientifique, n’en appelle pas moins, d’après mes recherches, à un changement radical sur le long terme de toute l’organisation urbaine et rurale, s’il fallait songer un instant que le tout électrique devienne un jour vraiment possible afin d’assurer non pas seulement notre transport individuel en auto et collectif en trolley-bus ou en tramway, mais aussi l’autonomie énergétique de nos maisons au lieu qu’elles dépendent entièrement d’un réseau centralisé insécure. J’en appelle donc à la géothermie, au solaire et à l’éolien domestique afin de produire assez d’énergie électrique supplémentaire pour recharger nos voitures.

                    Pour conclure, je dirais donc que, en attendant mieux dans un avenir prévisible mais encore lointain pour des raisons logistiques évidentes, la transition sera assurée en douceur par les véhicules électriques et hybrides branchables, légers et aérodynamiques, mus par des moteurs-roues.


                    • Crevette Crevette 4 mai 2009 21:02

                      Coup de gueule !!!

                      Je n’ai rien contre la voiture électrique, en raison de la pollution atmosphérique et sonore...

                      Pourquoi personne ici et dans les medias ne mets en question le fait que nous abusons des transports en tout genres, voiture, camion, bateau avion ?

                      Pourquoi personne ne dit que tout cela n’est pas nécessaire et que c’est notre mode de fonctionnement économique et social, notre mode de vie qu’il faut changer ?

                      Au lieu de penser à faire des bagnole propres, il faudrait plutôt commencer par arrêter d’en abuser, non ?

                      Nous n’avons pas réellement besoin de tout cela, c’est l’organisation économique/sociale/libérale
                      qui nous y oblige.

                      C’est cette organisation qu’il faut changer avant de penser qu’on ne survivra pas sans bagnoles électriques.

                      Je parle ici de localisme, et de relocalisation du travail et de la production en général.
                      De mettre fin à l’hypermobilité.

                      Etre condamnés à faire des kilomètres (je parle ici des gens comme des marchandises) est contre nature.

                      Ce que je dis est qu’il faut diminuer sévèrement notre dépendance aux transports, même si la bagnole électrique n’est pas un luxe...

                      Mais comme l’écris Kalki (Merci Kalki !!!), il n’y aura pas assez de courant pour tout le monde (ouf !)

                      Ce que je dis est qu’il faut mettre un terme à l’idéologie du libre échange et de l’hypermobilité, qui profite essentiellement aux megacorporations. Développer énormément les transports en commun, faire des bus, camions et bateaux hybrides et électriques.

                      Mais des bagnoles, il y en a déjà bien bien trop.

                      Je suis moi même contraint parfois de faire 60km aller pour aller bosser. Je croise des centaines (des milliers parfois) de véhicules. Sans compter ceux qui vont dans le même sens que moi...
                      C’est complètement aberrant non ?

                      Qui ici n’aimerais pas aller travailler à vélo roller ou à pieds ?
                      Qui ici n’aimerais pas aller faire ses courses à 2 pas de chez soi ?

                      Aujourd’hui, le système économique et social, notre mode de vie débile nous y contraint, pour le plus grand bénéfice des actionnaires et administrations... .. .

                      Le fait de vouloir perpétuer ce système avec des bagnoles électriques n’est bon que pour les actionnaires, les vendeurs de bagnoles et l’industrie nucléaire privatisée. (J’en oublie)

                      Il s’avère que la concurrence libre et non faussée n’existe (presque) que sur le marché de l’emploi. alors, bien sûr, diminuer la mobilité fausserait cette concurrence et ferait chuter les taux de profit... En même temps que l’exploitation des gens...

                      Voilà, ça fait du bien de se lâcher un peu, j’espère que vous m’aurez compris...


                      • hunter hunter 5 mai 2009 16:07

                        Crevette,

                        Je vous comprends complètement, et suis complètement d’accord avec vous !
                        C’est ce mode de vie débile et aliénant qu’il faut changer !

                        Merci pour votre saine intervention.

                        H /


                      • Crevette Crevette 5 mai 2009 21:42

                        Merci Hunter !

                        Je me sens moins seul !

                        Il s’avère que beaucoup ont du mal à changer de mode de pensée...
                        Je pense à certains qui pensent que voiture=liberté. Ils oublient qu’il y sont obligés (dans la majorité des cas, pas à Paris par exemple) d’avoir une caisse. Mais dans leur bulle climatisée (ou pas), sur l’autoroute ou dans les bouchons, ils ont l’impression d’être libres.

                        Je suis plutôt optimiste, et je suis convaincu qu’ils finiront par comprendre. De toute façon, la déplétion pétrolière les y contraindra... .. .

                        Cordialement.


                      • MR MERLIN Perpleks 4 mai 2009 22:11

                        Entièrement en phase avec KALKI ;

                        On ne se rend pas compte aujourdh’ui de l’énorme gaspillage d’energie lié à l’utilisation de l’automobile.

                        Le pétrole est bon marché, facile à extraire, facile à transporter.JAMAIS nous ne retrouverons l’équivalent, surout pas électrique, pour les raisons précitées.
                        Les ressources terrestres sont connues et identifiées, seule le rationnement nous permettra de durer un peu.
                        le rationnement généré, par exemple, par une baisse de la consommation au niveau mondial.
                        Vous avez dit crise financière ? 


                        • maxim maxim 4 mai 2009 23:33

                          ouais ouais ouais ....aller bosser en roller en hiver quand il y a de la neige ou près de la retraite à 60 piges .....

                          le representant de commerce en vélo avec tous ses bouquins et échantillons ,pas mal également ,ou le médecin de campagne en pleine nuit en urgence se déplaçant en rollers ....

                          le bus à pédale ,c’est pas polluant et ça muscle les jambes ,50 places assises avec un pédalier pour chaque utilisateur ,l’emmerdant ,c’est vers le terminus quand il n’y a plus que 2 personnes .....

                          je lis également que l’on abuse des bateaux et des avions ,alors comment fait on pour voyager et importer des marchandises ,ou les exporter ,parce que la production artisanale et locale ,c’est beau comme les reportages de JP Pernaut sur la fabrication des sabots dans le Périgord noir ,mais on n’est plus au 18 eme siècle !

                          je lis également des camions électriques ,soit plus de 40 tonnes à déplacer ,sans compter l’autonomie ,parce que si il faut recharger les accumulateurs tous les 150 kms ,et au moins pour plusieurs heures de charge étant donné la masse à déplacer ,sans compter le poids mort vu le nombre de batteries à embarquer pour avoir l’équivalent puissance d’au moins 600 ou 700 cv ,on risque d’attendre longtemps pour voir des camions électriques en TIR ...

                          je lis également ,qui n’a pas envie de bosser près de chez soi ?et faire ses courses idem ,

                          on a besoin de changer un peu de décor ,de voir d’autre personnes de changer d’air ,d’être libre d’aller où l’on veut ,peut être changer de vie ,faire une autre rencontre ,vivre tout simplement ,là on revient à la vie de village ou tout le monde connait le voisin ,sait comment il vit ,ce qu’il fait comme boulot,ce qu’il gagne ,avec qui il baise !....
                          aucune vie privée ,comme autrefois ! ça risque de devenir très chiant comme existence !


                          • Kalki Kalki 5 mai 2009 00:13

                            Dialectique, dialectique quant tu nous tiens. (par la barbichette papy).

                            Comment trouver des raisons débiles et généraliser toujours et dire c’est comme ca ! Pardi, et c’est pas autrement, et si jamais papy a roulette il mourra plutot tot que tard a cause qu’on a pas choisit de continuer la voiture, le carrosse.

                            Il est pas dit que le train soit interdit ? Il est pas dit que les transports en commun, les vehicules de secours, les taxi , soient interdit ...

                            (ainsi que pour les agriculteurs mais je ne pense pas que ca vous touche dans votre mode de vie et votre ’conscience’, mais je le dis quand meme)

                            C’est facile d’etre contre mais encore faut ils accepter d’entrer dans le débat : et apparement pour vous c’est fichus, le partis pris incarné. ( POUR la voiture qu’il dit).

                            Vous avez du mal à abandonner votre mode de vie, le remettre en question c’est vous remetre en question, et surement meme vous n’acceptez pas un once de votre CULPABILITE, sur les concéquences écologique, et j’ose dire aussi économique de vos ’choix’ tacite. ( c’est de la culpabilité, culpabilité qui ne se partage ni ne se divise, ce n’est plus de la simple ’responsabilité’)

                            Vous avez signer sans comprendre ?
                            Vous pouvez toujours arretter le déni, ca sera déjà un pas en avant.


                          • Imhotep Imhotep 5 mai 2009 09:30

                            Pour la société Zenn, le plus important est ailleurs. Ils ont une participation dans la société EEStor qui doit sortir un « super-condensateur » dont les spécifications sont extraordinaires si elles sont vraies. La société américaine Looked a aussi investi dans EEStror. Voici en anglais ces spécifications. Si c’est vrai bien sûr (nous serons fixés fin 2009 date promise de mise sur le marché) c’est une bombe contre tous les autres procédés notamment ion lithium : pas de produits dangereux, recharge extrêmement rapide, poids et encombrement faible, plus d’un million de cycles etc.

                            Table 1 – Parameters of each Technology to Store 52.2 kWh of Electrical Energy

                            Ceramic EESU

                            • Weight = 300 lbs
                            • Volume = 4943 (cubic inch)
                            • Discharge rate = 0.02% / 30 days
                            • EV Charging time (full) - 100% charge = 3-6 min
                            • Life reduced with deep cycle use = None
                            • Hazardous Materials = None
                            • Temperature effect on energy storage = Negligible

                            NiMH

                            • Weight = 1716 lbs
                            • Volume = 17,881 (sq inch)
                            • Discharge rate = 5% / 30 days
                            • EV Charging time (full) - 100% charge = >3.0 hr
                            • Life reduced with deep cycle use = High
                            • Hazardous Materials = Yes
                            • Temperature effect on energy storage = High

                            LA (Gel)

                            • Weight = 3646 lbs
                            • Volume = 43,045 (sq inch)
                            • Discharge rate = 1% / 30 days
                            • EV Charging time (full) - 100% charge = 3-15 hr
                            • Life reduced with deep cycle use = Very High
                            • Hazardous Materials = Yes
                            • Temperature effect on energy storage = Very High

                            Lithium-ion

                            • Weight = 752 lbs
                            • Volume = 5697 (sq inch)
                            • Discharge rate = 1% / 30 days
                            • EV Charging time (full) - 100% charge = >3.0 hr
                            • Life reduced with deep cycle use = High
                            • Hazardous Materials = Yes
                            • Temperature effect on energy storage = High

                            (Source : EEStor Inc.).If market demands require larger or smaller models, these, too, can be produced.



                            • maharadh maharadh 5 mai 2009 19:09

                              Ah, le beauf et sa bagnole, quelle belle histoire d’amour... Il faut dire qu’elle est belle la salope, bien qu’elle suce autant d’essence que de points sur le permis de conduire. Grâce à elle, il peut montrer son côté mâle dominant, ce qui lui donne une chance de trouver sa femelle et d’écarter les mâles concurrents. Imbibé de ce sentiment de puissance, et souvent d’alcool également, le beauf peut alors venir s’encastrer dans le premier platane venu...

                              http://life-in-the-dead.over-blog.com/article-23858117.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires