• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

AUx FEUx !

Ça crame ! Des forêts entières partent en fumée. Il faut cent ans pour faire un pin, une minute pour qu’il explose en feu… Ça crame essentiellement en Provence et en Corse. Ça crame en juillet, ça cramera encore en août. Ça ne cramait pas en juin malgré une canicule et une sécheresse supérieures aux conditions actuelles, ça ne cramera que peu en septembre.

Alors pourquoi ça crame là et en ces périodes de grandes migrations touristiques ? Comme par hasard, la Provence, la Côte d’azur et la Corse sont les lieux les plus prisés par les touristes. C’est comme ça.

Ce ne sont pas ces touristes qui mettent volontairement le feu. Les actions réellement malveillantes sont généralement le fait de locaux : jalousie de chasseurs, bergers « préparant » de futurs parcours à moutons, promoteurs prévoyants dégageant une colline pour, vingt ans après, acheter et construire. Sans oublier les abrutis fascinés par le feu et le ballet des Canadair. Si, ça existe. Mais il faut savoir qu'un incendie volontaire, c'est les assises.

Mais les touristes mettent le feu non pas sciemment mais par KONNERIE.

La konnerie tragique, c’est de jeter son mégot, même sommairement écrasé, par la fenêtre de sa voiture, sur autoroute comme sur toutes les nationales et départementales. Elles sont belles nos petites routes qui permettent de découvrir ces si jolis paysages de l’intérieur, qui traversent ces odorantes forêts de pins où cransignent les cigales. Mais ce sont de véritables brûlots avec la chaleur et la sécheresse estivales. Les aiguilles de pins dégagent des vapeurs de térébenthines extrêmement inflammables. Un mégot et surtout son filtre vont se consumer lentement et longtemps. Assez longtemps en tout cas pour qu’une rafale de mistral ravive la minuscule braise jusqu’au point éclair. Et c’est le départ d’un feu de forêt… Ça coûte jusqu'à 45000 euros et 3 ans de taule. Mais que dire des constructeurs automobiles qui ont supprimé le cendrier dans les nouvelles voitures ?

La konnerie, c’est de faire un barbecue en campagne. On les fait griller à l’ombre bien sûr les merguez et les côtelettes d’agneau. Qui dit ombre dit arbre. Et les arbres, chez nous, ce sont presque toujours des pins… On revient au cas précédant…

La konnerie c’est de faire un sympathique feu de camp au bord d’une petite rivière. Il y a quelques années, j’ai vu, de mes yeux vu, un groupe de sympathiques jeunes Allemands allumant un feu entre quatre pierres sous une pinède bordant le Gardon, dans les magnifiques gorges de Collias. Je les ai « allumés » gentiment mais fermement et ils ont éteint leur truc. Hélas, quelques jours plus tard, à la suite de pareilles konneries inconscientes, les gorges ont cramé…

La konnerie, pour ceux qui arrivent l’été dans leur résidence secondaire dans le Luberon, dans les Alpilles ou dans les Maures ou l’Estérel, c’est de ne pas avoir fait débroussailler le pourtour de sa propriété et de brûler les herbes, les branches tombées de l’hiver et autres végétations qui gênent les vacances. "Oui mais on fait attention : on a le tuyau d’arrosage prêt…" Mouais…. Le débroussaillage est pourtant obligatoire dans les 32 départements des régions PACA, Corse, Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes + l’Ardèche et la Drôme. Également dans les autres départements si un arrêté préfectoral l’exige surtout en cette période de sécheresse. Les maires des communes concernées doivent veiller à la bonne exécution du débroussaillement mais aussi du maintien en état débroussaillé. Ils peuvent donc intervenir auprès des propriétaires négligents et même le faire exécuter d’office au frais de l’intéressé. Et ça coûte bon bon. Comme la contravention et l’astreinte journalière.

La konnerie, c'est l'urbanisme caractérisé souvent par le laxisme des autorités responsables voire les magouilles qui permettent ou tolèrent la construction de cabanons ou de maisons au milieu des forêts. Avoir sa villa sous les pins, sur la colline dominant la grande bleue ! Le bonheur. Sauf que ça brûle...

Tous ces fauteurs de feux ne risquent pourtant pas grand-chose par rapport aux dégâts que leur négligence, leur konnerie ou leur malveillance coûtent à l'environnement et à la société. A l'époque de Napoléon, il y avait déjà beaucoup d'incendies dans le Midi. Le Napo, il a été expéditif : il a ordonné à ses préfets de faire fusiller sur le lieu de leurs méfaits les incendiaires ! Et les incendies se sont « miraculeusement » arrêtés...

Quant aux touristes, leur manière de faire tient au fait qu’ils ignorent les spécificités du Midi. Le danger d’incendie n’est pas le même dans les forêts de l’Île de France, de Belgique ou d’Allemagne et dans celles de Provence, du Languedoc et de Corse.

Alors, amis touristes qui nous faites l’amitié de venir chez nous, de grâce respectez ces paysages que vous aimez. Ne devenez pas des POURISTES !

Mais il y a autre chose aussi. C'est la faiblesse des moyens aériens. 26 appareils (12 Canadair, 9 Tracker, 2 Dash et 3 Beechcraft). Des appareils vieux de trente à cinquante ans, à bout de souffle dont plusieurs restent au sol parce qu'en panne…

Question : comment se fait-il que la France, deuxième pays du monde après les États-Unis en matière de construction aéronautique, ne soit pas foutue de concevoir et construire des appareils modernes, spécifiques à ce difficile travail de pompiers de l'air ? Il y a déjà un marché conséquent dans tous les pays autour de la Méditerranée. France mais aussi Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Croatie, etc. Et aussi de l'autre côté de la Mare nostrum. Et encore au Canada, aux États-Unis et partout dans le monde.

Question : comment se fait-il qu'il n'y ait pas une force d'intervention anti incendies européenne ? Avec des moyens aériens payés par l'Union Européenne et une coordination efficace ?

« Aux feux » ? Ou « Aux fous » ? Ô fan !

 

Photo X - Droits réservés.


Moyenne des avis sur cet article :  3.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 27 juillet 12:12

    Ne faut-il pas remplacer les arbres du Sud par des « essences » ( smiley ) moins combustibles ? 

    .
    C’est très joli les pins parasols, mais si de solides chênes au diamètre à faire des piles de pont assuraient une meilleure sécurité ?... smiley

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 19:24

      @sarcastelle
      Dans de nombreux endroits, il n’y a pas une épaisseur de terre suffisante sur la roche pour des arbres autres que les pins. Les pins ont été introduits en Provence, car ils ont un système racinaire horizontal pour tenir le peu de sol qui existe, afin qu’il ne soit pas lessivé par les orages, violents en climat méditerranéen.


    • baldis30 27 juillet 20:09

      @Fifi Brind_acier
      bonsoir,

      En ce qui concerne l’enracinement c’est exact ... l’ennui c’est que dans le Midi il y a aussi du vent, parfois violent , du Nord comme du Sud .... et des surprises en général mauvaises. Car cet enracinement très superficiel ne permet pas la stabilité .

      Ensuite le pin d’Alep, le pire de tous n’a aucune utilité industrielle, même comme bois de mine. C’est essentiellement le pin sylvestre qui est utilisé pour le lamellé-collé.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 06:18

      @baldis30
      Je sais bien, mais la forêt primaire allait de Gibraltar à la Grèce.
      Elle a été exploitée pendant des siècles, sans souci de replantation, en particulier pour construire des navires. Il ne reste plus comme vestige que la forêt de la Ste Baume pour en témoigner.
      Que faire maintenant ? Je ne sais pas.


    • baldis30 28 juillet 18:59

      @sarcastelle
      bonsoir,

      le problème est celui de la rentabilité ... et surtout de la rentabilité immédiate . Or le minimum de temps entre une plantation et un abattage d’arbres ce sont deux générations ... en gros cinquante ans ... Cinquante ans aujourd’hui parce qu’avec les techniques de mycchorization on a réduit le cycle du chêne d’une bonne centaine d’années. mais actuellement on exploite des chênes plantés sous la Restauration ...

      Autre exemple qui explique bien des phénomènes : l’abandon des terres pauvres par les paysans du massif central pour aller travailler à la mine ( bassin stéphanois, bassin alésien, bassin Ste Florine, Carmaux, voire St Georges de Luzençon, etc....) . restaient sur place les personnes âgées qui prévoyant pour leurs petits-enfants plantaient,... plantaient,....plantaient... du bois de mine en espérant que le fils puisse un jour vendre le bois au chef boiseur .....

      Et les mines ont fermé ... plus de vente mais restent des forêts.... et en résulte pour certains cours d’eau de ce massif une sécheresse hydrologique certaine car l’eau repart dans l’atmosphère ....et une désertification humaine .... que pour l’instant seules deux ou trois productions agricoles A.O.C. ont réussi à endiguer .... Que ceux qui ne sont pas convaincus fassent un petit tour de Vichy à La Chaise-Dieu, hors des fonds de vallée et de Boën à Issoire .... c’est une forme de sécheresse anthropique à laquelle on ne pense pas mais qui est aussi réelle que celle du maïs.


    • petit gibus 27 juillet 12:26
      AH c’est toi le moustachu qui squatte en ce moment 
      la chapelle St Vérédème 
      et fait peur aux nanas qui bronzent à poil au bord du Gardon ? !  smiley
       



      • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 27 juillet 13:55

        @petit gibus
        Je ne leur ai pas toujours fait peur !


        Myriam


        C’était au temps de la parenthèse enchantée

        Du Voyage au long cours, des chants de Liberté

        Ni tabou, ni sida, tous les garçons osaient

        Les filles étaient belles, et s’ouvraient, et s’offraient…


        C’était près de Collias, où des gorges sauvages

        Creusées par le Gardon depuis le fond des âges

        Accueillaient les ébats, les amours, les désirs

        D’une jeunesse nue, avide de plaisir.


        Elle jaillit, vêtue de gouttes de lumière

        Et s’ébroua, cambrée, secouant sa crinière

        En éblouissement de perles de soleil

        Dans la beauté lustrale du plus simple appareil.


        Je la mangeais des yeux d’un appétit vorace

        J’aimais son cœur, son corps, son sourire et sa grâce.

        S’allongeant à plat ventre sur les dalles brûlantes

        Elle anima ses reins d’une ondulation lente,


        Mettant le feu en moi et gonflant mes ardeurs.

        Ses beaux yeux de friponne m’invitaient au bonheur.

        En un bond de félin je fus bientôt sur elle,

        Ma peau contre sa peau fleurant musc et cannelle


        Myriam s’ouvrit, s’offrit puis elle m’accueillit

        Sous les feux de Phebus, à l’abri d’un taillis

        Et, mourant de plaisir, je fus en elle un homme

        Par les voies de Sodome…










      • petit gibus 27 juillet 15:10
        @VICTOR Ayoli

         smiley smiley

        Tu risques de rendre les gorges de Collias 
        aussi célèbres que les plages de St Trop
        du temps de BB
        et ça surtout surtout pas smiley

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 19:30

        @VICTOR Ayoli
        Collias, je m’en souviens quand j’allais au festival d’Avignon.... Un endroit génial !
        Pour ceux qui ne connaissent pas : photos du Gardon à Collias  !
        Il me semble qu’il n’est plus possible d’y camper, non ?


      • baldis30 27 juillet 20:18

        @Fifi Brind_acier
        bonsoir,

        dans la galerie de photos une affiche pour la mémoire, et pour ceux qui ne veulent pas savoir la crue a atteint le niveau du pont ....

        Quant au platane qui a boulotté le panneau d’interdiction de stationner il est célèbre... et admiré !


      • alinea alinea 27 juillet 23:00

        @VICTOR Ayoli
        je pense que l’endroit dévolu aux homos, un peu plus haut, ne risque pas l’incendie !!


      • bob14 bob14 27 juillet 12:29

        ben...que les « gros cons » arrêtent de fumer...


        • BOBW BOBW 27 juillet 12:30

          Un article sensé : « Un ange passe » Réponses et Commentaires : Motus et bouches cousues ! Mais où sont donc les gendarmes et les policiers si nombreux et actifs à la moindre manif revendicative calme d’ouvriers licenciés ou de chômeurs ??.... Et les 30 ans de prison du code pénal, en cas de geste volontaire et de dégats corporels ??? smiley


          • Loatse Loatse 27 juillet 13:54

            A la pointe du brusc (six fours/var) un endroit magnifique sorte de réserve naturelle avec une vue grandiose, qu’on ne me dise pas que c’est la chaleur, l’effet loupe ou je ne sais quoi qui a fait partir la végétation en fumée... C’était l’un de nos endroits préférés pour y feter les anniversaires, on s’y croyait en polynésie malgré les pins dits parasols, sous lesquels il était possible de pique niquer sur les tables en bois sans souffrir de la chaleur même au plus chaud de l’été... Une partie fermée au public pour (ah ah ah faut il en rire ou en pleurer ?) « préserver la faune et la flore » etait y écrit au mois de mars.. (ma dernière visite) 


            Pourquoi l’accès d’un endroit si fragile en été notamment les jours de grand vent a t’il été rendu possible ? je ne comprend pas ?... (car c’est facile à fermer, on y accède à pied par un petit pont..


            Bref selon fr3, ce lundi

            2000 M2 de sous bois envolés en fumée... surement aussi des hectares de chataigniers à collobrières (qui font vivre des familles depuis plusieurs générations..) et ca met combien de temps à pousser un arbre comme ca ?



            Pauvres pauvres arbres qui déjà souffrent de plus en plus de la sécheresse et des canicules quasi annuellles...

            Pauvres familles qui se sont retrouvées cernés par les incendies notamment au lavandou ou la londe je ne sais plus à dormir sur la plage entre mer et mur de flamme... j’imagine leur peur pour avoir vécu ca du coté de nice jadis... (la colline voisine enflammée, le ciel et l’air qui deviennent tout noir de fumée pendant deux jours, la nuit a se demander si évacuer et si on ne va pas vous oublier au cas ou vous endormiriez profondément...

            INTERDISONS LE TABAC EN VOITURE et DEHORS ! (libre aux fumeurs de s’intoxiquer chez eux)
            DISTRIBUONS DES PLAQUETTES AUX TOURISTES dans les campings, les hotels, les aéroports du sud...les informant des risques et DES PEINES ENCOURUES.MAJOREES. (t’ étais prévenu)

            LES PAS CONTENTS ? il leur reste CABOURG ! (pour faire cramer une éponge tu repasseras :)

            Quelqu’un a t’il une idée du cout pour la collectivité de ces incendies qui n’ont rien de naturels (y’avait pas d’orage, y’ a jamais d’orage dans le sud est) ????



            • baldis30 27 juillet 14:46

              Bonjour,

              l’article est excellent mais cela ne m’empêche pas de le compléter, sans aucun plagiat, aucun.

              Il y a aussi... la déprise agricole .... ... on laisse en friche on ne nettoie pas .... pourquoi parce que cela coûte cher et que des mesures intelligentes visant à favoriser le débroussaillage, la remise en état des oliveraies ont été oubliées voire ... quasiment interdites.

              prenons le cas d’un département que l’auteur semble bien connaître et reportons nous trois ou quatre ans en arrière :

              Sous la réserve de déclarer en Mairie que vous avez des parcelles sur lesquelles vous allez faire du feu, et moyennant le jour où vous le faites une information des pompiers vous pouviez brûler les rémanents à des périodes décidées par la préfecture. C’était un ensemble de contraintes intelligentes, une mesure administrative intelligente ( sauf à voir un oxymore dans ce propos) . terminé ... Que nenni plus rien ... interdit quelle que soit la période ... Y compris celle où l’on taille les oliviers 15février/ début mai .

              Il y a quatre ans , et à la demande d’un ami, maire-adjoint d’une commune voisine, j’accompagnais une géographe dans la garrigue et je lui faisais remarquer le nombre de souches d’olivier perdues dans les broussailles et reparties du pied .... en insistant bien qu’un oliveraie entretenue est un bon coupe-feu ..... avec tout un tas d’autres considérations moins portées sur les risques sauf un que j’évoque plus bas !

              Bien des parcelles sont abandonnées donc pourraient retrouver des maîtres ... c’est un premier point, mais pour beaucoup où le propriétaire est identifié l’interdit permanent administratif stupide ( qu’on me pardonne le pléonasme) a une obligation ( loi forêt méditerranéenne ) de nettoyage ... Alors cet interdit cache-t-il une vision plus ambiguë et plus sombre de pression déguisée pour l’usage d’un débroussailleur professionnel, voire pire pour vendre .....

              Dans un temps c’était les escarbilles de chemins de fer ... donc on ferme les voies ferrées ... or il y a encore des incendies mais en nombre bien moindre ... il est vrai que les wagons modernes de voyageurs sont pourvus de climatisation et de fenêtres fermées en permanence qui ne permettent plus d’expulser les mégots mal éteints....

               Allons plus loin d’une façon dynamique i.e. ce qui se passe après un incendie de garrigue sur des terrains marno-calcaires qui vont présenter ensuite une couche très dure laissant peu d’aptitude à l’absorption des pluies violentes de l’automne....

               Et un cycle infernal va s’engager car des repousses il y en aura , pas seulement celles des oliviers, mais aussi de plantes autochtones bien connues pour leur capacité ultérieures de combustion : le pin d’Alep est aux premières loges mais le chêne-kermès et le laurier-tin lui disputent la palme, ces trois espèces étant les premières à recoloniser les sols durcis .... outre les broussailles diverses.

              Incendie, pluie violente, recolonisation, .....incendie ....






              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 19:35

                @baldis30
                Exact, mais les statistiques montrent qu’il y a de moins en moins d’incendies dans le sud. Les surfaces brûlées par contre ont été au maximum en 2016. Mais l’été n’est pas terminé...


              • baldis30 27 juillet 20:26

                @Fifi Brind_acier

                bonsoir,
                Ah les statistiques ... ! .... regardez ma réponse relativement au cycle infernal incendie, fortes pluies, recolonisation botanique avec espèces très dangereuses, ... et reprise du cycle infernal !

                On ne peut pas isoler un risque « naturel » (hum pas tout le temps) d’un autre dans la même aire géographique, il y a une dynamique temporelle à prendre en compte ...c’est ce qu’on appelle le risque différé ... ou le transfert temporel ..


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 06:33

                @baldis30
                Je connais ce cycle, en quoi cela explique plus de 100 départs de feu en quelques heures ?


              • baldis30 28 juillet 19:06

                @Fifi Brind_acier
                Bonsoir,

                je ne conteste pas l’intervention humaine, c’est sûr mais une zone entretenue est un bon coupe-feu .. pour le midi : Olivier et Vigne, Chêne-liège pour des sols cristallins ....

                Mais .... mais au nom de la concurrence libre et non faussée et des élucubrations enarchiques BIEN MELANGEES sans aucune considération pour les avantages en matière de risques, d’interventions de pompiers, d’avions, etc... etc.... on ne fournit pas des aides et des encouragements ... les assurances payeront... si elles payent ....


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 20:46

                @baldis30
                Olala... ! C’est déjà toute une histoire pour que les gens débroussaillent autour de leurs maisons, alors, aller débroussailler leurs forêts qui ne rapportent rien .... !! Ils ne nettoient pas non plus les bords de ruisseaux et des rivières qui gonflent avec les orages, et provoquent des embâcles ...
                Les maires ont pouvoir d’intervenir, de mettre des PV, mais ils ne se font pas des copains, alors les choses restent comme elles sont ...


              • baldis30 28 juillet 20:53

                @Fifi Brind_acier
                bonsoir,

                ça je le sais et j’approuve .... et quand un maire a facilité le libre écoulement des eaux il a pris un PV ( j’ai deux exemples réels l’un dans le Gard l’autre dans l’Hérault, mais il doit y en avoir d’autres ....) .


              • Carte Senior Carte Senior 28 juillet 21:30
                @baldis30

                Au sujet des mesures et/ou interventions administratives, je vois que vous passez avec plaisir de l’oxymoron au pléonasme...

                J’aime bien ce papier de Victor, et ne lui trouve pas un air convenu, une resucée du discours sécuritaire dominant. Je suis dans une région éminemment sensible à la chose, mais qui par suite des incendies, en particulier des grands incendies de forêt de 1949 en landes girondines (82 morts : pompiers, agents des eaux & forêts, civils bénévoles et militaires d’un régiment d’artillerie ; commémoration là où je réside le 20 août) s’est formidablement organisée, au plan des institutions et des hommes (DFCI), au plan du cadastre forestier avec de larges coupe-feu, ainsi que, sous l’impulsion de la MIACA le mitage du territoire landais (canton de Houeillès-Albret en Lot-et-Garonne, landes médoquines et landes girondines, département des Landes au nord de l’Adour), en particulier sur le territoire des « Landes de Gascogne », la mise en place de tours de guet, puis l’équipement en hélicoptères (des SDIS) et la télédétection (satellitaire mais à l’avenir par drones).

                Il n’empêche, le feu y fait encore des ravages. Généralement dû à des négligences, la principale étant la clope, le mégot ; mais il y a aussi les incinérations idiotes. Une autre source d’étincelles ou de contacts brûlants : les engins motorisés (à moteurs thermiques) en forêt, quads surtout, motos, 4x4 . Une réglementation communale se met progressivement en place sous la coordination du Parc naturel régional des Landes de Gascogne.

              • Carte Senior Carte Senior 28 juillet 21:32
                @Carte Senior

                Oupsss !... Oubli : le mitage par les ronds irrigués de maïs, carottes, pommes-de-terre, asperges...

              • Carte Senior Carte Senior 29 juillet 09:56
                @Carte Senior
                Autre oubli : la foudre.

              • sls0 sls0 27 juillet 15:18

                Un rapport sérieux pour ceux que ça intéressent.


                • armand 27 juillet 15:47

                  Vous y croyez vraiment à la légende du mégot ? vous êtes fumeur ?


                  • baldis30 27 juillet 18:26

                    @armand
                    bonsoir,

                    malheureusement oui ...

                    il suffit de voir combien d’incendies domestiques sont allumés par une personne qui fume au lit ...

                    Alors un mégot, par la portière d’une voiture ou jadis par un fenêtre de train...

                    On oublie aussi les dépôts d’ordures sauvages : comme tout dépôt il finit par engendrer du méthane .... et de la chaleur .... le vecteur du feu est alors souvent un rat ou une musaraigne dont les poils prennent feu ...


                  • baldis30 27 juillet 20:27

                    @baldis30
                    par contre cela fiat plus de quarante ans que je ne fume plus ...


                  • BOBW BOBW 27 juillet 17:22

                    Le comble est que Jupiter le hâbleur perrore sur le perron de son palais,afin de règler une dette mythique , imposée par ses amis les gros banquiers
                    Diminue les aides au logement des plus pauvres.
                    Saucissonne les budgets de la Défense.
                    Ampute les retraites de beaucoup de français pas riches.
                    Affaiblit et ampute nos Hôpitaux Publics, sans parler de nos Ecoles et lycées publics.
                     Et enfin ne décide rien pour améliorer la flotte de Canadairs anciens et parfois défaillants,ni prendre des mesures absolument indispensables pour aider moralement et en matèriel toutes les forces de nos courageux sapeurs pompiers à qui nous devons beaucoup...
                     Merci« Patron »,tout celà c’est la République en recul !! et c’est impossible De l’oublier !


                    • Enzo Jr. 27 juillet 18:58

                      Les secours on évacué de genre 300 personne par une seule route en quelques minutes en leur crillant dessus, GG.


                      Je propose d’appliquer cette méthode a chaque bouchon !




                      • OMAR 27 juillet 22:00

                        Omar9

                        Avec tous ces feux de forets qui reviennent chaque année et qui détruisent de manière catastrophique la foret méditerranéenne, je n’arrive pas à comprendre l’inexistence d’une flotte méditerranéenne de Canadaires au profit de tous les pays du pourtour de la Méditerranée....
                        Surtout que le feu ne reconnait ni frontières ni éléments à bruler.
                        Pourtant cette solidarité existe dans la lutte anti-acridienne.


                        • alinea alinea 27 juillet 22:52

                          je suis tout à fait d’accord avec cet article, mais comme j’ai mauvais esprit , je vais en contredire certains points.
                          Je vais commencer par raconter l’histoire de ce mec qui, sur le Causse Méjean a jeté son clope par la fenêtre, se rendant compte de sa connerie, s’est arrêté un peu plus loin pour revenir l’écraser, trop tard : un petit vent sur les herbes sèches, tout a cramé.le mec ne s’est pas enfui, il a assumé.
                          En revanche, les aiguilles de pin, je vous défie de les enflammer avec un mégot : j’ai travaillé longtemps dans une pinède, étant fumeuse, le « patron » n’arrêtait pas de me gonfler en disant que c’était dangereux. J’ai allumé une cigarette toute roulée ( qui ne s’éteint pas si vous l’abandonnez contrairement aux roulées), j’ai fait un mini tas d’aiguilles, bien aéré comme si je voulais allumer un feu, j’ai mis ma cigarette dessous, j’ai soufflé rajoutant à la brise ; ma cigarette s’est entièrement consumée sans enflammer les aiguilles !
                          je n’ai pas essayé avec de l’herbe sèche, pas la peine, je sais que sans souffler, avec le moindre courant d’air, ça s’enflamme.
                          Les incendies de forêts, c’est presque toujours criminel, sauf écobuage en périodes interdites ou barbecue de boyscout attardé ! mais écobuer en juillet !!!


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 06:42

                            @alinea
                            Je suis d’accord avec vous ! Si hors saison on croise dans les collines des chasseurs, des chercheurs de champignons et des randonneurs, en été, il y a dégun dans les collines !

                            Vacanciers ou pas, ils cherchent la fraîcheur, sur la bande côtière, ou au bord des rivières, ou des lacs, mais pas dans les collines, sauf peut-être dans les calanques ...
                             
                            Plus de 100 départs de feu ne peuvent pas être accidentels, à moins d’être idiot et de débroussailler en pleine canicule un jour de mistral ...


                          • Carte Senior Carte Senior 29 juillet 10:01
                            @alinea

                            Dans notre vaste pinède des Landes de Gascogne, ce ne sont pas les aiguilles de pin qui constituent le premier élément inflammable (en dehors -parfois- d’émanations ou d’aérosols inflammables), c’est la végétation de sous-bois, de lande, quand elle est sèche, les fougères entre autres.

                          • alinea alinea 29 juillet 10:13

                            @Carte Senior
                            Il n’y a pas beaucoup de végétation dans les pinèdes du sud, et les bord de route sont soigneusement nettoyés, , la forêt ne commençant qu’à une cinquantaine de mètres de la chaussée !
                            Mais c’est évident, ce sont les herbes sèches qui transmettent la flamme !


                          • Le421 Le421 28 juillet 08:27

                            Fumer ou allumer un barbecue, si c’est fait de façon raisonnée, cela ne présente aucun, je dis bien aucun danger pour la nature environnante.
                            Malheureusement, la société moderne a déresponsabilisé les gens dans tous les domaines.
                            L’assistanat n’est pas comme on dit dans les aides financières mais dans la vie de tous les jours.
                            A force de prendre en permanence les gens pour des imbéciles, ils finissent par se comporter comme tels. La baisse du QI de nos concitoyens est au final un drame complètement négligé dans un monde où la technologie, pour être maîtrisée et utile doit être contrôlée par des esprits sains.
                            Le comportement de Jean Foutre, que ce soit à la maison ou sur la route, en vacances ou au supermarché, se généralise. Même pour choisir un calandos, il faut avoir le kit mains libres en chauffe...
                            Tous ces désastres ne m’étonnent pas et je pense que l’irresponsabilité devenant communicative, il faut s’attendre à des catastrophes bien plus graves qu’un simple incendie...


                            • JYL83 28 juillet 11:10
                              Je n’aime pas beaucoup le ton conformiste de l’article qui reprend complaisamment la version officielle de la connerie des touristes, de l’imprudence, de la complainte de la nature violée, du catastrophisme climatique et de l’écologisme fascisant pour qui il faudrait tout interdire ... sauf ce qui rapporte à l’industrie touristique.

                              J’habite dans le 83 près de Fayence et, depuis les années 1970, j’ai suivi les incendies de forêt de la région (Tanneron, forêt du Rouët, col du Bougnon, Estérel ...)

                              Premièrement, les incendies de forêt ne signent pas l’arrêt de mort de la nature. La forêt ensuite peu à peu reprend ses droits : si les pins brûlent et meurent (encore que des milliers de jeunes pins on tôt fait d’éclore), les essences telles que chênes lièges et verts ont une grande capacité de survie et de reprise.

                              Deuxièmement l’imprudence a bon dos et le coup du mégot est un mythe bien commode (d’accord avec alinéa). 
                              Rappelons que la plupart des incendies présentent des foyers de départ multiples qui excluent l’imprudence. Rappelons aussi que TOUTES les routes (grandes ou petites) ont leurs abords passés à la débroussailleuse. Cela en fait des endroits peu propices aux feux de mégots et il est exceptionnel d’y voir de grandes herbes sèches. Rappelons enfin que TOUTES les pistes carrossables sont interdites à la circulation depuis longtemps et que, de ce fait, la forêt provençale est un lieu désert. Etant randonneur, été comme hiver, je n’y rencontre jamais personne du fait que, pour se rendre aux endroits intéressants ( rivières, bords de lacs, cavernes, champignons), il faut marcher longtemps sauf à faire partie des « Ayants droit » que sont les multiples strates de l’immense appareil anti-incendie ... et les tout-puissants chasseurs.

                              Troisièmement le vent n’est pas un élément nouveau dû à un quelconque « changement climatique ». Il y en avait bien plus au cours des années 1980. Depuis plusieurs années il y en a très peu et la sécheresse n’est pas pire que bien d’autres années. Si les feux étaient aussi accidentels qu’on veut bien le dire, il y aurait des départs de feu même en l’absence de vent fort. Ces départs seraient facilement combattus mais il en existerait de nombreux. Ce n’est pas le cas : Les foyers se déploient comme par enchantement dès l’apparition d’un vent soutenu et durable comme si tous les pyromanes attendaient ce moment avec impatience et ils se multiplient encore dès que les médias en font leur une.

                              Quatrièmement la louange répétée des pompiers et des Canadair est méritée mais ne doit pas cacher le fait que la lutte contre l’incendie de forêt est une activité prospère que personne ne souhaite voir mise en veilleuse faute d’incendies. De multiples strates d’organismes (CCFF communaux, départementaux, pompiers, gardes verts, entreprises de génie civil en permanence mobilisées pour réparer les pistes DFCI et les élargir sans cesse au-delà de toute raison, centaines d’entreprises de débrousaillage sous-traitantes des collectivités) en vivent, procurent des revenus et donnent aux divers élus et bureaucrates l’enviable statut de protecteurs en chef.

                              J’ajoute enfin que tout ce discours sur les feux est extrêmement dangereux pour les libertés individuelles de base : l’intellectuel citadin et l’écologiste qui ne mettent jamais les pieds dans un bois et qui ne taillent jamais un arbre ont tôt fait de conclure qu’il faut interdire et encore interdire pour « sauver » la nature : interdire l’accès aux forêts, interdire la balade en forêt, interdire le pique-nique, interdire les voitures, interdire l’écobuage, interdire les feux de jardin, interdire l’usage des tondeuses à gazon « parce que l’hélice risque de faire des étincelles »... ! Ils s’en fichent tant qu’on interdit pas l’accès aux cafés branchés, aux plages, aux golfs et aux événements culturels ... et nos chers élus crucifient la promenade gratuite à coup d’arrêtés municipaux mais s’assurent que l’immobilier, la construction de piscines et le tourisme non populaire prospèrent en accaparant l’espace et les ressources d’eau.

                              • Le421 Le421 28 juillet 13:48

                                @JYL83
                                Réponse non exhaustive mais intéressante.
                                Si on fait le complément avec les comportements de « Jean Foutre » dénoncés dans mon intervention, on approche de la vérité.
                                J’ai vu les flics débouler chez moi sur dénonciation du voisin car j’avais brûlé des vieilles branches à côté de chez moi.
                                Il faut préciser que mécano en piste dans l’armée, j’avais une formation tous les six mois obligatoire sur le feu et les solutions, plus des exercices en condition...

                                Le voisin avait un gros problème justement avec le feu et s’est fait pincer pour pyromanie...
                                Ca ne s’invente pas !!


                              • petit gibus 28 juillet 12:16
                                « Les foyers se déploient comme par enchantement dès l’apparition d’un vent soutenu et durable comme si tous les pyromanes attendaient ce moment avec impatience et ils se multiplient encore dès que les médias en font leur une. »

                                Excellente remarque qu’on a trop tendance à taire 
                                maintenant chacun en déduit ce qui l’arrange le mieux 

                                • jef88 jef88 28 juillet 16:31

                                  On parle beaucoup d’interdire !
                                  j’ai une idée ....
                                  il faut interdire aux forêts de s’enflammer !
                                  lol

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires