• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Avant J-C, est-ce avant Jésus-Christ ou avant Jules César ?

Avant J-C, est-ce avant Jésus-Christ ou avant Jules César ?

En occident, il est coutume de parler des années avant ou après J-C. Mais, de quoi parle-t-on vraiment et qui est ce J-C  ?

L'année zéro du calendrier correspond-elle à la naissance de J-C ou à sa mort ?

Ni l'une ni l'autre, car J-C, Jésus-Christ tout comme Jules César, ne sont ni nés ni morts l'année zéro du calendrier.

De quel calendrier parle-t-on ?

Du calendrier julien introduit par le Romain Jules César, général, en l'année 46 AEC (Avant l'Ère commune) ou du calendrier grégorien introduit par le Romain Grégoire XIII, pape très catholique, le 24 février 1582 de l'ère commune ?

Durant presque 16 siècles, avant ou après J-C, a signifié avant ou après Jules César !

Puis, tout récemment, il y a à peine 4 siècles, J-C a subitement signifié avant ou après Jésus-Christ ! Et, l'occident a tout recalculé afin de ne laisser aucune trace du calendrier original, celui de J-C, c'est-à-dire de Jules César ! Ainsi, par exemple :

* le couronnement de Charlemagne a eu lieu en l'an 800 (après Jésus-Christ), non plus en l'an 846 (après Jules César).

* le 25 décembre n'a plus été le jour de célébration du Dieu Soleil (Sol Invictus), introduit par l'Empereur romain Aurélien, mais le jour de célébration de la naissance de l'Enfant Jésus (dont la date est encore aujourd'hui totalement inconnue, si cet enfant a bien existé) !

* etc., etc.

Belle supercherie ! Habituelle chez les chrétiens après la subtilisation du Livre (la Thora, renommée Pentateuque).

Pourtant, ce calendrier est aujourd'hui devenu indiscutable. Et, avec la mondialisation, notamment du commerce devenu international, le calendrier de "Jésus-Christ" est devenu celui des affaires internationales, adopté par la Chine, la Russie et d'autres pays, à la fin du 20ème siècle. Donc tout récemment !

Impossible de revenir sur cet état de fait !

Cependant, comment peut-on continuer à dire à une personne non chrétienne qu'elle est née l'année xxxx après Jésus-Christ, le Dieu d'une certaine croyance ? C'est blessant, injurieux et même l'un des vecteurs attisant rancœurs et haines !

Je propose que les pays laïques (dont est la France) imposent que l'on parle (dans les médias, l'Éduction nationale, etc.) et écrive (dans les médias, l'Éducation nationale, etc.) uniquement par rapport à l'Ère commune ou bien à l'Ère courante.

Je propose, aux personnes qui le souhaitent, d'en parler à leur député(e). Ce que je vais faire, afin que le message aille jusqu'au ministre de l'Éducation nationale (*), quant à la réécriture de beaucoup de manuels scolaires où la locution "avant J-C et après J-C", règne toujours en divinité ! Si notre République est laïque, notre École est aussi et surtout laïque. Donc, "le avant et l'après Jésus-Christ" doivent disparaître des manuels scolaires, principalement ceux relatifs à l'Histoire.

 

(*) exemple de lettre :

Madame ou Monsieur le/la ministre, le/la déput(é)e,

 

Bien que la Chartre de la laïcité soit bien connue des écoles, des collèges et des lycées, la plupart des manuels d'histoire datent encore les événements historiques par rapport à Jésus-Christ (avant J.-C ou après J.-C).

 N'y a-t-il pas là une grande incohérence ? Faire référence à l'un des dieux de la religion chrétienne n'est-ce pas contraire à la laïcité et vecteur d'incompréhension pour les croyant(e)s non chrétien(ne)s, voire d'exclusion historique ?

 Le sujet mérite, je pense, une attention très particulière, propice à un amendement dans la future loi sur l'école.

 

Bien à vous.

 

Crédit photo : J-C (Jules César) de Wikidia.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 30 janvier 2018 11:20

    « L’année zéro du calendrier correspond-elle à la naissance de J-C ou à sa mort ? »


    Il n’y a pas d’année zéro !
    Il y a l’an UN et l’an - 1

    De toutes façons, av JC, ça veut dire avat Jean-Claude (Vandamme).


    • Diogène diogène 30 janvier 2018 15:21

      @diogène


      Et pourquoi pas le calendrier républicain ?

      Comme le système métrique, mis en chantier en 1790, le calendrier républicain (qui débutait le 1er vendémiaire an I (22 septembre 1792), jour de proclamation de la République, déclaré premier jour de l’« ère des Français ») marquait une volonté d’adopter un système universel s’appuyant sur le système décimal, qui ne soit plus lié ni à la monarchie ni au christianisme. Outre le changement d’ère (renumérotation des années), il comprend un nouveau découpage de l’année, et de nouveaux noms pour les mois et les jours.

      Mais il en est des calendriers comme des tenues vestimentaires et des systèmes d’exploitation internet : la norme imposée par le plus puissant (état ou privé) reste, même quand cette puissance a disparu, ce qui est le cas de l’empire romain dont les héritages sont innombrables.


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 30 janvier 2018 20:36

      @diogène

      Le calendrier républicain a été un échec pour plusieurs raisons

      - son coté « universel » était illusoire car les noms de ses mois étaient calés sur le climat français. Le froid de nivôse et l’estival thermidor n’ont aucun sens aux tropiques et encore moins dans l’hémisphère sud.

      - la semaine de 10 jours était moins intéressante pour les travailleurs : ils avaient un jour de repos sur 10 au lieu de 1 sur 7 avant.

      - malgré les Jours de raccord, le calendrier était bien moins précis que le calendrier grégorien sur le long terme. On retrouvait l’imprécision du calendrier julien qui avait accumulé 10 jours de trop par rapport à l’année vrai en 1300 ans.

      Si la réforme des poids et mesures a été un grand progrès pour tous, le calendrier n’était pas fait pour durer, de même que la réforme des heures qui voulait fractionner la journée en 10 heures de 100 minutes.

      On ne se débarrasse pas d’un système sexagésimal millénaire comme cela !

    • P.-A. Teslier 30 janvier 2018 23:41

      @diogène
      Mille excuses ! Mais, tout le monde aura compris.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 janvier 2018 11:37

      Un livre qui est le cauchemar d’Israel : 
      La Treizième Tribu - L’Empire khazar et son héritage.

      Il montre que beaucoup de Juifs (dont les Askénazes) ne sont pas Hébreux !).https://www.bladi.info/threads/israel-peur-13e-tribu.249640/.&nbsp ;


      Lire article de simon sur Mélania Trump,....

      • bonnes idées 30 janvier 2018 12:04

        Pour sur mais la subtilité de ce débat qui fait rage sur nos origines n’a qu’un seul but en fin de compte, c’est de nous faire repartir pendant 3000 ans sur l’existence d’un Dieu impénétrable. Afin d’accepter la chute de notre humanité (voyez ici le frein à notre démographie galopante) toutes les finesses sont bonnes à prendre et l’homo déus dans sa perversion acceptera tout et n’importe quoi.
        La subtilité est de rigueur !


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 janvier 2018 12:19

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Ashk%C3%A9naze. La clé est dans la 13ème tribu,....ARTHUR et LE SAINT GRAAL,...Koestler peut signifier esprit, KLEE, mais aussi CLE,...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 janvier 2018 12:23

            Les communautés ashkénazes sont formées au xie siècle en Lotharingie, c’est-à-dire dans une région correspondant à l’actuelle France du nord-est, à la Lorraine, à la Flandre et à la Rhénanie. Au xe siècle, les Juifs désignent la France du nord sous le nom « Tsarfat » et la Rhénanie sous le nom d’« Ashkenaz ». Ces deux régions font partie de « Loter », la Lotharingie. Progressivement, Ashkenaz finit par s’appliquer à l’ensemble du judaïsme rhénan au sens large et aux régions avoisinantes15. À partir du xe siècle, les communautés juives sont suffisamment importantes pour développer une forme spécifique d’identité juive. Elles apparaissent alors comme un nouveau groupe au sein du peuple juif16. Sous l’impulsion de personnalités charismatiques, le judaïsme ashkénaze prend son autonomie par rapport aux centres juifs de Babylonie. Ashkenaz devient un pôle auquel les Juifs de France et d’Allemagne viennent s’adresser en matière de loi juive. Des maîtres, tels que Joseph Bonfis (Joseph Tov Elem), Guershom ben Yehouda ou Rashi deviennent des sources d’autorité dont les décisions forment le socle de la tradition religieuse ashkénaze. L’influence des maîtres de Babylonie reste cependant présente en Europe17.



              • sarcastelle 30 janvier 2018 14:34

                L’auteur s’exerce pour écrire dans le Gorafi. 


                • P.-A. Teslier 30 janvier 2018 23:48

                  @sarcastelle
                  Non, simplement le JO, càd un rappel à la loi de 1905 !


                • zzz999 31 janvier 2018 08:18

                  @sarcastelle

                  C’est plus grave, il se prend réellement au sérieux !


                • oncle archibald 31 janvier 2018 10:10

                  @P.-A. Teslier : oui, la loi de 1905 après Jésus christ ! Je suggère de choisir 1905 comme année zéro du nouveau calendrier de la raie publique.


                • P.-A. Teslier 31 janvier 2018 10:47

                  @zzz999

                  Bien sûr ! Le sujet n’est-il pas très sérieux ? La loi de 1905 n’était-elle pas très sérieuse ? Vous-meme, n’êtes-vous pas très sérieux ?


                • L'Astronome L’Astronome 30 janvier 2018 14:58

                   
                  «  L’année zéro du calendrier correspond-elle à la naissance de J-C ou à sa mort ? »
                   
                  Rappelons que l’An zéro n’existe pas, dans aucun calendrier. On part toujours de l’An 1.
                   
                  Avant l’adoption du calendrier dit grégorien en octobre 1582, la France était sous le régime du calendrier julien – celui de Jules César. Les pays orthodoxes avaient conservé ce calendrier jusqu’au XXe siècle, mais les fêtes religieuses sont toujours en calendrier julien – d’où le décalage de certaines dates : la fameuse Révolution d’Octobre eut lieu en novembre, Pâques en Russie tombe avec plusieurs jours de retard, etc.
                   
                  Il n’y a rien de plus arbitraire et de plus incertain que la mesure du temps.
                   


                  • P.-A. Teslier 30 janvier 2018 23:44

                    @L’Astronome
                    Raison de plus pour utiliser « Ere commune » ou « Ere courante ».


                  • L'Astronome L’Astronome 31 janvier 2018 09:56
                     
                    @P.-A. Teslier
                     
                    En dehors du contexte astronomique (mouvement du soleil [année], de la lune [mois], etc.), les humains ont souvent eu le désir de fixer leur calendrier avec un symbole fort : la présumée naissance de Jésus pour les chrétiens (An 1), la migration de Mahomet à Médine ou hégire pour les mahométans (622)... Les Japonais fixent leur calendrier avec l’avénement d’un nouvel empereur.
                     
                    Le symbole est nécessaire pour fixer les cœurs et les esprits.
                     

                  • P.-A. Teslier 31 janvier 2018 10:00

                    @L’Astronome
                    OUI, mais pour l’ère chrétienne il faudrait la faire débuter en 313, de notre ère, sous l’égide de Constantin 1er.


                  • L'Astronome L’Astronome 31 janvier 2018 10:19

                     

                    mouvement du soleil [année] = mouvement apparent du soleil
                     

                  • L'Astronome L’Astronome 31 janvier 2018 10:30
                     
                     @P.-A. Teslier
                     
                    Dans ce cas-là, pourquoi ne pas fixer l’ère chrétienne à la naissance ou à la mort du moine Denys le Petit, qui calcula l’Annus Domini, date présumée de la naissance de Jésus ? Le christianisme était dominant dans toute l’Europe, et il était normal que Denys se servît d’un symbole fort – la date présumée de naissance du fondateur de la religion – pour établir la date conventionnelle du début de l’ère chrétienne.
                     

                  • P.-A. Teslier 31 janvier 2018 10:37

                    @L’Astronome
                    Pourquoi, tout simplement, ne pas dire : Notre Ere !


                  • L'Astronome L’Astronome 31 janvier 2018 11:13
                     
                    @P.-A. Teslier 
                     
                    « Pourquoi, tout simplement, ne pas dire : Notre Ere !  »
                     
                    D’accord.

                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 janvier 2018 16:18

                    Le zéro et l’infini,....


                    • eddofr eddofr 30 janvier 2018 16:32

                      L’auteur se (vous) trompe.


                      La langue internationale est l’anglais parce que c’est la langue la plus répandue (pas en termes de population, ça j’ai pas vérifié) mais en termes de répartition géographique.

                      Et avec l’anglais vient le calendrier qui est utilisé par les anglophones... un point c’est tout.

                      Pour ce qui est d’offenser les non chrétiens, faut un peu arrêter les conneries maintenant !

                      Je vois poindre,en ce moment, sous prétexte de laïcité ou de respect des autres religions (objectifs antinomiques qui pourtant se rejoignent), un mouvement qui vise à effacer toute trace de la chrétienté dans la civilisation occidentale.

                      Désolé les gars, la civilisation occidentales est imprégnée depuis 2000 ans par la chrétienté.
                      Elle a auparavant été imprégnée, quelques millénaire par le polythéisme Hellénique et Latin.

                      Essayez donc d’effacer l’Islam de la civilisation Arabe ou le Shenisme de la civilisation Chinoise.

                      Quand vous aurez réussi ça, vous pourrez revenir nous faire chier avec les marqueurs de la Chrétienté !

                      • L'Astronome L’Astronome 30 janvier 2018 16:45

                         
                        @eddofr
                         
                        « le Shenisme de la civilisation Chinoise »
                         

                        Le shenisme ? C’est ça y’en avoir ëtre ?
                         


                      • Seh15 31 janvier 2018 11:03

                        @eddofr
                        Sans vouloir effacer toute trace de la civilisation chrétienne, les laïques n’ont-ils aucune légitimité à vouloir s’en affranchir, à privilégier la connaissance sur la croyance, à préférer se dire non croyants plutôt qu’athées ?
                        Cordialement


                      • eddofr eddofr 31 janvier 2018 11:41

                        @L’Astronome

                        religion des dieux ou esprits, (du chinois :  ; pinyin : shén)

                        Les religions et philosophies chinoises sont multiples et non exclusives les unes des autres.

                        On peut être Taoïste et Shintoïste et Confucianiste et pratiquer le Bouddhisme.

                        Le terme de « Religion Traditionnelle Chinoise » étant peu précis et pouvant induire une distorsion interprétative, on a inventé « shenisme ».

                      • eddofr eddofr 31 janvier 2018 11:47

                        @Seh15


                        Les laïcs ont toutes légitimité à s’affranchir de leur « bagage culturel » religieux.

                        Ils ont tout le loisir de privilégier la connaissance sur la croyance.

                        Mais le calendrier n’est qu’une convention, qui nous permet à tous de partager la même mesure du temps.

                        Ce n’est pas une croyance, le calendrier « Chrétien » n’est pas un fait religieux.
                        Ce n’est pas non plus un fait ou une construction scientifique.
                        C’est juste une convention.

                        Et par nature, l’effet recherché dans une convention c’est la compréhension mutuelle.

                        Vouloir inventer un nouveau calendrier c’est juste supprimer une convention partagée par tous, par un « truc » partagé par « pas grand monde » ...

                      • Seh15 31 janvier 2018 12:51

                        @eddofr
                        Le sujet n’est pas de supprimer la convention de calendrier mais de préférer une appellation neutre « ère commune » d’ores et déjà privilégiée par les scientifiques à une appellation religieuse


                      • eddofr eddofr 1er février 2018 11:53

                        @Seh15

                        Je veux bien mais ..


                        Je ne suis pas sûr que les musulmans et les juifs soient d’accord avec cette notion d’ère commune ... il me semble bien qu’ils ont leur propre « ère » et qu’elle n’a rien de commun avec la notre.





                      • Louise Louise 30 janvier 2018 17:40

                        Où va se nicher la rage de la laïcité à tout prix !



                        C’est à LRM qu’on enseigne ça ? Quel programme ! smiley

                        • P.-A. Teslier 30 janvier 2018 23:38

                          @Louise

                          La loi, toute la loi, rien que la loi. Celle de 1905 !


                        • Louise Louise 31 janvier 2018 07:47

                          @P.-A. Teslier

                          La loi de 1905 est une loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat. 

                          Elle n’a pas d’effet rétroactif ! 
                          Vous commencez par chercher un calendrier « laïc », puis vous trouverez sans mal beaucoup, beaucoup de choses à supprimer, détruire... 
                           

                        • oncle archibald 31 janvier 2018 10:15

                          @Louise : et pour commencer raser toutes les églises, les cathédrales, les couvents, chapelles, oratoires, cavaires, qui polluent le paysage de notre belle France laïque née en 1905 ! Non mais, quand même, merde ! On va pas se laisser emmerder par nos ancêtres qui étaient visiblement trop cons, suivant l’evangile de P-A Teslier.


                        •  C BARRATIER C BARRATIER 30 janvier 2018 19:34

                          L’église a été tres puissante et même dangereuse, ne l’oublions pas, et elle a travesti beaucoup de choses...Difficile de dater la naissance de Jésus un des rares crucifiés pourtant si nombreux à s’être rendu célèbre.

                          Soyons philosophe, le système adopté mondialement ne dérange pas vraiment

                          Solstice d’hiver inconfisquable ? http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=248

                          • Jonas Jonas 30 janvier 2018 20:57

                            « Donc, »le avant et l’après Jésus-Christ« doivent disparaître des manuels scolaires, principalement ceux relatifs à l’Histoire. »

                            L’État français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Philippe Auguste, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
                            Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, universités, tribunaux, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
                            La république maçonnique n’a fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.

                            Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.
                            Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
                            Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
                            Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
                            Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
                            Noël, naissance de Jésus-Christ, est fêtée depuis 15 siècles.

                            Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?

                            S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, « fille aînée de l’Église ».


                            • P.-A. Teslier 30 janvier 2018 23:35

                              @Jonas
                              L’école est laïque. Utilisons EC. C’est simple !


                            • Jonas Jonas 31 janvier 2018 00:27

                              @P.-A. Teslier « L’école est laïque. Utilisons EC. C’est simple ! »

                              L’école est laïque, mais la France a un patrimoine culturel, une identité issue d’une culture chrétienne millénaire. Pourquoi le renier ?
                              Au hasard, la gastronomie, bières, fromages, vins d’Abbayes par exemple.
                              D’hier à aujourd’hui, la Bible a inspiré de nombreuses personnalités : Saint-Augustin, Fra Angelico, Hildegarde Von Bingen, Catherine de SIenne, Thomas d’Aquin, Léonard de Vinci, Raphaël, Michel-Ange, Blaise Pascal, Copernic, Kepler, Newton, Jean-Sébastien Bach, Mozart, Vivaldi, Schubert, Verdi, Haendel, Le Caravage, Rubens, Jean-Jacques Rousseau, Victor Hugo, Chateaubriand, Dostoïevski, Marc Chagall, Thérèse de Lisieux, Maria Callas, Pavarotti, Mère Thérésa, l’Abbé Pierre, Umberto Eco, Max Gallo, Eric-Emmanuel Schmitt, Paulo Coelho, ...
                              La littérature chrétienne, le « Paradis perdu » de Milton, « Polyeucte » de Corneille, « Esther », « Athalie » de Racine, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.
                              Depuis 2000 ans, la Bible imprègne tous les domaines de notre Culture. Encore aujourd’hui, ce best-seller est diffusé chaque année à des dizaines de millions d’exemplaires, en 2400 langues.
                              Il n’existe pas en France un village sans son Église. La beauté et la richesse culturelle, architecturale de ce patrimoine historique (Notre Dame de Paris, cathédrale de Reims, cathédrale de Rouen, de Chartres, etc...) attirent des millions de touristes chaque année en France.


                            • baldis30 31 janvier 2018 08:52

                              @Jonas
                              bonjour,

                              « Il n’existe pas en France un village sans son Église »

                              faux ...

                              Dans certains villages elle a été brûlée par les membres d’une autre religion chrétienne !

                              Cherchez donc les régions en cause ...


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 31 janvier 2018 22:38

                              @Jonas
                              il n’y a aucun antagonisme à être chrétien et laïque !


                            • Jonas Jonas 31 janvier 2018 22:53

                              @C BARRATIER « il n’y a aucun antagonisme à être chrétien et laïque ! »

                              Tout à fait.
                              Ça ne justifie pas de faire disparaître toute référence à Jésus Christ du calendrier Chrétien pour la remplacer par je ne sais quelle imbécillité (Ère Commune), comme le préconise Teslier.


                            • phan 31 janvier 2018 08:18

                              La naissance de Jésus Christ (JC) coïncide avec la mort de Jules César (JC) : Une figure historique sans culte, un culte sans figure historique, une asymétrie complémentaire frappante.
                              A - Les images que l’iconographie de César nous présente ne recouvrent pas l’image que nous nous faisons de lui.
                              B - La vie de Jésus suit d’une façon frappante le fil de celle de César.
                              C - Les personnages de l’histoire de César et leurs pendants dans celle de Jésus se correspondent, structurellement et dans leurs noms - Il en va de même des lieux.
                              D - Tous les bons mots de César se retrouvent dans l’Évangile à l’endroit structurellement correspondant.
                              E - La liturgie Pascale ne suit pas le récit évangélique mais le rituel des funérailles de César.
                              Jésus était César  : Francesco Carotta


                              • zygzornifle zygzornifle 31 janvier 2018 09:59

                                En Mai 2017 c’était l’an 1 au calendrier Jupitérien , l’an 1 début du calendrier EM marqué par la naissance du panda .....



                                  • oncle archibald 31 janvier 2018 10:33

                                    @Crab2 : mon Dieu qu’il faut être bête pour écrire des conneries pareilles .... 


                                    Hara kiwi en son temps avait eu plus d’humour et dessinant un prêtre distribuant la communion sous forme de rondelles de « saucisson pur Dieu » sous le titre : raison de la baisse de pratique religieuse, les hosties c’est pas bon !

                                  • phan 31 janvier 2018 13:34

                                    Au nom de la laïcité, va t on supprimer quelques jours fériés (Pâques, Ascension, Pentecôte, Assomption, Toussaint, Noël...) ?
                                    Pour l’Ere Commerciale ...pardon Commune va t on remplacer Toussaint par Halloween et Saint Tropez c’est quel jour dans le calendrier déjà ?


                                    • soi même 31 janvier 2018 14:55

                                      ( C’est blessant, injurieux et même l’un des vecteurs attisant rancœurs et haines ! ) pauvre choux, il y a pas à dire la connerie personnelle humaine et sans limite.


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 31 janvier 2018 18:04

                                        Bonne question qui se pose en français mais une date historique se dit « AC » ou « PC » en anglais.
                                        Ante Cesar ou Post Cesar (et sans accents), il faudrait le remettre en question.
                                        La réponse est peut-être dans le livre de M.Onfray « Traité d’athéologie »


                                        • L'enfoiré L’enfoiré 31 janvier 2018 18:10

                                          Celui-ci n’est pas mal non plus.
                                          C’est une brique qui parcoure l’histoire globale du monde occidental avec son point d’aboutissement, le nihilisme contemporain. La fresque parcourt le déroulement de la civilisation judéo-chrétienne à travers quelques stations privilégiées qui semblent conduire inéluctablement à sa phase terminale, celle que nous sommes en train de vivre


                                        • Louise Louise 31 janvier 2018 21:22

                                          La liturgie pascale ? « O felix culpa ! » . Quel rapport avec Jules ?  smiley


                                          • bonnes idées 1er février 2018 18:12

                                            Vous remarquerez que tout le monde commence l’histoire du monde à 3000 ans et c’est un peu comme les 3 % de croissance sur la table d’un restaurant après du hareng pommes à l’huile et bien avant le steak frite. Personne ne cherche jamais notre véritable origine...Discutions de comptoir et rien de plus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès