• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > AVERROES OU PAS ! Enseignement des valeurs nationales et des autres. La (...)

AVERROES OU PAS ! Enseignement des valeurs nationales et des autres. La liberté du choix

  AVERROES OU PAS,

ENSEIGNEMENT DES VALEURS NATIONALES ET DE CELLES DES AUTRES PAYS

                              ET LIBERTÉ DU CHOIX

 

Je vous ai lu , M Jamal Berraoui. Merci pour vos éditos et chroniques. 

Néanmoins, l’école doit inculquer ce qui relève de nos valeurs en priorité. Ce ne sont pas les autres pays qui le feront pour nous ! Cela étant une base qui ne devra négliger aucunement celles des autres cultes et cultures .

Sinon on ne peut guère parler de mondialisation. L'entente est précédée par la compréhension d'autrui. N'est-ce pas ? .

A moins de vouloir nous déstabiliser pour des raisons politiques ou de lutte anachronique , dégueue, des religions. Voire de nous faire remettre en question ou renier notre régime politique, notre monarchie ou nos républiques, lesquelles sont établis ou se basent encore sur la religion. Oui, par le biais d'un chefferie donnée ou de l’émirat, (Imarat al Mouminine). Un ciment et des valeurs qui renforcent l’unité des états et de la nation et qui permettent au régimes actuels, constitutionnels de surcroît , de continuer son office unificateur de ces pays-là. Vrai ou pas ?

L’école doit inculquer ce qui relève de nos valeurs et ne pas oublier de renseigner ses élèves et ses étudiants sur les autres cultes, les cultures et philosophies des autres pays et nations . Oui, je vous rejoins, là, il me semble. Et le passé ne doit pas être oublié, ni ses penseurs les plus en phase avec la modernité et l'évolution. C’est un devoir civilisateur pour l’Education Nationale de faire connaître les autres pays, d’Afrique ou d’Asie, les nations Occidentales, leurs cultures positives et leurs pensées modernes , bien entendu.

Et ce n’est qu’à ce moment, que , plus informé des divers courants, que l’individu pourrait choisir, en toute connaissance de cause, ou en pleine conscience, liberté et indépendance, ce qui lui parait le plus adéquat ou plus logique, pour sa personne et son entendement. Voilà !

Il serait indélicat de suggérer aux penseurs fragiles et envers les pouvoirs en place, un copier-coller, une tendance à la laïcité d’importation, qui cadre mal avec notre degré d’évolution, ou simplement nos principes et nos préceptes plus que millénaires et que partagent plus d’un milliards et demi de gens. 

Ces libertés de culte, ostensibles ou de bon aloi, existent et prolifèrent dans les royaumes avancés, les parlementaires, et les républiques d’Europe. Nous sommes encore précaires et l’éducation locale, fragile déjà, n’est pas généralisée sur tous les endroits Ce n’est qu’une fois que l’apprenant aura été informé des différents courants religieux, en classe d’abord, qu’il pourra opter pour un credo donné. Adopter une religion qu’il peut consolider, si l’on peut dire, plus tard, avec ses lectures, une fois adulte ! 

Actuellement, sans que ce soit un marquage impérieux ni un formatage politicard machiavélique, l’éducation n’est pas un modèle forcé qui oblige ses récipiendaires aux rites des 5 piliers de l’Islam. Peu ont les moyens de s’en libérer à la perfection ou de s’en vanter totalement. On ne force personne, je crois ! Les autres, suiveurs ou mal accrochés, sont heureux de suivre ou pas le courant général, vers telle ou telle religion. Chacun est libre , intimement ou publiquement , partout , de son ''lien'' particulier avec son '' X '' de dieu , par ce concept qu'est '' la religion ''. 

Le choix adulte d’une religion, son adaptation sensée à celle-ci, en phase avec les valeurs, usuelles, celles de sa famille et de son pays, se fait spontanément, sans obligation ni contrôle ou persuasion forcée. Sinon , ce serait grave et fallacieux L’adulte reste en phase ou , s’il veut et quand il veut, en opposition à la religion. De là, il la pratique, si elle lui sied ou pas.

Nous n’avons pas ici de Big Brother, qui nous surveille en intimité ou publiquement. Il est vrai que les déjeuneurs politisés, ne doivent pas offusquer publiquement ceux qui font encore le jeûne du Ramadan. Nous n’avons ni police religieuse, ni cerbère, pour nous donner le pas ou nous punir , si on ne suit pas la cohorte des gens les plus courants ! Etre athée, ça ne regarde personne ! Etre athée a besoin pourtant d’être adulte pour chercher, pour bien connaître et les bien comprendre les religions. Pour en évaluer les concepts, leurs philosophies, leur éthique, leurs droits et leurs humanités, avant d’opter et de se fixer sur celle de son choix.

Partir du statut agnostique ou anti-gnostique, athée si l’on veut, pour annihiler ce qui se fait, chez soi, est incivique, voire libertaire et inopportun ! Car déstabilisant pour ceux, qui plus frêles, n’ont ni la large culture, ni la stature médiatique, ni encore le bagage, d’hommes clairvoyants ou de femmes ouvertes, pour faire un choix objectif, de sage et de raison. Un choix de roi ! C'est à dire d'une personne qui régit ses pensées et ses actes.

 

Dr Idrissi My Ahmed, Kénitra, le 23 Septembre 2017

 
PS : 

Aux lecteurs de Agoravox, voici le contenu de l’article de M. Jamal Barraoui. Merci au correcteur !
 
TITRE ''' ECOLE : CONTRE LE JIHAD, AVERROÈS ! '' SUR :

 http://www.quid.ma/societe/ecole- :-contre-le-jihad,-averroes


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • maidoc25 maidoc25 30 septembre 11:17

    Aveux et satisfecit


    Français ou francophone , issu d’un pays anciennement ’’ sous protectorat ’’ , 
    bac de type mission ou pas, jeune ou vieux, lettré ou simple ’’ mécréant’’ de ce bas peuple du Sud,
    qui lit et qui voit Agoravox s’ouvrir sur tous, je respire la liberté et l’ouverture et te dis : 
    ’’quel mal y-et-il, ô rigoriste vigile et jaloux gaulois, à user de ce superbe phare pour y porter la voix ? ’’ 

    Merci aux modérateurs, plus hospitaliers et ouverts et au sage Webmaster . 

    • sophie 30 septembre 11:24

      Moi j’aime bien vos articles et je vous en remercie.


      • maidoc25 maidoc25 30 septembre 11:32

        @sophie
        Sophie, c’est la sagesse et la bonté qui parlent... En plus de l’ouverture et du partage . Merci


      • Crab2 30 septembre 13:47

        L’irresponsabilité sanctuarisée 
        Comment bien trahir, sans effort, toutes ces femmes qui partout dans le monde réclame, exige la fin de ... suite :
        https://laicite-moderne.blogspot.fr/.../lirresponsabilite...


        • Jonas 30 septembre 16:23

          « ECOLE : CONTRE LE JIHAD, AVERROÈS ! »


          Un peu étrange le titre.
          Averroès n’était pas contre le jihad, c’était un juriste musulman qui faisait appliquer les lois de la charia dans un État Islamique, comme Daech.

          Extraits choisis de la fameuse oeuvre d’Averroes (1126-1198) Bidayat Al-Mujtahid wa-nihayat al muqtasid, alors qu’il vient d’être nommé cadi (juge musulman) à Cordoue :

          « Selon la majorité des savants, la nature obligatoire du Jihad est fondée sur le verset (coranique) [2 :216] : « Il vous est prescrit de combattre, bien que vous y répugnez ». C’est une obligation collective et non personnelle, soit une obligation, sauf quand elle ne peut être menée à bien par un nombre minimum d’individus, elle est annulée pour la preservation des musulmans, fondé sur [9 :122] »

          « Les savants s’accordent sur le sort des polythéistes qui doivent être combattus. Cela est fondé sur [8 :39] « Combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de persécution et que la religion reviennent à Dieu totalement » (…) »

          "Selon tous les savants, la condition de l’entrée en guerre est la sommation à la conversion à l’Islam de l’ennemi. Cela implique qu’il n’est pas permis de les attaquer tant que la sommation ne les a pas atteint (…)

          Les musulmans s’accordent sur le but de la guerre contre les Gens du Livre (Chrétiens et Juifs), à l’exception de ceux d’entre eux qui appartiennent à la tribu Quraysh, est double : soit la conversion à l’Islam, ou le paiement d’une taxe (jizya). Cela est basé sur le coran [9 :29] : « Combattez ceux qui ne croient pas à Allah et au Jour Dernier et qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son Messager ont interdit, et qui ont le livre sans pratiquer la religion véritable, jusqu’à ce qu’ils paient le tribut directement et humblement » . La plupart des juristes s’accordent sur le paiement de la taxe également par les Zoroastriens (madjus) selon les mots du Prophète « traitez les comme les Gens du Livre ».

          http://islamisation.fr/2015/07/25/averroes-dans-le-texte-conversion-ou-dhimmitude-esclavage-et-massacre-pour-les-non-musulmans/


          C’est à peu de chose près le même discours de Al-Baghdati, le leader de l’État Islamique Daech.




          • maidoc25 maidoc25 30 septembre 17:24

            @Jonas




            Je me suis soulevé contre cet article ’’ ECOLE : CONTRE LE JIHAD, AVERROÈS ! ’’

            Je l’ai signalé en bas et porté en référence en bas du texte.


            Le titre invoquant Averroès est la raison de mon écrit .


            *******************

            TITRE ’’’ ECOLE : CONTRE LE JIHAD, AVERROÈS ! ’’ SUR :

             http://www.quid.ma/societe/ecole- :-contre-le-jihad,-averroes


          • maidoc25 maidoc25 30 septembre 17:40

            @Jonas

            1 / On dit ou on prétend que Baghdadi ( son surnom  ) qu’il n’est pas en fait , un musulman d’origine. Peu m’importe !

            2 / Il n’est pas l’objet du texte de M. Jamal Barraoui. auquel j’ai répondu sur Agoravox 

            3 / Il ne m’intéresse pas le Baghdadi, mercenaire, terroriste, fanatique ou pas !

            4 / Ma thèse est que , les différentes cultures et cultes doivent faire l’objet d’une information durant les études ou le cursus des gens . Ce afin de plus faciliter l’entente et la mondialisation, dans la paix et le respect dus à tout un  chacun. Et c’est ce que je souhaite . 


            Merci de vos apports et partages.

          • Jonas 1er octobre 02:00

            @maidoc25
            OK, pas de soucis, c’était juste le titre qui m’avait interloqué. (Que vous avez d’ailleurs modifié !).


          • maidoc25 maidoc25 1er octobre 02:57

            @Jonas
            Dans le tire de mon texte, 

            Je n’allais pas reprendre tout le tire du Journaliste . Et ce pour faire court, afin de placer quelque mots sur ma propre perception du sujet....Ce n’est pas toujours simple ....ça pouvait se faire autrement...Merci 

          • Christian Labrune Christian Labrune 30 septembre 22:02

            Nous n’avons pas ici de Big Brother, qui nous surveille en intimité ou publiquement. Il est vrai que les déjeuneurs politisés, ne doivent pas offusquer publiquement ceux qui font encore le jeûne du Ramadan.
            ------------------------------------------------------------
            à l’auteur,
            je suppose que lorsque vous dites « ici », vous parlez du Maroc. Ils ont bien de la chance, les Marocains, parce que dans nos banlieues françaises, ça ne se passe pas comme ça : difficile pour des musulmans de ne pas faire au moins semblant de respecter le jeûne du ramadan. Difficile pour les filles, dans certains quartiers, de sortir en jupe, et la tête découverte, si elles ne veulent pas se faire traiter de « putes ».
            Ce sont les comportements des musulmans fanatisés qui sont choquants, et non pas ceux des autres qui s’affranchissent de la religion. Cet obscurantisme, cette arriération, les Français les trouvent répugnants et cependant, pour la plupart, ils n’osent même pas encore le dire parce que des politiciens islamophobes, au sens propre du terme, c’est-à-dire qui crèvent de trouille à l’idée de ce qui pourrait se passer dans les banlieues, préfèrent depuis vingt ans caresser l’islamiste dans le sens du poil et imposent à la presse et aux plus cons des citoyens la même islamophobie qui aura induit des proches des victimes directes du terrorisme à aller jusqu’à dire et répéter qu’elles ne haïssaient pas les assassins d’un parent (« vous n’aurez pas notre haine »).
            Cette islamophobie est détestable comme toute peur, comme toute lâcheté. Il ne faut pas hésiter à dire et écrire, pour que ces femmes qu’on croise dans la rue transformées sous leurs voiles ou sacs à patates en étendards de l’islam conquérant le sachent clairement, que c’est bien la même religion criminelle qu’elles suivent, que celle de Raqqa ou de Mossoul, C’est cet islam-là qu’elles illustrent et qu’elles donnent en exemple à leur entourage. Il n’y a pas plusieurs islams il n’y en a qu’un. La plupart des musulmans, Dieu merci, ne le prennent pas au sérieux, pas plus que les catholiques ne croient à la virginité de Marie, à la divinité du Christ ou à la résurrection des morts. Ceux-là, qui sont munis de raison, sont tout à fait estimables et ne sont dangereux pour personne. Les autres sont les ennemis jurés de la civilisation.


            • maidoc25 maidoc25 30 septembre 23:18

              @Christian Labrune

              Je commence par la conclusion. Ouverture pacifique sur tous les humains, plus que la tolérance, le respect égalitaire. 

               

              D’où mon idée de ’’ civisme universel ’’. Un véritable idéal, difficile à concevoir et à réaliser en suivant les normes culturelles usitées en ce moment et les enseignements prodigués actuels, ici et là. 

               

              Le civisme universel est une idée qui a dû être formulée avant moi et certainement pas dans la période coloniale ni entre les deux guerres mondiales...

               

              C’est un deal que cette mondialisation que l’on vante en ce moment. Avec pour la freiner des impérialismes divers, en manque de conquêtes, de suprématie et de pouvoirs. Des états qui dominent ou fractionnent les peuples et les pays. Regardez les infos...

               

              L’intérêt d’enseigner les religions aux lycées, et pourquoi pas les thèses athées, les cultures des différents peuples, la philosophie obligatoire comme les sciences, voilà les matières à inculquer partout. C’est ce que je voulais formuler en réponse à ce Monsieur Jamal Berraoui, éditorialiste du Quid.ma, qui parlait d’Averroès, en invoquant l’esprit de tolérance.

               

              Et tous cela pour relever ’’’ l’Homme ’’, cet animal égotiste actuel, à ce ‘’ civisme universel ’’. Un idéal ou un simple comportement, qui équivaut pour moi, au respect de la Terre et de la Vie de tous et de toutes ses formes. Un ‘’rêve’’ peu délicat devant ces raz de marées sanguinaires, qu’on voit autour de nous !

               

              Les fanatiques sont des assassins, un point, c’est tout. Les politiques qui ont fabriqué ou réveillé ces tueries terroristes ou extrémistes sont les premières à reconsidérer. Toute chose a une cause et peut-être une solution.

               

              Merci de m’avoir fait parler. 


            • Crab2 2 octobre 10:09

              Religion de paix et d’amour
              [ Hier ] - Attentat islamiste à Marseille : Si dieu le veut, partout en France, il y aura beaucoup d’autres attentats commis par les soldats de l’inquisition musulmane - car Allahou akbar – Suites :

              https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/10/si-dieu-le-veut.html


              • maidoc25 maidoc25 2 octobre 13:50

                Les assassins, leurs gourous et les causes internationales de leurs existences , idéologiques, politiques, doivent être combattues et éradiqués. Je ne parle pas de la situation actuelle ni des problèmes, mais des solutions possibles , dans la culture des autres et l’ouverture aux autres, à inculquer dans tous les pays du monde. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires