• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Baie de Saint-Brieuc : défigurée par les éoliennes !

Baie de Saint-Brieuc : défigurée par les éoliennes !

Un nombre croissant de Français est conscient qu’il est urgent de revoir nos modes de production énergétique. Encore faut-il ne pas faire n’importe quoi, au risque de ruiner l’attrait de certains sites parmi les plus prisés de notre pays. À cet égard, le projet de parc éolien en baie de Saint-Brieuc constitue une grave menace pour les Côtes d’Armor, tant en termes d’esthétique pour le patrimoine côtier, qu’économiques pour le département et la région Bretagne...

JPEG - 608 ko
Les éoliennes vues du Cap Fréhel

 

C’est une évidence : la catastrophe de Fukushima, survenue dans un pays industrialisé réputé pour sa sûreté industrielle, a fortement marqué les esprits et induit dans l’opinion publique une grande méfiance à l’égard du nucléaire. Quant au recours aux énergies fossiles, il est appelé à se réduire de manière drastique dans l’avenir, non seulement pour faire face aux contraintes environnementales, mais également à la pénurie prévisible des réserves de pétrole et de gaz planétaires, respectivement annoncée pour 2050 et 2070 par l’Agence Internationale de l’Énergie.

Dans un tel contexte, l’augmentation de la production d’énergie issue des techniques renouvelables est devenue une nécessité. Et cela pour répondre à deux objectifs majeurs : D’une part, assurer le maintien de l'indépendance énergétique de la France malgré la diminution progressive du parc des réacteurs nucléaires qui fournissent actuellement plus des trois-quarts de nos besoins en électricité. D’autre part, accélérer l’indispensable réduction des gaz à effet de serre émis par notre pays, condition sine qua non de notre contribution à la limitation du réchauffement climatique dans les décennies à venir.

D’ores et déjà, de nombreux équipements, constitués notamment d’éoliennes et de panneaux photovoltaïques, ont été mis en place sur le territoire à des échelles très diverses. Mais avec environ 12,5 % de production d’énergie renouvelable, la France a encore de gros progrès à réaliser pour réduire significativement la part du nucléaire (48%) et éradiquer à terme celle des très polluantes énergies fossiles (20 %).

C’est dans ce contexte qu’est né le projet d’implantation – pour une mise en service prévue en 2020 –, d’un parc d’éoliennes offshore en baie de Saint-Brieuc. Un parc initialement constitué de 100 éoliennes d’une puissance unitaire de 5 MW avant d’être validé par Ségolène Royal en juin de cette année sur la base de 62 éoliennes géantes – des monstres du genre ! –, d’une puissance de 8 MW chacune.

« 62 éoliennes géantes de 215 m de haut sont programmées dans cette magnifique baie encore naturelle. Des paysages qui vont disparaitre à jamais. La nature défigurée. Les ressources halieutiques bétonnées. L'écolo-business se réjouit.

La baie de Saint-Brieuc est la 5ème baie au monde pour l’amplitude de ses marées. Elle abrite la plus grande Réserve Naturelle bretonne qui accueille 40 000 oiseaux migrateurs de 112 espèces, dont 47 protégées (...), 5 espèces de mammifères marins (marsouins, grands dauphins, dauphins communs, dauphins de Riso). Cette baie nourricière abrite également le plus grand gisement naturel français de coquilles Saint-Jacques »

Ainsi s’exprime l’association Gardez les Caps en préambule d’une édifiante vidéo qui démontre, en s’appuyant sur des calculs trigonométriques et des données ophtalmologiques à quel point l’impact visuel sera infiniment plus pénalisant que ne le prétendent les industriels d’Ailes marines, promoteurs de ce projet « pharaonique », tout à la fois coûteux et destructeur d’un environnement jusque-là préservé. 

 

La vue polluée de Fréhel à Bréhat

Dans le compte-rendu de sa réunion publique du 8 août à Val-André, Gardez les Caps va encore plus loin et détaille avec précision et pertinence les problèmes posés par le projet de parc éolien géant envisagé en baie de Saint-Brieuc. À cet égard, les photomontages visibles dans la vidéo mise en lien ci-dessus et jointes à cet article montrent avec éloquence l’impact visuel désastreux qu’auraient ces monstres de 215 m de hauteur vus depuis des sites hautement touristiques qui constituent l’une des richesses de l’économie bretonne et quelques-uns de ses fleurons en matière de patrimoine naturel.

C’est notamment le cas du cap Fréhel (à seulement 16,3 km du parc) et du cap d’Erquy (à 17 km du parc), tous deux classés à juste titre « grand site de France  ». 1 million de visiteurs, venus de tous les continents, s’y rendent chaque année, attirés là par une nature grandiose mondialement renommée pour la beauté de ses falaises et de ses landes, ainsi que la splendeur sauvage de ses plages. La superbe île de Bréhat elle-même – 1er site classé de France en 1907 ! – sera impactée par ce projet, malgré une distance de 27,7 km, de même que toute la partie nord de la côte du Goëlo. Est-il concevable de voir le panorama de tels lieux défiguré par un tel projet industriel ? Non, évidemment.

Et que dire de la potentielle destruction d’emplois qu’entraînerait une baisse significative du nombre des visiteurs ? Les promoteurs d’Ailes marines parlent de 130 emplois d’entretien des éoliennes créés à terme par la création de ce parc offshore. Mais ce nombre d’emplois créés risque malheureusement d’être dérisoire comparé au nombre d’emplois définitivement perdus dans l’hôtellerie, la restauration et les activités fortement dépendantes de la fréquentation touristique. Que dire également des milliers de tonnes de boues et de gravats qui seront extraites des fonds marins pour construire les socles bétonnés de ces éoliennes géantes avant d’être abandonnées sur place, au prix d’une stérilisation durable de ces fonds marins pourtant riches en faune et en flore marines remarquables ?

L’opposition à un tel projet doit être d’autant plus vive que des experts, et notamment ceux de la Fédération Environnement Durable, ont démontré (cf. lien) que la rentabilité d’exploitation annoncée à 43 % par les promoteurs de ce parc d’éoliennes offshore a été très surestimée.

Dans de telles conditions, et compte tenu des enjeux pour le département et la région, il est impératif que le plus grand nombre de personnes, qu’il s’agisse de Bretons ou d’amoureux de la Bretagne – français ou étrangers –, manifestent leur soutien aux associations en lutte contre ce projet d’éoliennes géantes infiniment plus porteur de graves et irréversibles nuisances en termes de chute de l’activité liée au tourisme que de retombées positives sur le plan énergétique.

 

NON AUX EOLIENNES EN BAIE DE SAINT-BRIEUC !

 

JPEG - 777.3 ko
Les éoliennes vues de Planguenoual (près de Val-André)

Moyenne des avis sur cet article :  1.98/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

231 réactions à cet article    


  • Garance 20 août 2015 08:44

    Cher Auteur


    Une suggestion qui vaut ce qu’elle vaut : 

    Pourquoi ne pas peindre les éoliennes de la baie en bleu.....(marine of course)  ?

    Celles de la Beauce en jaune ?

    Ect....ect....

    Des couleurs adaptées aux paysages quoi....ce blanc est trop agressif

    Etait-ce à moi d’y penser ?

    • Fergus Fergus 20 août 2015 09:18

      Bonjour, Garance

      « Pourquoi ne pas peindre les éoliennes de la baie en bleu » ?

      Cela a déjà été suggéré pour des éoliennes en mer, et - par défaut - ce n’est pas absurde. D’autant pus que l’argument d’éoliennes rendues trop visibles par temps gris ne tient pas : lorsque le temps est à la grisaille, la visibilité est limitée, et le nombre des promeneurs ou des baigneurs sur les côtes nettement plus réduit.

      J’ai même entendu évoquer de peinture à pigments changeants pour s’adapter, façon caméléon, à la couleur dominante ambiante. smiley

      Le mieux est encore, comme c’est le cas le plus largement chez nos voisins, de construire ces parcs éoliens offshore à 50 km des côtes, voire plus pour éliminer toute pollution visuelle.

      L’autre alternative est de privilégier les parcs d’hydroliennes qui fonctionnent 24 heures par jour et 365 jours par an, que ce soit à marée montante ou descendante, contrairement aux éoliennes qui sont tributaires du vent pour fonctionner : suffisamment puissant pour être efficaces, mais pas trop pour ne pas endommager les installations.

      Pour ce qui est des éoliennes en Beauce, eu égard à la configuration du terrain, c’est là aussi en bleu qu’il faudrait les repeindre. Par chance, il y a très peu de promeneurs en Beauce, la majorité des touristes concentrant leurs visites à des villes comme Chartres (et sa magnifique cathédrale), Vendôme ou Châteaudun.


    • Sozenz 20 août 2015 13:46

      @Garance
      j allais un peu dans le même sens que vous . mais e le faisant par le biais de l art ....
      pourquoi ne pas donner l opportunité à des artiste de créer des œuvres originales en couleurs sur ces éoliennes ...



    • Fergus Fergus 20 août 2015 14:01

      Bonjour, Sozenz

      Tant qu’à être agressés par la présence d’éoliennes, autant que cela se fasse dans la gaieté, et de manière artistique. C’est d’ailleurs ce qui s’est fait en différents lieux pour les châteaux d’eau, eux aussi souvent peu esthétiques.

      Merci pour le lien.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 août 2015 14:32

      @Fergus

      Je crois que c’est fait exprès, il n’y a pas de camouflage pour que les oiseaux ne foncent pas dessus


    • Fergus Fergus 20 août 2015 15:56

      Bonjour, Olivier Perriet

      Possible.

      Cela dit, j’en doute un peu, compte tenu des extraordinaires capacités visuelles des oiseaux. Et notamment de leur aptitude à repérer les obstacles en fonction de leur couleur propre (même proche de la couleur ambiante) et de la nature absorbante ou réfléchissante de cet obstacle relativement à la lumière. 


    • Mmarvinbear Mmarvinbear 21 août 2015 09:54

      @Fergus

      C’est marrant. Ils disaient la même chose à Millau avant que le viaduc ne soit construit.

      « Cela va ruiner notre économie ! Nos beaux paysages seront démolis à jamais ! »

      Depuis, le tourisme s’y est développé et on n’entends plus une voix contre.

    • Fergus Fergus 21 août 2015 10:12

      @ Mmarvinbear

      Non, je connais bien Millau, et ce n’est pas du tout ce que j’y ai entendu de la part des habitants, très majoritairement pour le viaduc Ce sont les commerçants qui ont eu cette réaction car ils craignaient pour leur chiffre d’affaires.


    • baldis30 23 août 2015 22:07

      @Olivier Perriet

      bonsoir,

      Lorsqu’un oiseau fonce sur une éolienne ou n’importe quel obstacle comme des immeubles ou autres cela n’a strictement rien à voir avec le camouflage .... la documentation essentiellement en anglais et surtout US montre que c’est tout autre chose de bien plus dangereux que l’obstacle !


    • Le p’tit Charles 20 août 2015 09:01

      heu..si il n’y a pas de vent...elles servent à quoi.. ?


      • Garance 20 août 2015 09:04

        @Le p’tit Charles


        On souffle dessus banane.... !!!!

      • Garance 20 août 2015 09:07

        @Le p’tit Charles


        Au fait ?

        Pourquoi que tu m’as moinssé ? 

        Pourtant mon idée elle est bonne

        C’est compulsif ?


      • Le p’tit Charles 20 août 2015 09:20

        @Garance...Désolé ce n’est pas moi...demande à fer-gus.. !


      • Fergus Fergus 20 août 2015 09:22

        Bonjour, Le p’tit Charles

        Elles ne fonctionnent évidemment pas. Et c’est également le cas lorsque le vent est trop puissant : pour des raisons de sécurité des installations, les éoliennes sont alors mises à l’arrêt.

        Au moins le calme revient-il dans ces moments. Car il faut savoir que naviguer dans ces parages en période de fonctionnement, c’est s’exposer à un véritable vacarme aux abords immédiats, le bruit pouvant être perçu à des kilomètres à la ronde.


      • Le p’tit Charles 20 août 2015 09:42

        @Fergus...Donc..c’est laid..ça fait du bruit et ça coûte cher..une sacré trouvaille.. ?


      • Garance 20 août 2015 09:49

        @Le p’tit Charles


        Au temps pour moi : je suis désolé itou ; c’est ma parano qui me travaille tôt matin

        Fergus m’aurait moinssé ?

        Il oserait pas  smiley  smiley  smiley

      • Fergus Fergus 20 août 2015 10:05

        @ Garance

        je ne permettrais pas de vous moinsser. smiley


      • Fergus Fergus 20 août 2015 10:06

        @ Garance

        Je ne me permettrais pas de vous moinsser ; smiley


      • Fergus Fergus 20 août 2015 10:08

        @ Le p’tit Charles

        Je suis moi-même très opposé aux éoliennes en général pour les raisons que vous évoquez. A plus forte raison lorsqu’elles menacent de défigurer des sites de renommée internationale !


      • CORH CORH 20 août 2015 17:03

        @Fergus
        c’est vrai que si on va au large c’est pour être tranquille, hiver comme été.
        Bon, on n’est peut être pas toujours obligé non plus de naviguer entre les éoliennes, mais sinon avec un peu de chance le bruit du moteur hors bord ou du vent dans les voiles (si le bateau est lui aussi éolien) ça devrait masquer un peu le bruit, non ?.


      • Fergus Fergus 20 août 2015 17:49

        Bonjour, CORH

        Personnellement, je n’ai jamais navigué en baie de Saint-Brieuc. Qui plus est, s’il y a gêne, c’est moins aux plaisanciers que je pense qu’aux pêcheurs de la baie dont la zone de pêche se trouverait réduite et fortement perturbée par la modification des courants de houle sous-marine qui ne serait pas sans effets négatifs sur la faune.

        Un autre aspect n’a pas encore été évoqué dans ce fil : le passage des migrations d’oiseaux. Les scientifiques consultés par les associations estiment à environ 20 000 le nombre des oiseaux protégés qui transitent chaque année par cette zone.


      • gruni gruni 20 août 2015 09:08

        Bonjour Fergus


        Cette fameuse transition énergétique, qui est sans doute nécessaire, ne se fera pas sans mal. Mais il y a certainement des paysages privilégiés à préserver absolument. Seulement, dans notre pays, les paysages magnifiques sont tellement nombreux qu’on voudrait pouvoir tous les préserver de ces monstres à hélices. Je ne sais pas si les Bretons arriveront à empêcher l’installation de ces éoliennes, ou simplement les faire se déplacer dans d’autres endroits. 
        Je le souhaite en tout cas.

        NON AUX EOLIENNES EN BAIE DE SAINT-BRIEUC !



        • Fergus Fergus 20 août 2015 09:40

          Bonjour, gruni

          La Bretagne est en situation de dépendance énergétique, et la plupart des gens sont convaincus de la nécessité d’implanter des installations industrielles pour faire face aux besoins dans l’avenir, notamment en termes d’énergies renouvelables.

          Pour autant, il convient en effet de ne pas faire n’importe quoi n’importe où. Or, ce projet est potentiellement dévastateur pour le tourisme dans les Côtes d’Armor alors que cette activité est l’une des plus importantes de l’économie régionale. Difficile donc de faire plus absurde, et cela d’autant plus qu’il est possible d’envisager des parcs éoliens plus loin en mer, mais au risque de se heurter à l’opposition des iles anglo-normandes, situées à moins de 40 km du projet actuel.

          L’autre alternative : un parc d’hydroliennes, plus coûteux à la construction, mais qui aurait l’avantage de fonctionner sans arrêt, contrairement aux éoliennes (voir commentaires ci-dessus).

          Cela dit, il existe déjà des éoliennes en de nombreux lieux de Bretagne, ce qui démontre que le refus n’est pas systématique, mais motivé par des raisons de non sens.

          Merci pour ton soutien.


        • Hector Hector 20 août 2015 09:10

          Bonjour Fergus,
          Mon propos n’est pas de m’opposer à votre perception des choses. Je serai même plutôt d’accord avec vous, mais je dois reconnaitre que ces éoliennes sont plutôt jolies si ce n’est l’aspect monumental de ces machines lorsque l’on se trouve à leur base.
          Il est vrai que tant de sites magnifiques ont été défigurés au nom d’un profit hypothétique qu’il est normal et même parfois citoyen de s’opposer à ce que cela change.
          Les exemples ne manquent pas.
          Mais que dire de ces pylônes électriques hideux qui traversent sans remords nos campagnes ?


          • Fergus Fergus 20 août 2015 09:47

            Bonjour, Hector

            « que dire de ces pylônes électriques hideux qui traversent sans remords nos campagnes ? »

            Précisément, de nombreuses lignes, y compris HT, ont été enfouies dans les sols. Je ne connais pas les chiffres actuels, mais on doit avoisiner les 200 000 kilomètres ! Et ce n’est évidemment pas terminé.

            Enfouir les lignes électriques pour les remplacer dans le paysage par des éoliennes est, sauf en cas de nécessité absolue ou de contrainte faible sur l’environnement et l’habitat, une absurdité esthétique pour beaucoup et une source non négligeable de nuisances de proximité, ce que j’ai pu moi-même constater chez des cousins d’Auvergne confrontés à l’implantation d’une série d’éoliennes à moins de 2 km de leur ferme.


          • Spartacus Spartacus 20 août 2015 09:13

            Les énergies renouvelables, sont « fluctuantes » et « non pilotables » (vent et soleil). 

            C’est une absurdité économique évidente et démontrée, mais une exellente démagogie pour des politiciens pour se faire élire......


            Voici les données économiques.
            La CSPE (Contribution au Service Public d’Électricité), double votre facture EDF pour financer ces parc éoliens.En 2016, une nouvelle taxe s’appliquera : bonus/malus « la tarification progressive de l’énergie » perspective pour financer ces merdes.

            Le marché de l’énergie est un marché de l’offre et demande. 
            S’il y a du vent en France généralement il y a du vent en Allemagne. Donc la profusion, fait baisser les prix. 
            Les suisses achètent à l’€urope à 0.05€ pour remplir leurs barrages hydroélectriques. L’électricité leur est vendue à perte.

            Quand il n’y a pas de vent, il n’y en a pas partout. Il y a demande et achat à 0.25€. 
            Les Suisses revendent à la France et l’Allemagne.....
            Un bon bénéfice sans avoir d’éoliennes....

            Donc les achats captif d’un monopole servent à financer des productions non rentables pour créer un pactole a des Suisses moins cons que des politiciens Français. 



            • Fergus Fergus 20 août 2015 10:03

              Bonjour, Spartacus

              Du vrai dans ce que vous écrivez, notamment en matière de coût.

              « Les énergies renouvelables, sont « fluctuantes » et « non pilotables » (vent et soleil). C’est une absurdité économique évidente et démontrée » .

              Cette affirmation est en revanche quelque peu excessive. Certes, le vent et le soleil sont fluctuants et pénalisent le rendement des installations. A nuancer toutefois pour ces dernières dans le sud du pays.

              Cela dit, il est - fort heureusement - des énergies renouvelables non fluctuantes : hydraulique, marémotrice, hydrolienne. Sans oublier les autres sources d’énergie qui peuvent être développées dans le domaine de la biomasse, de la géothermie et autres techniques à l’étude.

              Qui plus est, les nécessités environnementale et économique vont aiguiser la recherche de solutions alternatives rentables et durables.


            • Spartacus Spartacus 20 août 2015 10:55

              @Fergus

              Laissez donc faire le marché...

              Si ces énergies étaient vraiment rentables, le marché irait vers elle naturellement.

              Les prix du pétrole et du gaz diminuent, c’est quand même stupide de ne pas en profiter pour suivres ces chimères doctrinaire écolos....

              Laissez les autres en profiter pour chez bous au nom du lobby gaucho-ecolo suivre une route pavée de bonne intentions mais chimérique, doctrinaire et non rentable.

            • Fergus Fergus 20 août 2015 11:26

              @ Spartacus

              Laisser faire le marché, c’est ce qui a causé l’essentiel des dégâts sur la planète. Le marché est en effet très peu soucieux de la sauvegarde de l’environnement et de l’esthétique des paysages.

              La fin du pétrole et du gaz n’est d’ailleurs pas pour demain, pas plus que celle du nucléaire.

              Cela dit, la transition énergétique n’a rien d’une « chimère » car elle va s’imposer comme une nécessité de plus en plus évidente. De cela, la plupart des scientifiques sont convaincus, sans être pour autant des écolos « doctrinaires ».


            • Philippe Stephan Christian Deschamps 20 août 2015 12:47

              @Spartacus
              on connait parfaitement l’étique du systeme que tu défens
              un exemple
              john von Neumann a été un des nombreux prestigieux scientifiques qui ont travaillé pendant la Seconde Guerre mondiale sur le projet Manhattan qui a abouti à la création et à l’utilisation des armes nucléaires. Parallèlement étaient développés les premiers ordinateurs, et ce sont eux qui, dès 1945, inquiétaient Neumann :

              « Nous avons créé un monstre dont l’influence va changer l’histoire, pour peu qu’il y ait encore une histoire. Il est pourtant impossible de ne pas l’achever, pas seulement pour des raisons militaires, mais parce que ce serait contraire à l’éthique pour des scientifiques de ne pas réaliser ce qu’ils savent possible, peu importent les conséquences. »

              On pourra aussi l’appliquer à l’économie, la rentabilité et le profit ;peu importe les conséquences

               

            • Fergus Fergus 20 août 2015 13:07

              Bonjour, Christian Deschamps

              Je ne connaissais pas cette citation de Neumann, mais le fait est qu’appliquée à l’économie, elle éclaire de manière redoutable les dérives les plus destructrices pour l’humanité et son cadre de vie.


            • Wirsher 20 août 2015 10:15

              Les énergies renouvelables, sont « fluctuantes » et « non pilotables » (vent et soleil).  C’est une absurdité économique évidente et démontrée, mais une exellente démagogie pour des politiciens pour se faire élire......

              Pour cette raison elles ne remplacent pas le nucléaire ou l’hydroélectrique, oui.
              Par contre elle peuvent éviter d’utiliser les moyens de productions de pointe comme les centrales au fioul, qui coute beaucoup, mais alors beaucoup plus cher.

              Si c’était pas rentable on aurait aucune éolienne dans le monde.


              • Spartacus Spartacus 20 août 2015 10:59

                @Wirsher

                Les éoliennes ne sont pas absolument pas rentables.....
                Elles n’existent que par la force des subventions.....

                Si vous en voulez une preuve. Bien informés une étude a démontré que 1/3 des parcs ou sont implantés des éoliennes le sont sur des terrains d’élus....

                Même une machine a corruption pour subventions.



              • CN46400 CN46400 20 août 2015 11:30

                @Wirsher


                Raisonnement faux, pour parer aux « pannes de vent » (ouais ça existe) les distributeurs d’électricité (ERDF) doivent, en permanence, avoir « sous le pied » une puissance prête à prendre le relais, hydraulique ou moteur fioul au ralenti.....

              • Fergus Fergus 20 août 2015 11:31

                Bonjour, Wirsher

                Je partage l’avis de Spartacus sur la non rentabilité des éoliennes, mais également sur les motivations qui conduisent trop souvent les élus à en valider l’implantation.

                Cela dit, ce qui est encore non rentable peut le devenir. Et les éoliennes ne sont pas uniquement destinées à servir le destin des élus, mais également à préparer l’indispensable transition énergétique. Encore faut-il utiliser cette technique de manière pertinente et mesurée.


              • bourrico 7 20 août 2015 12:51

                @Fergus

                Oui mais il ne dira jamais qu’au bout de la chaine, ce sont des sociétés privées qui fournissent le matériel et les prestations.

                Un cas de plus ou il s’arrête juste avant que ça n’aille plus tout à fait dans son sens.
                C’est ce qui empêche sa crédibilité de décoller du niveau su sol.

              • Fergus Fergus 20 août 2015 13:09

                Bonjour, bourrico 7

                Ce constat me semble très juste, et il reflète en effet plutôt bien les limites de la démarche argumentaire de Spartacus.


              • Wirsher 20 août 2015 13:13

                @Spartacus

                Évidemment que l’éolien n’est pas rentable par rapport au nucléaire (du moins tant qu’on ne prendra pas en compte le prix du démantèlement d’une centrale nucléaire dans le prix de l’électricité d’origine nucléaire).

                Les couts des énergies ici (C) EDF 2013 :
                https://www.lenergieenquestions.fr/wp-content/uploads/2013/07/source-d%C3%A9nergie-et-diff%C3%A9rences-de-co%C3%BBt-%C2%A9-EDF.jpg

                -> Mais çà peut être intéressant financièrement par rapport au thermique, en plus de réduire nos importations d’hydrocarbures ...

                Certes sur cette image l’éolien en mer reste beaucoup trop cher.


              • Spartacus Spartacus 20 août 2015 13:25

                @CN46400

                C’est comme habiter au Sahara pour profiter du sable, et sur place acheter des cailloux parce que le sable entre dans les chaussures ?...

                Donc pour parer les effets pervers du vent, il faut « avoir sous le pied » autre chose en énergie conventionnelle.....
                Pour remplacer de l’énergie « conventionnelle » .....

                Les faits sont têtus. Ils ne veulent pas entrer dans cette théorie de rentabilité :

              • Wirsher 20 août 2015 13:38

                @Spartacus

                Bon après les abus des élus, je suis totalement de votre avis. Tout comme le fait d’en implanter n’importe où.
                Mais faut pas non plus dire qu’aucune éolienne ne pourra jamais être rentable.


              • Fergus Fergus 20 août 2015 13:44

                @ Wirsher

                « du moins tant qu’on ne prendra pas en compte le prix du démantèlement d’une centrale nucléaire dans le prix de l’électricité d’origine nucléaire »

                Et ce n’est pas un mince problème, particulièrement à mes yeux, moi qui ai habité durant 10 ans à 25 km de la centrale de Brennilis, toujours pas démantelée, et pas prêt de l’être malgré une fermeture définitive il y a... 30 ans ! 


              • Sozenz 20 août 2015 13:59

                @CN46400
                et pourquoi ne pas rajouter une énergie libre comme l’ énergie électro-magnétique


              • Sozenz 20 août 2015 14:11

                @CN46400
                et pourquoi ne pas accoupler aussi avec l’ énergie électro- magnétique


              • Spartacus Spartacus 20 août 2015 15:03

                @Wirsher


                Les Energie renouvelables sont des chimères....

                Chercher de l’or est FOR-MI-DABLE et la transition « energétique » vers la fortune est assurée......

                Mais dans la réalité, les chercheurs d’or sont tous pauvres, sauf une ou 2 exceptions, les seuls qui s’enrichissent se sont les fournisseurs de pioche.....
                Et ils ont été nombreux à croire à cette « transition » de fortune, mais ceux qui ont capté la transition de fortune sont ceux qui leur ont vendu des pioches. Pas ceux qui ont investis dans des concessions.


                L’énergie du vent n’est pas nouvelle, Christophe Colomb peut en témoigner. 
                Simplement si elle était efficiente le hommes n’auraient pas fait l’effort d’en dans trouver d’autres.


                En fait ces énergies renouvelables sont pas rentables pour des raisons physiques de stockage.

                C’est une erreur très lourde pour la France et les contribuables d’investir dans la production d’énergie fusse t-elle renouvelable.....
                Une destruction de croissance pour le futur au nom de la démagogie et l’utopie.

                La richesse de l’énergie se fera sur son stockage et ceux qui fourniront le stockage s’enrichiront aux dépend des démagogues de la transition énergique....

              • bourrico 7 20 août 2015 15:04

                @Spartacus

                Tu parles des élus.

                Tu ne parles pas des entreprises privées du secteur.
                Tu ne parles pas des arrangements entre élus et entreprises privées, des mélanges des genres.

                Tu oublies de dire que tes protégés se gavent comme les autres sur la bête, tu ne parles toujours que des élus, t’as pas l’impression que ça manque légèrement d’objectivité et de profondeur d’analyse ?




              • Wirsher 20 août 2015 15:46

                @Fergus

                Brennilis c’est encore pire en raison du type de réacteur (une vraie merde).

                Pour Fessenheim on parle de 5 milliards (or elle n’a que 2 réacteurs). Et vu qu’en BTP le prix final est toujours au moins du double du devis ...


              • Fergus Fergus 20 août 2015 15:59

                @ Wirsher

                Eh oui, le jour où l’on va sérieusement chiffrer le coût du démantèlement des différents types de réacteur, cela risque de donner des sueurs froides à ceux qui tiennent les cordons de la bourse. Mais aussi au contribuable qui sera finalement le dindon de cette farce.


              • Le Sudiste Le Sudiste 20 août 2015 18:22

                @Spartacus
                Version originale :

                "Selon nos estimations, plus 30% des parcs éoliens – près de 5.500 machines en France – sont actuellement installés sur des terrains appartenant à des élus, c’est dire le potentiel de cas", avance Jean-Louis Butré, président de la Fédération Environnement Durable, principal réseau français d’associations anti-éoliennes« 
                C’est donc une simple affirmation d’un lobbyiste anti-éolien.
                 
                Version Spartacus :
                 »Bien informés une étude a démontré que 1/3 des parcs ou sont implantés des éoliennes le sont sur des terrains d’élus...."


              • Alren Alren 20 août 2015 19:17

                @Spartacus


                 En Italie, elle sont implantées dans le sud, où il y a très peu de vent ... sur les terres de la mafia !

              • Spartacus Spartacus 20 août 2015 21:33

                @Le Sudiste


                Ce n’est pas parce que une source d’information est partie prenante que cela démontre le contraire.
                Cela s’appelle un procès d’intention.
                Là n’est pas le fond. 

                7 condamnations contre des élus ayant voté l’installation de parcs éoliens sur leurs communes alors même qu’ils étaient propriétaires de parcelles. Démontre le contraire ? 

                Imaginez ce que cache ces 7 cas sur ceux qui ont eu un peu plus de bon sens pour mettre au nom de leur belle soeur ou prete nom....

              • Le Sudiste Le Sudiste 20 août 2015 23:05

                @Spartacus
                Il me semblait que cela suffisait. Visiblement non.
                « Ce n’est pas parce que une source d’information est partie prenante que cela démontre le contraire. Cela s’appelle un procès d’intention. » Cela s’appelle surtout un mec qui comprend rien à ce qu’il lit. Que ce soit l’article que vous mettez en lien ou mes propos. Et il faudrait que je démontre, que j’imagine... Eh !
                Elle est faite la démonstration. Quant à l’imagination, en lisant plus haut « Laissez donc faire le marché... », on comprend tout de suite que l’on a à faire à un spécialiste.


              • Spartacus Spartacus 21 août 2015 09:02

                @Le Sudiste

                « un mec qui comprend rien »,« on comprend tout de suite que l’on a à faire » reste un procès d’intention comme la majorité de vos arguments.


                Les éoliennes n’existent que par les subventions.
                Comment ne pas voir le conflit d’intérêt dans cette distribution financière permanente et croissante d’argent des autres, sur des élus disposant du mode d’emploi et de l’information être des sources évidentes de corruption ?

                Construit sur 1/3 des terrains d’élus semble logique....7 condamnations d’élus confirmant le malaise.

                Et en tenant compte des plus malins qui utilisent un prete nom on doit même être au delà de 50% du conflit d’intérêt.

              • bourrico 7 21 août 2015 09:12

                @Spartacus

                Et qui vends, installe et entretient tout ceci ?

                mmm ?
                Vous ne voulez vraiment pas le dire hein ?

                Et alors ça :«  Ce n’est pas parce que une source d’information est partie prenante que cela démontre le contraire.Cela s’appelle un procès d’intention.Là n’est pas le fond. »

                C’est une éclatante démonstration de votre malhonnêteté quelle maladresse de votre part.
                Car je n’ose croire que vous ayez enfin perçu la faiblesse de votre argumentaire, non vous êtes prompt à la dénoncer chez les autres, mais incapable de voir à quel point cela s’applique à vous.

                Votre crédibilité reste au niveau du sol.

              • Spartacus Spartacus 21 août 2015 11:46

                @bourrico 7

                Et qui vends, installe et entretient tout ceci ?

                mmm ?
                Des entreprises dont c’est leur Job. Tout simplement.

              • bourrico 7 21 août 2015 11:52

                @Spartacus

                Allez, continues, cesses de t’arrêter à chaque fois au bout de 10m.

                Tu dois reconnaitre qu’elles sont rémunérées pour ça.
                Tu dois donc reconnaitre qu’elles profitent aussi des subventions.

                T’as vraiment du mal à pousser tes raisonnements.


              • Spartacus Spartacus 21 août 2015 18:01

                @bourrico 7

                Et alors ? 
                C’est le rôle de toutes les entreprises de sortir des bilans bénéficiaires....

                C’est le client qui paye, elle n’ont pas à avoir de jugement moral du pourquoi ou du comment des ressources de leurs clients. l’important c’est qu’elles soient payées.

                L’entreprise c’est son job et sa responsabilité de sortir avec des profits. 

                L’élu est mandaté pour surtout ne pas être en conflit d’intérêt et ne doit pas profiter de sa position pour en tirer profit. 

                Les subventions sont faites pour financer des infrastructures, payer les fournisseurs, pas pour des élus à s’engraisser sur le dos des contribuables.....

              • Le Sudiste Le Sudiste 22 août 2015 02:12

                @Spartacus
                Dis-moi spartacus, t’es sûr qu’ils sont à ta taille ces sabots ? Eh ! Là ? Extra Ball ! Ça y est je crois en Dieu ! Et en tous !

                « un procès d’intention comme la majorité de vos arguments. » Mazette ! Mais de quoi tu parles ? Je cite ton passage de référence, j’écris UNE phrase qui commente ce que je viens de lire « C’est donc une simple affirmation d’un lobbyiste anti-éolien. » puis je te cite. C’est tout. Parce que je suis chez Fergus (alors on se tient, on essaye au moins...) j’ai la délicatesse (oh ?) de ne pas préciser que tu es ou un menteur ou un crétin. C’est ce qu’il faut que tu comprennes : Le sujet de mon premier commentaire, ce ne sont ni les éoliennes, ni je ne sais pas qui dans cette histoire. J’y connais rien, je ne suis au courant de rien, cet article me fait m’y intéresser. Point. Le sujet de mon commentaire smiley C’EST TOI  smiley et une infime partie du ramassis de conneries que tu débites.

                Quand tu dis par exemple en récitant ta leçon « Les éoliennes n’existent que par les subventions », une fois n’est pas coutume, je te lis en me fendant la poire. A cause de Fergus ! Tu suis spartacus ? Et j’ai envie de te dire « mais pauvre tache, qui a financé le nucléaire si ce n’est l’État ? Qui a financé les barrages si ce n’est l’État ? Qui a financer le réseau d’acheminement si ce n’est l’État ? Qui a financer l’industrie pétrolière si ce n’est l’État ? Et quand je vois à quel point t’es con je sais aussi que t’as été éduqué par l’État. J’ai pas le temps spartacus. C’est comme ça. Pour rigoler et/ou avec/de/sur toi (c’est chaud ça !), oui, là j’ai du temps ! En tous cas je le prends. Mais c’est autre chose, c’est du loisir.

                Revenons donc à mes procès d’intention et tout le blabla. A moins qu’elle ne fasse pas la différence entre »une affirmation d’un lobbyiste« et »Bien informés une étude a démontré que« , une personne qui comprend ce qu’elle lit n’a pas besoin que je sous-titre : »c’est un menteur ou un crétin« . Dans les hautes sphères spartacus, chez ceux qui ont un QI dépassant 9 sur l’échelle de Richter, on comprend tout de suite.
                Pourquoi toi, tu ne comprends pas ?

                Alors je sais, j’aurais peut-être du annoncer le sujet avec un titre, souligner, mettre en gras, en italique, rajouter aussi des smileys... j’y ai pas pensé, je ne te parlais pas en fait. Mais bon, je progresse ! Sur le »c’est toi« je me suis lâché, j’ai tout mis. On ne pourra pas dire que je ne t’ai pas aidé !

                Pas de »c’est toi« , du coup tu n’avais pas compris. Une fois de plus. 2 fois sur 2. 100% de réussite ! Je te félicite ! D’où »Cela s’appelle surtout un mec qui comprend rien à ce qu’il lit« . Là aussi, tu comprends mieux ? T’es sûr ? Sûr sûr sûr ? Donc, je montre ou démontre si tu préfères , avec je dois le dire un bel effort de ta part qui plus est dans la durée, que tu es un menteur ou un crétin. Et maintenant le doute m’habite. Nous dirigerions-nous vers une glace à deux boules ?

                Mets-toi à ma place spartacus : un mec qui ne comprend rien à ce qu’il lit m’explique ce qu’il comprend dans ce que j’écris. Comment tu ne veux pas rigoler ? Oui, je sais spartacus... celle-là... je n’y avais pas pensé au départ ! Maintenant qu’elle est là, ben je ne sais pas, essayes, relis-la plusieurs fois !

                Mais du coup spartacus, imagines la situation : ce que tu m’écris smiley APRES smiley (Oulala ! Tu as vu ?)... réfléchis spartacus, ce mot est important. Réfléchis encore... allez... encore un peu pour ne pas prendre de risque... Ce que tu m’écris smiley APRES  smiley ( ATTENTION SPARTACUS smiley smiley AAAAAAAAAAAH  smiley  smiley )
                pourquoi, comment, en quelle année tu penses que ça peut m’intéresser ? Tu n’as pas oublié ce que l’on vient de montrer et démontrer à l’instant ? Ensemble ? Together ? Bon. Donc tu comprends ?

                Toujours pas ? Ben oui, mais là... Bon. Alors on va faire simple et efficace comme t’aime spartacus, parce qu’avec nous c’est clair et net ! C’est carré ! Nous on dit les choses ! spartacus, j’en ai rien à foutre de ce que tu racontes. Et tu devrais faire comme tu dis. Laisse faire le marché spartacus ! Et restes sur ton cœur de cible ! Le crétin. Ne t’occupes pas des niches. Il y a des vrais clébards dedans. Fais dans le crétin spartacus, t’as juste ce qu’il faut, c’est nickel !
                 
                Et puis je te remercie ! Si si... parce que j’ai pris beaucoup de plaisir à te répondre ! Je me régale avec les spartacus en tout genre. Au plus tôt tu le comprendras au plus tôt... ah... et oui, problème ! Ca peut prendre du temps ! Et je te l’avoue spartacus, c’est ce qui fait vibrer ma fibre sadique. Je suis malade spartacus, je suis possédé ! Pas par mon banquier, c’est bien plus grave. El diablo ! 666. J’ai le nombre de la bête tatouée en forme de galaxie autour de mon trou de balle !
                A bientôt spartacus ! Enfin j’imagine !

                 smiley Message personnel smiley Tu ne lis pas spartacus. Ça ne te regarde pas.

                Aïe ! Fergus, je ne sais pas quoi dire ! C’est parti d’une erreur toute bête. Pour avoir le texte du crétin sous le nez, j’avais cliqué sur »répondre« . J’ai oublié d’enlever »@spartacus« . Elle est là la connerie. C’était pas du tout volontaire ! Après, c’est l’enchainement classique. C’est pareil avec les chats de mes voisins ! Si une souris ou un lézard passe par là... Mais du coup, le spartacus il pense que je lui parle ! Je sais, ça paraît surréaliste ! En même temps vu qu’il ne comprend pas le contenu ça aurait pu être possible ! En plus (mea culpa une fois de plus) c’était marqué sur l’étiquette, alors... !

                Et pouf, il me répond. Et là Fergus... c’est encore arrivé : Un orgasme webien. D’un coup, j’ai les yeux qui s’écarquillent, je commence à baver... une lumière blanche m’éblouit... mes doigts s’agitent tout seuls. Juste avant l’instant d’intense extase, mon cul se trémousse et j’ai l’estomac qui gargouille... c’est là qu’elles arrivent Fergus... les lettres... elles clignotent : deux flashs très rapprochés, une seconde de blanc, deux flashs... Elles sont accompagnées d’une douce voix qui murmure »houuuu... houuuu... c’est l’heure de la déglingue...". Et là les lettres deviennent de plus en plus grosses, elles clignotent toujours plus fort :

                 smiley MIAM MIAM smiley

                Bon Week-End Fergus !


              • aimable 22 août 2015 13:39

                @Spartacus

                il suffirait de les recenser et de les publier , les électeurs de ces tristes personnages seraient pour beaucoup surpris, cela s’appelle comment déjà ce type de magouilles ?


              • foufouille foufouille 20 août 2015 10:19

                article de bourgeois. en plus, ça doit être beau.
                il est bô ton HLM ?
                ta poubelle ?


                • Fergus Fergus 20 août 2015 11:32

                  Bonjour, foufouille

                  Je ne comprends pas ton commentaire...


                • sarcastelle 20 août 2015 11:00

                  Après les pylônes HT, on pourrait enfouir les éoliennes ? 


                  • bourrico 7 20 août 2015 11:04

                    @sarcastelle

                    On ne peut enfouir la HTB que sur de courtes distances pour une raison très simple, ça chauffe !

                    Conclusion, à moins de généraliser la supraconduction et de régler la note faramineuse de mise en place de l’infrastructure, vous n’êtes pas prêt de voir disparaitre ces magnifiques pylônes.

                  • Fergus Fergus 20 août 2015 11:35

                    Bonjour, sarcastelle

                    Plutôt qu’enfouir les éoliennes ( smiley ), mieux vaut se tourner vers les hydroliennes : implantées sur les fonds marins, elle fournissent de l’énergie tant à la marée montante qu’à la marée descendante ! C’est plus coûteux au départ, mais la production est constante.


                  • foufouille foufouille 20 août 2015 11:39

                    @bourrico 7
                    il suffit de construire des tunnels, c’est pas cher et ça pourra servir à remplacer les autoroutes pas belles qui défigurent le paysage des bourgeois.


                  • CN46400 CN46400 20 août 2015 11:39

                    @bourrico 7


                    En Bretagne il n’y a pas de centrale nucléaire (requiem pour Plogoff..) mais beaucoup de pylônes géants pour acheminer l’électricité produite ailleurs....

                  • Fergus Fergus 20 août 2015 13:12

                    @ foufouille

                    « qui défigurent le paysage des bourgeois. »

                    Désolé, mais ce commentaire acide n’est pas pertinent : les paysages appartiennent à tous, et très majoritairement ceux qui les apprécient sincèrement appartiennent aux classes populaires !


                  • armand 20 août 2015 14:42

                    @sarcastelle
                    d’accord , pour le reste de l’article syndrome typique du NIMB


                  • Fergus Fergus 20 août 2015 16:00

                    Bonjour, armand

                    Que signifie NIMB ?


                  • Enabomber Enabomber 20 août 2015 16:21

                    @Fergus
                    not in my backyard. C’est quand un usager de l’autoroute refuse qu’elle passe derrière chez lui. La dissonance cognitive, quoi.


                  • Fergus Fergus 20 août 2015 16:24

                    Bonjour, Enabomber

                    Merci pour l’explication.


                  • Fergus Fergus 20 août 2015 16:29

                    @ armand

                    Nanti de l’explication d’Enabomber sur « NIMB », je remets là ce que j’ai répondu plus bas à Bnosec :

                    « Il va de soi que j’agirais de même si un projet - de quelque nature que ce soit - aussi impactant sur l’environnement voyait le jour sur la Côte d’Azur où je ne mets pourtant jamais les pieds. »

                    En l’occurrence, vous avez focalisé votre commentaire sur une question personnelle alors que mon point de vue sur la question est tout autant économique qu’esthétique !


                  • Enabomber Enabomber 20 août 2015 16:29

                    @Fergus
                    Bonjour Fergus.
                     Il est malheureusement difficile de distinguer dans les opposants à certains projets, les NIMB qui l’accepteraient volontiers un peu plus loin, de ceux qui le font pour défendre l’intérêt général.


                  • Fergus Fergus 20 août 2015 16:39

                    @ Enabomber

                    Exact !

                    De même qu’il est difficile de distinguer dans les partisans ceux qui sont des défenseurs sincères de la transition énergétique de ceux qui n’y voient qu’une source de profit industriel ou une manière de promouvoir une action d’élu local.

                    Rien n’est jamais simple ! smiley


                  • Sozenz 20 août 2015 17:31

                    @Fergus
                    ce serait une idée super si la faune marine n en subissait pas les conséquences. ce qui ne serait surement pas le cas .
                    sans compter les problèmes d érosion. sel , eau et contraintes physiques émises par les vagues sous marines, et donc d entretien
                    et les différents organismes pouvant se retrouver dans les mécanismes selon la config de l’installation.
                    En tout cas l éolien est une alternative beaucoup moins néfaste et de loin au nucléaire. cette énergie à toujours été utilisée , même si elle n est pas parfaite  !!
                     


                  • Fergus Fergus 20 août 2015 17:40

                    @ Sozenz

                    L’éolien moins dangereux que le nucléaire, c’est une évidence que nul ne remet en cause. Dommage que l’implantation des parcs d’éoliennes dans l’environnement soit aussi désastreuse sur le plan esthétique. Et dans le cas de la baie de Saint-Brieuc potentiellement porteuse d’un risque non négligeable de désaffection touristique. Ne pas oublier cet aspect car il est essentiel dans le débat. 


                  • Sozenz 20 août 2015 17:55

                    @Fergus
                    reste à y mettre un patte artistique , rendre la mer comme un grand champs de fleurs en mouvement. comme ce que l on fait pour les éoliennes des enfants et qui les font toujours rêver .


                  • Fergus Fergus 20 août 2015 18:40

                    @ Sozenz

                    Si ce parc doit voir le jour, souhaitons que l’idée d’une décoration artistique colorée de ces éoliennes soit reprise. Personnellement, si cela ne tenait qu’à moi, je mettrais de la couleur partout, un peu à l’image de mon avatar.


                  • aimable 23 août 2015 08:05

                    @Fergus
                     bonjour Fergus

                    pour le coup cela ne serait pas les bourgeois qui ne seraient pas contents , ce sont les pêcheurs
                    et ils pourraient brûler une deuxième fois le parlement de Bretagne


                  • Fergus Fergus 23 août 2015 09:02

                    Bonjour, aimable

                    Je suppose que vous parlez de l’implantation d’hydroliennes. Mais en l’occurrence, les pêcheurs ne seraient ni plus ni moins pénalisés qu’avec les éoliennes. Par conséquent, pas plus de raisons de brûler le Parlement de Bretagne en usant de fusées de manière irresponsable.

                    Petite question : pourquoi parlez-vous de « bourgeois » concernant les touristes ? Une grande partie d’entre eux - notamment ceux, très nombreux, qui occupent les campings - appartiennent aux classes dites « populaires ».


                  • aimable 23 août 2015 16:16

                    @Fergus

                    j’ai repris la formule de Foufouille pour amener les pêcheur et seulement montrer que quelque soit le projet retenu , il y aura toujours des mécontents
                    mais selon la formule , pourquoi faire simple , quand on peut faire compliquer  !


                  • aimable 23 août 2015 16:30

                    @Fergus

                    j’ ajoute que je préfère les hydroliennes qui sur peuvent être installées en grand nombre sur nos côtes , en plus elles sont beaucoup plus rentables et je les préfèrent de très loin a la centrale de Flamanville


                  • bernard29 bernard29 20 août 2015 11:28

                    bonjour Fergus.

                    merci pour cette information. j’ai été voir la vidéo .

                    j’imagine la catastrophe si à l’entrée de la Baie de Douarnenez, il y avait un tel parc !!

                    je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faudrait les mettre plus loin en mer.

                    Dans la mer d’Iroise, j’ai l’impression que la technique hydrolienne est favorisée en raison du courant (fromveur et raz). Mais je croyais (je suis sûr ! ) aussi qu’au large de la presqu’ile du cotentin, il y avait de forts courants. Y a t’il un projet ? parce qu’on ne va quand même pas couvrir toute la mer d’éoliennes et qu’une concertation régionale devrait être organisée.

                    Qui est décisionnaire au niveau de ces plans éoliens ? la Région devrait avoir son mot à dire sinon la responsabilité . Je vais tâcher de me renseigner .


                    • Fergus Fergus 20 août 2015 11:50

                      Bonjour, bernard29

                      Un parc d’éoliennes au large de la baie de Douarnenez, avec des champs de structures géantes visibles de la pointe du Raz et de la pointe de Pen Hir (pour ne citer que les promontoires les plus connus) serait également une catastrophe environnementale. Je n’ose l’envisager, tout en étant persuadé que certains promoteurs et élus ont sans doute cela en tête.

                      Effectivement, dans le Finistère, c’est l’énergie hydrolienne qui tient la corde, notamment avec le projet, en mer d’Iroise, d’une « ferme » implantée dans les eaux du Fromveur entre Molène et Ouessant.

                      Pour en revenir à l’éolien maritime, sont gravement menacées également les côtes de la Manche normande et picarde, du côté de Courseulles, Fécamp et Le Tréport, ainsi que celles de l’Atlantique, au large de Saint-Nazaire et Noirmoutier, ou plus au sud vers Ré et Oléron.

                      Pour ce qui est du Cotentin, d’autre projets, moins avancés mais tout aussi redoutables, existent aussi au sud et au nord de Granville.

                      Merci pour tes recherches sur les pouvoirs décisionnaires, probablement les élus locaux et le ministère de l’Environnement. C’est d’ailleurs Royal qui vient de valider ce projet de 62 éoliennes en baie de Saint-Brieuc. 


                    • bernard29 bernard29 20 août 2015 15:20

                      @Fergus
                      «  probablement les élus locaux et le ministère de l’Environnement. »

                      Ce que je voudrais savoir, mais je m’en doute, c’est que le Conseil Régional n’intervient que pour des aides, mais que comme d’habitude, ce n’est pas lui qui établit un programme régional sur ces projets et qui en prend la responsabilité. ( information du public du programme, débat et décision régionale concertée etc....).


                    • egos 20 août 2015 11:29

                      Les éoliennes, implantées à terre ou en mer représentent de véritables monstres issus direct de la Guerre des Mondes de Spielberg.

                      Aucun paysage national, à de très rares exceptions prés, ne se prête à accueillir ce type de machinerie couteuse, disgracieuse (en supplément des centrales atomiques existantes) génératrices avant tout de pollution visuelle et acoustique.
                      Seuls, les champs d’éoliennes situés au larges des côtes , par ex entre Dk et Suède semblent s’intégrer au paysage marin plat, gris, monotone et dépourvu de découpe côtière
                      La solution ne peut évidemment consister à renvoyer le pb chez son voisin.
                      Les hydauliennes ? dispose-t-on de suffisamment de recul, quel impact sur les courants marin,la faune et la flore aquatique ?
                      Un champ d’exploration semble négligé, celui de fermes marines dédié à l’élevage de torpilles et anguilles électriques à même de procurer une électricité naturelle et bio-compatible.

                      • Fergus Fergus 20 août 2015 11:58

                        Bonjour, egos

                        « Les éoliennes, implantées à terre ou en mer représentent de véritables monstres issus direct de la Guerre des Mondes de Spielberg. »

                        D’accord avec vous. C’est d’ailleurs pourquoi nombre de personnes, pourtant hostiles au nucléaire, préfèrent conserver ce type d’énergie existant plutôt que voir se multiplier ces « monstres ».

                        Les hydroliennes, « quel impact sur les courants marin, la faune et la flore aquatique ? »

                        N’étant pas spécialiste de la question, je ne peux y répondre. Mais il est évident que, au delà des travaux de construction, l’exploitation de ces turbines géantes sur les fonds marins n’est pas sans conséquence sur la faune marine. Mais un impact très limité, si l’on en croit les experts, du fait de la faible vitesse de rotation des pales qui n’entrainerait quasiment aucune surmortalité des poissons.


                      • sarcastelle 20 août 2015 23:23

                        @egos

                        Vous êtes bien sévère avec l’esthétique des centrales nucléaires, vu que les centrales thermiques équivalentes sont aussi exactement disgracieuses. 

                      • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 2015 14:40

                        @egos
                        Torpilles et gymnotes que l’on nourrirait avec des patates. Mais comment Cabanel n’y a-t-il songé lui-même ?


                      • foufouille foufouille 20 août 2015 11:44
                        Inconvénients
                        • Pour éviter le développement des algues et organismes encroûtants sur l’hydrolienne, il faut utiliser un antifouling. Il s’agit tout d’abord, par définition, de produits toxiques pour la faune et la flore marine. Mais surtout cet antifouling doit être refait régulièrement. Réaliser l’opération sous l’eau est à peu près inenvisageable, à la fois pour des raisons techniques vu la difficulté de l’opération, mais aussi parce que le risque pour l’environnement est tel que réaliser ce type d’opération est déjà illégal pour un bateau à l’extérieur d’une aire de carénage spécialement aménagée. Une opération de maintenance à intervalle régulier pour démonter ou extraire l’hydrolienne de l’eau et refaire son carénage est donc indispensable.
                        • Dans les eaux turbides, du fait de la présence de sable en suspension (dans le détroit du pas de Calais par exemple), l’érosion des pales d’hélice ou des pièces mobiles par le sable est très forte. Ainsi l’entretien doit être très fréquent, mais il est plus difficile qu’à l’air libre puisqu’on ne peut pas l’ouvrir sans que l’eau ne pénètre à l’intérieur et n’endommage tous les systèmes (mécaniques et électriques). Pour cette raison, certaines hydroliennes ont une structure émergeant de l’eau, qui peut être gênante pour la navigation. Des systèmes à ballast pourraient permettre de faire monter ou descendre les unités de production.
                        • Les hydroliennes créent des zones de turbulences, qui modifient la sédimentation et le courant, avec de possibles effets sur la flore et la faune juste en aval de leur positionnement. Ces aspects sont analysés par les études d’impacts.

                        • sarcastelle 20 août 2015 12:45

                          @foufouille


                          On croirait la version « hydraulienne » du discours « nucléaire » des écologistes. smiley

                        • Fergus Fergus 20 août 2015 13:25

                          @ foufouille

                          Pour « l’antifouling » (procédé utilisé également pour les navires), c’est exact. Mais des recherches sont actuellement en cours dans différents laboratoires pour en limiter la toxicité pour le milieu marin et augmenter les délais de fonctionnement entre deux opérations de remise en état du carénage.

                          Sur l’érosion due au sable, je ne sais rien concernant les hydroliennes. Mais cela me semble effectivement plausible dans certaines eaux particulièrement exposées.

                          Pour ce qui est des turbulences, ce n’est pas démontré, ou alors elles sont marginales. Plus haut dans ce fil, nous évoquions, Bernard29 et moi, l’implantation d’une « ferme hydrolienne » dans le Fromveur, ce détroit qui sépare les îles Molène et Ouessant en mer d’Iroise. Eu égard à la force impressionnante du courant dans ce lieu, ce n’est certainement pas la présence d’hydroliennes qui pourrait avoir un quelconque effet négatif sur la flore et la faune locales.


                        • foufouille foufouille 20 août 2015 13:32

                          @Fergus
                          toute action entraine une réaction.
                          une implantation massive d’éolienne va donc agir sur les courants aériens. le climat est définit par une équation à 5 inconnues.
                          ce sera la même chose sous l’eau mais en plus chiant à entretenir et certainement pas du tout ècologique.
                          nous risquons également un changement du gulf stream.


                        • Fergus Fergus 20 août 2015 13:52

                          @ foufouille

                          Autant je te suis pour l’éolien, autant j’ai du mal pour l’hydrolien implanté dans des zones de fort courant.

                          Dans le cas évoqué ci-dessus - le Fromveur - le courant est si puissant que les hydroliennes qui l’utilisent en le subissant ne peuvent en aucun cas engendrer de perturbations additionnelles.

                          Il en irait de même dans le raz de Sein entre la pointe du Raz et l’île de Sein où la puissance des courants est si impressionnante que l’on voit à l’œil nu la mer se déplacer !


                        • foufouille foufouille 20 août 2015 14:55

                          @Fergus
                          c’est de la physique et peu importe la force du courant car faire tourner une hélice ou un mat transfère de l’énergie du courant .......


                        • sarcastelle 20 août 2015 23:52

                          @foufouille


                          Oui, mais il n’y dans vos mises en garde qu’une idée générale, aucun chiffrage ni modélisation physique. On peut de la sorte avec un début de logique apparente prédire bien des phénomènes qui se vérifieront... ou non. Cela me rappelle les mises en garde de jadis sur la bombe atomique qui par ses essais à l’air libre allait détraquer le temps, forcément, avec tout le remue-ménage qu’elle fait en explosant. 

                        • Sozenz 21 août 2015 23:18

                          @Fergus
                          limiter la toxicité : je n ai jamais apprécier le mot limiter .....cela ne veut rien dire.
                          quand allons nous arrêter d accepter la toxicité ?
                          tu ne veux pas de pollution sonore , mais tu acceptent que l environnement se sacrifie pour garder tes touristes , ta belle vue sur l horizon.
                          On ne peut accepter le sacrifice des autres (la faune , la flore, sont aussi les autres) pour son propre confort .
                          Après combien de fois X utilisations et de nombre d hydroliennes traitées par produit toxique limité , le produit toxique sera revenu à sa toxicité développée ?  


                        • Fergus Fergus 22 août 2015 09:04

                          Bonjour, Sozenz

                          Je ne rejette jamais rien de manière radicale : en matière de tourisme comme d’industrie, je dis simplement qu’il faut s’efforcer de trouver les meilleurs équilibres dans une société qui nous impose, que nous le voulions ou non, des contraintes économiques.


                        • bnosec bnosec 20 août 2015 12:32

                          Mouais...
                          Comme d’hab quoi...
                          Le bobo écolo veut une énergie propre, mais pas d’éolienne au fond de son jardin.
                          Rien de neuf sous le soleil...


                          • Fergus Fergus 20 août 2015 13:04

                            Bonjour, bnosec

                            Très peu « bobo » et modérément « écolo », j’interviens ici, non pour défendre mon « jardin », mais pour mettre en garde contre une initiative de nature à avoir des conséquences très négatives sur les équilibres économiques locaux.

                            Il va de soi que j’agirais de même si un projet - de quelque nature que ce soit - aussi impactant sur l’environnement voyait le jour sur la Côte d’Azur où je ne mets pourtant jamais les pieds.

                            El l’occurrence, vous me faites un mauvais procès.


                          • patrick22 20 août 2015 14:03

                            merci à tous de vous inquiéter pour nos belles cotes armoricaines...
                            mais messieurs de Dinan ou d’ailleurs laissez donc les locaux se débrouiller avec ce qui leur convient.......
                            La loi des gros trusts est évidente......je préfèrerai aussi des hydroliennes....
                            mais j’ai plus peur du nucléaire que d’une éolienne.....


                            • Fergus Fergus 20 août 2015 14:13

                              Bonjour, patrick22

                              Merci pour votre commentaire.

                              Le problème est que, parmi les « locaux », nombre d’entre eux sont vent debout contre ce projet de parc, comme j’ai eu l’occasion de le constater il y a une dizaine de jours du côté de Pléneuf, et le week-end dernier à Paimpol durant le Festival du Chant de Marin !

                              En fait, vous êtes le premier que je rencontre - physiquement ou sur un fil du net - qui soit favorable - fut-ce par défaut - à ce projet.


                            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 août 2015 14:48

                              Bonjour Fergus,
                              c’est effarant ! le plus gros consommateur d’énergie c’est l’industrie. Pourquoi ne se dépêchent ils pas d’installer ces géants au milieu des zones industrielles qui sont déjà très moches ?
                              Autre question, pourquoi tous les nouveaux outils et inventions sont électriques et pas en douze volts ?
                              C’est comme les cinq sixièmes des puits de gaz de schiste secs, pourquoi ne pas les recycler en géothermie ?


                              • Fergus Fergus 20 août 2015 15:45

                                Bonjour, Lisa SION 2

                                « Pourquoi ne se dépêchent ils pas d’installer ces géants au milieu des zones industrielles qui sont déjà très moches ? »

                                Voilà une excellente idée ! smiley

                                D’accord sur la sous-utilisation des ressources géothermiques. Cela dit, je n’ai pas de réponses aux questions posées. Si un expert veut s’y coller, je suis moi aussi intéressé.


                              • Sozenz 20 août 2015 17:42

                                c’est effarant ! le plus gros consommateur d’énergie c’est l’industrie. Pourquoi ne se dépêchent ils pas d’installer ces géants au milieu des zones industrielles qui sont déjà très moches ?

                                très bonne question^^

                                je peux peut être me permettre une réponse : parce qu’ ils ne supportent pas ce qui est beau .

                                regardez ou ils vont ou veulent mettre des déchetteries .(je vois par exemple non loin de ma ville , ils voulaient mettre une déchetterie près d un étang où l eau est de très bonne qualité)
                                .
                                un autre thème dans le même genre : http://www.actu-environnement.com/ae/news/permis-hydrocarbures-mediterranee-rhone-23622.php4

                                 y en a à la pelle des projets de merde comme cela .


                              • sarcastelle 20 août 2015 23:27

                                @Lisa SION 2


                                Dans quel but le passage en 12 volts des appareils électriques ? 

                              • sls0 sls0 20 août 2015 14:51

                                L’éolien dérange, le nucléaire dérange, le charbon dérange, le fuel dérange, les barrages dérangent, ect....

                                8 GWh/an de consommation électrique côté client créé par la consultation d’internet, alors que l’ordinateur est déjà allumé.
                                En prenant en compte la consommation électrique de base du PC, avant ouverture d’une page, la consommation est alors estimée à 68 GWh/an, soit la consommation de 25 400 foyers !

                                S’il n’y avait pas tout ces trucs qui dérangent, on aurait pas moyen de discuter du fait qu’ils dérangent.

                                Je suis à moins d’une tonne d’équivalent pétrole par an, et pour 3 personnes, la consommation d’électricité est d’environ 340 Kw par mois. Un peu plus de 100Kw par personne à comparer au 625 Kw mensuels du français moyen.

                                Il faut regarder ce que l’on consomme avant de dire que ça dérange.


                                • Fergus Fergus 20 août 2015 15:50

                                  Bonjour,sls0

                                  Sincèrement bravo pour ce comportement responsable à l’égard des ressources dont dispose l’humanité !

                                  Cela dit, il y a dérangement et dérangement :

                                  Celui du particulier qui ne consent pas à faire des économies d’énergie pourtant faciles à réaliser.

                                  Celui du citoyen, effrayé de voir se développer des projets qui risquent de mettre à mal des équilibres économiques.

                                  Ce n’est pas du tout de même nature ! 


                                • exocet exocet 20 août 2015 16:48

                                  Je me trompe peut-être, mais partout ou sont implantés de grands parcs éoliens, ils deviennent un but de visite, un attrait touristique.

                                  Alors, en mer, au moins les habitants ne sont pas génés par le bruit ; c’est trois fois plus cher qu’à terre.

                                  Si vous préférez une centrale nucléaire près de chez vous, comme des millions de Français qui doivent faire avec, écrivez à EdF, ils se feront un plaisir de vous satisfaire..

                                  puis en bon papy boomer que je devine fortement retraité, si vous voulez aller dépenser vos confortables revenus du farniente ailleurs, au moins vous n’aurez plus à subir un « préjudice de vue » pendant que des millions de Français qui triment subissent bruit, pollution, harcèlement.....


                                  • Fergus Fergus 20 août 2015 17:33

                                    Bonjour, exocet

                                    « partout ou sont implantés de grands parcs éoliens, ils deviennent un but de visite, un attrait touristique. »

                                    A mon avis, si tel est le cas, cela ne vaut que pour les lieux où précisément il n’y a pas de réel attrait touristique, les éoliennes faisant office de curiosité.

                                    « Si vous préférez une centrale nucléaire près de chez vous »

                                    Pourquoi, de manière démagogique, n’opposer l’éolien qu’au nucléaire ? Il y a d’autres options comme la géothermie ou la biomasse, pour ne citer que ces alternatives là. Et il n’est pas question dans l’article de rejeter toutes les initiatives éoliennes.

                                    Quant au discours « retraité branleur et individualiste versus travailleur exténué et harcelé » il exhale lui aussi de forts relents démagogiques.

                                    Dommage de ramener le débat à ce niveau.


                                  • Spartacus Spartacus 20 août 2015 18:12

                                    Ben oui, quand on vous construit devant le nez la merde qui découle de votre style de vie, ça ne va pas, il vaut mieux que ce soit cacher comme tous les crimes nécessaires pour que vous puissiez mettre du pétrole dans votre auto.



                                    • Le Sudiste Le Sudiste 20 août 2015 18:46

                                      Bonjour Fergus,
                                      Épineux problème... toujours le même.
                                      Qui veut un réacteur nucléaire sur sa commune ? Qui veut un incinérateur ? Une raffinerie ou une usine bien dégueulasse de produits chimiques dont nous nous servons tous chaque jours ?
                                      Pas grand monde et je ne pense pas non plus que ces petites choses soient plus jolies que des éoliennes. Plus dangereuses, cela ne fait aucun doute.
                                      Je n’ai pas de solution, je passe mon tour.

                                      Par contre, j’ai une question : d’où sort le montage photo « Les éoliennes vues de Planguenoual » à la fin de l’article ?
                                      Mon problème est le suivant : je trouve effectivement qu’on les voit un peu beaucoup ces éoliennes.
                                      Mais est-ce un montage réaliste ? Les proportions hauteur de l’éolienne (215m) et distance à la côte (x km) sont-elles vraiment respectées ?


                                      • Le Sudiste Le Sudiste 20 août 2015 18:59

                                        @Le Sudiste
                                        Autant pour moi, je vais regarder une des vidéos mises en lien. Peut-être vais-je y trouver ma réponse...


                                      • Fergus Fergus 20 août 2015 19:01

                                        Bonjour, Le Sudiste

                                        Les photomontages sont extraits d’un communiqué rédigé à la suite d’une réunion publique à Val-André, communiqué mis en lien dans l’article. Sur ce que l’on voit de différents points de la côte, une vidéo mise en lien explique de quelle manière ont été effectués les calculs ayant abouti à ces représentations.

                                        Pour ce qui est de l’impact, il ne s’agit pas uniquement de la nuisance visuelle ressentie par des habitants de la région peu disposés à voir s’installer un tel parc à proximité de chez eux, mais aussi et surtout de cette nuisance telle qu’elle risque d’être ressentie par des milliers de touristes. Certains sites risquent d’en subir le contrecoup sous la forme d’une fréquentation moindre des grands sites que sont le caps Fréhel et la cap d’Erquy. Or, comme le souligne le communiqué de l’association Gardez les Caps, le tourisme est le 2e poste économique des Côtes d’Armor. Pas sûr que les élus qui se sont engagés dans cette voie énergétique aient mesuré les enjeux avec la lucidité nécessaire sous la pression des lobbies industriels. 


                                      • Le Sudiste Le Sudiste 20 août 2015 22:01

                                        @Fergus
                                        J’ai donc regardé la vidéo de 9 min sur cette histoire de proportion. Bon, je ne sais pas. Quant au communiqué en pdf (que je n’avais pas lu) dont vous parlez... je lis en guise d’introduction :
                                        « L’association a introduit le débat en rappelant que la France n’a pas besoin de sources l’énergie supplémentaires, puisqu’elle est exportatrice nette d’électricité. De surcroît, EDF est engagée actuellement dans un programme lourd de maintenance et d’amélioration des centrales nucléaires visant à garantir leur fonctionnement pour les 20 prochaines années (50 milliards d’euros, 50 000 emplois créés en 5 ans). Il convient néanmoins... bla bla bla »

                                        Là, effectivement, je comprends bien mieux le combat contre les éoliennes. On dirait presque du Jancovici... Les mecs parlent d’avenir et de centrale nucléaire pendant encore 20 ans en faisant la propagande des assassins du nucléaire... C’est pathétique. Au passage, j’espère que les plus anciens se souviendront du combat mené par les bretons contre le nucléaire... C’était certes il y a plus d’une génération.

                                        A quel moment on est un honnête homme quand on reprend les chiffres d’EDF ou d’Areva sur le nucléaire pour démontrer quoi que ce soit ? Ils sont tous faux. Ils ne le savent pas les spécialistes des éoliennes ? Ils savent quoi alors ? Ou il tente de masquer quoi ? Le nucléaire c’est la corruption à tous les étages. Les mecs en ont rien à foutre si ce n’est d’arriver à la retraite pour refiler la patate chaude au suivant. Areva dépense des millions pour faire avaler le morceau et ça marche. Des pages entières dans tous les torchons, des pubs interminables à la télé pour payer ces salopards qui se font passer pour des journalistes. Il n’y a pas plus opaque que le nucléaire. Il n’y a pas plus abjectes que ses promoteurs.

                                        USA, Japon, URSS par deux fois, auxquels on ajoute tout ce qui est passé sous silence... ça ne suffit pas. Non. On en redemande. A ce stade, puisque visiblement tout le monde n’a pas bien compris, la meilleure chose qui puissent nous arriver serait presque qu’un réacteur nous pète à la gueule. Mais ça, ça ne pourra jamais arriver puisqu’on est les meilleurs. C’est normal on est français. On se contente des retombées des autres accidents, quand évidemment ces retombées mortifères ne sont pas bloquées à notre frontière.
                                        Et heureusement que ça ne va jamais nous arriver, il suffit de voir l’état de la circulation aux heures de pointes un peu partout pour comprendre que si ça arrive on sera comme des rats à attendre la sanction. C’est difficile à comprendre ? Un réacteurs vient de péter à deux heures de vent d’une grande ville. Deux heures pour évacuer Lyon, Bordeaux, Marseille... Paris ? Eh ! C’est pas possible ? Ben non. Et c’est pour ça que si un réacteur nous pète à la gueule, on ne te le dira pas. Ca sert à rien, en 10 minutes l’ensemble des axes de circulation seraient bloqués. Et ça, ça empêcherait ceux qui savent de se barrer. Cela n’arrivera surement pas.
                                        On te le dira après en même temps que « tu retourneras chez toi dans 2000 ans ». Au fait, puisque tout le monde parle de pognon, combien ça coûte de rayer de la carte une région française ? Combien ça coute en argent ! Pas en vies humaines, tout le monde s’en branle...
                                        Combien ça coûte l’accident majeur ? Des centaines de milliers de logements, toutes les infrastructures (hopitaux, écoles, gare...), des milliers de km carrés de production agricoles, des milliers d’entreprises... tout ! Et tout ce petit monde à déplacer, soigner, reloger...
                                        Le nucléaire c’est pas cher si tu perds pas tout.

                                        Quant au tourisme, il doit y avoir des études là dessus, mais il y a fort à parier que partout dans le Monde, les revenus du tourisme sont essentiels pour les zones côtières.

                                        Si à 40 km au large ça sert à rien, si 3 fois plus petites ça sert à rien, si on ne peut même pas les peindre parce que trois piafs vont s’y encastrer comme des jeunes autour d’un platane le week-end, on fait quoi ? Ben alors on n’en fait pas parce qu’il n’y a personne qui va trouver ça beau dans son champs de vision.
                                        Donc on fait quoi ? Au hasard, du nucléaire. J’en connais qui se frottent les mains de voir le peuple demander de se faire empoisonner le sang plutôt que la vue. A ce stade, je l’avoue, je n’ai pas de solution.


                                      • Fergus Fergus 20 août 2015 23:09

                                        @Le Sudiste

                                        « Donc on fait quoi ? Au hasard, du nucléaire. J’en connais qui se frottent les mains de voir le peuple demander de se faire empoisonner le sang plutôt que la vue. A ce stade, je l’avoue, je n’ai pas de solution. »

                                        La solution, c’est sans doute de travailler à mettre sur pied des énergies renouvelables moins sujettes à polémiques que les éoliennes, à la fois en termes de pollution visuelle et de rentabilité économique pas forcément démontrée.

                                        Cela ne doit pas interdire le recours à l’éolien, mais un recours lucide et mesuré.

                                        Pourquoi en outre être passé en baie de Saint-Brieuc de 100 éoliennes de 5MW à 62 de 8 MW en augmentant du même coup, pour une production nominale égale, l’impact visuel, les premières étant émergées à 157 m au dessus de l’eau contre 215 m contre les secondes ?

                                        Cela dit, d’accord avec vous sur la nécessité de sortir du nucléaire, quitte à subir des contraintes d’une autre nature. La seule perspective d’un accident majeur à Nogent-sur-Seine (110 km à l’est de Paris) un jour de vent d’est devrait convaincre tous les Français d’adhérer à cette nécessité.


                                      • Le Sudiste Le Sudiste 21 août 2015 02:09

                                        @Fergus
                                        Pour le coup, passer de 157m à 215m avec une proximité forcément discutable et peu souhaitée, c’est complètement idiot si l’on se place dans ce débat. En même temps, si ça avait été l’inverse n’aurait-on pas entendu « Avant ça allait il y en avait que 62, maintenant il veulent en mettre 100 ! »
                                        Le pourquoi trouve forcément sa réponse quelque part. Visiblement, c’est pas pour faire des économies ! C’est souvent difficile à déterminer, notamment sur les marchés publics ou corruption et entraide fraternelle sont les règles du jeu, l’intérêt public devenant l’intérêt de taper l’argent public.

                                        Pour la sortie du nucléaire, elle se fera dans le chaos après un accident majeur. Il y a un moment, trop tard sans doute, où un accident fera cesser le nucléaire dans le monde. Ce sera la goutte d’eau qui fait déborder le vase. La question que je me pose est de savoir combien de réacteurs doivent encore nous péter à la gueule pour remplir le vase avant que la dernière goutte ne le fasse déborder.

                                        A votre avis Fergus, combien faut-il encore de catastrophes nucléaires dans le monde pour que l’on arrête ? Encore un Tchernobyl et 2 Fukushima ? Plus ? Moins ? Il nous en faut combien pour comprendre ?
                                        Ou quel village voulons-nous faire passer à la postérité ? Nogent-sur-Seine ? Pourquoi pas. Saint-Paul-Trois-Châteaux, je trouve le nom plus joli mais ça m’arrange un peu moins. Je suis déjà à 20 bornes de Cadarache où les maxi têtes veulent nous recréer le soleil... Pour le moment, ils n’ont pas encore réussi à couler une dalle de béton sans fissures mais ça ne doit pas être bien grave puisque de toutes façons on est les meilleurs.

                                        Les accidents nucléaires, ce sont aussi quelques certitudes simples, basiques. On sait par exemple qu’il y en aura encore 1 puis 2 puis 3... Je ne pense pas que l’on s’arrête avant 3 ou 4.


                                      • Fergus Fergus 21 août 2015 09:11

                                        Bonjour, Le Sudiste

                                        Compte tenu de la politique de courte vue menée par nos gouvernants avec la constante arrière-pensée de leur réélection, il faudra sans doute un accident d’importance sur notre territoire pour que l’Etat engage enfin véritablement cette sortie du nucléaire. Croisons le doigts pour ce ne soit pas une catastrophe majeure comme à Fukushima ! Cela dit, comme vous, je ne suis pas très optimiste sur le sujet.


                                      • sarcastelle 21 août 2015 11:03

                                        @Le Sudiste


                                        On dirait presque du Jancovici

                                        Jancovici est imperturbablement logique. Je conçois ainsi qu’on le regarde d’un oeil torve puisque le plus gros des actions humaines se fait en faisant passer les sentiments et les goût avant la rationalité. 






                                      • Sozenz 21 août 2015 23:50

                                        @Le Sudiste
                                        pour ce qui est des incinérateurs , beaucoup préfèreraient certainement avoir un incinérateur que leurs décharges à ciel ouvert qui polluent, terre , air , et eau....


                                      • Le Sudiste Le Sudiste 22 août 2015 04:22


                                        @sarcastelle
                                        « Jancovici est imperturbablement logique ». Effectivement.
                                        - Il prône encore plus de nucléaire et gagne sa vie depuis 8 ans, entre autre en étant professeur à l’Ecole des Mines de Paris qui est l’école du nucléaire.
                                        - Il rêve d’une taxe carbone à 100 euros la tonne et gagne sa vie entre autre en étant consultant pour réduire le coût des entreprises sur le carbone ! 100 euros la tonne ? C’est le jackpot. En vendant la simple idée que cela puisse arriver il se gave déjà !

                                        Mais le plus imperturbablement logique, c’est sur son site qu’il l’est Jancovici :
                                        « Vous avez bien vu ! Tchernobyl compris (qui fait l’objet d’un développement plus bas), les accidents liés au nucléaire civil ont fait quelques dizaines de »morts immédiats« en 40 ans. »
                                        Et oui, c’est plus joli si l’on ne compte pas ceux qui crèvent plus tard.

                                        « Par ailleurs, pour Tchernobyl, ce surplus de mortalité par cancer s’appliquerait à une population de 600 000 personnes (200 000 »liquidateurs« , 130 000 évacués, et 270 000 personnes vivant au sein des zones les plus touchées), dont environ 25% mourront de cancer de toute façon, comme partout ailleurs dans le monde ou presque. »
                                        Ce sont encore les mots d’un véritable salopard, mais il n’y a pas grand chose d’autre dans les acteurs de la propagande atomique. Je suis presque étonné qu’il ne disent pas « 25% mourront de cancer lié à tout sauf au nucléaire... »
                                        En plus il ment comme un arracheur de dents. 200 000 liquidateurs ? « Le nombre total d’individus en provenance de toute l’URSS (opérateurs de la centrale, sapeurs-pompiers, pilotes d’hélicoptères, mineurs, terrassiers, ouvriers, militaires ou civils) qui se sont relayés sur le site entre 1986 et 1992 est estimé entre 500 000 et 800 000. »

                                        Le clou étant de savoir pourquoi il n’y aurait pas de référendum sur la sortie du nucléaire ? La réponse est là aussi tout aussi imperturbablement logique :
                                        « il faut se garder de considérer toute décision comme parfaite dès lors qu’elle est démocratique : Hitler a été porté au pouvoir de manière parfaitement démocratique ! »

                                        C’est de la merde Jancovici.


                                      • sarcastelle 22 août 2015 11:31

                                        @Le Sudiste


                                        Parmi les différentes raisons qui font qu’il n’y aura pas de referendum sur la sortie du nucléaire, il y a le fait que la quasi-totalité des media étant idéologiquement contre, on aurait une campagne rien qu’un peu biaisée. 
                                        Récemment sur la radio d’état j’ai entendu citer les fissures de la cuve de l’EPR. C’est beau comme de l’Agoravox. 

                                        On pourrait cependant faire un referendum sur la question : « Continuons-nous à fournir massivement de l’électricité à l’Italie qui par referendum a rejeté le nucléaire ? »



                                      • Fergus Fergus 22 août 2015 12:11

                                        Bonjour, sarcastelle

                                        L’état désastreux de l’EPR a fait l’objet de plusieurs articles et dossiers du Canard Enchaîné sans qu’aucun démenti sérieux ne leur ait été apporté ni poursuites engagées à l’encontre du journal.


                                      • Le Sudiste Le Sudiste 26 août 2015 16:52

                                        @sarcastelle
                                        "Parmi les différentes raisons qui font qu’il n’y aura pas de referendum sur la sortie du nucléaire, il y a le fait que la quasi-totalité des media étant idéologiquement contre, on aurait une campagne rien qu’un peu biaisée.« 
                                        C’est du concentré ! Je ne sais pas, je ne vois pas du tout les choses comme ça. J’ai des lunettes spéciales.
                                         »il n’y aura pas de referendum sur la sortie du nucléaire". Voilà ! N’en parlons plus !

                                        Vref, j’va continouer. Je ne parlais pas de l’EPR mais de Cadarache, un centre de recherche expérimentale. C’est THE place to be ! L’endroit où ils expérimentent les désastres de demain.
                                        Cette histoire, c’est sur le projet ITER. ITERminera jamais. Le projet est de construire un tokamak. To ka mak. C’est pour faire de la fusion thermonucléaire. Avec un tokamak on peut. C’est facile.
                                        Le tomahawk c’est autre chose, c’est pour plus tard.

                                        Avant de les laisser s’amuser avec leur truc, il faudrait qu’ils nous montrent déjà qu’ils savent faire une jolie dalle de béton. Après une dalle sans fissure on pourra peut-être envisager une cuve.
                                        Quand à reproduire le Soleil sur Terre... autant essayer d’aller sur la Lune.


                                      • Aristide Aristide 20 août 2015 19:16

                                        Moi, j’y crois pas un instant à cette histoire. Le ciel bleu à Saint Brieuc ? C’est encore une publicité déguisée du syndicat d’initiative pour laisser penser qu’il fait beau de temps en temps.


                                        • Fergus Fergus 20 août 2015 19:53

                                          Bonjour, Aristide

                                          Un grand merci à vous pour relayer ces bons vieux clichés couleur sépia qui ont au moins l’avantage de permettre à la Bretagne de ne pas être trop envahie en été. Sauf par les connaisseurs étrangers, moins pollués par les idées reçues, d’où une présence en hausse constante de Britanniques, venus bien sûr en voisins, mais aussi d’Allemands, d’Italiens et d’Espagnols. 

                                          Je ne résiste pourtant pas à mettre en lien cette photo : lien. Non, il ne s’agit pas d’Essaouira, mais de Saint-Malo dont le château est en passe de devenir célèbre pour ses... palmiers !

                                          Des palmiers qui, avec les oliviers, figurent parmi les meilleures ventes des jardineries en matière d’arbres. Etonnant, non ?



                                        • JC_Lavau JC_Lavau 22 août 2015 12:47

                                          @Aristide.

                                          Quand les mouettes volent le bec en avant, c’est signe de pluie.


                                        • rocla+ rocla+ 20 août 2015 19:22

                                          Oui mais il parait qu’ en Bretagne  il ne pleut que sur les cons ... smiley



                                          • Fergus Fergus 20 août 2015 19:54

                                            Bonjour, Capitaine

                                            Exact. Mais avec les évolutions du climat, même eux sont désormais très souvent au sec. Tout fout l’ camp !


                                          • rocla+ rocla+ 20 août 2015 19:57

                                            @Fergus


                                            En vl’ a d’l’a réponse en vl’ a .

                                            Vous avez raison , l’ important c ’est de ne pas se prendre trop au sérieux .

                                            Bonne soirée Fergus .

                                          • wawa wawa 20 août 2015 19:44

                                            tiens, on commence à se rendre compte que les responsables des génération précédente qui ont installé ce parc nuucléaire n’était finalement pas des abrutis


                                            • Fergus Fergus 20 août 2015 19:59

                                              Bonsoir, wawa

                                              Le nucléaire a incontestablement été une étape importante dans l’indépendance énergétique de la France et dans le positionnement du pays parmi les grandes puissances mondiales. Mais il faudra pourtant se résoudre à tourner la page avant que des incidents majeurs ne surviennent, ce qui se produira sans doute tôt ou tard. Cela dit, nos centrales sont encore loin d’être menacées de fermeture, à l’exception sans doute de Fessenheim.


                                            • beo111 beo111 20 août 2015 19:44

                                              Les goûts et les couleurs, ça ne discute pas.

                                              C’est sûr que j’ai pas un début d’érection quand je vois une centrale nucléaire.

                                              Mais je comprends aussi que les gens préfèrent des centrales nucléaires qu’ils ne voient pas à des éoliennes qu’ils voient.

                                              Il faudrait aussi se demander ce qui est le plus dangereux...


                                              • Fergus Fergus 20 août 2015 20:04

                                                Bonsoir, beo111

                                                Entre le danger potentiel d’un côté, et une insupportable pollution visuelle de l’autre, nombre de nos compatriotes hésitent en effet à prendre position.

                                                Mais il y a d’autres sources d’énergie alternative renouvelable. C’est sans doute vers ces voies là qu’il va falloir aller en priorité pour sortir progressivement du nucléaire.


                                              • sarcastelle 20 août 2015 23:39

                                                @Fergusest 


                                                ...le danger potentiel...

                                                Quoique pronucléaire, je n’approuve pas cette formule. Le danger est l’état où le mal est possible mais ne s’est pas encore manifesté. Le danger n’est pas le mal accompli. Le danger n’est donc pas potentiel, mais existant dès qu’existe une chose dangereuse. Or vous estimez le nucléaire dangereux, donc devez parler de danger et non de danger potentiel. 
                                                Le danger est potentiel quand il n’existe pas encore (s’il est improbable qu’une décision à risque soit prise, mais qu’on ne peut exclure qu’elle soit prise un jour). 
                                                Le danger potentiel est ainsi une notion non inexistante, mais assez tarabiscotée en logique. 

                                              • Fergus Fergus 21 août 2015 09:15

                                                Bonjour, sarcastelle

                                                Vous avez raison, le danger du nucléaire n’est pas potentiel, mais avéré.

                                                En l’occurrence, c’est le danger potentiel d’un accident nucléaire que j’ai voulu souligner. « Potentiel » car des normes de sécurité existent qui en limitent les possibilités de survenue. Mais aucun système n’étant totalement fiable, ce danger potentiel d’accident existe bel et bien.


                                              • Zolko Zolko 21 août 2015 10:11

                                                @Fergus
                                                « insupportable pollution visuelle »

                                                faudrait peut-être voir à ne pas exagérer. Je pense que vous êtes un enfant gâté. Et ignare en plus : un barrages à marée-motrice serait infiniment plus intrusif que quelques éoliennes au large, sans parler que ça rendrait la navigation impossible.

                                                Par ailleurs, je me demande ce que disaient les parisiens de la tour Eiffel au début. Ou alors les montagnards lors des constructions des barrages hydrauliques. Et que penser de ces ponts gigantesques pour relier des rivages ? Avec des gens comme vous, nous serions encore dans les arbres.


                                              • Fergus Fergus 21 août 2015 10:18

                                                Bonjour, Zolko

                                                La formule est peut être exagérée, mais elle résume assez bien les craintes émises, non seulement par des riverains de la baie que par des touristes habitués des lieux.

                                                Pour ce qui est de la Tour Eiffel, j’avoue que ce n’est pas mon monument favori, loin de là, mais ne me faites pas, de grâce, un procès personnel : j’étais favorable au POPB, au viaduc de Millau ou au pont de Noirmoutier. smiley


                                              • Fergus Fergus 21 août 2015 10:20

                                                @ Zolko

                                                Et je ne suis pas systématique hostile aux éoliennes. Pas même en baie de Saint-Brieuc, à condition qu’elles soient implantées quelques kilomètres plus loin pour limiter l’impact visuel et les réticences des touristes. Ou mieux encore : remplacées par des hydroliennes.


                                              • sarcastelle 21 août 2015 10:22

                                                @Fergus


                                                Sarcastelle 
                                                Vous avez raison, le danger du nucléaire n’est pas potentiel mais avéré.

                                                Attention, c’est vous qui parlez là et non moi. J’ai seulement fait une remarque linguistique de forme sans entrer dans le fond. 

                                                Mais alors je nierais le danger offert par une centrale ? Non pas ; ce serait absurde. Je suis pronucléaire parce que s’arrêter au danger direct d’une chose n’a pas de sens à mes yeux si l’on n’examine pas la somme des dangers indirects qui découlent de se passer de cette chose. 

                                                Par exemple, on compare le risque avéré de mourir sur la route avec : 
                                                - celui de mourir dans une urgence par absence de transport suffisamment rapide ;
                                                - celui de mourir prématurément dans une société où le faible développement entraîne une faible longévité. 

                                                Et là, on choisit. 

                                                Or je pense que les opinions émotionnelles l’emportent de beaucoup sur Agoravox. 











                                              • sarcastelle 21 août 2015 10:51

                                                @Zolko


                                                La tour Eiffel est toujours aussi laide que du temps de son opposant Maupassant !
                                                Mais comme elle a sauvé la patrie dans la bataille de la Marne en émettant les radiogrammes qui coordonnaient nos armées, forcément... 

                                              • Zolko Zolko 21 août 2015 12:19

                                                @sarcastelle
                                                « La tour Eiffel est toujours aussi laide que du temps de son opposant Maupassant ! »
                                                et c’est le monument touristique le plus visité DU MONDE ! Alors l’argument de la laideur qui fait fuir les touristes, argument majeur de cet article, vous me le recopierez.


                                              • Fergus Fergus 21 août 2015 17:23

                                                @ Zolko

                                                Vous confondez beauté et symbole : c’est avant tout à ce titre que la Tour Eiffel attire les visiteurs, avec de surcroît la curiosité de voir la capitale d’en haut.


                                              • Fergus Fergus 21 août 2015 17:34

                                                @ Zolko

                                                Et pour ce qui est de la Tour Eiffel, monument le plus visité au monde, c’est faux, et très nettement : rien qu’à Paris, Notre-Dame avec près de 15 millions de visiteurs, le Sacré-Coeur et le Louvre, avec environ 10 millions de visiteurs, devancent très largement la Tour Eiffel et ses 7 millions de visiteurs.

                                                Cela dit sans compter des dizaines de monuments planétaires qui font également mieux.


                                              • Sozenz 22 août 2015 00:27

                                                Attention, c’est vous qui parlez là et non moi. J’ai seulement fait une remarque linguistique de forme sans entrer dans le fond.

                                                il n y a pas que sur la forme linguistique que vous ne rentrez pas dans le fond . mais aussi sur le thème du nucléaire .
                                                Si vous connaissiez ou aviez conscience de tous les dangers durant la Vie complète du nucléaire vous ne seriez pas pronucléaire ... à moins de n avoir aucune considération pour l humanité et la terre dans le présent et pour l’avenir ....
                                                juste un exemple :
                                                http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2015/02/france-fuite-radioactive-confirmee-au-tricastin-edf-avoue-avoir-menti.html


                                              • sarcastelle 22 août 2015 13:39

                                                @Zolko


                                                l’argument de la laideur qui fait fuir les touristes, vous me le recopierez

                                                Je l’ai dit laide. Je n’ai rien dit des touristes. 

                                                Je défends le droit imprescriptible des touristes à acheter une tour Eiffel ou un Sacré-Coeur dans un oeuf de verre avec de la neige qui tombe quand on le retourne. 
                                                Vous en avez un ? 

                                                La minute d’érudition, à toujours sortir quand l’assistance parle de la tour Eiffel : « Savez-vous qu’une tour Eiffel à l’échelle 1 millième, soit 30 centimètres de haut, fabriquée du même métal avec toutes les pièces à l’échelle exacte, ne pèserait que trente grammes ? »


                                              • sarcastelle 22 août 2015 13:43

                                                @sarcastelle


                                                Ciel, j’ai tout faux ! C’est soixante-treize grammes pour la seule structure métallique et cent un grammes pour le total. 

                                              • sarcastelle 22 août 2015 15:25

                                                @Sozenz


                                                Parce que j’en connais assez en physique pour relever avec régularité des manipulations et des faussetés matérielles souvent énormes dans le discours antinucléaire, je ne puis m’en contenter pour avoir une opinion. 
                                                Je ne puis avoir une opinion non plus en me contentant d’appels vibrants dans le genre « encore une fuite de tritium » ou « cent mille tonnes d’uranium en stock », parce qu’apparemment on suppose que l’auditoire va pousser des oh et des ah en réflexe pavlovien rien qu’en entendant des sons. 
                                                Je suis au désespoir d’être moins gourde qu’on le souhaiterait. 


                                              • Neo57 Neo57 20 août 2015 21:32

                                                Une chose est certaine, les photo-montage joints dans cet article sont catastrophiques.. Tout particulièrement le premier... 


                                                • Fergus Fergus 20 août 2015 22:33

                                                  Bonsoir, Neo57

                                                  L’association qui les a réalisés sera ravie de l’apprendre. Je vous suggère de leur en faire part.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès