• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Benalla, une tempête dans un verre d’eau ! Mais quelle est la taille (...)

Benalla, une tempête dans un verre d’eau ! Mais quelle est la taille du verre ?

Car je vous le dis, nous sommes loin de la fin de l’affaire Benalla.

 

Soi-disant, il ne s’agit que d’une « tempête dans un verre d’eau » selon le président de la République. Un dérapage individuel d’un collaborateur suffisamment obscur pour ne pas être connu du ministre de l’Intérieur d’après ses déclarations. M. Benalla serait un collaborateur de seconde zone, un deuxième couteau dans le dispositif élyséen. Un collaborateur si obscur qu’il n’apparait pas dans l’organigramme de l’Elysée. Un conseiller parmi d’autres, un employé parmi les 800 (!) qui travaillent au palais présidentiel ; un petit conseiller à 6000 €/mois (!). Rien de sérieux pouvant justifier une affaire d’état selon les principaux défenseurs du président Macron. Président qui, d’ailleurs, a bien tort de mépriser cette affaire, mépris qu’il porte à ses opposants (mais c’est de bonne guerre) mais aussi et surtout à l’égard de la presse.

 

Dès lors qu’il ne s’agit que d’une « tempête », phénomène météorologique important mais courant, l’affaire Benalla entraîne des conséquences juridiques et institutionnelles dignes d’un ouragan avec l’ouverture d’une enquête de l’IGPN (la « police des polices »), d’une instruction judiciaire et de constitution de deux commissions parlementaires (Assemblée nationale et Sénat)

S’agissant d’un « verre d’eau », je m’étonne que M. Benalla ait recruté l’un de plus grands « sommeliers du barreau » en matière pénale, Maitre Laurent-Franck Liénard, l’un des di plus grands avocat du barreau de Paris.

Enfin, pour un collaborateur de seconde zone, appelé à rester dans l’ombre, il s’exprime beaucoup dans les médias et pas des moindres : interview dans le journal Le Monde, invitation au « 20 heures de TF1 », un entretien dans le JDD…

 

La seule question qui vaille et qui n’a toujours pas de réponse est : qui est Alexandre Benalla ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.88/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Ben Schott 31 juillet 2018 10:45

     

    « un petit conseiller à 6000 €/mois (!) »
     
    Aucun des députés ou sénateurs des deux commissions d’enquête n’a demandé à voir les justificatifs (feuilles de salaire, mise à pied, etc.) ?
     


    • baldis30 31 juillet 2018 13:38

      @Ben Schott
      bonjour

      « voir les justificatifs  »

       la curiosité est un vilain défaut , c’est très mal vu en société de regarder les sous-vêtements ...

      tenez-vous le pour dit !


    • Buzzcocks 31 juillet 2018 10:46

      Pour l’avocat, rien ne vous dit que ce n’est pas ce dernier qui ait proposé ses services à prix cassé pour lui assuré une belle exposition dans un dossier qui va être suivi par toutes les télés du pays.

      Bizarre qu’il ne se soit pas fait griller par Dupont Moretti d’ailleurs, ou Franck Berton.


      • Taverne Taverne 31 juillet 2018 10:51

        Benalla se pavane sur tous les plateaux, émet des critiques, prodigue des conseils sur l’organisation de la sécurité de l’Élysée. La question vient donc à se poser à présent en ces termes : sera-t-il candidat à l’élection présidentielle ?


        • MagicBuster 31 juillet 2018 11:02

          Promenez-vous dans la rue avec un flingue et sans autorisation.

          On verra si vous êtes invité sur TF1.

          La seule question qui vaille et qui n’a toujours pas de réponse est : qui est Alexandre Benalla ?


          • Passante Passante 31 juillet 2018 11:07

            tout est dans l’habillage...


            si sarko voulut (à ses dépens) berlusconiser la France,
            ici il s’agit d’obamisation :

            la campagne de macron fut une traduction à la lettre de celle de la baraque au bas mât...
            -où est la suite ? diriez-vous...

            ben spectaculaire justement :

            vous les voyez bien ces auditions in front of the senate  ?
            c’est typiquement américain ! 
            ils jouent à ça depuis au moins reagan...

            en fusionnant ainsi les domaines du médiatique et du politique au plus près
            ça fonctionne comme un condensateur, effet frigo garanti :
            les viandes peuvent y rester au frais à blablater sur des lustres !

            DES LUSTRES.............

            • Le421 Le421 1er août 2018 15:04

              @Passante

              Comparer Macron et Barack Obama, fallait oser.
              D’ailleurs, Trump fusille systématiquement ce qu’avait fait son prédécesseur.
              Et Jupiter n’est que le larbin suiveur du fou de Washington !!

            • rogal 31 juillet 2018 12:00
              < La seule question qui vaille et qui n’a toujours pas de réponse est : qui est Alexandre Benalla ? >

              Autre question, même si elle ne vaut rien : pourquoi la presse ploutocratique a-t-elle lancée cette torpille en direction de Macron ?

              • jymb 31 juillet 2018 12:39

                Un verre d’eau suffit pour noyer un cafard


                • Le421 Le421 1er août 2018 15:05

                  @jymb
                  Voire une teigne...


                • Coup De Semonce Coup De Semonce 31 juillet 2018 12:52

                  Elle est bien trouble l’eau du verre. smiley


                  • flourens flourens 31 juillet 2018 14:10

                    ce qui est bien quand on est président c’est qu’on peut dire tout et son contraire sans être démenti, lors de son intervention puérile devant ses laquais et ses nervis (vous savez, le fameux « qu’ils viennent me chercher ») il a déclaré « On ne peut pas être chef par beau temps et se soustraire lorsque le temps est difficile », ce sont ses propres paroles, sous entendu, je suis un grand capitaine qui tient fermement la barre dans la tempête, or, le lendemain il traite ce temps difficile de « tempête dans un verre d’eau », on peut dire à bon escient que le capitaine Macron est juste bon pour gouverner dans un verre d’eau, c’est un capitaine de verre d’eau, quel changement, avant nous avions un capitaine de pédalo, quelle dégringolade


                    • Jeekes Jeekes 31 juillet 2018 14:54

                      @flourens

                       
                      Très justement remarqué !
                       


                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 31 juillet 2018 19:24
                      A l’auteur :

                      La seule question qui vaille, écrivez-vous, et qui n’a toujours pas reçu de réponse est : qui est Alexandre Benalla ?

                      On sait parfaitement qui il est, semble-t-il, la question qui est soigneusement éludée ayant reçu une réponse que personne ne veut entendre mais que des parlementaires avisés, intellectuellement honnêtes et suffisamment courageux, pourraient utilement poser à l’intéressé.

                      L’hypothèse qui ne emande qu’à être validée ou infrmée est que M. Lahcène Benalla est un espion infiltré au cœur du Pouvoir par des services de renseignements d’une puissance amie à laquelle le Chef de l’État ne peut rien refuser.

                      Pour quelles raisons ?Une enquête sérieusement menée pourrait utilement répondre.

                      Il serait en effet intéressant qu’une des commissions officielles d’enquête, voire même un journaliste qui interrogerait l’intéressé ou ses supérieurs, lui mettent sous les yeux l’article suivant que plus personne n’ignore :


                      "L’affaire du garde du corps « officieux » du président français, Emmanuel Macron, tourne au scandale d’Etat. Licencié pour avoir fait preuve de brutalité dans l’exercice de sa fonction, Alexandre Benalla est, néanmoins, l’illustration même de l’infiltration des plus hautes sphères du pouvoir français par les services des renseignements marocains.

                      En effet, des sources informées ont révélé à Algerie patriotique que le déjà ex-chargé de mission auprès du chef de cabinet du président Macron est, en réalité, un agent de la DGED marocaine. Alexandre Benalla a gravi les échelons doucement mais sûrement depuis qu’il fut introduit dans les rouages du Parti socialiste par l’ancienne ministre de l’Education, Najet Vallaud Belkacem, elle-même inféodée à Rabat, aux côtés de Rachida Dati, Myriam Al-Khomri, Audrey Azoulay et bien d’autres.

                      L’affaire Alexandre Benalla met à nu la stratégie du Makhzen en France et révèle les dessous de l’acharnement des dirigeants français de toutes obédiences – PS, Les Républicains, La République en Marche – à soutenir la monarchie alaouite et à couvrir les frasques et les dépassements de Mohammed VI. C’est que le régime monarchique de Rabat a de tout temps eu un pied dans les plus hautes sphères du pouvoir en France et, depuis quelque temps, au sein de l’Union européenne où il compte de nombreux lobbyistes rémunérés avec l’argent du peuple marocain détourné par la famille régnante prédatrice protégée par Paris.

                      Les frasques du voyou bombardé « chargé de mission » à l’Elysée mettent Emmanuel Macron dans la gêne. Mais le battage médiatique autour de ce personnage sorti de l’ombre par on ne sait qui, ni pour quel dessein, est sciemment focalisé sur ses exactions et ses excès, mais aucun média français n’a cherché à connaître le secret qui se cache derrière son ascension fulgurante depuis François Hollande jusqu’à Emmanuel Macron qui l’a définitivement pris sous sa protection avant qu’éclate ce scandale.

                      La France est infestée d’agents secrets marocains qui ont accédé aux fonctions les plus sensibles, jusqu’à avoir accès aux secrets les mieux gardés. Et l’affaire Alexandre Benalla n’est que la partie visible de l’iceberg."

                      On nuancera le propos en rappelant que l’Algérie qui est en froid avec le Maroc nest sans dote pas à un exagération près,mais il n’en demeure pas moins une réalité que chacun peut désormais constater : que fait M.Benalla auprès de M Macron ?


                      • madiran 31 juillet 2018 20:59

                        ou roi Manu 1 est un malade

                        ou il subit les volontés de sa femme (ou chantage de Ben) car elle a un nouveau amant
                        et les mensonges de l’Élysée deviennent compréhensible

                        • Cenopewasa2 31 juillet 2018 21:36

                          Macron est évidement un phénomène planétaire !!! Donc. 


                          4 * 3.1415927 *( (6378137 + 6356752) / 2 ) ^ 3 / 3 = 1.08139441049E+21
                          4 * 3.1415927 = 12.5663708
                          6378137 + 6356752 = 12734889
                          12734889 / 2 = 6367444.5
                          6367444.5 ^ 3 = 2.58163894979E+20
                          12.5663708 * (2.58163894979E+20) = 3.24418323148E+21
                          3.24418323148E+21 / 3 = 1.08139441049E+21
                          rien * rien * ((m+m)/rien)³ / rien = m³

                          1 426 159 963.75 PU*AINS de mètres cubes.

                          Sachant que toute cette précision est complétement puis-ce-qu’il faudrait inclure l’épaisseur de l’atmosphère, qui est arbitraire. Fait ch*er. 



                          • lala rhetorique lala rhetorique 1er août 2018 10:24

                            Qui au gouvernement, a eu l’idée d’aller chercher un grand-frère des cités pour protéger le Président ? franchement, perso, si je me choisissais un garde du corps, je prendrais plutôt un « sang froid » et au lieu de l’inviter dans le lit conjugal, je le ferais dormir sur le paillasson, histoire de bien le dresser à m’obéir ! Non mais, c’est qui qui commande ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Méchant Réac

Méchant Réac
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès