• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bientôt des cérémonies de naturalisation pour tous... ou presque

Bientôt des cérémonies de naturalisation pour tous... ou presque

Un nouveau rapport ministériel préconise l’organisation de cérémonies officielles systématiques lors des naturalisations. Un concept qui, pour être attrayant, pourrait bien laisser une partie du public en marge de la naturalisation...

La ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la parité, Catherine Vautrin, a présenté le 19 avril dernier un rapport rédigé par ses services et visant à instaurer des cérémonies obligatoires lors des naturalisations. Ces cérémonies inspirées du modèle anglo-saxon permettraient de souhaiter la bienvenue avec plus de décorum aux nouveaux citoyens. En effet, après des années de démarches administratives et de dossiers en tous genres, la plupart des 135 000 personnes naturalisées en 2005 n’ont pas eu droit au moindre égard le jour de leur accession à la nationalité française. L’organisation d’une cérémonie pourrait transformer ce banal acte administratif en journée d’introduction aux valeurs de la République. La cérémonie comporterait un discours du préfet, puis une petite allocution de la part de chaque naturalisé pour partager son parcours avec l’assemblée, et enfin un pot de fraternité républicaine. On prévoit aussi de distribuer des livrets sur les valeurs républicaines aux nouveaux Français.

Cette proposition de loi aux allures banales et légères cache cependant des motivations plus sérieuses : depuis la vague de violences urbaines, le questionnement sur les valeurs républicaines et leur intériorisation par la population immigrée reste entier. La finalité de cette cérémonie serait de rappeler aux nouveaux citoyens leurs droits et devoirs, les grandes valeurs républicaines- liberté, égalité, fraternité- ainsi que la laïcité. La cérémonie serait précédée par une examen de connaissances civiques ; condition sine qua non à la naturalisation.

Jusque-là rien de bien méchant, sauf que les règles en vigueur dans ces cérémonies soulèvent quelques interrogations. En effet, des cérémonies de naturalisation ont déjà lieu un peu partout en France, organisées par des maires ou des préfets. Pour l’instant, elles n’ont pas de cadre juridique précis, et cette absence de réglementation a parfois abouti à des abus. Ainsi en décembre 2004, cinq femmes voilées venues retirer leur décret de naturalisation ou accompagner des amis se sont vu refuser l’entrée de la salle officielle de la préfecture de Bobigny. Alors que le port de signes religieux ostentatoires n’est interdit que dans les établissements scolaires et pour les fonctionnaires, ces femmes ont eu à choisir entre retirer leur voile ou attendre la fin de la cérémonie à la porte, entourées d’une dizaine d’agents de sécurité, pour obtenir leur décret.

Le MRAP a aussitôt dénoncé ce comportement comme un acte de discrimination raciale et sexiste, mais que faire si cette pratique faisait partie de la proposition de loi sur les cérémonies de naturalisation ? Alors que la cérémonie pourrait devenir obligatoire pour quiconque veut accéder à la nationalité française, les aspirants citoyens devraient choisir entre leurs croyances religieuses et leur naturalisation. Le nouvel « immigré choisi » sera-t-il forcé de renier ses origines et sa culture maternelle pour devenir Français ? Au cabinet de la ministre, on affirmait pourtant que la cérémonie de naturalisation illustrerait « la diversité de la République autant que l’unité de ses valeurs ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Mathieu2 Mathieu2 26 avril 2006 11:24

    Un séance de Marseillaise est également au programme : « Quoi ces cohortes étrangères feraient la loi dans nos foyers ? ».

    J’imagine l’ambiance : des « encore-étrangers-presque-français » obligés de faire allégeance au chauvinisme français en chantant ça, donc en reniant leurs ancêtres, leurs familles, ce qu’ils étaient, pendant que des femmes voilées à la porte les entendent et prennent ça en pleine figure.

    La France est en pleine crispation identitaire. Vaut mieux en rire.


    • (---.---.218.21) 26 avril 2006 13:15

      « La France est en pleine crispation identitaire. Vaut mieux en rire. »

      Parole d’identitaire breton ! *mdr*


      • (---.---.169.110) 26 avril 2006 13:28

        Non, il ne faudrait pas en rire. Je trouve cette démarche très positive. Contrôler que des citoyens français parlent français, ça me paraît un minimum sans renier ses origines ou sa culture. S’assurer que des citoyens français comprennent bien les règles de la République et en saisissent complètement les droits et les devoirs, ça me semble aller dans le bon sens. Quant à la question du refus du port du voile, on peut y voir un acte raciste et intolérant. On peut également voir le voile comme le symbole d’une religion qui bafoue les femmes. C’est un débat qui reste ouvert.


        • Mathieu2 Mathieu2 26 avril 2006 13:55

          « Je trouve cette démarche très positive. Contrôler que des citoyens français parlent français, ça me paraît un minimum sans renier ses origines ou sa culture. S’assurer que des citoyens français comprennent bien les règles de la République et en saisissent complètement les droits et les devoirs, ça me paraît aller dans le bon sens. »

          D’accord avec ça sur le principe, sauf le passage « sans renier ses origines ou sa culture ». La France ne tolère aucune autre culture ou langue que les siennes sur ses territoires, si les ex-étrangers qu’ils étaient ne le savent pas, les nouveaux français qu’ils sont vont s’en apercevoir. Même chose quasiment pour les religions, que l’état « tolère » juste.

          Mais ce qui est critiquable dans ses cérémonies, c’est :

          - les mensonges sur l’Histoire qui vont y être déclarés,
          - la Marseillaise, un chant qui appelle à trucider les étrangers,
          - un côté « show » avec des stars du monde politique, médiatique, sportif ou du show-biz qui vont venir signer des autographes, ou prêter leur image pour des vidéos de démonstration (Zidane, en phase déclarée de pré-retraite, est présenti !).

          On va tout faire, y compris le plus ridicule, y compris le plus excessif, pour faire de ces étrangers des supers-Français, plus jacobins et plus intolérants que jamais. Des bons petits citoyens-soldats. La république est aux abois, il s’agit de compenser les millions de Français qui ont déjà quitté la république, et les millions d’autres qui risquent de la remettre en cause. On va leur demander une adhésion sans faille pour le modèle républicain français. A la limite, s’ils ne se montrent pas fanatiques de la France, ils seront accusés d’être de mauvais citoyens, des traîtres, des profiteurs, etc. Mais l’amour d’un pays, ça ne se commande pas. Eux voient surtout leur intérêt social à acquérir la citoyenneté, la Marseillaise ils ne l’aiment pas et ils s’en fichent pas mal, seule une petite minorité va faire plaisir au maître en devenant ses sectateurs. Ca ne va pas être marrant pour eux, je les plains.

          En imposant le préfet comme chef d’orchestre du show, et non pas le maire, qui sera désormais dans l’interdiction de faire ce genre de cérémonies, on montre bien qu’il s’agit avant tout d’une allégeance à l’état, pas de l’intégration dans une communauté de personnes représentés par un maire pourtant élu par eux. Ces cérémonies ne servent qu’à humilier les étrangers pour mieux les domestiquer.


        • un enseignant trentenaire (---.---.56.116) 27 avril 2006 10:52

          Excusez moi mais, dire que la France ne tolère aucune autre culture ou langue sur son territoire...

          J’ignore dans quel coin de France vous habitez ; mais en ce qui me concerne je suis près de Nanterre, j’y vois des gens y parler régulièrement l’arabe en alternance avec le français en plaine rue sans que d’éventuelles patrouilles de police leur sautent dessus, au bord de la seine à coté du jardin des plantes il y a un « Institut du monde arabe » et une « Grande mosquée », Paris a aussi son « quartier chinois » et cela ne choque pas outre mesure les autorités, on n’y voit pas non plus de forces de police faire des rafles pour non respect de la culture française. Je ne parle même pas des expositions d’oeuvres d’art venues d’Asie, d’Afrique ou d’Amerique du Sud, le Louvre est rempli de départements consacrés à des oeuvres d’art ou des découvertes archéologiques venant de culture et de lieux parfois fort éloignés de l’héxagone. Je rencontre souvent le cas d’élèves qui sont les seuls a parler le français dans leur famille, les asiatiques particulièrement, étant donné qu’à la maison on parle le chinois, le vietnamien ou le coréen, ces familles ne me donnent pas le sentiment d’être persécutées. Et la culture française qu’est ce que c’est sinon un mélange d’influences diverses venues des 4 coins de l’Europe et ce depuis des siècles ! Si on doit faire remonter à Clovis et aux Francs la « naissance d’une identité » ou d’une culture française propre, déjà c’est perdu. Le royaume de Clovis était un joyeux mélange de culture germanique, gallo-romaine et d’influences chrétiennes et ce jusque dans l’artisanat ou la législation. Alors dire que la France ne tolère pas les autres langues ou cultures sur son territoire cela me paraît très très éxagéré. Que nous soyons « Cocorico ! » c’est vrai, que nous ayons un peu tendance à nous croire apte à donner des leçons au monde c’est vrai aussi et qu’il faille savoir parler, lire et écrire le français pour vivre en France cela me paraît tout à fait normal. Au Canada il me semble à moins que cela soit au Quebec, cette obligation existe depuis un moment déjà et non seulment cela ne choque personne mais en plus l’Etat offre des stages gratuits de langue aux nouveaux immigrants ! Alors cessons je vous pris de noircir , ici à tort, le portrait d’une France qui n’est déjà pas très reluisant en ce moment.


        • Mathieu2 Mathieu2 3 mai 2006 01:46

          « qu’il faille savoir parler, lire et écrire le français pour vivre en France cela me paraît tout à fait normal. Au Canada il me semble à moins que cela soit au Quebec, cette obligation existe depuis un moment déjà et non seulment cela ne choque personne mais en plus l’Etat offre des stages gratuits de langue aux nouveaux immigrants ! »

          Cher enseignant trentenaire, vous avez tout à fait raison ! Vos propos sont marqués du bon sens, et je les partage tout à fait, croyez-le bien. Je suppose donc que vous ne voyez pas d’inconvénient à ce que ces beaux principes soient appliqués non pas au seul français, mais à toutes les langues sur leur territoire historique. Après tout il y a d’autres langues que le français dans le monde. Ainsi l’anglais a droit de cité en Angleterre, l’espagnol en Espagne, le français au Québec et le breton en Bretagne. Ces langues ont toute légitimité pour être non seulement librement parlée dans la rue et dans les médias, mais aussi enseignée aux nouveaux arrivants. Comme vous dites c’est un minimum.

          Voyez-vous, le problème avec la France, c’est qu’elle est toujours la première à énoncer les beaux principes des droits humains universels, en particulier des droits des minorités qui en sont une composante (des minorités toujours francophones comme c’est bizarre !), de la tolérance et du respect de la diversité culturelle. Et le problème, c’est que c’est aussi l’état qui, au milieu des démocraties, ne les respecte pas. Ainsi l’ANPE d’IdF édite des documents officiels en arabe à destination des demandeurs d’emploi arabophones. Ainsi la communauté chinoise de Paris a ses Mac Do en mandarin. Ainsi le conseil général des Cotes d’Armor met-il en place sans que personne ne le lui demande un service d’aide anglophone pour les Anglais qui s’installent dans le n°22. Mais quand Diwan souhaite mettre une pauvre petite annonce bilingue pour un enseignant britophone dans une ANPE locale de Brest, il se voit opposé un refus foudroyant. Quand on veut avoir des télés, des radios, des magasins, des services publics, des Mac Dos dans notre langue, la France inscrit que c’est interdit dans sa constitution afin que ce soit impossible à mettre en place. Quand on veut tout simplement transmettre notre langue, la langue de nos ancêtres que nos enfants sont fiers d’apprendre et d’utiliser, les services de l’état français mettent mille bâtons dans nos roues.

          Alors quand vous me parlez des familles qui parlent chinois ou coréens, excusez-moi mais vous me faite sourire. En deux générations ces personnes ne parleront plus coréens mais français, et elles seront de culture française. Où est la diversité culturelle dont vous vous gargarisez ?

          La France a refusé de ratifier UN SEUL texte international de reconnaissance effective de la diversité culturelle sur ses territoires (textes, chartes, conventions, délarations de l’ONU, l’UNESCO, le Conseil de l’Europe, l’UE, etc), contrairement à toutes les démocraties du monde, en particulier tous les pays d’Europe, sauf la Grèce, qui en est encore à assimiler des Macédoniens, (et la Turquie en tant que membre du Conseil de l’Europe, qui persécute les Kurdes). Belles références en vérité ! Qui se ressemble s’assemble selon un dicton populaire.

          De mémoire les Anglais respectent le gallois, le gaélique d’Ecosse, etc. Les Espagnols respectent le galicien, le basque, le catalan, etc. Les Italiens respectent le sarde, différentes langues du nord, etc. Les Allemands, les Néelandais, les Danois respectent le frison, etc. Les Finlandais respectent le suédois. Les Suédois respectent le lapon, je ne vous parlent pas des Suisses... bref n’importe quelle démocratie respectent ses minorités historiques et n’essayent pas stupidement de les assimiler comme au XIXè siècle. Tous sauf la France, seul état centralisé d’Europe, complètement empêtré dans son obsession d’assimiler tout le monde, et surtout ceux qui n’ont rien demandé.

          Alors quand vous me parlez de musées d’art asiatique et de gens qui parlent arabe dans la rue, vous me faites sourire. Ainsi quand on parle une autre langue que la français dans la rue, on n’est même pas arrêtés par les policiers français ? Dis-donc on en a de la chance ! Quelle belle preuve de tolérance, quel bel exemple d’ouverture d’esprit vous nous donnez, pauvres pécores ! Chapeaux bas, messieurs les Français ! Bon, heureusment que le ridicule ne tue pas. Et idem pour les musées : quoi ! des musées avec des oeuvres non françaises ? Mais quelle ouverture d’esprit, vraiment, un cas unique au monde à n’en point douter. Notez que Monsieur Galouzeau n’est même pas d’accord avec vous.

          Et quand la France projette de faire un show à la française avec Marseillaise (« qu’un sang impur abreuve nos sillons », « quoi ces cohortes étrangères feraient la loi dans nos foyers ! » etc), ça me fait sourire. Quand la France se targue de respecter la diversité culturelle, alors qu’elle ne respecte que la diversité culturelle de la culture française, et la diversité linguistique de la langue française, ça me fait sourire. Ou alors elle respecte la diversité culturelle, mais quand c’est loin de chez elles, par exemple ches les Inuits. Et là aussi ça me fait sourire. A l’étranger personne n’est vraiment dupe de cette hypocrisie. Seuls les Français se gargarisent de leur soit-disant tolérance et respect de la diversité culturelle. Ils sont surtout ridicules.


        • Moshe (---.---.232.22) 26 avril 2006 13:56

          Dans la pratique, vous vérifiez comment l’identité d’une femme voilée ? Je me souviens d une femme voilée qui était en train de déposer des pains de plastic dans un dépot de carburant de la Marine à Arzew.... Je me souviens aussi d un collègue qui a traversé Paris en Metro et bus déguisé en mouquère.... Certains étaient tétanisés....


          • RAMSAY (---.---.202.160) 29 avril 2006 16:02

            « pains de plastic à Arzew.. »

            Au secours ! On va bientôt avoir droit aux souvenirs du temps de l’OAS et des commandos delta. Epargnez-nous les histoires de corvée de bois, de gégène et de terrorisme sanglant.

            Comme quoi, derrière toute la vague xénophobe actuelle, la guerre d’Algérie n’est pas loin..


          • Daniel Milan (---.---.168.227) 3 mai 2006 16:09

            Je m’interroge au sujet de l’identité des individus qui postent des commentaires racistes sous le couvert de certains pseudos ?


          • (---.---.123.107) 3 mai 2006 16:54

            Ne t’interroge plus : l’individu le plus raciste qui poste des commentaires il s’appelle daniel milan !


          • Marsupilami (---.---.181.54) 26 avril 2006 16:06

            Ouaf !

            Je trouve cette initiative plutôt bonne dans le genre nunuche-purement symbolique-politiquement correcte. Mais elle devrait aussi s’appliquer à tous les « gaulois », histoire de voir s’ils sont susceptibles de faire de « bon Français ». On aurait de grosses surprises...

            Le vrai problème est ailleurs. Il s’agit de savoir concrètement si les nouveaux immigrants veulent vivre selon la charia ou selon les lois de la République laïque. Une crapule comme Tariq Ramadan s’exprime dans un français parfait et connaît très bien les lois républicaines. C’est quand même un dangereux islamiste, cérémonie ou pas...

            Houba houba !

            Houba houba !


            • (---.---.160.169) 26 avril 2006 23:47

              Très juste ! Ce sont des extrémistes masqués comme T. Ramadan qui donnent une si muvaise image de l’Islam qu’elle ne peut que susciter la répulsion...


            • (---.---.160.169) 26 avril 2006 23:51

              Aïe ! Je vais dire une horreur, mais l’intégration passe par une certaine forme d’assimilation. Je sais, à mort le raciste ! Je sais il n’y a rien de plus beau qu’une société multiculturelle...mon oeil ! Quand un nouveau venu veut m’imposer des valeurs diamétralement opposées au miennes, je sens ma liberté menacée...bizarre, hein ???


            • RAMSAY (---.---.173.162) 27 avril 2006 13:24

              « un nouveau venu qui veut m’imposer ses valeurs »

              Malheureusement, en ce qui me concerne, je crains beaucoup plus pour les valeurs de la Républiques certains nostalgiques des valeurs de Vichy que d’autres « nouveaux venus ».

              RAMSAY


            • DANIEL (---.---.217.240) 3 mai 2006 21:29

              C’est parce que les valeurs de Vichy vous imprégnent tellement que vous êtes incapable de saisir la réalité d’aujourd’hui. Le propre du vichyste c’est la bonne conscience et la haine de l’autre, celui qui ne pense pas comme vous. C’est pour ça que vous detestez la démocratie et stigmatisez l’ensemble de vos compatriotes. Décrispez vous, sortez de chez vous, et vous verrez le « français de souche » n’est pas si effrayant que ça , il est presque humain, et malgré son beret qui obere son champ de vision, il parvient à ne pas se ramasser tous les 3 pas.


            • albert (---.---.152.181) 26 avril 2006 23:27

              Sur le principe,c’est une bonne chose.Il faut plus de liens entre celui qui entre et ceux qui le recoivent ;et la langue,les connaissances du pays...sont autant d’éléments propices à une meilleure connaissance de la France.

              Mais sur le fond, çà ne va pas changer grand chose.Pour qu’il y ait échange,une envie de mieux connaitre l’Autre, il faut d’abord respecter l’autre dans sa différence. Or, la France fait reposer son modèle social sur l’assimilation et non l’intégration. Mais qui peut sincèrement renoncer à son identité,son passé,ses coutumes ? Beaucoup feront l’effort d’apprendre la langue...mais resteront à distance.

              La France a besoin de revoir son modèle de société qui est obsolète,mythique, fanstamagorique. La société française est multiculturelle,et il faudra bien un jour ou un autre qu’on accepte certaines réalités, même si celà outrepasse nos règles ancestrales : pas de voile,...

              Et pour finir,la France doit résoudre l’intolérance qui commence à grandir en France vis à vis de l’Islam, il n’ y a qu’ à voir les sondages sur le racisme, l’islamophobie...


              • RAMSAY (---.---.30.133) 28 avril 2006 13:26

                Je me souviens d’un dessin de Chaval (caricaturiste à Paris Match dans les années 50) qui représentait un personnage au garde à vous, une larme à l’oeil.

                La légende disait : CRETIN EMU PAR UN HYMNE NATIONAL.

                No comment.


                • (---.---.169.110) 28 avril 2006 13:48

                  Quand les voiles fleurissent, je sens également ma liberté menacée. Et non, ça n’est pas bizzare. Je ne suis ni réactionnaire, ni raciste, mais parfois je sens la laïcité en danger.


                  • Lalla Mennana (---.---.213.3) 28 avril 2006 13:58

                    En quoi une femme portant foulard dérange votre liberté et menace votre laïcité ? On croirait entendre un intégriste fondamentaliste islamiste s’offusquer de la poussée dans leurs pays musulmans d’affiches de femmes à demi-nues !


                  • (---.---.160.169) 28 avril 2006 14:14

                    Cela dérange la laïcité et la paix sociale parce que cela introduit la religion dans la vie publique, ce que nous ne désirons pas. Le foulard islamique n’est pas un objet neutre. Pour beaucoup de musulmans si tu portes « le » voile, t’es une fille convenable, si tu portes pas « le » voile, t’es une pute dont on peut pincer les fesses sans vergogne...

                    « Tu portes le voile, comme ça on voit que t’es une fille convenable. »

                    extrait d’une interview de Sam Touzani,réalisée par des lycéens

                    Sam Touzani

                    Humoriste Belge musulman....


                  • RAMSAY (---.---.30.133) 28 avril 2006 15:49

                    « A propos du voile et de l’attitude de certains maires.. »

                    Il est heureux que les religieuses catholiques ne se marient pas car, dans le cas contraire, elles pourraient être contraintes de se dévoiler le jour de la cérémonie par certains maires trop « zêlés ». Dans le cadre, bien sûr, de la lutte contre les mariages « blancs ».

                    A propos, qu’en pense les thuriféraires de la lutte contre l’oppression féminine. L’islam, de son côté, n’impose pas aux femmes une telle interdiction totale d’accès à la sexualité.

                    Libérons nos soeurs opprimées !


                  • RAMSAY (---.---.30.133) 28 avril 2006 15:59

                    A propos du voile et d’autres accessoires vestimentaires.

                    Je me souviens qu’en 2002, en même temps que le débat sur le voile et la rentrée scolaire, certains enseignants s’étaient aussi (c’étaient souvent les mêmes) engagés dans un combat contre les strings trop voyants que portaient les lycéennes (..ils n’avaient rien d’autres à regarder ?).

                    Ces deux polémiques allaient dans le même sens : la codification par des hommes du costumes féminin.

                    A cela certains rétorqueront : « .. mais les jeunes filles musulmanes sont contraintes par leurs pères et leurs frêres ». Je me souviendrai alors que les 2 jeunes filles les plus médiatisées à cette époque s’appelaient de leur nom de famille Levy, que leur père était juif et leur mère une catholique d’origine algérienne et qu’elles ne semblaient pas contraintes par leur environnement familial.

                    Comme quoi, tout n’est pas toujours si simple.


                  • Scipion (---.---.75.221) 3 mai 2006 06:44

                    Dites Ramsay, vous qu’avez pas inventé la poudre, vous écrivez

                    « certains enseignants s’étaient aussi (...) engagés dans un combat contre les strings trop voyants que portaient les lycéennes (..ils n’avaient rien d’autres à regarder ?) »,

                    mais, à votre avis, si ces poufiasses en herbe exhibent l’élastique de leur string et l’amorce de la raie de leur cul, ce serait pourquoi, si c’est pas pour qu’on les regarde ? Tout comme celles qui mettent des affutiaux qui leur moulent la moule (cameltoe) ?

                    Un souci de confort ? Une préoccupation esthétique ? Du pur suivisme grégaire ?

                    P.S. - Je crois que je commence à comprendre l’erreur que j’ai commise en débarquant ici, j’ai cru que l’expression écrite était plus favorable que l’expression orale, à la réflexion préalable. Et bien, ce n’est pas le cas du tout... Verbalement ou par écrit, c’est le même n’importe quoi qui pollue les discussions...


                  • RAMSAY (---.---.34.251) 3 mai 2006 15:47

                    @ Scipion..

                    Triste mentalité.. Vous êtes comme ces juges qui concluaient systématiquement les affaires de viol sur le fait que c’est la victime qui avait provoqué..

                    Il n’empêche que je trouve troublant le paradoxe que ces deux types de débats - le voile et le string - aient cohabité en même temps dans nos médias.

                    De même (une supposition) n’êtes vous pas à la fois pour la peine de mort et contre l’avortement ?

                    RAMSAY


                  • Daniel Milan (---.---.168.219) 28 avril 2006 13:51

                    Tout le monde ne peut pas porter des casquettes, des bonnets et des petits chapeaux sur la tête !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires