• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Big NS Brother

Big NS Brother

Deux internautes condamnés par la justice au mépris de la loi « informatique et libertés », hausse du prix du lait, TVA sociale, franchises brisant l’égalité d’accès pour tous à la santé..., ne croyez pas que tout cela ne soit pas lié, cela correspond au contraire à un plan parfaitement tracé.

Ce gouvernement ne comprend que la répression bête et aveugle, mais pas sans arrière-pensée... Comme sur les routes, le petit internaute qui télécharge quelques MP3 en subira les conséquences, comme les chômeurs eux aussi de plus en plus sanctionnés. Mais tout cela n’a rien d’aléatoire, et file au contraire à l’accomplissement d’un objectif parfaitement clair : une société précarisée, soumise et ultra contrôlée.

Société précarisée...

Malgré toute la propagande sur les chômeurs prétendument "assistés", et tout ce déploiement de force anti-chômeurs, les Assedic sont bien obligées de constater que seuls 2 % des chômeurs "abusent" du système, c’est-à-dire que 98 % sont de véritables demandeurs en recherche d’emploi. Un camouflet pour Sarkozy qui prétendait vouloir opposer la France qui se lève tôt à une autre supposée se lever tard...

Cependant le triplement des sanctions et la multiplication des radiations, surtout, a bien un autre but : truquer les chiffres du chômage. Cacher la vérité sur le sous-emploi en France, accentué par une précarité sociale grandissante, qui frappe maintenant jusque dans les classes moyennes. La CGT dénonçait justement dans un récent communiqué la situation dramatique de nombres de chômeurs radiés se retrouvant du jour au lendemain sans rien, et surtout sans autre raison qu’une "épuration statistique" des listings de l’ANPE, souvent de manière totalement injustifiée.

Qu’on ne croit pas pour autant que la raison ne soit que le simple trucage des chiffres du chômage. Le but est bien est au-delà, de provoquer une insécurité croissante chez ceux qui ont un emploi même précaire, doublée d’une culpabilisation massive des chômeurs qui seront bientôt contraints d’accepter tout et n’importe quoi, au mépris de leurs qualifications comme dans la région Rhône-Alpes qui a organisera cet été une opération visant à recruter plus de 800 saisonniers parmi les allocataires du RMI et les jeunes sans emploi pour faire les vendanges dans le vignoble du Beaujolais, au mépris de leur niveau de qualification, de diplôme et de formation. Le RSA (Revenu de solidarité active) proposé par Martin Hirsch (Haut Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté), en guise de "vitrine sociale" de la politique ultra libérale du gouvernement Fillon n’est rien d’autre que cela, et au profit bien évidemment des employeurs qui bénéficieront ainsi d’une main-d’oeuvre peu coûteuse et maléable à souhait.

... société soumise...

Car le but d’une société précarisée, c’est bien sûr d’introduire une société soumise. Par la peur du chômage, par la précarisation à outrance, par la fragilisation de la situation de chaque individu, chaque salarié. N’allons pas voir ailleurs les réformes réclamées à cor et à cri par le Médef, et bientôt accordées par le gouvernement Fillon sur un contrat de travail unique qui fusionnera CDI et CDD bien évidemment au profit de ce dernier ; de même le « toilettage » prévisible du Code du travail, tandis que le droit de grève est déjà habilement remis en cause. Le but est bien sûr une société où les droits des travailleurs, et leur possibilité de se défendre seraient anihilées par une restriction progressive de leur protection juridique d’une part, et de leur capacité à s’y opposer d’autre part.

La politique de privatisation massive des services publics, au profit de sociétés privées sans foi ni loi tel SFR, Club-Internet ou Téléperformances qui écrasent leurs salariés au mépris du droit social, n’ayant évidemment pas d’autre but que défaire la puissance d’action des syndicats qui subsiste encore chez les fonctionnaires dont le nombre est appelé à se réduire comme une peau de chagrin. Hier France Telecom, aujourd’hui EDF-GDF, demain la SNCF, tout passera dans le mixeur de la déréglementation, y compris les salariés, poussés au suicide de voies sans issue en impasses... On le voit partout, de Renault à PSA, d’EDF à France Telecom, jamais nous n’avions connu un tel phénomène en France de suicides en série sous la pression de patrons sans scrupule au nom de la productivité...

Et au-delà des salariés, ce sont tous les Français qui sont visés par le rouleau compresseur sarko-libéral : une société précarisée, soumise, c’est contenir la grogne sur le prix du lait, contraindre les Français à la résignation sur la TVA sociale, les franchises qui vont casser le principe qu’on croyait encore hier inaliénable de l’égalité d’accès pour tous à la santé, la dégradation des conditions de travail et de vie, la baisse généralisée du niveau de vie pour la plupart des ménages modestes et les classes moyennes.

Et pour parvenir à cette soumission du peuple, il faut un moyen, le contrôle politique des medias et des moyens de communication, dont un particulièrement qui échappe (pour l’instant encore) au pouvoir sarkozyste : internet. Nicolas Sarkozy en a compris l’importance au lendemain de l’échec sur le référendum quand la campagne du « non » presque exclusivement relayée sur la toile a balayé celle du « oui » soutenue pourtant massivement par les télés et la presse. Et comme pour tuer son chien, il lui faut bien lui diagnostiquer la rage, la « lutte contre le piratage et pour la protection des droits d’auteur » est soudainement devenu le « dada » de notre président. Le but : contrôler internet derrière l’alibi des droits d’auteur de Doc Gyneco et de Johnny.

... société ultra contrôlée.

Car pour parvenir à imposer sa politique anti-sociale, le gouvernement élu en agitant le spectre de la peur et du désordre civil sur des tons sécuritaires, ne peut évidemment en rester là. Il doit étouffer la pensée critique, en imposant une omerta médiatico-idéologique sur le pays. Le contrôle des média lui est acquis par la main-mise des puissants amis de Nicolas Sarkozy - Arnaud, Bolloré, Lagardère, Bouygues et Pinault notamment - sur la presse et la télévision. Mais reste un « monde » incontrôlé, celui d’internet. Pas de problème, sa prise de contrôle est parfaitement organisée et sera effective en quelques mois à peine.

Soyons clairs, on sait très bien que derrière les MP3, c’est la main-mise économique du web que l’on veut imposer au profit des grands groupes de l’industrie du loisir - du puissant Microsoft dont le patron Bill Gates est aussi un « ami » de Sarkozy, et dont l’empire est menacé par l’émergence des logiciels libres -, aux "majors" du disque et autres Vivendi, dont la Sacem et les lobbies du "droit d’auteur" ne sont que les marionnettes. Johnny Halliday, qui s’est lancé avec frénésie dans l’immobilier et la restauration à Los Angeles, alors qu’il pleurait sur le "piratage informatique" il y a quelques mois, fait cet été la brillante démonstration de l’hypocrisie de la propagande gouvernementale qui voudrait nous faire croire que les droits d’auteur sont menacés.

Cela est bien évidemment faux, et la démonstration est simple : dans les années 80, aurait-on imaginé que l’on fasse la chasse à tous ceux qui copaient des cassettes audio et se les échangeaient dans les cours de collèges et de lycées, entre collègues de boulot, en famille ou entre amis ? Les MP3 d’aujourd’hui ne sont que la continuité des cassettes d’hier, avec d’ailleurs une dégradation de la qualité équivalente à celle de la cassette par rapport au vinyl, soit environ 20 % en crête réelle. Le MP3, comme tous les autres formats numériques d’ailleurs, WMA, ACC ou autres OGG, étant en fait issus de la compression du format réel pour obtenir une taille acceptable par rapport au format original. Ce format de données utilisant un système de compression partiellement destructif, il ne retransmet jamais intégralement le spectre des fréquences audio. Autrement dit compresser un fichier musical provenant d’un CD audio au format MP3 réduit bien évidemment la qualité (1)... Cela bien évidemment, les medias soumis aux grandes industries du loisir se garderont bien de vous le dire, et pour cause  !

Mais en vérité, Sarkozy et son gouvernement se moquent bien des MP3 et des droits d’auteurs. En revanche, ils sont soucieux des intérêts financiers des industries du loisir, car celles-ci sont souvent liés aux groupes des médias, dont l’instrumentalisation est nécessaire pour imposer au peuple la propagande gouvernementale au profit de sa politique.

Alors les MP3 sont devenus les jouets d’enjeux qui les dépassent bien largement. Comme si la cassette audio et les walkmans de nos années 80 étaient devenues à l’époque les clés d’une propagande d’Etat, dont le but n’est en fait rien d’autre que le contrôle de l’expression politique en France, et le prétexte justifiant la main-mise des grands patrons des médias et du loisir sur le web, seul espace encore libre face à 95 % de la presse et 100 % de la télévision détenu par le conglomérat du pouvoir politique, médiatique et économique au profit de Nicolas Sarkozy.

Il faut dire que l’expérience amère du référendum de 2005 est passée par là. L’UMP a tiré les leçons de cette campagne du "non", qui, exclusivement relayée sur le web a tout de même permis au camps des « nonistes » de l’emporter largement contre des médias qui soutenaient le "oui" dans leur totalité, parfois même au mépris des règles démocratiques les plus élémentaires en tentant d’imposer tantôt la peur d’une victoire du « non », tantôt la diabolisation du camps du « non ». Cet échec a suscité bien des réflexions à l’UMP dans la commission consacrée aux médias et au web. Notamment celle qu’il fallait reprendre à tout prix le "contrôle" d’un internet jugé "hostile" aux thèses ultra libérales en général, et à celles de Nicolas Sarkozy en particulier.

Les lois DADVI et LCEN ne sont là que pour cela, rétablir le contrôle d’internet. Economique donc d’abord, en se rangeant fermement du côté des grands groupes de l’industrie du loisir, clé de ce contrôle, par l’adhésion inconditionnelle à leurs thèses sur le téléchargement de MP3. En assurant le contrôle économique d’internet, l’assurance de leurs profits financiers en développant la thèse d’un téléchargement « légal » (autrement dit « profitable » financièrement) face à « l’illégalisation » de l’échange de fichiers sur internet - comme si donc dans les années 80 on avait interdit et pénalisé l’échange de cassettes audio dans les cours d’école pour protéger la vente de disques dans les magasins), Nicolas Sarkozy espère bien évidemment être payé en retour d’une adhésion toute aussi inconditionnelle à sa propagande d’Etat pour manipuler l’opinion publique au profit de sa politique anti-sociale.

Les médias "officiels" détenus par Bouygues, Lagardère, Pinault, Arnaud et Bolloré notamment qui détiennent à eux cinq la presque totalité de la presse et de la télévision, tous ces gens étant par ailleurs proches de Sarkozy, on devine à quelle fin politique profite le contrôle économique d’internet.

Comme sous les années de plomb du gaullisme au giscardisme, où les radios pirates incarnaient une forme de résistance et de liberté, le MP3 est donc devenu le symbole d’une résistance tout aussi démocratique face au contrôle des empires industriels, économiques et politiques du totalitarisme sarkozyste qui voudrait imposer une société d’injustice sociale, d’inégalités croissantes et d’écrasement des masses populaires au profit d’une élite ultra libérale fin prête à renvoyer la légalisation sociale et les droits du peuple au XIXe siècle.

  1. voir explication sur le format MP3  : http://fr.wikipedia.org/wiki/MP3

Liens pour aller plus loin

    Qui veut nous "contrôler", qui est "Big Brother" ?

Les 500 plus grandes fortunes professionnelles pèsent 15 % du PIB français.

    Qui veut réduire les chômeurs au silence et à la précarité extrême ?

Les sanctions contre les chômeurs ont triplé en un an.

La CGT interpelle le gouvernement sur les radiations de chômeurs.

    Quels sont les moyens du contrôle économique et donc politique de Big Brother ?

Paris veut renforcer la lutte contre le téléchargement illégal.


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • cniko 8 août 2007 11:32

    Si je suis d’accord avec vous sur la main mise de sarko sur les médias et sur la précarisation du travail (mais l’article est confus en mélangeant ces deux problèmes), je ne vois pas en quoi le contrôle des MP3 va empêcher les blogs de les sites tels AVOX de continuer à diffuser leurs idées. Vous ne faites pas de lien évident entre loi DADVI et contrôle de l’Internet, outre le contrôle des échanges de fichiers.


    • cniko 8 août 2007 11:44

      Juste pour faire mon Lerma avant que celui-ci n’intervienne. smiley

      Sarkosy a été élu et bien élu par 53% des Français. Ils l’ont élu sur un programme qu’il applique et en le critiquant vous critiquer 53% des Français. Miterrand aussi contrôlait la presse alors regardez plutôt les erreurs du PS qui a coulé la France et laisse une situation catastrophique que Sarko doit bien réparer. Et il a le droit d’avoir les amis qu’ils veut. Si les gauchistes veulent tricher en téléchargeant, illégalement des MP3 et bien ils devront payer pour leurs crimes. Vous n’êtes qu’un affreux fontionnaire à la solde du PS et de la CGT et Sarko va vous remettre au pas pour vos idées anti démocratique et anti républicaines.

      Ca va Lerma, j’ai tout dit comme il faut ?

      @ L’auteur désolé, pour ce commentaire (fable) mais comme ça Lerma n’aura pas à le faire lui-même smiley


    • bruno lebeau bruno lebeau 8 août 2007 12:19

      Si les industries du loisir et des medias, notamment donc les Bouygues, Lagardère, Pinault, Arnaud et Bolloré contrôlent l’internet français, sachant que Sarkozy est aussi un partenaire « privilégié » de Bill Gate dont il a affirmé à plusieurs reprises partager les mêmes vues sur la politique des brevets logiciels (*) et la soi disant protection des droits d’auteur (c’est d’ailleurs un « ami » de Billou qui a invité notre président à Wolfeborro, par une étrange coïncidence à un moment où Microsoft cherche des alliés face à Bruxelles dans son bras de fer judiciaire sur la mise en cause de son monopole en Europe), quelle place croyez vous qu’il restera pour AgoraVox et autres espaces ou blogs citoyens, alors que la majorité n’a pas caché depuis plusieurs mois son intention de « réglementer » la production journalistique sur le web, en lançant des « labels » afin de distinguer journalisme professionnel de « l’expression citoyenne »...

      Or sur Agora Vox Pierre Jean Duvivier en parlait déjà le 8 février. Je cite : « On peut considèrer ce projet comme un cheval de Troie qui pourrait permettre d’imposer d’autres labels, comme le label presse souhaité par le ministre de la Culture, permettant d’imposer une censure de fait par un double mécanisme : en premier lieu il s’agirait de discréditer certains sites d’information au yeux des internautes en ne leur accordant pas le label, et en second lieu, de museler les responsables de ces sites en les menaçant de ne pas leur accorder, ou de leur retirer, ce label. Ce mécanisme pourrait très rapidement toucher les plates-formes de blogs. » (1)

      La ligue ODEBI, dont je ne partage pas toujours le jusqu’au boutisme évoquait aussi la façon, dont derrière le prétexte du téléchargement de MP3, c’est bien un contrôle politique qui se prépare par la main mise des industries du loisir et des medias sur l’internet (2). Cela a d’ailleurs déjà commencé, le 3 mars dernier lors du vote d’une loi de Nicolas Sarkozy sur ... la délinquance (!). La Ligue ODEBI avait dénoncé la manoeuvre (3)

      Et je ne partage pas toujours le « jusq’au boutisme » de la ligue Odebi, il me faut bien constater que la reprise en mains a bel et bien commencé. Sur le site d’Odebi (4) on constate la façon dont TF1 et France 5 vont poursuivre DailyMotion et YouTube pour leur faire retirer des reportages diffusés par l’émission « Arrêt sur images » dont Sarkozy a eu la peau presque sitôt son élection. Cette émission avait justement dénoncé bien des fois les tentatives de contrôle économique et politique de la télévision, des medias et de l’internet par les amis du président.

      On se souvient aussi comment l’internet avait diffusé ce que des journalistes de la presse écrite avaient été contraints de censurer par leurs patrons, Bolloré et Lagardère, notamment différentes affaires liées à Cécilia Sarkozy...

      Evidemment que Sarkozy et ses amis s’en moquent des MP3, la lutte contre le piratage n’est qu’un prétexte, comme la lutte contre le terrorisme d’ailleurs, pour mettre en cause des libertés individuelles et à travers elles la liberté d’opinion et d’expression.

      Le temps de la censure n’est plus si loin, on le constatera très vite maintenant...

      (*) A Microsoft le contrôle des machines, aux industries du loisir et des medias le contrôle de la pensée... (1)http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=18962 (2)http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=24281 (3)http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=10943 (4)http://www.odebi.org/new2/


    • cniko 8 août 2007 13:33

      Au vu de ces précisions, nous sommes effectivment en droit de nous inquiéter. Mais le mouvement a commencé il y a 6 ans (au moins)déjà lors de la vente de Vivendi Universal Publishing (2001 je crois) qui laissait déjà à l’époque la main mise des vendeurs de canon sur 100% des dictionnaires, la majorité des livres scolaires et des journaux et magasines. La télé, on le sait, est déjà berlusconisée que ce soit dans les JT, les magazines « d’information » ou dans les diverses émissions à la c..

      Pour ce qui est de l’indépendance d’Agoravox, je ne suis pas certain cependant que le label journaliste ou pas journaliste soit regardé par les gens qui sont aujourd’hui sur le site. Un problème se pose néanmoins et l’on voit bien que l’éthique journalistique a de plus en plus de mal à vivre dans notre société.


    • Iceman75 Iceman75 8 août 2007 12:07

      Article intéressant mais recellant pas mal de raccourcis. Je me garderai de mettre tous les suicides actuels sur le dos de la situation économique, mais il existe un réel mal être dans la société et qui s’exprime parfois dans les entreprises pour des raisons inhérentes ou non à celle ci.

      Concernant le MP3, format destructif il faut bien le rappeler, ou le Divx, tout aussi destructif pour l’image et surtout le son, ce n’est pas seulement la domination d’internet qui est en jeu mais la pluralité de la culture. Si l’on regarde les fichiers les plus téléchargés illégalement, ce sont ceux qui sont aussi les plus vendus. Et pour le reste, le consommateur est bien obligé d’acheter. Reste les bootlegs, resurgeances des cassettes de concert pirate de l’époque, que seul le net peut permettre d’avoir et qui ne font que populariser un artiste : aller à un concert est bien plus passionnant que de seulement l’écouter.

      Ce qui se trame c’est surtout cette méthode de masquer par d’habiles annonces les véritables enjeux de la politique. C’est l’utilisation à outrance de faits divers et de victimes pour masquer des lois, des achats et ventes.

      Et puis Lerma ou consorts, si Sarkozy a été élu à 53%, des dictateurs ont accédé au pouvoir en étant élu démocratiquement. Pour mémoire, un dénommé Hitler obtenait 30% au premier tour d’élection en 1932 avant qu’Hindenburg ne le nomme, sous la pression des difficultés du pays, chancelier en 33. Et tout ça grace à une propagande efficace. Loin de moi l’idée de voir en notre président un nouveau Hitler mais les méthodes de propagandes sont restées des leçons pour tous.


      • adam0509 adam0509 8 août 2007 12:21

        pour la 30 000éme fois :

        Moi ça me fais bien rire ceux qui téléchargent a donf’ tout et n’importe-quoi sans connaitre la loi DADVSI et tout ce qui touche aux DRMs. Idem pour ceux qui téléchargent et se tappent un salaire de malade...

        L’état UMP ne fais qu’exploiter la connerie des gens, c’est tout.

        Si les gens ne font pas la différence entre la gauche et la droite, et que du coup on se retrouve avec un mec de droite président, alors que le mec du centre avait toutes ses chances, et bien c’est leur problème...


        • bruno lebeau bruno lebeau 8 août 2007 12:26

          Le problème n’est pas le téléchargement des MP3, ce n’est pas l’objet du débat, car la lutte contre le P2P n’est qu’un prétexte pour justifier la main mise politique de Sarkozy et ses amis - les industries du loisir et des medias - pour contrôler politiquement l’internet.


          • pallas 8 août 2007 12:41

            La loi est la loi. Le piratage informatique dois etre sanctionné au meme titre qu’un vol classique avec prison et une forte amende. Les chanteurs n’ont pas a subir se genres d’agressions qui les penalisent, que sa soit le commerce de la musique et de films, il faut que le citoyen soit recadré pour la moindre deviance, deja il faut commencer par augmenter les sanctions, 6 mois de prison ferme sans remise de peine pour un vol de musiques et de films. S’il recidive avec la loi prolongement de peine, il sera condamné a perpetuité, nul n’est censer et ignoré la loi, c’est la liberté qui serai en danger en laissant faire ces malfrats.


            • Leekid 8 août 2007 12:52

              Pallas, toujours aussi stupide, va nous dire que télécharger un MP3 équivaut à voler une baguette chez le boulanger, sombre argument fallacieux qui avait été repris par le site de propagande gouvernementale (je me souviens plus du nom) qui se voulait être un lieu de débat (sic) sur la loi DADVSI. Evidemment, la portée politique de tout cela - et c’est le propos de l’article - passe à 15000 au dessus du cerveau étriqué de notre chef (on se demande comment) d’entreprise pallas.


            • Stéfan Stéfan 8 août 2007 13:06

              @Pallas : tu as lu l’article ? L’auteur ne porte aucun jugement sur le téléchargement illégal. Il explique juste que toutes les manoeuvres politico-médiatiques autour de ce thème servent à enclencher un mécanisme visant à assoir un contrôle plus généralisé d’internet. Ton commentaire est hors-sujet.


            • Leekid 8 août 2007 13:21

              @hirochirak : merci pour le complément d’information :) Concernant DADVSI, je rappelle qu’il y a un dossier sur Agoravox toujours consultable, dans lequel on peut trouver de nombreuses informations complémentaires à cet article, tout en se délectant des débats houleux qui les animent :)


            • cniko 8 août 2007 13:36

              Vaut mieux pour Pallas qu’on ne foute pas en tôle le citoyen à la moindre déviance (tiens ça me rappelle un certain régime des années 30 à 45...) parceque vu son orthographe il en prendrait pour plusieurs années !

              Pallas, qu’est ce qu’une déviance du citoyen ? Non mais faut en lire des conneries quand même...


            • Leekid 8 août 2007 13:36

              J’adore quand lerma nous balance en guise d’argument d’autorité un lien tf1/lci :) Tout est dit.


            • Leekid 8 août 2007 13:39

              @lerma : on reparlera de vos sondages que vous semblez tant affectionner dans quelques mois, quand les français auront débronzé :) Sarkozy est encore populaire parce que ses mesures n’ont pas encore manifesté d’impact dans le quotidien. Ca ne saurait tarder...patience.


            • Djanel 8 août 2007 15:17

              Effectivement, Pallas ressemble beaucoup au défunt NPM. On pourra de nouveau se marrer. Sans lui je commençais à m’ennuyer.


            • koton 8 août 2007 22:58

              pallas,ntm euh npm,lerma,calmos frédéric lyon meme combat....

              l’attaque des clones(georges lucas)d’ailleurs ils sont aux ordres de palpatine !!!!du coté obscur de la force ils sont !!!


            • koton 8 août 2007 23:06

              la lionesse-boileau ?


            • hirochirak 8 août 2007 13:13

              @ Leekid : le site en question etait lestelechargements.fr site de propagande honteuse pour nous vendre une DADVSI qui menace aussi les licences open source !

              Je trouve l’article très interessant, et même si mon coté paranoiaque est moins exacerbé, il ya des informations troublantes qui meritent reflexion

              Je tiens à revenir particulièrement sur la partie internet (qui ma foi est un sujet que je maitrise plutot pas mal)

              On est en train (d’ailleurs c’est déjà fait) de diaboliser le vilain petit gars qui télécharges illégalement. Ce qu’on ne dit pas (et malheureusement je n’ai pas les sources mais j’essaierais des que possible d’étayer mon propos) c’est que les plus gros téléchargeurs sont aussi les plus gros consommateurs de musiques et de films.

              Les majors n’arretent pas de pleurnicher en prétextant que leur vente diminue d’année en année mais elles n’ont jamais cherché d’autres moyens de distributions. On commence à voir émerger des sites de téléchargement de musiques légaux, soit mais qui ira acheté une musique 1€ dans un format compressés (en général 192 K, voir 128 K) alors qu’on peut avoir soit le cd original pour un prix équivalent (et dans ce cas plusieurs intermédiaires se sont gavés sur cette vente) ou télécharger illégalement les musiques recherchées dans un format moins compressés (pour avoir dans un passé assez lointain maintenant téléchargé de la musique, je prenais en général soin de prendre des fichiers compressés en 320 K).

              Sans compter que la musique achetés sur les plateformes payantes est en général verouillés et n’est compatible qu’avec certains lecteurs (malheureux sont les utilisateurs de linux comme moi, je pense qu’on ne pourra jamais ecouter des fichiers wma protégés ou des videos wmv protégés)

              Maintenant pour en revenir un peu aux majors qui se plaignent de vendre moins de cd, j’aimerais énoncer plusieurs constats.

              On est tous d’accord pour dire que le pouvoir d’achat des francais stagnent (voir baissent)

              On peut aussi ajouter que le secteur du jeux videos prend une place de plus en plus importante dans le budget des francais (ainsi que celui de la téléphonie mobile, du matériel High Tech ...) (le secteur du jeu videos, pese aujourd’hui plus que le secteur du cinema en terme d’argent)

              Maintenant, expliquez moi comment les francais font pour acheter autant de musiques qu’avant alors qu’ils depensent de plus en plus dans les jeux videos, dans leur telephone portable ...

              Voila tout ceci pour exprimer mon opinion sur la diabolisation d’internet et en particulier du téléchargement illégal. Et pour justifier le fait que pour moi la DADVSI, la LCEN ne sont que des moyens nouveaux pour limiter internet et controler de plus en plus les actes des francais dans un but purement mercantile.

              Après relecture mon post peut paraitre décousu et je ne justifie pas mes propos, je laisserai au curieux le soin d’aller chercher les informations que j’avancent car c’est un sujet qui me préocuppe et je ne pense pas avoir fait d’erreur.

              ps : désolé pour mon orthographe, mon maitre d’ecole etait un sadique et j’en garde des sequelles.

              Cordialement

              Hirochirak


              • tvargentine.com lerma 8 août 2007 13:33

                Décidement,le TSS à véritablement déstructuré les esprits.

                Nicolas Sarkozy n’a jamais dit que les chomeurs étaient des fainiants,il a dit qu’il n’est pas normal de laisser des gens sans travail.

                Un demandeur d’emploi aspire à trouver un emploi et non à devenir un assisté,mais vous semblez l’ignorer Monsieur le fonctionnaire smiley

                Vous dites « ..politique ultra libérale du gouvernement Fillon »

                Pour l’instant,il n’y a rien d’ultra-libérale dans ce gouvernement d’ouverture,mais une politique qui rassemble la majorité des français

                http://tf1.lci.fr/infos/france/politique/0,,3501450,00-popularite-nicolas-sarkozy-hausse-.html

                Mais,vous Monsieur le troskiste-fonctionnaire,vous semblez l’ignorer ? smiley

                Le reste de votre article semble à la limite de la parano et vous devriez demander l’exil à l’étranger si vous ne vous sentez pas bien en France.

                Selon un sondage Ipsos pour Le Point, 66% des Français se disent en juillet « très » ou « plutôt » favorables à l’action du chef de l’Etat, contre 61% en juin et 64% en mai.

                Et OUI ,vous avez bien VU 66% des français !

                Encore 5 ans comme cela,c’est un vrai paradis la France  smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                PS : en plus,il pleut tous les jours et vous ne pouvez pas aller à Paris-Plage en vélo !

                affreux affreux affreux..c’est la fote à Sarkosiiiii


                • Leekid 8 août 2007 13:40

                  J’adore quand lerma nous balance en guise d’argument d’autorité un lien tf1/lci :) Tout est dit.


                • Leekid 8 août 2007 13:41

                  @lerma : on reparlera de vos sondages que vous semblez tant affectionner dans quelques mois, quand les français auront débronzé :) Sarkozy est encore populaire parce que ses mesures n’ont pas encore manifesté d’impact dans le quotidien. Ca ne saurait tarder...patience.

                  (désolé pour le doublon, premier postage au mauvais endroit)


                • cniko 8 août 2007 13:42

                  @ Lerma

                  Vous êtes vous fait violé par une armée de fonctionnaire pour nourir une telle haine envers eux ? Pas un post sans « insulter » quelqu’un de fonctionnaire et louer Sa Majesté.

                  En plus j’avais déjà fait le post pour vous et sans m’être tromper sur les diverses insultes et bêtises que vous débitez sans cesse.


                • Leekid 8 août 2007 14:10

                  Lerma dit "Et OUI ,vous avez bien VU 66% des français !

                  Encore 5 ans comme cela,c’est un vrai paradis la France "

                  Tous les présidents fraîchement élus ont eu une forte cote de popularité. Chirac a commencé à 64% pour finir entre 16 et 30%. L’année n’aura pas le temps de se terminer que la cote de popularité de votre Dieu sera déjà sérieusement rognée et que vous ferez moins le fier avec vos sondages smiley A combien sera la cote de votre poulain quand seront entrées en vigueur la ’franchise’ médicale, la TVA ’sociale’ ? Pour l’instant, les français mangent des chouchous à Palavas-les-flots...l’état de grâce n’est que temporaire.

                  Ah oui, avant qu’il ne vous vienne à l’idée de m’affubler de vos traditionnelles étiquettes : pas fonctionnaire, pas gauchiste. Juste réaliste.


                • cniko 8 août 2007 14:20

                  Et Lerma lui même qui dit sur un autre post que les sondages sont orientés. Ce qui n’est pas forcément le cas de ses neurones qui eux semblent se balader sans but et sans orientation. Faudrait pas que les deux qui lui reste s’entrechoc il pourrait finir Staliniste !


                • seb18320 8 août 2007 14:41

                  Ben SARKOZY ne fait que des reculades actuellement... car il sait que la rentrée va être « mortelle » pour lui

                  1. Il avait promis de supprimer un poste de fonctionnaires sur 2 partant à la retraite. Résulat ce sera 1 sur 4 départs.

                  2. Le service minimum ne sera pas appliqué à l’éducation nationale.

                  3. Les franchises médicales pourront être prises en charge par les mutuelles et assureurs privés

                  4. Il n’y aura pas de contrat unique avant la saint glinglin

                  5. La tva sociale est mise de côté pour quelques mois voire années...

                  SARKO c’est une « couille molle » (quoique avec RACHIDA DATOI ???) smiley


                • cniko 8 août 2007 15:00

                  Et c’est tant mieux car plus il recule moins il nous enc...


                • Djanel 8 août 2007 17:41

                  Cher ! Mon très cher Lerma, il ne faut pas se fier au sondage de TF1 ou de LCI c’est la même boite.

                  Le sondage est truqué comme tous les sondages. Ils disent sur LCI que 66% des français sont favorables à la politique de Sarkozy. . Il y a une tricherie quelque part cher Lerma.

                  En effet aux élections présidentielles, Sarkozy a obtenu pour exagérer comme LCI le score pharaonique de 53 % et quelques brouettes. Dans les 53 % il faut retrancher les 16% des voix du front national les 8% du centre droit ayant voté Bayrou.

                  Donc selon la science que nous avons et parce que les sondages sont fiables surtout lorsqu’ils sont interprétés par l’ex-maçon Bouigue, nous pouvons affirmer avec certitude que 16 + 8 = 24, suivez bien le raisonnement, çà se complique car la science des sondages est toujours difficile. Des 53% obtenu par Sarkozy, si nous retranchons les 24% de l’addition sus présente nous obtenons le chiffre de 29% de sarkozistes ayant voté pour Sarko au deuxième tour. Or au premier tour Sarkozy avait obtenu 31%. Donc cette conclusion est bonne : 2% des électeurs de droite ont voté à gauche au second tour. Imparable, vous devez l’admettre.

                  Maintenant puisque LCI les compétents en parpaing disent que 66% des français sont favorables à la politique du Sarkomaniaque, ( attention : risque de prison pour insulte sur la voie publique envers le chef de l’état mais je dirais au juge pour éviter la prison que ce n’est que l’expression de mon opinion politique.) Cà veut dire quoi ? Que 13% des électeurs de gauche soutiennent la Sarkomania ambiante. Céty pabo sa. Et moi dans les sondages, je compte pour des prunes.


                • cniko 8 août 2007 18:01

                  @ Djanel

                  Pas certain que Lerma ait compris grand chose. De toute façon ça ne peut être que des propos de fonctionnaire à la solde du PS qu’à ruiner la France et que heureusement Sarko va remettre sur pieds smiley


                • netchou netchou 8 août 2007 21:31

                  NON,décidement lerma je crois que vous ne le faites pas exprés,je vous croyais un troll,en fait vous êtes un gland,un peucheure un mal b....,un pollueur,vous avez certainemant des problèmes psychologiques et peut-être qu’un viol par un ou plusieurs fonctionnaires vous a marqué à tout jamais.Trouvez-nous les noms de ces ignobles individus et la justice de Rachida vous la rendra(la justice),en attendant prenez bien vos cachetons.


                • netchou netchou 8 août 2007 22:13

                  L’information ne vise pas ,que je sache ,uniquement les gens biens instruits et à lort’hografe irréprochable ;Agoravox et l’internet en général sont le reflet de nous tous.S’il fallait écouter les commentaires de lecteurs de journaux « papier » dans les bistrots ou autres lieux conviviaux,la surprise serait au rendez-vous,à coup sûr.C’est pratiquement de notoriété publique que le gouvernement actuel veut tout simplement museler et mener comme il lui semble les informations diffusées dans TOUT les médias,c’est tellement GROS,que la plupart des citoyens prennent cela comme un acquis.Et puis on nous régale autrement mieux avec les séries américaines et les télé raie-alitées ou autre pipaul/papier magazine ou on risque même d’y voir l’élite de notre gouvernement. Alors,tant que c’est encore possible et avec le courage qui devrait être de mise de la part d ’amoureux de la liberté que nous sommes ,j’ose pour nous tous provoquer notre président de la république : « hé,ho,ça va pas ! » .Voilà,et bonsoir à monsieur big brother !


                • La mouche du coche La mouche du coche 8 août 2007 14:58

                  Ils sont fous de faire pleuvoir comme ça en ce moment. smiley


                  • cniko 8 août 2007 17:11

                    Sauf que pour l’histoire du non, nombre de votants n’ont pas répondu à la question posée mais ont choisi leur bulletin en fonction de qui posait la question...

                    Pour au final avoir quelque chose de pire mais sans le nom !


                  • bozz bozz 8 août 2007 17:19

                    c’est bien ça, les gens sont donc des cons qui ne savent pas lire et répondent uniquement en fonction de qui est au pouvoir, mais bien sûr, quel mépris pour la démocratie !!


                  • cniko 8 août 2007 17:31

                    ben oui, les gens sont des cons !

                    Suffit de voir les motivations de ceux qui ont voté non

                    http://www.tns-sofres.com/etudes/pol/290505_referendum_r.htm

                    1ère raison : Ce Traité va aggraver le chômage en France 2nde raison : Je veux exprimer mon ras le bol vis-à-vis de la situation actuelle

                    CQFD

                    Sans compter le nombre de personnes qui ont voter sans même prendre la peine d’essayer de lire le traité !


                  • Djanel 8 août 2007 17:58

                    Oni ko t’as dit çà :

                    « Sauf que pour l’histoire du non, nombre de votants n’ont pas répondu à la question posée mais ont choisi leur bulletin en fonction de qui posait la question... »

                    T’es moins con que la moyenne toi. Oui parce que devant ton clavier, tu peux agresser n’importe qui. Mais dans la réalité tu fermes ta gueule pour ne pas en prendre une sur la tronche. C’est çà ton courage.


                  • cniko 8 août 2007 18:06

                    @ Djanel

                    Mon courage je peux aussi te le démontrer en tête à tête si tu y tiens. Pas de souci, pour retrouner à l’âge de pierre si tu préfères un coup de tête à une discussion.

                    Essayes d’étayer d’abord un peu ton propos puisque je t’aurai agresser.


                  • chefdedieu 8 août 2007 15:17

                    Lorsque l’on se rendra compte que ce que l’on nous montre ou l’on nous dit n’est pas forcement verité (vérité car c’est la majorité qui l’as dit ou décidé) peut-etre serons nous a même de pouvoir trouver des solutions aux veritable problème qui se posent à nous.


                    • m148 m148 8 août 2007 15:21

                      Très bon article sur la réalité actuelle des médias, et la façon dont notre président applique les consignes du NWO.

                      Dorénavant dès que l’on traite du Net dans les médias, c’est pour le diaboliser, montre à quel point c’est un endroit dangereux...

                      @lerma : Vos commentaires sont affligeants. Votre propos est caricatural, binaire et sans intérêt : Je me vois donc dans l’obligation de vous noter négativement.


                      • jako jako 8 août 2007 16:02

                        dans le monde diplomatique il y a plusieurs pages sur Chomski qui traitent un peu de ce sujet aussi


                        • Lapinator Lapinator 8 août 2007 16:30

                          Je voudrais apporté les éléments de réflections pour bien faire le rapprochement entre la lute contre le « piratage » et le contrôle de l’internet qui n’est pas évidents à 1ere vue

                          je vais faire ma démonstration avec la musique, mais elle est valable pour les autres formats que l’on copie sur internet ( vidéo, images, articles, ...)

                          On fait déjà à l’origine une terrible erreur _ON NE COPIE PAS LA MUSIQUE SUR INTERNET_, c’est un raccourcie trompeur, on copie ce qui la caractérise, en un mot l’information musicale ( et l’information vidéo musicale pour la vidéo ).

                          Cette information est présente dans nos système informatique ( informatique = INFORMation + automATIQUE ), sous la forme l’octets[1]. Plus on à d’information plus le fichier[2] est volumineux, une musique de 5mn contient plus d’information musicale qu’une musique de 1mn, sa se traduit par un fichier plus lourds. Le tout faisant partie des NTIC ( Nouvelle Technologie d’INFORMATION et de communication ), et se transmet via les autoroutes de l’information ( aka internet ).

                          On a donc bien à faire avec de l’information, mais faut aussi comprendre que l’information à ses propres caractéristiques.

                          c’est la seul chose que l’on peut donnée tout en la gardant à la fois[3]. mais surtout on peut l’avoir sous différentes formes, pour l’information musicale on peut l’avoir en WAV, MP3, Ogg, Flac ... Comme un Mot (un mot est une information) peut être prononcé en français, anglais, allemand, japonais ... ( et les 5000 autres langues que compose notre planète ).

                          A l’image d’un résumé, une musique en MP3 encodé en 32kz, contiendra moins d’information musicale qu’une musique encodé en 196kz, ça se traduira par une perte qualité sonore, mais par un gain de place en octet.

                          On peut encapsulé l’information dans d’autres fichier (une musique dans un flash, une vidéo dans un .doc ...) un peut à l’image de dossier. Donc tous fichiers est susceptible de transmettre une musique non autorisé.

                          Autre point important, c’est que l’information, on peut la rendre illisible pour des tiers avec les outils de cryptographie[4], et ce domaine ne date pas de l’arrivée de l’informatique, mais l’informatique à fait explosé le domaine.

                          Et je ne parle pas encore de tout ce que l’on peut faire avec l’information comme la stéganographie, signature numérique, découpage/recollage, redondances, checksum ...

                          Tous sa pour dire que si on veut interdire simplement qu’une seule musique puisse se baladé sur internet, on est obliger de regardé tous les documents qui transitent sur internet parce que chaque fichier peut très bien inclure cette musique.

                          Après que ce superbe outils soit détourné pour des objectifs inavouables n’est qu’une question de temps.

                          Donc oui, la lute contre la piraterie est un prétexte, parce que les outils nécessaires pour arrivé à cette objectif vont bien au delà de l’objectif initial.

                          [1] http://fr.wikipedia.org/wiki/Octet

                          [2] http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier_%28informatique%29

                          [3] C’est d’ailleurs parce qu’on à de l’information et non pas un objet que la comparaison entre copier une musique et volé une baguette de pain ne tien absolument pas la route, autan comparé une loutre avec un avion. Autre point, la notion de « dual » et « non dual », que l’on donne pour « objet » musical, c’est refusé de voir que la musique est information et non pas objet.

                          [4]http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_cryptographie#Dans_l.27Antiquit.C3.A9

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès