• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > C’est pas ma faute : développez vos compétences

C’est pas ma faute : développez vos compétences

J'ai signalé à B. Gensane qui écrivait récemment : « Une publicité très choquante passe régulièrement sur nos antennes télévisées.... Des personnes âgées répondent toutes la même chose à une question qui n’est pas posée dans le champ : "C’est pas ma faute". Nerveux, le montage fait croire que ces personnes sont interrogées au débotté, comme si elles étaient surprises dans la vraie vie. Ce qui crée un puissant effet de réel alors que nous avons affaire à des acteurs professionnels, etc. » 

- Avez-vous vu celle de « sengager.f »« qui est passée ce soir sur je ne sais plus quelle chaîne ?

Dans un premier mouvement j'ai dit à B. Gensane :

Deux plans séquences qui font d’abord croire qu’il s’agit de games warriors : des espèces de robots hérissés d’antennes et autres bazars, les FM menaçants, se déploient dans un paysage de type africain. Doublés chacun d'une phrase lapidaire.

La seule que j'ai retenue, qui accompagne le premier plan est stupéfiante  : « DÉVELOPPEZ VOS COMPÉTENCES ». La deuxième ne l'est sans doute pas moins mais, tout à ma surprise, je ne l'ai pas notée.

En d’autres temps, ce genre de pub était accompagné d’images montrant qu’à l’armée on apprenait un métier : soudeur, ajusteur, dépanneur télé... que sais-je ?

Aujourd’hui la compétence est sans doute de savoir ratisser en terre inhospitalière..

Puis, je me suis trouvé bien dupé par cette production et me suis ravisé, en invoquant mon esprit de l'escalier.

Alors voici ma thèse :
  
Les agents recruteurs de l'Armée visent dans ce clip un public supposé abruti de jeux vidéos.

C’est donc délibérément qu’ils s’adressent ainsi à lui en singeant les clips publicitaires de ces produits, et non par une simple recherche d’esthétisme qui n’est au fond choquante que pour ceux qui, comme moi, ne sont pas directement concernés.
 
La métaphore visuelle se trouve donc doublée par celle du : « Développez vos compétences », ce qu'il ne faut pas entendre au premier degré, comme je l'avais d'abord fait, c'est-à-dire pour atteindre une utilité sociale, ou apprendre un métier ; mais bien plutôt comme on progresse dans la manipulation des manettes des consoles nintendo ou playstation, où l’on atteint effectivement la « compétence ».

Ces petits malins pensent ainsi pouvoir faire croire aux pauvres bougres qu’ils cherchent à appâter que l’armée les invite à entrer dans le virtuel dont ils sont censés être hantés.

Ce qui renvoie en fait à l’Ancien régime :
 « Quant a l’autre système de recrutement concernant les soldats de fortune, il est assuré par des sergents recruteurs, véritables bateleurs de foires, qui ne reculent devant aucun expédient pour attirer des jeunes gens en mal d’aventure, souvent poussés par la précarité, la misère de leurs conditions de vie. Ces soldats de fortune se recrutent souvent les jours de fêtes, de foires, dans certains cabarets et tavernes, alléchés par des promesses mensongères. »
 (- RECRUTEMENT MILITAIRE A ROUZEDE AU 18ème SIECLE -) Par Mme Fils Dumas-Delage.
  
Ajoutons qu’on les faisait même boire pour leur extorquer leur signature : avec leur gueule de bois, ils découvraient qu’ils s’étaient engagés. On le voit peut-être dans Fanfan la tulipe, me semble-t-il ?

Ce qui a changé c’est simplement que l’ivresse souhaitée est ici est celle de la simulation dans les jeux de guerre vidéos.

Et à la réflexion, la première interprétation méritait quand même d'être maintenue car le message est d'une ambiguïté voulue, même si la violence réelle qu'il reflète et celle qu'il impose à l'esprit en sont absolument dépourvues.

Une question en conclusion : lesquels sont les plus abrutis dans cette campagne de recrutement, ceux qui la reçoivent ou ceux qui la font ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Dwaabala Dwaabala 17 mai 2014 11:22

    Billet écrit nuitamment, d’où coquilles.
    Lire au début « sengager.fr » et à la fin : « l’ivresse souhaitée ici est celle... »
    Merci à Agoravox et aux lecteurs qui m’ont permis en le rédigeant de comprendre le clip, ce que tout seul je n’aurais pu faire.


    • prolog 18 mai 2014 09:16

      sengager.fr ... je connaissais pas, le site est beau, ca donnerait presque envie. Y a même un laius sur « votre enfant s’engage ».
      Et puis « compétences » renvoie directement au vocabulaire des RPG, la référence aux jeux vidéos est très nette.
      Belle campagne de comm, je suis fier que mes impôts aient pu contribuer à ca, j’ai hâte de retourner bosser du coup :).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès