• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cachez ce sein que je ne saurais voir

Cachez ce sein que je ne saurais voir

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir, par de pareils objets les âmes sont blessées. » C'est ainsi que chez Molière, que Tartuffe, comble de l'hypocrite, s'adresse à Dorine. Rien de tel à prévoir chez La Fontaine.

Cette phrase est toujours d’actualité dans notre monde où la dérive autocratique est de plus en plus de mise.

Je ne vais pas chercher loin des exemples ; ils sont légion : entre les provax, les antivax, les politiques mâtinés à l’esprit vide de l’ENA, les petits chefs de tout poil, les apprentis sorciers du commentaire télévisuel sur tous les sujets y compris ceux qu’ils ne maîtrisent pas (covid-19, par exemple, en commençant par : « Je ne suis pas médecin, mais… »), etc, etc, la liste est longue.

Un sujet qui m’a frappé concerne encore une fois la Turquie de Recep Tayyip Erdogan. Je lisais dans Le Monde (contrôlé par Daniel Kretinsky, milliardaire Thèque) que pour répondre à la hausse des prix dans son pays, Erdogan a limogé le chef de l’agence des statistiques[1]

En effet, Sait Erdal Dinçer, chef de l’agence turque des statistiques, avait publié début janvier un taux d’inflation annuel à plus de 36 %, au plus haut depuis près de vingt ans. Un chiffre pourtant sous-estimé, selon l’opposition[2].

Cachez ce sein que je ne saurais voir ou comme dit Le Monde sur la base d’une dépêche de l’AFP : « Pour dissimuler les poussées de fièvre, il peut être tentant de casser le thermomètre. Après la publication des chiffres annuels de l’inflation, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a limogé le chef de l’Institut statistique de Turquie, Sait Erdal Dinçer, selon un décret publié samedi, 29 janvier 2022. »

La Turquie n’est pas le seul pays à pratiquer le détournement de l’attention du peuple ; ici, en France, la campagne électorale (ce n’est encore, qu’un exemple parmi de nombreux autres) est passée au second plan car nous sommes abreuvés à longueur de journée, de semaine et de mois !!! par des informations des commentateurs sur des sujets qu’ils ne maitrisent pas, comme celui de la pandémie.

D’autres sujets, comme la baisse du chômage ou la croissance viennent ensuite. Cependant, les médias « amis » oublient de dire combien de chômeurs ne sont pas comptabilisés car ils ont une petite activité durant le mois, à quel niveau sont les salaires et comment la précarité progresse… Quant à la croissance, elle est calculée sur l’année précédente, en l’occurrence sur 2020 pour l’année 2021. Les mêmes commentateurs oublient de dire qu’en 2020 il y a eu une récession très forte (plus forte que la croissance de l’année suivante) à cause de la pandémie. En attendant, tous les médias parlent de la très forte croissance économique, jamais vue depuis des décennies !

Cachez ce sein que je ne saurais voir ou comment on manipule les données, l’actualité et l’opinion publique, je vous dis !

Il n’y a pas qu’Erdogan qui manipule les masses. Et le problème est plus profond que ce que je viens de décrire : éducation, opportunités, institutions, ploutocratie, exploitation, star system, etc, voilà ce que les gens doivent être en mesure d’analyser et comprendre pour déceler l’origine des cachoteries ! Mais, tout le système actuel est bâti pour empêcher cela !

Je finis ce papier avec une citation extraite du quotidien Le Monde, à propos de la Turquie : « Mais le président Erdogan, en position inconfortable à dix-huit mois de l’élection présidentielle, continue de défendre ses choix. La hausse des prix à la consommation, plus de sept fois supérieure à l’objectif initial du gouvernement, à 13,58 % sur le seul mois de décembre, s’explique par la chute de près de 45 % de la livre turque face au dollar en un an, malgré des mesures d’urgence annoncées par le chef de l’Etat mi-décembre. Conscient des dommages causés non seulement à l’économie mais aussi à sa cote de confiance, M. Erdogan avait promis début janvier de « ramener l’inflation à un chiffre le plus vite possible ». »

 

 

[2] Le Monde avec AFP

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Clark Kent Schrek 29 janvier 2022 14:36

    « Cette phrase est toujours d’actualité dans notre monde où la dérive autocratique est de plus en plus de mise. »

    Avant, on appelait ça « totalitarisme » ou « absolutisme » c’était plus juste, car un « autocrate » n’est que celui qui s’est décrété chef sans être élu, mais ça ne veut pas dire pour ça qu’il est un dictateur, même si on peut penser qu’un coup d’état ne peut porter au pouvoir que des tyrans.

    Mais l’ironie de la chose, c’est que les personnages actuels visés par ce qualificatif ont, eux, été élus !


    • samy Levrai samy Levrai 29 janvier 2022 15:29

      Mettre sur le même plan ceux qui enferment les autres et ceux qui sont enfermés ( covid )

      mettre sur le même plan , l’arnaque délirante nezquicoule19 et l’inflation turque , il fallait le faire et ce fut fait.


      • amiaplacidus amiaplacidus 29 janvier 2022 19:15

        « ... pour répondre à la hausse des prix dans son pays, Erdogan a limogé le chef de l’agence des statistiques... »

        Mine de rien, Erdogan vient de résoudre d’un coup, d’un seul, le problème climatique : on casse tous les thermomètres, fini, plus de crise climatique.

        Il est trop fort ce mec.


        • Belpère 30 janvier 2022 08:46

           Oeuvrons à diffuser ceci :

          http://pressibus.org/brigitte

          de sorte que tout soit connu et engendre reflexion.

          Le site est actualisé , aussi souvent que de nouveaux éléments apparaissent.

          Une version en anglais est disponible


          • amiaplacidus amiaplacidus 30 janvier 2022 11:15

            @Belpère

            Personnellement, que Brigitte soit Jean-Michel ou le contraire, je m’en moque totalement. C’est les affaires privées des Macron.

            Il me semble que cette « affaire » est un coup de billard à 3 bandes : on monte une affaire pour faire oublier la démolition de la France sociale. Pendant que les gens s’écharpent sur Brigitte<->Jean-Michel, ils oublient la réforme des retraites, les gilets jaunes et les violences policière, la fin des 35 h. agendées, baisse des indemnités chômage, etc, etc.

            On est en plein dans la stratégie de Pasqua appliquée en très grand : «  Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire... ».


          • eau-mission eau-pression 30 janvier 2022 11:31

            @amiaplacidus

            Pasqua, grand précurseur des illusionistes actuels avec le fantôme H.B.


          • eddofr eddofr 31 janvier 2022 10:42

            @Belpère

            J’ai beau me triturer les méninges, je ne vois pas le moindre intérêt à cette historiette ridicule.

            Que l’histoire soit vraie ou pure invention, n’est ce pas, de la part de ceux qui la répandent, qu’un prétexte pour manifester un peu d’homophobie sans s’attirer les foudres des défenseurs des égalités ? 

            Cela leur manque-t-il tellement de « cracher sur les pédés » qu’il leur faille inventer ou déterrer cette histoire délirante ?


          • eau-mission eau-pression 31 janvier 2022 18:59

            @eddofr

            Quand vous votez (si vous votez) vous ne prenez pas en compte les personnalités des candidats ?


          • eau-mission eau-pression 1er février 2022 08:59

            @eau-pression

            Si le comportement privé des politiciens était si peu important, pourquoi le journaliste expérimenté qui interroge Asselineau (récemment) finit-il l’entretien en lui demandant où il en est de son affaire de moeurs ?


          • chantecler chantecler 1er février 2022 09:03

            @eau-pression
            Bah ce ne sont pas des journalistes , ce sont des scorpions .
            Sont payés pour ça .


          • Durand Durand 1er février 2022 10:21

            @eau-pression

            Pardon de m’immiscer mais avant sa personnalité, il est logique d’étudier d’abord le programme que propose un candidat et d’évaluer ses chances d’être élu. Qu’importent les préférences sexuelles d’Asselineau , puisqu’il n’a aucune chance d’être au second tour ?

            Pour voter intelligemment, il faut avoir un but et inscrire son vote dans une stratégie permettant, soit de l’atteindre directement, soit de s’en rapprocher le plus possible, soit de provoquer une réaction qui rebattrait les cartes et donnerait un nouvel élan et de meilleures chances au candidat ou au programme que l’on soutient. Ainsi, par défaut, il peut être judicieux de faire élire un candidat dont le programme mettrait les Français dans la rue... En Provence on dit « le pousser du côté où il penche »...

            ..

             


          • eddofr eddofr 1er février 2022 10:42

            @eau-pression

            Non, je ne prends pas en compte certains aspects de leur personnalité, d’une part parce qu’ils sont de l’ordre de la vie privée, d’autre part, parce que je ne les connais pas personnellement, que je ne suis pas psychologue et que je ne connais donc d’eux que ce que l’on veut bien me montrer dans le médias. 

            Par contre, je prends en compte leurs actions, en particulier leurs actions publiques et leurs « libertés » prises avec la loi (quand j’ai la chance d’en avoir connaissance).


          • eau-mission eau-pression 1er février 2022 11:50

            Bonjour @Durand

            Certains continuent à penser qu’une fois les habits de président endossés, le personnage ainsi accoutré va être corseté par les règles, les institutions, la structure étatique.

            N’ont pas reçu les messages « casse-ti pov con » et le « qu’ils viennent me chercher », ces gens là. Sont capables de faire abstraction du « mur jaune », comme E.M. glisse sur cette question quand Poutine la lui pose.

            Sont peut-être plus intellectuels que moi, ces gens, mais je ne postule pas à leur prétendue hauteur de vue.

            La façon de traiter les gueux est en relation avec les moeurs au « château ». A bas les murailles. Vous aurez noté comme l’Elysée était terre sacrée pendant les manifs de gilets jaunes, et l’hélicoptère.

            On peut remarquer que pour Asselineau il y a eu plainte, alors que côté Brigitte aucune réaction.

            Ce qui s’est passé entre FA et son conseiller en communication montre l’importance de l’affect, même chez des gens portés sur la formalisation des relations sociales. Je me demande si ce n’est pas sa relation avec Brigitte qui incite Emmanuel à parler de « gens qui ne sont rien ».


          • eau-mission eau-pression 1er février 2022 11:52

            @eddofr

            Que faites-vous du reportage sur la vie de Brigitte Macron ? Pourquoi se donner la peine de construire ce scénario si leur vie privée ne nous concerne pas ?


          • eddofr eddofr 1er février 2022 14:13

            @eau-pression

            La « peopolisation » de la politique est un bon moyen pour les politicien de ne par faire de politique.

            On nous vend du Président comme on nous vend de la Paris Hilton ou de la lessive  !

            Moi je n’achète pas du Président parce qu’il « lave plus blanc » ou qu’il à fait de belles photos dans Vogue.
            Moi je vote pour un programme et, accessoirement, pour qui s’engage à s’efforcer honnêtement de l’appliquer.

            C’est d’ailleurs pourquoi je milite pour la révocabilité (la possibilité de révoquer un représentant qui faillirait à ses engagement, probablement par voie référendaire).


          • eau-mission eau-pression 2 février 2022 09:04

            @eddofr

            Pourquoi pas ce référendum. Pas sûr de la réaction de l’électorat. Pensez à Cahuzac.

            Un politique doit avoir la qualité de capter l’opinion publique. Dans le processus, son environnement proche joue un grand rôle.

            Aujourd’hui bien sûr, les conseillers sont des experts de l’ingénierie sociale qui fabriquent l’opinion majoritaire. Pour résister, ça me paraît utile de m’intéresser à la réalité humaine au château.


          • jef88 jef88 30 janvier 2022 11:26

            Couvrez ce sein que je ne saurais voir

             !

            C’est dépassé....

            Maintenant on a le politiquement correct"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Carlo Gallo


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité