• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cameroun : Contentieux électoral de la « Ruse »

Cameroun : Contentieux électoral de la « Ruse »

 

Maître AKéré Muna nous a révélé un vocabulaire enchâssé dans nos méninges : La « Ruse ».Phénomène dévastateur de notre image à l’international. Notre grossier amour de la « Ruse », a tué le sport, la culture, la politique, les traditions et même la religion. Au Cameroun, tout commence dans la « Ruse » et se termine par la « Ruse »

Triste génération. Les mots qu’on a les plus entendu au conseil constitutionnel sont : Allégués, vrais, mensonges, faux… Mots utilisés par la racaille. Un vocabulaire de brutes et de truands. Maladresses, impolitesses ; insubordination telles étaient les postures affichées par les avocats du parti au pouvoir hier. Nous étions quand même dans une auguste institution. Pour parler de la vie de la nation. Pour préparer l’avenir d’un peuple. Tous et toutes se sont arrimés à la « Ruse », pour enfouir l’essentiel. Le parti au pouvoir, pour s’accrocher au trône a déployé son magistral arsenal de la technique de la « Ruse ». Nous assistons à contrecœur, au contentieux de la « Ruse ».

Le mandat de Biya va prendre forme, tout se déroule tel que prévu : élu grâce à une vaste campagne de propagande organisée avec les moyens de l’Etat, il a su faire passer cette grosse pilule aux Camerounais avec « Ruse ».

Ils ont dit hier à la barre que le candidat Kamto, avait de l’argent dont on ignorait la provenance ; pendant que lui-même Grégoire Owona, possesseur de plusieurs centres commerciaux, est passé entre les mailles de la justice par ce qu’il a de la « Ruse ».

Les richissimes fonctionnaires, propriétaires de 90% d’immeubles de Yaoundé, n’ont jamais pu être épinglés par aucun tribunal. Parce qu’ils sont protégés avec « Ruse », par la pègre.

Le parti au pouvoir prétend être le plus implanté sur le territoire national. Chose normale. Les maires, directeurs de l’administration centrale, peuvent user et abuser de ces casquettes, purement et simplement parce qu’ils le font avec « Ruse ».

L’avocat Amougou Atangana, peut venir à la barre défendre son client qui est l’Etat, c’est son droit. Mais, bâtir son argumentaire sur le populisme, sur de l’injure et de l’imposture, est une forfaiture. Il peut le faire, tant il est sûr de son coup, parce qu’il défend les agents de la « Ruse ».

 Depuis que le Cameroun est indépendant, c’est la première fois qu’on utilise l’armée dans un contentieux électoral. Deux colonels sont venus témoigner à charge. Du jamais vu ! Ils étaient vêtus en tenue d’office. Aucun militaire ou policier, ne peut se présenter à la barre, sans tenue d’apparat. Tout est permis dans ce pays de la « Ruse ».

Biya et son majordome Owona ont, avec le concours d’une cour potiche et des fonctionnaires godillots du parti au pouvoir, viennent parler de tribalisme, et pourtant en 1992, à la veille de la présidentielle, Grégoire Owona, est venu annoncer que l’opposition déclaré qu’elle tuerait les Bétis. Oui ! Il sait retourner les situations avec « Ruse ».

Au nom de l’égalité des candidats, et de la sincérité du scrutin,le directeur du cabinet civil, avait utilisé avec « Ruse », les en-têtes de la présidence, pour faire passer, la visité électorale du candidat Biya en visite officielle, ça, c’est la « Ruse »d’Etat.

Ils ont quand-même, poussé la « Ruse » au maximum en usurpant, en abusant, en violant la raison sociale et juridique de Transparency International pour venir blanchir leur « Ruse » électorale.

 Il reste donc la bonne vieille pratique des "Républiques bananières" ou « Républiques de la ruse », qui n'hésite pas à utiliser ses valets de la force judiciaire, pour emprisonner (Ekani Ebode), calomnier, salir, ceux qui ont l'heur d’aller aux élections. On peut donc voir des magistrats refuser de servir le droit, en fuyant leurs responsabilités par la « Ruse ».

Alea jacta est ! « le sort est jeté ».

Aimé Mathurin Moussy


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Oceane 20 octobre 14:46

    Les analyses de cet « ex-docker clandestin », qui ne se cantonne pas à son seul pays sont bien plus intéressantes, instructives et réjouissantes que celles des « évolués » afro-quelque chose fiers de leurs parchemins.

    Vas à l’école de l’ex docker clandestin. Pourquoi ne pas commencer par « Les Africains ont-ils un problème avec la Liberté » ?

    https://www.legrandsoir.info/le-cirque-malien-les-africains-ont-ils-un-probleme-avec-la-liberte.html

    https://www.legrandsoir.info/voici-comment-la-russie-a-piege-les-dirigeants-de-l-occident-et-recupere-la-crimee-sans-tirer-un-seul-coup-de-fusil.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès