• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > CANADA : la grande hypocrisie

CANADA : la grande hypocrisie

COMPLICE DES Etats-Unis AU VENEZUELA

J’ai pris connaissance des déclarations de la ministre des Affaires extérieures du Canada, suite à la rencontre, à Ottawa, du groupe de Lima. Derrière un langage de grande solidarité internationale à l’endroit du peuple vénézuélien, elle passe sous silence des faits de grande importance pour comprendre la vraie réalité. 

Les silences

Tout d’abord, pas un mot de la rencontre du Conseil de sécurité des Nations Unies , le 26 janvier dernier, qui a débattu de la question du Venezuela, de ses problèmes et de ce que la communauté internationale aurait de mieux à faire pour l’aider à résoudre ses problèmes. Sur les 35 pays présents, ayant droit de vote, 19 pays, alors en majorité, ont voté contre la proposition étasunienne d’intervention au Venezuela, tout en demandant que les Vénézuéliens et Vénézuéliennes trouvent solutions à leurs problèmes entre eux. Il a été relevé à plusieurs reprises par le représentant du Venezuela et plusieurs autres que l’interventionnisme, sous toutes ses formes et en dehors du droit international, était une des causes des nombreux problèmes que rencontrent les pays de l’Amérique latine, dont, évidemment, le Venezuela. Le vote exprimé a mis l’accent sur la non-intervention de tiers qui ne soit désiré des responsables de l’État.

Le second grand silence de la ministre a été de taire complètement les interventions criminelles des États-Unis par ses sanctions et sa guerre économique contre le Venezuela. Le 31 janvier dernier, L’ONU a reconnu que les sanctions contre le Venezuela violaient les droits de l’homme.

« Azairy a repris les propos du porte-parole du secrétaire général des Nations unies, soulignant “la nécessité urgente pour tous les acteurs concernés de participer à un dialogue politique inclusif et crédible pour faire face à la longue crise que traverse le pays, dans le plein respect des états de droit et des droits de l’homme”.

Pourquoi ces silences de la ministre sur ces sanctions et guerres économique alors qu’elle en mettait contre le gouvernement pour expliquer la crise humanitaire et les problèmes économiques ? Pourquoi ne pas se référer aux décisions du Conseil de sécurité qui n’ont eu rien à voir avec une soi-disant démission du Président Maduro ? Pourquoi ? 

Les faits accomplis

La secrétaire d’État prend pour un fait accompli et conforme au droit international et national l’autoproclamation de Juan Guaido. Or sur le plan du droit national, cette autoproclamationne tient pas la route. Pour qu’elle ait pu tenir la route, il eût fallu que le Président soit mort, qu’il ait donné sa démission, qu’il soit en situation mentale ne lui permettant pas de gouverner et que le tout soit sanctionné par le tribunal suprême de justice. Or aucun de ces éléments n’existe. Ça m’a fait penser ce citoyen de la région de Sainte-Rose du nord’ Québec, qui s’était autoproclamé roi. Personne ne l’avait pris au sérieux. Ce qui est grave dans tout cela c’est le manque de rigueur, de la part du gouvernement, pour apprécier à leur juste valeur les fondements d’une telle initiative qui n’est soutenu par aucune majorité du peuple, par aucun pouvoir constitutionnel. 

On ne peut d’aucune manière, comme gouvernement, décidé du président d’un pays, d’un État. Il appartient au peuple de décider. Sur le plan du droit international, Nicolas Maduro est toujours reconnu par les Nations Unies comme étant le président légitime du Venezuela. C’est d’ailleurs le cas de plus de cent pays à travers le monde qui reconnaissent toujours le président Maduro. De cela la ministre ne parle pas. L’important c’est que Trump ait déclaré ce député comme Président transitoire. Par contre, la voix du président Trump, ça, c’est important.

Depuis quand le Canada s’autorise-t-il à inciter une armée à trahir son peuple et ses autorités gouvernementales  ? Le Canada parle comme si les Vénézuéliens étaient, majoritairement, en appui à ce député autoproclamé. Mieux vaudrait qu’il se renseigne bien : la majorité des Vénézuéliens et Vénézuéliennes sont en appui à leur président et à leur révolution. Ils savent les dommages terribles que les sanctions et la guerre économique produisent sur leurs conditions de vie. Ils savent d’où ça vient. C’est d’une hypocrisie extrême que de se présenter comme donateurs de 50$ millions de dollars pour venir en aide au peuple avec des médicaments, etc. alors que par l’arrière le Canada est complice de cette misère. Il y a 10 milliards de dollars, appartenant au peuple vénézuélien, qui sont gelés dans des banques européennes pour empêcher le gouvernement d’utiliser cet argent pour acheter des médicaments et autres nécessités au profit de la population. 

Le jeu est simple, le Canada, les États-Unis et leurs alliés veulent mettre la main sur le pays et sur ses richesses. Ils ont l’homme bouffon de président autoproclamé qui ne survit que par la reconnaissance de ce groupe d’envahisseurs que sont les auteurs de ce coup d’État. J’espère que le peuple canadien va dénoncer cette grande tricherie et s’opposer à ces 50 millions de dollars qui vont aller directement au service de ce coup d’État.

Je termine avec cette déclaration 

Lester D. Mallory, sous-secrétaire d’État adjoint aux Affaires interaméricaines, le 6 avril 1960. Il revenait d’une mission spéciale à Cuba où il se devait d’évaluer l’appui réel que le peuple cubain apportait à Fidel et à sa révolution.Dans rapport officiel il affirme ceci :

‘le seul moyen prévisible de réduire le soutien interne passait par le désenchantement et le découragement basés sur l’insatisfaction et les difficultés économiques (…) Tout moyen pour affaiblir la vie économique de Cuba doit être utilisé rapidement (…) : refuser de faire crédit et d’approvisionner Cuba pour diminuer les salaires réels et monétaires dans le but de provoquer la faim, le désespoir et le renversement du gouvernement.’

C’est ce que Washington, le Canada et leurs autres alliés font contre le Venezuela en se présentant sous l’image de grands démocrates et humanitaires. S'ils veulent aider le peuple vénézuélien qu'ils mettent un terme à leurs sanctions et guerres économiques. 

 

Oscar Fortin

Québec, le 4 février 2019


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Martha 5 février 11:07

    Lu et approuvé à 100%.

     Nos choix stratégiques actuels sont délirants et complètement contre productifs.


    • Jeekes Jeekes 5 février 11:19

      ’’Pourquoi ces silences de la ministre’’

       

      Peut-être parce qu’elle fait comme bien des pseudos dirigeants de la ’’communauté internationale’’ ?

      Elle se couche et rampe à plat ventre, aux ordres des u$ionistes !

       


      • Spartacus Spartacus 5 février 11:33

        L’Assemblée nationale vénézuélienne élue démocratiquement a approuvé la procédure d’inéligibilité contre Nicolás Maduro le 16 avril 2018 par 105 voix pour (2 contre), au titre de suffisamment d’éléments de preuve le liant à des actes de corruption liés au scandale d’Odebrecht.

        (crimes de corruption et blanchiment d’argent)


        Maduro est illégitime. POINT.

        Il truque les élection invente une assemblée constituante pour déjuger l’assemblée nationale car il sait que l’attend la prison.

        Le destin de Lula l’attend.


        Et Guaido ne c’est pas auto-proclamé mais en l’absence de président légitime le président de l’Assemblée Nationale est président par Intérim.


        Et avant 2017 il n’y avait aucune sanction. RIEN. ZERO.

        Et avant 2017 les gens souffraient de pénuries et d’autocratie. L’argument des sanction c’est du baratin.


        Et imaginer qu’une majorité puisse soutenir un gouvernement de corrompus est absurde.

        Qui a dépensé en 4 ans de 99 à 2003, 1250 milliards d’US la plus grande gabegie d’argent public de monde, pris au secteur privé les moyens de production pour ne rien produire, crée des milices armées (colectivos) pour tuer en moto, enfermé les opposants, détruits les médias libres, incité 10% de la population a fuir, et une inflation ubuesque de 10 millions de %, Accaparé le contrôle des changes pour la nomenklatura et avec aquis le monopole des importations, a créé les pénuries, la famine dans le pays sous dictature d’un autocrate.


        Si les gens se souffraient pas on rirait tellement c’est caricatural ce soutien imbécile et ridicule des gauchistes sur le énième taré autocrate rouge. 

        Ces gauchistes qui préfèrent l’idéologie aux réalités des conséquences de leur idéologie.


        • oscar fortin oscar fortin 5 février 11:53

          @Spartacus : L’Assemblée nationale, même avec 100% des voix n’est pas légitimé pour décider si le Président est en mesure d’exercer ses fonctions. Le peuple a donné ce pouvoir là au Tribunal suprême de justice après avoir reçu les rapports des médecins spécialistes en la matière de santé mentale ou de mort. Le législateur propose des lois, mais ne décide pas du sort du Président, cela est de la responsabilité du pouvoir du Tribunal suprême de justice, ultime interprète de la constitution vénézuélienne. J’ajouterai que l’Assemblée nationale constituante demeure l’autorité suprême du peuple. Bonne journée à vous.


        • samuel 5 février 15:12

          @Spartacus

          Maduro c’est le nom hispanisé de Macron ?


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 février 18:02

          @Oscar Fortin

          OUI à tout ce que vous dites. Je ne diffère de vous que sur un point : je ne crois pas qu’il soit opportun de répondre a Spartacus.

          PJCA


        • oscar fortin oscar fortin 5 février 18:32

          @Pierre JC Allard : Merci Pierre, je suis heureux de croiser sur ce site. Merci et j’avais déjà prévu les limites des échanges avec ce personnage.

          Merci


        • Spartacus Spartacus 5 février 13:07

          Bien sur que oui l’assemblée nationale parlementaire est compétente.

          Et l’assemblée constituante des cocos n’a aucune légitimité puisque l’assemblée nationale n’a pas approuvée sa constitution.

          Et le vrai tribunal suprême est en exil puisque les cocos ont refusé les enquêtes sur Odebretch. Et la procureure générale a du fuir le dictateur et sa clique qui l’on menacée.

          Dérisoire défense d’une autocratie....

          Dire que les cocos accusent les autres de manipulation et coup d’état alors Chavez et Maduro ont perpétré un coup d’État sanglant contre un gouvernement démocratiquement élu de Carlos Andres Perez ? 

          Ayant entraîné la mort de 200 personnes.


          • samuel 5 février 14:18

            @Spartacus

            Je trouve délicieux ces petites comparaisons sur le nombre de morts d’un « coup d’état », la légitimité de telle ou telle instance dite « démocratique » (mot valise sali par ceux qui le crache en permanence).

            Carlos Andres Perez a été traduit en justice pour ... malversations de fonds publics et corruption. Soit les causes qui ont motivées Chavez a faire son coup d’état l’année précédente.


          • oscar fortin oscar fortin 5 février 14:27

            @Spartacus : je pense qu’avec ce dernier commentaire, comme s’il fut nécessaire, les lecteurs et lectrices vous auront bien compris. Inutile d’en ajouter.
            longue vie à vous


          • JL JL 5 février 15:17

            https://lecourrier.ch/2019/02/04/emballement-sur-le-venezuela/

             

            Guaido est le clone de Macron et réciproquement.


            • leypanou 5 février 17:48

              A mon avis, Maduro a trop tardé pour essayer de couper le maximum de liens économiques avec les États-Unis.

              Même cette affaire de 14 tonnes d’or bloquées au Royaume-Uni par le gouverneur de la Banque d’Angleterre, un Canadien récemment naturalisé Britannique, aurait dû être réglée depuis très longtemps.

              Quand Maduro disait récemment qu’il était prêt à discuter avec D Trump, c’est le genre de propos incompréhensible de la part de quelqu’un dans sa situation.

              C’est comme la Russie et la Chine qui ont voté stupidement les dernières sanctions économiques contre la Corée du Nord qui asphyxiaient son économie : elles voulaient montrer quoi ?

              Le monde voit maintenant qu’on a affaire à de véritables voyous qui ne reculent devant rien pour arriver à leur fin : les maigres 20 millions de $ n’étant rien par rapport aux milliards d’avoirs bloqués.

              Le Canada a été plus souvent que non à la remorque des États-Unis : ce qui se passe maintenant n’a rien d’étonnant.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 février 18:11

                @leypanou

                « A mon avis, Maduro a trop tardé pour essayer de couper le maximum de liens économiques avec les États-Unis ».

                Pas si facile de couper les liens avec qui paye votre salaire,... Croyez-vous que nous Canadies et surtout Québécois supporterions toutes ces avanies et ces humiiations de la part des Americains s’ils ne controlaient pas totalement notre économie ?


              • Julien S 5 février 18:43

                Si la suzeraine d’Oscar, la reine du Canada, est anglaise, la reine de France (l’épouse de notre roi Louis XX) est vénézuélienne. A ce titre nous soutenons le Venezuela ! 

                .

                Mais à travers qui, ça, c’est libre ! 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès