• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Capo Di Tutti Capi

Capo Di Tutti Capi

JPEG - 5.8 ko
Khadafi, ce n’est pas moi a déclaré Toto Riina

Selon « Le Canard Enchaîné », l’assassinat de M. Khadafi a été commandité par un certain N. Sarkozy ... connu aussi sous l’identité de Nagy-Bocsa

A ma connaissance et à cette heure, absence totale de réaction des médias suite à ces accusations très graves qui font du président de la république un "capo di tutti capi".

Qui peut un instant croire en une chose pareille ?

Qu’attendent donc Apathie et consorts pour faire les gros yeux au Canard et dénoncer « cette atteinte intolérrrable à l’image de notre pays en pleine crrise économique » ?

Nul doute que le volatile va une nouvelle fois être trainé en justice par le neuilléen endeuillé de l’Elysée. (Ben oui ! Il avait accueilli comme un ami le supplicié de Syrte)

Dans une démocratie digne de ce nom, un chef d’Etat dans cette position devrait démissionner ou serait destitué .

Impossible en France sauf en période de cohabitation !

Le chef de l’Etat peut être destitué en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat.

C’est ce que prévoit désormais l’article 68 de la Constitution mais c’est le parlement qui en décide.

Les députés de "l’opposition" peuvent aussi demander une commission d’enquête !

Ça se terminera par un vote négatif de l’Assemblée !

La France ayant ratifié le traité du 18 juillet 1998, Le chef de l’Etat peut aussi être poursuivi devant la Cour pénale internationale, s’il est susceptible d’avoir commis des actes prévus et réprimés par ce traité : crimes contre l’humanité ou crimes de guerre.

Ah ! On y est ! En théorie, on peut donc demander à la CPI d’intervenir.

Pas de chance ! juste au moment où le procureur Ocampo part en vacances !

Vous croyez que tout est verrouillé ?

 

Meuh Noon ! Il y a beaucoup mieux :

Ce soir, le boss sera soumis à la question par deux journalistes agressifs qui ne cachent pas leur opposition au régime : le virulent Jean-Pierre Pernaud et le trop rare Yves Calvi .

PNG - 188.8 ko
Les deux journalistes désormais sous protection de Robert Ménard

Devinez quelle sera la première question de l’interview :

1. Un mot sur la naissance de Giulia, Monsieur le Président ?

2. Toutes mes confuses, Monsieur le Président, mais avez-vous commandité l’assassinat du dictateur Mouammar Khadafi ?

3. L’Europe est-elle sauvée, Monsieur le Président ?

 

« Faut passer à Casto pour le béton, chef ? … … Ben, pour lester Pernaud et Calvi ? »


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • pissefroid pissefroid 28 octobre 2011 07:34

    La cpi ne juge que les vaincus, pas les vainqueurs.


    • velosolex velosolex 28 octobre 2011 12:42

      Il semble bien de toutes façons que notre canard parle de plus en plus une langue étrangère.

      La volatile a beau caqueter en tous sens et aller chercher des vers au fond de la mare, en creusant la vase, les médias préfèrent regarder les paons qui font leur roue, ou encore s’extasier devant ce petit coq teigneux qui joue au maître de l’univers.

      Les affaires qu’il soulève sont pourtant intéressantes.

      Combien d’articles écrits sur Woerth et l’affaire de l’hippodrome de Compiègne bradé, avant que nos journaux télévisés en lâchent deux mots et demi.
      La dernière en date, celle de la maire de Puteaux ayant raflé tous les numéros du journal, le canard l’ayant mise en cause dans une affaire de pots de vin.
      Loufoque et dérisoire, mais si l’affaire a fait grand bruit sur internet, le téléspectateur moyen n’en aura rien su.

      Il n’est même plus la peine de dire à ces gens de se taire, il ont la langue sur le petit doigt de la couture.
      Sans s’apercevoir qu’ils perdent tout crédit, en révélant leurs maîtres !
      Internet se révèle de nouveau dans cette affaire, le relai indispensable d’une presse dérangeante, mais oh combien rare !


      • suumcuique suumcuique 28 octobre 2011 19:31

        Les valets de la haute finance apatride qui actuellement gèrent les pays européens se sont servis de Kadhafi tant qu’ils ont eu besoin de lui (on se souvient, par exemple, des quelques milliards d’euros que l’UE lui refilait tous les ans sur le dos du contribuable européen au nom d’un programme UEiste fantôme de soi-disant « lutte contre l’immigration » des Africains en Europe). Dès lors qu’il y a quelques mois la décision a été prise à Washington d’installer un gouvernement fantoche d’« islamistes » en Lybie et dans les pays arabes avoisinants, Khadafi ne leur était plus d’aucune utilité.

        Le sort de Khadafi devrait faire réfléchir les goyim qui collaborent plus ou moins activement aux quatre coins de la France et de l’Europe avec les valets de la haute finance apatride.


        • pilhaouer 28 octobre 2011 20:40

          C’est ballot !
          Personne pour me dire quelle question a été posée par le tandem Calvi-Pernod ? !
          « T’avais qu’à regarder ! »
          Nan ! J’ai déjà regardé une fois . Oh ! Il y a longtemps ! Et depuis, je préfère qu’on me raconte.
          Est-ce que le Boss a lancé un contrat sur Assad ?

          Bon, je ne suis pas venu pour rien, mais pour conseiller une bonne lecture :

          Selon que vous serez fils de pute ou fils de pute...
          http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/archive/2011/10/22/selon-que-vous-serez-fils-de-pute-ou-fils-de-pute1.html#comments

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

pilhaouer


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires