• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Castration politique !

Castration politique !

C'était avant l'affaire Nafissatou Diallo et avant Me Too. C'était en 2002, l'année ou Sandrine Rousseau obtenait son doctorat en économie industrielle. En ce temps-là, au parti socialiste aidé par la complicité silencieuse des médias, tout le monde savait l'attirance obsessionnelle de DSK pour les femmes. Les citoyens ne savaient pas grand-chose de la face cachée de personnalité de celui qui deviendra un paria. Idem pour Sandrine Rousseau qui aujourd'hui combat le patriarcat par la radicalité jusqu'à la caricature de l'entrecôte, et pourquoi pas la merguez comme symbole phallique à griller. Cependant, les violences faites aux femmes sont de vrais sujets et aucune femme n'est à l'abri d'une agression sexiste ou sexuelle, comme aucun homme d'une dénonciation justifiée ou pas. L'écrivaine Tristane Banon, victime d'une tentative de viol, n'est qu'une des nombreuses proies des «  chimpanzé(s) en rut  », une espèce de mâle dominant aucunement en voie de disparition. Ce n'est que plusieurs années après, en 2011, que la jeune femme qui avait 23 ans à l'époque des faits, osera parler de son agression qui est toujours niée par DSK. Pourquoi des révélations si tardivement ? Sa mère, Anne Mansouret, conseillère générale PS de l'Eure, dira, « Je regrette d'avoir dissuadé ma fille de porter plainte contre DSK. C'était délicat pour des raisons familiales et amicales », voire peut-être en souvenir de relations plus intimes !

Selon Banon et d'après le parquet de Paris, DSK est un agresseur sexuel sauvé par la prescription."

Selon DSK, "aucun acte d'agression, aucune violence". "La version qui a été présentée (part Tristane Banon) est une version imaginaire, calomnieuse...", mais alors qui croire ?

Dans l'affaire du Sofitel de New York, là encore DSK revendique seulement la "faute morale", autrement "Naffisatou Diallo a menti sur tout,". Finalement, à l'entendre, on croirait que c'est lui DSK qui serait la victime d'une machination des femmes. Qu'en penserait le dieu romain Fascinus...

Petit entracte documentaire pour simplement se souvenir que la domination masculine est une longue histoire. Ci-dessous, amulette phallique (fascinum) que l'on portait dans l'Antiquité romaine pour se prémunir des mauvais sorts. Il est la représentation en bronze du phallus divin donc tout-puissant.

 Wikipédia

Plus loin encore dans le passé, des chercheurs prétendent que les hommes préhistoriques préféraient les petites femmes, plus faciles à dominer que les grandes qui auraient été aussi musclées que les hommes à cette époque lointaine. 

Revenons au présent pour nous intéresser au cas Bayou suspecté d'être sujet à des "comportements de nature à briser la santé morale des femmes". Ce qui est également une faute grave, puisque certains comportements et pas seulement les coups, peuvent provoquer un traumatisme psychologique important et durable chez la victime. Or, dans le cas de DSK, on sait qu'il y a eu une relation inapropriée non tarifée, selon lui. Passons sur les détails lus dans la presse. Là encore, c'est donc parole contre parole, avec à l'arrivée un gros chèque et le retrait politique définitif de l'ex patron du FMI. Par contre, dans le cas Bayou, nous ne savons rien sur ce comportement considéré destructeur de la santé morale de sa compagne d'alors. Mais, nous savons que Sandrine Rousseau a invité l'ex relation du secrétaire national des écolos sur son canapé. L'analyse de l'écoféministe est sans pitié pour le député d'EELV, il y a bien faute morale ! La présomption d'innocence est donc piétinée comme un vulgaire paillasson. La preuve de la culpabilité du secrétaire national serait la tentative de suicide de son ex compagne. Certes, il faut écouter une femme, mais ne ment-elle jamais ? Ne faut-il pas vérifier ses dires en respectant la présomption d'innocence de son ex partenaire ? Oui, un retrait provisoire peut être requis en attendant les résultats de l'enquête interne du parti, mais avant d'accuser quelqu'un de "comportements de nature à briser la santé morale des femmes", une grande prudence s'impose. 

Sinon, la situation pourrait s'apparenter à une castration politique non dénuée d'arrière-pensées politiciennes, et c'est Sandrine Rousseau qui tiendrait le couteau. En attendant le congrès d’Europe Écologie-Les Verts, la Nupes a les deux pieds dedans et ça ne sent pas bon pour la suite.

 

Photo - SAMEER AL-DOUMY / AFP

Dessin - Charlie Hebdo


Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 26 septembre 08:46

    Combien de femmes se reconnaissent chez cette harpie ?

    Elle n’a vraiment pas de quoi survolter la concupiscence du mâle en rut, elle est donc hors-sujet dans ce domaine, ce qui est bien la moindre des choses lorsqu’on aspire aux responsabilités sous Macron.


    • Fergus Fergus 26 septembre 09:46

      Bonjour, Clocel

      La première phrase est justifiée.
      La seconde nettement moins car sexiste et, de ce fait, inappropriée.


    • Clocel Clocel 26 septembre 09:49

      @Fergus

      Bon chien, Fergus, bon chien, z’avez mérité un bon gros nonosse.


    • eddofr eddofr 26 septembre 10:20

      @Clocel

      Même une vieille de 80 peut se faire violer.
      Même une fillette impubère peut se faire violer.

      Aussi antipathique vous soit-elle, Sandrine ROUSSEAU est bien une potentielle cible de la concupiscence des brutes en rut.
      Ces individus ne méritent certes pas le qualificatif de mâle.


    • gruni gruni 26 septembre 10:38

      @eddofr

      Comme je l’écris dans le texte, les violence faites aux femmes sont de vrais sujets.

      Je sais pas si la méthode de Rousseau est la bonne, le pire serait l’indifférence pour une cause juste. Mais incontestablement, elle fait de la défense des femmes un tremplin politique pour satisfaire ses ambitions personnelles, comme bien d’autres. 
      « Aussi antipathique vous soit-elle » est bien une réalité !


    • Clocel Clocel 26 septembre 10:45

      @eddofr

      Ça fait partie du logiciel de la déconstruction auquel participe activement SR, elle est donc fort mal placée pour venir couiner des conséquences que sa propre idéologie engendre.

      On ne récolte que les fruits des arbres que l’on a laissé prospérer.


    • eddofr eddofr 26 septembre 10:55

      @Clocel

      Elle m’énerve aussi.

      Mais je suis plus « mâle rut » que « cerveau politique ».

      « Tout ce qui bouge me fait bouche ».

      Le fait qu’elle m’exaspère n’introduit qu’une dimension un peu plus « perverse » à ma concupiscence potentielle (j’éviterai de décrire en quoi pour préserver la bienséance).

      Heureusement pour moi ... et pour les femmes qui croisent ma route, je suis bien trop orgueilleux pour « baiser » une femme qui n’en aurait pas envie.


    • mmbbb 26 septembre 12:52

      @gruni le probleme faite au femme on n entend que cela Les féministes ont crée un mot « féminicide » lorsqu elles se font occire .
      En revanche la violence ordinaire notamment celle que subissent les enfants , silence radar .
      Les femmes se présentent comme d eternelles victimes mais j ai connu de fieffées salopes 


    • mmbbb 26 septembre 12:53

      @Clocel je n y mettrai même pas mon doigt ! 


    • Fergus Fergus 26 septembre 13:02

      Bonjour, mmbbb

      « Les femmes se présentent comme d eternelles victimes mais j ai connu de fieffées salopes »

      Certes ! Mais le fait que ce sont, dans plus de 90 % des cas, les femmes qui sont victimes de violences conjugales. Et hors foyer les femmes qui subissent le plus de violences gratuites, le plus souvent à caractère sexuel !


    • gruni gruni 26 septembre 13:23

      @mmbbb

      « la violence ordinaire notamment celle que subissent les enfants , silence radar »
      Je pense le contraire, notamment sur l’inceste qui était un sujet tabou dans un passé pas très lointain, dont on parle plus de nos jours.
      Les féminicides sont une réalité, combien de femmes tuées  ?
      Il y a des « salopes » et des salauds, on va pas refaire le monde, mais on ne doit pas tout tolérer ou minimiser non plus.


    • mmbbb 26 septembre 14:29

      @gruni  certes mais les médias en font des tonnes .

      J ai dû faire une formation en ligne sur la violence faite aux femmes , je me suis arrêté au premier module .


    • Louis 26 septembre 15:01

      @grunie le pire serait l’indifférence pour une cause juste.

      voilà une cause juste

       

      CORRESPONDENCE| VOLUME 394, ISSUE 10209, P1616-1617, NOVEMBER 02, 2019

      Ocular injuries caused by less-lethal weapons in Franc

      https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2819%2931807-0


    • SilentArrow 27 septembre 14:28

      @Fergus
       

      La seconde nettement moins car sexiste et, de ce fait, inappropriée.

      Il aurait fallu dire qu’elle est très sexy, surtout quand elle rit comme une baleine.

    • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 2 octobre 21:18

      @gruni
      Hypothèse.
      J’ai a son sujet une intuition très peu étayée, "M’enfin !’ comme disait Gaston Lagaffe : ses co****ies, ses sorties sont si frappées, aptes à faire le buzz qu’on ne peut pas décemment pas la prendre au sérieux, ou plus exactement si elle dit une chose pertinente, cette dernière est automatiquement étouffée presque immédiatement par une énormité. Elle joue une sorte de rôle de ’fou du roi’, elle roule pour un autre. Dans l’imbroglio - embrouillamini des alliances, elle doit sans doute discréditer quelqu’un pour placer un autre, attirer l’attention sur elle pour qu’un(e) autre se place. Si c’était le cas, sa médiatisation à tout crin s’avèrerait un piège.


    • gruni gruni 3 octobre 07:20

      @Un des P’tite Goutte

       « Elle joue une sorte de rôle de ’fou du roi’, elle roule pour un autre. »

      En fait, elle roule pour un cause, également pour placer sa candidate comme nouvelle secrétaire générale du parti, mais surtout pour elle-même. 
      Je parle de sa médiatisation dans un article qui devrait paraître aujourd’hui. En réalité les médias ne sont pas dupes de sa recherche du buzz permanent. 
      Vous avez raison, c’est « un piège » peut-être pour elle-même, son parti, et surtout contreproductif pour la cause des femmes qu’elle est censée défendre.

      C’est quoi la signification de « Un des P’tites Goute »


    • LOST on Earth LOST on Earth 26 septembre 08:48

      Bref, qu’est-ce que la gogôche nous offre en femelles ?

      Sandrine Rousseau, Clémentine Autain, Danielle Obono ...

      Et qu’est-ce que l’extrême droate offre ?

      Marine Le Pen et en Italie Georgia MELONI (qui a le melon)

      Où sont les vraies femelles ?

       smiley


      • Clocel Clocel 26 septembre 08:51

        @LOST on Earth

        Euh... Meloni, j’en ferais bien mon dessert, les autres, je vous les laisse, veinard ! smiley


      • baliste 26 septembre 08:52

        @LOST on Earth
        « Où sont les vraies femelles ? »

        A s’occupées de leurs familles ??


      • mmbbb 26 septembre 09:37

        @LOST on Earth je préfère me branler en voyant ces femmes .


      • eddofr eddofr 26 septembre 10:23

        @Clocel

        Je prends n’importe laquelle (sauf Marine, trop vieille pour moi, sans vouloir l’offenser) ... si elle le demande ... ne serait-ce que parce que je suis serviable.


      • leypanou 26 septembre 10:52

        @LOST on Earth
        Je pense que Coffin est la meilleure pour P’tit Louis.


      • buratino buratino 28 septembre 12:55

        @LOST on Earth Rousseau, Autain et Obono, ce ne sont pas des femmes, selon leurs codes, ce sont des trucs, des machins, des numéros.


      • Clark Kent Clark Kent 26 septembre 09:11

        Des chercheurs belges ont découvert que la bière contenait des hormones féminines, ce qui expliquerait pourquoi, après dix bières, un homme a un comportement imprévisible.

        Il ne sait plus conduire correctement et ne raconte que des conneries.

        Enfin... d’après les chercheurs !


        • Clocel Clocel 26 septembre 09:16

          @Clark Kent

          Ô p’tain ! j’arrête la bière !

          Tu vois pas qu’un soir d’abondance « j’attrape » Sandrine Rousseau ! smiley


        • Clark Kent Clark Kent 26 septembre 09:40

          @Clocel

          C’est incurable, mais ça n’empêche pas de vivre : c’est surtout pour les autres que c’est pénible.


        • eau-mission eau-mission 26 septembre 10:39

          @Clocel

          C’est vrai qu’elle a une tête d’attrape-satrape.


        • Clocel Clocel 26 septembre 11:19

          @eau-mission

          « Tu n’est pas responsable de la tête que tu as, mais tu es responsable de la tête que tu fais ».

          Cette nana est un remède contre l’amour.


        • Clocel Clocel 26 septembre 11:27

          @Clocel

          Tu n’es pas... Sorry


        • Fergus Fergus 26 septembre 09:43

          Bonjour, gruni

          En attendant, Rousseau est parvenue à ses fins, éliminer un rival en le clouant au pilori médiatique : Bayou a annoncé ce matin qu’il démissionnait de ses fonctions. Non sans regretter de n’avoir pu être entendu.


          • cevennevive cevennevive 26 septembre 10:01

            @Fergus et gruni, bonjour,

            Je vais être triviale, mais :
            A mon âge et ayant fréquenté à la fois un monde de femmes (dans une clinique) et un monde d’hommes (dans le secteur commercial) je vais vous dire qu’il y a autant de salopes que de salauds sur la terre...
            Alors, il faut faire avec !


          • Clocel Clocel 26 septembre 10:02

            @Fergus

            Quand on dispose de tout l’arsenal médiatique de la bobo-sphère mondialiste, ça ne relève pas de la performance, ça ne démontre que la puissance de l’appareil capable de faire triompher la vacuité la plus crasse. 


          • gruni gruni 26 septembre 10:19

            @Fergus

            Bonjour Fergus

            « Bayou a annoncé ce matin qu’il démissionnait de ses fonctions. Non sans regretter de n’avoir pu être entendu. »

            Oui, voici sa déclaration :

            « Je suis accusé de faits qui ne me sont pas présentés, dont mes accusateurs-ices disent qu’ils ne sont pas pénalement répréhensibles et dont je ne peux pas pour autant me défendre puisqu’on refuse de m’écouter. »

            Conférence de presse à 16 heures !


          • gruni gruni 26 septembre 10:25

            @cevennevive

            Bonjour cevennevive

            « il y a autant de salopes que de salauds sur la terre... »

            Et c’est malheureusement ceux-là qui sont les plus écoutés, le Nupes show en est une preuve accablante.


          • cevennevive cevennevive 26 septembre 10:55

            @gruni,
            Il y a aussi, dans le lot, quelques « écolos » pourris...


          • Clocel Clocel 26 septembre 11:24

            @cevennevive

            Vous en connaissez de « sains » ?

            Il semblerait que l’écologie soit le réceptacle des déchets ultimes.


          • cevennevive cevennevive 26 septembre 11:36

            @Clocel, bonjour,

            Peut-être pas « sains », mais un peu blets, sans cervelle et prétentieux !
            Je n’ai pas osé les englober tous dans le terme « pourri », car certains y croient encore. Ils ont la foi du charbonnier...
            Tiens, j’ai vu un dessin aujourd’hui sur les Moutons Enragés : deux types qui ouvrent un journal, et l’un d’eux demande : « quoi de faux aujourd’hui ? »
            On ne peut plus réel !


          • mmbbb 26 septembre 12:57

            @cevennevive je vous suis reconnais de cette honnêteté intellectuelle .

            S ROUSSEAU doit etre une sacree salope , pas sexuellement , je m entends .

            Que la NUPES disparaissent le plus rapidement 


          • Gégène Gégène 26 septembre 09:59

            Ouais bon, qu’une main leste entraîne une main courante, c’était couru d’avance !


            • Aristide Aristide 26 septembre 10:37

              C’est une honte ce qui arrive à Bayou. Et je vais plus loin !!! Cela l’est aussi pour Quatennens. Ces affaires sont des affaires privées et devraient rester secrètes, il n’y a que le jugement de la justice qui vaille. L’état de droit n’est pas qu’un mot !!! La présomption d’innocence est la base de notre système judiciaire !!!

              On assiste à un déferlement des conséquences de cette « libération de la parole des femmes ». « Meetoo » en avant grade d’un mouvement où le jugement en place publique et le lynchage va remplacer la justice et le débat contradictoire. 

              Et nous ne sommes qu’au début de cette folie « woke ». Après les accusations par les victimes, voilà les accusations par les plaintes posées à la police et divulgées, immanquablement vont suivre les dénonciations à la mode Rousseau qui nous en fait une démonstration éclatante.

              Pour les non-comprenants, il ne s’agit pas de minimiser la gravité de tous ces actes mais simplement de permettre que ce soit les règles de la justice qui s’appliquent par le débat contradictoire, l’établissement des faits .... dans le respect du droit !!! De tous et même des personnes publiques ou de pouvoir.


              • eau-mission eau-mission 26 septembre 10:50

                Bonjour Gruni

                Vous retenez de vos lectures "les hommes préhistoriques préféraient les petites femmes, plus faciles à dominer que les grandes qui auraient été aussi musclées que les hommes à cette époque lointaine."

                Vous n’avez pas l’impression qu’aujourd’hui c’est souvent la femme qui choisit ?


                • gruni gruni 26 septembre 11:11

                  @eau-mission

                  « Vous n’avez pas l’impression qu’aujourd’hui c’est souvent la femme qui choisit ? »
                   
                  Ne dit-on pas que « l’homme propose et que la femme dispose ». Elle peut se tromper dans son choix, l’erreur est humaine et peut avoir des conséquences graves par la suite.


                • eau-mission eau-mission 26 septembre 13:15

                  @gruni

                  Nous voici en concordance sur le temps présent.

                  Pour ce qui en était il y a longtemps, laissons spéculer les spécialistes. Il n’y a pas si longtemps, ma grand’mère disait : « on ne frappe pas une femme, même avec une rose ».

                  Elle ne fréquentait pas les donjons. Est-il vrai que les écoloverges veulent les fermer ?


                • gruni gruni 26 septembre 13:32

                  @eau-mission

                  « on ne frappe pas une femme, même avec une rose ».

                  La phrase est jolie, votre grand-mère avait une bonne expérience de la vie, ça se sent smiley)


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 12:17

                  Tous les matriarcat ont disparu. Excepté peut-être les amazones ou femmes guerrières (la femme celte qui défendait sa tribu). La femmes n’est pas armées pour le combat (il lui manque le chromosome Y). Y comme conflit. Et quand il y conflit, il y a guerre. Heureusement dirais-je car depuis l’aube des temps, l’homme a dû protéger sa famille des agresseurs... Et les femmes devraient les remercier car sinon, nous ne serions là..... Perso, j’ai aussi connu les promotions canapé (refusée), les tentatives des viol (un bon truc : même fausse : une bombe avec de la peinture rouge).....Mais le meilleur dans la vie, ce sont les hommes qui me l’ont apporté..... Désolé les féministes. Je n’arrive pas à vous rejoindre et vous m’énervez toutes.....


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 12:21

                    L’homme de par sa nature est un prédateur. Quand on le sait. On accepte la différence..... Chacun sa place..... Et si les femme ont appris à se défendre, c’est surtout grâce aux hommes qui m’ont expliqué leur nature. J’ai dit : O.K. Nous ons est sensées être dans l’amour (l’empire des de mère rien de pire). Hommes, je vous aime. Dire que vous avez dû supporter le poids de votre mère. Mais dites-vous que ce rôle souvent leur pèse....


                    • Samson Samson 26 septembre 13:31

                      « Certes, il faut écouter une femme, mais ne ment-elle jamais ? Ne faut-il pas vérifier ses dires en respectant la présomption d’innocence de son ex partenaire ? Oui, un retrait provisoire peut être requis en attendant les résultats de l’enquête interne du parti, mais avant d’accuser quelqu’un de »comportements de nature à briser la santé morale des femmes« , une grande prudence s’impose. »

                      A encore ressasser les stéréotypes les plus faisandés du patriarcat et de la phallocratie, vos propos confinent au scandale et au risque de vous voir condamné à un stage de déconstruction masculine animé par Sandrine Rousseau - vous frôlez dangereusement le délit de « fake news », @Gruni !

                      Pourquoi donc une femme, désormais victime par définition, mentirait-elle ??? Tout au plus règle-t-elle en toute innocence ses comptes face à son bourreau !

                      Et foin de scrupules surannés, quelle présomption d’innocence voudriez-vous donc accorder à un partenaire masculin, quand ce dernier qualificatif suffit par définition à le ranger au rang d’odieux oppresseur ???

                      Pour rappel de la doxa à votre très « progressiste » bien-pensance, toute la sagesse des politiques de feu Margaret Thatcher, Hillary Clinton, Ursula Von der Leyen, Liz Truss, ... ou pour rester en République, des lumières de Marlène Schiappa, Elisabeth Borne, Clémentine Autain ou Sandrine Rousseau, ..., nous confirme quotidiennement toute la justesse des paroles de feu Jean Ferrat : « La femme est l’avenir de l’homme » ! smiley

                      PS : Il semble que contrairement à un Julien Bayou dont la proverbiale médiocrité à sentir le sens du vent ait nécessité quelque encouragement plus appuyé à dégager de la part de Sandrine Rousseau Yannick Jadot ait au moins eu la sagesse de fort discrètement évacuer la scène pour désormais figurer aux abonnés absents de la croisade climatique ! Quelqu’un aurait-il de ses nouvelles ??? smiley smiley smiley


                      • gruni gruni 26 septembre 13:41

                        @Samson

                        « La femme est l’avenir de l’homme » ! 

                        Je suis assez d’accord avec cette affirmation... Mais pas toutes !


                      • Samson Samson 26 septembre 14:01

                        @Gruni
                        Je précise que j’entends bien que la violence, et plus spécifiquement la violence et la « prédation » régissant les relations inter-sexes, est un vrai sujet et que des réponses politiques, sociales, culturelles et éducatives, ... fermes devraient permettre sinon de l’abolir, certains déterminants hormonaux semblant y prédisposer à tout le moins de très sévèrement la réprimer et la limiter.

                        Je doute néanmoins que leur instrumentalisation politicienne y suffise, et j’ai même tout lieu de croire que les outrances intellectuelles et verbales auxquelles ouvre actuellement cette dernière s’avèrent à terme des plus contre-productives.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 14:07

                        @Samson C’est comme l’astrologie. L’ADN prédispose mais ne détermine pas. C’est là que joue l’éducation.....


                      • cevennevive cevennevive 26 septembre 14:37

                        @Samson, bonjour,

                        «  La femme est l’avenir de l’homme » !
                        Jolie formule !
                        Mais ce n’est qu’une formule un peu bête, et un peu tendre aussi.
                        Elle tend à ostraciser, à séparer les sexes, à demander qu’une partie de l’humanité rabaissée, « monte en grade »
                        L’avenir c’est l’homme et la femme ensemble !!!
                        L’avenir, ce sont les enfants qu’ils feront ensemble !!!


                      • cevennevive cevennevive 26 septembre 15:18

                        Autre chose Samson,

                        Cette phrase n’est pas de Jean Ferrat, mais de Louis Aragon, amoureux d’Elsa, ceci expliquant cela.
                        Elle a été reprise dans le très bel album de jean Ferrat « Ferrat chante Aragon ».
                        Juste pour une précision.
                        Mais je fais ma vieille institutrice...
                        Amicalement.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 16:17

                        @cevennevive Surtout qu’Aragon était surtout homosexuel.... Je comprends mieux pourquoi un écrivain a dit que les schtroumpfs représentait le communisme. Tous des homos, sauf ma mère....bien sûr..... https://www.contrepoints.org/2018/08/27/323433-les-schtroumpfs-une-utopie-totalitaire. Seul Aragon est resté communiste....


                      • Samson Samson 26 septembre 16:48

                        @cevennevive
                        « Cette phrase n’est pas de Jean Ferrat, mais de Louis Aragon, amoureux d’Elsa, ceci expliquant cela. »
                        Jamais trop tard pour apprendre ! smiley
                        Merci donc à vous pour la précision !
                        Portez-vous bien, en vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 14:05

                        L’avenir sera dans le féminin Sacré. Comme Hildegarde von Bingen, La chambre des Dames de jeanne Bourin, Mélusine d’Audrey Fella... Une femme papesse ne me dérangerait pas... Mais une femme du côté des hommes... Le patriarcat n’est qu’un matriarcat déguisé par des attributs phalliques. Une femme comme Jeanne d’Arc m’inspire beaucoup. Elle était femme, même si la légende subsiste.... Fée et fatale à la fois... Mais pas sorcière....


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 14:09

                          La violence de la femme se retrouve dans le sorcellerie. Surtout noire....


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 14:29

                            Prenons le cas de Hitler. Sa gestuelle relevait de la sorcellerie hystérique. Il fascinait les foules (lire Mario ou le magicien de Thomas Mann). Hitler est souvent une icones pour les homosexuels. Voir les propos du peintre Francis BacoN. https://www.lalibre.be/culture/livres-bd/2021/09/29/francis-bacon-souffrance-et-jouissance-GEHVWAMTOZAITNH5U26GUX2TJE/. rien à voir avec le patriarcat façon De Gaulle.... 


                            • eddofr eddofr 26 septembre 15:16

                              La grande majorité des femmes sont des tordues, certaines sont des salopes (au sens péjoratif, pétasses, connasses, mégères, enflures ...), d’autres des saintes nitouches, d’autres encore sont des « salopes » (là c’est un compliment, des femmes qui s’assument, elles-mêmes, leurs désirs, leurs contradictions, ...),d’autres encore qui ne savent pas ce qu’elles veulent ou se mentent à elles-mêmes autant qu’à nous.

                              Mais nous, on aime trop pratiquer l’acte d’amour avec elles (joli expression pour dire forniquer sans le dire).

                              Alors on fait avec, ou on abuse (enfin certains).

                              Bizarrement (ou pas), ce ne sont pas forcément ceux qui ne plaisent pas aux femmes (ceux qui n’arrivent pas à obtenir le consentement) qui violent le plus.

                              Les salops plaisent aux femmes, bien plus que les « gentils » ... Et ce sont rarement les « gentils » qui violent.

                              De mon expérience personnelle, le seules femmes équilibrées, celles avec lesquelles on pourrait partager une vie entière sans se prendre la tête ... préfèrent les femmes, et se compliquer la vie, par la même occasion, ça nous fait un truc de plus en commun (private joke to really close friend).


                              • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 26 septembre 15:25

                                @eddofr
                                 
                                Salops  ? Masculin de salope

                                 ? Un barbarisme qui en ces temps LGBTQ pourrait faire sens.
                                 À ne pas confondre avec salaud qui est un faux frère.
                                 
                                ps. Salaude serait difficile à passer, et pourtant ...


                              • raymond 26 septembre 16:39

                                @eddofr
                                "La grande majorité des femmes sont des tordues, certaines sont des salopes (au sens péjoratif, pétasses, connasses, mégères, enflures ...), d’autres des saintes nitouches, d’autres encore sont des « salopes » (là c’est un compliment, des femmes qui s’assument, elles-mêmes, leurs désirs, leurs contradictions, ...),d’autres encore qui ne savent pas ce qu’elles veulent ou se mentent à elles-mêmes autant qu’à nous."
                                Tu as un gros problème toi.


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 16:21

                                C’est la femme de Dali qui l’a dit. Ils « idéalisent » la femme", mais sur le fond les surréalistes sont tous des homosexuels refoulés...... Irions-nous jusqu’à dire que tous les hommes sont des homos refoulés..... C’est en tous les cas l’hypothèse de Lacan..... La femme faite pour l’homme, c’est la garce (dit autrement : féminin de gerçon...)... 


                                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 26 septembre 16:30

                                  Revoir le film : pas mon genre. Ou l’impossible rencontre entre la femme et l’homme.... Le couple c’est quelques moments de courtes fusions idéalisées. Et beaucoup d’arrangements de bons procédés.... et de l’eau dans son vin.... Pour ceux qui préfèrent ne pas rajouter d’eau, le meilleur moyen pour vivre une vie de couple plus ou moins harmonieuse, c’est d’abord d’apprendre à vivre en sa propre compagnie..... Les couples qui tiennet sont ceux qui ont un tiers en commun : un projet : l’enfant, une création, parfois simplement les même goûts partagés, mais pas trop.... Un couple peut rester ensensemble rien que parce qu’ils ont construit une maison ensemble.... Mais alors, comment faire pour maintenir le désir : préserver son jardin secret, son mystère.... Pas facile. Ne jamais dire : toujours, mais demain est un autre jour..... l’avenir de l’homme et la femme : c’est l’humain.... 


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 septembre 22:30

                                    Une petite bourgeoise qui a eue des diplômes en sciences molles et qui se la ramène . Un tarte a la crème dans la tronche !


                                    • https://twitter.com/DocteurPEB1/status/1574326414005874688

                                      Greenpeace dénonce la mise en place d’une dictature mondiale qui va à l’encontre du bien de l’humanité ! Nous sommes dirigés par des psychopathes qui font tout pour éliminer le maximum d’êtres humains Les populations en soumission totale grâce à la peur fabriquée par les merdias


                                      • zygzornifle zygzornifle 27 septembre 08:27

                                        Sacré époque ou on en arrive a un point ou même un fœtus peut se faire violer dans le ventre de sa mère .....


                                        • https://twitter.com/aragon_jb/status/1574459544662642689

                                          « Bonjour, je suis sapeur-pompier depuis 1990, j’ai 53 ans, je m’appelle Frédéric, en 2020 j’ai reçu la médaille d’or... par les mêmes qui m’ont interdit d’aller travailler en 2022... »


                                          • bertin 27 septembre 09:37

                                            Rousseau a juste éliminé Bayou pour lui piquer sa place. C’est une macroniste qui veut détruire la gauche de l’intérieur.

                                            http://orwell111.unblog.fr/2022/09/21/faux-feminisme-arme-supreme-du-macronisme/


                                            • troletbuse troletbuse 27 septembre 20:47

                                              Encore un sujet qui ne mange pas de pain sur lequel peuvent s’épancher les faux LFI mais purs macronoistes, Grounichion et son copain Fergus pendant que leur champion qui n’est surement pas blanc sur le plan du sexe vu le chantage que lui font les mondialistes, je disais donc que leur chamoion de la jaquette applique le plan de Davos..


                                              • rpplbis rpplbis 28 septembre 17:31

                                                Lettre ouverte à Adélaïde Bon, Sandrine Roudaut et Sandrine Rousseau


                                                A propos de leur livre Par-delà l’androcène. Si ce que vous écrivez était vrai, je ne vivrais pas dans la misère juridique, politique, morale, dans laquelle des auxiliaires de justice me font vivre, je ne vivrais pas sous les mensonges et les insultes des juges et de leurs envoyés, psychiatre, psychologue et assistante sociale. J’aurais été au contraire encensé comme ne participant pas, au plus profond de mon âme à ce que vous nommez « virilisme », « androcentré » et d’autres façons semblables.


                                                Voilà l’agression que j’ai subie de la part des juges à l’occasion de mon divorce, et dont les conséquences désastreuses s’appliquent tous les jours : Un psychiatre a postulé que ma mère était dépressive. Ce faisant, il viole le serment d’Hippocrate. Il prétend que je suis identifié à ma mère ! En moins d’une heure de temps, dans laquelle il a plus parlé que moi, il ne peut rien savoir de cela. Selon lui, je devrais m’interroger sur mon homosexualité ! Selon son postulat, je pratique une « confusion des rôles parentaux ».

                                                Or, c’est bien le cœur de votre livre.

                                                Je suis un homme déconstruit, selon vos dires, et c’était coupable au tribunal. Je vous cite : « Elle (la sensibilité) nous permet d’accepter l’altérité, de nous y confronter sans crainte et de nous penser au-delà des construits sociaux. Notre sensibilité nous retient aussi d’exercer notre pouvoir aux dépens d’autrui. » Je me suis bien pensé et conduit « au-delà des construits sociaux ». J’ai bien laissé la mère de mes enfants mener sa vie à sa guise, je n’ai pas exercé « mon pouvoir », pour reprendre vos mots, à ses dépens.

                                                Les juges ont su et feint d’ignorer que mon ex-épouse cachait son argent, ce qui est contraire à la loi du mariage qui stipule que les époux concourent au ménage au prorata de leurs revenus. Comment pouvez-vous voir un pouvoir masculin dans cette attitude des juges qui cassent les faits en inventent selon leur fantaisie et nient l’idée même de justice ?

                                                Les juges ont suivi cet avis, rompant les lois qui soi-disant les commandent en de nombreux points : 1/ l’invention d’une dépression à ma mère, invention calomnieuse, diffamatoire 2/ Je vais rajouter une information : les deux frères de la mère de mes enfants étaient incapables d’organiser leur vie et vivaient au crochet de la société, de pensions d’invalidité (j’écris un imparfait parce que l’un est décédé depuis) 3/ l’invention de rôles genrés qui s’appliqueraient à tous et seraient indiscutables (dans la lettre que j’envoie nommément à ces trois femmes, je nomme les juges qui ont écrit cela, qui l’ont daté et signé au nom du peuple français).

                                                Pour moi, ils ont fabriqué, construit comme vous diriez un dossier de complaisance pour honorer cette idée ignoble, selon laquelle l’homme est coupable et la femme victime. Comme ils ne trouvaient rien dans le réel, ils se sont arrangés avec le réel pour rebâtir cette idée socialement bien portée dans certains milieux.

                                                Je vous demande de prendre contact avec moi afin que je puisse reprendre pied dans ma vie et dans ma dignité de citoyen qui doit bénéficier de la loi de la République. Je souhaite participer au débat public que vous animez car j’ai largement montré que je ne correspondais pas au modèle viriliste que vous combattez. Sans le vouloir, les juges et leurs experts l’ont bien fait apparaître puisque c’est précisément cela qu’ils ont estimé « devoir corriger » (en toutes lettres dans leurs textes).

                                                Dans l’attente de votre collaboration à la valorisation des hommes déconstruits, je vous adresse mes meilleures salutations.

                                                Article refusé par agoravox, lettre envoyé aux trois autrices

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité