• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Causes et conséquences d’un référendum pro ou anti Sarkozy

Causes et conséquences d’un référendum pro ou anti Sarkozy

- M’sieur l’Maire, quoi donc que c’est qu’un bibiscite ?

- C’est un mot latin qui veut dire oui. (dessin et légende d’Honoré Daumier)

La campagne de Nicolas Sarkozy semble se dérouler comme du papier à musique. D’ailleurs les médias ont repris en choeur le terme de « sacre » ou d’intronisation pour parler de sa désignation triomphale au poste de candidat de l’UMP pour les présidentielles 2007. Inutile de défendre l’hypothèse du complot : des images et un communiqué de presse qui mâchent le travail et un esprit grégaire à toute épreuve suffisent bien.

N. Sarkozy est omniprésent, pour partie en raison des règles de couverture médiatique (1/3 gouvernement, 1/3 majorité, 1/3 opposition), et pour partie à cause de l’hyperactivité de candidat de l’UMP et ses relais partisans au sein des médias (voir le Zapping du lundi 29 janvier sur http://www.canalplus.fr/ ). Cette position centrale transforme l’élection présidentielle en référendum pour ou contre Sarkozy, stratégie risquée puisque son camp etant déjà unanimement soudé autour de sa figure, il s’agirait désormais de capter les indécis plutôt que de renforcer son image de candidat de la Droite sécuritaire et économiquement libérale.

Ce référendum, est une stratégie délibérée de N. Sarkozy (« Je veux faire de cette élection un référendum » dit il dans un communiqué éclairant sur sa stratégie de campagne).

S. Royal pousse aussi dans ce sens : elle qui incarne le vote utile, et pratiquement rien que cela. En effet elle joue les toréadors, se faisant voir en permanence sans dévoiler clairement ses propositions, et en se démarquant le plus possible de toute mesure concrète du projet socialiste. Il ne reste de Royal que sa méthode (démocratie participative, et giron maternel au plus haut de l’Etat), et sa balourdise désormais proverbiale lors de ses déplacements internationaux (Moyen Orient, Chine, Quebec).

Le candidat de la Droite marque lui chaque jour un peu plus son projet. Qu’on l’approuve ou non, on ne peut pas lui reprocher de manquer de consistance. D’aucuns diront qu’il s’expose par trop : le taux de participation devrait être fort, et il faut ratisser large, quand en 2002 la cohésion au sein de ses sympathisants aurait suffit.

En réalité les deux candidats chouchous des médias se sont cooptés. « Sarko » se savait largement capable de la laminer sur le fond, quand « Ségo » avait choisi le croque mitaine qui rallirait ses troupes.

Bayrou, lui, capte les démocrates mécontents des alternances UMP-PS, et le temps passant, le candidat avance enfin ses propositions. Il progresse rapidement dans les sondages, dans l’indifférence stratégique de ses adversaires. Au vu de sa position, il rognera d’avantage de votes à Royal qu’à Sarkozy, même si aucun candidat chiraquien ne se présente. L’UDF est désormais incontournable et force le citoyen à s’interroger sur cette formation et son candidat. Selon toute probabilité, un Bayrou au deuxième tour devrait remporter l’élection.

La candidature unitaire antilibérale est elle en pleine déliquéscence.

D’encombrantes casseroles font un tapage qui handicape fortement l’objet de ce « Référendum ».

Le véritable talon d’Achille du candidat de la Droite reste la clique des ploutocrates : évadés fiscaux, qu’ils fussent héréditaires, ou bien des nouveaux riches faisant volte face sur la difficulté extrême qu’ils ont eu à s’arracher à leur milieu, ou bien encore le MEDEF qui en terme de mauvaise foi et de déni de représentation de ses membres (en faveur des plus lourds) n’a pas de maître. Pire, l’extrême ringardise de ses soutiens dont le zèle peut avoir des conséquences dévastatrices. Face à un vide sidéral (y compris dans le vote extrême qui permet de rêver au grand soir), la Droite est la plus à même de battre la Droite.

Dans l’optique de ce « référendum » (mais on devrait parler de plébicite), sur lequel N. Sarkozy veut appuyer son volontarisme politique, chaque soutien gênant est un dangereux poids mort : « Garde moi de mes amis, mes ennemis je m’en occupe ! » (un roi de Macédoine, reprise par Voltaire)

http://www.sarkozy.fr/video/?intChannelId=17


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • seb (---.---.12.18) 1er février 2007 10:28

    Belle analyse

    Il est clair pour ma part en discutant autour de moi, cela va se transformer, comme pour le référendum sur le traité constitutionnel qui est devenu pour ou contre le gouvernement, en pour ou contre Monsieur Sarkozy ou le gouvernement.

    Mais bon on est encore loin du sprint et comme 70% des français s’en tapent la coquille des élections présidentielles (sondage paru début janvier dans je ne sais plus quel quotidien), cela peut changer entre-temps


    • (---.---.65.92) 1er février 2007 11:02

      Lorsque l’on voit comment les moyens de l’État sont utilisés par un candidat, on peut imaginer ce qu’il en serait si ce candidat était élu.

      Louis XIV et son fameux « l’État, c’est moi » n’est qu’un modeste apprenti en comparaison avec Sarkozy 1er !


      • Voltaire Voltaire 1er février 2007 11:06

        Bonne analyse.

        Le vote environnemental aurait pu troubler l’élection, mais la division, le charisme (!) de la candidate verte, la venue de Bové et le départ de Hulot ont brouillé le message.

        Quant à JM Le Pen, une partie de ses électeurs semble se rendre compte qu’il tire vers les 80 ans, et peut difficilement incarner le changement qu’ils attendent, malgré le message policé fourni par sa fille.

        Je pense aussi que le second tour va se jouer en fonction des capacités de rétablissement de Mme Royal, mais elle n’aura sans doute plus des media aussi favorables qu’auparavant. Une ou deux erreurs de plus, et on se dirige vers un second tour Sarkozy-Bayrou. Celui-ci me semble neanmoins assez ouvert, car il oppose deux conceptions très différentes mais nouvelles de la société (contrairement à un duel Sarkozy-Royal, puisque cette dernière n’a pas vraiment d’avis ou de vision de la société au delà des sondages). Or, les français ont envie de changement. Pour moi, ce duel est encore du 50-50.


        • Jojo2 (---.---.158.64) 1er février 2007 13:24

          Je voudrais pas être mauvaise langue, mais à part sur Agoravox, personne ne s’intéresse vraiment à Bayrou. Il ne dépassera pas 12%.


        • Non666 (---.---.7.210) 1er février 2007 13:54

          Je crois au contraire, que sur agoravox et sur d’autres forums, y compris sur celui du Figaro, l’omnipotence de Sarkozy est de plus en plus remise en cause.

          LePen Et Bayrou ne peuvent plus que progresser, au fur et a mesure que le numéro d’equilibriste de Sarkozy fait apparaitre l’imposture.

          On ne peut etre la droite liberale ET la droite interventionniste On ne peut etre un Atlantiste aussi engagé et satifaire les gaullistes ou n’importe quel souverainiste On ne peut etre pour Une France d’unité et jouer autand les communautarismes

          Chacun sera bien obligé de faire des choix et entre Royal qui n’a pas encore exposé son programe(si tant est que les socialistes soient sortis du coma depuis 2002...) et Sarakozy qui promet tout et son contraire, les choix authentiques ne manquent pas.

          Les « durs », les souverainistes ne peuvent plus que voter que Lepen. Les modérés, les federalistes europeens, ne peuvent choisir que Bayrou. Les deux ont des electorats incompatibles et ne sont donc pas concurrents.

          Seul Sarkozy essaie de faire croire qu’on peut mentir a ces deux groupes en meme temps. La remontée de Bayrou n’est que la partie visible des sondages. A 10%, LePen est a +2 par rapport a ses sondages de janvier 2002. Or cpour lui, comme pour Bayrou, on sait que le coefficient de mensonge les concernant est de 50% dans les instituts de sondages. Verifiez donc sur les archives de TNS-Sofres par exemple...


        • Non666 (---.---.7.210) 1er février 2007 13:58

          Il ne faut pas oublier que le discours de Sarkozy consistant a presenter son election comme un referendum a un but caché :

          En promettant qu’il appliquera son programe et en ayant son discours, il fait valider par le peuple ce fameux mini-traité qu’il prone... Un texte refusé par le peuple a 55% peut etre ainsi validé, comme un avortement clandestin, a la cave, entre membres des assemblées en se basant sur le fait que puisque le Peuple souverain a voté pour Sarkozy et que cette proposition etait dans son programe, elle devient applicable...


        • Jojo2 (---.---.158.64) 1er février 2007 15:51

          Les forums c’est 2 fois rien. Quand aux sondages, quand on sait que les corrections appliquées le sont à la tête du client, ça me fait marrer. Enfin c’est beau d’y croire...


        • Daniel (---.---.51.178) 1er février 2007 11:22

          Sarkozy - Bayrou ? L’affiche me parait plus séduisante, sur le plan politique, qu’un Sarko-Royal. Mais la grosse faiblesse de Bayrou sera l’absence d’équipe : centriste-radical (extrême-centre ?), il renvoie dos-à-dos la gauche et la droite. Quelle équipe gouvernementale pourrait synthétiser sa pensée, mettre en place une action d’expérience, alors qu’il a fait le vide autour de lui ? Enorme brèche dans laquelle ses adversaire ne manqueront pas de s’engouffrer. Maintenant il devient de plus en plus vrai, qu’il est temps de s’intéresser à ce candidat qui avance lentement, mais sûrement.


          • (---.---.17.187) 1er février 2007 11:24

            Droite gauche droite gauche

            les soldats eux ils ne pensent qu’à s’arreter en pensant à leurs pieds meurtris alors faut pas se planter là


          • LE CHAT LE CHAT 1er février 2007 11:29

            intéressante analyse, bayrou risque d’attirer les orphelins de l’écologie et de battre le nabot au second tour, tout en ayant l’appui du Medef.....

            La gourde blairiste trompera t-elle encore longtemps ceux qui croient en une vraie gauche ?


            • Guilhem (---.---.91.97) 1er février 2007 12:04

              Je pense que parler de gourde à propos de SR est particulièrement maladroit de votre part (et vous n’êtes pas le seul).

              Elle aura bien raison ensuite de se poser en victime de l’establishment et ainsi rallier une bonne partie du peuple qui se sent également méprisé par les mêmes.

              Vous pouvez continuer mais il vous faudra utiliser le même genre de qualificatifs pour les autres candidats du type le nain mégalo pour NS, l’idiot du village pour Bayrou, le vieux facho pour Le Pen, etc

               smiley


            • David972 (---.---.13.50) 1er février 2007 12:32

              On verra mais la victimisation a ses limites. Or, les Français ne la voient plus comme victime mais simplement comme ’allumeuse’...

              Les Français considèrent qu’elle provoque les critiques, qu’elle les allume en tardant tant à donner son programme.

              Pour information, les Français désapprouvent le temps que prend sa méthode...


            • LE CHAT LE CHAT 1er février 2007 13:00

              @guihlem

              si tu me lisais plus , tu verais que je ne m’en prive pas et le nabot à talonettes bushiste est l’une des victimes préférée de mes coups de griffe ! smiley


            • Guilhem (---.---.91.97) 1er février 2007 14:38

              @ David972

              Le jour ou votre opinion représentera celle des français, j’aurais émigré depuis longtemps.

               smiley


            • cacahuette (---.---.135.167) 1er février 2007 17:24

              VOTEZ BOVÉ,BOVÉ,BOVÉ,BOVÉ,BOVÉ,BOVÉ,............. smiley


            • (---.---.221.74) 2 février 2007 10:05

              @ Guilhem (IP:xxx.x27.91.97) le 1er février 2007 à 14H38

              "@ David972 Le jour ou votre opinion représentera celle des français, j’aurais émigré depuis longtemps."

              Da Vide se prend toujours pour un multiple infini smiley ! Son opinion ne représente qu’un « mini-égo » gonflé à la sarkosienne...


            • (---.---.56.165) 1er février 2007 12:05

              J’ai toujours voté à gauche et je dois avouer que la tournure que prend cette présidentielle me perturbe un peu : Une élection à l’américaine promise et préparée par les médias depuis quelques mois déjà (1 démocrate et 1 républicain) et voilà les seules choix possibles... Tout ça commence à me gonfler ! La confiscation de nos libertés par ces médias sensés la représenter(la liberté)au profit de la diffusion de la pensée unique et simpliste : le bien contre le mal qui permet de trier les bons petits moutons et de stigmatiser les brebis galeuses. J’ai pas envie du nabot sectaire, communautariste,et ultralibéral, mais j’avoue que la candidate de « euh... » gauche me fait pas bander non plus... Quelle merde, j’vous dit !!!!


              • O.Z.Acosta (---.---.144.100) 1er février 2007 12:15

                Attendez le 11 Février, M.royal s’accorde une pause pour attendre les retours de région, on verra après.

                Bayrou n’a aucune chance de gouverner, à moins que l’on vote UDF au législative.De plus a part dire la gauche c’est mal, la droite c’est mal il propose quoi avec ses 11 députés.Personne ne voudra s’associer à lui.

                Donc il reste quoi, Sarkozy et Royal. Je ne suis pas pour Royal mais de la à voter Sarkozy !!!!

                De toute façon le 3ème tour se fera comme d’habitude dans la rue. « La victoire en chantant ... »

                Z


                • David972 (---.---.13.50) 1er février 2007 12:29

                  O.Z.Acosta, voici ce que j’ai écrit plus bas : "D’autant qu’il est très aidé par le PS qui l’attaque sans cesse sur son poste de ministre et blablabla alors que cela ne fait que renforcer Sarkozy au yeux de l’opinion. D’auant que Sarkozy n’attaque directement personne, Sarkozy fait son bonhomme de chemin, tranquillement, on le sent heureux. Sarkozy distille son programme, il va à la rencontre des Français comme sur un marché ce jeudi matin... Or, pendant ce temps, le PS l’attaque et Royal est réduite au silence... Sans compter qu’on aura que les grandes lignes le 11 février et qu’il faudra attendre fin février-début mars pour ce programme..."

                  Pour une analyse plus précise, regarde tout mon commentaire !


                • O.Z.Acosta (---.---.144.100) 1er février 2007 12:44

                  Contrairement à ce que tu pense ce n’est pas le PS qui est en panique mais l’UMP.

                  Entre les attaques de la chiraquie ( les torpilles mediatiques ne font que commencer et ma conviction c’est que les attaques contre sarkozy ne viennent pas du PS mais de la chiraquie agonisante ) et le programme du PS ( he oui peut-être qu’a Paris on s’impatiente mais en région les débats participatifs ont attiré beaucoup beaucoup de monde), et son pseudo-programme fait par fillon auquel il met des coups de couteaux en fonction des réactions. Il sent déjà que le second tour pour lui ca va être difficile d’y accéder.

                  Pour moi 2 solutions : C’est soit Royal et ca va se battre dans la rue après ( si elle ne respecte pas le peuple) où je vais faire des recherches ailleurs. Si Sarkozy passe je me tire avant que la France ne ressemble l’Italie de Berlusconi.

                  Après tout, le président est un personnage, ce qui compte c’est l’assemblé nationale et le gouvernement.

                  Z


                • dan (---.---.130.249) 2 février 2007 11:18

                  Pour le programme economique du furher sarko,ce n’est pas fillon qui la creer,mais une societe americaine specialise dans les programme de redressement d’entreprise pour faire du profit par le profit coute que coute(article paru dans le « parisien » il y a deux mois environ et comme par hasard n’a pas fait grand bruit.bref pour sarko la france n’est qu’une entreprise et nous des salaries a trimbaler !!!


                • dan (---.---.130.249) 2 février 2007 12:06

                  N’oublions pas qu’il y a quelques annees(3/4 ans)lors d’un voyage aux etats unis, sarko a declaré devant une assemblée d’etudiants americains que « j’aurai preféré que mon père immigre aux etats unis car j’aurai preféré est americain que français »Alors qu’il fasse comme son pote l’arrièré « jauni a bidet » QU’IL SE CASSE de mon pays !!!


                • David972 (---.---.13.50) 1er février 2007 12:26

                  Excellente analyse. Sauf que je ne vois pas quelle droite pourrait faire perdre la droite.

                  Il n’y aura pas de candidat UMP dissident, Dupont-Aignan ne sera aucunement gênant pour Sarkozy et tout indique que l’électorat UMP se mobilisera en masse...

                  Quant au FN, si Le Pen obtient bien ses signatures, il fera son score mais ne gênera point le candidat UMP. Dois-je rappeler que ce seont Chirac et Jospin qui ont fait des scores ridicules en 2002 et non pas Le Pen qui a fait un score si extraordinaire que cela ?!

                  Bayrou ? C’est une plaisanterie. À moins d’une effondrement dramatique de Royal et/ou de Sarkozy, c’est peu probable pour Royal et très peu probable pour Sarkozy, Bayrou n’a aucune chance de parvenir au second tour ! Et Bayrou ne pourra qu’appeler à voter Sarkozy au second tour car il n’oubliera pas que les députés UDF n’ont été élus que parce que l’UMP n’a pas présenté de candidats contre eux en 2002 et que l’électorat UDF est au centre-droit et non pas au centre-gauche...

                  Bref, la théorie selon laquelle la droite ferait perdre la droite est fausse.

                  La stratégie de Sarkozy est risquée mais pour l’instant elle fonctionne on ne peut mieux. Tout se passe très bien, Sarkozy sent sa campagne comme ça... C’est ce qui compte !

                  D’autant qu’il est très aidé par le PS qui l’attaque sans cesse sur son poste de ministre et blablabla alors que cela ne fait que renforcer Sarkozy au yeux de l’opinion. D’auant que Sarkozy n’attaque directement personne, Sarkozy fait son bonhomme de chemin, tranquillement, on le sent heureux. Sarkozy distille son programme, il va à la rencontre des Français comme sur un marché ce jeudi matin... Or, pendant ce temps, le PS l’attaque et Royal est réduite au silence...

                  Sans compter qu’on aura que les grandes lignes le 11 février et qu’il faudra attendre fin février-début mars pour ce programme...

                  D’autant que le PS sera vite contraint au silence car le Conseil constitutionnel ne pourra pas dire que Sarkozy doit partir. Car si il le fait, Sarkozy n’aura même pas besoin de se porter en victime et sa cote grimpera à vitesse V... Or, constitutionnellement, la présence de Sarkozy à l’Intérieur ne pose aucun problème...

                  Bref, on sent la panique au PS, on sent le trouble... Et le PS a en effet toutes les raisons de s’inquiéter vu la tournure que prend la campagne...

                  Alors on verra si finalement Sarkozy a eu raison mais pour l’instant sa stratégie passe comme une lettre à la Poste aux yeux des Français et c’est ce qui compte !


                  • toto1701 (---.---.133.42) 1er février 2007 12:49

                    ah ah ah ah ah ah !!!petit traité d’hypnose !!!!!


                  • mcm (---.---.121.69) 1er février 2007 14:16

                    David vous semblez sous estimer la colère du peuple rançais qui s’amplifie depuis 30 ans. A mon avis la tendance se durcit et sarko et Ségo feront au 1er tour un score moins bon que Chirac et Jospin.

                    Donc sur Le Pen sera au second tour, sauf que ce coup là, le candidat d’en face (Sarko ?) qui osera nous refaire le coup de l’entre-deux tours de 2002 va déchanter grave !

                    Parmi mes proches tous les gens qui votaient parfois FN à titre d’avertissement (dont moi !), sont résolus à ne pas se faire avoir une seconde fois !

                    Bref, les pourris qui en sont arrivé à censurer 1/5ème des opinions de leur pays vont bientôt comprendre leur grave erreur.

                    Je suis si déterminé que même si voter Le Pen devait causer une guerre civile en France je le ferais, parce que ce qui s’est passé en 2005 était en fait déjà un prélude de guerre civile ! LES FRANCAIS QUI VEULENT UN CHANGEMENT PROFOND N’ONT PLUS D’AUTRE CHOIX QUE LE PEN !


                  • (---.---.189.88) 1er février 2007 14:33

                    bayrou au second tour, est une hypothese tout à fait plausible. ne pas le considérer est une erreur et un manque de capacité d’analyse flagrant. on connait très bien, et il n’y a pas besoin de sondage, quels sont les rapports de force en france. Il suffit de compiler les résultats des 20 dernieres éléctions. extreme droite 20 % :( le pen , villiers, megret , pasqua )

                    UMP-RPR 30 % ( chirac, balladur etc ... )

                    centre 10 %

                    PS 25 %

                    extreme gauche 15 %( écolos + PC + LCR etc ... )

                    à la lecture de ces résultats on en tire plusieurs choses incontestables :

                    1 / l’écart entre PS et extreme droite est en réalité très faible => il suffit que 10 % de l’electorat PS ( + 2.5 % ) aille à Le Pen pour envoyer celui ci au second tour

                    2 / les votes extremes sont bien installés ( font 100 % de voix parmis leurs sympathisants ) et donc seuls les 2 gros partis peuvent perdre des voix par rapport à leur base. c’est tjs le challenger qui prend des parts de marchés aux leaders ( d’ailleur souvent au n°2, ici le PS qui risque encore d’être éliminé )

                    3 / le centre présente un vrai candidat cette année et devrait donc faire le plein de ses sympathisants. il est donc la aussi en position de gagner des voix par rapport à sa base. On sait aussi que Royal n’a fait que 40 % des militants socialistes à la primaire ( DSK , mélanchon,fabius etc ... ) et que la chiraquie-villepinie fait 20 % de la base UMP. Ces 2 éléctorats execrent Royal et Sarkozy et pourrait être tentés de voter pour celui qui peut les battre au deuxieme tour ( ce qui élimine Le Pen ) reste Bayrou.

                    4 / Si Bayrou prend 5 % au PS et 5 % à l’UMP il passe à 20 % = PS

                    En conclusion, d’un point de vu stat / proba les opportunités de 2nd tour avec Bayrou-Sarkozy ou Le Pen- Sarkozy sont fortes


                  • Anto (---.---.178.10) 1er février 2007 15:41

                    apparemment et ça m’a plutôt surpris, Bayrou piocherait aussi pas mal dans l’electorat du FN (et aussi du PS bien sur). mais bon je tire cette info d’un sondage, hein...


                  • Briseur d’idoles (---.---.168.118) 1er février 2007 15:51

                    Je pense que Bayrou, comme les autres, piocherait plutôt là !

                    Reste à savoir si c’est une bonne pioche pour lui !

                    C’est fou tous ces gens qui n’aspirent qu’à donner des coups de pioche...

                    Ils voudraient bien nous enterrer, mais nous ne sommes pas encore mort !!


                  • Anto (---.---.178.10) 1er février 2007 16:13

                    je ne sais pas si c’est le fruit d’une volonté de bayrou. Je pense plutôt que les sympathisant FN, partisans du vote contestataire, se retrouvent en bayrou. En gros, ça s’expliquerait plus par la transformation de l’electorat de Lepen, que par la volonté de FB de rameuter les voix JMLP.


                  • Rébus (---.---.158.23) 1er février 2007 17:09

                    David ,

                    la stratégie de Sarkozy fonctionne surtout dans les médias à l’heure actuelle. Pour le reste du pays, je suis plus sceptique (ou plutot optimiste).

                    Faut quand même pas inverser les rôles, les coups tordus viennent de lui, pas des socialistes.

                    Quand à la victimisation, désolé, mais c’est une des stratégies les plus utilisées par talonnettes-man.

                    Son programme ? euh, à part passer à la télé et faire assaut de démagogie c’est juste du vent.


                  • (---.---.221.74) 2 février 2007 10:16

                    « DuVide972 » se prend pour l’observatoire de l’opinion français smiley Il ne fait que répéter ce qu’on lui dit de dire et il croit qu’à force de promouvoir sa litanie, il va finir par être convainquant ! Pauvre petit David63 972 000...


                  • noireb (---.---.12.45) 3 février 2007 09:15

                    David, relis tes livres d’histoire.

                    En 81 c’est Chirac qui a fait passer Miterrand pour virer VGE.

                    Il dispose toujours de ses réseaux d’influence, et ne porte pas particulierement N.Sarkozy dans son coeur.

                    Il n’est donc pas absurde de penser que la droite peut faire échouer la droite.


                  • stéphane (---.---.49.60) 1er février 2007 14:12

                    Bon commentaire.

                    Si l’article est bon, cette assertion est fausse selon moi : Bayrou au deuxième tour face a Sarkozy n’a aucune chance de l’emporter, car il lui faudrait rassembler toutes les voix de la gauche et de l’extrême gauche. Et je ne pense pas cela possible.

                    Malgré ses qualités indéniables d’Homme politique, monsieur Bayrou est le Chevènement de cette élection...


                  • mcm (---.---.121.69) 1er février 2007 14:18

                    Avant que Bayrou soit au 2ème tout il lui faudra dépasser les 5% qu’il obtient régulièrement au 1er tour !


                  • Bill Bill 1er février 2007 13:39

                    Aucun de ces arguments ne me touchent et je peux dire que je trouve Sarkozy bien plus crédible que Ségolène Royal ! En effet, lui, quand il parle, on a envie de l’écouter et il ne s’empatouille pas dans ce qu’il dit...

                    Mais ce que je lui reproche vraiment, en revanche, c’est d’avoir l’intention (parait-il, d’après les journaux gratuits du soir...) de faire passer le traité constitutionnel par l’Assemblée, en se passant du referendum et en mettant le « non » de coté...

                    Inadmissible !

                    Bill


                    • jujubinche (---.---.162.94) 1er février 2007 16:36

                      Non, il ne s’empatouille pas. Son incroyable culot lui permet juste de se contredire chaque jour sur tout, et avec le sourire.

                      Les volte-faces sur le contrat unique/CNE de cette semaine furent de ce point de vue franchement grotesques .. mais moins que son ôde au monde ouvrier, et ses appels permanents aux grandes figures de la gauche. Observez par ailleurs, comme il vient d’attaquer Bush sur kyoto !! on croit réver.

                      Si il pense ce qu’il dit, il est complètement inconsistant, sinon, il est le digne menteur qui prétend succéder au maître.

                      Quand à Royal, l’honnêteté voudrait que l’on attende le 11 fev pour en juger. Les pro-Bayrou donneurs de leçons oubliant souvent que leur poulain dévoilera son projet encore plus tard ... fin février.


                    • Bill Bill 1er février 2007 17:46

                      là-dessus Jujubinche, je suis bien d’accord... Ce n’est pas parce qu’il ne s’empatouille pas qu’il ne dit pas le contraire le lendemain ! Ceci dit tu ne peux nier qu’il a plus de charisme que ségolène... !

                      Bill


                    • jujubinche 3 février 2007 16:32

                      Juger un candidat sur son « charisme » fait élire des gens comme Chirac...

                      De toutes façons, entre nous, je ne trouve aucun « charisme » à sarkozy. C’est bien simple, même jospin qui avait le charisme d’une huître me semblait bien plus intéressant dans sa stature que sarko.


                    • mcm (---.---.121.69) 1er février 2007 13:52

                      Et allez hop c’est reparti comme en 2002 ou l’on agitait le tiercé gagnant Chirac Jospin Chevènement en 2005 on agite Sarkozi Royal Bayrou.

                      Les mêmes bobards qui avaient déjà conduit à la débacle de 2002 vont cette fois faire exploser le système. Comme beaucoup de citoyens Français de telles pitreries ne m’amusent plus du tout, Le peuple a assez averti, il se vengera dans les urnes !

                      2002 c’était déja gratiné, mais 2007 ça va être du jamais vu !


                      • Gazi BORAT 1er février 2007 14:14

                        « La campagne de Nicolas Sarkozy semble se dérouler comme du papier à musique. »

                        Il y a quelques mois, on disait la même chose de la campagne de Ségolène..

                        En 2002 aussi, nul n’avait prédit les résultats du premier tour..

                        Gazi BORAT

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès