• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ce qui prouve en tous cas, Nicolas, que le glyphosate est toujours là ! (...)

Ce qui prouve en tous cas, Nicolas, que le glyphosate est toujours là ! (*)

Une manifestation, lancée à l'appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs, bloquait ce vendredi matin les Champs-Elysées, à Paris pour protester contre l'éventuelle interdiction du glyphosate. Hulot a rencontré les agriculteurs en colère : le mouvement répondait à son annonce selon laquelle il voterait contre le renouvellement de l'autorisation du glyphosate à l'Union européenne. S’il faut saluer cette initiative, il faut aussi savoir quelles sont les forces en présence.

Le glyphosate est un herbicide cancérogène jugé inoffensif par les « experts » de l'Union Européenne, l'Agence Européenne des Produits Chimiques (Echa), en conséquence de quoi les produits chimiques utilisés dans le « Roundup » de Monsanto, le désherbant leader sur le marché, sont utilisés par les professionnels aussi bien que par le grand public malgré une protestation grandissante en raison de risques Sanitaires à moyen et long terme.

Les gouvernements européens et les autorités sanitaires sont divisés sur le sujet : certains scientifiques de l'Organisation Mondiale de la Santé établissent bien un lien entre le produit et le cancer, mais d’autres nient toute espèce de risque.

Au cours de l’été 2016, l’ECHA a été invitée à évaluer la toxicité du glyphosate après que certains pays de l'UE aient annoncé leur intention de refuser une reconduction de l’autorisation pour l'herbicide le plus vendu, malgré une recommandation positive de l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

L'agence a conclu que "les preuves scientifiques disponibles ne satisfaisaient pas aux critères de classement du glyphosate comme cancérogène, en tant que mutagène ou toxique pour la reproduction".

"Cette conclusion était basée à la fois sur la preuve humaine et sur le poids de la preuve de toutes les études sur les animaux examinées", avait déclaré en Mars 2017 M.Tim Bowmer, président du Comité d'évaluation des risques à l’ECHA.

Une recommandation selon laquelle le glyphosate provoque des lésions oculaires graves et insistant sur la toxicité du produit pour la vie aquatique a été maintenue, mais la controverse sur ses effets pour la vie en-dehors de l’eau est passée à la trappe.

Puis l’avis de l’ECHA a été confrontée à un contrôle interne avant d’être soumise soumise à la Commission Européenne ces jours-ci afin qu'une décision finale puisse être prise.

Il faut savoir que l'équipe responsable de l'étude a elle-même été accusée de conflits d'intérêts par Greenpeace, car plusieurs de ses membres avaient effectué des travaux de conseil pour des entreprises chimiques incriminées ou travaillaient pour des instituts en relation avec ces entreprises.

La directrice de la politique alimentaire de Greenpeace Europe, Franziska Achterberg, avait déclaré : "L’ECHA a effectué un travail important pour effacer tous les éléments prouvant que le glyphosate peut causer un cancer. Les données dépassent largement ce qui est légalement nécessaire pour l'UE d'interdire le glyphosate, mais l’ECHA a détourné son regard. "

Les acteurs de l'industrie chimique s’étaient félicités de l'évaluation. "La science a prévalu", avait déclaré M. Graeme Taylor, de l'European Crop Protection Agency. "Le glyphosate n'est pas cancérogène. Nous espérons que la Commission Européenne avancera rapidement dans le processus d'enregistrement du produit dans l'UE et lui accordera une autorisation de 15 ans ".

Mais le rapport d’un procès fédéral américain connu de longue date concernant des personnes atteintes de lymphomes a soulevé des questions gênantes sur les relations de Monsanto avec les organismes de réglementation de l'Environmental Protection Agency (EPA).

Ce rapport montre que le géant américain des biotechnologies agricoles a été dirigé par M. Jess Rowland, également directeur de division adjoint de l'EPA, ce qui lui permet de désamorcer les offensives éventuelles. Selon ce rapport, M. Rowland aurait déclaré à un dirigeant de Monsanto qu'il empêcherait toute enquête du gouvernement sur le glyphosate en ajoutant : "Si je peux empêcher ça, je mérite une médaille".

Parmi les documents révélés dans le procès américain, figure une lettre étonnante de Mme Marion Copley, une scientifique de l'EPA, qui a déclaré qu'elle était "absolument certaine" que le glyphosate était générateur de cancer. Mme Copley, qui était elle-même en phase terminale de cancer, a mis en évidence plusieurs cas de conflits d'intérêts : "J'ai un cancer et je veux que les graves problèmes dans les services sanitaires abordés avant d’être enterrée. J'ai fait mon devoir."

Un million de personnes ont signé une pétition demandant une interdiction européenne du glyphosate, ainsi qu’une réglementation et des contrôles obligatoires pour réduire l'utilisation des pesticides. La Commission européenne devra se déterminer clairement et choisir entre le lobbying industriel et l’intérêt des populations.

Bon courage, M. Hulot !

_______________________________________________________________________________________

(*) Souvenirs de la Commune :
« C'est la hache de Damoclès 
Qui plane sur leurs têtes. 
A l'enterrement de Vallès 
Ils en étaient tout bêtes 
Fait est qu'on était un fier tas 
A lui servir d'escorte 

Ce qui prouve en tous cas Nicolas, 
Que la Commune n'est pas morte. » 


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • François Vesin François Vesin 22 septembre 16:34

    Et pourquoi la « merveilleuse » FNSEA

    veut-elle continuer à cajoler Monsanto ?

    Parce-que celle-là même qui tue nos terres
    et contamine ce que nous bouffons considère
    que les importations de produits étrangers
    eux-mêmes copieusement arrosés de nectar Monsanto
    constituent une concurrence déloyale...

    Résumé : la FNSEA ne veut pas que nous consommions
    des produits d’importation pourris-pollués par Monsanto
    puisqu’elle est capable de faire pire et pour plus cher, chez nous !!!

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 septembre 16:40

      @François Vesin

      pas mieux !

    • Le421 Le421 23 septembre 09:00

      @François Vesin
      La FNSEA, ce drôle de machin qui a dézingué des milliers d’agriculteurs - avec la complicité du Crédit Agricole - pour mieux engraisser une petite minorité.
      Il sont devenus jésuites comme Fillon !!
      Prouvez-nous que le glyphosate nous empoisonne !!
      Je serais aussi con qu’eux en leur posant la question inverse, tiens...
      Le principe de précaution est mort et enterré.
      Et l’UE a gagné.
      Tiens, je vais faire du « Fifi », moi...  smiley


    • bibou1324 bibou1324 22 septembre 17:15

      Le glyphosate est classé comme cancérigène probable ? Halte là, pour la santé de la population, interdisons-le !


      L’alcool est classé comme cancérigène certain, et ce dès la première goutte ? Bah c’est pas grave, faut bien mourir de quelque chose. Allez sors la binouze, Gégé !

      • V_Parlier V_Parlier 22 septembre 21:02

        @bibou1324
        Le jour où on vous forcera à boire de l’alcool avec un entonnoir vous pourrez sortir ce genre de débilités. Mais pour l’instant je n’ai pas remarqué que ça se faisait.


      • Le421 Le421 23 septembre 09:07

        @bibou1324
        Un exemple...

        Buvez un rhum de bonne qualité. Au combien(tième) vous tombez par terre ?
        Testez-donc le « Cuba Libre » avec du Coca.

        L’effet cocktail, monsieur, l’effet cocktail !!
        C’est de la chimie.
        Si le glyphosate (présent dans les cheveux de presque tout le monde !!) est nuisible, ce n’est pas la seule saloperie que l’on ingère.
        Les nanoparticules sont omniprésentes et l’avenir est aux tarés.
        La dégénérescence de l’espèce humaine ne tiens pas dans des croisements hasardeux avec des gens d’origine différente, bien au contraire, je dirais.
        Par contre, la quantité de saloperies ingérée par les « occidentaux » qui ne supportent même pas un œuf un peu blanc qui n’est pas traité à la canthaxanthine, question perturbation génétique, bonjour !!


      • Lebougnat Lebougnat 22 septembre 17:22
        Je vous invite vivement ce w.e à visiter des exploitations qui pratiquent le semis direct sous couvert et qui sont des utilisateurs de glyphosate.

        Ces agriculteurs se feront un plaisir de vous montrer leurs parcelles et toute la biodiversité qui y règne. Elles ne ressemblent en rien à l’image de mort que vous et vos amis propagez au travers les médias.

        Actuellement vous verrez des parcelles où on été semés des couverts végétaux qui  protégeront le sol et capteront les nitrates, jusqu’au semis de la prochaine culture. 
        La destruction de ce couvert alimentera le sol en matières nutritives et cerise sur le gâteau, stockera du carbone dans le sol.
        Pas de travail du sol ,moins de carburant, moins d’engrais chimiques ...tout bon pour l’environnement. !

        Demain, sans glyphosate,pour ces agriculteurs ce sera le retour au labour et à l’agriculture traditionnelle intensive , il n’y a pas d’autre alternative.

        Allez un peu de courage, rendez visite aux empoisonneurs et voyez de vos propres yeux !

        • François Vesin François Vesin 22 septembre 18:31

          @Lebougnat
          «   il n’y a pas d’autre alternative.  »


          Thatcher et Reagan nous ont déjà fait le coup (TINA)
          Ils étaient séniles et pressés de nous faire profiter du « libéralisme »

          Agriculteur, jeune et désireux de se réapproprier votre métier ?
          Il existe des alternatives qui ne mènent pas à la pendaison !!!

        • Lebougnat Lebougnat 22 septembre 18:39

          @François Vesin
           

          « Agriculteur, jeune et désireux de se réapproprier votre métier ?
          Il existe des alternatives qui ne mènent pas à la pendaison !!!

          https://www.actu-environnement.com/ae/news/semi-direct-sous-couvert-appauvrissement-sols-19424.php4 » 

          C’est exactement ce que je voulais montrer nais sans glyphosate cette technique est pour le moment impossible !


        • V_Parlier V_Parlier 22 septembre 21:04

          @Lebougnat
          La biodiversité avec du gyphosate ?
          C’est qu’il ne marche pas alors ?


        • Lebougnat Lebougnat 22 septembre 21:11

          @V_Parlier

          Faites un effort documentez vous
          http://agriculture.gouv.fr/le-semis-direct-sous-couvert-vegetal-pour-ameliorer-la-qualite-des-bassins-versants-et-la
           mais pour ça il faut du glyphosate !


        • V_Parlier V_Parlier 22 septembre 21:35

          @Lebougnat
          C’est incroyable toutes les galipettes qu’on peut inventer pour « verdir » un truc toxique. L’imagination est débordante en ce moment. Comme si on ne pouvait pas créer le couvert végétal en fauchant (même avec un engin moderne, pas besoin de me sortir l’image du pauvre paysan qui souffre avec sa faux).

          Bref, c’est encore un moyen « low cost » pour faire mal quelque chose qui aurait pu être bien. Mais c’est moins cher donc c’est de la justice sociale, donc c’est bien, donc il faut forcer tout le monde à en bouffer.


        • Lebougnat Lebougnat 22 septembre 22:12

          @V_Parlier J’aimerai que vous apportiez une solution    les critiques c’est bien mais des propositions pourraient faire avancer les choses

          Votre obstination à dénigrer ce produit dont la dangerosité n’est toujours pas prouvée vous fait occulter des avantages environnementaux indéniables liés à cette technique culturale.

          Mais à quoi bon, vous détenez forcément la vérité du haut de votre tour d’ivoire ......redescendez donc les pieds sur terre allez donc parler... au paysan qui souffre avec sa faux !


        • wesson wesson 22 septembre 23:45

          @Lebougnat
          Ben voyons, vous reprendrez bien un verre de glyphosate avant de partir ! 


          Pour moi qui vit dans une région encore très agricole, et dont la maison est entourée de toute part de champs cultivés, je peux vous assurer que des paysans avec la faux j’en ai pas vu depuis autant de temps que je vit ici. Par contre, chaque année ils viennent me niquer les fils du téléphone avec leurs engins énormes 

          Le paysan d’aujourd’hui souffre bien plus avec sa banque que avec sa faux. 



        • Le421 Le421 23 septembre 09:11

          @Lebougnat
          La toxicité du glyphosate n’est pas prouvée. Du même tonneau, le contraire non plus.
          Par contre, il est bien précisé que « pour le milieu aquatique », c’est dangereux.
          Vous me répondrez que ce n’est donc toxique que pour les hommes-grenouilles !!
          Ben voyons.

          Au fait.
          Pourquoi a t-on interdit le chlorate ?
          Parce que pour les souches, c’était hyper pratique... Avec du sucre !!  smiley


        • Djam Djam 23 septembre 11:38

          @François Vesin

          Thatcher et Reagan sont tous les deux morts de Parkinson et Alzheimer, une dégénérescence neuronale générée en partie par l’ingestion sur long terme de pesticides. Si les pesticides détruisent à dessein le système nerveux des « nuisibles », il le fait aussi lentement sur celui des humains...

          Thatcher et Reagan « punis » par les pesticides ? Justice immanente...


        • Esprit Critique 22 septembre 17:36

          Je crois avoir lu quelques part que la Dangerosité du Glyphosate en matière de Cancer était du même niveau que la viande rouge. C’est pour cela qu’il le vende au prix du steak.


          • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 septembre 20:33

            @Esprit Critique

            vous avez dû lire ça dans la thèse d’Elisabeth Teissier !

          • Lebougnat Lebougnat 22 septembre 20:57
            @Jeussey de Sourcesûre
                 «  »un rapport du centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui est une émanation de l’OMS, le classe au contraire comme cancérogène probable à cause d’études, qui ont montré, à hautes doses, l’incidence de cancers sur des rats. Cet organisme, est critiqué car il ne prend pas en compte les doses, ni le degré d’exposition des individus. Il classe la viande rouge par exemple comme cancérogène«  »
             

          • V_Parlier V_Parlier 22 septembre 21:06

            @Lebougnat
            Je ne sais pas ce que vous tentez de prouver mais il est bien connu qu’on ne doit pas manger de viande tous les jours, et encore moins de la viande rouge. Mais là, le consommateur a le choix et sait qu’il en mange ou pas.


          • philippe913 23 septembre 09:07

            @V_Parlier

            il faut faire la différence entre danger et risque.

            Ce classement sur le caractère cancérigène n’est qu’un classement sur le danger, pas sur le risque.

            Un exemple pour faire comprendre la différence :

            Quel est le danger d’un voyage en avion ? la mort via un crash. Quel est le risque, extrêmement faible. Du coup on continue à voyager en avion, mais on prend des mesures pour diminuer le risque. (contrôleurs aériens formés, visites techniques etc).

            Il en va de même pour ces produits.
            Quand on sait qu’une consommation excessive de tel produit amène, dans une population, plus de cancers, on classe ce produit comme cancérigène certain. Quand bien même ce % serait de 0.01% en plus, du moment qu’il est certain, on est en catégorie 1, cancérigène avéré.
            Quel est alors le risque ? s’il faut en bouffer trop tous les jours pendant 30 ans pour une augmentation de 0.01%, ce risque va être quasi négligeable. Du coup on continue à consommer ces produtis, mais en prenant des mesures pour diminuer le risque ( par ex : viande pas carbonisée, pas tous les jours, sans trop de sel etc.)

            Pour le glyphosate, on est même pas sûr qu’il soit cancérigène, c’est dire si le risque, si tant est que le danger existe, est ultra faible pour les consommateurs.
            Pour les agriculteurs, on prend des mesures pour diminuer cet éventuel risque : combinaisons ou tracteurs fermés, etc.

            de la à diaboliser le bordel comme on voit actuellement, il n’y a que des extrémistes pour le faire.

            On fait le parallèle avec l’amiante, sauf que ça n’a rien à voir. Le problème avec l’amiante était connu depuis longtemps et interdit dans bcp de pays,ce qui n’est pas le cas avec le glyphosate. Et, de la même manière, il n’existe qu’avec les pro qui l’utilisaient, pas avec les consommateurs.

            on a besoin de mesure et de raison, malheureusement, avec tous ces extrémistes, on n’en a plus.


          • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 septembre 10:26

            @philippe913

            ça me rappelle la différence entre sécurité (concept utilisé pour réduire la gravité des accidents de trains) et la fiabilité (concept utilisé pour réduire la probabilité des accidents d’avions).

            Cela n’empêche pas qu’un accident d’avion fait beaucoup de morts, même si la probabilité d’une catastrophe est faible. Alors il faut parfois prendre des précautions, comme celle qui consiste à répartir un staff dans plusieurs appareils.

          • Djam Djam 23 septembre 11:40

            @Jeussey de Sourcesûre

            Ne vous en prenez pas à E. Teissier, vous ne l’avez jamais rencontrée, alors quand on ne connait pas en vrai, on s’abstient de se payer la tête d’un(e) absente...


          • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 septembre 13:47

            @Djam

            je n’ai jamais rencontré Macron non plus !
            Et pourtant je pense que ce qu’il produit est négatif !
            La personne de E. Teissier ne m’intéresse pas ; par contre l’influence qu’elle a exercée en s’appuyant sur des croyances obscures a été d’autant plus négative que des pseudo-scientifiques ont prêté leur concours à la présentation d’une thèse abracadabrantesque à la Sorbonne, et ça, je vous assure que je continuerai à m’en prendre à ce genre de choses. Pas aux personnes qui peuvent vivre leur vie tant que leur action n’est pas néfaste pour les autres.

          • sarcastelle sarcastelle 23 septembre 08:09

            Le glyphosate est plus utile que l’alcool, cancérigène certain et non suspecté ; il urge de commencer par prohiber l’alcool. 


            • Le421 Le421 23 septembre 09:15

              @sarcastelle
              Les gens se bourraient la gueule que Monsanto ne savait même pas qu’il allait exister.
              L’association Monsanto-Bayer n’a interpellé personne, en fait.
              L’un vends le poison, l’autre vous vends les remèdes.
              C’est qui les cons ?

              Maintenant, vous me direz - et à raison - qu’il y a trop d’humains sur terre.
              Autant en dézinguer un bon paquet, sans arme visible, et en faisant un maximum de fric !!

              Si la connerie était cotée en bourse, le CAC40 prendrait 1.000 points en un coup !!


            • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 23 septembre 10:14

              @Le421

              « L’association Monsanto-Bayer n’a interpellé personne, en fait. »

              Surtout pas ceux qui prennent des décisions, mais d’autres, oui :


            • Djam Djam 23 septembre 11:41

              @Le421

              Et vous faites partie de ces cons, ça va de soi, non ?


            • nono le simplet nono le simplet 23 septembre 19:47

              @sarcastelle
              un de mes voisins, agriculteur à la retraite, boit encore un peu d’alcool, par contre, le premier qui lui parle de glyphosate pour désherber son jardin a sacrement intérêt à courir vite et en zig-zag, ayant été gravement malade à cause de ce produit « inoffensif » smiley


            • ricoxy ricoxy 23 septembre 08:30

              Sans parler du glyphosate de la société Monsalo, dont les effets délétères ont été maintes fois relevés, je suis étonné des publicités pour certains produits ménagers (détergents et autres), qui portent l’avertissement : « Produit dangereux. Tenir hors de portée des enfants ». On nous vend du poison ?


              • Le421 Le421 23 septembre 09:17

                @ricoxy
                Essayez-donc de boire deux verres d’essence et d’allumer un clope...
                Ca ne vous viendrais pas à l’idée de boire du Destop un lendemain de banquet, non ??
                 smiley  smiley  smiley


              • Djam Djam 23 septembre 11:43

                @ricoxy

                Oui, mais personne ne vous oblige à les acheter... avec du bicarbonate, du vinaigre, de l’eau dynamisée etc.... on peut entretenir sa maison sans polluer.
                Comme dit un commentateur plus haut : les cons ne sont pas ceux qui vendent ces merdes, mais ceux qui continuent à les acheter... malheureusement ils sont nombreux et ça va durer parce que l’éducation et l’information qui éveillent n’est pas au programme !


              • sarcastelle sarcastelle 23 septembre 12:49

                @Djam

                .
                Vous m’avez appris l’existence de l’eau dynamisée. Je m’en voudrais ne ne pas renseigner à mon tour les Agoravoxiens :
                .

              • nono le simplet nono le simplet 23 septembre 20:01

                @sarcastelle
                surprenant en effet, mais il ne faut pas se hâter de rigoler ...

                j’ai vu des trucs aussi bizarres ... les BRF, les œufs de cailles contre l’allergie ...
                j’enlève aussi les verrues à la suite d’un pari stupide ... si, si c’est vrai smiley
                par contre aucun extraterrestre même après une soirée arrosée 

              • nono le simplet nono le simplet 23 septembre 20:35

                @nono le simplet
                je rajoute pour ne pas passe que pour un blaireau que j’ai été formé à Rochefort selon la technique du Dr Benveniste, « découvreur » de ce traitement original mais efficace, aux tests de dégranulation des basophiles seul test de laboratoire sur l’allergie existant à l’époque smiley

                Benveniste est aussi connu pour sa thèse sur la mémoire de l’eau ...

              • ricoxy ricoxy 24 septembre 12:14

                 
                ► Djam
                 
                « Oui, mais personne ne vous oblige à les acheter... avec du bicarbonate, du vinaigre, de l’eau dynamisée etc.... on peut entretenir sa maison sans polluer. »
                 
                C’est ce que je fais depuis des mois. Effet collatéral étonnant : depuis que j’ai banni la plupart des produits chimiques de mon domicile, je n’ai plus de céphalées.
                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires