• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Censure de Wikileaks : Besson essaye de donner le coup de grâce

Censure de Wikileaks : Besson essaye de donner le coup de grâce

Wikileaks dérange, surtout les États-Unis, depuis sa création en décembre 2006. Ce site publie régulièrement des « fuites d’information » en provenance notamment « des régimes d’oppression en Asie, aux États-Unis, dans l’ancien bloc soviétique, en Afrique et au Moyen-Orient » tout en protégeant ses sources.

Le site se veut également une aide pour « ceux qui, en Occident, veulent porter à la connaissance de tous les comportements non éthiques de leur gouvernement ou de grandes entreprises ».

Récemment Wikileaks a tapé fort en publiant plus de 250.000 notes de la diplomatie américaine. Le site est arrivé en tête du classement hebdomadaire, chez Euronews, des sites les plus visités en Europe au 4 août 2010. Vous trouverez, en fin d’article, quelques affaires révélées par Wikileaks. On comprend dès lors que les Etats-Unis ne décolèrent pas et veulent à tout prix réduire au silence cette source d’information et obtenir la peau de de son fondateur, Julian Assange.

Récemment l’hébergeur de Wikileaks, le géant Amazon, a lâché son client et le site n’est plus hébergé qu’en France et en Suisse. Depuis une semaine les "attaques" informatiques ont rendu le site inaccessible. Pour couronner le tout, le fournisseur de nom de domaine a également supprimé l’accès DNS. C’est donc dans la nuit que Wikileaks a mis en place une solution, leur permettant de rester accessibles, mais avec une nouvelle adresse. Et ce matin, coup de théâtre, Eric Besson vient de demander au serveur OVH, qui héberge Wikileaks depuis hier, d’expulser le site, au prétexte qu’il a "violé" le secret diplomatique...

Alors que peut-on faire pour agir devant ce qui est probablement la première censure, au niveau international, d’un site d’information ? Le lien en début d’article renvoie sur le site, avec une adresse IP, plus sure pour les jours qui viennent. Le mieux est de faire circuler l’info à tout votre carnet d’adresse, et si vous ne connaissez pas encore ce site, jetez-y un oeil, voire deux !

Quelques affaires révélées par Wikileaks (source : Wikipédia) :

  • Le 17 avril 2009, WikiLeaks a dévoilé l’intégralité du procès de l’Affaire Marc Dutroux, le pédophile belge, en particulier le résumé de ses auditions. Il s’agit des 1 235 pages de synthèse de l’enquête destinées au juge d’instruction, dossier toujours couvert par le secret d’instruction. L’origine de la fuite serait le journaliste luxembourgeois, Jean Nicolas qui a couvert l’affaire et qui avait comme beaucoup de ses confrères accès à l’ensemble des documents.
  • WikiLeaks a publié le 5 avril 2010 une vidéo de l’armée américaine, montrant deux photographes de Reuters, tués par un hélicoptère Apache, lors du raid aérien du 12 juillet 2007 à Bagdad.
  • Le 25 juillet 2010, en collaboration avec The Guardian, The New York Times et Der Spiegel, WikiLeaks rend publics les War Logs, 91 000 documents militaires américains secrets sur la guerre en Afghanistan. Le porte-parole du site a affirmé que certains des documents pourraient permettre de prouver d’éventuels crimes de guerre. Ces documents sont présentés comme témoignant notamment du double jeu qu’aurait joué le Pakistan, ainsi que des efforts pour dissimuler le nombre de victimes civiles.
  • Le 23 octobre 2010, après avoir donné une avant première aux journaux Le Monde, The Guardian, The New York Times et Der Spiegel, aux télévisions Al Jazeera, SVT, Channel 4 et aux sites Bureau of Investigative Journalism, Iraq Body Count et OWNI  , WikiLeaks a mis en ligne 391 832 documents secrets sur l’Irak, portant sur une période du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2009, et révélant, notamment, que la guerre avait fait environ 110 000 morts pour cette période, dont 66 000 civils, et indiquant que les troupes américaines auraient livré plusieurs milliers d’Irakiens à des centres de détention pratiquant la torture.
  • Le 28 novembre 2010, WikiLeaks commence la révélation de télégrammes de la diplomatie américaine. Par cette opération baptisée « Cablegate » par les médias anglo-saxons, plus de 250 000 documents sont révélés. Leur publication est relayée par cinq grands journaux partenaires du site, dont Le Monde. Selon le New York Times, ces notes « offrent un panorama inédit des négociations d’arrière-salle telles que les pratiquent les ambassades à travers le monde. »

Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • JL JL 4 décembre 2010 09:32

    Oui, nous devons tous soutenir WikiLeaks, ne serait-ce qu’à cause de ces d’orfraies du PPF qui crient au totalitarisme devant la mise au grand jour de leurs turpitudes.

    L’un d’entre eux parlait au sujet de l’exigence de transparence, de totalitarisme et de « jardin secret », amalgamant outrageusement ainsi sphère publique et sphère privée.

    De fait, ce sont eux qui abolissent la frontière entre public et privé, et qui se servent de cette indistinction pour, d’une part surveiller et ficher les citoyens, d’autre part dissuimuler sous le sceau du « secret défense » ce qui nous concerne au premier chef.

    La novlangue ne procède pas autrement.

    Soutenons WikiLeaks et ses émules.


    • impertinent3 impertinent3 4 décembre 2010 11:19

      E. Besson, mais quel pauvre type !


      • non666 non666 4 décembre 2010 12:37

        Wikileaks , le site trop resistant et trop cool ?

        Comment fait il pour etre autand cité par les médias main stream alors ?
        Ce site a quelques années d’existence et pour l’instant, il n’a rien revelé qu’on ne savait deja.

        Cela a commencé par des « révélations » sur la guerre d’Irak (au moment ou Obama voulait preparer le retrait US : tiens donc...)
        Cela continu sur tous les clichés de tous les dirigeants de la planète...
        Sarkozy serait pro-Us et pro-israel : quel scoop !
        Berlusconi serait un queutard et un soifard : etonnant !
        Les arabes n’aimeraient pas les perses et vice versa....
        Je suis pres a parier qu’en fouillant un peu le truc on doit decouvrir des scoops aussi extraordinaire entre les arabes et les juifs....

        Le buzz autour de wikileak ne sert qu’une seule cause : le façonnage de wikileaks comme vecteur de « resistance officiele » devant l’opinion publique.
        Si vous etes un alter mondialiste, un identitaire, un resistant aux interets US, veuillez vous enregistrer sur les flux RSS du site wikileaks qu’on ait votre nom , s’il vous plait....

        Apres le controle du « Vrai » , mis en scene sur TOUS les moteurs de recherche qui mettent en avant systematiquement , wikipedia, voici le controle de la resistance via la creation d’un site promu par les interets US au statu de chef de ses opposants.

        A quand la creeation d’un site sur le 11 septembre ou les p)articipants tourneraient en rond, multiplieraient les fausses pistes (un coup des iraniens, un coup des pakistanais, un coup du sentier lumineux ?) pour mieux nous egarer : oupss je suis bète cela existe deja....

        Le statut d’opposant officialisé est un grand classique de l’agitation propagande.
        La dernière fois qu’ils nous ont fait le coup, en France c’etait pour nous vendre du segolene Royal (la seule qui peut battre Sarkozy en 2007, si, si c’est promis...)
        Maintenant qu’il faut un candidat serieux pour poursuivre le travail de sape de la France, ils n’en veulent plus evidemment : ils vendent sur toutes les chaines, sur tous les médias des sondages ENORMES sur DSK

        La fabrication des faux opposants est la seule solution pour diviser et museler les vrais opposants.


        • Philou017 Philou017 4 décembre 2010 21:19

          Ca pourrait être vrai, sauf que vous n’avez pas le début d’un argument factuel. Il faudrait un tas de gens complices pour permettre une mystification, à commencer par le département d’état et tous les gens qui ont accès à ces câbles, ambassadeurs et leurs subordonnés inclus.

          On peut tenir des raisonnements aussi pertinents en faveur de l’indépendance de Wikileaks.

          Et puis Segolène Royal n’a jamais révélé un document secret, même pas un confidentiel.....


        • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 4 décembre 2010 21:44

          Eh bien voilà, on se lâche ! On donne feu vert au national-socialiste Totenkopf ! Mais pas clairement, non, faut pas se salir directement les mains, hein Perseus-les cent pseudos-le meilleur ennemi de Momo smiley

          Informe-toi, barbouze du dimanche : Wikileaks n’est pas hébergé aux USA, à qui Julian Assange causerait beaucoup de torts... mais chut... c’est top sicrite smiley


        • Hugo Velib Hugo Velib 4 décembre 2010 21:54

          On ne pouvait trouver mieux comme métaphore

          Pas mieux


        • Hugo Velib Hugo Velib 4 décembre 2010 21:56

          Pour les problèmes de transit intestinal, s’adresser au docteur Mellon smiley

          « Qui avale une pastèque se fait enculer par un Mellon » : proverbe coréen


        • Hugo Velib Hugo Velib 4 décembre 2010 22:17

          don’t worry, be happy smiley


        • ddacoudre ddacoudre 4 décembre 2010 13:29

          bonjour bluboux

          face a l’attaque du ministre l’hébergeur, basé à Roubaix, n’a pas tardé à réagir par une lettre signée de son fondateur, Octave Klaba. « L’histoire est banale et quotidienne, écrit-il. Le système est totalement automatique et fonctionne 24 heures sur 24. Nous avons découvert comme vous tous que ce site est chez nous hier... dans la presse. » Suite aux « pressions », Ovh a décidé de saisir le juge des référés « afin qu’il se prononce sur la légalité ou pas de ce site sur le territoire français », rappelant, à cette occasion, que « ce n’est pas au monde politique ni à Ovh de demander ou décider la fermeture ou pas d’un site mais à la justice ». source libération.

          il n’est pas inintéressant que cette réactivité occupe la place publique, ceux qui se dissimulent sous le mot liberté baissent le masque.

          je te joins l’article sur ce sujet. http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=85396

          cordialement.


          • JL JL 4 décembre 2010 19:49

            De mon point de vue, ceux qui sont les plus furax contre WikiLeaks sont les people. De fait, il suffit de les écouter, ils tiennent tous le même discours : où va-t-on si tout le monde en sait autant que ceux qui se désignent eux-mêmes comme les élites" ?

            Pour rappel, voilà comment je vois les classes sociales aujourd’hui :

            - Une classe supérieure bunkérisée et vivant sur ses trésors de guerre paradifiscalisés. 

            - Une classe médiatique et amuseuse chargée de maintenir le peuple dans l’abrutissement le plus profond. Ceux que Lordon appelle les esclaves volontaires joyeux. 

            - Une classe besogneuse chargée de protéger à l’insu de son bon vouloir ou de son plein gré les fortunes des classes dominantes. Ceux que Lordon appelle les esclaves volontaires tristes. 

            - Et enfin la classe des exclus, réservoir d’esclaves pas volontaires du tout et dont le rôle attendu est de faire peur aux précédents, et donc de les maintenir dans le droit chemin, càd le conformisme aux diktats imposés par les classes privilégiées. Et aussi de faire un tout petit peu peur aux classes supérieures, c’est si bon quand ça s’arrête aux portes des bunkers et des carrosses blindés.


            nb. il convient d’ajouter les hors classes, ceux qui ne sont ni dans la servitude volontaire, ni dans le besoin, ni dans l’opulence.


            • Peut-etre 4 décembre 2010 21:42

              wikileaks.org n’est plus accessible... mais on y accède directement par son adresse ip qui est 213.251.145.96 c’est chez ovh... pour combien de temps !


              • Epiménide 4 décembre 2010 21:57

                En début de soirée, le Guardian, dans sa liste des derniers documents sortis, afficha un titre qui disait qu’Al Qaïda était « basée », pour ses fonds, aux Emirats Arabes Unis. Le lien conduisait à un message de défaillance technique. A cette heure le titre en question a disparu. Il s’agissait sûrement d’un mensonge. Mais d’un vrai ou d’un faux ?


                • sven 5 décembre 2010 09:58

                  Ah les grands démocrates qui refusent la transparence, qui refusent qu’on dénonce les crimes que commettent leurs troupes et celles de leurs alliés, qui refusent qu’on dénonce la corruption des dirigeants profiteurs de guerre ! Qui refusent au menu peuple la révélation de leurs délits ! Et ils critiquent Cuba (bien qu’ ils aiment Guantanamo) ! Vichy est de retour, mais on le savait depuis longtemps.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires