• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cérémonie des césars : « Adieu les cons » a gagné, et pour cause...

Cérémonie des césars : « Adieu les cons » a gagné, et pour cause...

Crise sanitaire oblige, La France sans cinémas est une si­tuation désagréable qui n'est pourtant rien à côté du spectacle ridicule, pathétique et dé­gradant que ce « cinéma français » a donné de lui-même vendredi 12 mars 2021 lors de la 46ème cé­rémonie des César. Une soirée inénarrable où ce milieu, qui confond art et militantisme sur fond de parisianisme bobo, a montré toute sa mesure culturelle et politique. Ces gens aux productions subventionnées par le CNC (c'est-à-dire par les contribuables), coupés du peuple français, sont à des années-lumière du cinéma hexagonal d'anthologie, des Gabin, Renoir, Clouzot et autres dignes héritiers des frères Lumière. 

En temps normal, aller au cinéma pour se délecter d'un thriller ou d'un film d'aventures, c'est souvent visionner une production étrangère. Et pour cause, puisque cette cérémonie d'auto-congratulations nous a rappelé la sottise des milieux conformistes français. Quand on passe de Gabin à Nicolas Bedos, on ne change pas seulement d'époque... Chacun s'étonne d'ailleurs des accords de l'OMC sur la limitation des oeuvres américaines en France, au nom de la défense de l'exception culturelle : d'autres appellent cela de la préférence nationale, mot tabou quand il s'agit de protéger les travailleurs français, dont se fichent le gratin culturel : la crise des "gilets jaunes" en fut un exemple parfait.

Les spectateurs pensaient sans doute avoir déjà vu le pire de l'idéologie régnant dans ces milieux du "7ème art français" l'année passée, après la fracas­sante sortie, digne d'une adolescente attardée, de l'actrice Adèle Haenel contre le sacre de Polanski faisant face à des accusations de viol. Elle avait ainsi gagné a place à Hollywood. Après des mois de fermeture des cinémas, les Français pouvaient espérer entendre et voir de quoi reprendre goût pour le grand écran, avoir envie de défendre les acteurs, les actrices, les techniciens ou les intermittents, revoir enfin les salles se remplir. Comment cela pourrait-il être le cas maintenant que la cérémonie est passée ?

Présentée par Marina Foïs, niveau adolescente aussi, la soirée s'est transformée en un meeting politique écolo-PS. La cible était, entre autres, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, à laquelle il était demandé par tous les moyens ou presque, y compris scatologiques, d'agir. Les nantis du cinéma, et plus généralement du monde de la culture, dont l'existence n'est pos­sible, depuis des années, que par la perfusion étatique provenant des impôts de la collectivité nationale rappelons-le, ont multiplié les "performances" et autres sketchs tendance pétomaniaques, avec grossièretés et injures à la clé. La cérémonie des César 2021 fut celle de la honte et de la vulgarité du Paris qui se prétend culturel. Des exemples ? La "maîtresse de cérémonie" n'ar­rêtait pas de demander si "la taille, ça compte ?". Il y a des cours de récréation où le niveau intellectuel est plus élevé. Sans compter l'irruption de Corinne Masiero, alias Capitaine Marleau à la télévision, nue et ensanglantée pour « soutenir » les intermittents du spectacle, pourtant bénéficiaires d'une seconde « année blanche » qui en fait des personnes en vacances prolongées.

Outre la vulgarité, le gratin du « cinéma français » s'est cru un soir de fête de l'Huma sans les saucisses-merguez, les slogans et diatribes fusant au sujet de l'islamo-gauchisme, de la sécurité globale ou du fait de savoir si la culture, la leur, est ou non essentielle dans un pays où une pandémie a déjà tué pès de 100 000 personnes. Mais de cela, ce gratin n'a cure : il vit dans un autre monde, celui où l'argent ruisselle. A aussi été récompensée sa « diversité ». Reste que le ridicule, lui, semble ne pas payer : l'audience de la cérémonie 2021, bien que retransmise en clair, a été l'une des pires de l'histoire des César. Le film récompensé s'appelle Adieu les cons. On ne pouvait mieux choisir, car c'est en effet ce que le spectateur a envie de dire aux personnes qui ont occupé le petit écran vendredi dernier. A l'heure où les jeunes vont sur Netflix et n'ont plus les moyens pécuniers de sortir au cinéma, une remise en cause est indispensable pour sauver un cinéma autrefois prestigieux, et aujourd'hui réduit à une caste de bobos prétentieux coupés du peuple...


Moyenne des avis sur cet article :  3.39/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 16 mars 16:48

    Je ne me prononcerais pas sur le sujet, le cinoche, je m’en tamponne, mais d’une force ! Qu’il soit amère-loque ou franzouillard, d’ailleurs.

     

    En revanche, les coupures au milieu des mots, c’est d’un chiant.

    Z’avez tapé votre texte sur quoi pour obtenir cette bouillie ? 

     


    • hans-de-lunéville 16 mars 16:51

      @Jeekes
      faut comprendre, il a presque 2000 ans


    • hans-de-lunéville 16 mars 17:07

      @Jeekes
      même 2100 ans...


    • bestof32 bestof32 18 mars 11:34

      Je n’ai personnellement pas eu de problème de lecture. Bon article.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 mars 17:56

      Je ne regarde jamais cette cérémonie ou toutes espèces de redresseurs de tords façon bobo cœur à gauche mais portefeuille bien ancré à droite nous donnent leurs visions du monde !


      D’après des bruits , j’ai entendu que la « madone de Time » ( accessoirement porte-parole d’une famille de

      chevronnés délinquants ) avait été évoqué !


      Ben merle, .. zont pas parlés de cette vieille institution qui à un max de personnels plutôt de gauche,,... qui actuellement se rendre compte ce que signifie « le serpent qui se mord la queue » !

      Bon ,maintenant paraît que dans l’Éducation nationale un fort pourcentage de « nos chances pour la France » dixit

      Bernard Stasi, leurs causent pas mal de problèmes !


      .. et justement sur ce sujet, j’ai en modé depuis le 12 un article


      « Mohamed tu t’es pas un vrai arabe, tu as de bonnes notes ». Dégâts collatéraux dans l’E.N depuis + de 20 ans c’est la poussière sous le tapis


      @+ P@py



      • Abou Antoun Abou Antoun 16 mars 18:10

        Ce qu’on appelle le monde de la ’culture’ n’est en fait que le monde du ’divertissement’.

        De la même façon l’hôtellerie, la restauration, les remontées mécaniques, les plagistes, etc... sont des activités liées aux loisirs.

        La France n’a plus que des activités tertiaires et touristiques, donc une économie de pays sous-développé et le mode de gestion qui va avec de type ’république bananière’.

        Rien d’étonnant donc à ce que cette (fausse) économie si fragile soit touchée de plein fouet par une crise sanitaire.

        Les bobos qui font dans le (cul)turel défendent leur bifteck. En temps normal ces cérémonies de remises d’oscars, de césars, et que sais-je encore ne concernent que l’entre-soi et les connards qui achètent ’Voici’ et ’Gala’.

        Bref on est dans les normes.


        • biquet biquet 18 mars 17:38

          @Abou Antoun
          Plus de culture, plus de loisirs, avec Abou Antoun on va se marrer et être bien gavé des conneries.
          https://blogs.mediapart.fr/sauve-beranger/blog/160321/accumulation-des-connaissances-et-intelligence


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 mars 18:18

          José Dayan la réalisatrice de Capitaine Marleau à voulue s’inspirer pour son héroïne d’un accessoire façon imper à Columbo, et c’est une chapka que la « nudiste de César » porte même en été !


          Qui a dit que le ridicule ne tuait pas ?


          @+ P@py



          • devphil30 devphil30 16 mars 18:26

            Pathétique , pitoyable en dessous de tout , nombrilisme de nantis

            Je n’ai pas de mots assez fort pour décrire ces comportements

            La société Française part en dérive débilitante


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 mars 18:41


              Hanns Johst à dit : « Quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver  »


              .. et le P@py qui de temps en temps écrit des citations, a sur la culture libellé entre autres celles-ci !


               https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/168646


              https://citation-celebre.leparisien.fr/citations/168645



              Mes citations sur le site Citations célèbres du journal Le Parisien


              Pour trouver ma page, cliquer sur ce lien. Cliquez sur la citation en orange, cette dernière apparaîtra sur le fond d’une belle ( image placée aimablement par le site )


              https://citation-celebre.leparisien.fr/internaute/inti



              @+ P@py



              • hans-de-lunéville 16 mars 18:44

                @Gilbert Spagnolo dit P@py
                arrête de faire du panda


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 mars 19:54

                @hans-de-lunéville

                Peut-être que je fais du « Panda », mais ça m’agace ( pour rester poli ) de voir que mon article sur ce qui se passe d’extrêmement grave à l’Éducation nationale, reste en gare de triage !


                @+ P@py


              • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 mars 14:21

                @Gilbert Spagnolo dit P@py

                ouais c’est bon t’énerve pas il en est à +4


              • mmbbb 21 mars 14:02

                @Gilbert Spagnolo dit P@py Brighelli a pu expose les faits dans une video de plus 40 minutes dans ce media Il ne fait que confirmer ce que tout le monde savait .
                Je me répète et je l ai dit maintes fois , et M Brighelli l a confirme , A Paris en l occurrence c est le sport de demander des dérogations afin que les mioches des bo bos ne frequentent pas certaines classes . C est la mentalité francaise , et la neo morale , je n applique pas a moi même ce que je promeus a savoir la mixite sociale 
                Mais lorsqu un prof se prend une bonne beigne , je n ai guère de compassion , il n a que le fruit de l « l altérité » dont il a été le fervent prosélyte .
                C est une vielle loi ,«  on recolte ce que l on a seme  » .
                Un prof ne me fera jamais pleurer ! Ce qui est arrive a Paty ne m a a peine surpris !
                Et que fait Darmanin dans l urgence , il dissout G Identitaire , , c est la priorité pour ne pas attiser les haines 
                Faut t enerver Papy , les Francais sont devenus des veaux , ils se font egoger Hallal et alors ! Ce sont des veaux ! 


              • Est ce que vous vous rappelez le comportement des pharmaciens , lorsque le gouvernement de l’époque a voulu leur imposer de payer une taxe sur la vente de l’alcool à 90, .désinfectant ?


                • roby roby 17 mars 15:36

                  @oncle archibald
                  Le but n’était pas le même pour les uns se remplir les poches


                • @oncle archibald

                  Moi je peux jeter des pierres je ne fabrique pas d’alcool , et en boit très peu .
                  Par contre lors de mes voyages à travers la France , j’ai la passion de la France et de ses petits producteurs qui font des merveilles , saucissons, pâtés , huîtres , tapenades , jambons , vins divers , huiles d’olive, fromages de chèvre, de brebis , de vache, noix ...etc .

                  Roseline Bachelot ministre des masques de papier ! De quoi ?
                  https://www.youtube.com/watch?v=oxgW8YNtP_w

                  C’est pour la France . !

                  Léger prix des vaccins pour la grippe aviairehttps://www.youtube.com/watch?v=STPopTOrPVE

                • Rinbeau Rinbeau 16 mars 19:29

                  Subventionner l’art, c’est la façon des oligarques de se payer les artistes !

                  Et avec notre pognon !

                  Comme ils le font pour les politiciens, les journalistes etc...

                  En échange, on n’égratigne pas trop le système ! Le chien ne mord pas la main qui

                  le nourrit.

                  Donc au lieu d’avoir de la réflexion, de la création, nous avons du spectacle !

                   smiley


                  • Philippe Barthélemy Philippe Barthélemy 16 mars 22:09

                    A cette longue litanie bobo-pitoyable, vous avez oublié de rappeler « l’actrice » racisée de la cérémonie 2020 qui comptait les noirs dans la salle.... (y incluant Vincent Cassel qui ne s’en est pas encore remis) Cette édition 2021 nous aura apporté un autre « acteur » militant, citant Adama Traoré sous les applaudissements de l’assistance.... Les Césars sont devenus une tribune politique de l’islamo-gauchisme (Georges Cravenne doit se retourner dans son tombe) 


                    • ETTORE ETTORE 16 mars 23:41

                      Bah ! Ils ne jouent peut être plus, mais la schnouf doit sûrement continuer à être livrée en petits monticules !

                      Bon, ça c’est la substance première.....C’est sûr, que pour ce qui est de créer quelque chose après, c’est plutôt....dénudé !

                      Caesar....Reprend ton nom ! Ce qu’ils ont fait de toi, tient plus de la CONcrétion, que des lauriers !


                      • LVOLC 17 mars 09:42

                        @ETTORE
                        Dans le temps les coca ?nomanes se faisaient poser des cloisons nasales en or.


                      • Hector Hector 17 mars 09:24

                        Voila un article réaliste, une peinture sans fard de notre société actuelle, un pamphlet libératoire.

                        Ou sont passé les acteurs, les peintres, les sculpteurs, les poètes, les écrivains, les musiciens et tous ceux qui par leur art ruaient dans les brancards mais proposaient une nouvelle dimension, une nouvelle façon d’appréhender la vie au travers d’un filtre parfois visionnaire ?

                        C’était de l’art mon bon monsieur, sans subvention.
                        Au-delà du confinement physique d’aujourd’hui, ce sont nos cerveaux que l’on confine depuis prés d’un demi siècle

                        Merci de votre article et pour certains de vos commentaires.

                        Çà fait plaisir de ne pas se sentir seul en ces temps troublés et frustres.


                        • LVOLC 17 mars 09:26

                          De quelle exception culturelle parle-t-on. Le cin ?ma fran ?ais n’est plus que propagande comme sur les affiches du temps du bolchevisme totalitaire de la d ?funte URSS. Bachelot casse toi vite.


                          • LVOLC 17 mars 09:35

                            CIN ?MA FRAN ?AIS
                            De quelle exception culturelle parle-t-on. Le cin ?ma fran ?ais n’est plus que propagande comme sur les affiches du temps du bolchevisme totalitaire de la d ?funte URSS. Bachelot casse toi, vite.


                            • Gasty Gasty 17 mars 09:37

                              Il faut être de droite ou décérébré pour regarder ce genre de spectacle. Moi qui suis de gauche, je compatis à ce que vous avez dû endurés. Ça doit être difficile à supporter.


                              • arthes, Britney for ever arthes 17 mars 10:59

                                @Gasty

                                Il faut être curieux surtout...Pour constater en effet à quel point le cinéma français est pauvre, les extraits de films, les discours des « césarisés » dont certains très politisés , me faisaient penser à un sketch des inconnus.
                                Le discours d’ouverture, coécrit avec Blanche Gardin avec le « style Gardin » imité par la maîtresse de cérémonie, Marina F, était ennuyeux, prévisible, ambiance lugubre, salle avec les acteurs ; monde du spectacle, tous avec le masque, ce qui me fait marrer, le covid est démocratique, il n’y a pas de passe droit et tout le monde doit s’affubler de cet ornement,
                                Effets spéciaux à un moment sur un écran géant pour...Je ne sais même plus..,Mettre de l’ambiance, du rêve dans cet aéropage de zombies tristounets .
                                Le cinéma est nu.
                                Je n’ai pas poussé le vice audela d’une heure, donc pas assisté au show de Corinne M.
                                Bon, qu’elle se fiche à poil, dans le fond, je vois cela comme l’illustration du vide artistique, culturel sidéral désormais révélé de notre propre industrie cinématographique,, même si l’actrice ne voulait que mettre en avant ses revendications ; Des sous et ouverture des salles de spectacle..


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 mars 10:32

                                Dans l’ambiance générale de cette mémorable soirée, .. alors « c’était de l’art ou du cochon ? »


                                @+ P@py


                                • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 17 mars 11:24

                                  Le grand problème auquel nous devons nous attaquer, c’est la diversité intellectuelle des faiseurs d’opinions des non élus.

                                  Les artistes, les profs, les journalistes, les médias, l’école, la culture voire la justice.

                                  Ils apparaissent comme une caste d’entre soi, tous Marxisés dit « progressistes », lieux d’exclusions des idées contraires. Une culture qui diabolise les idées qui ne sont pas les leurs.

                                  Ecole, medias et culture et justice doivent faire leur mea-culpa et se poser la question pourquoi ils ne ressemblent pas à la société dans sa diversité intellectuelle.


                                  • Gasty Gasty 17 mars 11:55

                                    @Spartacus Lequidam

                                    Vous vous sentez esseulé Spartacus ? Faut dire que des comme vous on a tendance a s’en écarter.


                                  • Djam Djam 17 mars 12:11

                                    @ Vers Saint Gétorix

                                    Bonne synthèse de cette pathétique misère de la minuscule « famille » du cinéma français sous perfusion.

                                    J’ai regardé quelques extraits de cette cérémonie cinématographique et j’ai eu honte d’être française tant la grossièreté émaillait cette réunion de gauchards surpayés pour participer à des machins commerciaux affligeant de vacuité.

                                    Ce qui était frappant c’était cet auditoire dont tous les visages étaient baillonnés de noir... état de deuil total, assez justifié finalement. Marina Foïs à, m’a-t-on dit, dit un texte écrit par... l’inénnarrable Blanche Gardin. On a en effet reconnu le graveleux avéré de cette... humoriste (?) aux allures de « Claudine des années 50 » débitant du gras premier degré sur un ton de sainte n’y touche. Paraît que les gens adorent !?? Si c’est vrai, alors cela indique que les esprits sont à l’aune de celui de la Gardin : graveleux et vulgaires à souhait.

                                    La Corinne Masero, aussi attirante, élégante et raffinée qu’une poissarde des halles, a trouvé super original de se dépoiler pour dénoncer le sort des intermittents... on croit rêver ! Elle ignore la môme que le théâtre à mis à poil, stricto sensu, pas mal de comédiens, de chanteurs lyriques dans des « oeuvres » pour faire « modernes » ! 

                                    Les nombreux « putain ! merde ! » et autres exclamations délicates ont ponctué cette soirée affligeante et je me suis souvenu de la vulgarité du soit disant talentueux Jean Dujardin qui, sur la scène des Oscars pour le très américain « Ze artist », lâcha lui aussi un « Putain de bordel » devant une assemblée américaine, certes en tenue hollywoodienne parfaitement artificielle, mais qui au moins joua la tenue. 

                                    Il suffit de regarder autour de soi en ville, dans les transports, les lieux publics pour constater, affligé, l’avachissement vestimentaire et langagier de la « nouvelle élégance » française des jeunes générations. 

                                    PS  : on ne dit pas des problèmes pécuniers, mais pécuniaises  !


                                    • Initiativedharman Initiativedharman 17 mars 12:22

                                      Pas d’accord avec cet article. Il est scandaleux que les salles de cinéma soient fermées alors que les gens grouillent dans les supermarchés ou ont le droit d’aller à la messe. Les catholiques seraient-ils une communauté à choyer ?

                                      Quant au cinéma français, s’il est vrai qu’il n’est plus le même que du temps de Gabin ou Noiret ou Rochefort, il se porte très bien sans Covid. Il a reçu 1 milliard d’Euros d’aides de l’Etat c’est vrai ce qui est moins choquant que les milliards distribués à Air France...

                                      Et Dupontel dans tout ça ? C’est sans aucun doute un cinéaste de talent comme Jacques Audiard ou François Ozon. Dupontel, qui plus est n’était pas présent lors de la Cérémonie, il s’en fout et n’a même pas la télé...

                                      « Adieu les cons » est assurément un bon film qu’on aime ou pas le cinéma corrosif de Dupontel.


                                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 mars 15:03

                                        @Initiativedharman

                                        et Adieu les Cons la réplique qui sied comme un gant à Capitaine Marleau, alias Fifi Brin d’acier, alias Corinne M, alias, alias, alias... smiley


                                      • @Olivier Perriet

                                        Zx, sors de ce corps.


                                      • Djam Djam 20 mars 10:05

                                        @Initiativedharman
                                        Je comprends votre agacement mais avouez que le cinéma français d’aujourd’hui, hormis quelques petites perles avérées, serait mort depuis longtemps sans les grasses subventions étatiques...

                                        C’est d’ailleurs ce qui nourrit depuis des années la guerre menée par les EU contre la France... une guerre que le pays des flingueurs mène depuis la libération. De Gaulle a cédé les tuyaux (comprendre : les canaux de distribution) de l’héxagone en échange du paiement d’une partie de la « dette de guerre » française aux EU. Il n’avait semble-t-il pas réalisé que par ces tuyaux l’american way of life (c.à.d. la beaufitude individualiste du « poor lonesome cowboy ») allait détruire la culture française. 
                                         
                                        Peu de gens s’en souviennent forcément mais à l’époque les Belmondo, Ventura et consort avaient dénoncé cette déjà inquiétante soumission aux manœuvres américaines appliquées partout et qui a « permis » la destruction, entre autres, de l’un des meilleurs cinémas européens : l’italien ! Adieu Cineccita...

                                        Le problème des réalisateurs français d’aujourd’hui c’est leur formatage pratiqué dans les écoles de cinéma et par le torrent de « produits américains » affligeants, et qui les pousse à imiter les méthodes américaines : cadrage, montage, jeu d’acteur, bible d’écriture de scénarii et pire... bande son systématiquement façon daube anglo-américaine.

                                        Je comprends les gens qui aiment le cinéma et leur peine de ne plus pouvoir aller dans les salles noires, mais après quelques mois de sevrage on constate qu’on s’en passe très bien... la lecture est indiscutablement bien plus stimulante en matière d’imaginaire que la pellicule qui écrase le cerveau par saturation d’images agitées, de clairs-obscures inutiles, de montages secs, de bande son abrutissante et pire... de dialogues primaire à souhait. Même chez Audiard, Ozon et Dupontel (que j’aime bien) les dialogues restent particulièrement indigents. 


                                      • Trelawney Trelawney 17 mars 12:50

                                        La cérémonie des Césars a été vu cette année par à peine 1 million de téléspectateurs. Soit 5 fois moins que d’habitude.

                                        Devant le désintérêt grandissant des français devant le cinéma, il a été décidé de faire le buzz à propos de cette cérémonie.

                                        Ils peuvent nous abreuver de réparties à la Blanche Gardin, jouer les adolescentes attardées comme le fait si bien Foys, exposer sa plastique à donner des cauchemars pour le salut de l’intermittent, le cinéma français reste une exception française de l’entre soit


                                        • Abou Antoun Abou Antoun 17 mars 12:54

                                          Notre Brigitte nationale est marrante.

                                          Elle critique l’attitude de capitaine Marleau. Marrant de sa part qui a fait toute sa réputation en se foutant à poil...

                                          Enfin ya quand même une différence elle était canon, qui dira le contraire. Masiero, bof, affaire de goût, mais à mon avis elle gagne à rester habillée.


                                          • TSS (...tologue) 17 mars 13:11

                                            Bachelot qui avait juré sur son honneur de ne jamais revenir

                                            en politique ,s’est parjurée comme la majorité de ses copains.

                                            Qu’elle morfle maintenant n’a aucune importance,elle a choisi... !!


                                            • Abou Antoun Abou Antoun 17 mars 17:05

                                              @oncle archibald
                                              L’une est une bosseuse qui a fait des tas de choses intéressantes dans de sa vie,
                                              Certainement ! Avant-hier à la santé, hier aux affaires sociales, aujourd’hui à la culture, tous les jours à la télé. Qui sait, demain à la défense. C’est de l’hyperactivité, et du génie.
                                              Avec Masiero elles ont quand même un point commun : « abrutir le populo ! ».


                                            • In Bruges In Bruges 17 mars 15:02

                                              Avec un an et deux ans d’avance, ce mec fulgurant de talent avait déjà pressenti ce fiasco.

                                              Ici :

                                              https://www.youtube.com/watch?v=jwP1zl8jgzI

                                              et là :

                                              https://www.youtube.com/watch?v=LF7vW5Ptboc

                                              du coup, je propose qu’on l’élise à la présidence de quelque chose (lui même ne le sait pas trop...et ça fait du bien de se moquer de ces bouffons de politichiens).

                                              https://www.youtube.com/watch?v=PLTigK1XTZ0


                                              • @In Bruges

                                                Edouard Baer est surtout par moment une langue depute, très communautariste  ! Devinez ?


                                              • In Bruges In Bruges 17 mars 16:42

                                                Cette soirée a surtout merdé parce que c’était un week end.
                                                C’est mortel, les week-end. Une illusion.
                                                https://www.youtube.com/watch?v=ji8bTNuww_A


                                              • Personne n’était obligé de regarder cette cérémonie, donc à bon entendeur, salut !

                                                C’est des saltimbanques qui jouissent d’une certaine liberté et ils ont bien raison de la prendre en jouant sur tous les vecteurs de la provoc , nu ou mal habillé .

                                                https://www.demeureduchaos.com/


                                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 17 mars 17:27

                                                  @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                                  sauf qu’ils touchent pas mal du pognon de nos impôts !Le cinoche ne serait pas subventionné (grassement pour certains ) , ben j’en aurais rien à secouer de leurs pitreries ou de leurs messages façon bobogauchos !

                                                  Question subventions, n’oublions pas que le monde du cinéma a bénéficié de 1,2 milliard d’aides de l’État  :Source.

                                                  .. et dire que peu de temps après la prise de fonction de notre « Jupiter » les étudiants se sont vu retirer 50 € d’apl !

                                                  En pour 2021

                                                  https://www.liberation.fr/societe/logement/reforme-des-apl-une-mauvaise-surprise-pour-les-jeunes-20210206_DIY7N4V4QRCDPFI7BGMJZ3PDD4/

                                                  d plus nombre d’étudiants pour joindre les deux bouts, ou pour payer leurs études ,les week-end ou pendants les vacances scolaires faisaient des « petits jobs », maintenant avec le crise covid 19 la majorité ne sont plus possibles , .. et même pour se nourrir pas mal se privent et vont aux structures d’aides alimentaires !

                                                  Que ces bateleurs de foires touchent tout ce pognon de l’État me révolte au max !

                                                  @+ P@py




                                                • Gerald 17 mars 16:20

                                                  Se mettre à poil quand on est mal foutue c’est vraiment de l’indécence !

                                                  Le porne c’est mieux.


                                                  • Tous les corps sont beaux du moment que l’on a de l’esthétisme dans le cerveau .
                                                    Ou alors charger dans votre cul l’addon « raffinement, beauté , intelligence plastique ».. !

                                                    https://www.demeureduchaos.com/


                                                    • ETTORE ETTORE 17 mars 19:44

                                                      Quand je vois ces « acteurs » se livrer à une aussi mauvaise mise en scène...

                                                      Je me dis, heureusement qu’ils sont dirigés par des (entre) metteurs (en scène) !

                                                      Je me dis, si c’est pour aller voir des acteurs jouer un rôle, et qu’au fond d’eux même, ils sont si pitoyables ....en démontrant ce qu’ils sont vraiment. A nu ....

                                                      Je me dis, payer pour ces « gens » qui se disent « artistes », et qui crachent sur tout ce qui ne leur convient pas dans leur eldorado en « souffrance »....Qui comptent les

                                                      « inégalités » alors que le reste leur parait bien « égal »....

                                                      Ces cigales, qui se plaignent, que les fourmis ne veuillent plus danser avec elles, alors qu’au beau temps des spots light, elles les écrasaient dédaigneusement avec leurs talons aiguilles sur le tapis rouge des marches des festivals !

                                                      Je me dis, je me dis, que beaucoup de supermarchés vont devenir des lieux de nudistes .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité