• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Chaud devant ! Cochon d’Inde rôti et vin de souris au (...)

Chaud devant ! Cochon d’Inde rôti et vin de souris au menu

Si cette photographie prise par Anja Barte Telin d'un cobaye rôti vous est insupportable, peut-être serez-vous tenté par un pénis de taureau cru. Mais attention, vous n'êtes pas au restaurant mais dans un musée de Malmö en Suède. Le "Disgusting food museum" ou Musée de la nourriture dégoûtante, qui propose un sac à vomi avec le billet d'entrée à 18 euros. 

Alors bien sûr, pour le buzz, je pourrais vous présenter des images dégoutantes de spécialités exotiques... Et pourquoi pas après tout !

Ceci dit, lorsqu'on se moque en se pinçant le nez de plats consommés dans d'autres pays, nous devrions d'abord regarder dans notre assiette française, les escargots et cuisses de grenouilles que la terre entière ne nous envie pas. Si, par inadvertance ou ignorance, j'ai oublié une recette française bien "dégeu", n'hésitez pas à me la conseiller. 

Chose promise chose due, que diriez-vous pour commencer d'un puissant aphrodisiaque, du pénis de taureau !

Bull Penis Le musée de la nourriture dégoà»tant

Voilà une entrée en matière que chacun appréciera à sa façon en attendant la suite qui ne sera pas forcément à votre goût, parlons une minute d'écologie et d'alimentation. Car l'heure est grave et il est urgent d'oublier le steak frites pour passer à quelque chose de plus écoresponsable. En effet, comment ignorer le danger du méthane émis par les rots et pets des vaches. Par rapport aux vents du cochon d'Inde ; il y a pas photo ! Donc, mieux vaut manger du cobaye rôti ou Cuy, une spécialité péruvienne, que du boeuf. Dans l'intérêt de la planète, il serait sage de renoncer également au pénis de taureau.

Voilà ce qu'en pense le Dr. Samuel West, le conservateur du musée qui propose aux visiteurs « de goûter, sentir et parfois même toucher les plats. "Nous devons revoir notre notion du dégoûtant si nous voulons consommer dans un futur proche des sources de protéines plus respectueuses de l'environnement telles que les insectes"

"Notre production de viande actuelle est terriblement insoutenable du point de vue de l'environnement et nous devons de toute urgence envisager d'autres solutions. Mais beaucoup de gens sont dégoûtés par l'idée de manger des insectes et sceptiques face à la viande cultivée en laboratoire. ou pas, cela pourrait potentiellement nous aider à faire la transition vers des sources de protéines plus durables. "

Alors que 4 ONG envisagent une action en justice contre l'Etat qui est accusé de "carence fautive" et "d'action défaillante" pour le climat, pourquoi pas en période de fête, offrir à Cécille Duflot du "jus de mouche oculaire de moutons de Mongolie" pour remplacer la traditionnelle soupe à l'oignon du 31 décembre. Lorsqu'on veut sauver la Terre du réchauffement climatique, il faut savoir faire des sacrifices.

Jus de mouche oculaire de moutons de Mongolie au Disgusting Food Museum de Malmo, en Suède.  Exposée pendant trois mois dans un ancien abattoir, l'exposition - créée par Samuel West, qui a précédemment servi pour le Museum of Failure - promet de choquer les sens.  « Le dégoà»t est toujours subjectif, car il vient avec ce avec quoi nous avons grandi.  C'est un peu un endoctrinement  », a déclaré le directeur du musée, Andreas Ahrens.  (Jonathan Nackstrad / AFP)

Et que pourrions-nous proposer à François de Rugy ? Allez, va pour un un Khach du caucase à la tête d'agneau.

Un Khach, met traditionel du caucase àla tête d'agneau | Anja Barte Telin https://www.anjabartetelin.com

J'allais oublier Emmanuel Macron et sa femme Brigitte. Alors là il faut un met de roi et j'ai pensé au Hákarl, une spécialité islandaise. Un requin qui n'urine pas, sa chair fraîche est saturée d'acide urique ainsi que d'oxyde de triméthylamine dont les effets sont proches de ceux de l'ivresse et est toxique. (Wikipédia)

Maintenant, ne prenez pas ce texte trop au sérieux et prenez le temps de consulter le lien ci-dessous si vous voulez une idée pour un menu original et bien commencer la nouvelle année. 

https://www.hindustantimes.com/photos/world-news/photos-acquired-tastes-at-sweden-s-disgusting-food-museum/photo-uUq9CL6e673RqCuWQNB2lJ.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Christian Labrune Christian Labrune 26 décembre 2018 12:49

    J’allais oublier Emmanuel Macron et sa femme Brigitte.

    ------------------------------------

    Pourquoi ne pas remettre en honneur le cannibalisme ? Etant donné le nombre des gilets jaunes, il y aurait de quoi bouffer en France pendant des années. Le vieux rêve de Hollande d’une « inversion de la courbe du chômage » pourrait enfin se réaliser.

    Je n’ai pas de recette pour accommoder le gilet jaune, mais il y a un restaurant cannibale à Paris, qui devrait bien avoir des lumières là-dessus. Je n’ai cependant jamais osé y entrer : je veux bien m’asseoir à une table, mais j’aurais trop peur de finir sur la carte.

    C’est ici :https://www.cannibalecafe.com/


    • Sergio Sergio 26 décembre 2018 12:52

      @Christian Labrune

      « ... Un requin qui n’urine pas, sa chair fraîche est saturée d’acide urique ... »

      En ce sens, je vous proposerai un ’gilet jaune’, environ la soixantaine, avec une hypertrophie bénigne de la prostate en phase de rétention urinaire .... 


    • gruni gruni 26 décembre 2018 13:16

      @Christian Labrune

      Le cannibale paraît plutôt sympa d’après votre lien


    • Christian Labrune Christian Labrune 26 décembre 2018 14:54

      @gruni

      Je passe souvent devant ce restaurant, dans le 11e. J’ai vu en consultant Google, qu’il y en avait un autre à Strabourg, à la même enseigne.

      Les assiettes photographiées paraissent fort innocentes. Je n’ai rien contre la publicité, mais c’est un art souvent trompeur et cet argument, s’il n’est pas tout à fait explicite, a tout de même de quoi rendre songeur :

      « La cuisine entièrement faite maison a partir de produits bruts. »

      Cela pourrait signifier qu’ils ne s’approvisionnent pas à Rungis, mais sur place, en recourant à des méthodes d’abattage un peu « brutales ».

      Bref, je préfère m’en tenir à la salade de méduse et aux pattes de poulets de mon restaurant chinois favori.


    • biquet biquet 28 décembre 2018 11:40

      @Christian Labrune

      Les modérateurs ont une nouvelle fois refusé mon article, je me fais un plaisir de le publier dans tous les articles.

      Agoravox est-elle devenue la Pravda soviétique ?

      Tous les articles que je propose sont systématiquement refusés, cela depuis 1 an environ. Agoravox est le seul média citoyen en France. La Presse citoyenne ne fait jamais la Une de l’actualité, la Presse mainstream étant en France détenue par des grands groupes financiers, elle voit d’un mauvais œil ces gueux qui s’expriment.

      Texte

      Agoravox est-elle plus libre pour autant ? Assurément non. En ce moment, presque tous les articles tournent autour de ces pauvres gilets jaunes qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller au boulot, car celui-ci est à plus de 20 km et il n’y a aucun transport en commun. Mais il y a aussi une autre statistique, jamais mentionnée dans les articles d’Agoravox, c’est que 58 % des français choisissent de prendre leur voiture pour faire des trajets de moins d’un kilomètre. Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. Je suis persuadé que les gilets jaunes font parti des 42 % qui ne prennent pas leur voiture pour un trajet inférieur à 1 km, et qu’une taxe carbonne pourrait pénaliser ceux qui font un usage immodéré de leur bagnole. Une partie de l’argent récolté pourrait servir alors à aider ceux qui sont obligés de faire 20 bornes pour aller au boulot avec leur voiture. Sont-ils si nombreux ? Représentent-ils 58 % de la population laborieuse ? Les agriculteurs qui, pour beaucoup gagnent moins de 300 euros par mois, ne font pas 20 km pour aller au travail.

      Si cet article n’est pas publié, c’est promis, je ne soumettrai jamais plus d’article sur AV. S’il est publié, un débat (et non un monologue) pourra s’engager.


    • Et hop ! Et hop ! 28 décembre 2018 22:17

      @biquet : « Le titre de mon dernier article était : taxe carbonne, l’urgence absolue. »

      Vous devriez le proposer au journal du parti Les Républicains En Marche, ils adoreront.

      Le CO2, c’est-à-dire le gaz carbonique est produit par tous les phénomènes biologiques, tous les êtres vivants (végétaux, animaux, océans, forêts, fermentations,..), par les phénomènes d’oxyde-réduction, par les volcans, par les sources minérales, par les geysers,...

      Le CO2 produit par les activités humaines est infinitésimal, et celui produit par la France n’est même pas 1% de celui des pays comme la Chine.

      Et en plus, le réchauffement climatique mondial n’a rien à voir avec la production de CO2.

      Vous comprenez que le titre de votre article ne donne pas envie de le lire ?

      Par contre il y a plein de problèmes écologiques à résoudre : la pollution de l’eau, des nappes phréatiques, des rivières, la baisse de fertilité des sols par l’agriculture intensive, les migrations, la pollution des céans par les super tankers, par les rejets de plastiques, le gaspillage énergétique dû à la concentration urbaine, aux guerres, au commerce mondial, l’effondrement démographique des pays développés, etc..


    • vesjem vesjem 26 décembre 2018 15:33

      tu s’rais pas un peu « sur ton os », mon bon fergus ?


      • Fergus Fergus 26 décembre 2018 19:26

        Bonsoir, Gruni

        Et si l’on faisait fausse route ? Combien de cochons d’inde équivalent à une vache en poids de viande consommable ? Et, sachant que les cochons d’Inde pètent eux aussi, quelle quantité de gaz ces animaux émettent-ils en comparaison de leur équivalent vache ?  smiley


        • gruni gruni 26 décembre 2018 20:18

          @Fergus

          Bonsoir Fergus

          « quelle quantité de gaz ces animaux émettent-ils en comparaison de leur équivalent vache ?  »

          C’est effectivement une question de la plus haute importance. Comme je ne sais pas y répondre je vais continuer à manger de la vache smiley


        • Fergus Fergus 26 décembre 2018 20:33

          @ gruni

          Essaie d’éviter la vache enragée ! 


        • OMAR 26 décembre 2018 19:35

          Omar9

          .

          Bonsoir @gruni

          .

          Avez-vous déjà gouté aux sauterelles grillées ?

          Un succulent plat.

          http://www.insectescomestibles.fr/blog/la-consommation-dinsectes-comestibles-au-mexique/

          PS : Pour la boisson d’accompagnement, un bon gris ou du Legmi (vin de palme)

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Vin_de_palme


          • gruni gruni 26 décembre 2018 20:28

            @OMAR

            Non pour les sauterelles mais d’accord pour goûter le vin de palme. J’ai déjà du mal avec les huitres et les crevettes, alors les sauterelles... Mais je pense que nous y viendrons un jour. 


          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 décembre 2018 20:31

            No probs ... Suis réputé comme poubelle de table .


            • Seudoo 27 décembre 2018 10:45

              Ah le cuy !!!

              J’en ai mangé au Pérou pour ne pas décevoir mes hôtes.

              Un remake des bronzés font du ski, déjà la bête en entier, une odeur insupportable et un gout qui vous force à éviter le plus possible de mastiquer.

              Si je n’étais pas féru de viande ce repas aurait pu me rendre végétarien.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès