• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cher Charlie

Cher Charlie

Cher Charlie

Cher Charlie, je ne vous aime pas, ou disons pas beaucoup. J’ai toujours trouvé votre humour gras comme un kebab/frites, lourd comme une choucroute froide, et irritant comme du papier toilette de camping de mauvaise qualité.

Cher Charlie

Cher Charlie, je vous écris cette lettre, que vous lirez peut-être, vu qu’aujourd’hui Internet est plus efficace que nos PTT d’antan.

Cher Charlie, je ne vous aime pas, ou disons pas beaucoup. J’ai toujours trouvé votre humour gras comme un kebab/frites, lourd comme une choucroute froide, et irritant comme du papier toilette de camping de mauvaise qualité.

Mais, Cher Charlie, j’étais de cette manifestation début Janvier pour vous soutenir, au delà de la compassion pour vos membres assassinés par ces abrutis fanatiques, mais pour soutenir la liberté d’expression que vous représentez, comme d’autres, dans ce monde de brutes.

Néanmoins, Cher Charlie, je vous demande cette fois ci de NE pas utiliser l’accident de la Mecque qui a fait plus de 700 morts, dans votre journal.

Vous avez vu comment votre UNE du petit Aylan avait été utilisée, alors qu’il s’agissait du dessin le plus subtil que vous ayez fait de puis des années, mais comme vous dites, si c’est dur d’être aimé par des cons, c’est encore plus dur d’être lu par des cons. Vous en savez maintenant quelque chose.

Non, Cher Charlie, je vous demande de ne pas faire d’humour sur cet événement.

J’imagine déjà vos slogans « La Mecque, première cause de mortalité des musulmans », ou une caricature d’un terroriste de Daech expliquant « Même pas eu le temps de les décapiter ». Et je vous fais confiance, vous pouvez faire bien pire.

 

Alors Non, Cher Charlie, Laissons tout simplement ces gens et ces familles à leurs deuils.

Il y a un temps pour la mort, et un temps pour l’humour.

Respectons-le, respectons-les.

Bien sûr, Cher Charlie, je crois que vous seriez capable de faire un humour fin, presque humain sur cette histoire, mais vous trouverez toujours plusieurs milliers d’abrutis, ne connaissant même pas le Français, qui manifesterons dans un pays quelconque, kalachnikov à la main, et dont la pagaille fera encore quelques morts de plus. Et bien sûr cela ne ferait encore qu’attiser une série de nouveaux branquignols psychopathes voulant attaquer en France je ne sais quel nouvel endroit, encore indemne du terrorisme, et il n’y en a plus beaucoup.

Alors voila, pour votre prochaine couverture, choisissez plutôt comme sujet notre nouvelle Miss-météo du chômage, choisie récemment par Flamby, pour commenter les chiffres de pôle emploi en baisse éternelle. Ou encore si le cœur vous en dit « DAS AUTO » devrait vous donner de quoi remplir vos pages sans soucis, si vous avez le bon gout de ne pas mettre de pot catalytique VW sur les cheminées des camps de concentration…

Voila, Cher Charlie, ce que je vous conseillerai de ne pas faire lors de votre prochain numéro.

 

Amicalement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.35/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • MagicBuster 25 septembre 2015 11:24

    Moi Charlie à la République, je ne serai pas le chef de la majorité, je ne recevrai pas les parlementaires de la majorité à l’Élysée.
    Moi Charlie à la République, je ne traiterai pas mon Premier ministre de collaborateur.
    Moi Charlie à la République, je ne participerai pas à des collectes de fonds pour mon propre parti, dans un hôtel parisien.
    Moi Charlie à la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante, je ne nommerai pas les membres du parquet alors que l’avis du Conseil supérieur de la magistrature n’a pas été dans ce sens.
    Moi Charlie à la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes.
    Moi Charlie à la République, je ferai en sorte que mon comportement soit en chaque instant exemplaire.
    Moi Charlie à la République, j’aurai aussi à cœur de ne pas avoir un statut pénal du chef de l’État ; je le ferai réformer, de façon à ce que si des actes antérieurs à ma prise de fonction venaient à être contestés, je puisse dans certaines conditions me rendre à la convocation de tel ou tel magistrat ou m’expliquer devant un certain nombre d’instances.
    Moi Charlie à la République, je constituerai un gouvernement qui sera paritaire, autant de femmes que d’hommes.
    Moi Charlie à la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’intérêts.
    Moi Charlie à la République, les ministres ne pourront pas cumuler leur fonction avec un mandat local, parce que je considère qu’ils devraient se consacrer pleinement à leur tâche.
    Moi Charlie à la République, je ferai un acte de décentralisation, parce que je pense que les collectivités locales ont besoin d’un nouveau souffle, de nouvelles compétences, de nouvelles libertés.
    Moi Charlie à la République, je ferai en sorte que les partenaires sociaux puissent être considérés, aussi bien les organisations professionnelles que les syndicats, et que nous puissions avoir régulièrement une discussion pour savoir ce qui relève de la loi, ce qui relève de la négociation.
    Moi Charlie à la République, j’engagerai de grands débats, on a évoqué celui de l’énergie, et il est légitime qu’il puisse y avoir sur ces questions-là de grands débats citoyens.
    Moi Charlie à la République, j’introduirai la représentation proportionnelle pour les élections législatives, pour les élections non pas de 2012, mais celles de 2017, car je pense qu’il est bon que l’ensemble des sensibilités politiques soient représentées.
    Moi Charlie à la République, j’essaierai d’avoir de la hauteur de vue, pour fixer les grandes orientations, les grandes impulsions, mais en même temps je ne m’occuperai pas de tout, et j’aurai toujours le souci de la proximité avec les Français.


    • MagicBuster 25 septembre 2015 11:26

      Je commence à baver ... j’ai l’arrière train qui tremblotte ....

      Ca y est !!!!

      J’ai la vache folle smiley


      • Le p’tit Charles 25 septembre 2015 13:03

        Moi non plus j’aime pas les « CHARLOTS »... !


        • OMAR 25 septembre 2015 18:00

          Omar9

          @vachefolle : " «  La Mecque, première cause de mortalité des musulmans »,

          J’allais qualifier votre article de nul, inutile, provocateur et même idiot, c’est vrai.

          Je présente mes excuses rétroactives, j’ai tort.....



            • 1984 25 septembre 2015 21:02

              Pourquoi Vachefolle essayez vous de discuter avec cette mouvance lâche au possible de l’extrème droite que représente ce ramassis de connards qui sont charlie ???


              • Samson Samson 26 septembre 2015 03:03

                « ... mais pour soutenir la liberté d’expression que vous représentez, comme d’autres, dans ce monde de brutes. »

                Si j’ai toujours raffolé des impertinences d’Hara Kiri et du trait de Cabu, il y a bien longtemps que je ne lisais plus Charlie : outre que je ne dispose pas du budget qu’il y faut d’un bobo parisien, l’éviction de Siné pour sacrilège à la laïcité ainsi que l’orientation Valls-Fourest du journal m’en avaient de longue date détourné.

                J’ai quant à moi refusé après le massacre d’être « Charlie », non pas que je leur réfute le droit de se gausser ou que je ne porte le deuil de Cabu, mais du fait de cette extraordinaire instrumentalisation de la « défense de la liberté d’expression » pour justifier et légaliser au nom de ses martyrs la pratique déjà pour part en place du flicage électronique généralisé de tous les citoyens de la République.

                Si de fait la liberté d’expression comporte le droit « sacré » de se gausser même des morts - ou sinon d’eux des circonstances de leur trépas -, j’opte personnellement pour les condoléances à leurs proches et ceux qui les aimaient : qu’ils soient Charlie ou pèlerins, paix à leur âme !

                Et qu’ils relèvent de la connerie et de l’inculture ou du simple malentendu, assez de drames !

                Cordiales salutations ! smiley


                • J.MAY MAIBORODA 26 septembre 2015 09:02

                  @Samson



                  +++++++ et « étoilé » en conséquence. 
                  En espérant que des étoiles contraires ne viennent amoindrir le score qui s’affiche à l’instant où j’écris ces lignes.

                • eric 26 septembre 2015 12:37

                  J’ai essayé de réfléchir à ma sensation de malaise à la lecture de votre texte.

                  C’est vrai qu’après ces morts, et encore plus ceux, parfaitement non impliqués dans des pays musulmans (les églises et chrétiens ratonnés en Afrique et au proche orient pour venger le prophète de la couverture de Charlie), on se demande si cela aurait un sens de se gausser des morts de la Mecque. Si cela ferait partie de la liberté d’expression, si se taire ne serait pas faire preuve d’une révérence gardée vis à vis des tueurs. Après Luz, c’est Pelloux qui se barre. Entre ceux qui sont « fatigués » de dessiner le prophète ( je n’invente rien !) ceux qui sont touchés par la retraite, ceux qui ne sont pas content de la répartition des bénéfices du jesuicharlisme.....

                  En revanche, il semblerait que certains envisage d’envoyer nos soldats en Syrie en plus de l’Afrique et de l’Irak.

                  Ok, nos soldats sont payés pour nous défendre, nous, nos intérêts, nos amis, pour risquer leur vie.

                  Ok, être dessinateur chez Charlie ne donne pas nécessairement vocation à être un héro, même en chambre, même de la vraie liberté d’expression vraiment risquée.

                  Ok, la liberté comprend aussi celle des gamins immatures et mal élevés.

                  En arriver à se demander si il est nécessaire à nos liberté ou pas de pourvoir se moquer de gens mort lors d’un pèlerinage....

                  Nos soldats sont souvent des adeptes de bonnes grosses blagues islamophobes ( quand les journalistes n’écoutent pas) un peu comme les chirurgiens font des blagues pas toujours très fines sur leurs patients pour décompresser. Ils sont aussi les premiers à secourir sur le terrain des populations musulmanes ou pas dans des situations ou ce qui est arrivé à Charlie est le quotidien ou peu s’en faut..

                  Si il faut être quelque chose, je crois que je préfère être un soldat français que Charlie. Et non, je n’ai pas particulièrement envie de faire de mauvaises blagues sur les pèlerins décédés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité