• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cher Eric, merci pour ce moment

Cher Eric, merci pour ce moment

Dans l’édito de « Valeurs Actuelles », le sarkolâtre de choc Eric Brunet choisit le règlement de compte… Mais il oublie un léger détail : son admiration et sa dévotion ridicule ont fait beaucoup plus de dégâts dans l’image du sarkozisme, que les sphères germano-pratines.

Il revient. Il n’est pas content. Il veut sa revanche. Et il éructe. Ignorant ses propres responsabilités et son propre bilan. Non, je ne vais pas parler de not’ Bruce Willis à nous qui rêve de revenir sauver la France, donc le monde de l’Armageddon socialiste. Mais d’un de ses dommages collatéraux, qui ferait passer Nadine Morano pour un modèle de finesse et de subtilité, à savoir le très zélé Eric Brunet, qui ne dit donc pas que des conneries, il en écrit aussi (Oui, j’aime beaucoup cette phrase de Desproges).

Dumb and dumber

Ce brave, ce cher Eric, qui avait prophétisé la victoire de Sarkozy en 2012. Et qui, aujourd’hui, s’en prend à Bruno qui est le coupable désigné de la chute de son idole. Ben oui, si Sarko a perdu, ce n’est pas de sa faute, encore moins de celle du génialissime Eric Brunet, mais bien celle de ‘Bruno’.

Et là, vous me dîtes, c’est qui ce Bruno ? Pas Bruno Crémer, il est mort. Ni Bruno Mégret, il est… il est… enfin, peu importe. Non, la terreur, l’homme qui a fait chuter Sarkozy, le Robespierre qui a décapité Danton (ou le Barras qui a décapité Robespierre, c’est selon), c’est le terrifiant, l’effrayant, l’illustre Bruno Roger-Petit. Lequel, tout aussi nuancé, voit donc dans la tribune de son confrère un signe du retour de la droite agressive, revancharde, virulente. Ca va saigner dans les chaumières du XVIe arrondissement.

Bon, soyons un peu sérieux. BRP (les trois initiales les plus connues du milieu parisiano-branchouille, qui a déjà oublié NKM) a sans doute convaincu bon nombre d’électeurs parisiens via ses chroniques qui sentent bon la bourgeoisie bohème. Tout comme les albums de Vincent Delerm ou les films de Philippe Garrel, au cas où Eric Brunet cherche d’autres coupables. Ah, zut, j’avais parlé d’être sérieux.

A eux de nous faire préférer Hollande

En fait, mon cher Eric, en insultant comme ça gratuitement BRP (et c’est ce qui me chiffonne le plus), c’est que vous assimilez le vote contre Sarkozy à de la connerie, et en aucun cas à un vote réfléchi. Sarkozy a forcément tout fait très bien, tout comme vous le claironniez à loisir sur BFM TV, lors de vos mythiques ‘Direct de droite’. Bien sûr, la faute n’est ni celle du roi, ni celle de ses messagers.

Mais t’en es si sûr que ça, Eric ? Si sûr que le peuple a pu simplement céder à un discours ultra-démagogique ? Si sûr que toi et ton roi n’avaient pas quelque peu « merdé » de votre côté, aboutissant à la victoire d’un improbable président ?

C’est marrant de te voir t’en prendre à Bruno et pas à Renaud… Renaud Dély, qui, de son côté, sur la même chaîne, s’occupait du ‘Direct de gauche’, ton pendant alternatif. Et qui parfois, te renvoyait facilement dans les cordes tant, quoi qu’on puisse penser de ses convictions, il apparaissait plus calme et modéré face à toi, qui n’avais que ton fanatisme comme argument (à la rigueur, je trouve que ton confrère Nicolas Doze s’en sort bien mieux pour exprimer des opinions très droitières, les oripeaux du fanatisme en moins). Franchement, te voir te ridiculiser dans ce show a dû sûrement faire plus de dégât dans l’imagerie du sarkozisme que les tribunes de notre bobo préféré.

En tout cas, tu as bien retenu la leçon, Eric (tu me permets d’être familier ? Après tout, tu l’es tout autant dans ton pamphlet). Au moins ta tribune est à l’image de ton idole, un type qui s’invente des boucs émissaires imaginaires pour ne pas se renvoyer à ses propres responsabilités. Je ne pense pas que Hollande fasse nécessairement mieux (ni pire, c’est toi le médium après tout) que Sarkozy mais au moins sa victoire a permis de faire éructer les rageux de ton espèce qui n’avait que leur idolâtrie comme carte de visite. Et pour tout ça, Eric, merci pour ce moment.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Brady 25 septembre 2014 17:34

    Plus fort que Booba vs. La Fouine, Brunet vs. BRP... Le clash-mire

    (Pourquoi n’ai je pas pensé à ce titre avant ?)


    • Papybom Papybom 25 septembre 2014 18:25

       

      Bonjour l’auteur.

      Il fait feu de tous bois.

      Nicolas Sarkozy a contacté la famille de l’otage décapité en Algérie jeudi et l’aurait fait savoir à la presse. Une démarche qui agace quelques élus qui y voient une « pure récupération politique ».

       

      Pas possible, pas lui !

       

      Cordialement.


      • Brady 25 septembre 2014 18:44

        Il a fait fort, Bismuth, sur ce coup-là. A se demander si entre lui et Hollande, il n’y a pas un concours sur qui fera le plus de conneries par jour...


      • Richard Schneider Richard Schneider 25 septembre 2014 18:33

        Article bien tourné !
        Comme le souligne Papyborn, Bismuth ne recule devant rien : dès qu’un drame pouvant lui servir, il se précipite de dessus, pour faire parler de lui. Il est et restera horripilant.


        • Gabriel Gabriel 26 septembre 2014 10:20

          Revoilà l’agité du bocal, le déhanché claviculaire qui revient pour soi disant sauver la France. Il parle de référendum populaire lui, qui a déféqué sur le résultat des Français concernant le traité de Lisbonne. C’est vrai, le crétin incapable qui nous gouverne actuellement trahi et offense notre pays mais, ce n’est pas une raison valable pour faire revenir celui qui à fait de 600 milliard € de dette supplémentaire, qui à triché et volé pour sa campagne et ses sondages, qui de l’affaire Kadhafi en passant par les affaires Bettencourt et Karachi jusqu’à l’affaire Pygmalion n’a cessé de mentir aux citoyens en replissant ses poches et celles de ses petits copains milliardaire. Faut-il qu’ils y en aient qui soient à ce point idiots ou malhonnêtes pour encenser ce Nabot-léon d’opérette. Notre monde a du salement dérapé pour que des types pareils arrivent au pouvoir.


          • Brady 26 septembre 2014 11:03

            Hélas oui, il y a une espèce de mystification complète autour de ce personnage que des esprits médiocres comme Eric Brunet vénère (encore un qui comme Apathie ou les autres bouffons du roi a pleins de solutions pour redresser la France, sauf sacrifier leurs glorieux subsides. Quels cons. Si j’ai envie d’écouter des analyses aussi subtiles, je vais au bistrot : ça me coûte mais au moins y a des bières, les analystes coûtent moins chers à l’Etat, et le gérant offre les cacahuètes).

            Putain. En 2017 on va avoir un président sortant nul, mais un dingue pour mener l’opposition. Le pire c’est que je vais être amené à voter pour le nul dès le premier tour (parce que Marine est encore plus nulle et plus dingue que les deux réunis), alors que j’avais juré après la trahison vallsienne qu’on ne me reprendrait plus à voter utile...


          • Singe conscient Singe conscient 26 septembre 2014 11:42

            Je reprend ma vieille vanne sur Brunet ; ce gars est une coloscopie, persuadé de savoir ce que veulent les Français grâce à ces miséreux sondages tous les jours ; il ne faut donc pas s’étonner que ses analyses ont la qualité, tant sur le fond que la forme, d’une déjection de caniche.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires