• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Climat

Seul le doute ne fait pas de doute.

Certains posent la question sincèrement, ils s’interrogent, ils s’inquiètent, ils tentent de s’informer. D’autres ne doutent point, ils sont sûrs d’eux.

Sûrs que c’est un faux problème, ou sûrs que le cataclysme approche à grands pas. Mais sûrs, bien sûr.

D’autres encore sautent à pieds joints sur la controverse pour accuser le capitalisme, ou le collectivisme. Ceux-là sont à l’affût, tout est bon à prendre pour étayer leur thèse, quitte à tordre un peu les faits, quitte à s’appuyer sur leurs désirs. La foi peut déplacer les montagnes, dit Matthieu, mais pour eux elle peut aussi déplacer les nuages, fondre les glaciers, faire monter la mer. Fantasme des opinions climatologiques liées à l’idéologie politique…

Alors que nous reste-t-il à faire, à nous pauvres ignares, mal informés, bien désinformés, bien surinformés ? Il nous reste à … nous poser des questions, plus rarement à tenter d’y répondre. Questions et réponses se voulant impartiales et restant toujours partielles.

Depuis des années, voire des décennies, on nous dit que la température moyenne de la terre augmente. Les chiffres sont toujours précis, on retrouve souvent celui de 0,2°C par dizaine d’années. La mesure de cette température moyenne, notre sens commun en ressent la difficulté : milliers de points à mesurer, chacun d’entre eux en perpétuelle évolution quotidienne, saisonnière, annuelle. Méthodes de mesure par thermomètre ponctuel, par estimation du rayonnement émis, par satellite… Toutes ces valeurs conduisent à des résultats différents dont on déduit une moyenne mathématique. Laquelle serait d’environ 15°C, mais bizarrement ce chiffre est très rarement mis en avant. Comme si on n’osait pas trop affirmer… A l’inverse on insiste lourdement sur sa variation, le fameux 0,2°C. Pour inquiéter ?

De fait, on nous a surtout expliqué pendant une bonne trentaine d’années, à longueur de médias, que la température moyenne du globe allait augmenter. Depuis trente ans…Mais maintenant, après trente ans, a-t-on jamais pu lire que cette température avait augmenté ? Et de combien ? Bizarre, bizarre.

 

Quant au niveau de la mer, depuis des années comme la petite bête, il monte, il monte ! Mais on ne nous indique pas ( ?) un endroit précis où par marée haute le jour du plus haut coefficient de l’année le niveau aurait monté, et de combien ? Quant aux « îles disparues », ce sont des îlots du Pacifique dans des zones volcaniques où ils ne cessent de disparaître et d’apparaitre depuis des siècles sans que le niveau de l’océan n’en soit responsable… 

 

Tout cela fait l’objet à la fois de mesures sujettes à caution, en tout cas fort mal expliquées, et de prévisions hasardeuses. Pourquoi hasardeuses ? Parce que, faute d’accès possible vers un futur inconnu dans un espace trop vaste, ces prévisions sont le fruit de « modélisations ». C’est-à-dire que, ne pouvant calculer les valeurs futures des centaines de paramètres qui déterminent le climat, on a établi des hypothèses permettant de représenter le système climatique par un système plus simple et plus utilisable : en l’occurrence, un ensemble de logiciels informatiques. On avait, de façon semblable, modélisé la météo et comparé de nombreuses fois le résultat modélisé et la météo réelle constatée, puis d’ajustements en ajustements, on est parvenu petit à petit à des prévisions très fiables sur 48 heures. Mais rien de tel concernant le climat : on n’a pas encore pu à ce jour corroborer les résultats de ces modèles en les comparant avec des variations réelles garanties du climat. On y parviendra probablement un jour lorsque les données auront pu être confirmées sur le long terme.

 

En certains hivers rigoureux, la presse se fait l’écho d’affirmations selon lesquelles le réchauffement climatique peut entraîner des records de froid. En physique moderne, plus froid égale plus chaud, sans doute. Et en période de canicule type juillet/août 2003 on impute la chaleur à ce même réchauffement climatique. Peut-être, peut-être. Les « records » sont établis en fonction des relevés qui ont débuté en 1950. Mais quid de la canicule de 1718/1719 ? Et celles de 1892, de 1898 ?

La crainte existe d’une aggravation des manifestations météorologiques violentes, et de leur fréquence. Néanmoins aucun chiffre mesuré ne vient étayer cette crainte, fondée sur quelques cas vécus. En langage actuel on parle beaucoup de tsunamis, mais ce mot existe depuis la nuit des temps en japonais : si le mot existe, c’est que la chose se produisait. Et en français, avant que nous donnions du « tsunami » à tout bout de champ, nos ancêtres connaissaient le « raz de marée ».

De même, attribuer les inondations de La Nouvelle Orléans en 2005 au changement climatique, c’est oublier que les « levées » du Mississippi et les digues protégeant la ville ont été construites voici bien longtemps : si on les a édifiées, c’est que le phénomène était connu. On avait juste oublié que ces « levées » devaient être entretenues.

Il n’en reste pas moins que si la température de la mer augmente, l’énergie produite en cas d’air froid peut augmenter le risque de cyclones. Mais la température moyenne de la mer augmente-t-elle ?

 La presse et les médias audiovisuels publient fréquemment des images choc. Le sable qui empiète sur les terres arables, le glacier qui s’écroule. Ces images à n’en pas douter sont authentiques, mais on oublie de préciser qu’elles sont ponctuelles. C’est-à-dire que pendant qu’un glacier fond en un point, comment savoir si un autre glacier, à 100 ou 300 kilomètres, n’augmente pas de volume ? Et qu’en était-il de ce même glacier lors des saisons de fonte précédentes ? Peut-être que tous fondent à grande vitesse, peut-être. Mais ces images ne prouvent rien. Dans le même ordre d’idée, quand on nous apprend à l’été 2012 que la ville d’Argentan a enregistré un record de température, cela frappe les esprits mais n’a aucun sens. Compte tenu des vents locaux aléatoires, des constructions nouvelles, du revêtement des rues, la température peut avoir été plus élevée à tel endroit, moins élevée ailleurs.

 

Tout le monde le dit, la majorité des « experts » aussi, et le groupement international GIEC qui réunit ces experts le confirme : la planète se réchauffe. C’est peut-être vrai, mais parmi les « climatologues » affirmant cette donnée avec une belle assurance, combien se sont penchés réellement sur le problème et sont arrivés à des conclusions indépendantes ? Certainement moins d’une dizaine pour le monde entier, et les autres prennent le relais. Ce que tout un chacun prend pour l’avis quasi unanime de centaines d’experts est en fait le résultat des recherches de quelques-uns. Et aucun de ces quelques-uns n’a apporté de preuve formelle. À propos des avis unanimes d’experts, n’oublions pas ce que la revue des polytechniciens avait affirmé en 1900 : la tour Eiffel ne pourrait pas tenir debout…

La météorologie, dont les prévisions à quelques jours sont facilement vérifiables a posteriori, a l’obligation de se montrer une science humble. La climatologie, dont les anticipations sur plusieurs décennies sont plus aisément oubliées par la mémoire limitée des hommes, est une science moins risquée, de ce fait plus portée à l’immodestie.

 Réchauffement présent ou pas, dû à l’activité humaine ou pas, rien n’est strictement démontré. Cependant une chose est établie : la proportion de CO2 dans l’atmosphère augmente. En volume elle avoisine 400 pour 1.000.000, elle était de 300 pour 1.000.000 en 1900. Ce dioxyde de carbone est un gaz inerte, sans danger pour nos poumons et indispensable à la vie des plantes grâce au phénomène de photosynthèse qui d’ailleurs en libère l’oxygène et le restitue à l’atmosphère. Il n’en reste pas moins que plus il y a de CO2 dans un volume d’air donné, moins il y a d’oxygène. Ce phénomène n’est donc pas sans incidence, et nous avons le devoir de lutter contre son accroissement. C’est la combustion du carbone dans l’oxygène qui fabrique du CO2, par conséquent le développement de toutes les énergies ne brûlant pas de carbone dans le monde est une sage mesure. Sage mesure également, la recherche destinée à pouvoir « casser » le CO2 à l’échelle industrielle pour en extraire le carbone et en isoler l’oxygène.

 

Mille idées préconçues encombrent l’esprit, l’obscurcissent, l’empêchent d’y voir clair. Les questions ci-dessus, et les rares réponses, ont pour objet de déblayer ces idées pour tenter de mieux comprendre. Mais que le lecteur ne nourrisse pas d’illusions : cet article ne sort pas de son chapeau en conclusion une opinion définitive.

Quand on ne sait pas, il faut le dire et s’en tenir à la vigilance.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • Doume65 15 novembre 2018 10:31

    « Mais maintenant, après trente ans, a-t-on jamais pu lire que cette température avait augmenté ? Et de combien ? Bizarre, bizarre. »

    Ce qui est bizarre c’est que vous n’ayez pas trouvé de rapport. Il suffit de taper « hausse des températures » dans un moteur de recherche pour tomber, par exemple, là-dessus. Autre chose qui est bizarre, c’est que vous ayez oublié que vous aviez écrit plus haut : "on nous dit que la température moyenne de la terre augmente. Les chiffres sont toujours précis, on retrouve souvent celui de 0,2°C par dizaine d’années", Vous vous contredisez en quelques lignes !


    • velosolex velosolex 15 novembre 2018 15:36

      @Doume65
      Quand l’eau passera par dessus les bottes de certains, ils se demanderont encore si elle est mouillée.


    • Sergio Sergio 15 novembre 2018 20:57

      @velosolex

      Bonsoir Vélosolex

      Sauf s’ils marchent sur la tête, je plaisante à peine !


    • velosolex velosolex 15 novembre 2018 21:19

      @Sergio  Salutad
      On remarquera que le déni est la posture la plus classique depuis quelques temps. Quel que soit les preuves qu’on apporte, l’interlocuteur est dans la jouissance de la position infantile de refus, assis obstinément sur son pot de chambre ! 
      « Nan, je veux pas ! No comprendo ! Vous dites que des conneries...La terre est plate ! Si c’était pas vrai, les habitants du pôle sud auraient la tête en bas..... »
      Un avantage. L’enfant buté narcissique se fait centre du monde, et est encouragé dans sa position anale, de constipation, tant qu’on tente de le raisonner, par l’importance de l’auditoire.
      C’est la position de l’auteur de l’article. La publicité pour le papier chiottes Lotus me revient en mémoire ; Faire un papier c’est parfois cela !....
      Bien sûr, c’est très souvent un raisonnement économique matois qui ne dit pas son nome, ni la finalité.
      Ne pas lâcher un marché juteux ;
      Ainsi les vendeurs de pesticides continuent à nier la gravité de la merde lâchée dans la nature, en dépit de toute cohérence, et de toute raison, les intérêts économiques en jeu étant considérables. Les études, les victimes, les preuves les plus flagrantes seront niées au delà de toute limite.
      C’est ainsi qu’on s’enfonce dans la nuit, en marchant sur la tête, gilet jaune ou non. .


    • Sergio Sergio 15 novembre 2018 21:30

      @velosolex

      Mais dès la naissance, on y va à l’élixir parégorique, s’ils survivent ....


    • velosolex velosolex 15 novembre 2018 21:41

      @Sergio
      Big pharmaco récupère tout.
      C’est la voiture balai du tour qui n’est plus ce qu’il était.
      Ne reste d’intérêt que pour la caravane publicitaire, les filles en tee shirts moulées, qui lèvent les bras au ciel. 
      Mais déjà beaucoup sont déjà désinvestis. Il leur faut du viagra, du moteur électrique. Alors que toute l’ivresse est là, dans le coup de pédale. Le nom de mon premier club ! 


    • Sergio Sergio 15 novembre 2018 21:50

      @velosolex

      Hors sujet mais pas tant, le vélo a toujours été pour moi une attitude et parfois dans mes voyages, une fuite (on parle de glaçons qui volent), oui je fuis paradoxalement la campagne du Nord, et je vois encore un grand père, demander à un agriculteur de baisser ses rampes quand il passe trop près de son jardin, il est encore en vie, car il est vieux et moins encore elixiré,

      Les enfants, vont mourir a être trop jeunes déjà !

      https://www.notre-planete.info/actualites/4534-epandage-pesticides-riverains-maisons


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 novembre 2018 22:04

      @Doume65

      Yep, 1° en un siècle.  On va tous mouriiiir (un jour ou l’autre).

      Et... oui, cette donnée faut creuser pour la trouver parce que dans la doxa, on ne trouve que des idées alarmistes (genre tous les glaciers fondus pour 2012 (Al Gore)).


    • velosolex velosolex 16 novembre 2018 14:06

      @Sergio
      J’ai lu dernièrement cette nouvelle qui m’a foutu le bourdon, mais qui est très révélatrice de l’époque. Pesticides, malformation, cynisme de certains agriculteurs. 

      Tarn : Luna est-elle née avec une malformation à cause des ...  https://bit.ly/2ONfmFA

      Que dire...J’ai été à Berrien il y a quelques jours à une conférence qui comptait tout de même 130 personnes, au sujet des pesticides, de leur danger aberrant ignoré d’une grande partie de la population. Participait Fabrice Nicolino, un type courageux, survivant de l’attentat de charlie, et des pesticides donc. Il se fait tard. J’espère que le plus grand nombre possible de gens vont prendre position. 
      "Nous voulons des coquelicots...C’est une pétition en ligne, à faire passer. It’ s a hard time ! A hard rain gonna fall ! https://bit.ly/2wLqqfd


    • Doume65 16 novembre 2018 16:34

      @Philippe Huysmans
      « tous les glaciers fondus pour 2012 (Al Gore) »
      N’est-il pas possible d’être climatosceptique sans être un menteur ? Al Gore n’a bien entendu jamais affirmé cette connerie. Elle est de vous.
      De plus se référer à Al Gore est dérisoire. C’est un homme politique, pas un scientifique. Il est loin d’être l’alpha et l’oméga de la réflexion sur le changement climatique et a été modéré sur divers points par le GIEC.


    • Pimpin 15 novembre 2018 10:32

      Tout d’abord, le CO2 dans l’atmosphère c’est 0,04 %. L’oxygène c’est 21 % ! On a donc pas à s’inquiéter même si le taux de CO2 doublait, la captation d’oxygène serait infime par rapport à ce qu’il y a dans l’atmosphère. De plus en toute logique, si le CO2 monte, la croissance des plantes aussi (ça commence à se voir avec les images satellites) donc la production d’oxygène.

      Ensuite, dire que le CO2 est responsable du peu de réchauffement auquel on a assisté est une escroquerie :

      Le CO2 n’est pas à l’origine du réchauffement puisque ses variations suivent celles de la température, pas l’inverse. Exemples : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0921818112001658 https://tinyurl.com/ybag9sr2 http://www.climate4you.com/Text/Climate4you_June_2018.pdf page 41

      De plus la théorie de l’effet de serre, fer de lance du réchauffement, décrit au 19°siècle par Fourier, Tyndall et Arrhenius est totalement fausse Exemples ici : https://www.climato-realistes.fr/effet-de-serre-fourier-tyndall-arrhenius/ http://www.pensee-unique.fr/effetdeserre.html

      D’ailleurs le CO2 représente 0,04% de la composition de l’air. Le CO2 d’origine humaine ne représente que 6 % de ces 0,04 % soit 0,0024% Personne n’a jamais démontré que cette infime quantité peut avoir une influence sur le climat et avoir le même effet que le toit en dur d’une serre.

      Ce qui serait dangereux pour la vie sur terre ce serait la baisse du taux de CO2 dans l’atmosphère : https://www.climatdeterreur.info/un-peu-de-science/la-pomme-le-co2-et-la-vie-sur-terre


      • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:25

        @Pimpin
        Encore un mec plus compétents que les milliers de scientifiques du monde entier qui travaille sur la question.


      • Pimpin 15 novembre 2018 18:55

        @Désintox Contrairement à votre pseudo vous me semblez très intoxiqué par la propagande ! Je suis un scientifique, je connais la démarche scientifique, je sais lire des courbes, je sais très bien déterminer quand des théories tiennent la route ou pas. Et pour les raisons d’ailleurs très simples que j’ai données, l’accusation du CO2 n’est pas crédible.On trouve sur internet quantité de scientifiques qui dénoncent cette arnaque avec de nombreux arguments scientiques. Seulement on ne leur donne pas la parole, ceux qui l’ont et qui ne sont pas d’accord sont virés. Voir l’affaire Philippe Verdier. 
        Enfin, toutes les prédictions apocalyptiques faites à partir de cette arnaque s’avèrent fausses au fil du temps. Ce qui est tout de même un résultat représentatif de l’arnaque.


      • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 19:17

        Trèsintox-et-groupie-de-la-fraude a encore oublié 

        Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs.

        La fraude, lui, il est pour.

        Ma vie est ainsi faite que moi, je suis contre.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 novembre 2018 22:11

        @Désintox

        Milliers de...quoi ? Adolf était signataire du dernier « appel blabla », était-il scientifique, était-il seulement vivant ? Parlerons-nous de Goering ? De Winston Churchill, de Thomas Edison, de Oswald Lee H. ?

        On pourrait continuer la liste j’en ai des centaines pour vous.

        Et tout à fait entre nous, la climatologie est à la science ce que l’artillerie est au droit canon. Ces gars ne pourraient, pour la plupart, pas situer la fac de science sur le campus.

        Si vous voulez des gens sérieux, allez faire un tour chez Benoît Rittaud


      • troletbuse troletbuse 15 novembre 2018 10:49

        Bientôt es pourris du GIEC vont nous dire qu’on peut se passer du soleil vu que le CO² suffit.. smiley


        • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 11:05

          Effectivement l’auteur a raison.

          On ne sait pas, et le réchauffement n’est pas une vérité mais une hypothèse modélisée.

          Une hypothèse ou c’est fourvoyé l’élite, l’etablishment et leurs églises les médias et leurs sermons quotidiens.

          Reposer pragmatiquement la question de l’influence du CO2 sur le climat a tellement d’implications et d’intérêts pharaoniques que le débat est atomisé, écrasé par les intérêts de la nomenklatura d’état.

          Chacun peut remarquer que remettre en cause l’hypothèse modélisée du GIEC, c’est comme ,expliquer au Cardinal de Paris que dieu n’existe pas.

          Imaginez la caste devant la destruction économique, les milliards dépensées en pure perte de la « transition énergétique » leur démontrer que cette planification d’état est une planification de type communiste, que Mao ne renierait pas.

          Expliquer que construire des éoliennes qui produisent à 82€ le kw/h avec l’argent du contribuable sur un marché ou le prix réel est à 35€ du kw/h c’est comme expliquer à Mao que la planification qui a obligé a créer de l’acier avec des vielles gamelles ne donne jamais un acier utilisable.

          Les implications sont terribles si nous revenons au pragmatisme, et que nous prenions les modèles théoriques du GIEC pour ce qu’ils sont.

          Des modèles hypothétiques empiriques et aucunement une certitude ou une réalité...

          Le climat et les températures ont tellement d’agrégats, que le prévoir, c’est comme demander de prévoir l’économie et la parité du dollar en 2050. 

          L’élite c’est fourvoyée, en prenant ces hypothèses pour argent comptant. Elle engendre un tel impact économique social qu’elle ne pourra jamais l’admettre.


          • popov 15 novembre 2018 11:24

            @Spartacus

             
            L’élite c’est fourvoyée
             
            Difficile de croire qu’ils sont tous aussi cons en même temps. Je pense au contraire qu’ils savent très bien ce qu’ils font : inventer un prétexte pour lever plus de taxes.
             
            On vous dit que la taxe carbone va servir à financer la « transition énergétique ». Elle va en fait servir à renflouer les caisses de l’état qui se vident en finançant des projets sinistres comme l’immigration de masse de gens qui ne trouveront jamais de travail. Le but est de soutirer le plus d’argent possible des travailleurs et petits entrepreneurs et de le mettre dans les mains de nouveaux consommateurs qui vont augmenter le PIB au bénéfice de quelques uns.


          • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 11:54

            @popov
            Ils ne sont pas « cons » mais ils sont tous décalés des réalités, des premiers de la classe faisant confiance à l’autorité depuis le plus jeune age sans rien remettre en cause.

            Les gens pour eux sont des cons. 
            Pour prendre des décisions, ils ont peur du peuple, qu’ils méprisent, les détracteurs sont appelés « populistes, négationnistes, poujadistes ». ils ne les comprennent pas et préfèrent s’en remettre à des analyses bureaucratiques et statistiques que le terrain.

            Pour eux les stats sont comme leur éducation une vérité absolue et ils ne distinguent plus qu’une comparaison n’est pas une corrélation.

            Ils n’écoutent que les gens qui crient ou les manipulent, les gens qui ne disent rien ils ne savent pas ce que c’est. Ce sont des décallés.


          • merthin 15 novembre 2018 11:56

            @Spartacus

            Un jour il n’y aura plus de combustibles fossiles (qui est à la base de notre niveau de vie). C’est une loi mathématique indéniable.

            Vous serez alors content de l’argent investi pour la transition énergétique qui utilisera des sources d’énergie non fossiles.

            Elles coutent plus cher ?
            Elles sont une ineptie économique ?
            Le taux de retour énergétique est médiocre ?
            3 fois oui, mais nous n’avons pas trop le choix, à moins de trouver la martingale énergétique d’ici 30 ans.


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 11:57

            @popov. On va particulariser, avec un ingénieur du C.E.A., touche à tout qui fait de l’écologie tropicale par grandes masses (sans botanique ni pédologie, juste géométrie vue d’avion), et est farouche militant du R.C.A.
            Avec la somme des menaces, insultes et autres violences bureaucratiques qu’il m’a adressées sur trois forums de randonneurs, je peux conclure qu’il ne sait pas qu’il sait participer à une énorme escroquerie.
            De bourgeoisie lyonnaise catho, il a simplement remplacé les carabistouilles cathos par des carabistouilles zécolos pour continuer à diriger les troupeaux d’ouailles.

            « Mad » était déjà cité à : 

            La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »


            Ils sont aveuglés à vie par leur investissement narcissique dans une escroquerie à l’échelle planétaire, dont ils ne maîtrisent rien.


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 12:04

            @merthin. Les activistes qui militent de la « transition énergétique » sont des nuls à qui il ne faut rien confier de technique ni d’économique : tout cela les dépasse. Aussi, ce sont justement ces nuls là qui sont promus par la presse aux ordres, et dictés aux politiques aux ordres.

            Les marionnettistes qui dictent les ordres à la presse aux ordres ne sont en rien des philanthropes, ils sont malveillants à un point dont tu n’as pas idée.


          • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 13:31

            @merthin

            Un jour il n’y aura plus de « combustibles fossiles »....


            Selon les stats des gauchistes de votre caste, d’il y a quelques années en 2012 il devait déjà ne plus en avoir.... smiley  smiley

            Hélas les affirmation du stock d’énergie fossile sont comme celles du GIEC de pures supputations à la con de religieux écolo-fascistes.


            Aujourd’hui le premier producteur est les USA, il y a 10 ans c’était quasi « 0 ». Hier votre caste disait qu’on en trouverait plus.

            Le le schiste permien de quoi alimenter pendant 60 ans toutes les voitures d’Amerique. Sans compter que le schiste offshore mondial n’a même pas été prospecté...


            En empêchant vos enfants d’utiliser le pétrole pas cher, et laisser les dernières gouttes aux pays moins cons vous condamner la France a détruire son économie, le pouvoir d’achat de tous les gens et le chômage de masse. Faut il être hoirs sol pour nier que c’est la connerie qui détruit l’économie.


            Laissez donc le marché libre et la technologie se charger à la place des trous du culs de l’élite se charger de trouver la prochaine énergie et préserver le travail de toute une nation que votre caste est en train de détruire par démagogie absurde. 


          • merthin 15 novembre 2018 13:48

            @Spartacus

            Quand vous avez un stock donné au départ, l’extraction de ce stock passe par un maximum et fini par decroitre. Nier cela c’est comme nier la loi de la gravité.

            Le permien est déjà un combustible cher. Le taux de retour énergétique en fait une ressource moins attractive que le CRUDE et certain off-shore. Ce n’est pas un hasard si cette réserve est connue depuis longtemps mais qu’on ne l’exploite massivement que maintenant. 

            ELe marché libre et la technologie sont incapables de violer les lois mathématiques et physiques !

            « En empêchant vos enfants d’utiliser le pétrole pas cher, et laisser les dernières gouttes aux pays moins cons vous condamner la France a détruire son économie, le pouvoir d’achat de tous les gens et le chômage de masse. Faut il être hoirs sol pour nier que c’est la connerie qui détruit l’économie.  »

            A la rigueur cette assertion peut se discuter car c’est un choix politique basée sur une vérité scientifique qui est qu’un jour il n’y aura plus de combustible fossile bon marché. Mon point de vue est qu’il vaut mieux se préparer à la pénurie quitte à ce que ça fasse mal plus tôt que de « profiter un maximum » et de se trouver démuni le jour où y en aura plus.

          • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 14:12

            @merthin
            « Le permien est déjà un combustible cher ».
            C’est le marché libre, la technologie et le permien qui a fait baissé les prix après le pic de 2008. Vous en avez profité concrètement.
            Les américains ont utilisé la technologie et creusé plus profond et en ont trouvé et grâce à eux que l’économie est repartie (sauf en France ou l’état a profiter pour augmenter les taxes).
            La transformation energétique détruit le pouvoir d’achat et impose des dépenses contraintes débiles dans le pays le plus fiscalisé du monde.

            Le marché libre dit qu’une ressource est une ressource quand elle rentre dans le jeu de l’offre et la demande et qu’il s’adapte naturellement à la demande et que toute les planifications d’état sont des échecs.
            La ressource du mammouth est épuisée, celle du cheval aussi et à chaque fois l’homme trouve une solution sans qu’une élite qui « sait » se substitue à la volonté des gens.

            Ce sont les signaux de l’offre et la demande marché libre qui transforme naturellement les changements, sinon c’est le communisme planificateur.

            Et la transition energétique est un exemple frappant de communisme.
            Il est dailleurs promu par toutes les forces gauchistes...

            Comme la planification de Mao ou des cons avec la haine des petits oiseaux les ont détruits et détruit avec toute l’agriculture chinoise.
            Dixit actuellement la haine du pétrole.

            Comme le grand bon en avant qui a fait de l’acier de mauvaise qualité inutilisable parce qu’une élite avait dit d’y mettre les vieilles gamelles. Comme construire de l’électricité intermittente hors prix de marché invendable qu’on nous contraint....

            Mais allez dire aux Maoistes du changement énergétique est une hérésie...
            L’écolofascisme est une religion.


          • merthin 15 novembre 2018 14:22

            @Spartacus

            « La ressource du mammouth est épuisée, celle du cheval aussi et à chaque fois l’homme trouve une solution sans qu’une élite qui « sait » se substitue à la volonté des gens »

            Donc quand la ressource du pétrole sera épuisée (et elle le sera, permien ou pas), on retournera au cheval ! Je ne vous savait pas écologiste smiley smiley

            Ce ne sont pas les élite qui disent que le pétrole est pas cher, très concentré et offre à la fois la fonction énergétique et de stock. C’est la science. Et la science n’a pas trouvé d’alternative alors que le pic de production est en cours. Depuis 2006 on est sur un plateau fluctuant maintenu tant bien que mal par l’ajout au statistiques truquées des marchands de stats de choses qui ne sont pas du pétrole dans la ligne pétrole ! Quelle vaste escroquerie !!! 

            Au contraire de ce que vous dites, investir dans une énergie encore peu cher mais à l’avenir que nous savons d’ors et déjà limité est de la folie ! 


          • merthin 15 novembre 2018 14:55

            @JC_Lavau

            oui oui, c’est la presse qui délivre les thèses et les diplomes ! 

            Mais j’aurai plutôt mis ça sur le dos des reptiliens qui cherchent à nous affaiblir avant la grande invasion.


          • merthin 15 novembre 2018 14:57

            @JC_Lavau

            Ils sont aveuglés à vie par leur investissement narcissique dans une escroquerie à l’échelle planétaire, dont ils ne maîtrisent rien.

            L’ironie est que cette assertion s’applique parfaitement à l’idéologie néo-libérale.

          • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 15:36

            @merthin
            On ne retournera pas au cheval, on se dirigera vers le meilleur rapport qualité prix.
            Et ca se fait naturellement.

            Ce ne sont pas des planificateurs étatistes qui décident le prix des choses, c’est l’offre et la demande...
            Et arrêtez de mélanger tout. Le CO2 n’est pas un polluant mais un engrais végétal indispensable à la vie.

            Que savez vous de la quantité dans le sol des quantités d’hydrocarbures ?
            Et la différence entre des investissement privés et ceux que votre caste m’impose, les investissement privés sont ceux des investisseurs privés, ceux de la transition énergétique c’est ceux de toute la population. C’est pour cela que c’est immonde. C’est de l’extorsion de fond sur les plus plus pauvres au nom d’une modélisation empirique par des opportunistes de la gamelle des subventions.

            Avec la TVA du steak du smicard, avec le doublement des taxes sur son gaz et électricité, sur son plein pour aller travailler, toutes ces dépenses contraintes et forcées, votre shéma de pensée ridicule engendre la destruction de sa vie.

            Les gauchistes ont toujours créé la misère...pour soi disant le bien commun.

            L’argent du Smicard est donc utilisé par des planificateurs étatistes pour détruire les paysages pour des éoliennes qui dès le départ on sait produisent et produiront toujours une énergie jamais concurrentielle toute leur vie et resteront dans 50 ans le résultat de l’imbécillité des planifications de l’état comme aujourd’hui le désastre de la Mer d’Aral.


          • merthin 15 novembre 2018 17:09

            @Spartacus

            C’est drôle, je n’ai même pas parlé de CO2 dans mes interventions !

            J’ai juste évoqué que l’énergie sur laquelle repose la civilisation moderne, qui fait que nous travaillons à 70% dans le secteur des services, que nous avons les études longues, que nous pouvons nous déplacer où nous voulons quand nous voulons va disparaitre et que le « marché » ne trouvera pas d’équivalent par miracle !


          • merthin 15 novembre 2018 17:12

            @Spartacus

            « Que savez vous de la quantité dans le sol des quantités d’hydrocarbures ? »

            Qu’elle n’est pas illimité ! Et que par conséquent, quand on tape dans un stock fini, un jour y en aura plus !

            A part des phrases toutes faites, vous avez une réponse à ça ? 

            « Avec la TVA du steak du smicard, avec le doublement des taxes sur son gaz et électricité, sur son plein pour aller travailler, toutes ces dépenses contraintes et forcées, votre shéma de pensée ridicule engendre la destruction de sa vie. »

            En revanche, qd le PDG du cac40 licencie et ferme des sites, fout des gens à la porte, c’est le libre marché ! là y a pas de pb !


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 17:15

            @merthin. L’ironie merthinesque m’échappe. Je subodore quelques confusions qui se croient fines.


          • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 17:18

            @JC_Lavau

            En attendant, tu continues à noter stp, Jacques.

            Si ça se trouve l’huissier de Millas est un gros blaireau qui sait par encore comment apparaître à point nommé comme le ferait mon frère Olivier qui aurait de la VRAIE science dans le moteur !

            Faut qu’on remette tout à sa place, hein, surtout ton ex ! smiley


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 17:23

            @#Shawford. C’est à ton psychiatre qu’il faut réexpliquer tout ça.
            Nous les bénévoles, nous ne pouvons rien pour toi.
            Si, un point : les hallucinogènes ne sont pas bons pour toi.


          • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 17:27

            @JC_Lavau

            Yep Jesus !


          • charly10 15 novembre 2018 18:02

            @merthin

            Personne ne sait, à l’heure actuelle, ce que sont les réserves de pétrole. Toutes les informations sont basées sur des calculs de probabilité, donc très aléatoires. Je ne vous parle même pas du pétrole d’origine abiotique *(théorie russe, encore peu diffusée chez nous). Le pétrole reste avant tout une arme économique très sensible. Les états pétroliers et les compagnies pétrolières, ne diffusent que des informations floues qui varient toujours en fonction de leurs intérêts immédiats ou à venir. Ils n’ont aucun intérêt à ce que les marchés sachent exactement ce qu’il en est dans ce domaine, car ce marché du pétrole et du gaz est majoritairement spéculatif il doit pouvoir être manipulé par les différents acteurs.

            Que savons-nous de l’horizon 2050 2100 en matière de pétrole. Certains extrapolent, mais c’est un domaine dans lequel, on nous affirme que la fin des réserves est proche…depuis des décennies. Or plus on avance plus on s’aperçoit que les réserves existent bien. Les techniques de forage évoluent, les US sont maintenant autonomes. Et puis la politique générale évoluant vers les énergies renouvelables, il n’y a pas de risque majeur de manquer de pétrole. 


             *https://blogs.mediapart.fr/jean-paul-baquiast/blog/280315/petrole-biotique-ou-petrole-abiotique




          • merthin 15 novembre 2018 18:28

            @charly10

            Justement on sais qu elles ne sont pas illimitées ni renouvellables a l echelle d une generation humaine. Ressources abiotiques ou non d ailleurs. Est ce qu il y a quelqu un de raisonnable sur ce forum qui peut confirmer ça sans se tortiller en digressions ?

            Et personne poir voir que tout notre confort personelle dépend de cette ressources ?

            C est suffisamment important a mon sens pour réfléchir à la question et ne pas laisser le libre marché jeter la pièce en l air.


          • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:29

            @Spartacus

            Nous avons connu la canicule.

            Maintenant, Nous sommes la mi-novembre, Je n’habite pas dans le sud, et j’ai 19 à 20°C chez moi, sans chauffer, et en laissant les fenêtres ouvertes.

            À part ça, il n’y a pas de réchauffement.

            Ce qui est marrant dans les posts de Spartacus, c’est qu’il utilise continuellement le mot « agrégat » hors de propos. Pour faire savant.


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 18:42

            @Désintox. Canicule 2018 ? Bien moins sévère cette année.


          • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:47

            @JC_Lavau
            Rassurez vous comme vous pouvez.


          • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:49

            @charly10
            Souhaitons que le pétrole soit presque épuisé, sinon, c’est la fin de l’espèce humaine.


          • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:52

            @Spartacus
            « Selon les stats des gauchistes de votre caste, d’il y a quelques années en 2012 il devait déjà ne plus en avoir... »

            Non, la prévision était le franchissement du « pic pétrolier », c’est à dire du maximum de la production.

            Je ne sais pas si on y est ou pas. Il faut souhaiter que oui, sinon on crèvera tous.

            Vous aussi.


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 18:52

            @Désintox. Les témoins de géotruc étaient plus précis que toi : ils ont donné la date de la fin du monde six ou sept fois déjà.


          • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 19:49

            @merthin

            Vous avez des lacunes économiques sur la connaissance de qu’est une ressource et de la dynamique de comment elles évoluent et ont toujours évolué.
            Vous devez arrêtez de penser en jeu à somme nulle.

            1-Vous devez intégrer qu’une ressource naturelle n’existe pas. Le pétrole n’est pas une ressource pour personne à l’état brut. C’est l’homme qui fait que le pétrole est une ressource et pas l’inverse.

            2-Vous devez intégrer que plus il y a besoin, plus l’homme trouve et non l’inverse. L’incitation du marché libre entraîne mécaniquement l’augmentation des ressources une meilleure gestion, une économie des ressource et non l’épuisement. On creuse plus loin, on en trouve dans la roche, on prospecte là ou on n’avait jamais prospecté. 

            Je vous propose de vous formiez et vous appreniez ce qu’est une ressource ici :
            https://www.aier.org/article/there-are-no-natural-resources ?

            oui ici en vidéo : 
            https://www.ted.com/talks/matt_ridley_when_ideas_have_sex/transcript?language=fr


          • vesjem vesjem 15 novembre 2018 21:04

            @popov
            Un gus a gravé (en 1925) : « 240 000 bretons morts lors de la grande guerre », sur le monument aux morts de la ville de st anne d’auray (en bretagne) ;
            Pendant 10 ans, tout le « landerneau bretonnant » a repris ce nombre arguant que c’était 2 fois plus de morts (en proportion) que dans l’ensemble du pays ;
            Un autre gus sachant compter et collecter les chiffres auprès des mairies, départements, instances militaires , en dénombra 140 000 ;
            le nombre officiel retenu aujourd’hui est de 135 000 morts bretons
            il suffit donc de quelques illuminés scientifiques subventionnés (par qui ?) pour propager la version officielle ; pour servir quelle cause ?


          • aimable 15 novembre 2018 21:06

            @merthin
            moins est toujours mieux que rien et une fois rentré dans les mœurs , sera beaucoup .
            de toute façons avant le pétrole la planète vivait alors elle vivra encore après ,d’une autre façon mais elle vivra et l’homme s’adaptera .


          • merthin 15 novembre 2018 21:30

            @aimable

            Je n ai pas de doute sur la survie de l espece humaine. Les « primitifs » savent survivre. En revanche l occidental moyen sans sa bagnole, une carte de crédit et la logistique il est dans la merde. La fin du pétrole c est la fin d un modèle confortable dans lequel nous nous complaisons depuis 50 ans et un peu plus.


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 novembre 2018 22:16

            @popov

            C’est plus pervers que ça, relisez la déclaration de Rio (1982).

            Il s’agit d’une décroissance, mais sélective : l’eugénisme tranquille. 

            Oh, la population croît beaucoup trop vite... mais surtout en Afrique, en Asie, etc. Surtout pas chez Madame la femme de Monsieur le scientifique : ils ont quatorze demi-dégénérés qui consomment chacun autant qu’un village africain, mais on ne va pas s’étendre, n’est-ce pas ?

            Un seau, viiiite.


          • popov 15 novembre 2018 11:08

            @Impat

             

            J’ai trouvé l’article parfait jusqu’au paragraphe sur le CO₂.

            (1) Rien ne prouve que la faible diminution de l’oxygène dans l’air est mauvaise pour la santé. Les gens qui vivent en altitude (par exemple à 4000 m dans les Andes) s’adaptent très bien à des diminutions beaucoup plus fortes.

            (2) Extraire le carbone du CO₂ par un procédé industriel demanderait au moins la même quantité d’énergie que celle qu’on a retiré de la combustion. Il vaut mieux planter des arbres, qui non seulement font cela avec l’énergie solaire, mais en plus, ont un effet rafraîchissant sur l’atmosphère (l’énergie solaire utilisée pour transformer le CO₂ en bois ne participe pas à réchauffement de l’air).


            • popov 15 novembre 2018 11:34

              @popov
               
              Correction : à réchauffement ⇒ à l’échauffement


            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 novembre 2018 22:18

              @popov

              Le Co2 n’a jamais tué personne, la concentration d’O2, lorsqu’elle est plus faible non plus, sauf à des altitudes proches de celles de l’Everest.

              Par contre (ce qu’on ne vous dit pas) c’est qu’augmenter la concentration de CO2, c’est mécaniquement augmenter la production des récoltes...


            • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 22:59

              @Philippe Huysmans. Le rythme de la polémique idiote t’a échauffé. Tu oublies la Grotte du chien en Italie. 
              Tu oublies l’éruption limnique du lac Nyos, ou Lwi, le 21 août 1986, au Cameroun. Mais il y avait au moins deux gaz, le CO2 et le H2S, beaucoup plus toxique.
              https://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_du_lac_Nyos

              Dans toutes les marines du monde, on tolère jusqu’à 10 000 ppm de CO2 dans l’atmosphère des sous-marins, avant de mettre en oeuvre des actions correctrices.

              Pour un plongeur à pression ambiante, en revanche, la tolérance au CO2 dépend de sa pression partielle, est donc nettement plus délicate. Mais le diazote et le dioxygène aussi deviennent dangereux en plongée, le premier par la narcose, le second par les convulsions et la syncope.


            • baldis30 16 novembre 2018 19:20

              @JC_Lavau
              bonsoir,
              on a quelques soupçons sur des gours auvergnats..... équipés pour la mesure de CO2. Les légendes ont quelquefois des fondements bien réels !
               Revenons au lac Nyos... s’il n’y avait pas eu l’intervention externe par une alerte à la limite qui aurait pu témoigner de l’existence de cette catastrophe ?
               Combien de catastrophes historiques ne sont redécouvertes que des milliers d’années après : je pense par exemple à « la plaine de Bessans », et combien de Grenoblois actuels connaissent l’événement de la Saint Laurent bien plus récent !

              Dans la mesure où la catastrophe ne laisse que peu ou pas de survivants et n’’est pas de ce fait relayée à l’extérieur elle passe dans l’oubli .... 



            • Matlemat Matlemat 15 novembre 2018 11:47

              Il faut prendre en compte l’inertie thermique des océans par exemple qui retarde les effets du réchauffement, océans du monde qui se mélangent entièrement en un millénaire. Le risque c’est l’emballement futur incontrôlable. Faire des efforts c’est bien mais peine perdue, il faut attendre que la puissance dominante mondiale, les USA, impose des mesures et sanctionne les récalcitrants comme elle sait le faire pour des pays comme l’Iran ou le Venezuela. Aucun espoir d’amélioration avant cela.


              • merthin 15 novembre 2018 11:52

                Les médas sont fainéants.

                Vous avez fait l’effort d’écrire un article sceptique. Faites l’effort de lire les sources scientifiques.

                https://crudata.uea.ac.uk/cru/data/temperature/


                • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 13:49

                  @merthin

                  Je dis bien au contraire il faut démystifier et lire les liens soit disant « preuves ».

                  On est plié de rire quand on voit ce qui est écrit et l’absence de rigueur scientifique de ce que vous appelez « scientifique ».

                  Dixits qq exemples :
                  -« une estimation de la moyenne de la période de base doit être calculée. Étant donné que de nombreuses stations n’ont pas de registres complets pour la période 1961-90 »
                  Pour faire simple, les données entre 61 et 90 ont été purement et simplement « inventées ».
                  -« Les valeurs pour l’hémisphère sont la moyenne pondérée de toutes les anomalies de grille maillées non manquantes dans chaque hémisphère »
                  Pour faire simple arbitrairement, ils ont inventé modifié les températures qui ne leur convenaient pas, et comme ils sont juges et partie on imagine que les « pondérées » allaient dans le sens de leur gamelle et intérêts
                  -"les régions marines, les mesures de température de surface de la mer.... proviennent de la flotte d’observation volontaire, la couverture est réduite des principales voies de navigation et est minimale au-dessus des océans austraux
                  Pour faire simple sur les mers, les montagnes, ils n’ont aucun relevé. Soit 75% de la surface de la terre..Taux d’imprécision : 75%

                  Quelles blagues les sources des rapports du GIEC  smiley  smiley


                • merthin 15 novembre 2018 14:04

                  @Spartacus

                  faux sur toute la ligne.

                  1/ Les données entre 61 et 90 se basent sur des enregistrement satellites. pas d’inventions !

                  2/ En l’occurence, le pondéré fait référence à l’audit des données de température que vous connaissez bien. Comme quoi les gens du crutem font bien leur travail !

                  3/ Encore une fois, la couverture satellitaire permet d’avoir plus de données que ce que les stations météo et les observations locales permettent. De surcroit, vous n’avez pas besoin d’une couverture à 100% pour faire des prévisions ou des statistiques. C’est le principe de l’échantillonnage et ça marche plutôt bien ! Ce qui serait absurde c’est d’utiliser des stations différentes chaque année et de faire une moyenne sur ces données. 

                  Au contraire, un échantillon constant même restreint donne une bonne idée de la tendance générale. Le nombre de station locale est grandement suffisant pour étayer la thèse. 


                • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:34

                  @Spartacus
                  Arrêtez votre char !

                  Si vous avez des arguments scientifiquement valables pour récuser les travaux unanimes de milliers de scientifiques du monde entier, envoyez un article à une revue scientifique. Vous verrez bien si on vous publie.



                • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:42

                  @JC_Lavau
                  postulez au CNRS.


                • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:46

                  @merthin
                  On peut se demander pourquoi Spartacus balance à longueur de temps des arguments climato-septiques sur Agoravox.

                  La réponse est simple. C’est un néo-libéral fanatique. Pour lui, le dieu « marché » doit tout agencer à la perfection.

                  Or, le marché ne lutte pas spontanément contre le réchauffement climatique.

                  Donc, le réchauffement climatique n’existe pas.

                  CQFD


                • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 18:50

                  @Désintox. Va te faire foutre avec tes impératifs, galopin ! Comme si tu étais en situation et/ou compétence pour donner des ordres.


                • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 20:02

                  @merthin

                  Vos arguments sont ridicules
                  Les données satellite de 1961.... En cobol ? Vous avez le nom du satellite ?

                  Vous voulez la définition de « pondérer » ?

                  Vous pouvez rappelez a partir de quelle date ont a des données satellite ?

                  Que de niaiseries !


                • merthin 15 novembre 2018 20:18

                  @Spartacus

                  Decembre 1978 pour les relevés sattelites. Uah et rss. On est bien entre 1961 et 1990.

                  Pondérés. Ici vous faites un procès d intention sur le sens de la pondération. Vous n avez donc pas de preuve d une manipulation dans un sens comme dans l autre mais une suspicion qui ne saurait avoir d autre crédit que la parole d un i vrogne


                • Désintox Désintox 15 novembre 2018 21:05

                  @JC_Lavau
                  Si si , vous devriez postuler, pour faire valoir vos compétences scientifiques.


                • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 22:14

                  Concours de connerie entre « Désintox » et le même Surintox ! Qui va l’emporter ? Le suspense est insoutenable !

                  Rappel des résultats qu’on doit obtenir dans le résumé et la conclusion, sinon couic les crédits : 

                  La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

                  Mais dans le corps du texte, que la bureaucratie ne lira jamais, on peut encore glisser les résultats réels, qui sont le contraire de ce qui était exigé par l’administration.

                  Même tactique quand Valérie Pécresse, alors scinistre de la Mience (ultérieurement binistre du mudget), a donné l’ordre aux valets en livrée, qu’ils validassent le délire carbocentrique aux yeux du grand public ébaubi. Ils se sont réunis à huis clos, ont remis un rapport où la conclusion est conforme aux ordres donnés par la scinistre, mais démentie dans le corps du texte, que ni Pécresse ni les journalisses ne liront jamais.


                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 novembre 2018 22:26

                  @Désintox

                  Vous semblez être un grand amateur de sophistique : vous plairait-il de me donner une liste de ces « savants », de leurs compétences respectives, et CE sur quoi ils se sont mis d’accord, en me montrant qu’ils comprenaient la problématique ?

                  Et pour votre « argument » de la publication, je vous renvoie... à l’inverse !

                  https://www.levilainpetitcanard.be/sokal-au-carre-ce-quun-audacieux-canular-revele-sur-le-monde-universitaire/


                • Spartacus Spartacus 15 novembre 2018 23:20

                  @merthin
                  Ha oui en 1978 on est bien dans une fourchette 1961 et 1990.
                  On est même entre 1800 et 2018..

                  Pondérer des stats est une manipulation. Point. C’est pas de la science.
                  Vous aurez beau retourner dans tous les sens, ce n’est pas de la rigueur scientifique...
                  L’ivrogne c’est surtout celui qui nie les évidences.


                • merthin 16 novembre 2018 08:38

                  @Spartacus

                  Sauf que le GIEC n’utilise pas que les données HadCRUT comme sources :

                  http://report.ipcc.ch/sr15/pdf/sr15_chapter1.pdf (figure 1.2) HadCRUT4, NOAA, GISTEMP.

                  Vos élucubrations sur la pondération orientée des données n’est que de la malhonnêteté intellectuelle (à votre corps défendant, vous n’avez pas d’autre choix que ’agir de la sorte pour faire tenir votre discours). Vous faites un procès d’intention en sortant une phrase de son contexte alors que le centre Hadley donne toute sa procédure de création de données ! C’est sous votre nez !!!
                   

                  « Values for the hemisphere are the weighted average of all the non-missing, grid-box anomalies in each hemisphere. The weights used are the cosines of the central latitudes of each grid box. The global average for CRUTEM4 and CRUTEM4v is a weighted average of the Northern Hemisphere (NH) and Southern Hemisphere (SH). The weights are 2 for the NH and one for the SH. See Osborn and Jones (2014) for how this differs from previous versions of CRUTEM. For HadCRUT4, the global average is the unweighted average of the NH and SH values. In the timeseries files, the second row of integers is the percentage of the surface area covered for each month from 1850. In the CRUTEM4 timeseries graphs above, we only show the SH and global averages from 1856 onwards because the land data coverage in the SH is poor before 1856.  » => source (How are the hemispheric and global anomaly series calculated ?)

                  CRUTEMV4 => pondéré avec un facteur multiplicatif 2 pour l’hémisphère nord.
                  HadCRUT4 => non pondérée

                  Et quelle source à utilisé le GIEC dans ses rapports ?

                  HadCRUT4  !!!!! 

                  Une poule vient de découvrir la rigueur journalistique !


                • merthin 16 novembre 2018 09:26

                  @Philippe Huysmans

                  Ce que vous appelez « imposture scientifique » par l’exemple peut critiquer certains pans de la science moderne en tant qu’elle s’est institutionnalisée et vit pour elle-même (sciences sociales, économiques). Ce que montre votre exemple est que l’emploi de termes à la mode, de termes flous peut cacher des discours abscons, vides de sens et n’impliquant pas de résultats scientifiques mesurables ou ne se proposant pas de présenter les mesures.

                  Elle ne critique cependant en rien la Science dans son ensemble et particulièrement les sciences « dures » en tant qu’elles produisent des théories réfutables ou des mesures reproductibles.

                  Généraliser votre article (je pense que c’est bien le votre) aux questions climatiques est un non-sens.


                • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 2018 10:44

                  @merthin. Dans quarante ans, la climatologie pourra probablement devenir une science. Quand on en saura beaucoup, beaucoup plus qu’à présent, et quand les climastrologues escrocs mis en place par les politiques et leurs marionnettistes banksters seront morts et ridiculisés par les faits.

                  Mais je ne verrai pas cela de mon vivant.


                • merthin 16 novembre 2018 10:56

                  @JC_Lavau

                  Vous ne pourrez donc pas répondre de votre obstination à voir un complot là où il n’y a qu’une récupération politique.

                  pratique !


                • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 2018 11:00

                  @merthin. Rappel : Shell, BP et Rockefeller furent les premier financiers du CRU, dès 1971. 17 ans avant Maggie.


                • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 11:07

                  @JC_Lavau

                  Tss tss tss, fais gaffe les 28 janvier !

                  Ça fait déjà 47 ans que y’a un put... de chat noir qui aurait pu te faire passer de l’autre côté... et c’est pas prêt/près de s’arrêter !

                  - - -


                • merthin 16 novembre 2018 11:16

                  @JC_Lavau

                  Mince alors ! Les principaux groupes pétroliers dont les conséquences du réchauffement climatique touche directement leur business !

                  Si on suit la logique, ils ont noyauté le CRU & IPCC pour en attenuer les conclusions plutôt que de les renforcer.

                  Mais peut être BP et SHELL ont des participations dans la construction d’éoliennes ? Et peut être aussi dans la manufacture de corsets pour grand-mère. Allez savoir smiley  ?


                • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 2018 12:46

                  @merthin. C’est toi le produit.
                  Les banksters, l’état profond d’une manière générale se sont exercés depuis longtemps, depuis plus d’un siècle ou deux, à exciter des guerres civiles et des guerres de religion pour saigner et paralyser les peuples, à commencer par le peuple américain.

                  Ça marche le tonnerre. Regarde comment toi, le petit bourgeois semi-instruit, tu es en guerre de religion déchaînée contre tous les incroyants qui ont cessé de croire les carabistouilles de la religion hégémonique. Le but ? T’occuper à des fariboles et à la guerre civile contre tes compatriotes, et t’empêcher de regarder les vrais problèmes. Ils ont plus de trente longueurs d’avance sur toi.
                  Regarder aussi comment Rockefeller et la C.I.A. ont subventionné la guerre sexiste de Gloria Steinem et de Michele Wallace : 
                  https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/gloria-steinem-le-feminisme-et-la-185655
                  Ils ont plus de trente longueurs d’avance sur toi.


                • merthin 16 novembre 2018 13:05

                  @JC_Lavau

                  oui oui, Rockfeller bidonne les stations météo depuis 70 ans pour faire croire à une augmentation de la température...

                  Je suis en guerre contre les raccouris scientifiques et la malhonnêteté intellectuelle.

                  C’est quoi alors les « vrais problèmes » ?


                • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 2018 13:29

                  @merthin. Juste quelques échantillons :
                  Papeete est encerclé par ses décharges. Des milliers de tonnes d’électroménager, surtout du brun, dont personne ne sait quoi faire.
                  Les cargos de déchets toxiques qui sont déversés en Afrique, qui empoisonnent les riverains.
                  Le trafic de déchets toxiques, tenu par la mafia napolitaine.
                  La mainmise de dix milliardaires sur toute la presse française.
                  La destruction de la Libye aux ordres de l’OTAN qui est aux ordres d’israël.
                  L’extermination des yéménites, au profit des Saouds et d’israël.
                  La Baltique et surtout le golfe de Botnie intoxiqués et anoxiques. On va tuer combien de plongeurs pour aller ramasser les munitions qui y rouillent ?
                  La contrebande de bois africains, abattus clandestinement.
                  La surexploitation, pour ne pas dire la dévastation de la bande littorale du Maroc et de l’Afrique de l’Ouest.
                  La destruction définitive des sols forestiers ferrallitiques amazoniens, qui suit immédiatement l’abattage de la forêt.
                  Même problème définitif à Madagascar, pays paralysé et dévasté par la corruption.
                  ...

                  J’en oublie énormément, et j’ai omis de détailler l’amoncellement de problèmes miniers. L’Ancien Empire (celui des pyramides) est tombé sur pénurie minière. Rome est tombée pour plusieurs causes, dont la pénurie minière en argent.


                • merthin 16 novembre 2018 13:45

                  @JC_Lavau

                  oui, vous avez oubliez le changement climatique, la sur exploitation du pétrole et des carburants fossiles en général. Vous voyez, ça n’est pas contradictoire.


                • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 2018 13:58

                  @merthin. Des changements climatiques, il y en a déjà eu des centaines de milliers.
                  Donc nous allons tous mourir...


                • merthin 16 novembre 2018 14:10

                  @JC_Lavau

                  « Des changements climatiques, il y en a déjà eu des centaines de milliers. »

                  non des centaines voir des milliers.

                  « Donc nous allons tous mourir... »

                  non, mais la civilisation moderne sédentaire de 7 Milliards d’humains aura beaucoup de mal à s’adapter. Guerre famine et maladie.


                • baldis30 15 novembre 2018 12:43

                  bonjour,

                   article remarquable auquel j’ajouterai plus tard quelques commentaires allant dans le même sens !

                  mais je remarque que vous avez écrit :

                  «  Mais quid de la canicule de 1718/1719 ? »

                  Mais c’est clair cette canicule  ! clair et encore plus clair que clair ! cela est due uniquement aux températures polaires de l’hiver 1709/1710 , et celui qui suivit n’était guère meilleur ... Le Giec a donc raison ..., et encore plus raison puisqu’il est suivi par tous ceux qui ont fait l’ENA ... 

                  Vous allez à l’encontre de toute l’intelligence politicienne française !

                  Vous en êtes vous rendu compte !  smiley  smiley


                  • charly10 15 novembre 2018 14:16

                    @ impat

                    « Réchauffement présent ou pas, dû à l’activité humaine ou pas, rien n’est strictement démontré. Cependant une chose est établie : la proportion de CO2 dans l’atmosphère augmente ». 

                    « Peut-être vrai, mais parmi les « climatologues » affirmant cette donnée avec une belle assurance, combien se sont penchés réellement sur le problème et sont arrivés à des conclusions indépendantes ? »

                     Très bonnes réflexions..

                    Effectivement, le réchauffement est assis sur un postulat. Et comme vous le faites remarquer rapidement, Le GIEC n’est en fait qu’un groupe de quelques personnes une trentaine qui n’emploi aucun chercheur et qui le proclame dans sa présentation. Je cite « le GIEC n’a pas pour mandat d’entreprendre des travaux de recherche ni de suivre les variables climatologique ou d’autres paramètres pertinents SIC »

                     La réalité peu connue, ou passée sous silence par les « moutons médias » est la suivante, et je défie quiconque de me prouver le contraire.

                     La mission du groupe GIEC, DONT la dizaine de permanents, stationnés à Genève, dans les locaux de l’Organisation  Météorologique Mondiale, est de réunir les articles parus dans la presse scientifique et  uniquement ceux qui peuvent démontrer l’incidence du CO2 anthropique sur le climat. Les autres experts, environ 2500, sont des chercheurs des professeurs disséminés aux quatre coins du monde, et qui relisent bénévolement les résumés qui sont proches de leur conviction ; c’est ce qu’on appelle un travail de comité de lecture.

                    Une vingtaine de réunions sont programmées chaque année un peu partout sur la planète, pour faire plaisir à tout le monde et on fait le point sur l’avancement de la compilation.

                    Les discussions portent essentiellement sur l’intérêt d’inclure ou d’exclure tel ou tel article, en privilégiant bien sûr, ceux qui vont dans le sens du CO2 anthropique responsable unique du réchauffement.

                    La dizaine de permanents du GIEC de permanents, diffusent environ  tous les 4 ans un « résumé à l’intention des décideurs » ainsi qu’un catalogue de mesures ou les décideurs peuvent piocher des idées et de arguments tous prêts, du genre : «  les politiques qui produisent un prix réel ou implicite du carbone pourraient créer des incitations pour les producteurs et consommateurs à investir d’avantage dans les produits technologiques et processus sobres en gaz à effet de serre »

                     Notez le « pourrait créer » qui rapidement, par l’effet performatif des médias, devient du « vont créer »

                    Voici un autre exemple, plus récent en lien ou on retrouve la même forme de conseils avec l’emploi très présent du conditionnel ;

                    Ex : https://www.ipcc.ch/pdf/session48/pr_181008_P48_spm_fr.pdf

                     


                    • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:35

                      @charly10
                      "Effectivement, le réchauffement est assis sur un postulat."

                      Non ! Sur des millions de mesures.


                    • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 18:48

                      @Désintox. Millions de fraudes.
                      Par exemple en Australie, si la sonde automatique envoie des températures négatives, l’enregistrement de la mesure est immédiatement annulé.
                      Ah mais !


                    • charly10 15 novembre 2018 19:24

                      @Désintox

                      des millions de mesures ??? libre a vous d’y croire mais ne vous renseignez pas qu’a une seule source.

                      La rigueur scientifique, n’a pas toujours été respectée dans les analyses du GIEC ; je cite Roger Pielke (1)" La rigueur scientifique des analyses diffusée par le GIEC, a été sacrifiée et il va inévitablement en découler des décisions politiques inadaptées."

                       Il y a une part imprévisible dans le climat que la science ne pourra jamais appréhender. 

                      Au sujet du climat une seule observation factuelle, le réchauffement est bien réel. Quant aux causes, je suis désolé de constater que, quoiqu’on veuille nous le faire croire, il n’y a ni unanimité, ni consensus de la communauté scientifique sur ce sujet. La simple lecture des blogs spécialisés contradictoires, sur lesquels la communauté scientifique s’exprime, en est la meilleure illustration.

                      (1)Roger Pielke Sr est professeur de Climatologie et directeur d’un groupe de recherche du Cooperative Institute for Research in Environmental Sciences de l’Université du Colorado : (le « Pielke Research Group »). Son expertise, mondialement reconnue, couvre un spectre très large. Elle va de la modélisation des ouragans aux interactions terre-atmosphère en passant pas l’influence de l’utilisation des sols sur le climat. Sans aucun doute, R. Pielke Sr est, à côté d’autres grandes personnalités comme Richard Lindzen, une des sommités de la recherche en Climatologie. D’autre part, Roger Pielke Sr. gère, depuis 2005, un site internet tout à fait remarquable (et assez pointu) sur les questions climatiques : climatesci.org que je recommande aux plus experts d’entre vous


                    • Désintox Désintox 15 novembre 2018 21:09

                      @JC_Lavau
                      Eh bien, faites un article et soumettez-le à une revue scientifique.

                      Il sera aussitôt jugé parfaitement rigoureux et publié, cela fera l’effet d’une bombe. Tout ces scientifiques de pacotille qui ont fait 10 ans d’études, de doctorat, de post-doc et qui ont déjà publié des dizaines d’articles seront ridiculisés. Ce sera la fin de l’imposture du GIEC.

                      Qu’est-ce que vous attendez ?


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 novembre 2018 22:30

                      @Désintox

                      Euh, Monsieur Désintox, vous pourriez nous dire quels « appareils de mesure » étaient disponibles (partout) en 1918, et quelle était leur précision, leur marge d’erreur relative/absolue, dans quelles conditions et à quelles fréquences étaient réalisées les mesures, comment elles étaient rapportées ?

                      Naaan ?

                      Bah, oui, Désintox, en 1918, il n’y avait pas grand-chose, sauf en Europe et dans certains endroits bien spécifiques, et les mesures c’était de la merde.

                      Faudra s’y faire.


                    • baldis30 16 novembre 2018 19:23

                      @JC_Lavau
                      bonsoir,
                       c’est exactement ce qui est arrivé à Christopher Landsea dont les mesures ont été tronquées dès qu’elles dérangeaient la doxa du GIEC ... 


                    • cilaos 15 novembre 2018 15:29

                      « Changement climatique » et oui les millénaires qui nous précédent étaient assujettis à un climat parfaitement réglé... Jamais la moindre fluctuation, des printemps toujours autour de 20°, des étés radieux mais sans excès, des autonomes à peine pluvieux et des hivers impeccables avec un peu de neige mais pas trop qui auraient ravis nos skieurs. Pour ne rien manquer de ces climats idylliques qui nous ont précédé il suffit de se replonger dans ces 3 recueils historiques sur les climats

                      http://meteolyonnaise.pagesperso-orange.fr/temp_norm/Les_grands_hivers_en_France.htm

                       

                      http://350ma.occe.auvergne.free.fr/IMG/pdf/histoire_glaciations.pdf

                       

                      http://la.climatologie.free.fr/intemperies/tableau1.htm


                      • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:40

                        @cilaos
                        Une première différence, c’est la rapidité des évolutions.
                        La seconde, c’est que lorsque de gros changements se sont produits dans le passé, la population humaine était infime par rapport à ce qu’elle est aujourd’hui.
                        C’est pourquoi votre objection est inopérante.


                      • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 18:45

                        @Désintox. Plus on répète un gros mensonge, et plus il devient vrai.
                        Joseph Goebbels.


                      • Désintox Désintox 15 novembre 2018 21:11

                        @JC_Lavau
                        Merci de citer vos sources.


                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 15 novembre 2018 22:35

                        @Désintox

                        Goebbels, Joseph : 

                        homme d’État allemand, né le 29 octobre 1897 à Rheydt et mort à Berlin le 1er mai 1945. Joseph Goebbels a été un proche d’Adolf Hitler et, avec Hermann Göring et Heinrich Himmler, l’un des dirigeants les plus puissants et influents du régime nazi.

                        Du fait de son action au ministère du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande de 1933 à 1945, son nom reste indissolublement lié à l’emploi des techniques modernes de manipulation des masses, et un modèle pour la propagande des États totalitaires.

                        Antichrétien radical, et surtout antisémite acharné, il a joué un rôle moteur dans les persécutions contre les Juifs allemands, par ses discours enflammés et, notamment, en organisant la nuit de Cristal en novembre 1938.

                        De rien.


                      • Désintox Désintox 16 novembre 2018 07:04

                        @Philippe Huysmans
                        Vous n’avez pas compris. Je ne vous demandais pas de citer vos sources, je vous remerciais de les avoir citées.

                        Nuance.


                      • baldis30 16 novembre 2018 19:27

                        @Désintox
                        et vous la mesurez comment cette rapidité ? 
                        Il faut reconnaître qu’ils sont particulièrement nuls tous ceux qui se sont penchés sur les dispositions de « paléo » ( sédimentologie, dendrochronologie , protohistoire, palynologie) et encore plus nul Le Roy Ladurie n’est-ce pas ? 
                         reprenez votre souffle .... vous avez besoin d’oxygène ....  smiley


                      • cilaos 16 novembre 2018 19:50

                        @Désintox
                        quelle est cette mesure de « rapidité » ? elle accompagne sans doute cette pseudo science qu’est l’étude des climats sans parler de la météo et son registre anthropomorphique avec « le beau temps » et bien sur « le mauvais temps » pire pour les bulletins météo le soleil se lève et se couche on croit rêver. j’ai bien compris votre 2éme remarque très pertinente. Je vous invite à lire le livre de Lucian Boia « imaginaire de la pluie et du beau temps ». bonne soirée


                      • zygzornifle zygzornifle 15 novembre 2018 16:36

                        Haaaa la France c’est moins de 1% de la population mondiale et en taxant de diesel on va sauver les 99% restant dont la plus grande partie n’en n’ont rien a foutre ....


                        • Désintox Désintox 15 novembre 2018 18:38

                          @zygzornifle
                          Si tout le monde raisonne comme cela ...


                        • Sergio Sergio 15 novembre 2018 20:47

                          @Désintox

                          Hélas c’est vrai, tout le monde raisonne comme cela, et en même temps, je fais tous les jours 30 kms en vélo pour travailler, et ça changera rien, parce que surtout je suis français !


                        • Cadoudal Cadoudal 15 novembre 2018 20:53

                          @Sergio
                          Un jour ils m’avaient retiré le permis parce que je roulais bourré dans une 504 sans carte grise...

                          20 Km de vélo par jour pour aller au boulot, j’arrivais crever au bistrot...

                          Les salauds..lol..


                        • Ouam Ouam 15 novembre 2018 21:05

                          @Désintox
                          pourquoi tu penses que ce qu’a dit zygornifle est faux ?

                          prends une mappemonde et regarde la taille de notre (riducule petit) pays.

                          Tu peut aussi faire le meme bilan sur la population modiale, sa croissance et notre représentation (en %).

                          Tirer 2 courbes mentales à partir des données évoquées ci dessus ne relevent pas d’un exploit particulier .. si ?

                          Soit on s’y colle tous et surtout en priorité on commence en tout 1er par gerer la natalité galopante, car c’est bien l’humain et ses différents besoins qui peuvent créer un impact sur la nature vivante
                          (ici je me réferes au nombres d’especes qui disparaissent et ou cela est mesurable)
                           
                          Quand au climat de la planete, celui qui désire connaitre un peu les varations de celle ci et la trop faible connaissance en la matiere actuellement ,
                          je m’absiendrais de toutes hypotheses hazardeuses car celles ci etant actuellement plus dans le domaine du doigt mouillé et du pas étayé et de l’intox ou du redit qu’autre chose.

                          Ou c’est juste un exès de prétention irraisonnée de penser que l’humain à de tels pouvoirs (sans le démonter)

                          Et je suis aussi assez d’accord avec les constats de l’auteur de l’article.


                        • Sergio Sergio 15 novembre 2018 21:07

                          @Cadoudal

                          Moi je fais des voyages en vélo en Belgique. Une fois, je suis arrivé à Chimay et j’avais soif, j’ai bu une Chimay bleue, après à Dinant une Leffe, une Orval, St Feuillien .... une Maredsous, une Mort Subite une bièèèreee .... En Belgique on boit, on mange, on dégueule .... et puis, on recommence !

                          J’ai vécu en Martinique, le matin : décollage, le midi rhum et ’ iceberg ’ (pour pas être hors sujet) pour l’AM : un pété pié ...... Je voyage pour boire quand ma femme n’est pas là !


                        • Cadoudal Cadoudal 15 novembre 2018 21:27

                          @Sergio
                          Moi j’étais maqué avec Jeannie Longo...

                          On faisait un beau tandem, mais c’est elle qui tenait le guidon...


                        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 15 novembre 2018 21:47

                          @Cadoudal

                          Toi t’as ose la rondelle avec Arthes ...


                        • Gollum Gollum 15 novembre 2018 18:55

                          Quel article de branquignolle fait pour des branquignolles visiblement ultra-représentés ici...

                          « Depuis 1992 et les premières mesures précises par satellites, les océans ont déjà monté d’environ 7,6 centimètres, avec des pointes à 23 cm en certains endroits en raison de variations naturelles. »

                          « Une chose que l’on a apprise, c’est que les calottes glacières fondent plus vite qu’on ne le pensait jusque-là », a ajouté Josh Willis, océanographe de la Nasa. « Dans les 20 prochaines années nous verrons probablement une augmentation du niveau des eaux plus rapide que la moyenne et nous devons donc nous y préparer ».

                          Pour Eric Rignot, glaciologue à l’Université de Californie, comme la planète se réchauffe, les glaces fondent automatiquement plus rapidement : « On ne parle pas d’un scénario futuriste. Personnellement, les données collectées ces dernières années m’inquiètent beaucoup. »

                          Source : https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/la-montee-des-eaux-pourrait-faire-disparaitre-tokyo-et-singapour_1709965.html


                          • JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 2018 19:00

                            @Gollum. Depuis 4,5 milliards d’années, le nombre et l’ampleur des variations climatiques à toutes les échelles prouvent bien que nous allons tous mourir.

                             smiley


                          • Reiki 15 novembre 2018 19:27

                            Si c etais si simple... Une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule. Se sera un enchainement pour le pire, plus besoin de guerre .... Tous es lier mes lapins et tous les types des sciences prouve que nous allons faire face au chaos. Et Oui il y a une justice ici bas, elle aura pris le temps, appeler la comme vous voulez le destin, le karma. Quel ironi pour une sociéte qui crois evoluer et qui au final se fragilise toujours plus ....


                            • Sergio Sergio 15 novembre 2018 20:44

                              La glace fond-elle  ?

                              A-t-on pris en compte au pôle Nord, l’impact des brise-glaces nucléaires des ruskofs ?


                              • Cadoudal Cadoudal 15 novembre 2018 20:56

                                @Sergio
                                j’en ai vu un de près en escale en Finlande...

                                Un sacré putain de bestiau..

                                Même les bateaux des gardes cotes Finlandais paraissaient petit à coté...


                              • Sergio Sergio 15 novembre 2018 21:09

                                @Cadoudal

                                Du moment qu’il reste des glaçons pour les marseillais !


                              • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 2018 00:03

                                @Sergio
                                C’est quoi un Marseillais ?


                              • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 00:35

                                @Cadoudal

                                Un âne qui sait que l’AK42 en a encore en réserve (ou vices et beaucoup versets !) ^^ !!!

                                @Yo, mon Bro le Roi des animaux, oh toi lumière de notre fratrie,

                                apaise la conscience de mon fidelio lieutenant Le Ténia (fuck fuck fuck, j’ai ton prénom sur le bout de la langue, buddy, mais hé hé, je ne peux la donner qu’à un pitit minou. smiley )


                              • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 2018 00:43

                                @#Shawford
                                T’es raide à suivre...

                                Toujours en pleine descente...

                                Je vais attendre le vélodrome pour faire la bise aux majorettes...


                              • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 2018 01:03

                                @#Nénette LP/R
                                Adieu camarade...

                                Nénette au bar..

                                Si on se croise dans le bourg t’auras ta revanche au baby...

                                C’est promis.


                              • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 01:19

                                @Cadoudal

                                Hé hé, je suis spécialiste de la gamelle, vrai, mais y’aura du retro-engineering et de la VAR pour détailler les actions, man !

                                I’ll be back !


                              • biquet biquet 15 novembre 2018 23:14

                                « En certains hivers rigoureux »

                                Je ne suis pas allé plus loin.........L’auteur parle de combien de dizaines d’année en arrière ? L’hiver 1956 peut-être ?


                                • JMBerniolles 16 novembre 2018 09:11

                                  @l’auteur

                                  J’aime bien l’ironie douce de votre texte qui place la théorie officielle devant ses contradictions et ses motivations.

                                  Le réchauffement du globe terrestre se mesure dans un maillage très large puis s’evalue par calculs (qui comportent des modèles). Trois grands Labos donnent la température moyenne à la surface du Globe. Le Met Office du fameux Phil Jones en Angleterre et le NOAA, ainsi que le Giss/ Nasa présidé par un fan du réchauffement anthropique Hansen, aux USA. De ce point de vue il y a un avant et un après l’apparition des mesures satellitaires sur l’hémisphère sud dans les années 70

                                  Le résultat connu mais toujours manipulé est qu’il y a eu un réchauffement global de +0.6 degrés celsius des années 70 à la fin des années 90. Les analyses de Vincent Courtillot, le banni, montre que l’activité solaire combinée à la variation du bouclier magnétique terrestre n’explique pas seuls cette augmentation. Celle-ci, selon les prévisions du Giec devait continuer à augmenter avec la croissance de la concentration atmosphérique du CO2 équivalent. Le seuil de la catastrophe étant situé à 550 ppm et nous en sommes autour de 400.

                                  En fait depuis la fin des années 90 jusqu’à aujourd’hui, soit pratiquement 20 ans, ce qui est reconnu comme significatif, nous sommes sur un quasi plateau. Les pics annuels, au-dessus de ce plateau, sont presque toujours (il y a l’exception 2005) dus au phénomène El Nino qui malgré les contorsions d’experts du Giec n’a rien à voir avec le CO2 atmosphèrique.

                                  L’arnaque la plus évidente dans ce domaine tient au fait que les deux hémisphères n’ont pas du tout la même évolution. Quand l’hémisphère nord s’est réchauffé de +0.8 degré celsius, l’augmentation n’a été que de +0.2 degrés dans l’hémisphère sud.

                                  Enfin un El Nino se traduit par +0.2 degrés celsius sur la température moyenne. Ce qui montre d’ailleurs la grande sensibilité de cette moyenne terrestre à des phénomènes locaux (de réchauffement en surface des eaux de l’océan pacifique) .

                                  Il est clair que cette question est complètement dévoyée à des fins politiques


                                  • merthin 16 novembre 2018 10:13

                                    @JMBerniolles

                                    Beaucoup d’inexactitudes.

                                    El Nino n’est pas un phénomène local mais d’ampleur régionale voir continentale !

                                    El Nino en lui même n’est effectivement pas la manifestation directe du réchauffement climatique. Mais son ampleur est modifiée par celui-ci.

                                    En fait depuis la fin des années 90 jusqu’à aujourd’hui, soit pratiquement 20 ans, ce qui est reconnu comme significatif, nous sommes sur un quasi plateau.

                                    Il y a eu plusieurs plateaux durant plusieurs périodes sur les decennies 1970 2020 : https://crudata.uea.ac.uk/cru/data/temperature/HadCRUT4.pdf

                                    La courbe montre une progression en escalier.

                                    Le fait est que le réchauffement global est un phénomène inertiel. Lent à se manifester. Celà tient au mécanisme de changement d’altitude de la température d’équilibre.


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 2018 10:38

                                    @merthin. C’est comme pour l’existence du dieu du Vatican : le RCA est parfait par construction, or la perfection inclut l’existence, donc le RCA existe !


                                  • merthin 16 novembre 2018 11:09

                                    @JC_Lavau

                                    Non ! ce n’est pas comme l’existence de Dieu.

                                    Si c’était la perfection même, il n’y aurait pas une trentaine de modèles différents d’évolution !

                                    Aucune science ne peut se prévaloir d’être parfaite, car aucune ne dispose de l’ensemble suffisant des données pour en tirer des conclusions précises et exactes ! C’est la trivialité même !!!

                                    Même en mathématique, où on pourrait croire en une connaissance absolue, le théromème d’incomplétude de Gödel montre que pour une axiomatique données, l’ensemble des propositions vraies nous est inaccessible ! AU mieux on peut construire une axiomatique qui ne se contredit pas.


                                  • JMBerniolles 16 novembre 2018 11:51

                                    @merthin

                                    El Niño c’est + quelques degrés c sur une zone du pacifique contre l’Amérique du sud. Cela concerne une surface longitudinale très limitée par rapport à la surface du globe. C’est pourquoi j’ai qualifié cela de phénomène local, dans le zone équatoriale du Pacifique, pour l’image. 

                                    Il y a eu des El Niño très fort et très marqué fin 1997 et fin 2010 .. en 2005 le phénomène a été moins prononcé. Il y a eu aussi un fort El Niño en 2015. On voit que la fréquence qui était plutôt de 10 ans est descendue à 5, puis depuis 2015 ll semble que la fréquence diminue encore, 2016, 2018 (prévision). 

                                    Des équipes de scientifiques travaillent sur ENSO depuis longtemps et le phénomène n’est pas encore bien maitrisé. L’origine est complexe, elle combine les effets de mouvements de convection des eaux du Pacifique et l’influence à la surface du Pacifique des vents, notamment dus à la rotation de la terre et des zones de pression. Le sol de l’océan pacifique comporte de nombreuses fosses, ainsi que des failles. Les flux de chaleur à ce niveau peuvent varier de 5 w/m2 à 50 w/m2. 

                                    Les tenants du réchauffement climatique ( à ne pas confondre avec changement climatique, tendance que la terre a toujours connue), prétendent, sans preuves puisqu’ils ne maitrisent pas le calcul d’ENSO-, que l’accélération du phénomène El Niño est lié au réchauffement climatique. Mais comme on l’a vu dans mon commentaire précédent le réchauffement de l’hémisphère sud est très faible. C’est de la basse récupération pure et simple.

                                    Le fait de faire un commentaire où la référence à des liens remplace les arguments personnels montre simplement que l’on ne connait pas vraiment le sujet. 


                                  • Impat Impat 16 novembre 2018 12:00

                                    @JMBerniolles
                                    ... « Le fait de faire un commentaire où la référence à des liens remplace les arguments personnels montre simplement que l’on ne connait pas vraiment le sujet. »...
                                    Remarque intéressante, en général très justifiée.


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 novembre 2018 12:09

                                    @JMBerniolles. Et surtout ces flux de chaleur volcaniques fluctuent dans le temps, notamment dans le Pacifique Ouest.
                                    Très très mal étudié encore.
                                    Les salinités et le pH varient en conséquence de ce volcanisme de subduction.


                                  • merthin 16 novembre 2018 13:00

                                    @JMBerniolles

                                    "Le fait de faire un commentaire où la référence à des liens remplace les arguments personnels montre simplement que l’on ne connait pas vraiment le sujet. « 

                                    ça montre que l’on cite des sources. Sinon, quid des articles scientifiques qui peuvent citer au bas mot plus d’une cinquantaine de sources ?

                                    El Nino est un sous-ensemble du climat global. DIre que le »Global Warming" a une influence sur des phénomènes régionaux n’a rien de contradictoire ou de faux !

                                    Vous n’avez vous non plus pas accès aux calculs d’ENSO (quoi ce que ce fusse) pour affirmer que le réchauffement de l’hémisphère sud bien que plus faible n’a pas d’influence sur le déroulement des cycles d’El Nino.


                                  • merthin 16 novembre 2018 13:12

                                    @JMBerniolles

                                     (2) Le fait de faire un commentaire où la référence à des liens remplace les arguments personnels montre simplement que l’on ne connait pas vraiment le sujet. 

                                    Au surplus, ça permet de faire taire les Spartacus et consort qui confondent 2 sources de données différentes (HAdCRUT4/CRUTEM4). Pensez-vous ma bonne dame ?! Il croyait avoir trouvé un argument irréfutable de la malhonneteté du GIEC. C’était oublié qu’il ne sait pas lire un paragraphe en entier (thèse de la bêtise) ou si qu’il fait preuve de mauvaise fois. LA deuxième option me semble être la plus probable. Ce n’est pas sur ce forum que manquent les contradicteurs honnêtes qui lui ont mis le nez dans son caca.

                                    MAis Spartacus est un mauvais chat et il continuera de nous pisser sur les pompes au lieu d’aller dans sa litière !


                                  • JMBerniolles 16 novembre 2018 13:13

                                    @merthin

                                    Blabla.... Oui, en général les anti nucléaires ont des liens qui renvoient à Greenpeace, SDN..... par exemple

                                    Non, mais les gens d’ENSO disent eux-mêmes modestement, qu’ils n’ont pas la compréhension complète du phénomène ENSO.

                                    Je sais ce qu’est un gros code de calcul fondé sur de multiples modélisations... Cela conduit à être modeste sur les résultats qu’on en tire... D’ailleurs comme le dit l’auteur, il y a peu de spécialistes du climat qui travaillent sur un code de calcul global. En France il y a Le Treut notamment et c’est un des plus raisonnables par rapport à l’affreuse clique Bard, Masdon-Delmotte


                                  • merthin 16 novembre 2018 13:19

                                    @JMBerniolles

                                    Oui et ?

                                    JE n’ai jamais dit le contraire et le GIEC non plus.

                                    Vous confondez ce que dit le GIEC et ce que disent les médias généralistes.


                                  • JMBerniolles 16 novembre 2018 18:27

                                    @merthin

                                    Les dessous de cette question du climat sont assez horribles pour la science et la politique… la science est dévoyée par le financement des Labos, la compromission de certains experts.. et la politique impose ses prévisions catastrophistes aux scientifiques.

                                    Il y a suffisamment de recul pour voir que les prévisions imposées au Giec, c’est un groupe de synthèse où le politique fait malheureusement la Loi-, dans les années 90, c’est à dire un réchauffement symbolisé par la crosse de Hockey de Mann, se sont avérées largement fausses…. Cela a remis en cause des modèles qui ont été remplacés par d’autres (notamment au niveau des transferts et condensation de la vapeur d’eau dans les couches verticales de l’atmosphère)… 

                                    Si vous êtes obligé de changer de modélisation au bout de 10 ans parce que la réalité n’est plus traduite par vos modèles, il est tout à fait absurde de prétendre prédire le réchauffement dans 100 ans !

                                    Quand on parle de l’effet du CO2 équivalent sur le réchauffement par effet de serre, on oublie toujours de mentionner que l’effet propre du CO2 équivalent est insuffisant pour provoquer une perte thermique moindre notable. Il faut passer par l’évaporation de l’eau et les phénomènes de transferts/condensation de la vapeur d’eau.. Il y a aussi le aérosols, ainsi que beaucoup d’autres problèmes. Les sciences du climat ne sont actuellement pas à un niveau tel que l’on puisse prétendre tout comprendre et calculer. Les calculs devraient aller du fond des océans aux plus hautes couches atmosphériques sur toute la surface de la terre.. C’est qu’a exprimé Richard Lindzen, un authentique scientifique du climat notamment spécialiste des tropiques, qui a inauguré l’attribut de climato sceptique dont la police du climat, parfois hystérique, affuble toute personne qui doute de la théorie officielle du réchauffement (parfois adapté en changement de manière plus crédible) climatique. 


                                  • merthin 19 novembre 2018 09:21

                                    @JMBerniolles

                                    Il y a une énorme contradiction dans les termes dans votre introduction.

                                    Si les labos sont à ce point dévoyés par les Etats pour leur financement, à quoi bon mettre à jour les modèles climatiques ? Si vous aviez raison, il n’aurait pas besoin de travailler. Mentir sur les données suffiraient.

                                    « Quand on parle de l’effet du CO2 équivalent sur le réchauffement par effet de serre, on oublie toujours de mentionner que l’effet propre du CO2 équivalent est insuffisant pour provoquer une perte thermique moindre notable. Il faut passer par l’évaporation de l’eau et les phénomènes de transferts/condensation de la vapeur d’eau..  » Si vous entendez par là qu’une atmosphère plus chaude est capable d’accueillir plus de vapeur d’eau et que la vapeur d’eau est un gaz à effet de seere plus puissant que le CO2, je doute que les rapports du GIEC

                                    Richard Linszen a participé au 3ème rapport du GIEC. Il est connu qu’en tant que spécialiste reconnu,il avait eu un problème d’ego personnel à ne pas avoir été impliqué dans les 2 premiers rapports. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Impat

Impat

Ingénieur


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès