• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Climat : un référendum, sera-t-il possible, n’est-ce pas (...)

Climat : un référendum, sera-t-il possible, n’est-ce pas l’arbre qui cache la forêt ?

 

Lors des échanges entre les représentants de la convention citoyenne pour le climat (CCC) et le président de la république, celui-ci a annoncé vouloir recourir au référendum pour inscrire la défense du climat et la préservation de l’environnement dans la Constitution. Mais cette déclaration est pour le moins controversée.

Un référendum, très bien, mais sera-t-il possible ?

« Ce sera une réforme constitutionnelle en un article » qui « doit d’abord passer par l’Assemblée nationale puis le Sénat et être votée en des termes identiques. Ce jour-là, elle sera soumise à référendum », ainsi a déclaré Le président de la république Emmanuel Macron. L’annonce de la tenue du référendum répond à une demande des membres de la convention citoyenne pour le climat.

Si Emmanuel Macron a confirmé qu’il écartait la demande de réécrire le préambule de la Constitution pour « placer l’environnement au-dessus de nos autres valeurs fondamentales ». Il a en revanche indiqué vouloir compléter l’article 1er du texte fondamental par la formule suivante : « La République garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement et lutte contre le dérèglement climatique. » Mme. Laurence Tubiana, coprésidente du comité de gouvernance de la convention, considérait que « l’article 1er de la Constitution ainsi complété donnerait un caractère obligatoire à la protection du climat ». « Cela change beaucoup de choses, indiquait-elle. Cela met l’environnement au même plan que la liberté d’entreprise, et la liberté tout court. Cela ancre la capacité de plein d’acteurs à s’opposer à des grands projets par exemple. Ce n’est pas du tout symbolique, c’est opérationnel ». Il va de soit que le recours déposé par plusieurs ONG contre l’État français pour inaction sur le climat deviendrait alors incontournable. Mais est-il vraiment possible d’obtenir ce référendum pour modifier l’article 1er de la Constitution, quand on sait qu’il n’est jamais aisé de modifier la constitution par référendum.

La procédure référendaire serait-elle vouée à l’échec ?

Tous les observateurs et spécialistes du droit Constitutionnel s’accordent sur le fait que la Constitution de la Ve République encadre très strictement la possibilité de consulter directement le peuple. Le chef de l’État peut soumettre un projet de loi à référendum, sur proposition du gouvernement ou du Congrès (assemblée nationale plus sénat siègent ensemble), s’il porte sur l’organisation des pouvoirs publics, un traité international ou la politique économique, sociale ou environnementale. C’est le référendum dit « législatif ». Pour réviser la Constitution, le président de la République peut lui même proposer un texte à référendum, s’il a été voté par les deux assemblées. C’est le référendum dit « constituant », et dans ce cas il faut un vote conforme du Sénat sur un texte identique à celui de l’assemblée nationale, vu la majorité sénatoriale actuelle cela paraît difficile à obtenir. Le groupe des Républicains (LR), majoritaire au sénat, a déjà fait savoir qu’il posera ses conditions.

Pourquoi ne pas avoir choisi d’améliorer la charte de l’environnement qui est de rang constitutionnel depuis 2005 ?

On peut aussi poser la question : pourquoi le président de la république n’a-t-il pas choisi d’intégrer sa proposition dans la charte de l’environnement de 2004 qui a été intégrée au « bloc de constitutionnalité » à la faveur de la révision constitutionnelle de 1er mars 2005 ? Cela  aurait été certainement plus facile à obtenir et offrirait les mêmes avantages en terme de droit puisque la charte de l’environnement a rang Constitutionnel. L’article 1er de la charte de l’environnement aurait pu être ainsi libellé : après le texte actuel «  Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré ». On aurait pu rajouter la phrase suggérée par Emmanuel Macron «  La République garantit la préservation de la biodiversité, de l’environnement et lutte contre le dérèglement climatique ». 

Quand on sait qu’Emmanuel Macron peut s’appuyer sur les meilleurs juristes, alors qu’il fait un choix particulièrement controversé qui risque fort de se traduire par un échec, il ne faut pas s’étonner que certain(e)s suspecte le Président de la république de détourner l’attention par une opération de communication.

Faut-il se rappeler que deux tentatives de modification de la Constitution souhaitée par Emmanuel Macron, portant sur l’environnement et le climat, ont échoué

Depuis son élection de président de la république Emmanuel macron a échoué deux fois pour réviser la Constitution. Le 9 mai 2018, le gouvernement avait déposé un premier projet de loi constitutionnelle « pour une démocratie plus représentative, responsable et efficace »dont l’article 2 indiquait qu’au quinzième alinéa de l’article 34 de la Constitution, après le mot « environnement » soient insérés les mots : « et de l’action contre les changements climatiques » https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b0911_projet-loi# L’article 34 de la Constitution définit le domaine d’intervention du Parlement. Ce texte à été retiré le 29 Août 2019

A noter que le 15e point de l’article 34 évoque l’environnement, il suffirait de le compléter comme le suggérait le projet de loi Constitutionnelle du 9 mai 2018. Il y est indiqué que les dispositions du présent article pourront être précisées et complétées par une loi https://www.legifrance.gouv.fr/loda/article_lc/LEGIARTI000019241018/

En commission des lois, les députés avaient finalement adopté un amendement du rapporteur prévoyant d’inscrire la phrase suivante à l’article 1er de la Constitution  : « la France agit pour la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et contre le changement climatique » https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b2203_projet-loi#. L’exécutif avait finalement retiré ce texte.

Le 29 août 2019, deuxième tentative, le gouvernement dépose un nouveau projet de loi constitutionnelle « pour un renouveau de la vie démocratique ». L’article 1er de ce texte prévoyait d’inscrire à l’article 1er de la Constitution, la phrase suivante : « Elle favorise la préservation de l’environnement, la diversité biologique et l’action contre les changements climatiques. » https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b0911_projet-loi# Cette proposition n’a également pas abouti.

Parvenir à une réforme Constitutionnelle, permettrait-il pour autant d’atteindre les objectifs fixés pour la protection l’environnement, la Biodiversité et le climat ?

Quand on sait que seulement 40 % environ de leurs propositions seront reprises pour inspirer la rédaction d’un projet de loi. Les participants de la convention dénonçant un document « affaibli », pas au niveau des attentes ». Et qui, en l’état, selon eux,ne permettra probablement pas de remplir l’objectif initial d’une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40 %, d’ici 2030. Ce qui est une certitude dès lors que la question démographique a été totalement exclue des débats lors de cette convention citoyenne pour le climat.

Si la croissance démographique mondiale se poursuit au rythme d’un milliard d’habitants par décennie comme pour la période 2009 – 2019 (de 6,7 milliards à 7,7 milliards d’habitants), les 8 milliards devraient être atteints en 2021, toutes les mesures préconisées qui sont ou seront prises pour le climat, bien que nécessaires, n’auront qu’un effet limité, voire nul, car elles seront compensées par la croissance démographique, si elle se poursuit ainsi de façon exponentielle…

Délaisser la question démographique, malgré tous les efforts faits pour le climat, en 2030 les rejets de GES seront supérieurs à 2020 etpoursuivront leur progression... 

Faute d’avoir intégrer la problématique démographique, en 2030 les niveaux de rejet de CO2 et autres gaz à effet de serre, suivant leur évolution au cours des 20 dernières années seronnt en 2030 supérieurs à ceux de 2020. Malgré des efforts considérables qui seraient fait, l’objectif d’une réduction de 40 % des gaz à effet de serre ne sera qu’un vœux pieux. Sans compter la perte des terres arables dues à l’explosion démographique et qui sont estimée à environ 100 000 km² par an ( surface de la France tous les 5 ans ou en 40 ans la superficie des 27 pays de l’UE)). Ne pas retenir la problématique démographique qui suppose de prendre des mesures pour aller vers une décroissance choisie et équitable sur le plan mondial, la France servant d’aiguillon est à l’évidence une erreur grave.

En 20 ans, de 2000 à 2020, malgré des efforts importants pour les réduire, avec la croissance démographique, une forte progression des rejets de gaz à effet de serre (GES)

En 2020 les émissions mondiales de dioxyde de carbone (CO2) ont augmenté de 55% quand la population a progressé de 28 %, passant de 6,1 milliards en 2000 à 7,8 milliards en 2020 soit plus de 1,7 milliard (1milliard entre 2010 et 2020).

Les émissions mondiales de CO2 d’origine fossile (combustibles fossiles, industrie et ciment) ont augmenté de plus de 3% par an dans les années 2000. Puis leur croissance s’était ralentie depuis 2010 pour s’établir à en moyenne 0,9% par an. Entre 2014 et 2016, les émissions n’avaient que légèrement augmenté. Ensuite elles sont reparties à la hausse en 2017 (1,5%) et en 2018 (2,1%). Une légère croissance est à nouveau atteinte en 2019 (0,6%). https://reporterre.net/Les-emissions-mondiales-de-CO2-ont-encore-augmente-en-2019

En 2019, le Global Carbon Project (GCP) estime que les émissions américaines ont diminué de moins 1,7 %. Cette diminution s’explique par une réduction de 11 % des émissions résultant de l’utilisation du charbon auquel s’est substitué du gaz, de l’énergie éolienne et solaire. Les émissions de CO2 dans l’UE ont également baissé de moins 1,7%. En 2019, les émissions de CO2 de la Chine devraient encore augmenter de plus 2,6%. Mais elles auraient pu augmenter encore plus sans une croissance économique plus faible qui a réduit la demande d’électricité à partir de charbon. Les émissions de CO2 indiennes croîtraient, quant à elles, de plus 1,8%. La croissance de l’utilisation du charbon y a été tempérée par une importante mousson et une production hydroélectrique record.

Pour conclure

la voie référendaire pour préservation de l’environnement, la biodiversité et l’action contre les dérèglements climatiques risque fort de se terminer dans une impasse. Mais le plus grave c’est qu’en l’absence de la question démographique lors des débats de la convention citoyenne ( comme pour la COOP 21) toutes les mesures qui sont à prendre et qu’il faut prendre ne serviront pas à ralentir la croissance des rejets de gaz à effet de serre (GES) si l’explosion démographique se poursuit.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Plum’ 19 décembre 2020 09:59

    Pouvez-vous donner des applications pratiques de la Charte de l’Environnement ? Quels tribunaux se sont appuyés sur ses articles ? (aucun à ma connaissance)


    • rhea 1481971 19 décembre 2020 11:47

      Pourquoi à partir de 1845 la courbe représentant l’augmentation de la

      population mondiale devient une exponentielle, alors qu’avant cette année

      là c’était une droite, une fonction y = ax + b ?


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 19 décembre 2020 12:16

        @rhea 1481971

        Sans doute parce que les hommes ont découvert le second degré et la lettre c ?


      • rhea 1481971 19 décembre 2020 12:47

        @Séraphin Lampion
        C’est une question de champs morphogénétiques, nous sommes partiellement
        pilotés par le futur.


      • Abou Antoun Abou Antoun 19 décembre 2020 15:19

        @Séraphin Lampion
        Sans doute parce que les hommes ont découvert le second degré et la lettre c ?
        A quand les plaisanteries exponentielles ?


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 19 décembre 2020 15:37

        @Abou Antoun

        quand on dira log au lieu de lol


      • binary 19 décembre 2020 12:08

        les dérèglements climatiques

        Cette seule expression suffit à évaluer tout discours qui l utilise.


        • charly10 19 décembre 2020 15:45

          Bonjour à tous

          Il est certain que la population terrestre pose un problème, si on veut bien accepter la théorie du réchauffement par effet de serre et CO2 anthropique.

          Le jour où on s’arrêtera de voir le changement climatique sous autre forme que par le prisme CO2 anthropique, et des bilans carbone, on pourra peut-être « espérer »une stabilisation des températures. Tous ceux s’intéressent aux problèmes climatiques sur AV et qui comme moi doutent de cette théorie, recherchent sur d’autres pistes comme causes du réchauffement. En voici une toute dernière.

          Une récente étude de la NASA sur le trou de la couche d’ozone,

           « https://reporterre.net/Les-gaz-HFC-bons-pour-l-ozone-terribles-pour-l-effet-de-serre »

          révèle que les gaz CFC qui ont été imposés sur les systèmes de réfrigération par le protocole de Montréal en 1989, ont un pouvoir 2500 fois supérieur à celui du CO2 en matière d’effet de serre. Etonnant de constater sur les relevés de températures mondiales que c’est au début des années 90 que la courbe des températures atmosphériques s’est élevée plus rapidement de 0.6 degrés par rapport à la moyenne du début du 20 siècle.

          https://www.les-crises.fr/climat-8-analyse-rechauffement/

          Pour l’instant le Giec n’a pas rapporté cette observation, elle est trop récente ; le Giec s’en tient au CO2 anthropique, qui, faut-il le rappeler, ne compose que 3 a à 5 %  du volume de CO2 de l’atmosphère terrestre. Pour rappel, le pourcentage de CO2 moyen est de 0.04% du volume de l’atmosphère. Le CO2 représente 3.6 % des gaz à effet de serre, contre 95 % pour la vapeur d’eau, qui bien qu’étant le GES le plus important en volume, est volontairement oubliée. Encore une fois dans la lutte climatique on se trompe de combat.

          Qu’en pensez-vous ?


          • joletaxi 19 décembre 2020 16:15

            @charly10

            il fait un temps de m... une preuve de plus du dérèglement du climat(on se demande comment quelqu’un qui a 2 neurones peut imaginer un climat réglé ?), je vous propose ceci

            https://www.science-climat-energie.be/2020/12/11/leffet-de-serre-et-le-bilan-energetique-de-la-terre/

            il aborde le phénomène, qui reste(ait) pour moi une difficulté,c’est la transformation en irradiation de l’énergie provenant de la condensation dans les hautes couches

            par contre , pour ce qui s’est passé dans le bon vieux temps où la nature n’avait pas encore été « déréglée » par les humains

            https://notrickszone.com/2020/12/18/dozens-of-scientists-reveal-most-of-the-planet-is-colder-today-than-most-of-past-8000-years/

            je n’ai aucune explication

            bonne aprem


          • mmbbb 19 décembre 2020 17:42

            @charly10 la modélisation du climat est fort complexe et incomplète . Donc le GIEC propose un modele incertain . Le CO2 permet d eluder d autres problemes notamment la pollution et le laisser faire les oceans sont des cloaques et ne sont pas la priorite Prenez cet ecolo de service Roland Gerard , paye par nos impots et devant eduquer le futur ecocitoyen , il fut pris en flag , Il assista a une conference au Maroc avec de nombreux collegues venus des quatre coins du monde Une visio conference aurait ete plutot une bonne demarche mais c est moins bandant que d aller au Maroc d etre a l hotel et de profiter de l exotisme Sauf qu au Maroc , il faut prendre l avion donc CO2 , Ce que j en pense et que ces nouveaux clercs de l ecologie mediatises voulant nous imposer leur dogme nous les brisent Il y a un une tres forte C LEPAGE , elle a trouver un bon filon.

            La derniere , c est l editrice Odile Jacob qui a porte plainte contre un eleveur de bovins ’ BIO" 

            https://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-le-couple-d-agriculteurs-bio-juge-indesirable-par-les-voisins-08-10-2020-8399358.php

            ces ecolos qui veulent promouvoir l energie verte en occident mais qui ne veulent surtout ne pas dire que cette energie verte est polluante

            je connais la thematique Arte a passe un reportage la semaine derniere sur cette pollution par les terres rares et autres elements chimiques , le graphite en Chine et l extraction de cuivre au Chili 

            Voila ce que je pense des ecolos politiques vivent tres bien mais ils commencent a vraiment emmerder le monde !!

            PS le maire de Lyon ecolo , son pere fit sa carriere dans le petrole et permit a son fils de suivre des etudes , Il est completement azimute comme le maire de Bordeaux qui voulait interdire les sapins de Noel

            Seul une nouvelle rupture technologique permettra d avoir de nouvelles .perspectives. Le reste c et du flanc


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 décembre 2020 18:28

            @mmbbb. Ce n’est pas hasard que le modèle carbocentrique de l’Intergovernmental Pack of Carbocentric Crooks est archifaux : il est volontairement fallacieux. Un de ses buts est d’aboutir à proclamer que toute activité humaine et toute existence humaine sont nuisibles, et à détruire de toute urgence. Un autre but, à court terme celui-là, est d’utiliser tous les petits-bourgeois déci-instruits (instruits à 10% maximum) à une féroce guerre de religion contre tous les sceptiques et incroyants. Hyargh hyargh ! Toute guerre de religion est une guerre civile, et c’était bien ça le but, pour annihiler le peuple français... Hyargh ! Hyargh ! Hyargh ! Hyargh ! Hyargh ! Hyargh ! Hyargh ! Hyargh !
            La princesse NKM déclare que tous les incroyants « sont des connards », Alain Lipietz proclame que les incroyants « sont des criminels », Naomi Oreskes proclame que les incroyants sont tous des paranoïaques, affligés d’un Ego surdéveloppé, Raymond Pierrehumbert proclame que les incroyants sont des chevaliers de la Terre plate« , sur feu le forum de l’Observatoire Zététique, Nicolas Vivant a nommé Immodérateur le pseudonyme »Bobby« , en récompense d’avoir traité d’ »abrutis« tous les incroyants, et d’avoir exprimé le souhait que l’humanité disparaisse de la Terre le plus vite possible, Et sur d’autres sites climato-crédules, les incroyant sont traités de »crétins, idiots« , etc. puis bannis par décision administrative...

            L’article tentant d’expliquer la fraude aux agoravoxiens a encore été bloqué une fois de plus : 

            Nous vous remercions d’avoir soumis votre article »Comment ils vous ont recrutés dans leur escroquerie hégémonique. Leur coup des « gaz à effet de serre »..." sur AgoraVox. Toutefois, la majorité qualifiée pour qu’il soit publié n’a pas été atteinte. Nous en sommes désolés.

            Gorgonavox appartient à des tenants de la guerre de religion carbocentriste.

            Toutefois je l’avais sauvegardé à 

            Fraude : les gaz polyatomiques sont prétendus « à effet de serre »

            Evidemment pour les fraudeurs en question, « mode de désexcitation » et « gradient atmosphérique », pour eux c’est du chinois... Or c’est juste la base, dont ils ignorent tout.


          • mmbbb 19 décembre 2020 20:39

            @JC_Lavau c est surout le comportement des ecolos politiques qui m exaspèrent  ! Ils mentent par omission . et critiquent amerement la societe contemporaine alors qu ils jouissent des avancees de celle ci .Ils ne se privent pas .Cette emission d Arte etait honnête , je l ai juste regarde 30 mm , un ingenieur affirmait que si nous voulions faire disparaitre la quai totalite des vehicules du monde et les remplacer par l electrique , il faudrait produire autant de cuivre que nous en avions deja extrait pour cabler les bornes Quant a cette production d electricite idem  ! Pas de chiffre ! Quoi qu il en soit les eoliennes, les copains de Bove n en voulaient pas dans le Larzac , il y a une fronde dans l Herault Cela va devenir complique d autant plus que je ne vois pas notre pays construire de nouveaux grands barrages ; La Loire c est un fleuve protege  La est tout le paradoxe , Certains ingenieurs ont averti que nous aurons « un black out » si nous continons ainsi .
            Bon Noel


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 décembre 2020 20:46

            Les crises ? Olivier Berruyer n’a aucune espèce de formation scientifique. Il s’est juste pris la grosse tête, dans son fanatique « power trip », comme disent les québécois, ou crise d’autoritarisme fanatique.


          • JC_Lavau JC_Lavau 19 décembre 2020 20:48

            @mmbbb. Ce qui intéresse les marionnettistes qui manipulent la secte zécolo, est qu’il réussissent à tuer un maximum de gens.


          • charly10 20 décembre 2020 09:19

            @joletaxi

            Bonjour ;Je connais cette analyse de Georges Geuskens, très argumentée et je connais ses conclusions sur le rôle très limité, voire inexistant du CO2 dans le réchauffement l’atmosphérique. J’aurai tendance à aller dans son sens. Mais Je ne suis pas un scientifique juste un passionné des matières climatiques depuis le milieu des années 90. J’ai quand même assez lu depuis, pour comprendre que le climat dépend avant tout des interactions océans soleil atmosphère, que celles-ci sont loin d’être maitrisées, par la communauté scientifique ; je ne parle même pas des décideurs politiques et associations « vertes » qui agissent et bêlent comme des moutons.


          • joletaxi 20 décembre 2020 10:19

            @charly10

            pour le climat, il ne fallait pas être une lumière pour s’apercevoir que la théorie avait quelques lacunes, il suffisait de relire les livres d’histoire où le climat est évoqué.
            La courbe de Mickey, qui au passage nous aura coûté avec Kyoto un pognon de dingue(dont 70 % est allé vers la Chine qui s’en est servi pour financer ses barrages) aura eu au moins du positif, dans la multitude d’études(pour ce qu’elles valent) qui montrent un climat du passé passablement déréglé, et le plus souvent plus chaud, sans que le diabolique CO2 puisse être invoqué.
            au passage, ce coûteux programme n’a rien changé à la courbe du taux de CO2
            Le plus intriguant ,c’’est notre totale absence de réalisme, notre inculture crasse, alors que l’on dispose avec le net d’innombrables sources d’information(le bon temps où je passais des heures à la biblio universitaire à la recherche d’une info)
            Comment a-t-on pu instiller une telle panique dans la population,qui peut être balayée en 2 clics
            Comment expliquer le comportement de nos décideurs, de nos éminences de nos influenceurs, pour nous précipiter dans le mur ?
            et cela sur tous les sujets, climat, pollution, agriculture, habitat, et maintenant santé
            L’hypothèse qu’ils soient tous crétins ne peut être écartée mais tout de même...
            Par contre, il y a tellement de faits troublants, dont la saga de l’élection US,que l’on ne peut s’empêcher d’avoir un regard inquiet sur la stratégie de la Chine, qui de toute façon va encore pendant des années augmenter ses émissions, rendant obsolète avant l’heure nos greendeal et autre tartufferies ruineuses

            https://wattsupwiththat.com/2020/02/20/china-and-india-rejecting-renewables-for-coal-fired-futures/

            Trump parlait de virus chinois... mais le covid n’était pas le plus dangereux, le virus de la poele à frire et du deconstructivisme est bien plus dangereux


          • JC_Lavau JC_Lavau 20 décembre 2020 11:02

            @joletaxi : « L’hypothèse qu’ils soient tous crétins ne peut être écartée ». Les humains sont des animaux sociaux, aussi le plus gros de leurs maladies mentales sont sociales et collectives.
            Un bel exemple est dans nos livres d’Histoire : la croisade des pauvres gens. La papauté s’est débarrassée des plus turbulents et bagarreurs, en les envoyant guerroyer contre les infidèles.
            Tandis qu’en notre époque moderne, les marionnettistes modernes envoient Daniel Martin guerroyer contre les infidèles. Une cr*t*nerie bien dirigée.


          • JC_Lavau JC_Lavau 20 décembre 2020 11:19

            « le GIEC propose un modele incertain ». Le Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes n’est pas payé pour « proposer » mais pour imposer aux crédules, ainsi qu’à tous les terrorisables. 

            Revoir les menaces écrites par « mad » (Marc Dubois) :

            Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs


             

            La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »

            Le but politique des marionnettistes est l’éradication du peuple français, ainsi que tous autres peuples susceptibles de résister. On voit bien la suite de leur plan génocidaire avec l’obligation du vaccin contre l’existence humaine.



          • charly10 20 décembre 2020 12:11

            @joletaxi

            Il existe un aspect, non scientifique par lequel je suis arrivé à me questionner sur cette affaire de CO2 anthropique. A l’époque je m’évertuais à comprendre les dérives spéculatives de la sphère financière (Produits dérivés entre autre). Le fait que la finance se soit emparée, suite au protocole de Kyoto, de la titrisation des droits à polluer, m’a aiguillé vers des recherches d’abord sur le CO2, puis sur le GIEC. fin 1999 dès que j’ai eu accès à internet encore en phase de  progression, j’ai pu avoir accès à bien des informations et c’est là que j’ai commencé à fouiller vers les aspects plus scientifiques.

            Depuis les années 2000, le marché carbone des droits à polluer n’est plus là pour « encadrer » la pollution, il est devenu une extension du domaine de la finance. Et quand la finance s’en mêle on peut s’attendre à tout en matière d’arnaque.

             Pour info je vous conseille à ce sujet l’ouvrage d’Aurélien Bernier, « Le climat otage de la finance ».


          • zygzornifle zygzornifle 19 décembre 2020 17:10

            Déjà un référendum sur on garde Macron ou il se casse, le reste viendra par la suite ..... 


            • Claudec Claudec 19 décembre 2020 18:58

              Modifier la constitution des États ne changera rien à des problèmes, qui sont d’ordre écolo-démographique et planétaire.

              Le syndrome de l’autruche

              https://pyramidologiesociale.blogspot.com/2020/10/le-syndrome-de-lautruche.html

              https://docs.google.com/document/d/1vuZJuHnNVPbl6ym0AEwES0bK9-ZJnklPTY3DmjKaHwU/edit



              • waymel bernard waymel bernard 19 décembre 2020 21:07

                Le dérèglement climatique ! J’aimerais que l’on commence par me communiquer le règlement climatique que je n’ai jamais lu nulle part. Et qu’on m’indique qui l’a écrit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité