• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment conditionner un esprit humain à l’immaturité perpétuelle (...)

Comment conditionner un esprit humain à l’immaturité perpétuelle ?

L’infantilisation permet de réduire au maximum l’autonomie et pousse au renoncement de sa souveraineté et à fortiori de ses responsabilités envers soi et le monde et plus on est infantilisé et plus on a besoin d’un gouvernement extérieur puissant et autoritaire.

Pour ça, il faut créer une légion de Peter Pan qui ont un problème d’ombre et pour comprendre pourquoi je vous parle d’un problème d’ombre, il va nous falloir aller investiguer dans le lieu où les ombres naissent, à savoir : la forêt sombre.

La forêt sombre.

Carl Gustav Jung  aimait à dire : La forêt est un parfait candidat comme support fantasmatique.

Un des plus archaïque rituel initiatique du passage de l’enfance à l’âge adulte, c’était d’abandonner l’enfant dans la nature et s’il revenait vivant au village, il était devenu un homme.

Ne subsistait alors dans le clan, que les hommes forts. Oui, méthode amorale certes, mais pas plus impitoyable que la sélection naturelle de la “gentille” mère nature (nous y reviendrons dans un autre article, j’ai quelques griefs avec mère nature en ce moment…)

Mais que se passe-t-il donc de si mystérieux, dans cette forêt sombre ?

L’enfant, devait à un moment ou l’autre être confronté à un choix : Utiliser sa violence, son animalité pour survivre (chasser, se défendre) ou mourir et c’est lorsqu’il s’enfonçait dans le constat de sa violence et sa puissance de vie ou de mort, qu’il sortait de l’innocence.

Le loup de la forêt sombre, est le loup à l’intérieur de soi.

Voilà pourquoi les loups mangent les enfants innocents depuis toujours…

Ainsi l’ombre, le loup et tout autre symbole du genre, sont la source “primaire”, de l’expression de la puissance masculine vers sa plus haute forme. Pour arriver à l’homme, il faut d’abord accepter d’être la bête.

Remarque : Un rituel de passage moderne, est le service militaire.

Pour faire une métaphore plus moderne : Il s’agit d’amener petit homme à prendre conscience qu’il a une arme chargée à sa ceinture et qu’il peut l’utiliser à n’importe quel moment, et qu’il lui faut alors assumer sa puissance.

Vous seriez confortable vous, si je vous donnais une arme chargée ? Que je mettais toute cette puissance entre vos mains ?

C’est pas rien, il faut un bel axe de stabilité pour gérer ça.

L’adolescence

La bête courbée inconsciente, l’adolescent (l’adolescent est encore animal, instinctif, c’est une forme d’identité larvaire, une chrysalide confortable, liée à la modernité. Auparavant, il y avait l’enfant, puis l’homme et aucun état intermédiaire ), se redresse et devient homme.

L’animal ne sort de son trou pour évoluer que par nécessité.

Oui, c’est la modernité qui permet “l’adolescence”. Plus la vie est confortable et sécurisée, moins il y a de raison d’assumer de partager la lourde charge de la souffrance du monde et avant de porter la souffrance du monde, il convient d’abord d’apprendre à savoir porter sa propre souffrance avec dignité, c’est à dire : En silence.

L’immaturité est proportionnelle au confort.

N’oubliez pas, que votre force actuelle est la somme de toutes les souffrances que vous avez traversé, faites honneur à votre force et votre souffrance : Tenez vous bien droit !

L’intégration consciente de l’ombre est un passage vers la lucidité.

Car l’adulte qui assume sa puissance aura à cœur toute sa vie, de ne s’en servir qu’en cas d’extrême nécessité et pour cela, il va vite comprendre qu’il lui faut cultiver sa lucidité et apprendre à garder la tête froide, parce que là, on ne rigole plus.

***

Le problème de quelqu’un qui a la tête froide, c’est qu’il n’est plus contrôlable depuis l’extérieur…

***

L’homme abouti est individualisé, indivisible, on ne peut donc plus le “couper”, le rendre coupable, autrement dit, le piloter par la culpabilité, la “pression sociale” n’agit pas sur lui.

Seuls les enfants sont pilotables par la culpabilité, les adultes agissent uniquement dans la responsabilité, quitte à ce qu’on ne les aiment pas. Comprenez bien que les être immatures rejettent de toute façon toute forme d’autorité…

Vous ne serez jamais aimé par les immatures, mais haïs.

La priorité d’un père n’est pas d’être aimé d’un amour inconditionnel infantile, mais respecté dans un amour conditionnel viril.

Comment distinguer simplement le mature de l’immature.

-L’humain mature, cherche à augmenter son pouvoir sur lui même et travaille consciemment à l’élévation de la puissance de tous, lui compris.

-L’humain immature cherche à augmenter son pouvoir sur les autres et travaille inconsciemment à l’impuissance de tous, lui compris.

Savoir en toute lucidité conserver à l’esprit la notion d’inconscience et conscience permet de sortir des luttes inutiles.

Il faut avoir beaucoup d’amour et de sagesse en soi pour parvenir à ne plus entrer dans ces luttes et vous n’arriverez à rien, sans compassion.

Pourquoi cette introduction sur la forêt sombre ?

Comprendre comment on parvient psychologiquement à l’expression de son autorité intérieure, c’est aussi découvrir comment on vous en empêche.

Toute organisation du pouvoir inconscient, tendra naturellement à détruire la virilité.

Toute organisation d’un pouvoir conscient, tendra naturellement à la cultiver.

Je vous rappelle que dans la définition de virilité, on peut y lire que la féminité chez la femme est l’équivalent de la virilité chez l’homme.

L’infantilisation des masses.

***
Que pourront faire tous ces enfants face au silence ?

***

Que faire face à ce tsunami d’immaturité ? Trouver un coupable ? Dénoncer ?

Toutes ces questions, sont de l’ordre de la dualité et de la guéguerre, perte d’énergie et de temps

Cet infantilisation du peuple est vieille comme le monde, toute forme d’organisation du pouvoir inconsciente a toujours utilisé cette méthode… Toutes les religions ont toujours tout fait pour conserver leurs dévots à l’état de brebis égarées et de moutons, pour qu’ils restent sagement sous l’autorité de ceux qui organisent le pouvoir : Les bergers.

***

Adopter une stratégie.

Que faire face à cet océan d’enfants ?

1 : Ne plus se laisser entrainer à jouer à la guéguerre et ce n’est pas facile, ils sont très doués pour vous entrainer dans le bac à sable. La réponse adulte face à un enfant qui se comporte mal ? Le silence, vous lui tournez le dos, l’ignorez et reprenez votre travail.

2 : Rester en paix pour être en pleine possession de notre lucidité et chercher, l’esprit clair, par où on pose notre prochain pas et dans une infaillible détermination, marcher vers notre objectif.

3 : Comprendre que l’obstacle n’est pas “l’autre”, mais l’inconscient collectif, autrement dit, l’adversaire est infiniment plus puissant que vous petite chose isolée et il se nourrit et grossit de conflit et de résistance. Il s’agit d’un “gros enfant tout puissant” et il convient de ne pas entrer dans son jeu, de lui tourner le dos et d’être dans l’action juste et dans le silence.

***

On éduque un enfant, en montrant l’exemple, en silence.

***

Vous voulez un monde meilleur ?

Prenez vos responsabilités, cherchez des alliés et participez activement à construire le monde que vous voulez : Maintenant, la maturité ne procrastine pas.

Le piège le plus puissant de Neverland ?

Neverland, l’église, le gouvernement, les médias, peu importe, il s’agit toujours d’une organisation du pouvoir sur nos esprits.

piéger comment ? Avec des barrières dehors, là ?

Bien sûr que non, des barrières n’auraient aucune utilité, à la moindre occasion, on saute par dessus et au revoir…

Non, on utilise une barrière mentale pour empêcher le mouton de quitter l’enclos : le loup !

qui suivant l’organisation du pouvoir, sera tantôt le diable ou un parti politique, ou peu importe.

Ce loup intérieur c’est lui qui possède votre force, celle qui vous permet de passer à l’action et de vous mettre à changer le monde.

Lisez bien ceci : Vous pouvez changer le monde, vous êtes forcément attendu quelque part.

Petit coup d’œil nécessaire en nous même.

Si vous êtes suffisamment éclairé sur vous même, qu’est-ce que ce “diable” en vous, ce “mal”, si ce n’est une forme de la volonté de puissance ?

Gardez bien la tête froide et observez : Toute votre vilénie et votre perfidie au fond, ne cherche qu’à augmenter votre puissance n’est-ce pas ?

Le menteur, le voleur et l’égoïste en réalité, cherchent à exercer leur pouvoir.

J’espère que vous n’avez pas déformé le fond de mon propos. Je ne fais certainement pas l’apologie du mal, je fais l’apologie de la force virile, de la sagesse qui prend sa source dans notre animalité, il s’agit de transmuter la violence destructrice en force constructrice.

***

Impossible d’avoir accès à la puissance qui construit, sans en assumer sa source sombre.

***

J’espère qu’ici, vous parvenez à comprendre que pour qu’un être humain ne sorte pas de l’enfance, il faut diaboliser le principe masculin

et pour conclure, analysons ici par un cas concret. Il faut savoir entraîner son œil intérieur.

Un spectacle de conditionnement mental pour enfants, pour dénoncer et rejeter le masculin.

Comme toujours il s’agit du principe des contes.

N’oubliez pas qu’il s’agit de symbolisme, qu’il ne faut pas s’intéresser au devant de la scène mais à l’arrière, car c’est là que l’on parle à l’inconscient et que l’on modèle l’esprit humain.

Une des chansons de Chantal Goya ou devrions nous écrire Gaïa ?

Chantal Goya, représente la mère protectrice qui ne veut pas que son enfant quitte le royaume de l’innocence et le chasseur symbolise la force masculine qui vient séparer l’enfant de la mère et lui faire perdre son innocence. L’innocence étant symbolisée par le gentil petit lapin rose, vous l’aurez compris.

Ce que maman Chantal oublie de dire, c’est que c’est elle qui cuisinera le lapin que papa aura chassé…

Je dis ça pour rappeler que le féminin et le masculin collaborent en toutes choses et en tout lieux, qu’ils se complémentent en tout…il n’y a pas de bon ou de mauvais, sauf dans le monde des enfants.

On voit là aussi que ce clip encourage le féminin à dénoncer le méchant masculin.

N’est-ce pas ce que nous sommes en train de vivre en ce moment ? Un féminin très remonté contre le masculin ?

Et petit détail, le chasseur n’est pas armé, à mettre en parallèle avec le capitaine crochet de Peter Pan, qui ne fait objectivement de mal à personne, et dont on se réjouit tout de même de la mort. Est-ce bien moral tout ça ? Quel étrange justice nous avons là  ? Celles des médias. Il suffit de mettre un costume d’innocent à celui-ci et un costume de coupable à celui-là et sur base des apparences et de ce que racontent les médias, justice est faite ?

Je vous en prie, ne prenez pas ces spectacles à la légère.

 

Réginald, www.nowereginald.be


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 6 juillet 18:13

    Pour un premier n’artik, ça laque.

    Je crois que celui-là va nous faire un score à la marie-rose !

     


    • Jeekes Jeekes 6 juillet 18:13

      Claque, oeuf corse...


      • sylvie 6 juillet 18:19

        encore un nouvel inscrit « message à Cyrus »


        • Xenozoid Xenozoid 6 juillet 18:24

          @sylvie

          c’est un zombie..lol


        • mr green cyrus 6 juillet 18:33

          @sylvie

          Non c’ est des vieux compte , demande a agoravox de publier la date de creation du compte et ca te sautera au yeux smiley

          Mais bon ca devient loud des compt a anonyme qui affirme systematiquement qu’ on peut s’ incrire , c’ est probablement les meme qui participe au couveuse .

          Tout le monde ici , se fait coincer a la barriere quand il essait , le compte se cree mais il ne recoivent jamais de validation il ne peuvent meme pas rediger un article smiley


        • Xenozoid Xenozoid 6 juillet 18:40

          @cyrus

          c’ est probablement les meme qui participe au couveuse .


          c’est surement a cause du prometheus,yep


        • sylvie 6 juillet 18:57

          @cyrus
          et agora va me répondre ?


        • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 6 juillet 19:06

          @cyrus
          étrange en effet, son site web a moins d’un mois d’existence et déjà une cinquantaine d’articles, de photos délirantes ...
          Pas mal fait en tous cas !
          Je demande à l’inspecteur Clouzeau d’investiguer sur ce nowe reginald
           smiley


        • mr green cyrus 6 juillet 19:12

          @sylvie

          s’ il le juge necessaire , autrementdit tu risque d’ atendre aussi longtemps que si tu le fait pâs smiley

          plus personne ne les as revu vivant depuis le 3 octobre 2017 , on peut craindre un autre charlie hebdo , peut etre meme des bankster smiley
          ==============================================================
          https://www.agoravox.fr/commentaire5015683


          L’équipe AgoraVox 3 octobre 2017 10:57

          @Abou Antoun

          L’article dont on parlait sur les statistiques de fréquentation est en ligne ici : https://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/point-sur-les-statistiques-d-197337

          Bonne journée


        • mr green cyrus 6 juillet 19:16

          @sylvie

          un petit mots des soucoupiste a la meute des disons.fr

          l’ equipe est tres certainement tomber dans un trou gravitationel ou le temp ralenti a cuase des essait du LIGO smiley Ya un bon artcile de SF a ecrire la pour celui qui veut s’ y coller smiley

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Octobre_2017

          3 octobre :



        • mr green cyrus 6 juillet 19:20

          @Bendidon

          oui bien vu smiley
          http://www.cybion.fr/
          semble avoir disparu un tout petit peut avant smiley

          il serais interessant de voir qui as repris les chose en main smiley

          ITALIA
          Via della Scrofa,
          117 00 186 Roma - Italia
          Tel. : +39 06 40040358
          Fax : +39 06 40040364

          MAROC
          Competitive-Consulting,
          CNRST- Incubateur des entreprises Rabat - Maroc
          Tél. : +212 (0)6.50.93.11.67


        • sylvain sylvain 6 juillet 18:38

          toute forme d’élevage est une infantilisation . C’est très visible avec les animaux, peut être moins avec l’humain, néanmoins les pratiques socio politiques et les pratiques d’élevage ont toujours évoluées de concert, c’est du copié-collé .

          L’élevage moderne, en batiment concentrationnaires avec des pratiques normalisées d’élevage et d’abattage se sont mises en place a la même période que la deuxième guerre mondiale . Il est d’ailleurs difficile, sur photo, de distinguer un batiment d’aushwitz d’un batiment d’élevage


          • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 7 juillet 08:05

            Salut, c’est une acceptation.....le probleme n’est pas celui qui essaye de conditionner, mais celui qui accepte et renonce ainsi à sa vie..à la vie parce que simplement nous sommes devenus , par choix, totalement immatures avec un cerveau d’enfant qui va choisir de rester enfant de genre 2 à 10 ans maxi pour les plus « chanceux »

            ça se produit au moment ou ce cerveau et cette pensée notre seule fonction en marche à nos débuts , voit que naître =mourir , ce qui occasionne un refus immédiat, refuser un absolu faut oser, mais c’est à ça qu’on reconnaît les idiots volontaires, ils osent beaucoup dans ce sens unique.

            refus de la vie....les pseudo élites en sont là aussi...une involution majeure s’est produite il y a des millénaires, par choix, ça c’est produit avant cette immense inondation-montée soudaine des eaux, (appelée déluge en Français, suggérant de la pluie ce qui est faux et aujourd’hui prouvé par entre autre la géologie, il y a 12800 ans.. l’allégorie de Adam et Eve en parle très bien allégoriquement, une allégorie ne s’analyse pas, la pensée ne peut la comprendre, l’ intellect n’y a pas accès..elle se comprends instantanément ou pas..elle sollicite donc nos autres capacités endormies..ce qui là aussi est un choix, une volonté

            La civilisation nous ayant précédé qui en était rendue au même stade mental que nous, dégénérescence donc, fut en partie détruite en un instant..oui l’histoire officielle elle aussi est archi fausse bien sur , celle de demain l’est aussi déjà...

            respects et robustesse..


            • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 7 juillet 09:02

              @Géronimo howakhan

              la mort est un absolu, la pensée est relative, elle n’a aucune capacité à faire quoique ce soit avec cette question entre autres questions..
              ceci est une des portes de la vie profonde, si je reste avec cela, sans AUCUN mouvement de la pensée, alors elle va s’ouvrir..et là nous verrons ce qui se produit.
              Sinon,c’est refus de la vie et bien regardons en le résultat, ce désastre , cette déconfiture de l’espèce humaine sur la planète..
              comme ce coup d’état notre création à tous, bien sur pas perçu comme tel..
              etc


            • zygzornifle zygzornifle 7 juillet 09:41

              Etape avant le grand puçage ....


              • Et hop ! Et hop ! 7 juillet 10:48

                « Mature » est un anglicisme, l’adjectif français est « mûr ».

                On dit : « une personne mûre » (comme une pomme), et qu’elle a de la maturité.


                • I.A. 7 juillet 19:16

                  Belle lucidité et belle franchise, qui nous font fortement penser au fameux « connais-toi toi-même », et qui ressemblent par certains côtés à du Jacques-Robert SIMON mâtiné d’un Yann Esteveny, tous deux déjà bien introduits sur ce site… Avec en prime des apports pédagogiques et métaphoriques très enrichissants.


                  J’ai particulièrement apprécié l’exemple de Chantal « Gaïa » : il interroge sur l’élaboration des programmes télévisés, et démontre qu’une authentique éducation ne peut en aucun cas passer par l’infantilisation…


                  Je reste toutefois sceptique quant à ces aphorismes tranchés, tels que « pour qu’un être humain ne sorte pas de l’enfance, il faut diaboliser le principe masculin », ou «  l’immaturité est proportionnelle au confort  », n’étant pas certain qu’associer sagesse à masculinité ou confort à immaturité ne relève pas, précisément de ce conditionnement socio-médiatique hégémonique contre lequel vous nous mettez en garde. Les conséquences de telles associations deviennent vite inépuisables, puisque ainsi la féminité s’appaire à l’immaturité et l’inconfort à la maturité, et cetera – ce qui ressemble également, soit dit en passant, à la mise en opposition


                  Vous vous dédouanez en expliquant qu’il ne s’agit que de vocabulaire, voire de métaphores – soit. Mais alors, pourquoi ne pas simplement opposer immaturité à maturité ? En d’autres termes : que vient faire le genre, dans cette affaire ? Je vous parle en toute franchise, parce que ça en fera fuir beaucoup plus d’une (lesquelles ne seront pas nécessairement immatures, vous vous en doutez).


                  Selon moi, s’il est exact que l’allégorie féminine est utilisée « pour manipuler dans un certain sens », il est très utile de l’expliquer à tous et à toutes. Il est donc contre-productif de l’utiliser de la même manière.


                  J’ai beaucoup apprécié votre conclusion :

                  « Cette infantilisation du peuple est vieille comme le monde, toute forme d’organisation du pouvoir inconsciente a toujours utilisé cette méthode… »


                  « Quel étrange justice nous avons là ? Celles des médias. Il suffit de mettre un costume d’innocent à celui-ci et un costume de coupable à celui-là et sur base des apparences et de ce que racontent les médias, justice est faite ?

                  Je vous en prie, ne prenez pas ces spectacles à la légère. »

                  Cordialement


                  • Jean Keim Jean Keim 7 juillet 19:18

                    Vouloir changer le monde tel qu’il est avec le tacite accord de tous, pour un autre monde qui répondra à d’autres critères... pourquoi faire ? Tout recommencera comme le dit Géronimo howakhan.

                    Notre volonté (c’est-à-dire notre désir), qq. soit sa force nous prive de toute liberté, et plus la volonté est forte et plus elle asservi celui qui l’exerce ; s’il y a bien qq. chose à réaliser, il y a toutefois les obstacles que nous mettons entre elle et nous.

                    Personnellement je ne VEUX pas changer le monde mais le monde doit changer et je dois, nous devons changer, seulement il n’y a pas de chemin, de méthode, d’objectif à atteindre, il ne peut y avoir un résultat final pas plus qu’un savoir ultime, ce sont des pensées immatures, anciennes, inhérentes au monde actuel, il y a seulement le changement.


                    • Aimable 8 juillet 08:23

                      Danser comme les 3 petits cochons n’évite pas le danger , vous avez raison c’est un comportement infantile comme dans les dessins animés, et également comme le , cela n’arrive qu’aux autres .


                      • lisca lisca 8 juillet 08:47

                        Merci à l’auteur pour cet article.
                        La chanson de Chantal Goya n’est pas innocente. Le chaud lapin esquisse un mouvement de hanches peu innocent, exhibe une face pas du tout enfantine mais grassouillette, tire son coup. Pourquoi ne pas avoir choisi un enfant, dans le rôle du lapin ? Un enfant s’identifierait à un petit lapin peureux, mignon, espiègle ?
                        Dans cette chanson perverse, c’est le père de famille qui se fait anéantir par un gros rongeur destiné à la daube.
                        Que retient le petit garçon de ce spectacle ? Qu’il vaut mieux être un gros lapin louche armé par la technologie, qu’un pourvoyeur de bonne viande, décidé à nourrir sa famille ?
                        Chantal Goya, merveilleuse de niaiserie décorative. exemple bien choisi pour illustrer la conclusion de l’article. Et illustrer cette phrase :« Je vous en prie, ne prenez pas ces spectacles à la légère ».

                        Ttout ce qui abêtit dégrade.

                        Les petits garçons aiment les histoires de héros, bien caractérisés, bien courageux, animés d’un idéal.

                        Les petites filles aussi d’ailleurs.


                        • Hervé Hum Hervé Hum 11 juillet 15:14
                          L’infantilisation permet de réduire au maximum l’autonomie et pousse au renoncement de sa souveraineté et à fortiori de ses responsabilités envers soi et le monde et plus on est infantilisé et plus on a besoin d’un gouvernement extérieur puissant et autoritaire.

                          Cher auteur, la responsabilité est toujours vis à vis d’autrui, jamais vis à vis de soi même, cela n’a aucun sens. Vis à vis de soi même, il n’y a que la souveraineté, car on y est juge et partie et si on est aussi juge et partie vis à vis d’autrui, c’est qu’on exerce sa domination totale sur autrui, donc, sa propre souveraineté comme peut l’être celle d’un roi sur ses sujets.

                          Bref, la souveraineté est un principe intérieur, alors que la responsabilité est extérieur.

                          Si vous voulez une preuve, parlez donc à vous même de votre responsabilité envers vous même, vous n’y verrez ou entendrez que l’écho de votre propre voix, c’est à dire, qui vous répondra toujours ce que vous dites !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nowe Reginald


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité