• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment construire un reportage de démolition

Comment construire un reportage de démolition

 

Raoult : la visite présidentielle

(S'il vous plaît, visionner le reportage avant de prendre connaissance des leçons. Merci)

 

Voici un bel exemple de reportage pour enseigner aux jeunes journalistes comment démolir un individu qui avance des vues qui "doivent être combattues" (selon la probable demande de votre employeur).

 

Leçon 1

Dès le départ, utiliser le vocabulaire qui ébranle la solidité de sa réputation.

Le mot clef à employer est : « controversé » !

Un mot efficace qui s'imprègne immédiatement dans l'esprit.

Il faut donc dire : «  Le CONTROVERSÉ professeur Didier Raoult reçoit Emmanuel…  »

 

Leçon 2

Suggérer aux téléspectateurs que le professeur se fait prendre les culottes baissées !

Utiliser la formule : « La visite était SURPRISE, l'image INATTENDUE… » 

Le téléspectateur ressent qu'on vient de prendre par surprise le vilain et que celui-ci n'a pu se défiler !

 

Leçon 3

Le YOUMEUNE !

Présenter une scène montrant au maximum la chaleur envers le digne président qui a pris la peine de se déplacer, lui-même. 

Montrer le président, avec son masque de circonstance, s'adresser du haut de son grand âge et de sa sagesse légendaire aux jeunes chercheurs tout heureux de le voir d'aussi près. 

Si ce n'était de l'extrême contagion du Covid, sûrement que plusieurs jeunes-en-feu auraient voulu le toucher.

- Vous avez quel âge  ? Demande le sage et suffisant président.

Les âges défilent !

Ça vient nous chercher.

C'est « Youmeune » (human, humain).

Le youmeune c'est toujours vendeur.

 

Leçon 4

Laisser le contrôle (le "lead") à celui vers qui il faut faire pencher les cœurs.

Dans ce cas-ci, les cœurs doivent pencher vers le vaillant président qui est sage et avisé.

La scène payante est celle des remerciements présidentiels envers ces héros de la recherche, ces combattants qui font cette guerre dans laquelle nous sommes plongés.

Le vaillant et honorable président dit :

- Merci de participer à l'effort, c'est très important (c'est le président qui le dit, c'est très important).

Bien faire entendre la réponse des jeunes chercheurs, tous débordants de reconnaissance suite à ces remerciements présidentiels :

- Merci à vous ! Disent-ils !

La scène est presque émouvante !

Ça vient chercher tous les cœurs le moindrement sensibles ! 

 

Leçon 5

Éviter les détails.

Nul besoin de dire ce que le controversé professeur a pu montrer et démontrer au vaillant et très avisé président.

Dire que la visite a été longue suffit.

« Une longue visite de plus de trois heures. »

Et hop ! 

C'est suffisant. 

Les démonstrations du controversé Raoult ne sont d'aucun intérêt pour l'objectif de notre reportage.

 

Leçon 6

Lancer ce que le téléspectateur doit retenir, doit assimiler et doit comprendre :

« Le président a pris la peine de se déplacer pour bien montrer qu'il s'intéresse à toutes les formes de recherche  », même celle du controversé professeur qui défend cette "chloroquine" !

Cette chloroquine DÉFENDUE par le controversé Didier Raoult.

 

Bien souligner que le vilain Raoult PERSISTE ET SIGNE ! 

Voilà une autre formule classique et efficace : « persiste et signe ».

Cette formulation consolide notre reportage qui va bon train. Notre objectif de mettre en doute ce que ce Raoult avance est sur la bonne voie.

 

Si on interrompt le reportage à ce moment et qu'on questionne un téléspectateur qui s'intéresse peu au sujet, en lui demandant : « Que pensez-vous de Raoult ? » On a toutes les chances d'avoir comme réponse que ce chercheur à l'allure assez "flyée" n'inspire pas confiance et que son fameux médicament qui s'appelle la chloroquine ne vaut pas cher et surtout n'inspire pas confiance !

 

Si on demande à notre téléspectateur peu renseigné s'il prendrait ce médicament s'il avait le terrible Covid-19, il va probablement dire non. Le but du reportage est justement de lui faire rejeter ce médicament dit "miracle".

 

Leçon 7

Utiliser le conditionnel.

Le conditionnel est un temps merveilleux qui laisse toutes les portes que l'on ouvre, ouvertes.

 

Il ne faut pas dire :

« Les effets de la chloroquine testée ici à IHU Méditerranée Infection "sont" positifs, mais il faut dire « SERAIENT » positifs. »

 

La compétence "douteuse" de ce controversé Raoult imposent au journaliste "sérieux" ce conditionnel. Le journaliste persiste et signe en disant que des " études « sérieuses » " sont toujours en cours pour évaluer, entre autres, les théories que persiste à défendre ce Raoult.

 

Leçon 8

Utiliser quelques mots du controversé professeur pour simplement lui faire redire ce que notre conditionnel précédent disait, c'est-à-dire que ses tests « seraient » positifs.

Évidemment, à ce moment le vilain prof va « affirmer », lui, que ses fameux tests personnels SONT positifs, mais bon ! Comme le téléspectateur sait à quoi s'en tenir, les propos du controversé prof seront désamorcés dès le départ, même si celui-ci affirme que « tout va bien » ! 

Eh ! Oh ! Comment ça : "Tout va bien" !!!

 

Leçon 9

Revenir à la charge et s'assurer que les quelques mots laissés au controversé n'ont pas servi à lui faire gagner des points.

 

Il faut souligner avec force que : « LA MOLÉCULE « D I V I S E » TOUJOURS LE MONDE « MÉDICAL » !

Et v'lan !

C'est donc expert rebelle contre experts sérieux.

Et les experts du gouvernement sont évidemment mieux cravatés donc évidemment plus sérieux que ce hippie blond à la moustache mal rasée.

 

Leçon 10

Dire clairement et directement ce qui doit être pris au sérieux.

Il faut utiliser des organismes à la réputation inattaquable.

L'Agence NATIONALE du médicament dit qu'il y a danger de risque cardiaque.

Ouille !

Cette position de l'ANDM atteint droit au cœur notre téléspectateur qui reçoit la nouvelle comme une gifle derrière la tête : Tiens toé !

 

Le ministre de la Santé rappelle que ce dangereux médicament (la chloroquine) doit être administré uniquement à l'hôpital et seulement dans « LES CAS LES PLUS GRAVES » ! (Lorsque la chloroquine est totalement inutile, finalement !)

Un clip important, percutant et convaincant, celui du ministre responsable et sérieux (qui a une cravate impeccable témoignant ainsi d'une crédibilité que seuls les complotistes peuvent remettre en doute).

 

On se doit d'aller chercher ce solide ministre qui affirme sa réalité presque qu'en frappant du poing sur son bureau de ministre. Un témoignage de ministre impressionne toujours tous les téléspectateurs peu renseignés. Qui donc peut mettre en doute un ministre qui donnerait sa vie pour sauver celle de ses concitoyens ? Ses concitoyens menacés d'une mort probable si ce médicament n'est pas pris au sérieux !

Et v'lan ! 

C'est la deuxième gifle à notre téléspectateur.

Une seconde gifle pour être bien sûr qu'il a bien compris.

Encore une fois : Tiens toé ! Prends ça !

 

Leçon 11

Ne pas lâcher Raoult

Utiliser un autre mot clef.

Un mot qui permet de frapper l'esprit et qui peut resservir à maintes reprises : « MIRACLE »

Utiliser l'efficace formule : « Didier Raoult est persuadé d'avoir trouvé le remède « MIRACLE » !

Employer cette formule sur l'image percutante à la Une de Libération qui a eu la générosité d'accorder sa Une à cet échevelé qui croit avoir trouvé le remède « miracle ». Cette image et ce texte d'accompagnement peuvent s'avérer très efficaces pour guider vers notre objectif le jugement de notre téléspectateur.

 

Leçon 12

Répondre à des questions.

Donner des réponses.

Aujourd'hui, les journalistes ne posent plus des questions, mais donnent des réponses. Le journaliste moderne est un guide de la bonne pensée à avoir.

Alors, allons-y franchement :

« Mais qui est ce Raoult ? »

Ce Raoult qui « DIVISE » la France !

« DIVISE » ce mot clef. Toujours à employer et à ne jamais mettre de côté.

 

Le "bon" journaliste montre en jouant l'objectivité ladite division.

Il ne faut jamais fléchir et toujours bien orienter, de façon subtile, bien entendu, le jugement de notre téléspectateur. Il y a « division », mais il y a surtout un côté qui a raison et l'autre qui est pour le moins "douteux".

 

Raoult est-il un infectiologue visionnaire ou un grand communicant ?

Poser la question, c'est y répondre.

Oui, un « grand communicant » !

Finalement une grande gueule !

Hop ! L'esprit de notre téléspectateur peu renseigné est de plus en plus clair.

Le Raoult est mis à nu.

 

Si on arrête ici notre reportage et qu'on demande à notre téléspectateur peu renseigné son impression au sujet de Raoult, que pensez-vous qu'il répondra ?

Oui, vous pouvez gager gros.

 

Leçon 13

Livrer la réalité indéniable.

Cette réalité qu'on va rapidement nous mettre sous le nez.

Il faut prendre les devants et prévenir les attaques à venir.

Donc il ne faut jamais nier la réalité indubitable.

Et la réalité du controversé Raoult est assez marquante !

Eh oui ! Malgré tout, il est un professeur "passablement" qualifié !

Il faut donc dire : « Derrière "les apparences" se cache un professionnel reconnu.  »

Voilà, c'est suffisant !

 

Pour sceller le tout sans trop de dégâts, donnons la parole à un personnage qui porte en lui la sagesse paternelle : Renaud Muselier.

Le brave Renaud fut compagnon de classe de Didier, mais il donne l'impression d'avoir été son professeur !

 

Le brave Muselier (né en 1959) décrit efficacement le jeune Raoult (né en 1952). L'ex-ministre disant que Raoult montrait déjà « sur les bancs d'école » un caractère pugnace est terriblement efficace !

«  Il était plus travailleur, plus "puissant", plus "fédérateur", globalement, vraisemblablement plus intelligent que tout le monde !  »

La formulation « vraisemblablement plus intelligent que tout le monde  » qu'emploie le brave ancien ministre Muselier a un potentiel efficient. Notre téléspectateur peu renseigné peut risquer de comprendre que le jeune Raoult se prenait pour celui qui est « plus intelligent que tout le monde  ».

 

Mais trêve d'analyse…

Le controversé Raoult a obtenu son Doctorat en médecine en mars 1981. Quant au brave Muselier que l'on présente avec sa veste blanche et son pantalon de circonstance il a peut-être été un peu plus politicien que médecin ! 

 

Le controversé « docteur » Raoult a également obtenu le diplôme de l’Université de Médecine Tropicale de la ville de Marseille en 1981. Il est même titulaire d’un C.E.S (Certificat d’Études Supérieures) en bactériologie-Virologie clinique, et d’un C.E.S en Diagnostic biologique parasitaire obtenu en 1982. Ça ne s'arrête pas là ! Il a aussi obtenu des diplômes à l’étranger, plus précisément à Atlanta, aux États-Unis. Il est diplômé de l’U.S. Department of Health and Human Service, « Principles of Epidemiology en 1983, et de « Communicable Disease Control » en 1984. Il a obtenu ces deux certifications au Center for Disease Control. Il obtient aussi en France le titre de Spécialiste de Médecine interne. 

Bah ! Nul besoin d'ébruiter tous ces titres, on risque de perdre l'attention de notre téléspectateur peu renseigné.

 

Mais nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas mentionner quelques-unes des distinctions que le controversé Raoult a reçues. Il est garanti que ses partisans vont nous parader cesdites distinctions. Alors, soyons bons joueurs et mentionnons-en au moins une ; son prix de l'Inserm (l’Institut national de la santé et de la recherche médicale) obtenu en 2010 et qui lui a donné les reins pour financer sa machine de guerre dans le domaine des maladies infectieuses, cet institut Méditerranée infection de Marseille !

Cet institut qui se « targue » (bravo pour l'utilisation de ce mot) de produire le plus de publications scientifiques. 

Il faut noter avec force le précieux détail que c'est l'un des rares sinon le seul institut du genre « qui fait de l'argent » !  Ce côté vilain capitaliste est toujours vendeur ! Avec cette mention de rentabilité notable, le cerveau de notre téléspectateur peu renseigné devrait se diriger lui-même vers où l'on désire l'amener ! Il peut même imaginer le controversé Raoult ayant une résidence cossue et une bagnole plus évoluée qu'une 2 CV. 

 

Leçon 14

Enfoncer le clou.

Le meilleur moyen d'enfoncer un clou dans le cercueil d'une réputation, c'est d'utiliser (même hors contexte) les déclarations contradictoires de notre victime. 

Il faut donc noter, toujours avec force, les premières déclarations de Raoult concernant le coronavirus. Et vraiment, nul besoin de mettre cette déclaration en contexte. Ne prendre que l'essentiel utile de la déclaration du controversé Raoult. 

Pour cimenter le tout, il faut avoir recours à un spécialiste habillé d'une crédibilité des grands jours et atteint d'une "sériosité" marquée (sérieux). Un tel individu permet d'enfoncer complètement le restant du clou. Quelques déclarations massue seront fatales. Notre spécialiste est là pour prouver, hors de tout doute raisonnable, que le Didier Raoult n'a pas toujours raison !

Il dit : « On peut être un très grand scientifique et avoir une mauvaise lecture des événements » Et v'lan ! 

 

Si notre téléspectateur n'a pas maintenant son opinion totalement orientée vers l'objectif que l'on vise, c'est qu'il n'est pas un individu « peu renseigné » ! Toute personne normalement « peu renseignée » se rallie maintenant à notre jugement clairement démontré.

 

Notre expert crédible (sic) s'il est le moindrement doué, peut se laisser aller sur le chemin de la description psychologique.  Et pour le présent reportage, notre perle rare a ce talent. Il "souligne" que Raoult est un peu "fantasque", un peu "rebelle", bref il nous fait comprendre que ce Raoult aime défier l'autorité qui est pourtant qualifiée ! Ah ! Le vilain !

 

En bon journaliste-orienteur, on peut reprendre les expressions assassinent de notre intervenant crédible comme l'expression « le rebelle ».

- « Le "rebelle" espère désormais voir SON étude sur la chloroquine validée ! »

 

Leçon 15

Indiquer où se trouve la science sérieuse.

Parce que la science, c'est elle qui doit avoir le dernier mot et non un "rebelle" en quête de gratification.

« … plusieurs essais ont été lancés « à grandes échelles » pour trouver un traitement contre le Covid-19  » (au Québec nos journalistes parlent de « la » Covid-19). 

 

Il faut bien noter l'ampleur de la fameuse "recherche" française : Discovery. C'est là que nous plaçons, en quelque sorte, la cerise sur notre gâteau du dénigrement qui est au goût de l'establishment mondialiste nous employant. 

 

Et hop !

Ce n'est pas sorcier.

J'espère que vous avez bien saisi la leçon.

 

Allez, la prochaine fois on fera encore mieux.

Bon confinement

et surtout lavez-vous en les mains !

 

Salutations,

 

Serge Charbonneau, Québec

Monteur-réalisateur de reportages télé à l'emploi du service de l'Information de la Société Radio-Canada de 1978 à 1997.

 

P.S. : Notez que l'emploi du terme hydroxychloroquine n'arrive qu'à la toute fin (à 10 secondes de la fin). Ce détail n'est pas, non plus, anodin.

 

Pour valider vos nouvelles connaissances, s'il-vous-plaît revoir

Raoult : la visite présidentielle

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 12 avril 2020 09:57

    merci pour cette analyse

    j’espère pour vous qu’au Canada vous pouvez encore allumer votre télé, parce qu’ici, ce genre de reportage est devenu la norme

    discréditer n’est qu’une technique parmi dautres

    les montages d’images de reporters en studio emmitouflés et détourés devant un décor à l’extérieur remplacent les vrais reportages

    la reprise en boucle de documents anciens effrayants mais non datés ont remplacé l’actualité : la chronologie est effacée, le temps suspendu, le confinement peut s’éterniser le dernier mensange est qu’une personne guérie peut rechuter, plusieurs mois après : le principe de vaccin n’est donc même plus valide

    etc.


    • Le Gaïagénaire 12 avril 2020 15:02

      @Séraphin Lampion 12 avril 09:57

      Pourquoi Serge Charbonneau spécifie-t-il :
      « (au Québec nos journalistes parlent de « la » Covid-19) » et signe
      « Serge Charbonneau, Québec »
      « Monteur-réalisateur de reportages télé à l’emploi du service de l’Information de la Société Radio-Canada de 1978 à 1997 ».
      N’est-ce pas évident que cela veut faire comprendre qu’il y a deux réalités que vous persistez à occulter par votre « j’espère pour vous qu’au Canada » ce qui peut être de la désinformation.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 avril 2020 17:00

      @Le Gaïagénaire

      j’ai rien compris


    • doctorix, complotiste doctorix 13 avril 2020 19:54

      @Séraphin Lampion
      Le commentateur représente une tendance moderne particulièrement pénible.
      Il parle comme un enfant de 6 ans qui récite sa récitation à la maîtresse.
      Les fins de phrase, en particulier, sont une sorte de musique bébête, toujours la même. Je dirais ré-do-ré-do-ré-si-ré, ou alors un do en avant-dernier. Avec une sorte de soupir las à la fin.
      La musique du début de phrase est aussi curieuse qu’horripilante.
      Genre ré-do-mi-si-si-do-ré.
      Mais personne ne parle comme ça, sans une redescente en fin de phrase.
      Imaginez ça à votre table ! Mais vous lui fileriez des claques avant le plat de résistance !
      Je ne supporte plus cette façon débile de parler, qu’on retrouve de plus en plus dans tous les commentaires.
      Quelqu’un sait qui c’est, ce pas fini ?


    • doctorix, complotiste doctorix 13 avril 2020 20:09

      Du coup, je n’ai pas donné mon avis sur cet article tristement tordant, qui confirme ma nausée absolue concernant cette chaine et ces journalistes aussi mauvais qu’obséquieux, comme 99% des journalistes aujourd’hui.
      Parce que l’emploi se fait rare, voyez-vous, et on a vite fait de sauter si on ne suce pas les bonnes bites, pardon, si on ne cire pas les bonnes pompes.
      Donc à ces 15 excellentes leçons concernant les paroles, je voulais rajouter une seizième relative à la musique, qui ne dépare pas l’ensemble.
      Ce qui fait de ce reportage une affreuse cacophonie en si bémol foireux.


    • Le Gaïagénaire 14 avril 2020 18:07

      @Séraphin Lampion 13 avril 17:00

      C’était « ivident » que vous n’aviez rien compris d’où mon commentaire pour vous signaler votre déficit informationnel.

      Ce qui me chagrine c’est que vous semblez incapable de dériver ce que j’ai exprimé dans les termes les plus simples possibles, presqu’une équation algébrique de la forme A + A = 2A que vous présentez comme A + A = B

      Pensez à la chute de Saul sur le chemin de Damas. 



    • devphil30 devphil30 12 avril 2020 09:57

      Manipulation des foules s’appuyant sur des vieilles recettes

      Livre sur la psychologie des foules de 1895

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Psychologie_des_foules_(livre)

      A l’époque pas de son , ni d’images


      • devphil30 devphil30 13 avril 2020 09:45

        @CLOJAC

        Merci à vous pour vos commentaires et ce complément d’informations


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 avril 2020 17:11

        @devphil30

        « Propaganda » (comment manipulaer l’opinion en démocratie) reste quand même « LE manuel classique de l’industrie des relations publiques " selon Noam Chomsky. C’est un véritable guide pratique écrit en 1928 par le neveu américain de Sigmund Freud, Edward Bernays, dans lequel il expose cyniquement les grands principes de la manipulation mentale de masse , ce qu’il appelait la " fabrique du consentement ".

        Version PDF gratuite



        • nono le simplet nono le simplet 12 avril 2020 10:47

          @The White Rabbit
          superbe smiley


        • doctorix, complotiste doctorix 13 avril 2020 19:36

          @nono le simplet
          Et à votre niveau.


        • troletbuse troletbuse 12 avril 2020 10:48

          A BFMerde WC, il aurait pu mettre la déclaration de Bouzine également. Mais comme elle est du bon côté, Niet.


          • rogal 12 avril 2020 11:46

            Transcrivons plus fidèlement :

            « Merci, hein, de participer à l’effort... ».

            Cool Raoul(t) !


            • vincent 12 avril 2020 12:43

              BFM fait du spectacle et de la caricature, d’autres prennent des morceaux de phrases, font des analyses orientées et arrive à un résultat aussi malhonnête que le reportage en cause.

              Il faut bien s’occuper pendant le confinement.

              Mais faire une partie de scrabble serait parfois une initiative plus judicieuse.


              • caillou14 rita 12 avril 2020 13:26

                Le « bon » journaliste montre« le personnel de santé au rez de chaussée demander en criant »Macron du matériels pour soigner les malades" ?

                Et surtout aucune réponse de l’intéressé ?

                 smiley


                • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 12 avril 2020 13:43

                  il a du mouron à se faire le professeur Raoult !

                  Déjà étant gamin dans la cour de récré harcelé qu’il était par ses p’tits camarades .

                   - Didier ! tu viens avec nous ce soir ?

                   -Où çà ?

                   -Chez Raoult manger des crottes de poules ...hihihi

                  Aujourd’hui on sait pas trop ce que veut le p’tit Kron quand il dit :

                    Raoult Schnell ...arch !  smiley


                  • gardiole 12 avril 2020 15:19

                    Je suis passé au billet avant de regarder le reportage. Je n’ai même pas remarqué qu’il est de BFM. Arrivé en fin de lecture, j’ai pensé qu’il était de France 2. Je suis « remonté » à la vidéo pour vérifier. Erreur. Mais un reportage de la même tonalité a bien été diffusé sur France 2 le même jour.


                    • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 12 avril 2020 16:12

                      @gardiole

                      Ce type de reportage se fait exactement de la même façon partout sur tous nos médias qui propagandisent (néologisme de mon cru) tous de la même façon et au même moment.

                      Ce reportage aurait pu être celui de Radio-Canada, LCI, LCN, RDI, TF1, etc. D’ailleurs, Dieudionné dans une vidéo récente décrit un reportage ayant exactement la même saveur que celui de BFMTV, mais fait sur la presse écrite du Parisien. 

                      https://www.youtube.com/watch?v=yUMhtfj04hU 

                      La grande (sic) presse occidentale produit sa propagande à l’unisson. 

                      Serge Charbonneau
                      Québec


                    • Le Gaïagénaire 12 avril 2020 22:50

                      @Serge Charbonneau 12 avril 16:12

                      Un journaliste de Radio-Québec sauve l’honneur de la profession :
                      https://www.youtube.com/watch?v=DH7Ot3DrmX4&feature=share&fbclid=IwAR1HttLU__94A3gZr8y5uwpG_O5roz1hG3bwUyIq2g2ubJcrPPj5B_qNjK0


                    • Serge Charbonneau Serge Charbonneau 13 avril 2020 01:11

                      @Le Gaïagénaire

                      C’est un blog vidéo.
                      Radio-Québec n’existe pas.
                      Cet individu n’est pas journaliste.
                      Mais cela dit, ses interventions et ses observations sont intéressantes.
                      Alexis Cossette fait des interventions vidéos.

                      Serge Charbonneau
                      Québec


                    • Le Gaïagénaire 13 avril 2020 02:00

                      @Serge Charbonneau 13 avril 01:11

                      J’ai donc confondu avec Télé-Québec, merci. 
                      https://www.youtube.com/channel/UCxLJZvb6-tlvk5Lq_vyETOQ


                    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 13 avril 2020 09:21

                      @Le Gaïagénaire
                      Alors comme ça, on se plante ? Faudrait pas que ça devienne une habitude.


                    • Le Gaïagénaire 14 avril 2020 18:42

                      @Daniel PIGNARD 8 avril 12:03 

                      Excellent exemple. L’ADNmt du gros lion « mâle » lui a été transmis intégralement par la « lionne » qui a procédé à sa mise bas. Rien à voir avec le « géniteur ».

                      Ce qui est vrai pour minou est vrai pour pitou.

                      À la décharge des « serpents » qui ont écrit le « Livre », ils ignoraient tout des mitochondries et de l’ADNmt.

                      En conclusion, Daniel PIGNARD fonctionne ou pas grâce aux mitochondries de sa lignée matriarcale. Daniel n’est pas né avant sa mère, par toutatis.


                    • Le Gaïagénaire 12 avril 2020 15:19

                      @ Serge Charbonneau 12 avril 2020,
                      Bonjour Monsieur Charbonneau, que les loups se déchirent entre eux, quelle importance. Ce ne sont tous que des escrocs pasteuriens devant obéissance à l’OMM (organisation mondiale de la maladie) vilipendé par Trump lui-même.
                      .
                      Le lien suivant éclairci le brouillard chloroquine :
                      https://www.youtube.com/watch?v=lX1vW2yHYk4&fbclid=IwAR1_zA74x3eMjfjZUxR4H4EsDV6K4lACn2QfF3P9q_XUkfobwM7UDWtC2vQ

                      .
                      Et ce dernier exprime le GBS :
                      https://www.youtube.com/watch?v=GRUu3Xhgbrg&feature=youtu.be&fbclid=IwAR3_dhuJr83hghs8x3Xmdq0vrlYA7mB0v8UeEbpwh1F9kHVg7V5IOEuhCgQ

                      Joyeuse Pâques.


                      • Le Gaïagénaire Le Gaïagénaire 25 avril 2020 22:24

                        @Le Gaïagénaire
                        Bonjour Serge Charbonneau,
                        Voici la suite du « VIRUS », de la torpille lancées par Radio-Québec hier le 24 avril 2020 qui a fait sombrer les escrocs de l’OMM et de « Maladie » Québec avec le non-médecin Arruda :
                        https://www.youtube.com/watch?v=m8HF4GXjsP8&fbclid=IwAR10XjZmGxsQ-umNc5xxlm8T6PkRqFiIsu1yy5jJA69AFzcp4d1FdpUbwcM

                        Salutation


                      • Esprit Critique 12 avril 2020 16:31

                        Une ordure, un jeune trou du cul, qui présente parfois le journal de France 2 a parlé l’autre soir du professeur Raoult en évoquant avec un soupçon d’humour dans la voix, « ses certitudes ». Apres le confinement faudra songer a sa capture.


                        • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 12 avril 2020 16:55

                          Merci pour ce souffle d’air frais


                          • toyet 13 avril 2020 08:43

                            Ce n’est plus du journalisme mais de la communication, même le pape s’y est mis, il a perdu la foi donc s’en remet aux communicants mondialiste. La bête a pris le pouvoir dans l’église, voilà, la messe est dîtes, bonne Pâques.je lis les pamphlet de Céline ça remet la bête au milieux du village.


                            • keiser keiser 13 avril 2020 09:31

                              @ L’auteur

                              Depuis un moment, le staff de Macron refoule la presse lors de ses déplacements.

                              Les images que nous voyons sont donc de la pure communication officielle de l’Élysée.

                              Et cela du fait que le prez n’aime pas certaines images diffusées récemment par la presse, évidemment.

                              Après avoir commencé par trier les journalistes, maintenant il se passe de leur couverture.

                              On n’est jamais mieux servi que par soi même.

                              "L’Élysée n’a pas apprécié les images journalistiques du bain de foule en Seine-Saint-Denis, résultat d’une mauvaise organisation interne. Et (oh c’est étonnant) les journalistes ont été écartés des 2 déplacements suivants. Pratique. Pas très liberté de la presse, mais pratique." Ellen Salvi / Médiapart

                              Le petit mignon franchi donc une nouvelle étape dans son parcours autocratique.

                              Il l’avait bien dit : « plus rien ne sera comme avant. »  smiley


                              • troletbuse troletbuse 13 avril 2020 09:35

                                @keiser
                                Et la prochaine conférence de presse aura lieu en ????? bientôt..
                                Pourtant, les journaleux lui poseraient des questions gentillettes.
                                Ah non, il n’a pas récupéré le casque de scootériste à Hollandouille


                              • zygzornifle zygzornifle 13 avril 2020 10:40

                                «  Le CONTROVERSÉ professeur Didier Raoult reçoit Emmanuel…  »

                                «  Le professeur Didier Raoult reçoit le CONTROVERSÉ

                                Emmanuel…  »


                                • ETTORE ETTORE 13 avril 2020 12:47

                                  Choc de l’apparence.....

                                  Choc du savoir.....

                                  Choc du devoir.....

                                  Choc des intérêts.....

                                  Choc des vérités.....

                                  Choc de l’opportunisme....

                                  Rantanplan est persuadé que son flair de la communication le conduit sur la bonne piste de sa réélection.

                                  Visuellement il est partant pour s’accoquiner avec tout le monde, pourvu que le boulevard de sa dictature reste dégagé assez longtemps pour lui permettre le passage.

                                  Président,(qu’il se dit) d’un pays, même plus capable de fabriquer un rouleau de PQ.

                                  Président, (qu’il se nome) d’un pays, condamné à demander de l’aide matérielle à un pays ....qui l’as contaminé !

                                  Président,( qu’il veut être) d’un pays, où son machiavélisme, se résume à la perte de toutes libertés, libertés, reversées sur le compte (en banque) de se géniteurs, fabricants de clones dénaturés, jetables après usage.

                                  Oui c’est un choc, la rencontre entre une personnalité confirmée, et un pantin manipulé.

                                  Un porte le masque pour des raisons médicales avouées.

                                  L’autre, le singe uniquement, parce que, en tant que voleur patenté, généralement, il avance à visage découvert.


                                  • JMBerniolles 13 avril 2020 15:15

                                    Votre analyse est intéressante mais le fond de l’affaire est ailleurs Le Professeur Raoult a gagné la bataille de l’information. Tout le monde sait qu’il a une réputation mondiale et a compris que son traitement avait des effets très positifs s’il était appliqué aux premiers stades de la maladie covid19. Macron a besoin de remonter son image rabaissée par la gestion desastreuse et criminelle de l’épidémie en France. Si nous avons un record de % de morts c’est bien par manque de moyens et blocage du traitement et des mesures préconisées par le Professeur Raoult. Donc il descend à Marseille et le reportage est réalisé afin de lui donner la vedette.

                                    Ce qui me paraît plus significatif pour l’avenir est la mise scène obsequieuse de Bill Gates et de ses idées. Qui mènent à un monde carrément orwellien.


                                    • pemile pemile 13 avril 2020 15:17

                                      @JMBerniolles « Le Professeur Raoult a gagné la bataille de l’information. »

                                      Rhhooo, c’est d’l’humour ? smiley


                                    • nono le simplet nono le simplet 13 avril 2020 15:29

                                      @pemile
                                      à défaut de gagner la bataille contre le virus ...


                                    • pemile pemile 13 avril 2020 15:32

                                      @nono le simplet « à défaut de gagner la bataille contre le virus »

                                      Cette histoire de Raoultmania délirante sera à analyser plus tard ?


                                    • pemile pemile 13 avril 2020 15:43

                                      @nono le simplet

                                      Ce que je n’ai toujours pas vu publiée, c’est une comparaison des différentes molécules utilisées par les différents pays, Allemagne, France, Italie, etc


                                    • JMBerniolles 13 avril 2020 19:08

                                      @pemile Oui il y a un peu de çà puisque l’information est à pensée unique. Donc il n’y a pas de bataille.

                                      Mais je veux dire qu’une majorité de gens, y compris Macron peut-être, si on leur annonce qu’ils sont contaminés vont demander le traitement du Professeur Raoult. Ce Professeur ne propose pas qu’un traitement, il veut la généralisation des tests. Quant à son traitement il semble qu’il ait fait ses preuves sur un nombre suffisant de contaminés. Plus de mille ont été traités. Avec notre taux de mortalité cela donne plus de 100 morts. OK on sous-estime sûrement le nombre de contaminés mais c’est pareil en Italie, Espagne, Allemagne... Après il y a aussi l’analyse de la cause de la mort.

                                      Si vous tombez malade vous allez vous faire soigner par les costumes cravates coopté par Big Pharma du haut conseil médical ?


                                    • JMBerniolles 13 avril 2020 20:53

                                      @nono le simplet

                                      J’espère que vous n’aurez pas vous-même à gagner la bataille contre ce virus...


                                    • chantecler chantecler 13 avril 2020 16:00

                                      Tiens ,

                                      J’en suis encore secoué :

                                      BFM c’est C 15 ?

                                      Sur C 16 (15h40 ) je viens de tomber en zappant sur une émission drivée par Morandini .

                                      A l’antenne : un pharmacien et un médecin femme .

                                      Le pharmacien déclare qu’il peut se fournir comme il veut de masques à vendre à la population sans amoindrir la fourniture de masques pour les hôpitaux et professionnels de santé .

                                      Il a ses circuits , ses fournisseurs mais il n’a pas le droit , ni d’en commander ni d’en vendre ...

                                      Le médecin dit : je sais !

                                      Alors quezako ?


                                      • ETTORE ETTORE 13 avril 2020 17:02

                                        C’est quoi cette histoire de chiffres communiquées par toutes les régions de France, sur les taux de mortalités, contagions......sauf....Marseille ?

                                        Une vague histoire d’attaque de logiciel rançon sur le site de la mairie qui ne peux plus transmettre les chiffres à l’INSEE, et l’INSEE ne peut donc communiquer ses résultats....ET CELA QUE POUR CETTE REGION ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité