• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment l’alliance AUKUS va revenir hanter le Moyen-Orient

Comment l’alliance AUKUS va revenir hanter le Moyen-Orient

La création de l'alliance de défense AUKUS impliquant les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie a été conçue comme un outil pour contrer les intérêts chinois. Mais, l'initiative a envoyé la France au tapis, forçant d'autres alliés américains à reprendre la situation.

JPEG

La formation de l'alliance militaire anti-chinoise AUKUS, qui comprend les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l'Australie, a marqué le début d'une avalanche de prédictions sur l'affaiblissement des liens transatlantiques, en particulier, avec la France. La raison en est le scandale autour de la France qui a perdu non seulement la possibilité d'appartenir à une nouvelle association stratégique, mais aussi un contrat sur la durée pour les douze sous-marins avec la partie australienne.
 
Les analystes avancent que la Ve République cherchera désormais à obtenir une « autonomie stratégique » dans le cadre des relations internationales. Les analystes politiques qui ont publié sur cette affaire du siècle sur le site d'Observateur Continental comme Germán Gorraiz López,qui a titré son analyse « La France, va-t-elle sortir de l'Otan ? », le général français, Dominique Delawarde,
signalant « Un monde en recomposition mais surtout en cours de bascule » ou Philippe Rosenthal avertissant « La France humiliée, bernée, sur la scène internationale par son plus grand allié », y voient la construction d'une nouvelle voie pour la France dans ce contexte même si Dominique Delawarde pronostique, ce qui est selon lui « très probable », que la France va ravaler « son humiliation » et reprendre « sa place au sein de l’Alliance sans sourciller ».

 

Un autre aspect important, concernant cette nouvelle situation, échappe, en général à l'attention d’autres experts. C'est de savoir comment la volonté de l'administration de Joe Biden de dé-prioriser les relations avec la France afin de répondre à sa lutte avec la Chine peut affecter ces régions où beaucoup dépend des contacts avec les Etats-Unis. En effet, cela s'applique en premier lieu au Moyen-Orient, déjà désagréablement surpris par le retrait précipité et peu glorieux du contingent américain d'Afghanistan. La question de l'AUKUS n'a fait qu'exacerber les phobies des acteurs locaux liées à l'abandon des alliés américains.

 

Le fait que la lutte contre « l'influence russe et chinoise » soit une priorité pour l'administration américaine se trouvant au pouvoir n'a pas surpris les chercheurs et les décideurs politiques. La seule question, qui restait en suspens, était de connaître le degré de la disposition de Washington à réduire l'importance de sa participation dans d'autres dossiers internationaux afin de réorienter toutes les ressources pour contrecarrer les deux acteurs mondiaux. La situation avec l'AUKUS a démontré que cette intention est suffisamment grande et peut sérieusement frapper les alliés des Etats-Unis.

 

Dans le cadre d'un redéploiement à grande échelle du contingent américain, entamé sous la précédente administration à la Maison Blanche, les Etats-Unis sont déjà parvenus à réduire le nombre de systèmes de défense aérienne déployés en Arabie saoudite, tout comme à retirer d'autres équipements de leurs pays, malgré le fait que le royaume continue d'être attaqué depuis le Yémen.

 

Contrairement à toutes les spéculations sur le véritable moteur d'une telle solution, l'équipe de Joe Biden a tenté d'expliquer cela en se recentrant sur des problèmes existentiels. D'ailleurs Dominique Delawarde a donné une information précieuse dans son dernier article en indiquant qu'au « 21e sommet de l’Organisation de coopération de Shangai (OCS) qui se tenait à Douchanbé (Tadjikistan), trois jours après « l’annonce du pacte AUKUS du 15 Septembre », l’Arabie saoudite, le Qatar et l’Egypte ont demandé et obtenu un statut d’observateur à l’OCS.
 
Une formule méthodologique relativement similaire s'est fait sentir dans l'arène irakienne, où les Etats-Unis, pour le plus grand plaisir des figures pro-iraniennes du paysage politique local, ont annoncé, avec le gouvernement central de Bagdad, la suppression d'une mission de combat active, donnant une autre raison de parler d'optimisation totale des campagnes étrangères. L'effet superposé de l'échec afghan des Etats-Unis donnait l'impression que la série de retraits de troupes allait se poursuivre, au moins dans la région du Moyen-Orient. D'ailleurs, comme Dominique Delawarde l'a annoncé dans nos colonnes, on apprenait que l’Iran, qui attendait ce jour depuis 13 ans, devenait membre à part entière de l’OCS ce 18 septembre.
 
Sauver les efforts militaires est étroitement lié à la question de la délégation de responsabilité pour le secteur de la sécurité dans les pays dont la priorité à l'ordre du jour est considérablement réduite. Ce n'est pas un hasard si, dans le contexte des pourparlers qui ont eu lieu à Genève la semaine dernière entre les délégations de la Russie et des Etats-Unis, il y a eu des spéculations sur la volonté de Washington d'abandonner la responsabilité du nord-est de la Syrie, en la faisant reposer sur les épaules de Moscou. Une question similaire se pose pour la plupart des pays bénéficiant d'un soutien américain.

Dans ce contexte, les hypothèses formulées par le secrétaire du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, qui a interprété l'émergence d'un « bloc politico-militaire à caractère pro-américain prononcé », comme un outil par lequel une « politique anti-russe » peut être effectuée, a l'air un peu faible. Si la création de l'AUKUS accélère la tendance à l'affaiblissement des liens des Etats-Unis avec leurs alliés dans d'autres régions alors il pourrait y avoir de la place pour des accords de troc avec la Russie. La seule question est de savoir si c'est conseillé.

 

Les dirigeants français, qui sont maintenant offensés par les Etats-Unis pour avoir ignoré leurs intérêts dans le processus de formation de l'AUKUS, ont longtemps tenté, avec plus ou moins de réflexion, de mener une politique indépendante au Moyen-Orient. Paris a, par exemple, essayé de jouer un rôle particulier au Liban, ce qui ne correspond pas toujours à la vision de Washington. De plus, la partie française a récemment assisté à une conférence régionale à Bagdad tandis que les Etats-Unis et les Britanniques ont tout simplement ignoré les négociations.

 

Pierre Duval

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=3132


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • Attila Attila 27 septembre 13:58

    Si les dirigeants français n’étaient pas ces larves soumises, ils se réjouiraient que les E-U écartent la France de la meute qui veut attaquer la Chine. Ainsi, les conditions sont réunies pour une politique étrangère plus indépendante du bloc occidental sous tutelle américaine.

    .


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 septembre 17:40

      @Attila

      oui, c’est peut-être une mauvaise chose


    • Schrek Docteur Faustroll 27 septembre 14:13

      AUKUS la balayette !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 septembre 17:38

        @Docteur Faustroll

        Sacré Lampion, alias smiley


      • mmbbb 3 octobre 20:53

        @Docteur Faustroll mais pas de celui des Chinois , ils risquent de nous le rendre au centuple !


      • ZenZoe ZenZoe 27 septembre 14:50

        En tout cas, il ne faudra pas compter sur Macron pour que la France retrouve une quelconque influence. Il est persuadé que la France, peuplée de Gaulois réfractaires, d’ivrognes et d’illettrés, n’est rien, rien sans l’Europe, rien sans les Etats-Unis, rien sans l’Allemagne, et que mieux vaut s’allonger direct au lieu de rouspéter.

        Quand on pense que ce minus ose se comparer à De Gaulle, on a mal....


        • titi 27 septembre 17:19

          @ZenZoe

          C’est un peu facile.

          Dans le monde celui qui a douze porte avions dicte sa loi à ceux qui en ont 2, qui la dicte a ceux qui en ont un, qui la dicte à ceux qui n’en ont pas.

          En 1960, la France alignait 3 porte avions. Aujourd’hui un seul.

          Ca fait depuis 1990 que la France « tire les dividendes de la paix » (L.Fabius)

          On peut pas avoir le beure et l’argent du beure.


        • Attila Attila 27 septembre 17:29

          @titi
          La Russie n’a qu’un porte avions et ne se laisse pas dicter sa loi par celui qui en a douze.
          Le monsieur, il explique :
          « Le porte-avions est une arme offensive ; il n’est pas très utile pour protéger son propre territoire - et l’URSS n’a jamais planifié une guerre d’agression. Les principaux préparatifs militaires de l’URSS ont été pour une guerre défensive en Europe similaire à la Grande Guerre patriotique pendant la Seconde Guerre mondiale et pour la dissuasion nucléaire afin d’éviter une frappe nucléaire des États-Unis.

          Même en cas de guerre avec les États-Unis, l’URSS a planifié une attaque terrestre contre les membres européens de l’OTAN avec une ruée massive de chars.

          Les États-Unis, d’autre part, mènent en permanence des guerres agressives pour les ressources contre les petits et moyens pays d’outre-mer. La doctrine militaire actuelle exige même la possibilité de mener deux guerres dans deux pays différents en même temps.

          En plus de cela, le meilleur moyen de vaincre rapidement un petit pays est de placer un porte-avions près de ses frontières et de lancer un bombardement massif. Le transport d’armes terrestres telles que des chars, d’autre part, est coûteux et prend beaucoup de temps. »Lien

          .



        • Attila Attila 27 septembre 17:43

          @Attila
          La situation de ces deux pays sur le globe terrestre aide à comprendre :
          Russie
          .
          Etats-Unis

          .


        • titi 27 septembre 17:55

          @Attila

          C’est une métaphore : j’aurai pu parler du nombre de chars.

          Ceci étant Poutine fait le jeu de l’Otan.
          Je ne vois pas pourquoi les USA s’en offusqueraient.


        • Attila Attila 27 septembre 18:06

          @titi
          « Ceci étant Poutine fait le jeu de l’Otan. »
          Vous êtes un fin géopolitologue, je m’incline !

          .


        • titi 27 septembre 18:34

          @Attila

          Désolé mais ses gesticulations type « Zapad » jettent les pays limitrophe dans les bras de l’Otan qui réclament plus de présence.

          Pour mémoire, même la Suède se remilitarise. 


        • Attila Attila 27 septembre 20:50

          @titi
          Comme la Biélorussie ?

          .


        • titi 27 septembre 22:39

          @Attila

          Comme la Suède, la Lettonie, l’Estonie, la Lituanie, la Pologne...

          Saviez vous que la Suède a rétabli la conscription ?
          Qu’elle a entrepris de fortifier l’ile de Gotland ?

          A votre avis c’est en réaction aux actions de qui ?


        • Xenozoid Xenozoid 27 septembre 22:41

          @titi
          A votre avis c’est en réaction aux actions de qui ?

          des pets de bancs de maqueraux ?


        • mmbbb 3 octobre 20:36

          @titi on peut faire les marioles avec un porte avion comme nous l avons fait avec la Lybie
          Si les américains s engagent dans un conflit avec la Chine , ce pays n est pas la Lybie
          Il possede 8 sous maris d attaque , des torpilles , des misilles anti navires et des fregates des croiseurs et une chasse aerienne .
          Il me semble que lors d un entraienement navals réunissant le Japon et les USA , un sous marin d attaque chinois s etait montré sciemment .

          Vietnam , Afghanistan des défaites
          Losque j ai vu le défile militaire chinois pour le 70 eme anniversaire du PC ; les soldats chinois sont determines, tres determines


        • VICTOR Ayoli VICTOR Ayoli 28 septembre 09:20

          Le personnage qui signe des articles sous le nom de Bravo (! !??) et qui par ailleurs ne daigne même pas se présenter, encombre la liste des articles proposés à la modération alors qu"il n’écrit AUCUN des articles proposé. Il ne fait que copier coller des articles venus d’ailleurs. il serait temps que les responsables d’Agoravox reprennent la main et fassent respecter leur charte : ne publier que des articles effectivement écrit par les auteurs.


          • chantecler chantecler 28 septembre 09:29

            @VICTOR Ayoli
            Allons, de quoi vous plaignez-vous ?
            J’ai lu que Jonas devenait de par son dernier article modérateur ...
            N’est ce pas le signe de la démocratie avancée sur Agx ?
            Et puis qui sont ces auteurs sur ce site ?
            D’où puisent ils en majorité leur inspiration ?
            Faut pas être contre le progrès !


          • ZXSpect ZXSpect 28 septembre 09:29

            @VICTOR Ayoli
            .
            .

            « « »Le personnage qui signe des articles sous le nom de Bravo (! !??) et qui par ailleurs ne daigne même pas se présenter, encombre la liste des articles proposés à la modération alors qu"il n’écrit AUCUN des articles proposé. Il ne fait que copier coller des articles venus d’ailleurs » » »


            .

            des articles copiés/collés venant du site http://www.observateurcontinental.fr

            .

            mais qui est (whois) observateurcontinental.fr smiley

            .

            http://www.whois-raynette.fr/whois/observateurcontinental.fr

             smiley


          • mmbbb 3 octobre 20:58

            @ZXSpect on apprend dans ce media " Global Gateway : l’UE cherche à faire contrepoids à la Chine 


            C est assez con d avoir laisse finir la nouvelle route de la soie .
            On a toujours une caravanne de chameux en retard !


          • Jonas 28 septembre 12:38

            Le fait que les Etats-Unis regrettent de ne pas avoir mis au courant la France de ce qui se tramer , entre eux , l’Australie et la Grande-Bretagne , est un aveu. Ce qui est inadmissible vient de la part de l’Australie considérée comme partenaire, mais qui n’a pas mis la France au courant des pourparlers , qu’elle entreprenait avec les Etats-Unis pour changer ses achats.

             Je comprends sa position vu les menaces proférées par la Chine ( Les Etats-Unis sont plus prêts de l’Australie que la France ) mais je désapprouve la forme et la manière. Je rappelle que la France a bien résilié un contrat de vente de deux navires de guerre avec la Russie en raison du problème de l’Ukraine et c’est l’Egypte qui a bénéficié des navires destinés a la Russe. 

             Quant a la politique actuelle de Etats-Unis , elle est en dysfonctionnement du fait que ce sont encore les mêmes fonctionnaires que sous Trump , qui sont en place. 

            Normalement , dès l’installation du nouveau président plus de 650 à 700 fonctionnaires changent dans le cadre du "spoils système ( système des dépouilles). les Républicains par leur blocage sont responsables du retard. 


            • titi 29 septembre 16:52

              @Jonas

              «  Quant a la politique actuelle de Etats-Unis , elle est en dysfonctionnement »
              Hummm pas d’accord.
              Je dirais plutôt qu’elle correspond à ce qu’a été la politique US depuis la création des USA, sauf sur la période 1945-2010.... bon ça fait une grosse parenthèse c’est vrai :)

              Le tournant c’est Obama qui l’amorce : refus d’apparaitre en « tête de gondole » en Lybie, refus d’intervenir en Syrie malgré les atermoiements de Hollande.

              Et donc avant 45 les USA ils lorgnent dans la Pacifique : toujours la conquête de l’Ouest.

              Pour mémoire la conquête de l’Ouest c’est :
              1 Nettoyage ethnique d’un territoire
              2 Création d’états sur ce territoire
              3 Tensions avec les voisins établis des ces nouveaux états.
              4 Soutien des Etats Unis dans ces querelles
              5 Intégration de ces états dans l’Union.

              En Australie :
              1. Les aborigènes ne sont plus
              2. Il y a 7 états constitués
              3. Grosses tensions avec la Chine
              4. Création d’AUKUS

              Pour le 5 il n’y a plus qu’à attendre....

              Bon historiquement pour chaque état qui entre dans l’Union au sud du 36° parallèle, un nouveau doit entrer qui se situe au Nord.


            • Jonas 30 septembre 08:15

              Les Etats-Unis ont certes commis des crimes et des erreurs le long de leur courte histoire. 

              Mais les pays arabo-musulmans ont commis des crimes pis et sur un temps plus long. Mais dans ces sociétés tout est « tabou » donc un refoulement des événements.

              1. A part l’Arabie saoudite où est né le prophète de l’islam et d’où il a fondé sa religion , tous les autres pays qui sont actuellement à majorité musulmane ont été conquis par le sabre et le sang  et par les pires humiliations que l’on puisse faire a l’être humain ,pour reprendre une phrase du poète kabyle  Kateb Yacine 
              2. Les pays musulmans ont pratiqué l’esclavage bien avant les pays occidentaux , et avec plus d’esclaves a) Traite orientale ( pays arabes ) 17 millions d’esclaves noirs . b) Traite atlantique ( Europe et Etats-Unis ) 15 millions c) Les traites internes à l’Afrique pré-coloniale , 14 millions .
              3. Malgré l’horreur de l’esclavage , honte de l’humanité. Beaucoup d’Afro-américains vivent aujourd’hui sur le sol des Etats-Unis . Combien de Noirs vivent encore dans les pays musulmans et sont intégrés a ces pays ? Pas beaucoup , parce que la grande majorité a été castrée par les conquérants arabo-musulmans pour ne pas avoir des descendants. ( Lire le « Génocide Voilé de Tidiane N’Diaye .Ed. Gallimard, 2008 )ou( » L’esclavage en Terre d’Islam « Malek Chebel .Ed. Fayard, 2007). ou encore ( »Les traites négrières "Olivier Pétré-Grenouilleau Ed.Gallimard,2004) 
              4. L’histoire est du domaine des historiens . Les pays arabo-musulmans comme les pays musulmans non arabes sont des faussaires de l’histoire.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité