• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment spolier Edf et les usagers d’Edf en France …

Comment spolier Edf et les usagers d’Edf en France …

… de dizaines de millions d’euros,

… légalement, sans effort, et sans bavure,

… grâce à l’incurie et à la complicité de piteux (ou pourris) décisionnaires.

 

L’ouverture à la concurrence du marché de l’électricité a permis à plusieurs opérateurs de faire le coup du siècle.

 

Des sites de production rentables, large exportateur net d’électricité, cela ne devait pas durer plus longtemps, c’était un pactole appétissant.

 

Autrement dit, un pays disposant d’une organisation optimale de ses structures de production électrique ne doit surtout pas être pris en exemple, mais démoli.

 

La technique de spoliation est d’une simplicité enfantine.

 

  1. Il a d’abord été imposé à Edf de vendre son électricité à qui le demande, à un prix inférieur à ses coûts de production.

  2. Ensuite, d’ouvrir aux « investisseurs » (cette expression est parfaitement écœurante de duplicité : ce ne sont pas des producteurs, ils ne sont que des acheteurs) la possibilité d’acheter des mégawatteures à prix fixe jusqu’à 2 années à venir.

  3. Puis campagnes commerciales agressives pour, très souvent, tromper les naïfs consommateurs convaincus d’acheter une énergie verte, propre et pas chère.

  4. Puis, décourager le plus possible de ses clients de poursuivre leur contrat.

  5. Enfin, revendre les mégawatteures en stock à un prix exorbitant aux opérateurs qui en ont besoin.

 

Si certains pensent que ces fortunes sont méritées, qu’ils cherchent qui est obligé de payer pour ces manipulations.

 

Les abrutis, ou les pourris, qui pullulent dans les structures européennes, ont réussi à dépouiller Edf et la France du bénéfice de leurs investissements centenaires, et de la situation, jalousée partout, des consommateurs français.

 

Vous pouvez vous abonner à l’excellentissime revue XXI, qui a publié une enquête fouillée sur l’un de ces opérateurs Ohm Energie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • JPCiron JPCiron 13 mars 08:26

    Mais, Macron n’a-t-il pas des gens qualifiés pour déjouer ces tromperies grossières ? Ou bien pour revenir en arrière ? Ou bien sont-ils occupés à alimenter l’entourloupe ? Tourt cela n’est pas clair !!


    • suispersonne 13 mars 10:02

      @JPCiron
      Notez que ce pitre a avoué le projet de vendre (sans doute pas cher) les barrages hydroélectriques qui sont utilisés jusqu’à maintenant pour pallier sans délai les chutes de consommation.
      Allez demander à un « investisseur » d’arrêter ses turbines.
      Il va obéir, forcément, parce qu’un « investisseur » est soucieux du bien commun et des externalités négatives de son « activité » de profit.


    • OJBA 13 mars 10:11

      @JPCiron
      C’est juste un pactole qui échappait aux copains, donc, on a fait le nécessaire. Le client ? Quoi, quel client ?


    • tashrin 13 mars 16:52

      @JPCiron
      La question est rhetorique ?
      C’est très clair au contraire
      Tiens au fait, on va racheter alstom aux US. Bon, plus cher qu’on la vendu et avec des actifs en moins, mais ca ca doit etre de la bonne gestion
      220 entreprises stratégiques ont été vendues aux US depuis, avec « en même temps » de grandes envolées lyriques sur la reindustrialisation, la souveraineté, etc...


    • chantecler chantecler 14 mars 06:59

      @JPCiron
      E. Macron est dans la combine dès le début .
      C’est un néolibéral qui obéit aux consignes et aux lobbies du l’UE où le service public doit disparaître contre le tout privatisé comme le préconise certaines officines libérales mondiales : Y. leaders, école de Chicago etc etc ....
      Au grand plaisir de sa caste ... !

      (Cf quelques slogans de ses campagnes électorales) mais le silence absolu de ces buts aujourd’hui qui ont démontré leurs impérities et absurdités .

      Et s’il ne s’agissait que d’EDF... !

      On brade, on a bradé la téléphonie , le gaz, l’eau ,la poste , les forêts et leurs gestions,on avance dans la santé , l’éducation nationale , les centres administratifs surchargés en sites informatisés , le maintien de l’ordre républicain , les autoroutes ,les nationales etc etc ...

      C’était ça son ppprojet « révolutionnaire »

      Avec augmentation des couts permanents .
      Puisque ces sociétés font la loi , s’appuyant au passage sur « les prélèvements automatiques » de tes comptes bancaires croissants et non justifiés .

      Et « tout ça font d’excellents millionnaires » qui tiennent en sus l’info .
      Comme c’est curieux !


    • pemile pemile 15 mars 12:06

      @suispersonne « les barrages hydroélectriques qui sont utilisés jusqu’à maintenant pour pallier sans délai les chutes de consommation. »

      C’est plutôt soit les pics de consommation soit les chutes de production ? smiley



      • L'apostilleur L’apostilleur 13 mars 09:50

        Spolier EDF connaît avec « EDF énergies nouvelles » ses actions mises sur le marché ont commencé par monter, puis ce sont ramassées Un peu plus tard EDF Énergies nouvelles les rachetait d’office à un cours inférieur à celui d’émission. Merci les gogos.


        • OJBA 13 mars 10:12

          Depuis un site de production, une fois qu’un kiloWattheure est balancé dans le réseau, bien malin qui sait où il ira !


          • leypanou 13 mars 10:24

            La première question à poser : qui a accepté cette idée d’ouvrir le marché à la concurrence (du temps de quel président) ?

            Il y a l’ancien PDG Loïc Le Floch-Prigent qui a très bien expliqué les bêtises (pour être poli) de toutes ces décisions. Tous ceux qui ont laissé cela continuer sont donc des traîtres aux intérêts des Français.

            Même cette affaire de marché européen de l’électricité n’est toujours pas réglée à ma connaissance : combien de boulangeries ou autres ont fait faillite suite à la flambée du prix de l’énergie ?


            • leypanou 13 mars 10:29

              @leypanou
              à ceux qui veulent en savoir un peu plus sur ce qui nous attend, lisez cet article sur les conséquences de leur fameuse décarbonation, idée partagée par pratiquement tout le monde sauf les obsédés de l’immigration.


            • JPCiron JPCiron 13 mars 10:35

              @leypanou
              ont fait faillite suite à la flambée du prix de l’énergie ? >
              La flambée est due en grande partie aux sanctions (qui nous reviennent en boomerang) et au changement de fournisseurs (ex.:USA plutot que Russie) qui profitent de l’aubaine.

              Et il faut bien des cocus, n’est-ce pas ?
              Et les cocus vont revoter pour les mêmes, je parie !!!


            • JPCiron JPCiron 13 mars 10:59

              @leypanou

              Merci pour ce lien 
              https://sonar21.com/why-is-the-european-union-destroying-its-own-economy/

              Le troisième choc qui est anticipé est fort inquiétant. Tant la Russie et la Chine s’y sont préparés.

              Très intéressant, plus loin dans l’article, est l’action de « prise directe du contrôle opérationnel des entreprises européennes, et donc de l’économie européenne » par la structure Européenne non élue : celle qui travaille par ses propres ressorts externes à la démocratie.


            • tashrin 14 mars 17:21

              @JPCiron

              Le troisième choc qui est anticipé est fort inquiétant. Tant la Russie et la Chine s’y sont préparés.

              Ben moi ce que je trouve inquietant, c’est qu’on est pas plus cons que les autres, et qu’n a des gens qui sont censés l’anticiper, ou en tous cas ne pas faire expres de le favoriser
              On ne produit plus rien, même pas ce qu’on mange
              On n’a pas été foutus de produire des masques en papier en pleine épidémie
              On n’a meme plus les compétences techniques pour assurer l’entretien de ce que les generations précedentes ont créé, à commencer par le parc nucleaire
              On a déshabillé la sphere publique pr transferer tout ce qui etait juteux au privé
              On a remplacé du PIB par de la dette
              Et aujourd’hui on est à poil, et le temps se gate
              C’est mathématique : le niveau de vie va baisser drastiquement en europe


            • zygzornifle zygzornifle 13 mars 12:40

              Le tout sous le regard bienveillant du gouvernement ....


              • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 14 mars 09:53

                C’est un article pas très fouillé, pas de sources, pas de chiffres, pas d’analyse sur du factuel, juste une réthorique.

                Et une confusion totale des opértateurs.

                Se plaindre de la concurence sur la gestion de la facturation est une aberation.

                C’est un texte de gauche, ou le privé est « forcément méchant » sans aucune analyse et juste du copié colé de slogans absurdes.

                Le VRAI SPOLIATEUR, c’est en premier et de loin. 40% de la facture.

                Le second c’est le social détourné en privilège de caste et abusif !

                Des taxes sur des taxes. Un enculage des clients abjecte !

                La TVA sur ce marché, s’applique sur le prix de l’abonnement au taux de 5,5%, à la consommation au taux de 20 %, mais également sur les autres taxes (5,5% sur le montant de la CTA, 20 % sur ceux de la TCFE et de la CSPE) !

                Une taxe sur des taxes, il fallait y penser…

                La CSPE (Contribution au service public de l’électricité), la CTA (Contribution tarifaire d’acheminement) qui finance le régime spécial de retraite des agents professionnels des industries électriques et gazières, les TCFE (taxes sur la consommation finale d’électricité) et la TVA.

                Créée en 2003, la CSPE a augmenté de 1050 % entre cette date et 2023. 

                Cest dire si le monopôle de nuisance syndical permet de voler les clients par l’intermédiare d’un état incapable de maitriser les ordures syndicales.


                La particularité de cette entreprise, c’est le 1% pour le CE qui va directement dans les poches des salariés.

                Aucun CE autre que celui des entreprises publiques en monopole de vuisance ranconne les Francais come ça.

                Toutes les entreprises ont un CE financ sur la base du pourcentage de masse salariale, sur le CA de EDF qui en plus est pharaonique c’estv un scandale de détournement d’argent des clients abjecte.


                J’ai embauché une femme d’agent EDF. C’était débile.

                La donzelle expliquait a longeur de journée les privilèges aux autres salariés de son mari.

                La maison « gratuite » pour les agents de la centrale, électricité gratuite, le transport à la centrale par le bus, le temps de travail de 4 jours et les 2 mois de congés, elle achetait tout avec les bons d’achat du CE qui faisairent un 16 et 17eme mois en plus dans la poche. les congés dans des CCAS sans rien payer etc etc...

                Bref un personnel qui au nom du social se sert très bien. Mias c’est du « social » c’est un « tabou », interdit a la critique chez les gauchistes etatsites.


                • suispersonne 14 mars 11:10

                  Rev

                  @Spartacus Lequidam

                  Est il utile et nécessaire que vous soyez toujours à côté de la plaque ?
                  Votre haine vous aveugle, et vous fait dire des non sens.
                  Les gochiasses que vous abhorrez sont des citoyens de ce pays, qui peuvent montrer la réalité qui ne vous convient pas.
                  Vous pouvez acheter la revue XXI où un reportage fouillé expose les faits.

                • CN46400 CN46400 14 mars 15:58

                  @Spartacus Lequidam
                  Calmez vous Lequidam, si le CE de EdF vit avec 1% de CA depuis 1947 c’est grâce à Mr Ramadier (SFIO), président de la commission énergie de l’AN en 1947, qui a obtenu cette sur-faveur, d’une durée de 50 ans, pour les propriétaires des entreprises qui venaient d’être nationalisées, et indemnisées. Le ministre communiste M Paul a évidemment étendu cet avantage au personnel pris collectivement (CE). Total = 2% jusqu’en 1997, ce qui a pourtant permis le Kwh français le moins cher d’Europe jusqu’à Sarkozy, lequel a introduit le « marché européen de l’électricité » pour booster la délocalisation de nos industries...


                • pasglop 14 mars 19:49

                  @Spartacus Lequidam
                  Même si certains privilèges ne sont pas justifiés, ça n’empêche pas que le coût du kW chez les « concurrents » n’est pas significativement très différent.
                  Quelquefois moins cher, quelques fois plus cher, alors qu’ils n’ont pas d’infrastructures à gérer ni de salariés « privilégiés ».
                  Où passe le fric ?


                • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 15 mars 11:22

                  @suispersonne

                  Et sur les arguments contradictoire sur le fond ?
                  Zero pointé et juste des colibets...

                  Misère Habituelle  smiley


                • Spartacus Lequidam Spartacus Lequidam 14 mars 09:54

                  PS : L’état et le personnel sont en premier et de loin


                  • suispersonne 14 mars 11:45

                    La concurrence libre et non faussée … mon œil !

                    Les énergies renouvelables sont dans le collimateur de l’oligopole européen de l’électricité, qui a déjà presque réussi à tuer toute leur concurrence … indésirable.


                    Après un boom dès 2009, avec le rachat obligatoire, à un tarif garanti, de l’électricité renouvelable, produite souvent par de multiples petites unités indépendantes (collectivités, coopératives, agriculteurs, particuliers, …),

                    que les gros du secteur voyaient d’un très mauvais œil,

                    parce que la consommation d’électricité a fini de croître,

                    et que la tendance lourde est à la performance énergétique de la construction et de l’électro ménager,

                    ceux ci ont organisé la riposte auprès de la commission européenne (bizarre : nous fait toujours penser à la grosse …).


                    C’est le (pas assez fameux) groupe Magritte.

                    RWE, E.ON, Engie, EDF, Electrabel, Endesa, ...


                    21 mai 2013

                    Réunion du groupe au musée Magritte (mécéné par Engie …) sous l’égide de gerard mestrallet, patron de Engie (qui emprunte sans vergogne pour verser des dividendes sans rapport avec le résultat / ex GDF que sarko avait juré ne jamais laisser privatiser …).

                    Objectif : faire obstacle à la transposition de la directive de 2009 dans chaque pays européen.


                    => Succès total en Espagne, pays bien connu pour son absence de potentiel d’électricité renouvelable.


                    => Nuit de noces prolongée avec la très libérale dg de la concurrence (sic !!!) de la commission européenne.


                    => barroso, pas avare de cadeaux pour certains, dilue l’objectif national de chaque pays de 27 % d’énergies renouvelables à 2020, à un objectif moyen européen … pour 2030 …


                    => Directive de 2009 remplacée par un prix de marché (sic).


                    Remarque : un prix de marché est toujours juste ! … pour celui qui peut en profiter … ou pas, pour celui qu’on oblige à renoncer ...


                    Les cons qui pérorent dans les merdia sur la libéralisation insuffisante de l’économie ne sont pas encore coiffés d’un bonnet d’âne : merci à tous ceux qui peuvent leur en fournir à chacun.

                    Source : Alternatives Économiques 14/6/17

                    entretien avec Claude Turmes député européen vert


                    • pasglop 14 mars 20:03

                      @suispersonne
                      L’allemagne perçoit comme un risque pour la viabilité de son industrie l’existence du nucléaire français et considère même que l’entretien des centrales actuelles est une « distorsion de concurrence ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

suispersonne


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article

EDF


Palmarès



Publicité