• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Commentaire sur la rencontre Emmanuel - François

Commentaire sur la rencontre Emmanuel - François

On écrivait en conclusion d'un article précédent que «  Le fait religieux travaille à nouveau le Monde : juifs sionistes, musulmans, chrétiens, que le président américain est élu par les lobbies juif et évangéliste millénaristes, que Poutine assiste publiquement à la messe du patriarche Kirill. L’ère du laïcisme triomphant et exporté touche à sa fin ...
L’explication finale ne fait que commencer ...lutte finale pour les uns, apocalypse pour les autres, accouchement convulsif dans une autre ère pour d’autres … La ligne de démarcation n’est plus du tout politique mais spirituelle »

Il est moins question que jamais de retrancher une ligne à ce que nous avions écrit et comme d'habitude nous verrons le temps nous donner raison face à une opinion terriblement conformiste et incapable de s'extraire de l'écume du présent. Il n'y a pas de culture du temps long dans ce pays frivole.

I : Le contexte général de décivilisation.

Décivilisation : c’est par ce terme que l’on peut qualifier la partie occidentale de l’’Europe et les Etats-Unis (la Grande Babylone). Certes, elle est riche de toutes ses spoliations et de ses pillages passés et présents. Les esclaves cachés chinois, malaisiens, thaïlandais et naturellement africains (mais qui se paient de plus en plus sur la bête en dédommagement sans s’en cacher le moins du monde) lui permettent de vivre encore largement au dessus de ses moyens avec une mentalité de petits-bourgeois. Le bourgeois fait monter les loyers du montant de l’allocation logement On s’endette sans trop en parler et ça tiendra bien encore une demi-génération. Tout le monde s’en fout d’autant plus que la génération 68 et post 68arde est égoïste (moi moi moi ) se fiche bien de ce qui pourra bien advenir à ses enfants. Elle en est parfaitement consciente. “Après moi le déluge”. 

La génération actuelle est cocufiée tandis que la suivante sera massacrée. On a qu’un conseil à donner aux jeunes : partez.

Il ne s’agit que d’un dernier sursis et en quelques années l’Europe de l’Ouest sombrera. L’homme matérialiste hédoniste (la fête à tout prix) et athée se trouvera brutalement face à une faillite matérielle et spirituelle bien plus grave encore que la seule faillite matérielle. Un homme spirituellement intact peut repartir tomber 7 fois et se relever 8.

L’occident matérialiste et prédateur sous protectorat américain (le clan des ex empires coloniaux soit Grande-Bretagne, France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Italie, Portugal) organise en direct sa propre colonisation par ses anciens colonisés. On ne veut en aucun cas rentrer dans des polémiques : on les déteste et le suicide des populations européennes tient principalement à leur égoïsme et à leur amour des biens matériels. Les taux de natalité sont désastreux et il est trop tard pour inverser la tendance par le biais du revenu parental : les populations étrangères aux modes de pensée européens en profiteraient le plus. Trop tard. L'Europe de l'Ouest est virtuellement morte en tant que civilisation mais pas comme expression géographique. Quelle civilisation s'édifiera sur ses ruines est un autre débat. S' il n'y a plus de volonté de survie, des kilomètres de papier n'y changeront rigoureusement rien.

La seule partie de l'Europe qui , de façon indéniable, claire et massive veut rester elle même malgré des épreuves gigantesques se trouve à l'Est : ex Empire austro-hongrois, empire apostolique dont la raison d'être était la défense de la chrétienté contre l'envahisseur turc (deux sièges de Vienne), Autriche voulant dire ost-mark = marche de l'Est. Pologne, Slovaquie, République Tchèque, Hongrie, Slovénie, Croatie mais aussi Bulgarie, Macédoine : ces pays au sentiment national encore très fort n'accepteront jamais de ressembler au Brésil ou aux caraïbes. Pour être accepté, il faut s'exprimer dans la langue du pays, en connaître les mythes fondateurs, en partager les valeurs (encore claires, chaque pays ayant les siennes). Le système national n'est pas mort dans ces régions. 

Pour des raisons historiques, les relations avec le pays-continent voisin, on veut parler de la Russie, sont politiquement mauvaises mais la société russe est loin de ressembler aux sociétés démissionaires de l'Ouest. Si on va en Russie, on serait bien inspiré d'en connaître et d'en accepter les valeurs sinon ...  

Affirmer que l'UE qui est divisée par une telle fracture peut subsister sans devenir au mieux une confédération est de l'idéologie. 

Le personnage de Georges Soros et des organisations humanitaires cristalise cet antagonisme : symbole d'ouverture, de progrès, de dépassement des particularismes et des discriminations à l'ouest, symbole du cosmopolitisme apatride, de l'hypocrisie et de décadence post-modernes, de destruction des identités et de la patrie à l'Est... Il y a bien deux Europes et le fossé se creuse d'année en année. Prédire une guerre de sécession ne relève déjà plus de la prévision puisqu'elle est déjà là.

La variable de l'"Italie membre fondateur" ne fait que rajouter une couche comme on parle de sur-infection d'une plaie.

On peut faire rentrer tel ou telle au Panthéon : l'idée de la construction européenne est morte. Etre dans le sens de l'histoire, c'est aujourd'hui être pour la Nation et pour la déconstruction de l'entité européenne usurpant le nom d'Europe et détournant pour un projet antichrétien des attributs traditionnels chrétiens (les douze étoiles or sur fond bleu par exemple qui sont l'attribut traditionnel de la Vierge).

La France et son sémillant président fera ce qu'elle veut à l'intérieur de ses frontières mais n'ira certainement pas forcer les hongrois ou les polonais à faire ce qu'ils perçoivent comme une abomination. Il faudra nolens volens en revenir aux compromis entre états. L'idée de priver des pays européens millénaires de leur droit de vote ou de subventions est une idée insensée qui mettrait instantanément le feu aux poudres.

Le lecteur, qui doit se persuader que c'est lui qui paie en dernier ressort de sa sueur les décisions de ses dirigeants est à minima en droit de leur demander un minimum de bon sens. 

 

II : La rencontre entre François (Français) et Emmanuel Ἐμμανουήλ (Dieu avec nous) 

Curieuse rencontre en miroir du Pape François (français) et d'Emmanuel (Macron) qui est le second nom de du Messie (Dieu avec nous) Isaïe 7.14

Seul Jésus et les intéressés savent ce qu'il s'est dit. Les thèmes étaient prévisibles : "réfugiés", "réchauffement climatique", accueillir toujours plus. Echange de cadeaux de bon aloi. L'information principale est la longueur de l'entretien et le fait que le système médiatique en ait parlé abondamment. Comme le système médiatique censure, étouffe ou déforme ce qui ne lui plait pas, on peut en déduire que le discours du Pape est politiquement correct. D'où ses bonnes relations avec Obama, son discours au congrès américain et des relations plus tendues avec Trump, anti-système à lui tout seul.

Nonobstant 2000 ans de christianisme, il faut encore réaffirmer que jamais Jésus ne s'est mêlé des affaires du monde. Son message concerne l'autre monde et les "paroles de la vie éternelle". En quoi la question climatique ou migratoire relèvent-elles du christianisme ? S'il s'agit de sauver des chrétiens cela relève du christianisme (dans ses différentes composantes). S'il s'agit de faire venir ceux qui veulent ouvertement la destruction des chrétiens, la mission du pape serait naturellement de s'y opposer (le pouvoir laïc français pouvant avoir une autre politique issue de la volonté populaire exprimée par les urnes). Ce mélange des genres crée un malaise persistant.

  • Malaise de voir ce pape, qui n'est que le fondé de pouvoir de Jésus sur Terre, s'immiscer dans les affaires politiques du Monde. 
  • Malaise de ne pas l'entendre parler de parousie (retour de Jésus) ou d'apocalypse
  • Malaise de voir la foudre tomber deux fois sur le Vatican le jour exact de l’”abdication” du Pape Benoît XVI
  • Malaise de voir ce pape instrumentaliser le linceul deTurin et de le faire rétrograder du statut de relique à celui d'icône du réfugié victime de la misère climatique.
  • Malaise persistant de voir la papauté frayer avec les puissants de ce monde alors que son rôle est de s'occuper de l'autre.

 

III : Une trahison papale ? Le combat de Arnaud-Aaron Upinsky concernant le linceul de Turin. 

 

Arnaud-Aaron Upinsky, mathématicien, épistémologue et linguiste auteur de 5 livres sur le linceul, a adressé une lettre ouverte au Pape François, en lui demandant de reconnaître l’authenticité du linceul de Turin, reconnu par la science au symposium de Rome. On ne peut qu’avoir du respect pour un acte courageux, mené de main de maître et couronné de succès. Le lien avec la dose massive de morphine injectée dans le corps social pour laisser entrer un nombre illimité de “réfugiés” laisse entrevoir un lien entre ce pape et le nouvel ordre mondial qui a besoin d’une religion unique et qui n’a que faire de Jésus. 

La videos étant trop longue, on a fait un raccourci des deux tiers en essayant de ne pas dénaturer la pensée de l'auteur et en ajoutant la croix blanche, le rouge couleur du sang du christ rédempteur, l'image holographique reconstituée du visage de Jésus sur le Linceul de Turin (il ne s'agit pas d'une représentation mais de l'image photographique du logos incarné).

 

La religion mondiale remixée est naturellement une arnaque (pas le dialogue !) car le christianisme trinitaire ne peut pas être mélangée aux autres religions : pas de bouddha à côté de l’aquarium, pas de tatouages gothiques, pas d’amulettes ou de gri-gri, pas de porte-bonheur chinois, pas de vénération au Dalai-Lama, pas de culte des morts : “tu n’auras qu’un seul Dieu”, Dieu exclusif ayant Jésus-Christ comme intermédiaire (des délégations à la Vierge - attestées par 1400 apparitions - ou à tel ou tel Saint étant possibles par Sa seule décision souveraine).

La religion-bouille concoctée par ce pape dans un chaudron de sorcier relève de l’abomination. En d’autres temps Philippe IV avait entamé une procédure de déposition du pape par un concile. Ceci ne fut pas nécessaire car le Pape Boniface, choqué par l'attentat d'Agnani, passa de vie à trépas. Mais la procédure avait été enclenchée.

Dans cette situation les protestants qui ne sont pas inféodés au Pape, seront dans une bien meilleure situation que les catholiques qui ne sont pas habitués à faire jouer la clause de conscience. Orban par exemple ou Poutine ne sont pas tétanisés bien que chrétiens (l'un protestant, l'autre orthodoxe pour dire ce qu'ils pensent des réfugiés, de Soros, des taxis « humanitaires ».

Quant à la religion orthodoxe, et c’est ce qu’on verra dans le prochain et dernier article, elle semble la plus solide et peut-être la bouée de sauvetage ultime de la Vérité incarnée.

 

Conclusion

 

Encore et toujours, on en arrive à la même conclusion d’article en article : la Russie (ou le monde slave) possède la clef de l’équation du XXI siècle. Il faudra bien faire avec et cela demandera les adaptations et ajustements nécessaires. La russophobie hystérique est clairement stérile. Espérons que les “décideurs” en prendront conscience et que leur esprit ne sera pas endurci comme Pharaon.

On ne saurait que proposer à tout une jeunesse non encore corrompue et visiblement sans perspectives de tenter l’aventure russe. S'ils n'en meurent pas, ils survivront. Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.82/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 2 juillet 15:24

    Est-ce que Macrounet a fait la bise au pape ? Et le pape lui a-t-il enlevé les pellicules sur sa veste ?


    • Christ Roi Christ Roi 2 juillet 20:56
      Il ne se passe pas une journée sans qu’un athée haineux (pléonasme) nous ponde un article haineux contre la religion et particulièrement la Catholique. si celle-ci doit disparaitre, ce n’est certainement pas dans leur tête, ils ne pensent qu’à elle ! 
      On voit bien que même avec leur esprit complètement dégénéré par la télé et l’Education Nationale, les athées s’aperçoivent que l’effondrement de notre société coïncide avec l’athéisme d’Etat, ( ce que l’Eglise avait prévue depuis 2000 ans en parlant de la construction des tours, l’exaltation de la sodomie, etc.). Alors ils s’affolent et cherchent à se rassurer avec ces articles délirants qui ne les convainc même pas eux-même. Bref, la fin est proche pour les mensonges, tout va super bien ! smiley

    • zzz999 3 juillet 10:54

      @Christ Roi

      L’ennui voyez vous c’est que grâce (ou plutôt à cause) de ses représentants, l’Eglise Catholique n’a plus grand chose à voir avec l’enseignement du Christ : pédophilie, immictions permanentes dans la politique, blanchiment d’argent de la mafia, j’en passe et des meilleures. SI vous vouliez être digne de l’avatar que vous portez vous devriez plutôt adresser aux grands religieux de ce monde et à la catholique en particulier la remontée de bretelles sévère que Jésus à adressé aux pharisiens dans Matthieu 23.


    • Christ Roi Christ Roi 3 juillet 11:06

      @zzz999
      Si vous croyez encore ce que vous dit la télé (athée), retournez y. Penser n’est pas fait pour vous. smiley


    • zzz999 3 juillet 15:27

      @Christ Roi

      et les croisades avec milliers de morts décidées par l’Eglise ce sont des mensonges de télé sans doute ? et les curés qui benissent des armées, c’est la télé sans doute ? et puis la télé dit un certain nombre de mensonges certes, mais de là à nier depuis tant d’années le scandale de la pédophilie, restez la tête dans le sable vous y êtes bien. Mais surtout changez d’avatar, vous le salissez !


    • Christ Roi Christ Roi 4 juillet 20:03

      @zzz999
      Je crois qu’il y a un match ce soir et de bonnes pubs bien épaisses pour vous prendre votre argent. Allez y ! smiley


    • cathy cathy 2 juillet 17:13

      Quand Jésus dit : « Je ne suis pas de ce monde », Il veut dire qu’il n’est pas du monde corrompu parce que la terre et tous ses habitants lui appartiennent. 

      Psaume 24 : La terre appartient à l’Éternel, et ce qu’elle contient, le monde et ceux qui l’habitent.


      • Jean Keim Jean Keim 3 juillet 10:05

        @cathy
        Jésus a dit ce qu’il a dit, il n’y a pas forcément de sens caché mais souvent une interprétation (très) personnelle, beaucoup pensent que l’ancien testament et le nouveau ne font qu’un, or ce n’est qu’un assemblage artificiel, assemblage qui permet de justifier, entre autre, le Pape et tout ce qui va avec, l’église à l’origine ne désignait qu’une assemblée avant de devenit une multinationale.


      • Hecetuye howahkan 3 juillet 10:17

        @Jean Keim


        ha ha !! Salut Jean....petit coucou vite fait....j’en sais plus sur le sujet bien sur...pas eu le temps car juste rentré, de chercher à propos de Saint Jean..

        @+ quand je serais dans l’humeur d’écrire..salut à Christiane..schuss..

      • zzz999 3 juillet 10:57

        @Jean Keim

        Matthieu 5-18 : "Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé." C’est Jésus qui parle ici, à moins que vous ne nous disiez qu’il s’agit d’un faux évidemment.


      • Jean Keim Jean Keim 3 juillet 11:56

        @Hecetuye howahkan
        Merci pour le coucou et bonjour à tout ton petit monde.


      • Jean Keim Jean Keim 3 juillet 12:27

        @zzz999

        Je ne suis pas un exégète, Dieu m’en garde, je n’ai pas la prétention de tout comprendre, seulement de quelle loi s‘agit-il ? 
        Celle de l’Ancien Testament, celle de la Tôrah càd la loi de Moïse, ou encore d’autre chose en rapport avec ce que Jésus appelle « le Père » qui paraît bien différent du dieu belliqueux et vengeur de l’A.T. ? 

      • zzz999 3 juillet 15:29

        @Jean Keim

        La loi de Moise dite loi Mosaique dont Jésus n’entendait pas renier l’héritage.


      • Jean Keim Jean Keim 4 juillet 07:59

        @zzz999
        Il faut quand même noter qu’à l’époque de Jésus l’A.T. et le N.T. n’existaient pas (ce fut par la suite une invention chrétienne), pas plus que les évangiles d’ailleurs, Jésus s’adressait à un auditoire constitué pincipalement de juifs et s’il voulait être entendu il devait rester dans leur contexte culturel et religieux.


      • zzz999 4 juillet 09:17

        @Jean Keim

        N’oubliez pas que Paul le continuateur de Jésus a été accepté par les apôtres qui ont connu Jésus, en particulier Pierre, si donc J2sus qui n’a pas renié l’ancien testament comme héritage, Paul et les apôtres pas davantage, donc l’ancien et le nouveau forment un tout, c’est pour ça que Jésus avant de quitter ses apôtres a dit : Tout est accompli.

        On parle également dans Révélation (ou apocalypse) des deux témoins qui sont donc probablement l’ancien et le nouveau testament.


      • Jean Keim Jean Keim 4 juillet 12:07

        @zzz999
        Jésus ne pouvait pas renier l’A.T. puisqu’il n’existait pas encore, pas plus que le N.T qui sont je le répète une création des chrétiens (4ème siècle).

        Jésus a quand même remis en cause un certain nombre de préceptes contenus dans des textes religieux juifs comme le sabbat sectaire, les sacrifices d’animaux, la lapidation et autres condamnations, etc.

        Je ne vois pas Paul comme le continuateur mais plutôt comme un organisateur de ce qui allait devenir une religion et, avec les apôtres c’etait pas toujours la bonne entente.

        Enfin il est difficile parfois de reconnaître l’enseignement de Jésus dans les religions chrétiennes qui l’ont notamment déifié. 

      • Le421 Le421 2 juillet 18:23
        La religion est l’une des drogues les moins chères, et, de ce fait, lorsque les peuples se paupérisent, on leur vends pas cher de l’espoir afin de ne pas se rebeller.
        Combien d’esclaves volontaires sont morts pour bâtir des édifices géants et tous plus riches les uns que les autres ?
        Incalculable.
        Les puissants le savent bien.
        Toutes les religions servent à asservir les uns et asseoir l’autorité incontestable d’autres...
        Qui ne sont pas plus croyants que vous ou moi...

        • zzz999 3 juillet 11:00

          @Le421

          Comment un des athées les plus influents est devenu croyant :
          http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/03/05/23685083.html

          Existence de structures mathématiques uniques dans la bible :
          http://pleinsfeux.org/la-bible/


        • Jean Keim Jean Keim 3 juillet 12:34

          @zzz999
          Je n’ai pas lu tout le contenu du 1er lien concernant la conversion d’un athée, mais une conversion ne passe pas forcément une adhésion à une religion.


        • zzz999 3 juillet 15:32

          @Jean Keim

          Tout ça pour dire que l’existence de Dieu est plus solide qu’on veut bien le faire croire si on a un minimum d’honnêteté intellectuelle.


        • Christian Labrune Christian Labrune 2 juillet 20:05
          à l’auteur,

          Les religions sont foutues, définitivement, et c’est tout à fait heureux. La dernière qui s’agite encore un peu à cause de l’ignorance crasse des populations qu’elle permet de mobiliser, c’est l’islam, mais elle sera aussi la première à disparaître ; elle ne survivra pas à l’effondrement très prochain du régime iranien.

          Présenter le retour à l’obscurantisme religieux de la Russie et de quelques états d’Europe centrale comme un signe qui pourrait donner une idée de ce que sera l’avenir de la civilisation, c’est vraiment se foutre du monde. Savez-vous combien de saints-suaires on exhibe dans le monde chrétien, outre celui de Turin, depuis la fin du moyen-âge ? Rabelais faisait déjà ses choux gras de ces sottises, et si on agglomérait tous les morceaux de la Sainte-Croix, vous savez bien qu’on pourrait refaire entièrement la charpente de Notre-Dame de Paris !

          La civilisation n’est pas du tout morte. Pendant que les masses s’enfoncent peu à peu dans l’ignorance et la crédulité -pour s’en convaincre, il n’est que de consulter AgoraVox -, ou dans l’enthousiasme que suscite en même temps chez des milliards d’abrutis le fait qu’une balle ait été arrêtée au fond d’un filet, la science progresse et elle n’a jamais été plus capable de changer la nature des choses. A la fin, l’intelligence artificielle supplantera celle des pauvres bêtes que nous avons toujours été. Ce qui est devenu une certitude pour qui raisonne un peu n’est pas pour rien dans le désarroi actuel d’une espèce humaine qui se refuse encore à voir les choses telles qu’elles sont mais peut de moins en moins s’empêcher de penser fugacement, quelquefois, qu’elle est bien arrivée aujourd’hui au terme ultime de son devenir.

          • Mefrange 2 juillet 20:40

            J’ai vu qu’un laser de 5 petawatt a été mis au point en Chine. Un laser de 1 watt allume une allumette et un de 2 watts tue un insecte. 5 trillons de watts peuvent donner de l’énergie illimitée (Fusion atomique sans aucun déchet) ou des armes de destruction illimitées. L’équation Dieu=bien est toujours de brûlante actualité.

            Qu’on détourne 10 % du budget mondial des armes vers le développement de l’Afrique et les africains resteront chez eux. Qui accumule les budgets militaires les plus insensés de l’histoire ?

            La grâce ou la patience divines peuvent être forcloses, mais l’homme ne peut pas forclore Dieu. L’homme moderne et post-moderne veut une chose impossible.


            • Christian Labrune Christian Labrune 3 juillet 11:15
              La grâce ou la patience divines peuvent être forcloses, mais l’homme ne peut pas forclore Dieu.
              =======================================
              @Mefrange
              Ce que vous appelez Dieu, c’est quoi, exactement, ce truc ?
              Pourriez-vous nous donner succinctement quelques éclaircissements là-dessus, parce que lorsqu’on veut raisonner un peu, la première nécessité est quand même de savoir ce que les mots qu’on emploie veulent dire, non ?


            • Alex Alex 3 juillet 12:01

              @Christian Labrune

              « Ce que vous appelez Dieu, c’est quoi, exactement, ce truc ? »
              Question étrange venant d’un admirateur de Netanyahu, brillamment réélu dans un pays où un « nombre record de 80 % d’Israéliens croient en Dieu, 70 % pensent être le “peuple élu”, et 65 % affirment que la Torah et les commandements religieux ont été donnés par Dieu. » (Ha’aretz)

            • Christian Labrune Christian Labrune 3 juillet 14:37

              @Alex

              Allez donc demander à Netanyahou et à Liberman ce qu’ils pensent de l’intégrisme religieux et de la bigoterie, après la loi qu’ils viennent de faire voter hier à la Knesset et qui met en fureur quelques ultra-orthodoxes -mais pas tous.

              Si, par ailleurs, vous connaissiez un peu la tradition talmudique, vous sauriez que « le Saint, béni soit-il », des Juifs (on ne prononce jamais son nom), n’a pas grand chose à voir avec le Dieu des religions utltra-simplifiées et très naïves qui ont prétendu s’inspirer par la suite de la Torah. Ma formule ne choquerait pas du tout un talmudiste. Au reste, l’athéisme qui se développe au XVIIIe siècle se recommande assez souvent d’un Spinoza nourri de cette antique tradition dans laquelle l’audace intellectuelle ne fait jamais peur. Evidemment, la Synagogue l’aura condamné, le pauvre Spinoza, et rejeté, mais c’est qu’il lui ôtait toute raison d’être.

              Bref, quand on ne connaît pas trop le sujet dont on veut parler, mieux vaut s’abstenir.

            • Alex Alex 3 juillet 21:33

              @Christian Labrune
              « le Saint, béni soit-il », des Juifs (on ne prononce jamais son nom)...

              Cette tradition remonte à l’ancien moyen-orient, avant les Hébreux. Je l’ai citée dans un de mes articles (que vous devriez lire pour vous instruire).
              Pour éviter de vous faire lapider, évitez de nier l’existence de Dieu lors de votre prochain rdv avec Bibi à Tel Aviv.


            • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 3 juillet 21:35

              @Christian Labrune


               « le Saint, béni soit-il », des Juifs (on ne prononce jamais son nom)


              ^^

            • Mefrange 4 juillet 22:36

              @Christian Labrune

              Appeler Dieu "ce truc’, c’est un blasphème. La Vierge à la Salette à dit très clairement que son fils ne supportait plus ces écarts de langage et que son bras s’appesantissait. . Je ne fais que citer :

              « Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième et on ne veut pas me l’accorder. Et aussi, ceux qui mènent les charrettes ne savent pas jurer sans mettre le nom de mon Fils au milieu. Ce sont les deux choses qui appesantissent tant le bras de mon Fils. »


            • Christian Labrune Christian Labrune 5 juillet 12:20
              Appeler Dieu "ce truc’, c’est un blasphème. La Vierge à la Salette à dit très clairement que son fils ne supportait plus ces écarts de langage et que son bras s’appesantissait.
              =========================
              @Mefrange

              Dieu est effectivement un « truc ». Quand vous voyez un prestidigitateur faire sortir des lapins de son chapeau, vous dites : il y a un truc. Vous ne dites pas que c’est un miracle. Les religions, de tout temps, ont été habiles à fabriquer, pour les plus crédules, des mises en scène et des manifestations du divin.

              Je vous prie par ailleurs de ne pas abuser des révélations de l’Immaculée Conception. Vous y étiez, vous, à la Salette ? Non.

              La très Sainte-Vierge m’apparaît tous les mercredis, depuis une quinzaine d’années, dans la grotte des Buttes-Chaumont, et après plusieurs centaines d’heures de conversation avec elle, je crois être un peu mieux informé sur la question que vous ne le serez jamais.

              Le culte marial, qu’elle exècre, est l’un de ses principaux thèmes de moquerie. « Qu’est-ce qu’on ne m’aura pas fait dire ! » me confiait-elle récemment. En fait, il y a longtemps que Dieu, qui est à la dernière extrémité, et son fils désormais trop porté sur la bouteille depuis qu’à Cana il a trouvé le truc pour changer l’eau en vin, sont tout à fait hors jeu, et c’est donc elle qui continue, tant bien que mal, à faire marcher la vieille entreprise. Pendant que j’y suis, je vais même vous révéler l’un des 128 secrets des Buttes-Chaumont : c’est Marie elle-même qui aura dicté à Simone de Beauvoir ces formules du Deuxième sexe (1949) qui sont les plus fréquemment citées. C’est qu’elle est féministe en diable, Marie, et de plus en plus horrifiée par la pudibonderie imbécile de beaucoup de Sainte Nitouche qui se prétendent aujourd’hui féministes. « Contrairement à ce qu’on pense en général, je suis aussi libertine qu’on peut l’être ». Voilà ce qu’elle ma encore dit il n’y a pas trois semaines.

              Vous savez ce qu’on raconte à Lourdes : la grotte de Massabielle était le lieu de rendez-vous d’un couple adultère. Cette bourgeoise et cet officier de l’armée française ne pouvaient évidemment pas se rendre à l’hôtel dans une si petite ville, cela se serait su. Un jour, alors qu’ils étaient en train de s’ébattre, une gamine est apparue à l’entrée de la grotte. La pauvre femme n’avait sur elle que ses sous-vêtements ; elle se lève. disposée à la chasser au plus vite. Qui êtes-vous, demande la petite bergère ? Et l’autre, sans se démonter : « Je suis l’Immaculée Conception ». (le dogme de l’Immaculée Conception venait d’être défini par Rome, et les journaux en avaient beaucoup parlé).
              Il n’y a évidemment aucune sorte de rapport entre la bourgeois de Lourdes et celle qui m’apparaît régulièrement, mis à part un certain goût pour le libertinage.


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 2 juillet 22:19
              Il n’y a pas d’age pour migrer, pourquoi ne partez-vous pas en Pologne ? (La Russie, c’est orthodoxe, beaucoup trop différent)

              Passez-y un mois de vacances pour commencer, de préférence dans un petit village de moins de 10.000 habitants. La vie est moins chère, les gens sympas, l’immobilier est très accessible et tout le monde se rend à l’une des messes du dimanche.

              • Mefrange 2 juillet 23:54

                @La Voix De Ton Maître

                Rassurez-vous vous n’aurez encore plus qu’un article sur la religion arriérée et obscurantiste quand elle provient du mot religere, ce qui relie. L’homme post moderne refuse à la fois les racines qui ancrent et le sentiment religieux qui relie l’homme au surnaturel. C’est l’homme hors-sol qui s’use et qui erre. C’est un suicide collectif mais on n’y peut rien. Les peuples qui ne croient plus en rien seront remplacés par ceux en qui la sève circule. La nature fonctionne comme ça. Le remplacement provient en premier lieu de l’apostasie et d’une fatigue collective. Le but de cet article n’est certainement pas de convertir ni de juger des lecteurs qui font l’honneur de lire un article mais que les choses soient dites au moins UNE fois et de faire comprendre le point de vue d’autres peuples qui font partie du même continent et qui font partie des mêmes organismes supranationaux que le lecteur.


              • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 3 juillet 01:01

                @Mefrange


                Mheuu non il ne faut pas être aussi pessimiste, l’histoire est condamnée à se répéter, un argument pour, sera nécessairement suivi d’un argument contre, sans cesse avec le délicat affinage du temps.

                Vous ne connaissez pas Jordan Peterson, le pourfendeur des post-modernistes ? C’est votre homme de l’argument contre, le dernier en date.

                Allez voir ce qu’il dit (CC pour les sous-titres en français) Il sera bien sûr contredit un jour.
                Et allez en Pologne pour un mois au moins, dans un petit bled, cela va vous faire un choc.

              • Christian Labrune Christian Labrune 3 juillet 11:23
                L’homme post moderne refuse à la fois les racines qui ancrent et le sentiment religieux qui relie l’homme au surnaturel.
                =================================
                @Mefrange
                C’est quoi, le « surnaturel » ? Il y aurait donc quelque chose au-delà de la nature ? Où çà ? A gauche de la nature ? A droite ? Au-dessus ? En-dessous ? Au-delà de l’orbite de Pluton - ce n’est pas la porte à côté ! - ce qu’il y a, c’est encore la nature, et les galaxies les plus lointaines obéissent bien aux mêmes lois que les nôtres. Si vous avez des lumières là-dessus, éclairez-nous.

              • Mefrange 3 juillet 11:58

                @Christian Labrune

                Le surnaturel est la réalité que les fréquences humaines ne perçoivent pas ou ne peuvent pas comprendre. Demandez à un escargot s’il perçoit ce que vous percevez. Avoir à redire des choses aussi évidentes au XXI ème siècle est affligeant. On en est effaré. Un exemple de plus de barbarie post moderne qui s’ignore. Un brahmane éviterait avec soin la souillure de votre contact et, révulsé, se désinfecterait s’il lui arrivait par mégarde de vous toucher. Ne commentez plus ce genre d’articles je vous prie.


              • Christian Labrune Christian Labrune 3 juillet 15:02

                @Mefrange


                C’est quoi, les « fréquences humaines » ? C’est la première fois que je lis cette expression, et à l’entrée « fréquence » dans les dictionnaires, on ne trouve jamais ce mot associé à l’adjectif que vous utilisez. Vous voulez dire que les hommes se présentent à nous souvent, fréquemment, en grand nombre ? Certes, mais je ne vois pas le rapport avec le sujet de la discussion.

                Le mot a bien un sens en physique où on parle de la fréquence des phénomènes ondulatoires, laquelle se mesure en hertz, mais ça ne colle pas : ce ne sont pas les fréquences qui perçoivent, mais moi qui perçois les fréquences des sons émis par mes semblables lorsqu’ils s’expriment oralement. Par ailleurs, contrairement à ce que vous écrivez, depuis ma plus petite enfance, je les comprends très bien. Si on me dit : « tu veux encore un morceau de gâteau ? » Il ne sera pas nécessaire de me le répéter deux fois, j’aurai répondu « oui ! » dès la première. En revanche, c’est vrai, si on me parle des « fréquences humaines », c’est comme si on me parlait en chinois, et ce n’est pas de ma faute si vous utilisez des expression qui sont en dehors de l’usage prévu par les dictionnaires et à propos desquelles, à bon droit, on peut dire qu’elles n’ont pas de sens.

                Je ne comprends pas plus ce que que les brahmanes viennent faire dans votre discours, mais ce que vous en dites me convient parfaitement : je n’ai pas la moindre sympathie pour l’ancienne société indienne et son système des castes. Etre tripoté par UNE brahmane, passe encore si elle était jolie, mais par UN brahmane, non : c’est tout à fait hors de question. Je préfère que ceux-là se tiennent à distance. Ils sont en Inde, laissons-les y, c’est très bien comme ça.

              • Mefrange 3 juillet 15:51

                @Christian Labrune Tout dans l’univers se réduit en fréquences et vibrations. Nous sommes « coincés » dans une plage vibratoire et nos sens ne nous permettent d’appréhender qu’une infime partie de la réalité. Le fait que vous ne puissiez pas comprendre est normal et prouve vos limitations. Les grands mystiques en sont réduits à se faire poètes et de parler par images ou figures. Thérèse d’Ávila, Jean de la Croix,montée au Carmel, Hallâj, Pascal, Yunus Emre. Quand on ne saisit pas la plus haute poésie, on se dispense d’en dégoûter les autres. On fait bien ce que l’on a à faire pour protéger les oeuvres supérieures de sa civilisation. Les chefs d’œuvre du Louvre n’existeraient pas sans l’intendance qui les protège. Il faut des guerriers pour protéger les artistes. On ne leur demande pas de donner leur opinion. Péché d’orgueil.


              • Christian Labrune Christian Labrune 3 juillet 17:41
                Tout dans l’univers se réduit en fréquences et vibrations.
                ========================
                @Mefrange

                J’ai beau avoir enseigné les lettres pendant près de quarante ans, être au Louvre à peu près deux fois par semaine, et plus souvent encore en hiver, je n’ai jamais rien observé qui soit de l’ordre de la fréquence ou de la vibration. Un tableau de Poussin ou de Watteau, c’est des formes, une structure ; tout cela s’organise et fait sens, mais seuls les restaurateurs s’embarrasseront d’un spectromètre pour analyser la manière dont les pigments réfléchissent les ondes lumineuses. Poussin, Watteau ou Chardin ne se sont jamais posé ces sortes de questions et ils ne l’auraient pas pu. Seules les intéressaient les questions esthétiques. Ils n’avaient même aucune idée de la nature ondulatoire/corpusculaire de la lumière, et il faudra encore bien longtemps avant qu’on puisse dire la longueur d’onde des lumières visibles situées entre l’ultraviolet et l’infrarouge. Saint-Jean de la Croix et sa petite amie Thérèse ignoraient tout à fait que l’ultraviolet se termine vers vers 380 nanomètres, que l’infrarouge c’est déjà presque le micromètre, juste avant les micro-ondes. C’est très beau et vraiment passionnnant, la physique, mais ça n’a pas grand chose à voir avec l’art ou les spéculations de la métaphysique. Vous seriez physicien ?


              • Mefrange 3 juillet 22:30

                @Christian Labrune

                C’est un commentaire intéressant qui botte en touche. Je ne suis pas historien d’art. Je vais lire E.Male et Wölflin pour savoir ce qui pouvait remplir de lumière intérieure Poussin, Watteau ou Chardin et qui leur faisaient contempler leur oeuvre, image de la primordiale, en se disant que « cela était bon ». Les couleurs sont des fréquences, la métrique, la musique, les accords. Le nombre d’or est partout dans la nature. Pas besoin d’être physicien pour ressentir la trinité beau, vrai, bien. " Si la physique explique et valide à posteriori l’émotion et l’intuition de génie créateur, c’est bien. Dieu est partout et il n’y a vraiment que ce qui ont décidé de ne pas le voir qui peuvent nier son existence.


              • Christian Labrune Christian Labrune 4 juillet 00:42
                Si la physique explique et valide à posteriori l’émotion et l’intuition de génie créateur, c’est bien. Dieu est partout et il n’y a vraiment que ce qui ont décidé de ne pas le voir qui peuvent nier son existence.
                =========================
                @Mefrange

                Si vous voyez Dieu partout, vous avec bien de la chance ! Moi, je ne vois que l’Immaculée Conception - et seulement une fois par semaine ! Si je ne ne suis pas le mercredi à dix-sept heures trente dans la grotte des Buttes-Chaumont, il faudra que j’attende encore une semaine. Vous ne la verrez probablement jamais, vous, puisqu’elle a résolu de n’apparaître plus qu’à des athées. « J’ai été suffisamment échaudée avec la petite Soubirous et les petits crétins de Fatima », me dit-elle ; elle n’a aucune envie de recommencer ces expériences ridicules avec des gens qui lui « cirent les pompes » (sic.) mais « dont les intentions ne sont jamais désintéressées ».

                Si vous avez une question à lui poser, je peux servir d’intermédiaire. C"est quatre cents euros pour une question, et seulement mille pour trois questions, ce qui est quand même assez avantageux. Je ne puis cependant garantir qu’il y ait toujours une réponse. Il arrive qu’elle préfère ne pas se prononcer. C’est un risque à prendre. Je la verrai demain.


              • Mefrange 4 juillet 22:17

                @Christian Labrune

                Vous avez de l’humour smiley J’ai à 50 mètres de chez moi la réplique émouvante de la grotte de la petite Bernadette. Il paraît qu’à force de parler à la Vierge elle finit par vous répondre. Vous avez donc une chance smiley) Des athées autrement plus endurcis ont été soudainement convertis. « Car rien n’est impossible à Dieu ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès