• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Concurrence des catastrophismes : climat versus nucléaire

Concurrence des catastrophismes : climat versus nucléaire

JPEG

Je vous donne à lire un texte que je trouve exceptionnel de clarté et de concision et qui met en comparaison le traitement de deux des quatre grands dangers que notre intelligence et notre civilité nous ont conduits à prendre : le CO2, le Nucléaire, la Chimie( y compris Big Pharma), et le saccage, le pillage – pour le confort de quelques-uns- des mers terres et forêts sur toute la surface de notre planète.

Pourquoi le nucléaire est-il le parent pauvre de toutes les bonnes causes que tout le monde s’accorde à vouloir défendre, sauf les lobbies et politiques affiliées bien sûr ?

Pourquoi le danger nucléaire est-il sous-estimé ?

La réponse saute aux yeux : parce que les décideurs décident de laisser mousser des luttes sans danger pour les lobbies ; que les jeunes s’offusquent soudain du changement climatique, ça ne menace personne, au mieux cela apporte de l’eau au moulin des taxes punitives !

S’offusquer du nucléaire n’a comme vent en poupe que « ils veulent revenir à la bougie ».

Fermez le ban.

 

Deux risques catastrophiques menacent le vivant et sollicitent notre engagement. Mais, si un nombre croissant de personnes se mobilisent pour « sauver le climat et la planète », ce n’est pas le cas pour l’arrêt du nucléaire. Est-ce justifié ? Tout se passe comme si le risque climatique est utilisé pour faire écran au risque nucléaire….

Manifestations pour le climat, grèves des élèves, communiqués d’ONG, etc, il apparaît que la population, et en particulier parmi les jeunes, est de plus en plus sensible aux conséquences du bouleversement climatique attribué aux activités humaines, qui dès maintenant serait responsable d’une augmentation de la température moyenne de 1°, et de désordres climatiques inquiétants. D’après le GIEC*, dans les conditions actuelles, cette température pourrait s’accroître encore plus vite, de quelques degrés d’ici quelques dizaines d’années (croissance économique mondiale que rien n’arrête, effets secondaires sur les océans, le permafrost, etc). Comme un « pédalo ivre », notre monde irait dans le mur et vers « l’effondrement » (allusions aux livres marquant l’un de François Partant, l’autre de Bruno Servigne et Raphael Stevens).

Tandis que le lobby pétrolier américain dépense des sommes considérables pour jeter le doute sur les travaux du GIEC et soutenir les « climato-sceptiques », le lobby français et international du nucléaire se frotte les mains et soutient bien sûr le GIEC en prétendant que l’énergie nucléaire est « décarbonée », ce qui bien sûr n’est pas vrai, le cycle de l’atome nécessitant le recours à beaucoup d’énergie fossile. Nous sommes donc de toutes façons manipulés.

Les dégâts déjà présents, et surtout à venir du bouleversement climatique sont suffisamment connus pour qu’il ne soit pas nécessaire d’y revenir ici. Par contre ceux dus aux 2400 bombes atomiques qui ont explosé à titre d’essai, comme ceux dus au fonctionnement normal et aux catastrophes du nucléaire dit civil de production électrique, ou encore ceux dus aux armes conventionnelles utilisées dans les guerres récentes ou en cours équipées de tête d’uranium, sont passées sous silence de façon à ne pas inquiéter le public.

Et pourtant il y a de quoi s’inquiéter malgré les mensonges du lobby du nucléaire français et international. Qu’on en juge :

- Officiellement Tchernobyl n’aurait fait qu’un nombre limité de victimes, suivant les sources, de quelques dizaines à quelque milliers passant sous silence le calvaire des centaines de milliers de liquidateurs. Sauf qu’une équipe de l'Académie des sciences de New York, compilant en 2010 quelque 5000 documents d’URSS, ont estimé à près d’un million le nombre de morts.

- A la demande de députés écologiques européens, un cabinet d’étude le CERI* a évalué la mortalité liée au nucléaire à 61 millions de victimes, et c’était en 2003. Combien aujourd’hui car l’épidémie de cancers et leucémies sensible depuis les années 60 et 70 perdure, épidémie liée essentiellement au nucléaire militaire et civil, et à la chimie (pesticides auxquels s’attaque le mouvement des « Coquelicots »). Dans leur travail les experts du CERI ont pris en compte non seulement la mortalité directe, mais aussi les dégâts sur la santé dus à de faibles, et même de très faibles doses de contamination.

- On sait maintenant scientifiquement que l’ADN de tout le vivant a été touché, et que les anomalies génétiques provoquées par la contamination radioactive de nos organismes sont transmissibles aux générations suivantes.

- Enfin le public sait-il qu’après les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima, les populations sont contraintes de vivre en zone contaminée. La dangerosité étant niée, il leur est refusé que soient distribués les soins qui pourraient alléger les souffrances, celle des enfants en particulier (c’est le programme « ethos/Core** » dont les leaders français du nucléaire sont responsables).

En effet pour les nucléocrates, vivre dans le « jardin nucléaire » est un « challenge » bénéfique, car c’est la peur du nucléaire, la nucléophobie, qui rend tout le monde malade ! Pas question donc de soigner tous les enfants accablés de maladies de vieux puisque c’est psychologique : ils ressentent l’angoisse des parents. Certes, les résistants obstinés de l’institut Belrad, soutenus par l’ETB*, ont établi un lien direct entre la contamination par le Césium 137, et les atteintes à la santé qui concernent 4 enfants sur 5 des zones contaminés. Mais cet institut est asphyxié, neutralisé, on lui retire les moyens de travailler, l’horreur nucléaire ne tolère pas la vérité….

Est-ce ainsi que nous serons traités en cas de catastrophe ? C’est bien probable, ce que nos leaders nationaux ont réussi à imposer au-delà de nos frontières le sera aussi chez nous.

Pourquoi n’entendons-nous pas davantage parler du risque de catastrophe nucléaire en France et ailleurs ?

Même le seul réacteur en construction actuellement en France, l'EPR de Flamanville, nous donne des sueurs froides. Bien qu'ayant déjà coûté une dizaine de milliards d'€, on sait que sa cuve du cœur, provenant du Creusot, n'est pas aux normes avec un acier plus dur, plus fragile, on sait aussi que des soudures et autres équipements posent problèmes. Mais l'Autorité dite de "sûreté" nucléaire étant aux ordres, elle autorise la mise en route du réacteur quels que soient les risques, risques d'autant plus grands que ce réacteur est conçu pour fonctionner avec un combustible enrichi en plutonium, le MOX, autrement plus difficile à gérer et dangereux que le combustible ordinaire à l'uranium.


 

En France en particulier nous sommes dirigés par des élites tributaires d’idéologie productiviste qui s’obstinent dans une impasse économique et écologique. Nous sommes menacés par des réacteurs vieillissants, équipés de pièces défectueuses fabriquées au Creusot, entretenus avec des budgets réduits faisant appel à la sous-traitance et recourant au mensonge généralisé. Mais les partis de gouvernement, les grands médias, s’en remettent à nos « experts » du Corps des Mines chargés depuis de Gaulle de promouvoir le nucléaire militaire et civil au nom de la « grandeur de la France », quel qu’en soit le prix et les conséquences pour la population. Et pour ces élites, le nucléaire a devant lui un avenir i-radieux avec la construction d’ EPR au plutonium...

Il apparaît alors une grande différence entre la prise de conscience du risque climatique et celle du risque nucléaire : Le risque climatique est largement médiatisé par les rapports du GIEC et il bénéficie du soutien de l’Agence internationale pour l’énergie atomique, ces deux structures bénéficiant du prestige de l’ONU dont elles relèvent. A cela s’ajoute en France le cocorico de la Cop21 de Paris, l’engagement des écologistes associatifs et politiques.

Rien de tout cela pour dénoncer les mensonges et les horreurs du nucléaire civil et militaire, cette tâche incombe aux groupes spécifiquement antinucléaires, et il ne leur est pas facile d’accéder aux grands médias et de toucher un large public au-delà des cercles militants.

Il y aurait-il manipulation ? Pendant que l’opinion se focalise sur le climat, l’État peut consacrer au sauvetage du nucléaire, les sommes considérables qui seraient si utiles pour lancer des programmes d’isolation des logements, de sobriété énergétique, de développement des renouvelables. Ainsi 8 milliards d’euros ont été engagés pour sauver Areva (devenue Orano) et EDF de la faillite, et ce en plus des budgets consacrés annuellement au nucléaire (force de frappe pour laquelle un plan pluriannuel vient de prévoir 35 milliards pour la rajeunir, gestion des déchets, recherche...), assurant ainsi notre grandeur et justifiant notre siège au Conseil de Sécurité,.

 

La catastrophe nucléaire qui toucherait des dizaines de millions de personnes ne relèguerait-elle pas le risque climatique au 2nd rang ? Sait-on que le scénario de la catastrophe est déjà écrit dans la loi française, que c’est l’armée qui gérera les flux de population pour prévenir la fuite des centaines de milliers de personnes affolées, qu’il est prévu de tolérer pour tous une radioactivité 20 fois plus élevée que la norme actuelle pourtant déjà excessive, les maladies de vieillesse toucheront toutes les générations, qu’il naîtra des bébés monstrueux ?

Au nom du « rayonnement de la France » (voir le livre de Gabrielle Hecht) Seule la France s’obstine, alors que les pays voisins se désengagent du nucléaire au bénéfice des renouvelables. Même la Chine, pourtant fer de lance du nucléaire, développe beaucoup plus le solaire et l’éolien que le nucléaire. Le déclin mondial de cette technologie obsolète est largement amorcé**.

 

Face à la barbarie du nucléaire comment sensibiliser le public et l’amener à exiger l’arrêt du nucléaire ? Le nucléaire n’est-il pas la plus mauvaise et la plus dangereuse façon de faire bouillir de l’eau pour produire de l’électricité ? Et pour quelques dizaines d’années de confort électrique est-il raisonnable de contaminer la planète pour des centaines de milliers d’années alors que le nucléaire n’assure finalement que quelque 2 % de l’énergie consommée dans le monde…

Pierre Péguin, , février 2019

 

* GIEC, Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat

CERI, Comité Européen sur le Risque de l’Irradiation, recommandations 2003

ETB, Enfants Tchernobyl Belarus, créé par Solange et Michel Fernex après Tchernobyl

** - https://apag2.wordpress.com/2016/11/21/vivre-dans-le-jardin-nucleaire-avec-ethos-un-crime-contre-lhumanite/

- https://apag2.wordpress.com/2017/09/26/un-rapport-sur-le-declin-irreversible-de-lindustrie-nucleaire-a-lechelle-mondiale/

 

Bibliographie sommaire :

- Considérations sur l’arrêt de nucléaire et sur la destruction du climat, Jean-Luc Pasquinet, à paraître 2019.

- Thierry Gadault et Hugues Demeude, Nucléaire danger immédiat, Flammarion 2018.

- Erwan Benezet, Nucléaire une catastrophe française, Fayard 2018.

- Yves Lenoir, La comédie atomique, La découverte 2016.

-. A. Yablokov, V. Nesterenko, A. Nesterenko, Chernobyl : Consequences of the catastrophe for people and the environment,

- Annal of the New York Academy of Sciences, 2010.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

82 réactions à cet article    


  • Sozenz 22 mars 2019 09:23

    merci pour votre excellent article !

    .


    • foufouille foufouille 22 mars 2019 09:54

      il existe plusieurs endroits dans le monde ou la radioactivité dépasse largement les normes vertes sans le moindre cancer en plus. le granit est aussi radioactif ........


      • Sozenz 22 mars 2019 12:37

        @foufouille
        savez vous le temps qu’ il faut pour un cancer parfois pour se declarer ? ; savez vous que le corps fait fonctionner plusieurs barrieres pour eviter des cancers ; ?
        est ce pour autant que le corps ne subit pas des modifications nuisibles pour le present et l avenir , pour lui et ses descendants ?
        savez vous que les pesticides n ont pas encore tué tous les insectes ...on pourrait dire en cela que les pesticides ne sont pas si dangereux que cela puisqu il en reste encore .. ;
        savez vous que vous avez aussi de la radioactivité dans votre corps de façon naturelle ?
        Nous avons meme de l alcool dans note corps , de façon naturel , attention aux alcootests ( mais non je ne me moque pas de vous ...)

        bon comme apparemment le nucleaire c est pas dangereux pour vous , ben un petit job sur le site Fukushima , ça vous branche ?
        quoi ? là , c est pas pareil...



      • foufouille foufouille 22 mars 2019 13:32

        @Sozenz

        si tu payes l’avion, frais, etc je veux bien à fuku même si je préferai le kerala ou le brésil car il fait plus chaud avec beaucoup plus de bonne radiations vertes. le nuke est dangereux à partir d’une certaine dose ..........


      • baldis30 22 mars 2019 13:38

        @Julien S

        attention le texte que vous êtes en train de lire est radioactif .... il a été produit par 80% d’électrons sales ...



      • velosolex velosolex 22 mars 2019 14:13

        @foufouille
        Le fait d’avoir mangé de la salade verte le lendemain de Tchermobyl, expliquerait chez vous bien des choses. 


      • foufouille foufouille 22 mars 2019 14:19

        @velosolex

        en france, elle n’était pas radioactive et je n’étais pas très salade.


      • velosolex velosolex 22 mars 2019 14:49

        @foufouille
        Je me souviens de Fabrice Bertin, le journaliste d’inter, disant que le nuage était arrêté à la frontière française, et que la France était épargnée.
        Je me souviens que dans tous les autres pays d’europe, et aussi l’italie, la Belgique et l’allemagne, ils détruisaient les légumes et les fruits, ainsi que le lait.

        Pas en France. le ministre de l’agriculture, influencé par la FNSEA ne voulait pas mettre en danger la filière agricole comme ils disaient. 

        Comme ils disent, maintenant, avec les pesticides. 
        De notre santé, ils s’en moquent. La seule entité, c’est le cac 40, les dividendes. 


      • foufouille foufouille 22 mars 2019 15:03

        @velosolex

        ce n’était pasun nuage magique avec des particules magiques vertes mais un nuage normal qui s’est dissipé avant d’arriver à la frontière et donc innoffensif comme le granit et toutes les radiations naturelles vertes.


      • finael finael 22 mars 2019 17:51

        @velosolex

        Comme quoi il ne faut pas croire aveuglément les journalistes.

        Les affirmations disant que les autorités auraient dit que « le nuage qui s’est arrêté à la frontière » sont des inventions journalistiques.

        https://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1793

        http://imposteurs.over-blog.com/article-31168433.html

        https://blogs.mediapart.fr/yann-kindo/blog/040511/tchernobyl-ce-que-le-figaro-disait-en-1986

        Les pesticides ?

        Après en avoir utilisé sans réserve et sans précautions (comme la chlordécone) faute d’études suffisantes, de nombreuses règles ont été élaborées.

        Les pesticides utilisés actuellement en agricultire conventionnelle font appel à des produits très peu agressifs et employés à très faibles doses.
        De plus 99,99% des pesticides ingérés sont naturels :

        http://projetutopia.info/poisons-naturels/

        Le reste n’est que propagande :

        50% des français ignorent que le bio utilise des pesticides (et particulièrement dangereux comme le cuivre).

        http://alerte-environnement.fr/2018/09/04/pesticides-et-fruits-et-legumes-generations-futures-triture-la-science/

        http://alerte-environnement.fr/2019/02/23/le-cuivre-tue-les-lombrics-pas-le-glyphosate/

        http://seppi.over-blog.com/2017/07/l-affaire-du-glyphosate-un-cas-d-ecole-de-desinformation-dans-la-tribune.et-plus.html


      • velosolex velosolex 22 mars 2019 19:52

        @foufouille
        On ne mange pas encore le granit ; enfin, si un peu. Les ouvriers des carrières, quand ils ne sont pas protégés de la poussière qu’il font, abordent quantité de particules, et sont victimes d’un cancer professionnel 
        Je ne comprend pas trop votre acharnement à nier l’évidence. L’environnement est bien sûr une évidence dans l’apparitions des tumeurs. Amiante, poussières, boues rouge de Gardanne...Pour le nucléaire, là, nous sommes dans la folie. https://bit.ly/2Fvl9OA


      • foufouille foufouille 23 mars 2019 09:42

        @velosolex c’est de la science non verte ni escrologiste, tout dépend de la dose. le granit est radioactif, certaines plages du brésil sont très radioactives comme d’autres endroits sur terre. les gens qui vivent dans ces endroits n’ont pas plus de cancer. donc fukushima est rien du tout comparé à 200msv par an. en dehors du réacteur comme pour tous les réacteurs. et celui naturel.


      • Étirév 22 mars 2019 10:07

        « comme si le risque climatique est utilisé pour faire écran au risque nucléaire…. »

        Tentons un éclairage sur les phénomènes atmosphériques afin de démêler quelques nœuds et sortir du dédale d’explications scientifiques, et surtout pseudo-scientifiques.
        On observe dans la nature deux espèces de mouvements : des mouvements « spontanés » et des mouvements « transmis ».
        Cette seconde cause de mouvement engendre des déplacements qui déterminent la plupart des phénomènes météorologiques en dérangeant la stabilité de l’enveloppe gazeuse de la terre.
        Nous voyons que c’est cette cause qui détermine la chute des corps à la surface terrestre. Mais cette réaction constante de l’azote vers la terre, qui lui a pris sa place dans l’espace, n’est pas la seule réaction qu’il exerce. Il tend aussi à se dilater dans une autre direction, c’est-à-dire vers les régions célestes de l’infini.
        De ce côté il est contenu par l’action dynamique des radiations qui le frappent incessamment.
        Mais les radiations ne sont ni immuables ni éternelles, elles sont, au contraire, dans un état constant de variabilité. Or, chacun des changements qui surviennent dans leur mode d’action se traduit, dans les profondeurs de notre atmosphère, par un changement d’état de la réaction de l’azote. Si la pression des radiations devient moins forte, l’azote se dilate ; tous les corps qu’il comprimait se dilatent aussi : c’est la chaleur. Si la pression devient plus forte l’azote augmente sa réaction vers la terre, il comprime plus fortement les corps qui en occupe la surface : c’est le froid.
        Si la pression en plus ou en moins est accidentelle, si elle n’intéresse qu’un seul point de l’atmosphère, il en résulte un changement de densité qui, en se propageant aux couches les plus voisines y détermine « un courant ». C’est le vent.
        Si un seul faisceau de radiation vient à manquer subitement, c’est un vide subit qui est offert au besoin d’expansion de l’azote et dans lequel il se précipite en tournoyant : c’est une trombe, une tornade, un cyclone. Le mouvement commencé dans les régions élevées de l’atmosphère se propage de haut en bas. Lorsqu’il atteint la surface terrestre, le bouleversement des éléments atmosphériques, qui en résulte, détermine toutes sortes de ravages.
        Ainsi donc tout ce qui se passe sur la terre à une cause cosmique ; tout dépend de l’action des astres. C’est dans les profondeurs de l’océan céleste qu’il faut aller chercher la cause de la plus légère brise qui souffle autour de nous. La terre y est étrangère.

        Météorologie et Cosmogonie


        • leypanou 22 mars 2019 10:20

          D’après le GIEC*, dans les conditions actuelles, cette température pourrait s’accroître encore plus vite 

           : je me rappelle toujours d’un Témoin de Jehovah venus chez moi une fois et commencent par dire : « d’après la Bible, ... », je l’ai tout de suite arrêté et dit : « arrêtez, la Bible n’est pas la vérité absolue » (en moins poli : en réalité, j’avais dit la Bible est de la f.).

          Il n’a pas insisté.

          Et là, le Pierre Péguin nous sert la même chose, Nicolas Hulot aussi d’ailleurs quand il est passé à la télé la dernière fois.

          Ce genre d’introduction peut impressionner les faibles d’esprit et les lobotomisés, mais cela ne marche pas pour tout le monde.

          Autre méthode : « d’après l’ONU, ... » : pareil.

          Chacun peut désormais lister les éléments de langage des décérébreurs de masse qui ont le monopole de l’information.


          • Nicolas_M Nicolas_M 22 mars 2019 11:20

            @leypanou
            Cela vous toucherait-il plus si je vous disait : d’après ce que chacun peut constater en regardant un thermomètre, la température s’accroît ces dernières années. Et par conséquent la zone endémique de dengue, la leishmaniose et la malaria devrait s’étendre pour toucher plus d’un milliard de personne d’ici 10 ans, dont la France métropolitaine.

            A votre avis, est-ce suffisamment grave pour s’y intéresser ou non ?



          • leypanou 22 mars 2019 13:07

            @Nicolas_M
            Et par conséquent la zone endémique de dengue, ..., dont la France métropolitaine 

             : la France est infichue de régler le problème des algues vertes en Bretagne depuis des années et des années et vous prétendez vouloir régler le problème de la température de la planète ?
            Vous êtes un sacré rigolo !


          • alinea alinea 22 mars 2019 13:46

            @leypanou
            Soit c’est moi qui ne comprends pas ce que vous voulez dire, soit c’est vous qui n’avez pas compris Pierre Péguin !
            Mais si vous avez compris Pierre Péguin, votre commentaire n’a aucun sens.


          • leypanou 22 mars 2019 14:32

            @alinea
            Que le lobby du nucléaire soutienne le GIEC ou non n’a aucune importance ; pour moi, le GIEC n’est qu’une imposture.

            De la même manière, vous qui êtes anti-nuc, pour moi, la priorité est de chasser l’oligarchie du pouvoir, pas se battre pour l’arrêt du nucléaire. A ce rythme-là, pour d’autres personnes la priorité est la défense de bébés phoques, des libellules ou des orangs-outangs du Congo.

            A mon avis, LFI a tort d’attacher de l’importance à la sortie du nucléaire : EELV et Génération.s sont déjà sur ce créneau (çà ne veut pas dire que les déchets nucléaires ne posent pas de problème mais chaque chose a son temps).


          • alinea alinea 22 mars 2019 14:45

            @leypanou
            C’est curieux de penser ça !! plus on est nombreux à juger urgent la sortie du nucléaire, plus on a de chances de faire financer d’autres recherches pour d’autres énergies ; sans oublier celles pour essayer de faire quelque chose de neutre des déchets, ce qui me paraît illusoire, mais c’est un regard du cœur comme me le reproche Julien S qui doit ne pas en avoir !
            C’est important de le dire, parce que l’on sait qu’il y a des dés pipés dans chaque propagande de chaque camp.
            Il parait aussi difficile de chasser l’oligarchie du pouvoir que de faire descendre tout le monde dans la rue pour construire un monde meilleur ; alors tous les combats sont bons, ne serait-ce que pour notre propre santé !


          • leypanou 22 mars 2019 15:18

            @alinea
            je ne crois pas à un Maidan en France, raison de plus pour ne pas agréger des adversaires inutilement.
            Le pékin lambda ne pense pas au nucléaire, mais combien il paie son électricité. Réfléchissez à la cause de la situation de LFI avec des adversaires comme EELV et Génération.s sur ce créneau.


          • alinea alinea 22 mars 2019 15:31

            @leypanou
            Je ne sais pas ce que vous voulez dire sur « sa situation » ; ce que je vois, c’est que les autres ultralibéraux ( génération eelv) sont à la rue, et c’est bien tant mieux ! car on ne peut pas faire croire à un mieux dans ce showcirque


          • Gollum Gollum 22 mars 2019 10:30

            Bah de toutes façons les risques sont innombrables et inhérents à un type de civilisation prométhéenne, qui ne raisonne que dans des systèmes clos, parce qu’incapable d’appréhender le systémique qui est global...

            À partir de là cela ne peut que partir en couille. Tant que l’on n’aura pas compris qu’il faut une approche systémique des choses (les permaculteurs sont des pionniers de l’approche systémique), et donc se débarrasser de la logique binaire d’Aristote à courte vue,on n’y arrivera pas.

            De toute façon c’est quelque part déjà trop tard.

            On aura fatalement des grosses catastrophes, quand les centrales nucléaires seront trop vieilles et péteront, quand la biodiversité devenue minimale entrainera un basculement tragique, quand une tempête solaire un peu trop forte grillera tous nos circuits électroniques entrainant l’arrêt des transactions boursières, quand l’inflation de la masse monétaire plongera le monde dans le chaos, quand il n’y aura plus assez d’eau potable pour tous, et que cette dernière coutera de plus en plus cher, quand le Big One californien entrainera la ruine de cet état, quand les sols maintenant devenus durs comme du béton ne voudront plus nous nourrir, quand les migrations pour cause de pays devenus invivables entraineront des massacres de masse, etc...

            J’ai dû en oublier. smiley

            Vous avez aimé le progrès ? Vous allez le détester avec un facteur 1000.


            • Christian Labrune Christian Labrune 22 mars 2019 10:56

              J’ai dû en oublier.

              ..................................
              @Gollum

              Je crois que vous avez oublié un facteur important : la connerie humaine. Elle est immense. Vivement l’intelligence artificielle, qui devrait mettre fin à ses méfaits !


            • gaijin gaijin 22 mars 2019 10:59

              @Gollum
              puissante synthèse ......
              « Vous avez aimé le progrès ? Vous allez le détester avec un facteur 1000 »
              c’est peut être bien le projet ......


            • Gollum Gollum 22 mars 2019 12:17

              @Christian Labrune

              L’intelligence artificielle sera à l’image de leurs concepteurs. Elle mènera au chaos. Encore plus de robotisation.

              Il y a une intelligence du vivant qui elle, est systémique, mais tout le monde s’en fout, darwinisme nihiliste oblige..

              Seulement voilà, à force d’ignorer les lois profondes du monde on va droit dans le mur.

              Et bien évidemment le respect du vivant implique de renoncer à Prométhée, d’apprendre à respecter au lieu de dominer... Il est clair qu’une telle attitude est à rebours du logiciel de l’occidental de base.


            • Monarque31 Monarque31 22 mars 2019 12:36

              @Christian Labrune
              Ha ha ha ha ha !!! Si votre blague est ironique elle est excellente, sinon excusez-moi mais vous m’avez bien fait marrer ! Alors pour ceux qui y croient :

              Comment pouvez-vous imaginer que l’homme puisse créer quoi que ce soit de plus intelligent que lui-même ??? C’est aberrant ! Mais vous allez me rétorquer que les humains les plus intelligents vont créer une bonne intelligence artificielle qui sera supérieure à la majorité des humains ! Mais comment avez-vous jugé l’intelligence des-dits êtres humains supérieurs ??? Avec la « connerie humaine » majoritaire ? Eh bien oui c’est bien avec cette connerie là ! Exit l’intelligence artificielle bénéfique qui ne tient sur rien d’autre que sur la « connerie humaine ».

              Et quand on réfléchit sérieusement à ce à quoi correspond l’IA dont nous parlent de braves scientifiques avides de financement, on se rend vite compte que dans le fond il n’y a rien d’intelligent, la machine ne peut rien créer de plus que ce que l’homme l’a programmé à créer, aucune connaissance, aucune œuvre, rien. Ce n’est rien de plus que de l’étude de graphe toute cette histoire, faut bien quelqu’un pour conceptualiser ce putain de graphe pour écrire les algo qui vont avec. Il n’y a rien de nouveau avec l’IA, la meilleure chose qu’on puisse en tirer c’est une aide à la décision, et encore si tant est que le décideur n’oublie pas qu’un tel algo n’est décrété IA que parce qu’il est incapable de couvrir le graphe dans sa totalité, un algo est par définition un choix prédéfini dans la façon de couvrir le graphe. Bref vous êtes marrant.


            • Sozenz 22 mars 2019 12:46

              @Gollum
              Vous avez excellemment bien résumé , l etat de La Chose


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 mars 2019 15:09

              @Christian Labrune

              "Je crois que vous avez oublié un facteur important : la connerie humaine. Elle est immense. Vivement l’intelligence artificielle, qui devrait mettre fin à ses méfaits

              "

              A l’évidence, c’est une intelligence humaine qui dit ça smiley
              N’avez-vous pas compris encore que mettre l’intelligence artificielle au pouvoir sera la plus belle connerie de la connerie humaine ?


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 mars 2019 15:13

              @Gollum

              A mon avis c’est complet. Il y a juste le dernier point que j’aurais appelé « guerre civile », cad, l’abomination de la désolation.


            • alinea alinea 22 mars 2019 15:23

              @Gollum
              D’après ma guérisseuse/sorcière préférée, qui m’aide à tenir la route même dans des virages délicats, nous serions de plus en plus nombreux à « être reliés » ;des vieilles âmes comme la mienne, ou d’autres envoyées par de vertueux ancêtres au secours de nos vies en déséquilibre, tant manque le spirituel en elles.
              Je répète inlassablement cette vérité énoncée dans le YI King : le meilleur moyen de combattre le mal est un progrès énergique dans le bien.
              Sa vérité n’en fait pas une réalité, hélas ; on est bien d’accord !


            • velosolex velosolex 22 mars 2019 15:35

              @Monarque31
              Personnellement j’attend beaucoup qu’on invente la connerie artificielle.
              Vu ou l’intelligence nous a mené, la connerie ne peut faire pire.


            • Christian Labrune Christian Labrune 22 mars 2019 16:19

              @Monarque31

              Ce que vous écrivez est d’une naïveté consternante. Vous ne connaissez visiblement rien à cette question et je n’ai pas le temps de vous expliquer. On ne vous demandera pas d’apprendre à programmer les ordinateurs, mais faites un tour à la librairie des éditions Eyrolles, à côté de la place Maubert, ou bien passez quelques soirées à la bibliothèque de Beaubourg, vous trouverez là de quoi comprendre la position du problème. Il reste que si vous vous étiez tenu un peu au courant de l’actualité scientifique depuis trente ans, ne serait-ce qu’en lisant tous les mois la revue La Recherche, vous n’écririez pas de pareilles énormités.


            • Gollum Gollum 23 mars 2019 08:45

              @alinea

              Vous êtes une vieille âme, sans doute que moi aussi.. Si ça se trouve on s’est déjà croisé il y a longtemps, très longtemps.. smiley

              Sur combattre le mal : j’avoue que je n’aime pas combattre, vous êtes dans l’action je suis plus dans la compréhension. Dans le Yi Jing il y a un temps pour tout. Pour l’action quand c’est le moment, pour la retraite quand c’est le moment aussi. Il n’y a pas de règle. C’est là toute la souplesse du Yi Jing.
              D’autre part il n’y a pas de mal dans l’absolu ; tout n’est que sous-moment du Tao. Les époques sombres ont leur fécondité et il est parfois plus judicieux de combattre le mal en le laissant aller à la victoire finale où là, confronté à ses contradictions internes il s’effondre sur lui-même.

              De toute façon, et comme le disait Gandalf : Tout ne va pas si mal. smiley


            • Gollum Gollum 23 mars 2019 08:51

              @Luc-Laurent Salvador

              Ah mais c’est loin d’être complet. Outre la guerre civile il y a le côté poubelle et déchets à l’échelle globale, du plastique jusque dans votre bouffe, les épidémies de masse dues aux élevages industriels compressés, la surpopulation, etc, etc... smiley Enjoy.


            • Monarque31 Monarque31 23 mars 2019 10:25

              @alinea
              Ce que vous dites n’est pas entièrement faux mais j’ai toujours eu un problème avec les gens qui disent qu’on est une « vieille âme », ou qu’on est de plus en plus à « être reliés ». On m’a déjà fait le coup plus d’une fois, c’est toujours sympa d’entendre ce qu’on a envie d’entendre, mais cela reste pour moi le meilleur moyen d’être manipulé, donc prudence.

              Ce que dit Gollum est très sage, cela ne sert pas à grand-chose d’ajouter du mal au mal dans le but de combattre le mal, même s’il est humain de nos jours de ne pas voir d’autres issues. Grandissez le bien en vous-même, c’est le mieux que l’on puisse faire en ce monde.

              @Christian Labrune
              Évidemment que vous n’avez pas le temps de m’expliquer, il est impossible de contredire le simple fait que l’homme programme des machines quelque soit la pirouette sophiste que vous voudriez bien utiliser. Vous attaquez mon image en me qualifiant d’ignorant pour « gagner » le débat, c’est simplement de la manipulation, en aucun cas un argument. Donnez-moi donc vos arguments que je les démonte, si tant est que vous ayez compris ce que vous avez lu dans vos bibliothèques préférées.


            • alinea alinea 23 mars 2019 10:46

              @Monarque31
              Il y a une pointe acidulée d’humour !! la vieille âme, c’est parce que le souvenir était tout frais ! sinon, je ne secte pas, je solitude !
              mais j’ai appris le pourcentage nécessaire de moines ou êtres spirituels dans une société pour qu’elle fonctionne harmonieusement ; la même qu’en nous probablement, puisque la spiritualité nous est donnée, il faut en faire usage ; notre société l’a piétinée, ma foi, on voit où cela nous mène.


            • Christian Labrune Christian Labrune 22 mars 2019 10:54

              Il est de fait qu’on ne peut nier la gravité de la situation climatique : la dernière période glaciaire a pris fin il y a près de vingt mille ans, et depuis 2.5 millions d’années, les périodes chaudes (vingt mille ans en moyenne) sont inévitablement suivies de périodes glaciaires qui durent plus de cent mille ans. Le même cycle s’est déjà observé 17 fois, fort régulièrement. Nous sommes à la fin d’une période chaude ; « bientôt, nous plongerons dans les froides ténèbres » !

              A cela s’ajoute le fait qu’un ralentissement de l’activité solaire déjà observé et très bien calculé, qui va durer plusieurs années, va provoquer bientôt le même type de refroidissement que lors du « petit âge glaciaire » à la fin du XVIIe siècle.

              Le sol des Champs Phlégréens, dans la baie de Naples, s’est soulevé de plusieurs dizaines de centimètres en moins d’un demi-siècle. L’explosion de ce volcan a probablement été la cause, rappelons-le, à cause du refroidissement de l’Europe, de la disparition de l’homme de Néandertal.

              La chambre magmatique du volcan de Yellowstone, qu’on croyait vide, est pleine à craquer. L’éruption n’est peut-être pas pour demain, ça peut encore attendre quelques siècles, voire quelques millénaires, mais l’hiver planétaire qui en résultera sera pire qu’un hiver nucléaire.

              Bref, pendant qu’on trouve encore des cache-nez et des bonnets de laine sur les marchés parisiens, il faut en profiter : pour tenir le coup pendant plus de cent mille ans, il vaut mieux faire quelques provisions !


              • baldis30 22 mars 2019 13:51

                @Christian Labrune
                bonjour,
                 Aucune contestation de ce que vous avez écrit , une précision cependant relative non pas à Yellowstone mais à la caldera de Long Valley, en Californie.
                Il y a vingt cinq ans environ, de très grosses inquiétudes surgirent étant donné le regain d’activité de cette zone. Et même des plans étaient prêts avec des fermeture d’aéroports importants ( L.A., S.F. RENO) plus .... plus l’alimentation en eau de L.A. et d’autres lieux ... L’activité est retombée .... ouf....
                 En ce qui concerne les Champs Phlégréens la baie ( dont origine du terme  : baia) est alternativement plus ou moins exondée et inondée ... au cours des deux derniers millénaires ...


              • Christian Labrune Christian Labrune 22 mars 2019 21:41

                @baldis30

                Merci pour ces précisions. J’espère ne pas dire trop de sottises, d’autant plus que ce n’est pas vraiment mon domaine de compétence, Mais à vrai dire, je ne me passionne guère pour ces questions. Je serai mort avant l’entrée dans la période glaciaire, mais ça ne m’enchante pas.
                Je préfèrerais infiniment qu’on allât vers ce réchauffement qui effraie tant nos contemporains crédules, parce que tout réchauffement s’accompagne de considérables progrès. Si la dernière période glaciaire s’était prolongée de vingt mille ans, la grande révolution civilisationnelle du néolithique n’aurait pas encore vu le jour. A cette heure déjà avancée de la nuit, nous serions en train de contempler des tablettes de silex à la lumière d’une misérable petite lampe à huile. A moins d’être aussi bête qu’un écolo, ce n’est vraiment pas une situation dont on puisse rêver.


              • Nicolas_M Nicolas_M 22 mars 2019 11:22

                Les cycles solaires sont en baisse constante depuis 1950. La température est en hausse constante depuis 1950.


                • baldis30 22 mars 2019 13:54

                  @Nicolas_M
                  « Les cycles solaires sont en baisse constante depuis 1950. La température est en hausse constante depuis 1950. »
                  à part cette affirmation purement gratuite où sont les preuves numériques ?


                • Matlemat Matlemat 22 mars 2019 12:03

                  @ l’auteur, excellent article, la lutte contre le réchauffement et contre le nucléaire peuvent être complémentaire, comme vous dites l’isolation des bâtiments, qui fait faire des économies aux foyers modestes et le renouvelable sont des solutions. Il ne s’agit pas de faire une économie 100% decarbonée dans notre pays très développé, mais au moins faire un effort, et qui dit écologique dit souvent économique. Le Portugal est un bon exemple de ce qui est possible de faire. Le nucléaire ne sauvera pas le climat et le nucléaire civil dans le monde augmente le risque de prolifération d’armes nucléaires.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 22 mars 2019 12:16

                    @Matlemat.
                    Il n’existe aucune sorte de « climat à sauver ». C’est juste les frontières d’une secte. La tienne.


                  • Matlemat Matlemat 22 mars 2019 12:05

                    @ l’auteur, excellent article, la lutte contre le réchauffement et contre le nucléaire peuvent être complémentaire, comme vous dites l’isolation des bâtiments, qui fait faire des économies aux foyers modestes et le renouvelable sont des solutions. Il ne s’agit pas de faire une économie 100% decarbonée dans notre pays très développé, mais au moins faire un effort, et qui dit écologique dit souvent économique. Le Portugal est un bon exemple de ce qui est possible de faire. Le nucléaire ne sauvera pas le climat et le nucléaire civil dans le monde augmente le risque de prolifération d’armes nucléaires.


                    • Matlemat Matlemat 22 mars 2019 12:14

                      @Matlemat
                      Désolé pour le doublon, réseau mobile pas terrible.


                    • nono le simplet nono le simplet 22 mars 2019 12:10

                      ah là là, alinea, tu vas provoquer des poussées de boutons de fièvre aux adorateurs de l’atome smiley


                      • JC_Lavau JC_Lavau 22 mars 2019 12:14

                        @nono le simplet. Il n’existe aucune sorte de « climat à sauver ». C’est juste les frontières d’une secte.


                      • Sozenz 22 mars 2019 12:51

                        @nono le simplet

                        je leur propose cette chanson aux adorateurs de l atome . :

                        https://www.youtube.com/watch?v=aIXW8I_j3yE


                      • nono le simplet nono le simplet 22 mars 2019 13:46

                        @pepino
                        moi aussi je t’embrasse, pepino mi corazon smiley


                      • joletaxi 22 mars 2019 13:12

                        moi, je ne fais aucune confiance à tous ces « lanceurs d’alerte citoyens »

                        Nous avons la chance d’avoir sur ce site le spécialiste incontesté de toutes ces problématiques, Le Grand Cabanel

                        et je trouve pour le moins indélicat de publier ce poulet indigeste alors que notre Maître a déjà tout dit sur le sujet.

                        Sinon, joli temps non ?

                        du jamais vu ma bonne dame, c’est vraiment déréglé

                        bon, un petit kawa, durable, local, légèrement cancérigène, mais pas trop.

                        Mais quelle bande


                        • foufouille foufouille 22 mars 2019 13:35

                          @joletaxi

                          c’est vrai que la centrale à patates était pas mal. mais il est interdit d’en parler sous peine de censure par cabanon.


                        • baldis30 22 mars 2019 14:01

                          @joletaxi

                          bonjour,
                           « du jamais vu ma bonne dame, c’est vraiment déréglé »
                           en janvier 1952 les lilas étaient en fleurs, en février 1952 .....
                           cette année ils ne le sont même pas le premier jour du printemps !
                           Et les abeilles elles vont faire quoi ? du miel de lilas .... ! impossible cette année !
                          Il vaut mieux parce que ... parce que quoi au fait .... du miel de lilas ... à réserver à vos meilleurs ..... mis


                        • joletaxi 22 mars 2019 14:15

                          @baldis30

                          oui, mais les hirondelles sont déjà là.
                          L’année passée on nous disait qu’il n’y en avait plus,.
                          saloperie de volatile, complètement déréglé

                          les stations de ski des alpes autrichiennes, et les stations californiennes, vont rester ouvertes jusqu’au mois de juillet

                          et vous trouvez ça normal vous ?

                          une bonne taxe carbone, les hirondelles seront là à l’heure,
                          si cela ne coutait pas un pognon de dingue, on en rigolerait

                          tiens le prix de l’électricité augmente, saleté de nucléaire, ça va être dur de faire tourner la pompe à, chaleur, écolo compatible
                          Surtout que pour se chauffer... se chauffer ?
                          ben avec la montée incroyable des t°, on ne se chauffera plus
                          un pull en poil de chèvre bio suffira non ?

                          mais quelle bande


                        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 22 mars 2019 15:33

                          Bonjour Alinéa,

                          Je suis d’accord avec la thématique « concurrentielle » de l’article mais comme Gollum, je suis enclin à penser qu’il faut la généraliser pour lui donner toute sa force. On peut alors soupçonner qu’en effet nos indignations et nos mobiliisations sont très largement téléguidées par ceux qui tiennent les principales caisses de résonance médiatiques. A l’évidence, les réseaux sociaux n’ont encore qu’un effet marginal.


                          • alinea alinea 22 mars 2019 19:41

                            @Luc-Laurent Salvador
                            C’est exactement ce que j’ai compris de l’article, et que je sais depuis que je vois ceux qui sont dans la rue pour sauver le climat !!!
                            Ce n’est pas qu’une question d’information, c’est une question de « caste » ! ceux qui s’accommodent et ceux qui ne le peuvent pas !! smiley


                          • charlesleter 22 mars 2019 18:05

                            bien vu ,sans compter le nucléaire militaire encore plus grave pour les risques.

                            Un conflit partiel de nature atomique entre l’Inde et le Pakistan provoquerait une baisse de température rendant impossible les récoltes et une température moyenne en France de Zéro pendant un an,la couche d’ozone serait détruite entraînant une irradiation des êtres vivants ,sans compter les retombées des poussières radioactives .
                            Ces deux pays ,c’est 200 bombes soit 10% du parc mondial (20 000 têtes) ,soit 600 000 fois Hiroshima au total.
                            les personnes sensibles à l’écologie se trompent de priorité hélas.


                            • charlesleter 23 mars 2019 17:54

                              @Julien S
                              c’est bien 1% ,merci d’avoir rectifié ,cela prouve qu’on a des lecteurs ,600 000 hiroshima c’est bien le total des 20 000 bombes .cela dit le désastre d’un conflit nuke meme limité nous pend au nez.



                              • Ouvert 22 mars 2019 23:37

                                On peut discuter sans fin à partir de sentiments acquis ou inculqués sur les dangers qui menacent l’humanité et fustiger le nucléaire pour mieux glorifier une lutte contre le réchauffement climatique. Mais une saine discussion doit s’appuyer des faits relatés en toute impartialité et des chiffres non truqués. Je crois que l’auteur de cet article est sincère mais je n’en suis que plus navré car dans ces deux domaines l’enfumage des esprits est roi. Les informations sont gobées avec gourmandise et les manipulateurs se régalent au sens propre (l’argent) et au figuré le pouvoir. Il est facile de détruire mais plus difficile de faire appel à la raison pour construire un argumentaire. Je ne m’y risquerai donc pas ici, mais je peux donner quelques vérités chiffrées qui donnent à réfléchir.

                                Si l’on prend pour référence l’année de 1880, les augmentations de température sont les suivantes : 1978 +0,13°C 1998 +0,76°C 2013 : +0,69°C février 2019 : +0,78°C Franchement vous en déduisez quoi ? Un réchauffement sur 20 ans entre 1978 et 1998, puis plus rien ou si peu... Vérifiez sur le site des mesures satellitaires de la NOAA de la température globale de la planète. Urgence ? Qui arnaque qui ? Pourquoi la température s’est-elle stabilisée pendant 20 ans alors que le taux de carbone ne cessait de monter ? Répondez d’abord à cette question pour vérifier le lien entre le CO2 et la température.

                                Sur le nucléaire, les chiffres les plus fantiasistes sont plubliés dans le but de faire peur. J’ai 82 ans sans cancer, et mes 4 enfants non plus, après avoir passé 38 ans au contact de la radioactivité. Le personnel que j’ai pu cotoyer avait un taux d’absence maladie très inférieur à celui de l’industrie métallurgique. Je n’ai aucune action dans une société liée de près ou de loin avec l’industrie nucléaire, mais je peux affirmer que le degré de sécurité dans ce domaine est de loin beaucoup plus élevé que dans la plupart des industries chimiques. Avec 48 réacteurs en service la France est le pays du monde le plus nucléarisé du monde par habitant, sans aucun accident de niveau 3 dans l’échelle internationale des accidents nucléaires, le reste est classé comme incident, sans impact notable sur l’homme ou l’environnement et cela depuis 50 ans.

                                Il ne faut pas mélanger l’utilisation militaire et civile du nucléaire. Le nucléaire miliaire s’est révélé un important facteur de paix entre l’URSS et les Etats-Unis. Il est faux de dire que le nucléaire est en décroissance. Justement la Chine en est un très bon exemple avec la mise en service du 1er EPR, tupe Flamanville, en décembre dernier et un deuxième va le faire cette année. Ceci s’est fait en partenariat avec la France dans un très beau contrat. 23 réacteurs sont en construction ou en projet en Chine qui dépassera ainsi la moitié de la production nucléaire française.


                                • Jean Keim Jean Keim 23 mars 2019 08:57

                                  @Ouvert

                                  Que des savants inventent des armes effroyables pour rendre la guerre impossible en dit long sur l’état de santé mentale notre espèce.

                                  Quand une centrale électrique classique s’envoie en l’air suite à un problème majeur est bien dommageable, mais on panse les plaies, on rase et on reconstruit en tirant les leçons de l’expérience, mais quand cela arrive à une centrale nucléaire, on ne sait pas quoi faire. Je me souviens que dans les débuts du nucléaire civil français, nos savants affirmaient que le risque d’accident grave était de 1 pour 10...00...000, on les a crus, j’y ai cru, et maintenant on, ils disent quoi, combien ?


                                • Matlemat Matlemat 23 mars 2019 09:59

                                  @Ouvert

                                  Avec le nucléaire il faut pendre en compte le long terme, le très long terme... Il y a eu tout un tas de pollutions un peu dans toute la France, mineures peut être, mais certaines assez grave comme par exemple quelques dizaines de kilos d’uranium en une fois dans une rivière, mais il faut admettre c’est vrai que l’industrie chimique fait pire. Le risque d’accident en France n’est pas nul et on est beaucoup à ne pas vouloir prendre le risque d’avoir une zone interdite comme à Tchernobyl ou Fukushima. Le nucléaire militaire n’a pas empêché les guerres par procuration et rien ne dit que la possibilité de destruction mutuelle est un facteur de paix, l’immensité de la Russie et de l’Amérique du Nord joue plus dans la dissuasion d’une invasion. Le nucléaire militaire se repent doucement, les Américains ont pratiquement donné la bombe à l’Inde et ensuite au Pakistan pour contenir la poussée russe en Afghanistan. Israël, un état minuscule, possède la bombe, et on se demande comment on a laissé la Corée du Nord l’obtenir également, l’Iran, ensuite l’Arabie et pourquoi pas le Japon et l’Allemagne. Le nucléaire civil augmente le risque de prolifération du nucléaire militaire. Pour les coûts, les normes post Fukushima ainsi que les protections anti terrorisme rendent le nucléaire trop cher par rapport à d’autres sources d’énergies. La Chine et l’Inde ont d’énormes besoins mais le nucléaire y restera marginal.



                                • joletaxi 23 mars 2019 19:52

                                  De toute façon, on va bientôt savoir

                                  https://climatdeterreur.info/

                                  Mais j’ai comme un doute

                                  les vrp en poele à frire sont pas chauds, c’est le moins que l’on puisse dire, pour venir débattre de leurs arguments,et c’est très curieux, car si leur sciences est settled, ce serait l’occasion rêvée d’en exposer la solidité,et d’en finir avec les dénialistes.

                                  Sacré Trump, pas aussi con que l’on nous le vend


                                  • merthin 26 mars 2019 16:05

                                    @joletaxi

                                    Impossible d’en finir avec les denialistes. Ils t’expliquent que la nuit il fait plus frais que le jour et que ça prouve que la planète ne se réchauffe pas.

                                    Autant discuter avec un frigo !


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 26 mars 2019 16:10

                                    @merthin. Un jour quand tu seras grand, tu nous expliquera quand c’était, que le climat eût été « réglé » selon tes spécifications.


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 26 mars 2019 16:10

                                    @JC_Lavau. tu nous expliqueras


                                  • merthin 26 mars 2019 16:39

                                    @JC_Lavau

                                    Encore et toujours la tactique de l’homme de paille.

                                    Si vous trouvez quelqu’un qui dit ça, aller vous faire plaisir avec lui.


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 26 mars 2019 16:47

                                    @merthin. Pour qu’un climat soit « déréglé », encore eût-il fallu qu’il ait été réglé un jour. C’est cette précision que les vendeurs de catastrophisme n’ont jamais pu fournir.


                                  • merthin 26 mars 2019 16:55

                                    @JC_Lavau

                                    Tout dépend de l’échelle de temps.

                                    Les denialistes prétendent qu’il n’y a pas de réchauffement (ba oui, 2018 est sensiblement pareil que 2017 et puis 2016 c’était chaud mais pas trop par rapport à 2018). Parce que leur échelle est bloquée sur 3 ans.

                                    Sur 30 ans et 100 ans c’est pas la même.

                                    Et sur 10 000 ans, le climat est « réglé » car relativement stable. En fait c’est consubstantielle avec le développement d’une civilisation technologique et sédentaire. C’est prouvé que l’agriculture est fille de la sortie de la dernière glaciation.

                                    A l’échelle du million d’année il n’y a pas cette stabilité. 

                                    Mais comme l’homme est fort, il propose quelque chose d’inédit dans l’histoire de la planète. Un dégazage massif de nappe d’hydrocarbure pourtant bien enfouie. Chose dont la géologie n’est pas capable à l’échelle de temps à laquelle nous nous y mettons.


                                  • student 24 mars 2019 12:09

                                    @alinea

                                    Vos propos sont stupéfiants, et procèdent d’un parti-pris écœurant voire coupable de la part d’un journaliste dont le métier est d’informer, pas de désinformer. Vos amis du lobby antinucléaire (je parle ici de civil) rivalisent souvent en matière de « fake news » mais je dois dire que vous battez des records.

                                    Le texte commence en douceur par contester le caractère décarboné de l’électronucléaire : lisez donc les conclusions de l’ADEME, pourtant affiliée à votre lobby, qui met le nucléaire en tête des énergies dont le bilan est le plus décarboné qui soit...

                                    Mais la suite est renversante, notamment le fait de mettre en avant, comme s’il était incontestable, le rapport de l’Académie des Sciences de NY : est-ce de la naïveté ? Ne savez-vous pas que la guerre froide est toujours une réalité ? Et pourquoi ne citez-vous pas les évaluations d’un organisme autrement plus compétent en matière de risques liés aux rayonnements, je veux parler de l’IRSN qui est français et peu concerné par la rivalité USA-Russie ?

                                    Au final, votre amalgame entre nucléaire civil et militaire et votre parti-pris extrême empêchent de tirer quoi que ce soit d’utile dans votre article et vous disqualifie définitivement en tant que journaliste.


                                    • joletaxi 24 mars 2019 17:48

                                      @student
                                      les marronniers de gogovox,

                                      il n’y a jamais eu de rapport de l’académie de NY,mais un article publié dans une revue appartenant à la dite académie, qui a publié immédiatement sur le sujet, pour signaler qu’elle n’apportait aucune caution à ce rapport

                                      Cela a été expliqué...10 fois, 20 fois, mais cela revient comme le chiendent après un traitement au glyphosate

                                      Je voyais des images des boutonneux dans les rues avec des pancartes affichant l’ours polaire comme victime de la poele à frire,alors que la population de cette sale bête s’accroit, elle est passée de +/ 5000 individus à 40.000

                                      Répéter à l’infini des mensonges, une technique bien verte


                                    • alinea alinea 24 mars 2019 19:10

                                      @joletaxi
                                      Puis-je à vous trois retourner le compliment ? Avec les pronuc, pas de surprises, mascarades à tous les carrefours, idées fixes sur focal étique, rien de bien nouveau non plus !


                                    • Patrick Samba Patrick Samba 24 mars 2019 20:37

                                      @Julien S

                                      « qu’avec le coeur », pauvre type.... Fukushima = 0 morts.... vraiment pauvre type...


                                    • Patrick Samba Patrick Samba 24 mars 2019 20:43

                                      le travail d’ « une EQUIPE de l’Académie des Sciences », pas un rapport de la dite Académie, savez pas lire ?


                                    • alinea alinea 24 mars 2019 21:38

                                      @student
                                      "Sauf qu’une équipe de l’Académie des sciences de New York, compilant en 2010 quelque 5000 documents d’URSS, ont estimé à près d’un million le nombre de morts."

                                      C’est vrai que certains étudiants ont besoin d’un enseignement unilatéral, nommé formatage, pour avancer l’esprit apaisé sur le chemin de la réussite sociale.
                                      Mais pour ceux qui ont un certain âge le constat du réel est le but atteint d’une vie réussie.


                                    • alinea alinea 24 mars 2019 21:39

                                      @alinea
                                      oups ! pas vu le doublon avec Patrick Samba !!


                                    • nono le simplet nono le simplet 25 mars 2019 11:11

                                      @Julien S
                                      euh ... non, rien ...lol (pour varier un peu)


                                    • nono le simplet nono le simplet 25 mars 2019 12:11

                                      @Julien S
                                      mon article va aussi s’arrêter à Varsovie ... après il faut refaire des cartes et le temps me manque ...


                                    • joletaxi 25 mars 2019 13:44

                                      @Patrick Samba
                                      et pas plus une équipe de l’académie des sciences de NY
                                      les seules équipes de cette académie sont baskett, et foot

                                      l’académie en question a elle publié officiellement qu’elle n’est en rien concernée par ce rapport, publié à son insus

                                      bon, le nuage.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité