• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Confinez-vous !

Confinez-vous !

« La science sans conscience est une ruine de l’âme ».

Que tous les médecins méditent cet aphorisme.

Il ne leur est pas destiné spécialement. Mais aujourd’hui, il les concerne directement. Du moins certains de nos médecins, les médecins algériens qui, dès que le gouvernement a annoncé le confinement de la population, commencent à paniquer, à perdre les pédales et à menacer de ne plus être présents dans leurs lieux de travail : les cabinets médicaux. Ces menaces à peine voilées ont pour prétexte le manque ou parfois carrément l’inexistence de conditions idoines pour la prise en charge des malades susceptibles d’être atteints de coronavirus, entre autre la manque de bavettes et de gants de protection. 

En fait, c’est sur certaines pages Facebook « managées » par des groupes de médecins, tel le « Syndicat national des médecins libéraux », que j’ai pu, à travers la réaction de certains confrères, me rendre compte de l’ambiance générale qui semble régner actuellement au sein de la corporation médicale. Ces réactions sont venues à la suite d’un de mes commentaires dans lequel pourtant je parlais au conditionnel ; je le reprends, ici, pour permettre à tout un chacun de juger en son âme et conscience.

« Il semblerait que certains médecins "cabinards" ont préféré fermer que de faire face au risque d'infection par le Coronavirus. Cette attitude de ces confrères est anti déontologique et condamnable. Cela est assimilable à une désertion d'un militaire en temps de guerre. De ce fait, les pouvoirs publics, et en particulier le Conseil de l'ordre des médecins, doivent intervenir et agir sévèrement. Tout cabinet médical fermé sans aucune justification valable devrait faire l’objet d'une fermeture temporaire d'au moins un mois. C'est dans ces moments de crise sanitaire que le corps médical doit montrer son sens du devoir et du sacrifice. Ne trahissons pas le serment d'Hippocrate ».

Mal m’en a pris.

J’ai reçu une volée de bois vert que je n’oublierais pas de sitôt ! J’ai beau essayé de mettre en évidence ma qualité de « vieux routier » de la médecine si j’ose dire, mais rien à faire. Le danger auquel ces médecins pensent qu’ils vont être confrontés, selon leur perception de la chose, est infiniment plus grand que les conseils et la sagesse qu’un de leurs ainés leur prodigue. Le serment d’Hippocrate ? Ils n’en ont rien à foutre. 

Pourtant, chaque jour que Dieu fait, ailleurs, en Chine, en Italie ou juste pas loin de nous, en France précisément, des médecins continuent à braver le danger. Il ne leur vient pas à l’esprit d’aller se calfeutrer chez eux et de laisser la population, leur population, à son triste sort. Ce coronavirus est, certes, virulent. Il se propage à une grande vitesse et la courbe des infectés ne cesse de grimper de façon exponentielle ; mais est-ce une raison de lui laisser le terrain libre ? Est-ce une raison pour ne pas lui livrer combat. Pourtant aussi, on le sait, « on ne perd que les batailles qu’on ne livre pas ». Et là, il s’agit, à juste titre, d’une guerre pour reprendre les termes du roi Jupiter, dixit E. Macron. Ce n’est donc pas le moment de se débiner. Alors soyons raisonnables, soyons responsables et faisons tout ce qui est humainement possible pour éradiquer ce virus. La tâche qui nous attend est très dure, ce ne sera pas une simple balade de santé mais nous réussirons, j’en suis sûr. Ce virus ne nous aura pas tous.

Aujourd'hui, l’heure est grave.

 Mais l’on ne semble pas s’en rendre compte.

Malgré l’annonce par les pouvoirs publics d’une période de confinement (qui a débuté ce dimanche), pour limiter les dégâts de cette « corona-infection », beaucoup de jeunes Algériens font fi de cette mesure de sécurité et continuent à se « promener » nonchalamment OU à se regrouper sur le trottoir et à se passer allègrement, l’un l’autre, la même clope. Belle façon de chopper le méchant virus. Et de le transmette ensuite à tout le voisinage immédiat et à la famille.

Il va sans dira que notre population, presque dans son ensemble, du fait de l’ignorance ou du manque de conscience, est indisciplinée. Voila pourquoi cette politique du confinement, pratiquée partout ailleurs, car il n’ ya pas autre chose à faire devant cette menace pandémique, risque de ne pas marcher dans notre pays.

On prend les choses à la légère.

Inversion des valeurs oblige, le médecin n’est plus considéré dans notre société. Il a beau expliquer les modalités de la transmission du virus, il a beau étalé ses connaissances médicales, l’écho qu’il reçoit est « vous ne possédez pas la science infuse  ». Sa parole n’est pas écoutée. Elle reste souvent lettre morte. De guère lasse, il finit alors par baisser les bras. Plus grave que cela, il se retire, il se confine, il se barricade chez lui laissant le terrain libre non seulement au coronavirus mais aussi à toutes les infections, toutes les pathologies bénignes ou malignes, d’autant plus que les informations véhiculés par les médias audiovisuelles des pays voisins (Italie, France) font état d’une hécatombe provoquée par cette épidémie de coronavirus au sein du personnel médical.

 Faut-il, dans ce cas, avoir recours à une autre solution beaucoup plus extrême ? Faut-il demander et même exiger, dans l’intérêt de TOUS, des tenants du pouvoir actuels d’annoncer « l’état d’urgence sanitaire » et de faire sortir, comme pendant le Hirak, les gendarmes et les militaires ? Je ne suis pas alarmiste. Je ne suis pas catastrophiste. Je ne l’ai jamais été. Bien au contraire, dès le début de cette épidémie, je n’ai tenu que discours apaisants et rassurants tout en étant très conscient que la situation pourrait prendre, du jour au lendemain, des proportions alarmantes. Du fait de la spécificité du virus. Et de son mode de contamination se manifestant par une courbe à ascension exponentielle dans les premiers pays où cette infection a commencé. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • rita rita 24 mars 09:59

    Réclamez des tests et des masques c’est plus intelligent le confinement viendra après pour les positifs aux tests !

    Prenez exemple sur la Corée du sud !

    Sont nettement moins cons que nos gouvernants ?


    • @rita C’est le tonneau de Danaïdes. Vous pouvez être déclaré négatif et attraper le Covid une heure après. Il n’y a pas de manière intelligente d’attaquer le problème. Belle leçon d’humilité que ce Covid. 


    • rita rita 24 mars 10:38

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      L’intelligence aurait été de tester la population pour isoler les malades !
      La leçon est que nous sommes dirigés par des bouffons !


    • rogal 24 mars 10:56

      @rita
      Des bouffons ? Vous êtes bien aimable.
      On se demande quelle sera leur prochaine erreur monstrueuse, que soit pour la santé ou pour l’économie.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 24 mars 11:02

      Des bouffons ? smiley non, on rigolerait un peu plus ^^


    • Vivre est un village Vivre est un village 24 mars 13:17

      @rita
      Pas d’autre choix que de commencer par le confinement puisqu’il n’y a pas de test disponible...


    • Goldored 24 mars 20:39

      @rita
      Des tests ? C’est bien beau. Encore faut-il en avoir. Encore faut-il pouvoir les traiter.
      La France ne remplit aucune de ces conditions.
      Donc l’intelligence, dans l’immédiat, c’est de faire autrement.


    • Ouallonsnous ? 25 mars 20:10

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Que savez vous du covid sinon que c’est le nom de l’opération de l’oligarchie mondiale pour venir à bout des gouvernements des peuples par eux mêmes ?


    • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 26 mars 16:56

      @Ouallonsnous ?
       
      Ben voilà...
      Tu ne peux t’empêcher de démontrer de quelle affection tu souffres pendant plus d 2 commentaires.
       
      L’oligarchie mondiale.
      Encore un de tes ’ complots ’.
       
      Dis, tu peux nous expliquer, rien qu’une fois, ce que ton ’ oligarchie mondiale ’ obtient de leur ’ opération ’ pour venir à bout des gouvernements des peuples par eux-même ?
       
      Si seulement c’était ta première fois...
       


    • Ceux qui sont guéris pourraient sortir du confinement. Mais rien ne dit qu’ils ne peuvent pas l’attraper une seconde fois. 


      • Vivre est un village Vivre est un village 24 mars 13:18

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Il est question, en effet, d’une rechute en automne...


      • Des bouffons,...non, des pervers.


        • FONTAINE 25 mars 09:34

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
          Oui des pervers, on pourrait rajouter idiots complets, arriérés mentaux.


        • Vivre est un village Vivre est un village 24 mars 13:14

          Du fait de la spécificité du virus. Et de son mode de contamination ...il faut être particulièrement rigoureux avec la technique et avec l’éthique...


          • Hervé Hum Hervé Hum 24 mars 14:37

            tant que le virus ne compte plus ses morts, ce sera sans doute peine perdu.

            à partir de là, je ne doute pas que les dirigeants vont proclamer l’état d’urgence sanitaire et déployer l’armée dans les rues.


            • sls0 sls0 24 mars 14:54

              Je réside dans un pays assez joyeux et festif, un âge moyen de 23 ans n’y est pas étranger.

              La quarantaine est basée sur du bon sens, du la rigueur mais on ne fout pas d’amendes au SDF et au joggueur solitaire.

              Comme tout est bon pour faire la fête où l’alcool fait parfois oublier la distanciation sociale, il y a un couvre feu.

              C’est un pays tropical avec des moustiques tigres donc il y a des épidémies de temps en temps, la population connait et réagit en connaissance de cause. Oui plus cool ou plutôt plus intelligente qu’en France la quarantaine. Si on est surpris pendant le couvre feu de 20 à 6h, pas d’amende puis on s’en va, non c’est arrestation et véhicule à la fourrière. Ca a un coté démocratique, certains ont les moyens, l’amende ne dérange pas ici en garde à vue il y a un brassage social. En trois nuits 6000 arrestations.

              Il y a la miss qui est urologue, pour trois semaines elle sera médecin de base dans un dispensaire dans la sierra. Elle connait déjà la dengue et le chik. Elle est toute contente, c’est le dispensaire de ses premières armes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès