• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Congolais arrête de danser…

Congolais arrête de danser…

Voici l'appel d'un Congolais lancé à ses compatriotes suite à des dernières événements survenus dans son pays.

« Congolais, arrête de danser, de saper, nous sommes en deuil. Nous devons agir nous-mêmes pour arrêter ce génocide et ce pillage, utilisant toutes les moyens pour sauver le Congo. Que la rage vous saisisse l'âme pour réagir patriotiquement en faveur de la délivrance de notre pays. Kabila doit partir, Kagamé, Musevenie et leurs allies doivent payer pour tous ce qu'ils font contre notre pays. Levons nous comme un seul homme et sauvons notre peuple de ces atrocités dont il est victime… »

 L'Histoire récente du Congo : six millions de morts dans des conflits divers nourris par la stratégie économique de fonds d'investissement occidentaux en quête de ressources.Stratégie où le moral a cédé la place à l'argent. Notre liberté est incriminée. Son synonyme, le secret bancaire : prétexte parfait pour dissimuler l'immoralité. Le crime parfait ?
 Arrêtons de faire semblant et de ne pas comprendre. Ne nous cachons plus derrière cet hypocrisie du secret bancaire.
Certes, les groupes armés sur place, les petits organisateurs locaux du « bizness » de ressources, ainsi que les gouvernements corrompus ils ont bel et bien leur part de la responsabilité dans ces massacres.
Mais il faut savoir faire la part de choses : ce ne sont que des exécutants de la stratégie économique meurtrière.
 Le vrai moteur de cette ignominie c'est le commerce des matières premières.
 Les vrais commanditaires de ces morts sont des fonds d'investissements dont les transactions sont couverts par le secret bancaire. Agissants en une parfaite légalité vis-à-vis la loi dans leurs pays. Pays riches, dit « développés ».
« Nous n'allons pas nous excuser pour notre mode de vie », « Notre mode de vie n'est pas négociable », sonne comme arrêt de mort signé par des présidents successifs d'une puissance…*
Tous ces fonds d'investissement, toute cette bande de traders ne sont que des chiens enragés par cupidité et lâché par leurs maîtres : des États les plus riches en quête de ressources.
 Combien du temps encore choisirons-nous de ne pas comprendre et de jouir en tout inconscience, voir hypocrisie de leurs butin, de tous ces ressources tachées du sang ?« Du sang dans nos portables » ? ! **
Le capitalisme financier : c'est le refus du bon sens, le choix de la facilité, de l'immoralité. De l'inconscience. C'est le déclin du genre humain, le contresens de l'évolution.
Ignominie et honte pour humanité tout entière. Evidemment. Y en a qui sont plus arrogants que les autres.
 Ne nous réduisons pas à nos instincts primitifs. Capitalisme financier c'est
« l'intelligence » par imitation ! Erreur logique de nos États qui placent l'argent à la première place dans la hiérarchie de leurs valeurs ! Pourtant les États qui nous représentent.
Ne nous cachons pas derrière cette incompétence. Voilà, le cancer qui ronge notre civilisation !

Tomasz Staniszewski

* " Nous n'allons pas nous excuser pour notre mode de vie" : Barack Obama,
" Notre mode de vie n'est pas négociable" : George Bush père
** " Du sang dans nos portables " : film documentaire réalisé par Patrick Forestier en 2007 sur l'exploitation et sur le fond du commerce de coltan. Dès fonds d'investissement de marchés financiers mondiaux jusqu'aux mines. Coltan, minerais très rare qu'on trouve au nord-est du Congo et qui a été baptisé "coltan du sang". A voir. Production : TAC presse.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Hervé Hum Hervé Hum 8 décembre 2012 10:11

    Cher auteur, votre parcours personnel et le contenu de votre article montre que rien n’empêche de développer sa propre conscience si on le veut vraiment.

    Mais toujours ce même constat, qu’aujourd’hui ce n’est pas le ploutocrate ou le fond de pension qu’il faut dompter et supprimer, mais le politicien professionnel et le système de gouvernance par les partis politiques au service de cette infime minorité. Car la force publique donc des citoyens n’est pas détenu par les ploutocrates mais par les politiciens au travers de l’Etat.

    La ploutocratie n’a aucun autre pouvoir que celui qu’on lui concède à travers le contrôle de l’Etat par les partis politiques.


    • clostra 8 décembre 2012 11:51

      Avec un certain cynisme pour ne pas dire un cynisme certain, « on » vous dira que respecter l’ordre de ces choses s’appuie sur le principe de réalité ainsi que d’y soumettre toutes nos libertés.

      Nous avons la lourde tâche d’éduquer nos (non pas les miens !), les politiques.

      Un petit slogan pour la route : « nos vies valent mieux que vos profits »


      • leypanou 8 décembre 2012 12:09

        "Le capitalisme financier : c’est le refus du bon sens, le choix de la facilité, de l’immoralité. De l’inconscience. C’est le déclin du genre humain, le contresens de l’évolution." : pourquoi financier ? N’oubliez pas que le capitalisme financier n’est que la suite normale du capitalisme tout court.

        Avec internet, cela devient plus facile : plus besoin de se casser la têt à monter/construire une usine ou vendre des produits, une spéculation financière permet en une fraction de seconde, sans bouger de chez soi, de devenir millionnaire.

        Cherchez à savoir qui sont conseillers des personnes puissantes dans les pays et vous comprendrez.


        • Staniszewski Staniszewski 9 décembre 2012 21:32

          « pourquoi financier ? N’oubliez pas que le capitalisme financier n’est que la suite normale du capitalisme tout court. »

           C’est tout simplement parce que le capitalisme financier c’est sa dernière mutation. Et donc vous avez tout à fait raison : au fond il s’agit de capitalisme tout court.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès