• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Considérations désobligeantes (4)

Considérations désobligeantes (4)

Préfet de police de Paris : personnage particulièrement apprécié des Gilets Jaunes pour son charisme et son sens de l'humour. A réalisé son rêve d'enfance de porter un jour une casquette de préfet de police. Malheureusement, son tour de crâne est resté le même.

Sibeth Ndiaye : Aurait mieux fait d'écouter le sage conseil de ses parents avant de devenir "porte-parole" : "Tu ferais mieux de te taire".

COVID 19 : fléau qui a fait dire que "rien se sera plus jamais comme avant", alors qu'on joue toujours "Business as Usual" avec les mêmes cabotins.

Nadine Morano : quotient intellectuel très élevé en calcul infinitésimal.

Emmanuel Macron : entraîneur de haut niveau qui fait beaucoup marcher les Français.

Notaires : parasites de la propriété privée.

Avocats : commencent par vous soutirer tout ce que vous avez, en vous promettant de vous faire obtenir tout ce à quoi vous avez droit, sans rien vous garantir. 

Incorruptible : personne vertueuse qui se vend un peu plus cher que les autres.

José Manuel Barroso : ancien maoïste remarqué par l'ambassadeur des Etats-Unis de l'époque, président de la commission européenne de 2004 à 2014. A fini sa brillante carrière au service des citoyens européens chez Goldmann Sachs. On ne peut pas lui reprocher d'avoir trahi ses idées : il n'en avait pas. 

Note : Goldman Sachs propose des activités de conseil en fusion-acquisition, de financement d’entreprise et des investissements de capitaux et le commerce de biens. L'établissement financier s'est fait connaître du public pour sa fabrication de produits dérivés financiers pendant la crise des subprimes et la crise de la dette grecque, qui ont contribué à la crise financière de 2007 à 2011.

Banquier : ami plus ou moins dévoué, selon le niveau de votre compte en banque.

Martin Heidegger : ruminant le moins bête de la prairie nationale-socialiste.

Emmanuel Macron : cœur sensible qui a du mal à comprendre pourquoi les gens ne l'aiment pas, malgré ses gentilles petites phrases.

Christophe Castaner : a du mal à tenir son intérieur, bien qu'il prenne toujours la précaution de frapper avant d'entrer.

France : pays des Droits de l'Homme, 34ème pour la liberté de la Presse.

Brigitte Bardot : n'a pas pris une ride, mais plutôt mille. A réalisé le rêve de beaucoup de femmes des années 60 de lui ressembler un jour.

Joël Dicker : écrivain suisse auteur de best-sellers vendus partout dans le monde. Spécialiste du cliché. Met en contact les gens qui ne lisent pas avec la sous-littérature, une impérieuse nécessité défendue dès le départ par son éditeur.

Sibeth Ndiaye : a obéi à l'injonction du premier ministre Edouard philippe : "Tue-moi ça !", mais a cru qu'il faisait allusion à la République en Marche.


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 13 juin 18:27

    ’’Avocats : commencent par vous soutirer tout ce que vous avez, en vous promettant de vous faire obtenir tout ce à quoi vous avez droit, sans rien vous garantir.’’

     

    Petite précision complémentaire (mais pas superflue).

    Quand un avocat, après vous avoir extorqué le fin fonde de vos économies vous dit : ’’Nous avons perdu’’ que faut-il comprendre ?

     

    1 qu’il va vous rembourser tout le fric qu’il vous a pompé ?

    2 qu’il en a rien à branler et que tout ce compte pour lui, c’est de vous avoir enflé sans qu’il ne soit responsable de rien ?

     

    Moi j’ai bien m’a p’tite idée.

    Et une solution.

     

    Quand les avocats accepteront d’être payés seulement en fonction de leur résultats, ben là on pourra peut-être commencer à leur faire confiance.

    Et encore...

     


    • Robin Guilloux Robin Guilloux 13 juin 21:05

      @Jeekes

      Je suis bien d’accord.


    • eddofr eddofr 15 juin 15:41

      @Jeekes

      A propos d’avocat, j’ai mieux :

      L’avocat qui accepte de déposer un requête auprès d’un tribunal (il n’a rien à faire, la requête est déjà rédigée par un autre avocat), ne la dépose pas du tout, et vous présente quand même une facture !
      J’ajoute que celui-là a été jusqu’à m’envoyer les huissiers et qu’il a fallu que je me tape 600 kilomètres pour aller causer « in personna » avec le président du Tribunal et le doyen du barreau pour éviter la saisie.
      En gros, toute peine mérite salaire (pour un avocat, goûtez le double sens) mais tout salaire suppose une peine.

      Sinon j’ai aussi celle de l’avoué (en appel donc) qui réclame un pourcentage du « préjudice » :

      Un taré te fait un procès sans aucun fondement et réclame une somme faramineuse.
      Il le perd, évidemment, mais il fait appel.
      Ton avocat t’indique qu’il fait appel à un avoué mais omet de t’informer que les honoraires de l’avoué sont distincts des siens.
      L’avoué présente/soutient le dossier de ton avocat auprès de la cour d’appel, parce que ton avocat n’a pas le droit de le présenter lui-même.
      Evidemment l’appel est gagné et le plaignant est débouté de toutes ses demandes et condamné aux dépends (à un somme forfaitaire, raisonnable correspondant aux honoraires habituels des avocats, qu’il ne paiera pas de toute façon étant plus ou moins insolvable, bien qu’ayant eu les moyens de faire appel ...)
      Et l’avoué te présente sa facture : 2% du montant réclamé par le plaignant.
      Et t’as pas le choix, faut payer. Et 2% d’une somme faramineuse, ça fait une très très grosse somme ...


    • Jeekes Jeekes 13 juin 18:34

      ’’Banquier : ami plus ou moins dévoué, selon le niveau de votre compte en banque.’’

       

      Seconde précision :

      Banquier ami ? Même pas, jamais !

       

      Dévoué encore moins. Sauf si le dit banquier réside dans un paradis fiscal. Ce qui n’est pas à la portée du premier mougeon venu.

      Qu’il se sente ’’aisé’’ ou pas.

      Les paradis fiscaux sont exclusivement réservés à une caste constituée de ’’sportifs de haut niveau’’ de ’’patrons d’entreprises’’ et ’’de pourriticards de tous bords’’.

       

      Cherchez, pour voir, à partir de quel montant on acceptera de vous ouvrir un compte dans ces trucs off-shore.

      Pour rire (jaune)...

       


      • caillou14 rita 15 juin 08:17

        En parlant de BB, elle a habillé Macron pour l’été, dans une lettre ouverte !

         smiley


        • eddofr eddofr 15 juin 15:43

          J’adore les mauvaises pensées, c’est jouissif, même si au final ça sert pas à grand chose.

          Ah, un peu d’acidité dans ce monde de bien-pensance :)


          • xana 15 juin 22:42

            J’ai bien aimé. Plus que la première fois...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité