• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Construire une éolienne Piggott avec Tripalium

Construire une éolienne Piggott avec Tripalium

Tripalium est une association fondée en 2007. Elle propose régulièrement des stages d'auto-construction d'éolienne ouverts à tous.

Que l'on soit manuel ou non, tout le monde peut participer au stage et apprendre les différents métiers nécessaires à sa construction : travail du bois, du métal et de l'électricité.

Pendant un stage d'une semaine, une ou deux éoliennes sont fabriquées par le groupe. Elles sont alors tirées au sort parmi les participants qui souhaitent l'acheter. Le coût correspond alors au prix des matériaux bruts nécessaires à la construction (environ 1500 euros).

Hugh Piggott est l'homme qui a créé les plans de l'éolienne auto-construite que l'on rencontre le plus fréquemment en France.

Ayant décidé de partir vivre sur la presqu'île de Scoraig en Écosse à l'âge de 22 ans, éloignée de tout système électrique, il en a eu assez de s'éclairer à la bougie.

Il a créé une première éolienne, qui ne fonctionnait pas... puis une seconde. Au bout de la septième tentative, il est enfin parvenu à ses fins.

Ses voisins lui ont alors demandé de leurs en construire. Et de fils en aiguille, il est aujourd'hui invité un peu partout pour prodiguer des conseils lors de stages d'auto-construction.

L’association Tripalium a traduit en français le guide d'auto-construction d'éolienne nommée "Piggott" et ajoute régulièrement des améliorations issues de leurs expériences. Ce guide est une véritable encyclopédie pratique de l'auto-construction d'éolienne. Toutes les informations s'y trouvent, expliquées pas à pas.

Ainsi différentes personnes ayant suivi un ou plusieurs stages avec l'association Tripalium ont eux-même commencé à organiser des formations. C'est le cas des membres de l'association BlueEnergy à Paris, par exemple.

BlueEnergy France organise régulièrement des ateliers au Kremlin-Bicêtre, en bordure de Paris. Les participants apprennent comment construire une éolienne, pendant un après-midi ou un week end.

Terraeco est allé testé le stage d'autoconstruction de Tripalium : Témoignage.

À voir : L'épisode 4 de Sideways consacré à un stage de l'association Tripalium.

À lire : Éoliennes domestiques : comment les pouvoirs publics encouragent une vaste escroquerie par Bastamag.

Sources :

Tripalium.org

Side-ways.net

BlueEnergy.fr

Opensourceenegergy.wordpress.com

éolienne piggott tripalium
piggott pale eolienne
tripalium stage
Tripalium bobine piggott
Tripalium piggott electricite
Tripalium piggot eolienne nacelle
levage blanc eolienne piggott
eolienne piggott tripalium


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Abou Antoun Abou Antoun 17 octobre 2015 19:39

     « tripalium », c’était le nom d’un instrument de torture à trois branches chez les Romains, et c’est la racine du mot « travail ». Étymologiquement le mot « travail » vient d’un instrument de torture.
    L’assoc ferait peut-être bien de revoir son nom.
    Sinon article intéressant.


    • Bonnes Nouvelles Bonnes Nouvelles 19 octobre 2015 11:16

      @Abou Antoun

      « Tripalium est un mot latin désignant un instrument de torture à trois pieux qui était utilisé par les Romains de l’antiquité pour punir les esclaves rebelles. Ce même instrument servait aussi à ferrer de force les chevaux rétifs. Ce vocable a donné naissance au mot travail, lui conférant ainsi un caractère pénible, de contrainte, d’assujettissement. L’instrument de torture : pour transformer le travail qui asservit l’homme en activité qui le libère. Au-delà de l’autonomie énergétique, construire son outil de production c’est conquérir un pouvoir. Les chevaux rétifs : C’est le vent qui ne se laisse pas facilement apprivoiser. Fabriquer une éolienne qui résiste dans la durée n’est pas une mince affaire. » http://www.tripalium.org/reseau :)

    • alinea alinea 17 octobre 2015 21:13

      Article intéressant que j’ai rangé dans un placard pour en garder le contenu et les liens !!
      Même réflexion que Abou sur le tripalium !


      • sls0 sls0 17 octobre 2015 21:14

        La presqu’ile de Scoraig se prête très bien à l’éolien.
        Comme je m’y connais un peu pour en avoir implanté, on en met pas partout, les bonnes conditions de vent c’est de 30 à 80km/h, en dessous le rendement n’est pas merveilleux.

        Il faut bien connaitre le site, sur météofrance on peut récupérer les chiffres, pour ceux qui comme moi réside dans un pays moins en avance, on peut récupérer les chiffres au niveau des aéroports.

        Il y a de bonnes explications sur ce site, c’est des connaissances préalables avant décision, le vendeur son boulot c’est de vendre, ses intérêts et les votres sont différents.

        On me sollicite de temps en temps, je vis sur une ile assez grande, il m’est parfois plus difficile d’expliquer que l’éolien n’est pas viable à un endroit que de faire les calculs pour un endroit où c’est viable, il y a toujours des gens plus sensibles au marketing qu’au bon sens et aux calculs.
        Comme je réside sous le vent par rapport aux alizées, des éoliennes à l’arrêt c’est courant, ça vaut tout les discours.


        • Abou Antoun Abou Antoun 17 octobre 2015 21:50

          @sls0
          Comme je réside sous le vent par rapport aux alizées, des éoliennes à l’arrêt c’est courant.
          Et lorsque les mêmes sont en mouvement c’est aussi ’courant’.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès