• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Convention citoyenne sur la fin de vie : l’euthanasie au bout du (...)

Convention citoyenne sur la fin de vie : l’euthanasie au bout du couloir ?

Elle est dans les tuyaux : il y aura bien une convention citoyenne sur la fin de vie. Le Président se serait juste un peu emballé lors de la remise de la grand-croix de la Légion d'honneur à Line Renaud, déclarant « Le droit à mourir dans la dignité est un combat qui vous ressemble et qui nous oblige », laissant ainsi entendre que le principe d'une loi était acquis. Du reste, Jean-Luc Roméro, défenseur acharné de l'euthanasie, s'est empressé de l'interpréter ainsi.

 

Jean-Luc Romero-Michel
@JeanLucRomero
Avec mon ami @OlivierFalorni, nous avons été très heureux d’entendre le président @EmmanuelMacron s’engager clairement devant @linerenaud à mettre en oeuvre une loi sur le doit de mourir dans la dignité.
Fort de cette annonce, j’ai été soulagé que le Pdt me la confirme pour 2023.
9:04 PM · 2 sept. 2022 depuis Paris, France

 

Mais il y aura bien convention, comme l'avait annoncé Emmanuel Macron dans son programme électoral où il était question d'associer citoyens, spécialistes de l’éthique et professionnels. Cette annonce, le Président l'a faite, le 8 septembre, en marge du lancement du Conseil national de la Refondation, déclarant « il nous faut bouger pour plus d’humanité ».

Bien sûr, tous les citoyens-participants qui avaient un tantinet travaillé lors des états généraux de la bioéthique seront ravis. Ils en gardent un souvenir ému. Ils s’étaient très majoritairement prononcés contre la PMA sans Père et autres délires sociétaux inclus dans le projet de révision de la loi de bioéthique de 2018. Et puis, le Conseil Consultatif National d’Éthique en charge de la synthèse avait conclu que finalement, il fallait les autoriser, juste 5 ans après avoir rendu un avis défavorable, mais n’y voyez aucune versatilité. D’ailleurs, le président du CCNE, le Pr. Jean-François Delfraissy, avouait en 2018 : « Je ne sais pas ce que sont le bien et le mal ». C’est dire s’il est qualifié pour présider un comité Théodule devant rendre des avis sur des problèmes d’éthique.

­Il reste quelques inconnues : quels seront les citoyens autorisés à participer ? Sera-t-il permis à chacun d’apporter son eau au moulin ? Pour les spécialistes de l’éthique, le CCNE a déjà fait preuve par le passé d’une suffisante servilité, il devrait être reconduit à la manœuvre, pour le pire et pour le encore pire. Quant aux professionnels, sont-ce les « praticiens » qui injecteront les produits létaux ? Sont-ce les soignants des soins palliatifs qui n’ont pas obtenu de moyens suffisants quand la loi de bioéthique de 2005 votait l’accessibilité de tous les Français à ces soins ? Verrons-nous les caisses de retraites et les assurances santé quémander des économies sur leurs budgets de prestations en abrégeant la vie des bénéficiaires ?

Quelques petites réflexions.

Il est toujours aussi inepte qu’auparavant de voter une loi euthanasie tant que nous n’aurons pas consacré des moyens suffisants pour diffuser partout en France les soins palliatifs, et ensuite évaluer leur succès.

Il est tout aussi inepte de discuter du bien et du mal, comme si c’était un problème de curseur qu’il conviendrait de positionner au gré des lubies individuelles ou collectives. Cette consultation est donc intrinsèquement stupide. Il suffirait de rappeler que l’interdit anthropologique de tuer ne devrait souffrir que deux exceptions : la légitime défense et la guerre. (Oui, l’auteur assume d’être hostile à l’avortement).

Il est assez probable que le triumvirat des Alliance Vita - Associations Familiales Catholiques – Manif pour Tous se mobilisera et qu’il enverra ses cohortes participer à cette consultation. C’est très bien. Il va falloir faire du bruit, montrer que ce n’est pas évident, que nous ne sommes pas dupes des poncifs du genre « mourir dans la dignité ». Bien sûr, il faudra s’armer de patience face aux arguments pleins de pathos. L’émotion est un levier de propagande apprécié et maîtrisé par les défenseurs de l'euthanasie. In fine, ce sera sans doute aussi efficace qu’un coup d’épée dans l’eau, mais qui sait ? Peut-être que l’absence de consensus pourrait enhardir les opposants au parlement ? Le coût politique d’un nouveau clivage pourrait-il décourager le pouvoir en place, ou tient-il mordicus à son avancée sociétale ?

Bref, l’état d’esprit, c’est tout de même d’aller à la bataille face à un ennemi qui ne respecte pas les lois de la guerre, et en espérant un miracle. Ne nous dérobons pas !

Dessin de @VoixDEnfants

Première publication chez Boulevard Voltaire


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Yann Esteveny 12 septembre 11:41

    Message à tous,

    Certains guident leur action par leur connaissance du Bien et du Mal. D’autres n’ont que faire de cela et se laisse guider par leur intérêt personnel !

    Concernant les personnes évoquées dans l’article, devinez à qui nous avons à faire ?


    • Clark Kent Thérèse Proh-Ika 12 septembre 11:42

      euthanasie ne signifie pas forcément eugénisme


      • baliste 12 septembre 12:10

        @Thérèse Proh-Ika
        Comme onfrai qui pense qu’en se suicidant il ne sera pas le jouet du destin , et si c’était le destin qui lui demandé de se suicider ? Libre arbitre ?
        L’euthanasie reste une tentative de control sur le destin , une tentative perverse, et sans aucuns sens au point de vue de la Vie (qui doit être vécu .....) .
        Ils y en a qui ne savent pas ce qu’ils font , ils y a des conséquences .


      • Fergus Fergus 12 septembre 17:07

        Bonjour, Thérèse Proh-Ika

        Exact. J’ajoute que c’est moins d’« euthanasie » qu’il est question mais de « suicide assisté » dans la grande majorité des cas.


      • Clocel Clocel 12 septembre 11:43

        La civilisation... Y’a que ça de vrai, les pires saloperies sont nées sous ce vernis.


        • pierre 12 septembre 11:59

          Il faut que cela se fasse, j’en ai trop besoin et j’ai vu des personnes proches mourir dans des conditions épouvantables ( récemment )


          • baliste 12 septembre 12:04

            @pierre
            Toutes expériences est bonne a prendre, on ne vit qu’une fois . Et si c’est trop dur, ben on prend sur soit et on laches prise ...
            Facil a dire mais la vie est dur, il ne faut pas sous estimé les moments difficiles , c’est ceux qui apportent le plus d’expériences , même a la fin .


          • charlyposte charlyposte 12 septembre 12:52

            @pierre
            Les animaux pensent exactement la même chose ! hum smiley


          • Lonzine 12 septembre 18:36

            @charlyposte
            la preuve qu’ils sont intelligents :)


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 12 septembre 12:08

            Merci de ne pas confondre pro-PMA et GPA et avortement et euthanisie. L’euthanasie est le droit de laisser faire la nature sans la pousser à ses extrémités par la technologie qui n’est qu’une prothèse. Vous confondez-tout..... On achève bien un cheval qui souffre. Pourquoi l’humain n’auraît-il pas ce même droit ??? Quand c’est notre heure, c’est notre heure. Alors que la PMA et la Gpa, c’est forcer la nature...


            • Samson Samson 12 septembre 12:29

              Bonjour @Rémy Mahoudeaux

              Avec la fin programmée et planifiée de l’abondance et le nombre de retraités qui persistant à scandaleusement grever les budgets de nos caisses de retraite et outrancièrement consommer une énergie dont l’industrie allemande à pourtant le plus grand besoin ! ont réussi à échapper à la solution finale du Covid sous Rivotril, il me semblerait, plutôt qu’un droit, judicieux d’envisager sereinement et dès à présent un devoir citoyen de « mort dans la dignité », ... en veillant bien sûr à éviter toute discrimination de genre.

              Et tant qu’En Marche vers Nulle Part, la désindustrialisation de la start-up France et la paupérisation exponentielle de sa population suivent vaillamment leur train, on pourrait même utilement suggérer d’étendre le civisme de telles mesures aux chômeurs de longue durée, non-vaccinés et toutes autres variétés d’oisifs qui parasitent intolérablement notre Sainte Croissance.

              Voilà qui serait tout bénéfice pour « sauver le climat » !

              Comme je ne me lasse jamais de le constater, on vit décidément une époque « formidable » ! smiley

              Bien à vous, en vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley


              • charlyposte charlyposte 12 septembre 12:49

                Je propose un grand débat national ....pour ou contre la vie éternelle ! smiley


                • Lynwec 12 septembre 13:47

                  Badinter est en train de faire l’hélicoptère dans sa tombe ( en supposant qu’il n’ait pas été incinéré, ce qui donnerait alors plutôt un cyclone...) à force de se retourner en pensant :

                  « Et dire que j’ai tant bossé pour supprimer la peine de mort... »

                  Temps de l’inversion :

                  -criminel, exempté d’office de peine de mort

                  -nouveau-né non désiré, condamné, peine immédiate, recyclage partiel

                  -naïf ayant gobé les bobards covidistes, condamné, couloir de la mort, en attente

                  -résident en ehpad en fin de vie, condamné, peine immédiate

                  -malades qu’on pourrait soigner mais qui coûteront un bras, solution finale en cours d’étude...


                  • Aristide Aristide 12 septembre 14:14

                    @Lynwec

                    Badinter ? Dans sa tombe ?


                  • Rémy Mahoudeaux Rémy Mahoudeaux 12 septembre 14:21

                    @Lynwec
                    Robert Badinter a 94 ans et est encore vivant. 


                  • Lynwec 12 septembre 14:42

                    @Rémy Mahoudeaux

                    Merci pour la correction (méritée^^)

                    S’il n’est pas en ehpad, il a toutes ses chances (et j’ai raté mon coup, au temps pour moi...), ça devrait lui valoir quelques années de rab, une fausse annonce anticipée ^^.

                    Il n’empêche que, à moins qu’il n’ait milité que sur commande, ce qui n’aurait rien d’invraisemblable, il devrait moyennement goûter la tendance actuelle à vouloir tuer tous azimuts...


                  • Lynwec 12 septembre 14:45

                    @Rémy Mahoudeaux

                    Avec Aristide, vous devriez postuler à Checknews ou assimilés, au moins, ça ferait des fausses nouvelles corrigées à raison, ça nous changerait un peu .
                    Ah non, en fait, vous n’avez pas le profil, vous corrigez uniquement quand c’est justifié .^^


                  • Rémy Mahoudeaux Rémy Mahoudeaux 13 septembre 09:02

                    @Lynwec
                     smiley 
                    à CheckCheckNews peut-être. Je m’étais permis par le passé de me gausser sur Twitter de leurs méthodes de travail à propos de l’affaire Montchalin ... https://twitter.com/remseeks/status/1474694039245148164 


                  • LOST on Earth Louis 12 septembre 15:04

                    @ l’auteur

                    Vous louez les soins palliatifs mais savez-vous au moins ce que c’est ?

                    D’abord pour y entrer il faut être en fin de vie, autrement dit que vous allez mourir dans les semaines qui suivent et trouver un service libre !

                    Note : si vous êtes atteint d’une maladie dégénérative, allez vous faire pendre ailleurs, tout le monde s’en fout !

                    Dans les SP on pratique la sédation profonde et continue qui, de l’aveu même du dr LEONETTI est une EUTHANASIE .... LENTE

                     smiley

                    donc la personne mourante est « shootée » à la morphine et on augmente doucement (trop doucement) les doses car le corps s’habitue et en redemande

                    Beaucoup souffrent dans l’indifférence du corps médical des SP et finissent par mourir (quand même) !

                    Dans certains services ça dure 3 jours tandis que dans d’autres TROIS semaines voire plus

                     smiley

                    Mourir pour mourir et si on pouvait décider pour un euthanasie rapide et volontaire (comme en Belgique, en suisse et d’autres pays) ?

                    Droit à l’euthanasie (ou aide acttve à mourir) ne vous oblige pas à l’utiliser tout comme le droit à l’IVG ne vous oblige pas à avorter !

                    https://youtu.be/tuigIuI0U84


                    • Fergus Fergus 12 septembre 17:16

                      Bonjour, Louis

                      Un grand merci à vous ! Comme je l’ai écrit dans de nombreux articles et commentaires, « la sédation profonde et continue (...) est une EUTHANASIE .... LENTE  » en effet !!!

                      Un procédé immonde
                      qui tue par défaut d’alimentation en quelques jours là où une piqûre létale donnerait le même résultat en quelques minutes, en supprimant de surcroît la souffrance morale infligée aux proches.


                    • charlyposte charlyposte 12 septembre 17:43

                      @Louis
                      Du RIVOTRIL à petite dose chaque matin et hop, ça repart comme en 14 ... hum smiley


                    • Aristide Aristide 13 septembre 09:21

                      @Fergus

                      « la sédation profonde et continue (...) est une EUTHANASIE .... LENTE  » 

                      Un procédé immonde qui tue par défaut d’alimentation en quelques jours 

                      Vous êtes un manipulateur, la sédation profonde est très loin de ce que vous décrivez. Défaut d’alimentation ? C’est quoi cette idiotie !!!

                      La sédation profonde n’a rien à voir !!! Quelle nécessité à dire de telle bêtises. Il s’agit de mettre en place des soins palliatifs définis comme tels :

                      L’objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle.

                      Ce qui est immonde c’est votre insulte à tous les soignants qui font tous les jours leur travail et mettent en oeuvre les procédures de sédation profonde et de soins palliatifs dans le respect de la législation !!!

                    • Fergus Fergus 13 septembre 13:09

                      @ Aristide

                      Vous racontez n’importe quoi !

                      Lorsqu’il est décidé, la processus de « sédation profonde et continue » consiste bel et bien à cesser d’alimenter  il est seulement hydraté le patient plongé dans un état d’inconscience tel qu’il ne ressent rien jusqu’à son décès.

                      Ce procédé d’euthanasie lente permet donc bien de « soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle ». 

                      Le problème est que cela se fait au prix d’ une mise à mort délibérée justifiée par l’état du malade mais qui est immonde en cela que cette mort est donnée à petit feu  une torture pour les proches ! en lieu et place de l’administration d’un produit létal a effet rapide !!!


                    • Samson Samson 13 septembre 16:32

                      @Fergus
                      "Un procédé immonde qui tue par défaut d’alimentation en quelques jours là où une piqûre létale donnerait le même résultat en quelques minutes, en supprimant de surcroît la souffrance morale infligée aux proches.« 

                      De toutes les manières, il sera probablement à jamais impossible de concilier nos philosophies respectives sur ces questions de principes, mais je n’en marque pas moins mon total désaccord avec votre position !

                      Face au scandale d’une intolérable douleur, notre devoir humain consiste à la soulager de toutes les manières, et il est un certain stade du processus morbide ou seule une sédation profonde y parvient encore : c’est tout l’honneur de l’humanisme et de la science d’en avoir développé les moyens.

                      Comme le rappelle fort justement l’auteur,  »Il suffirait de rappeler que l’interdit anthropologique de tuer ne devrait souffrir que deux exceptions : la légitime défense et la guerre.« 

                      Si même la différence en termes de dose est parfois infime, il reste au niveau éthique une différence fondamentale entre l’acte de soulager les souffrances et la mise à mort. Autant, au risque d’entraîner la mort du sujet, je soutiens la nécessité de pratiquer une sédation efficace, autant je m’oppose à cette transgression fondamentale que constitue la mise à mort du sujet pour ne plus l’exposer à cette intolérable souffrance : cette dernière enfreint en effet le tabou du meurtre, qui fut-il compassionnel et permettrait-il même d’abréger l’attente des proches quant à l’issue fatale, constitue avec celui de l’inceste un des deux tabous fondamentaux et majeurs commun à toute l’humanité.

                      Par ailleurs et en regard de la différence parfois infime entre dose sédative et dose létale, je vois d’autant moins d’intérêt à inscrire un droit positif à l’euthanasie dans les lois, quand elle se pratique en toute discrétion et depuis bien longtemps dans le secret des foyers, ou encore dans celui du colloque singulier entre médecin et patient. Même remarque quant à un droit positif à l’avortement, quand sa dépénalisation devrait hors militants les plus rabiques et acharnés suffire à satisfaire toute personne directement impliquée.

                      A noter que, contrairement à la Belgique qui en tout progressisme transhumaniste établit joyeusement des protocoles légaux pour encadrer l’euthanasie (sans comme à l’accoutumée se donner les moyens matériels d’en suivre et vérifier sérieusement le respect, ce qui a déjà donné lieu à plusieurs précédents des plus »limite" !), la loi suisse est bien plus prudente, qui n’autorise que l’assistance au suicide, et ce dans la stricte mesure où le sujet n’est pas à même d’y procéder seul.

                      Bien à vous, en vous présentant mes toujours cordiales salutations ! smiley


                    • Moi ex-adhérent 12 septembre 18:31

                      Il paraitrait que l’euthanasie serait contraire à la morale, laquelle ?

                      L’avortement dit IVG pour les âmes sensibles ne connait pas les émois chez nos censeurs ?

                      IVG, on le fait pour convenances personnelles et remboursée par-dessus le marché


                      • mmbbb 13 septembre 10:19

                        @Moi ex-adhérent quand on voit certains adultes, on se dit que leur mere aurait mieux d avorter .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité