• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Coronavirus : la gestion plus que controversée des pays de l’UE

Coronavirus : la gestion plus que controversée des pays de l’UE

Alors que le coronavirus est devenu pour nombre de personnes le sujet le plus discuté et suivi, mettant un peu en arrière les tensions géopolitiques, géoéconomiques et énergétiques du moment, il est intéressant de se pencher sur la différence de gestion d’un certain nombre de pays, au moment où la Chine semble prendre le contrôle de la situation, à la différence des pays prétendument « développés » européens.

Si l’origine de l’apparition du virus continue de susciter nombre de débats et toutes sortes de versions font leur apparition parfois sur une base quotidienne, le fait est qu’il y a quelques jours et pour la première fois la Chine a ouvertement suspecté les USA d’être à l’origine de l’apparition dudit virus sur son sol, et ce à travers le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian. Washington a réagi en convoquant l’ambassadeur de la Chine en poste aux Etats-Unis. Ce qui est sûr, c’est que connaissant l’approche traditionnellement réservée et retenue de la diplomatie chinoise, y compris sur les nombreux sujets de désaccord avec l’establishment étasunien et occidental en général, il est peu probable que cette accusation soit venue de nulle part. A suivre donc.

Quoi qu’il en soit et au-delà de cet aspect, certes très important, car si cela s’avère véridique il s’agirait ni plus ni moins de terrorisme étatique d’envergure mondiale, il est également important de se pencher sur les différentes façons de nombre de pays dans la gestion de ce fléau. Pour cela, il serait probablement intéressant de se pencher sur les cas chinois, russe, et des pays de l’UE.

La Chine, frappée de plein fouet la première, compte à ce jour le plus grand nombre de personnes ayant été contaminées par le coronavirus. Mais malgré cette catastrophe sanito-humanitaire, Pékin n’a pas fléchi et a engagé très rapidement des mesures grandeur nature, à l’image des capacités du pays. Cela s’est traduit entre autres par la construction en un espace de temps record d’hôpitaux temporaires et par l’utilisation de tout le savoir-faire technologique et médical de l’Empire du Milieu. Sur les plus de 80 000 personnes contaminées, un peu plus de 3214 ont trouvé la mort, soit pour le moment près de 4%. Le nombre de personnes guéries approche quant à lui les 67 000 personnes, soit plus de 83% https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie_de_maladie_à_coronavirus_de_2019-2020. Chiffre assez impressionnant compte tenu de la nouveauté et de l’apparition soudaine du virus en question.

Plus que cela et aux dernières nouvelles : aucun nouveau cas de contamination n’a été recensé dans 21 régions chinoises au cours de ces 14 derniers jours. Dans six régions, il n’y a pas de nouveaux malades depuis plus d’une semaine. La situation épidémique continue de s’améliorer activement dans le pays. Les nombreuses industries reprennent peu à peu. L’optimisme est de retour au sein des responsables et citoyens chinois.

Qu’en est-il du voisin et allié de Pékin ? A ce jour, la Russie compte 63 personnes contaminées, dont 8 guéries. La plupart des contaminés avaient séjourné en Italie, le pays le plus touché par le virus en Europe et le deuxième le plus touché au monde. A ce sujet, il serait bon de noter que la Russie compte plus de 4200 kilomètres de frontières communes avec la Chine, cette dernière étant par ailleurs le principal partenaire économico-commercial de Moscou. Les échanges entre les deux pays sont très intenses et ce dans divers domaines (affaires, flux touristiques, échanges d’étudiants, etc…). S’ajoute à cela le fait que la Russie est dans le Top 3 mondial pour le nombre de citoyens étrangers se trouvant sur son territoire https://www.worldatlas.com/articles/highest-immigrant-population-in-the-world.html, avec plus de 11,5 millions de personnes. Et là aussi ce n’est pas tout lorsqu’on sait que des villes comme Moscou ou Saint-Pétersbourg comptent parmi les plus grandes destinations touristiques internationales. Mais malgré ces faits évidents, la situation liée au coronavirus est très loin de celle observée dans nombre de pays de l’Union européenne, notamment l’Italie, l’Espagne ou la France. Pour rappel, la Russie avait pris des mesures de fermeture et de contrôle avancé aux frontières dès le stade précoce de la propagation du virus. Le résultat ne s’est pas fait attendre.

Les pays de l’UE, ou plutôt leurs responsables politiques, ne peuvent pas quant à eux se vanter devant leurs citoyens de quoi que ce soit. L’Italie, déjà mentionnée ci-haut, sur plus de 24 700 contaminations compte 1809 décès, soit plus de 7% par rapport au nombre total de contaminations - soit en termes de proportion presque deux fois plus qu’en Chine. En termes de guérison, le pays compte 1966 cas rétablis (soit pour le moment moins de 10% - contre près de 83% en Chine). Du côté de l’Espagne, sur 7845 cas confirmés, 292 personnes décédées à ce jour. Un pourcentage « meilleur » côté français, mais il n’empêche que cela ne peut aucunement être considéré comme un acquis car l’Hexagone compte tout de même à ce jour 127 décès (sur 5423 cas confirmés). Si certains se posent la question sur le niveau d’efficacité de la médecine et des mesures de soins, notamment si l’on compare les statistiques entre la Chine et l’Italie, il n’empêche que le plus important probablement à noter c’est surtout le manque évident de prise rapide de mesures de prévention qui caractérise la situation sanitaire qui prévaut dans l’Union européenne, avec en prime une psychose digne de l’Armageddon. Ce qui est certain, c’est qu’il est vivement souhaitable à ce que les populations concernées, sans exception et partout dans le monde, puissent rapidement retrouver l’optimisme, et ce à travers des résultats concrets sur le terrain.

Parallèlement à cela, nombre de politiciens occidentaux restent dans l’arrogance qui les caractérise. Ainsi, le président français Macron a provoqué une vive polémique au Maroc, suite à un tweet dans lequel il parle d’un ton ouvertement condescendant en direction des autorités marocaines (sur la question de l’évacuation des citoyens français bloqués au royaume après la fermeture temporaire des liaisons aériennes). Ce qui n’a pas manqué de faire réagir la société civile du pays. Beaucoup ont d’ailleurs voulu rappeler que leur pays est normalement et officiellement indépendant depuis 1956. S’ajoute à cela le manque de solidarité évident entre les « alliés » occidentaux (aussi bien dans le cadre USA-Europe, qu’au niveau européiste). Pendant ce temps, la Chine a envoyé en Italie des équipes de spécialistes pour aider le pays à vaincre le coronavirus. Du côté russe à destination de l’Iran, troisième pays le plus touché par les contaminations après la Chine et l’Italie, avec en « prime » les sanctions étasuniennes qui touchent et frappent, entre autres, le secteur médical iranien.

Une chose est néanmoins certaine : l’Occident politique a bel et bien, une fois de plus, montré son vrai visage. Celui de l’arrogance et de l’incompétence réunies. Courage encore une fois aux populations concernées. Car quoi que fasse l’establishment, le tribut est payé par les simples citoyens. Et plus l’establishment est incompétent, si ce n’est pas criminel, plus le tribut est lourd.

Mikhail Gamandiy-Egorov

 

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=1455


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    



    • L'Astronome L’Astronome 19 mars 17:38

       
      @The White Rabbit
       
      Что это за чепуха ?
       


    • ZXSpect ZXSpect 19 mars 13:01

      .

      Magritte : « Ceci n’est pas une pipe »

      .

      P Bravo : « Ceci n’est pas de la propagande »

       smiley


      • San Jose 19 mars 13:09

        Non, non, il n’y a quasiment pas de malade en Russie. Rappelez-vous donc qu’il n’y a jamais eu de sida en URSS. 


        • izarn izarn 19 mars 19:38

          @San Jose
          Parcequ’en URSS il n’y avait pas de PD.
          CQFD.


        • troletbuse troletbuse 19 mars 19:49

          @izarn
          Il n’y en a plus depuis Sotchi  smiley


        • Julot_Fr 19 mars 13:23

          Normal si la crise est voulue : S’il s’agit de produits chimiques vaporises sur la population, ce qui se tient considerant que :

          - les tests se focalisent sur les domages aux poumons, plutot que sur le virus. https://www.corbettreport.com/lies-damned-lies-and-coronavirus-infection-numbers-propagandawatch/

          - l’epidemie demarre et s’arrete rapidement ce qui n’est pas possible avec un vrai virus.

          - les gens ont mal mais ne meurrent pas comme pour une brulure des poumons.

          - les morts italiennes et chinoises s’expliquent par des facteurs aggravant (Pollution en Chine, epidemie de tuberculose pre-existante en Italie)

          - En Iran ils vaporisent comme des dingues dans les rue avec le taux de mortalite associe

          Note : l’effet zika etait du a des pesticide et non au virus zika lui meme qui existe depuis longtemps sans effet notoire.


          Pourquoi ?

          - Les gouvernements Chiniois et de la Koree du sud avaient besoin d’un bouc emissaire pour la crise economique en developpement.

          - Les nazis du gouvernement italien doivent arreter Salvini

          - L’UE et les USA font face a une crise de credit, ils vont vouloir passer l’ardoise sur le publique d’ou l’utilite de focaliser l’attention ailleurs https://www.zerohedge.com/markets/lehman-playbook-continues-fed-unveils-another-bailout-fund-avoid-money-market-funds

          Note : La banque centrale americaine (Fed) a deja baisser son taux a 0% + la Fed & BCE ont commencer a faire tourner la planche a billet pour sauver leurs banques et fond financiers obscenes..


          • berry 19 mars 14:08

            @Julot_Fr
            Vous dites n’importe quoi.


          • Julot_Fr 19 mars 20:13

            @berry

            Ici la confirmation de mon commentaire sur l’Italie : https://www.sgtreport.com/2020/03/corona-bologna-italy-the-truth-begins-to-leak-out/
            En ce qui concerne mes commentaires sur la crise financiere en cours, c’est pas une opinion, c’est factuel.. taux.. planche a billet..
            Qu’est-ce qui ne vous convient pas dans mon commentaire ? qu’on discute..


          • eddofr eddofr 19 mars 14:48

            Je voudrais juste faire quelques remarques :

            Concernant le taux de décès.

            Il est encore trop taux pour tirer des conclusions, le virus a peut-être déjà muté en une version plus agressive (ou l’inverse) et il pourrait encore.

            Si on va vers l’aggravation, la Chine aura eu la chance d’affronter la version initiale, moins agressive du virus.

            On sait par ailleurs que le virus est plus dangereux pour les personnes les plus âgées :

            0,2% jusqu’à 39 ans

            0,4% entre 40 et 49 ans

            1,3% entre 50 et 59 ans

            3,6% entre 60 et 69 ans

            8%  entre 70 et 79 ans

            14,8% pour les plus de 80 ans

            En Italie 22% de la population a plus de 65 ans, 11% seulement en Chine, 18% en France, 15% en Corée du Sud, 18% en Espagne.

            L’Italie aura forcément plus de morts que n’importe quel autre des pays cités. 

            Si vous croisez la pyramide des âges et le taux de mortalité par âge, l’Italie devrait s’attendre à 2,53% de mortalité et la Chine à seulement 1,28%. 

            Concernant le taux de guérison :

            Comme il n’y a aucun traitement, l’alternative est simple, tu meurs ou tu guéris.

            Le taux de guérisons en Chine est forcément le meilleurs puisqu’ils atteignent, semble-t-il, la phase de régression de l’épidémie.

            Je ne nie pas que la Chine a bien géré l’épidémie ... à partir du moment où ils ont admis sont existence ...

            Il est vrai aussi qu’il est plus facile de restreindre les libertés individuelles dans une état autoritaire que dans un état démocratique libéral (libertaire même pour certains pays occidentaux).

            Concernant la compétence des autorités :


            La plupart des autorités occidentales n’ont pas si mal géré l’épidémie, même si on peut toujours mieux faire, après coup.

            Et ils auront à rendre des comptes sur leur gestion de cette crise (ce qui ne semble pas devoir être le cas du Gouvernement Chinois, moins contraint par ce truc ridicule qu’on appelle « démocratie »).

            Sinon, je confirmes, un gouvernement démocratiquement élu est nécessairement moins compétents qu’un gouvernement autocratique.

            Un chef autoritaire, peut choisir de s’entourer de personnes compétentes (pourvu qu’elles soient obéissantes et loyales) alors qu’un chef de gouvernement élu doit s’entourer de personnes représentant les tendances politiques majoritaires : des politiciens donc, qui sont là où ils sont plus pour leur savoir plaire que pour leur savoir faire.

            Cela se saurait s’il suffisait d’être élu pour savoir opérer « à coeur ouvert » ou piloter un avion de combat ...


            • izarn izarn 19 mars 20:01

              @eddofr
              Dire qu’un gouvernement autoritaire est plus performant qu’un démocratique, lors d’une épidémie, c’est pas prouvé, bref c’est n’importe quoi.
              La Chine a un PIB par tête, trois fois inférieur à celui de l’Italie. Ainsi les moyens sanitaires par tête sont trois fois moindre qu’en Italie. De plus les chinois n’ont pas de couverture maladie gratuite. Beaucoup de chinois ne se soignent pas, parcequ’ils sont trop pauvres.
              La Chine utilise le confinement, parce que c’est la seule méthode qui lui reste, malgrés les soins qu’elle prodigue aux malades.
              Cette fois ci on a donné des soins gratuits même a ceux qui n’étaient à posteriori pas atteints du corona. Le procédé comme en Corée, a été trés efficace.
              Vous confinez : Vous attendez donc que les gens meurent d’aprés l’infection préliminaire. C’est ce qui se passe en UE. Vous avez déjà 200 morts ? Pas de problème, la semaine prochaine ce sera 800...Ensuite 2000.
              Vous detectez et soignez : Vous divisez par 5 ou par 10 le nombre de morts, et l’épidémie régresse par manque de porteur.
              Ce n’est nullement une question d’état autoritaire, mais de compétence et de moyens.
              Ensuite quand on parle d’Italie, on ne devrait parler que de la Lombardie :
              Regardez cette carte.
              Région de Rome : 38 morts...823 cas. (3384 cas Paris Ile de France)
              Vaut mieux etre romain que parisien !
              En France c’est la même chose : Surtout le nord-est.
              Quand on parle de France et d’Italie, d’un seul bloc, on devrait se poser des questions...


            • CN46400 CN46400 21 mars 12:39

              @eddofr
              « Un chef autoritaire, peut choisir de s’entourer de personnes compétentes (pourvu qu’elles soient obéissantes et loyales) »
              Toute comparaison avec le conseil scientifique de Macron ne saurait être que fortuite....


            • JP94 19 mars 17:20

              Les premiers cas en Russie sont des personnes venues d’Italie (et notamment à Lipietsk, qui entretient des relations économiques avec l’Italie.

              Mais en Russie, on a filtré aux aéroports, ce n’a pas été le cas en France ( une amie y travaille), et en GB : il suffit de lire leur presse (pourtant peu autocritique), et les récits des passagers. Et puis il y a leurs épidémiologistes, qui dénoncent ce choix des autorités de « laisser crever les gens », de ne pas équiper les médecins de kit, de ne pas tester les gens, et c’est pareil en France...sauf le Pr. Didier Raoult, que certains cherchent à dénigrer.

              Or son protocole correspond très précisément à celui mis en place avec efficacité en Chine, en Corée du Sud, et en Russie ( test et remède à la chloroquine, ou hydrochloroquine ..., auquel il ajoute un antiviral adapté). Les dosages diffèrent.

              Si on lit la presse russe, elle évite la psychose et la combat, informe ( des scientifiques russes ont séquencé le génome du coronavirus, etc), et l’Etat réprime les provocateurs de peur, ce qui me semble une nécessité, car la peur permet de manipuler, pas de soigner.

              Des gens que je connais ici ont contacté le 15, certains, fiévreux sont même allés à l’hôpital, rien ! on les a renvoyés chez eux « en quarantaine ».

              L’une de ces personnes, russes, a décidé illico de partir avec son mari finlandais et leurs enfants en Finlande : et là, après échange, son cas a été aussitôt pris en charge, et même on a recherché le taxi et on l’a placé aussi en quarantaine.

              Par conséquent, n’en déplaise aux détracteurs de l’auteur de l’article, la propagande mensongère dont ils devraient se méfier n’est pas celle qui aurait lieu ailleurs ( vrai ou faux), mais celle que nous subissons ici.

              Pourquoi ce langage de peur du sieur Macron ,après 2 mois et demie de non-réactivité attendant les élections pour jauger de l’efficacité de ses manoeuvres ? pourquoi une absence de mesures efficaces comme celles prises en Chine, en Corée et même semble-t-il en Russie ( juste 200 cas, ).

              Pourquoi cette incurie ? ( au sens étymologique ? ) 

              On ne se posera pas les bonnes questions à écouter Macron et voir le mal en Chine ou en Russie.

              On n’ira même pas lire les opinions de divers épidémiologistes occidentaux critiques qui disent ceci : les pays occidentaux ( GB, Espace, France...) ont choisi de laisser se propager le virus, alors qu’il faudrait tester systématiquement. Et en GB, ils prévoient des morts en dizaines de milliers...mais ça ne change pas les choix politiques. Des morts âgés coûteront moins cher aux assurances privées ! 

              Par ailleurs, l’épicentre du virus serait aux Etats-Unis : il existe diverses formes plus ou moins létales de ce virus : 5 je crois.

              Or les 5 formes existent aux Etats-Unis, mais 1 seule en Chine, et jamais les 5 ailleurs qu’aux Etats-Unis, où il y a 14 000 morts en septembre 2019 sur 34 millions d’infectés : dont on n’a jamais entendu parler, comme lors d’épisodes précédents. 

              Le Guardian n’en a pas dit un mot...mais a cessé d’accabler la Chine. Il n’accable pas la Russie, au moins le coronavirus l’aura calmé un temps.

              Mais il faut se demander la raison de ce silence...un aveu ? 


              • leypanou 19 mars 18:32

                @JP94
                Par ailleurs, l’épicentre du virus serait aux Etats-Unis : il existe diverses formes plus ou moins létales de ce virus : 5 je crois 

                 : pour l’origine du virus, cet article peut vous éclairer un peu.
                Il est à remarquer que la mortalité en Italie et Iran est très élevée : rien ne dit que ce sont les mêmes souches mais çà, les médias n’en parlent jamais.


              • JP94 19 mars 18:43

                @leypanou
                Merci, je vais regarder. J’avais eu un lien là-dessus, qui connectait aussi, je crois, le cas de l’Italie à des manoeuvres de l’OTAN en novembre dernier, avec l’envoi de 30 000 troupes US ...en Europe ( personnellement, je n’ai rien demandé) et qui stationnent dans des bases US : or il y a en Italie 116 bases militaires US, donc certaines secrètes ou interdites aux Italiens ( ce qui est une occupation du pays), avec du reste des F15 équipées de missiles nucléaires  alors que l’Italie ne possède pas l’arme atomique...

                Mais évidemment, on imagine mal nos médias dénoncer la présence de troupes US, d’armes atomiques US et en plus du caractère plausible de la contamination de nos amis italiens par des troupes US qui occupent ce pays qui s’est libéré lui-même de Mussolini...


              • izarn izarn 19 mars 20:20

                @leypanou
                Faut etre logique :
                Si ce ne sont pas les même souches, le COVID-19 n’existe pas.
                Ce sont des corona differents qu’on amalgame pour fabriquer une pandémie de toute pièce.
                En Italie, il n’y a que le nord, et surtout la Lombardie gravement touchée.
                Rome : 823 cas...(Paris Ile de France 3384 cas)
                Vaut mieux vivre à Rome n’est ce pas ? smiley
                En France c’est le grand-est qui est trés touché
                Pourquoi ? Les régions les plus industrialisées et les plus riches ?
                Et les plus peuplées, bien sur...


              • leypanou 19 mars 20:27

                @izarn
                Si ce ne sont pas les même souches, le COVID-19 n’existe pas 

                 : ben si, c’est un coronavirus mais les effets (gravité, mortalité) sont différents.
                Que le peuple italien soit âgé, ok, mais pourquoi l’Iran aussi a un taux élevé ? Le système de santé ou l’âge moyen n’expliquent pas tout.

                Ce sont des corona differents qu’on amalgame pour fabriquer une pandémie de toute pièce 

                 : çà, je suis d’accord.


              • vachefolle vachefolle 19 mars 21:30

                @izarn
                Non mais ALLO quoi ?
                sortez vos neurones.
                Dans une epidémie ce sont toujours les villes qui sont le plus touchés car en Ville vous rencontrez facilement 100 a 200 personnes par jour, et a la campagne, 5 à 10.

                Donc les épidémies se développent beaucoup plus vite en ville.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 19 mars 21:40

                @vachefolle

                C’est pour ça qu’une élue PS de Bourgogne avait proposée que les vétos s’occupent des ploucs ruraux (oxymore) ...


              • uleskiserge uleskiserge 19 mars 21:03

                En France, il faut parler de gestion de la pénurie et non de la crise du coronavirus...


                • vachefolle vachefolle 19 mars 21:27

                  Je suppose que l’auteur ne se pose aucune question sur la véracité des chiffres en Chine ou en Russie.

                  D’ailleurs vous devriez prendre exemple sur la corée du Nord : Aucun Cas, aucun Mort.

                  Il existe une facon trés simple d’en arriver la. Ne tester personne, et bloquer l’information et internet.

                  Avec ce schéma vous n’avez aucun mort OFFICIEL de la maladie.

                  Les chiffres chinois sont trés largement sous-estimés, dés janvier les études donnaient environ 75000 malades.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles







Palmarès