• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Coup d’état médiatique de Macron avec la complicité involontaire de (...)

Coup d’état médiatique de Macron avec la complicité involontaire de maires « bonne pâte »... mais alors, que fait le CSA ?

         « Grand débat national » de diversion", l’Elysée cherche un second souffle et à gagner du temps ; il joue la montre, l’épuisement et la confusion ainsi que la désintégration du mouvement les Gilets Jaunes dans un grand tout appelé "Grand débat national" de diversion (GDND) afin de le noyer ou de l’asphyxier, lui et la crise sociale majeure auquel l’Elysée est confronté ; il est aussi question d’ôter de la bouche de ce mouvement le monopole de la parole contestataire, tout en se donnant une bonne conscience : « Vous voyez ! Nous n’évitons pas le débat ! Nous vous donnons la parole tout en la consignant dans des cahiers de doléances ! ».

C'est sûr, avec cette diversion les gilets jaunes sont en danger ; danger d'être étouffés par le tapage diurne de ce débat ; danger d'être marginalisés ; danger face à un soutien très fragile (les classes moyennes sont très versatiles) dans ce risque que ce débat leur fait courir ; celui de paraître autiste et obtus en refusant de participer à ce vaste écran de fumée ; c'est ce qui est recherché par l'Elysée et c'est la seule raison d'être de ce vacarme qui s'annonce.

Pour cette raison, sans doute doit-on recommander aux Gilets jaunes (1) de participer à ce débat même symboliquement pour ne pas être pris en faute tout en ne quittant pas le terrain bien évidemment ; rues, routes et centres-villes.

 

      C’est maintenant clair : Macron est en campagne électorale : élection présidentielle - épisode 2 ! - jusqu’aux élections européennes ; c’est-à-dire, jusqu’en mai. Aussi un grave problème surgit : avec la retransmission par toutes les chaînes d'infos en continu de la rencontre de Macron avec les maires des régions, à raison de 2 rencontres par semaine et ce jusqu’au 15 mars - retransmission en intégralité des heures durant - ne doit-on pas alors dénoncer un véritable kidnapping des médias par l'Elysée à la grande satisfaction des kidnappés qui offrent ainsi à leur candidat une tribune « free of charge » ?

Complicité des médias mais aussi complicité bien involontaire des maires ( et mairesses) de nos provinces qui risquent fort d’être les dindes et dindons de ce qui pourrait très vite s’avérer n’être qu’une farce politico-médiatique ?

Car tous connaissent les revendications majeures du mouvement qui a décidé du lancement de ce débat national destiné à éviter une dissolution : plus de retraite à 900 ni de salaires à 1150 euros ; plus d’Assemblée nationale composée de députés godillots sous le contrôle d’un Président qui rafle la mise, toute la mise, sur la base d’un score qui s’élèvent, au premier tour, à 18% des inscrits.

Mais alors, face à ces revendications, est-ce à dire que Macron aurait la volonté, la carrure de renverser la table et de reprendre ce que tous les pays européens ont perdu, à savoir : la main sur l’économie et la finance ? Bien sûr que non ! d’autant plus que ceux qui sont allés le chercher ne lui ont certainement pas confié comme mission de faire en sorte que les riches soient moins riches et les pauvres moins… sinon, plus pauvres du tout ! et puis, noublions pas cette Commission européenne qui veille au grain, à savoir : à toute velléité de justice sociale de la part d'une des Etats membres.

D’où la mascarade de ce débat destiné non pas à cette France sans moyens dès le 10 du mois, mais uniquement à l’électorat LREM et celui de son allié servile, le Modem ( Bayrou qui doit bien attendre la place qui sera libérée par E.Philippe  prochainement) et fatalement… à terme, aux LR qui seront appelés à s'allier aux troupes de Macron d’ici 2020 ne serait-ce que pour éviter non pas une crise politique de plus mais bien plutôt une crise de régime et de notre démocratie non-représentative ( des études universitaires mentionnent une représentativité de 25% à l’Assemblée et dans les médias de tout ce qui se dit, de tout ce qui se pense dans la société) que nul ne pourra faire l’économie de traiter.

 

       Coup d’état médiatique, hold-up, kidnapping des médias, les partis d’opposition à cette heure n’ont pas encore réagi ; en revanche, nous tous sommes autorisés à exiger sans plus attendre que le CSA se penche dès maintenant sur les conséquences de la couverture médiatique généreuse, complaisante et irresponsable de chacun des déplacements de Macron, chacun de ses meetings, sur notre « pauvre démocratie » déjà bien mal en point, en tenant compte du fait suivant : Jamais les propriétaires des médias n'ont traité avec un tel mépris le métier de journaliste !

 

 

1 - Que les Gilets jaunes n’oublient surtout pas leur colère à la prochaine élection européenne (28 mai) et à toutes les élections car pour affaiblir d’avantage l’Elysée, il faut un vote massif en faveur du RN, des Insoumis, de l'EELV, l'UPR et du PS ; seul la chute de LREM et de LR provoquera la crise de régime nécessaire car c'est toute la démocratie non-représentative qu'il faut faire tomber. Ne pas voter c'est se démobiliser et permettre à Macron et aux médias de relativiser l'importance de la contestation dans les urnes. Ceux qui ne sont pas inscrits sur les listes ont jusqu'au 23 mars pour le faire.

 

2 – Pour saisir le CSA : deux liens – la saisine https://www.csa.fr/Mes-services/Alertez-nous-sur-un-programme2 ou une alerte https://www.csa.fr/Mes-services/Vos-remarques-au-CSA : dans les deux cas, les formulaires sont faciles à remplir.

 

 ______________

 

Pour prolonger, cliquez : Les Gilets jaunes - le dossier

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • math math 19 janvier 09:05

    +++++++++++++

    Bien vu..il est en campagne faute de compétence pour gouverner..Le « MANIPULATEUR » dans ses oeuvres !


    • Le421 Le421 19 janvier 19:07

      @math
      Je me suis posé la question de savoir si, à Souillac, les maires avaient téléchargé l’appli pour savoir quand il fallait applaudir, comme dans les meetings Macron !!  smiley
      Questions connues à l’avance et réponses toutes prêtes.
      Quel barnum...
      A nos frais.
      Campagne pour les européennes à pas cher.
      Reste plus qu’à lui coller une pâtée !!


    • leypanou 19 janvier 09:19

      il faut un vote massif en faveur du RN, des Insoumis, de l’EELV, l’UPR et du PS 

       : oh la la, il y en a de trop là.

      Vous avez enlevé LR, c’est bien, mais pas assez. Car plus tartuffe qu’EELV, je ne trouve pas (marche pour le climat et autres inepties). Et puis, EELV c’est DCB, grand supporter d’EM maintenant.

      Quant au PS, quand on parle PS, on pense tout de suite à F Hollande : quelle personne sensée re-choisirait Hollande ?


      • Arogavox 19 janvier 11:12

        Pas d’accord sur ce point :

        « Ne pas voter c’est se démobiliser et permettre à Macron et aux médias de relativiser l’importance de la contestation dans les urnes. » 

        >>> toutes celles et ceux qui votent ne font que cautionner à la fois les élus qui sortiront du chapeau (et toutes les décisions qui pourront être officialisées par ces élus) ... et le stratagème électif lui-même par lequel ces élus seront légitimationnés.

          Parmi les électeurs, seuls seront crédibles ceux qui auront voté sincèrement pour les nouveaux promus au statut d’élus

        (en les cautionnant pleinement dans leur for intérieur). Tous les autres ne feront que témoigner de l’absence de crédibilité de leurs engagements si par la suite ils prétendent remettre en cause ces élus ou le système de scrutin lui-même ... qu’ils se sont préalablement engagés par leur veaute à soutenir !

          

        L’importance de la contestation ne peut pas être relativisée par les urnes puisque c’est justement les seuls abstentionnistes et non votants (y compris non inscrits !) qui amoindrissent la légitimité des urnes et de leurs résultats !

          Il serait bien plus pertinent de militer pour faire valoir à tous le droit légal de cette large proportion de non votants honnêtes que de pousser les veautant à la faute morale !


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 12:48

        @leypanou

        Il en faut pour tout le monde... peu importe ... seul le résultat compte... : la plus grande des sanctions sur le « personnel politique lrem et lr »... dès les Européennes....


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 13:13

        @Arogavox

        C’est l’argument des abstentionnistes et des non-inscrits sur les listes électorales bien connus. Or, la crise de régime souhaitable d’une démocratie non-représentative viendra aussi et surtout des urnes, à défaut d’un mobilisation massive de dix millions de personnes ; ce qui n’arrivera pas. Les Gilets jaunes, (la France des retraités à moins de 1000 euros, des salariés à moins de 1500 euros pour un travail à temps plein  artisans et commerçants inclus —, des chômeurs et de ceux qui ne veulent plus d’une Assemblée aux ordres d’un président élu avec 18% des inscrits au premier tour et qui rafle toute la mise)... sont bien seuls finalement ; les couches moyennes urbaines ne descendront pas dans la rue ; aussi, à la France qui vote encore (entre 40 et 70% des inscrits selon les élections), on doit pouvoir contribuer à leur faire prendre conscience que leur bulletin de vote est tout autant susceptible de mettre en danger les troupes de Macron que le mouvement des Gilets Jaunes et ainsi provoquer une crise de régime et pas seulement une crise politique majeure  : les urnes et la mobilisation des Gilets Jaunes (mobilisation marginale en nombre même si d’une importance capitale sur un plan symbolique) devraient permettre de venir à bout d’un régime qui n’est plus constitutionnellement soutenable. Si tout le monde s’y met, on peut obtenir des résultats conséquents et irréversibles. 
         On ne peut pas à fois refuser la mobilisation terrain et celle des urnes ! ou bien alors, on choisit la résignation et la soumission ; la passivité. 


      • Arogavox 19 janvier 15:04

        @Serge ULESKI
         La « logique » de votre conjecture (Votre dernière phrase et conclusion) est invalidée par un seul contre-exemple : 
         car « si tout le monde s’y met, on peut obtenir des résultats conséquents et irréversibles » avec la piste d’action (non passive ! et tout à fait compatible avec le non-vote et le non-veaute) évoquée par ce que vous trouverez sur le Web en y cherchant les mots « doléances Kdo forum » 


      • kirios 19 janvier 18:21

        @Arogavox
        il me semble que le seul vote d’autodéfense c’est celui en faveur de l’upr .
        maintenant on peut persister a vouloir voter des partis dits « à gauche », mais alors les gilets jaunes doivent être mis au placard.
        je viens de découvrir une phrase dans un bouquin, je vous la livre : « ce ne sont pas les tyrans qui font les esclaves, mais les esclaves qui font les tyrans  »
        à bon entendeur ...


      • Le421 Le421 19 janvier 19:10

        @leypanou
        Je suis assez d’accord... Sauf que, le problème, le RN va se faire traiter de parti de fachos et quand à nous... J’ose même pas le dire. Plutôt l’extrême droite que le danger rouge !! Partager le fric, pas question !! Et le RN ne partagera jamais le fric...


      • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 20:23

        @Le421

        Le RN à 30% est un danger pour le système ; les FI à 8%.... désolé mais... même pas peur !


      • bernard29 bernard29 19 janvier 11:02

        il me semble que Macron a été interpellé de façon assez régulière et virulente ( Macron démission etc.. manque d’écoute et attitude arrogante...). Il explique sa réponse, ses positions, sa politique et ses convictions de façon assez pédagogique je trouve. Il est donc normal que les médias soient intéressés, mais il est a remarquer que hormis les retransmissions par les TVs d’info-continue, il y a peu d’échos dans la presse autre que ces retransmissions. Par ailleurs, c’est un échange et il répond aux interpellations des maires.

        Pour ma part, je trouve qu’il s’agit là d’un exercice démocratique très intéressant et utile. Certains trouvent même que c’est inédit. Et ce n’est pas parce qu’il y a des élections tous les ans (ou deux ans en France) que le président de la république doit s’empêcher de débattre et d’échanger avec les français. 

        Il y a peu on disait qu’il était mutique . Faudrait savoir !


        • Arogavox 19 janvier 11:34

          @bernard29

          Donner lieu à un échangeSens : Faire naître une conversation.


           Vous trouvez que cette prestation ressemble à une conversation ? !!

           Répondre à l’interpellation de certains maires, selon une procédure non prévue, non précisée et non autorisée par notre actuelle Constitution (qui ne reconnaît qu’une souveraineté exprimée par les élections (qui incluent tous les élus et pas le seul Président de la République) et par le référendum, ce n’est pas ce qui a été acheté par les électeurs ! 
           Pour évaluer ce que veulent les Français, au delà des seuls électeurs, il faudrait d’abord concevoir collectivement une nouvelle Constitution, établissant de nouvelles techniques officielles d’échange conçues et adoptée-légitimées démocratiquement !

           L’exercice ne pourrait prétendre être démocratique que s’il était un exercice du peuple (et non pas de Celui qui est conspué par une très forte proportion du peuple), par tout le peuple, et pour tout le peuple !


        • bernard29 bernard29 19 janvier 11:45

          @Arogavox

          « Vous trouvez que cette prestation ressemble à une conversation ? !! »  OUI
          les divers angles d’un problème ( prenons la loi Notre ) sont exprimés par plusieurs personnes. D’ailleurs Macron continue d’ouvrir la conversation parce qu’il souhaite des propositions sur les modifications.
          Une conversation n’empêche pas ensuite les gens de parler entre eux de réfléchir et d’échanger à nouveau sous d’autres formes et d’enrichir la question, puis d’interpeller à nouveau. Un débat n’est pas clos par une seule conversation. Une conversation c’est un échange. Le débat c’est l’échange.


        • Arogavox 19 janvier 12:58

          @bernard29

          Le processus d’échange, pour pouvoir donner lieu à consensus, doit être précisé par un « protocole d’échange ».

          "la notion d’interopérabilité occupe une place centrale : il s’agit de la « capacité de deux systèmes à dialoguer et à interagir" (M. Foulonneau), via un ensemble de règles qui régissent les échanges et permettent un dialogue entre deux machines pour atteindre un objectif donné"


          ... et, la moindre des choses serait que l’objectif de l’échange ait été clairement établi : si cet objectif est bien une recherche de consensus, encore aurait-il fallu préciser quelles doivent être les modalité d’établissement et de validation/légitimation de ce consensus.
            Que des idées ou informations puissent être apportées, qu’un effet de catharsis puisse être opéré par une partie de la population, n’est certes pas à craindre,
          par contre, ce qui ne peut être accepté c’est l’arbitraire et la non légitimité d’un arbitrage péremptoire et récusé par une grande proportion du peuple. 

        • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 13:19

          @bernard29

          Cette mobilisation de l’Etat n’a qu’un but : étouffer le mouvement des gilets jaunes, le marginaliser en occupant tous les médias. Ce n’est pas Macron qui parle aux 15 millions de citoyens touchés par la pauvreté dès le 10 du moins... et des millions d’autres en fin de mois... c’est Macron qui tente de sauver son quinquennat et de reprendre son agenda de réformes (retraites, chômage, sécurité sociale) ; Macron se cache derrière les maires alors qu’il n’y a qu’un interlocuteur pour Macron : le Peuple. 


        • bernard29 bernard29 19 janvier 13:36

          @Serge ULESKI

          Le peuple ? il faut faire partie des gilets jaunes pour faire partie du peuple ??
           
          Macron parle aux citoyens touchés par la pauvreté, et il le fait aussi en parlant aux maires ruraux qui sont aussi en quelque sorte des invisibles du monde médiatico et des politologues de salon. De fait il voudrait si je comprends bien faire participer toutes les strates de la hiérarchie politique et administrative du pays à la recherche de solutions acceptables par tous.
          Il ne souhaite pas étouffer le mouvement actuel, il pense même que c’est une occasion à saisir pour faire évoluer la société et il expose ses réponses. ça ne vous plaît pas et c’est votre droit. 

          Mais je vous donne raison sur le fait que vous trouviez que l’opposition n’est pas à la hauteur des évènements, et c’est la raison pour laquelle cette opposition ( car vous avez bien compris qu’il n’y a plus des oppositions mais une opposition) a besoin d’un bouc émissaire. 


        • alinea alinea 19 janvier 13:37

          @bernard29
          Écoutez ça bernard ! je l’ai fait passer sur AvoxTV ; les maires qui y étaient ( en tous cas celui-là !!) sont moins dupes que vous

          https://www.youtube.com/watch?time_continue=5&v=7ai5zVTeUh8


        • Arogavox 19 janvier 14:49

          @alinea
          à noter que les préfets (« ... qui choisissait les intervenants par département ? : les préfets ... ») ne sont pas élus !
           Le processus de ce « Grand débat » n’est donc pas compatible avec notre actuelle Constitution (souveraineté par les élus et par le référendum) : CQFD !


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 15:04

          @bernard29

          Il y a le Peuple français et « le peuple »... celui qui bosse vraiment et qui se rend sur son lieu de son travail dès 5h le matin ; celui qui permet à ce pays de fonctionner tout simplement. Les médias et la classe politique le connaissent bien : les uns l’accusent en terme à peine couverts de tous les vices et de tous les maux, les autres de toutes les vertus ; les intellos ne parlent que de lui quand il est absent et disparaissent quand il prend la rue. D’où leur silence aujourd’hui. 
          Ce peuple-là n’est pas imposable, sorte d’intouchables, car il a la lèpre non contagieuse soit dit en passant. Mais la TVA s’en charge. Personne ne le craint jusqu’au jour où.... 


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 15:32

          @Serge ULESKI

          ................... suite.....................voirie, hôpitaux, Ehpad, transports secours, les déchets à ramasser et à traiter, les centrales électriques, l’eau potable, maitenance, manutention, le bâtiment et les TP été comme hiver, entretien et nettoyage, les chauffeurs-livreurs...


        • bernard29 bernard29 19 janvier 17:09

          @Serge ULESKI

          le peuple ? c’est les citoyens.


        • bernard29 bernard29 19 janvier 17:19

          @alinea

          j’en connais d’autres ; Dupont Aignan par exemple qui a un peu le même a priori.
          Mais bien sur qu’il est toujours possible , et c’est bien, que certains trouvent n’importe quelle opération fallacieuse ; C’est pas un problème. Il faut les écouter et essayer de comprendre, mais je remarque quand même que Macron est très applaudi après ses interventions. Peut être même que votre maire a lui aussi applaudi, mais il a aussi peut être une clientèle à qui il a besoin de faire plaisir. 
          Maintenant d’autres ont aussi le droit de trouver cette opération très bien, formidable même et qui estiment qu’il s’agit là d’une opération très démocratique. et bien venue.  
          Pour affirmer que c’est une mascarade, on peut aussi attendre un peu et prendre du recul jusqu’à la fin de l’opération. Vous êtes peut-être, vous même, dupes de vos relations politiques


        • bernard29 bernard29 19 janvier 17:53

          @alinea

          je viens de voir que ce Maire est membre du Parti de Gauche , Parti d’un certain Mélenchon qu’on me dit , et vous pensez qu’il avait besoin d’assister à la rencontre pour faire sa petite vidéo. 
          allons donc, ne soyez pas di dupe !!!


        • bernard29 bernard29 19 janvier 18:16

          @Serge Uleski

          Il y a « le peuple » ...celui qui bosse vraiment et qui se rend sur son lieu de son travail dès 5h le matin ; celui qui permet à ce pays de fonctionner tout simplement.  , celui qui bosse vraiment et celui qui permet à ce pays de fonctionner ? .

          Quel démagogie ( bosse vraiment, dès 5 h le matin, faire fonctionner le pays) et quelle morgue pour ceux qui ne cochent pas vos cases de Monsieur l’inspecteur des travaux finis, ( et donc les chômeurs, les précaires et fonctionnaires, les retraités ..) qui ainsi ne font pas partie du « peuple », avec un grand P, je suppose !!


        • kirios 19 janvier 18:30

          @bernard29
          le seul exercice démocratique qui vaille c’est celui qui se réfère à la définition de « démocratie » , mais de çà micron n’en veut pas, lui il veut expliquer , convaincre , soumettre (et il a tous les outils pour çà) en utilisant tous les artifices , sans jamais rater une occasion de cracher sur les petits.... et çà on le sait !


        • Le421 Le421 19 janvier 19:11

          @bernard29

          exercice démocratique très intéressant

          Vous avez un esprit inventif étonnant !!
          On dirais du Jules Vernes, j’ose pas dire du Perrault...


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 19:51

          @bernard29

          Ce peuple-là n’est pas imposable, sorte d’intouchable, car il a la lèpre, non contagieuse soit dit en passant. Mais la TVA s’en charge.

          Personne ne le craint jusqu’au jour où...

          Le peuple et les médias ? Tous ceux qui n’en font pas partie savent qui il est ; il est tous ceux avec lesquels vous ( les médias) ne souhaiteriez pour rien au monde être attablés et ce sous aucun prétexte, le samedi soir par exemple car vous n’avez qu’un rêve, qu’une ambition : vous retrouvez dans un 200 m2 au centre de Paris, chez vous, attablés avec un député qui a 30 ans de carrière politique derrière lui ou elle, un chef d’entreprise high-tech, un artiste d’art contemporain escroc mais très tendance et un directeur de rédaction ou d’un service politique d’une chaîne d’info en continu ; et si par hasard vous en venez, le peuple, c’est ce vers quoi vous préféreriez mourir plutôt que d’y retourner contraints.


        • bernard29 bernard29 19 janvier 23:33

          @Serge ULESKI

          vous ne croyez pas qu’il se fait un peu tard, Monsieur Uleski ?? il faut se reposer maintenant….


        • Seudoo 21 janvier 11:06

          @bernard29

          Echanger : S’adresser, s’envoyer, se donner réciproquement : J’ai échangé quelques idées avec lui. Échanger des coups.

          Débattre : Discuter une question quelconque : Débattre les conditions d’un accord.
          Les questions des maires sont connues de Macron, celui ci y répond. Point
          Les maires ne peuvent répondre. Et vous appelez cela un débat, un échange, moi j’appelle cela une discussion à sens unique et non un débat démocratique..


        • La mare à thon et la mare aux canards sont dans un même bateau. Lequel se noiera le premier ?


          • Si le bateau coule, c’est certain, LA MARINE gagnera.


            • troletbuse troletbuse 19 janvier 11:55

              Complicité involontaire, c’est à voir. La dedans, il y a des cons, des sans-couilles et des complices, peu d’opposants.

              Ecoûtez la mairesse de Montauban (LR) qui n’a pas mâché ses mots. France Intox a entendu des huées mais pas les applaudissements et a bien dénigré cette mairesse dans l’article.

              En revanche, la tarlouze a péroré pendant 7 minutes afin d’enfumer des mots creux, des solutions qui n’arriverons jamais. Pour la SS, il a oublié d’en parlér...volontairement. Et malheureusement la plupart des maires qui ne sont que des larves ont applaudi à tout rompre, eux qui vont encore taxer les français suite à la suppression (partielle) de la taxe d’habitation.


              • cevennevive cevennevive 19 janvier 12:11

                @troletbuse, bonjour,

                « Ecoûtez la mairesse de Montauban (LR) qui n’a pas mâché ses mots. France Intox a entendu des huées mais pas les applaudissements et a bien dénigré cette mairesse dans l’article. »

                Oui Troletbuse, là j’ai été indignée par les huées... Et aussi par le fait de la réponse de Macron, qui l’a presque qualifiée de « raciste »...

                Mais, lorsque vous parlez des Maires participants, choisis semble-t-il, voici l’un d’entre eux qui en parle :
                http://echelledejacob.blogspot.com/2019/01/la-grande-mascarade-de-souillac.html


              • troletbuse troletbuse 19 janvier 13:46

                @cevennevive
                Luiu il parle bien et clairement. Il n’a pas retiré sa veste et retroussé ses manches pour faire croire qu’il bosse comme l’autre imposteur.
                Faut le dire à Fergus smiley


              • Serge ULESKI Serge ULESKI 19 janvier 14:56

                @troletbuse

                J’ai utilisé un euphémisme : « bonne pâte » 


              • kirios 19 janvier 18:46

                @cevennevive
                j’ai écouté la déclaration du maire Souillac ; ma conviction est que cet homme est un type bien , respectueux de son électorat , un citoyen conscient , son vocabulaire est précis , il sait ce qu’il dit .
                ceci étant je ne comprends que ce Monsieur Revol ait pu un seul instant croire que ce « grand débat » avait un caractère démocratique .
                Monsieur Revol, vous avez fait une faute , vous avez cautionné cette mascarade !
                vous n’avez pas encore compris que vous , comme nous , micron nous méprise ?


              • Serge ULESKI Serge ULESKI 20 janvier 09:45

                @cevennevive

                 vidéo célébrissime depuis une bonne dizaine d’années !


              • cevennevive cevennevive 20 janvier 10:13

                @Serge ULESKI, bonjour,

                Je ne comprends pas votre réponse, excusez-moi.
                Veut-elle dire que c’est un montage, ou que ce Maire matérialise des problèmes qui durent depuis une bonne dizaine d’années ?

                Quoi qu’il en soit, cette vidéo, que j’ai découverte hier, tôt le matin, et qui passe maintenant partout va produire un effet sur les prochains débats.

                Et je suis un peu scandalisée par les réponses délayées et évasives, mais très prolixes et bavardes de Macron à des questions si prégnantes pour nous.

                C’est lamentable. Même les médias les plus réac s’en rendent compte.

                Bien à vous.
                 


              • keiser keiser 19 janvier 11:58

                6h19 de débat. 600 maires. 1,25 million de téléspectateurs. Le lancement du Grand débat national d’Emmanuel Macron ce mardi, de 15h31 à 22h10, a visiblement passionné les Français, selon les données diffusées par l’organe de mesure Médiamétrie. ( l’express )

                Effectivement le CSA devrait intervenir sur cette campagne électorale maquillée en débat, sous l’ovation des maires sélectionnés.

                Mais Macron vient de mettre un énarque à la tête du CSA, alors c’est mal barré.

                Et ce n’est pas tout, il y a encore mieux :

                Le gouvernement se prépare à modifier les règles du temps de propagande dans l’audiovisuel public pour les élections européennes. Surprise, LREM sortirait grand gagnant de la réforme, avec une augmentation de 155% du temps d’antenne ! A l’inverse, Jean-Luc Mélenchon et ses Insoumis perdraient de nombreuses minutes... ( Marianne par Étienne Girard )

                Elle est pas belle la vie en Macronie !? ...

                Merde, je ne sais plus où sont mes anti-vomitif ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès