• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid-19 : Macron ne lutte pas contre l’épidémie, il la (...)

Covid-19 : Macron ne lutte pas contre l’épidémie, il la contrôle

 

Les deux mesures les plus spectaculaires prises par le Président Macron durant l’épidémie sont le premier confinement, au printemps, et le plan d’aide à l’économie, en septembre. Un plan exceptionnel par son ampleur : 100 milliards d’euros. Les mesures sanitaires, en revanche, sont à la traîne.

La France connaît avec l’épidémie de SARS-CoV-2 la pire crise économique depuis la Seconde Guerre Mondiale (1), la deuxième pire chute du PIB parmi les pays de l’OCDE (2), le troisième pire bilan en nombre de décès en Europe, derrière l’Italie et le Royaume-Uni (3), et le pire bilan en nombre de contaminations en Europe (4). Comment en est-on arrivé là ? Le présent article ne contient aucune information nouvelle et propose une relecture de la gestion de l’épidémie par Emmanuel Macron, sous l’angle des détenteurs de capital. La thèse avancée est que la priorité du gouvernement est l’actionnaire, même durant la crise. Les mesures de santé publique ont été timides, tardives et prises uniquement sous la contrainte. Des privilèges indécents sont accordés à l’industrie pharmaceutique alors que des solutions beaucoup moins coûteuses existent.

Tester, tracer, isoler

La Nouvelle-Zélande (5) et la Chine (6) ont éradiqué l’épidémie sur leur territoire grâce au triptyque tester, tracer, isoler. Il faut souligner à quel point ces trois piliers sont indissociables. Tracer sans isoler revient à laisser le virus se répandre. Tester sans tracer laisse circuler des personnes potentiellement contaminées. Et isoler sans tester fera ré-apparaître le virus en raison des délais d’incubation. Ces deux pays ajoutent à ce protocole un confinement, de deux semaines actuellement, qui fige la situation et facilite la localisation des personnes. Ce confinement supprime par ailleurs la tentation de se soustraire au test pour échapper à l’isolement, puisque tout le monde l’est.

La Nouvelle-Zélande a éradiqué l’épidémie avec seulement 212 000 tests, grâce à un traçage particulièrement soigné. Deux précautions valant mieux qu’une, la Chine ajoute à ces tests un test massif de la population, dans la zone géographique concernée.

Réagir vite et fort

Lutter contre la Covid-19 réclame des mesures fortes et rapides. Si l’épidémie n’est pas traitée à temps, les moyens ordinaires sont débordés. Parmi les bons élèves, Taïwan a fermé ses frontières aux voyageurs provenant du Hubei dès le 31 décembre (7), avant que l’OMS ne sonne l’alerte (le 30 janvier). L’Allemagne a mis au point le premier test mondial le 17 janvier, avant la Chine, et a aussitôt testé massivement (8). Le Japon a fermé ses frontières le 1er février (9). La Nouvelle-Zélande a fermé les siennes le 28 février, avant l’arrivée du premier cas sur son territoire (5).

Mensonges présidentiels

Et en France ? Le Président Macron a affirmé lors d’une allocution que « Nous avons fait tout notre possible » (10). Ce n’est pas le cas. À ce jour, l’épidémie se porte bien et n’est toujours pas prise à bras le corps par le gouvernement. Le Président Macron a aussi affirmé que « Notre stratégie a été définie dès l’été : c’est de vivre avec le virus. » (11). Contradictoire avec la précédente, cette déclaration est inexacte également car Macron a renoncé à stopper l’épidémie dès le début de l’année.

Les néo-libéraux ont la phobie de la dépense publique

Avant que l’épidémie ne survienne, le Président Macron poursuivait la politique de démantèlement progressif des services publics et de privatisation rampante, datant de Sarkozy et de la Commission Attali-Macron (12). Dans l’esprit des néo-libéraux ayant contribué à cette commission, tout argent injecté dans l’économie réelle est perdu pour la finance. Il convient donc de réduire la dépense publique – même quand elle soigne. Or, l’inconvénient de la méthode tester-tracer-isoler est qu’elle repose essentiellement sur des moyens publics. De plus, si l’épidémie est facilement maîtrisée, la population n’aura pas peur et ne se précipitera pas sur un vaccin ou tout autre traitement médicamenteux vendu fort cher pour profiter des circonstances, tel le remdesivir de Gilead (13). Enfin, et comme chacun peut l’imaginer, une crise est aussi l’occasion de commettre quelque arnaque juteuse (14) (15). L’hypothèse présentée ici est que, pour toutes ces raisons, le choix français a été dès l’origine celui du vaccin. L’économie réelle souffrirait mais l’argent magique de la dette sauvera les dividendes (16).

Le moment où Macron choisit

L’histoire aurait pourtant pu être différente. La France monte une cellule de surveillance le 2 janvier, confiée au CORRUSS (7). La ministre Agnès Buzyn envoie un message direct au Président le 11 janvier (17). Hélas, la réactivité française s’arrête là. Surveiller : oui, étudier : non. Fin décembre, le CNRS se voit refuser des budgets pour travailler sur le coronavirus (18). Le 26 janvier, la transmission par les porteurs asymptomatiques est avérée, ce qui signifie que l’épidémie se propage sournoisement, en silence (7). Le 30 janvier, l’OMS sonne l’alerte mondiale (19). Le même jour, la France essaie d’acheter des masques FFP2 mais les marchés sont déjà bloqués. Le mois de février est bêtement gâché, malgré un premier décès en France. C’est à peine une surprise : la personne décédée est un touriste chinois. Bernard Arnault, proche du Président, ignore-t-il que la France est un pays de tourisme ? La fermeture des frontières semble possible contre le terrorisme (20) mais pas contre une épidémie. Mais reprenons la chronologie. En public, Macron minimise. Le 7 mars, il déclare que l’épidémie concerne uniquement les personnes fragiles (alors même que ces personnes ne seront identifiées que bien plus tard (21) (22) (23)) et invite les Français à continuer à sortir (24). Joignant le geste à la parole, il sort au théâtre. Courant mars, l’épidémie est criante. Les morts s’accumulent. Interrogés par Mediapart, des infectiologues de l’Oise ne comprennent pas que le stade 3 ne soit pas déclenché alors qu’ils y sont déjà en pratique (25). L’épidémie, elle, n’attend pas. Le 12 mars, le blogueur et actuaire Olivier Berruyer corrige les chiffres des différents effets retards et évalue à environ 100 000 le nombre de contaminés en France. De façon prémonitoire, il conclut qu’ « Il est déjà trop tard : la France a déjà perdu la guerre contre la diffusion du virus dans notre pays. » (26)

À l’époque, la priorité de Macron est ailleurs. Anticipant la colère des Français, il veut remporter les élections municipales, dont il maintient le premier tour en dépit des risques. La décision s’avérera mortelle (27). La victoire électorale espérée devait confirmer la légitimité de son pouvoir et de sa politique néo-libérale.

La première mesure sérieuse en France interviendra finalement six semaines après l’alerte de l’OMS, et sept semaines et demie après les premiers cas détectés sur notre territoire. C’est le confinement, mesure extrême devenue inévitable.

Traçage a minima

Alors que la Nouvelle-Zélande passe en niveau d’alerte 4 en cinq jours et que la Corée du Sud disposait dès le début du printemps de 20 000 traceurs (28), en France il faudra attendre la mi-mai pour que le traçage soit organisé (29). Doutant de la sincérité du gouvernement puisqu’ils ont vécu, de l’intérieur, l’absence de mesure pendant les premiers mois, les traceurs s’attèlent mollement (30) à une tâche par ailleurs immense et qui les déborde. Les renforts ne viendront qu’en septembre (31). Ces renforts, insuffisants, amèneront les ARS un mois plus tard à dématérialiser le dispositif (32). Comprendre : au lieu d’être pris en charge par un humain, le cas contact reçoit un courriel. Un courriel : voilà qui est certainement à la hauteur de la situation !

Aimant manifestement la difficulté, le gouvernement rétablit le 10 juillet le délai de carence de l”assurance maladie (33), ce qui crée une incitation financière à se soustraire au traçage et au test. Les Français se font tracer à reculons. Au final, Santé Publique France observera en septembre jusqu’à 80 % de nouveaux cas non découverts par le traçage. En d’autres termes, « de nombreuses chaînes de transmission » lui échappent (30).

Des tests tardifs et sans stratégie

Alors qu’au printemps des réactifs existent de façon suffisante en France, comme le montrent les efforts couronnés de succès de l’IHU Méditerrannée-Infection à Marseille pour massifier ses tests (34), au niveau national Macron refusera les offres de service, comme le révélera Le Point (35). Mediapart mentionne fin avril que « Des centaines de laboratoires publics comme privés, capables de réaliser ces tests PCR s’impatientent devant l’inertie du gouvernement. » (36) En fin de printemps, les tests démarrent enfin mais bientôt c’est au tour des laboratoires d’être débordés. Les médias pointeront pendant des semaines la saturation des laboratoires et les délais non tenus (37) (38). Les clients deviennent hystériques et les laborantins frôlent la crise de nerfs (39). Il faudra attendre septembre pour que les pouvoirs publics interviennent, avec l’ouverture timide de quelques centres supplémentaires (40).

À ce jour, les tests restent insuffisants. Jean-François Delfraissy estimait, en octobre, qu’une personne contaminée sur deux n’est pas testée (41).

Insuffisants et, surtout, désorganisés. Le gouvernement fait du chiffre pour faire taire les critiques mais ne teste pas au bon endroit. L’épidémiologiste Catherine Hill déplore l’absence de test systématique des catégories à risque, et de tests de masse (42).

Pour tester en masse, encore faut-il des tests et ceux-ci sont souvent importés d’Asie. Macron apprécie la mondialisation (43), qui favorise l’actionnaire en jouant sur les différences de salaires entre les pays. Mais, la crise arrivant, et après la mésaventure britannique avec un fournisseur chinois véreux (15), Macron semble changer de logique et disposé à re-créer une industrie française. Problème : celle-ci sera prête… Un an trop tard ! (44) Félicitons-nous toutefois que Macron, qui a vendu le cœur de notre centrales nucléaires et de nos porte-avions nucléaires à General Electric lorsqu’il était ministre (45), semble découvrir le sens de l’expression “secteur stratégique”.

Isolement : quand le chat n’est pas là…

Troisième pilier du tester-tracer-isoler, l’isolement est mal respecté en France. Un rapport de la DGS (Direction Générale de la Santé), paru en septembre, pointe les différents motifs pour lesquels les personnes contaminées et contact ne respectent pas l’isolement (46). Ces motifs sont une contrainte excessive, la perte de revenu, la pression liée à l’emploi ou l’incompréhension médicale. Suite à ce rapport, le Conseil Scientifique émet un certain nombre de recommandations visant à faciliter et à mieux faire accepter cette étape clé. Cependant, et à l’image de la sécurité routière, il faut certes expliquer mais aussi, parfois, contraindre, lorsque les explications échouent. La sécurité routière repose sur des campagnes de sensibilisation, mais aussi sur la peur du gendarme. On ne conduit pas sous l’emprise de l’alcool. Et on s’isole si |’on est contagieux ou suspecté de l’être. Rappelons à toutes fins utiles que la conduite en état d’ivresse ou un refus d’alcootest, peuvent vous mener en prison. Cependant, et comme pour la sécurité routière, les mesures d’aide ou contraignantes ne peuvent émaner que de l’État et nécessiteraient donc une dépense publique.

Un plan anti-épidémie démantelé malgré les alertes

Depuis dix ans, les épidémies et les pandémies explosent dans le monde, notamment en Asie en raison d’une industrialisation trop rapide et mal maîtrisée. En 2018 par exemple, une épizootie dans l’élevage intensif porcin chinois aboutit à une division par deux de la production nationale. Ces épidémies donnent lieu à de multiples alertes et rapports, jusqu’à l’OMS (47). Alors que la France est un pays de tourisme, nos dirigeants ordonnent en 2011 la destruction de notre stock stratégique de masques (48) et le démantèlement du plan anti-épidémie mis en place par Jacques Chirac, comme le révèle Douste-Blazy (49). Certes, ces coups de rabot budgétaires datent du quinquennat Hollande mais Macron ne saurait les renier puisqu’il poursuit la même logique.

À l’hôpital le plan se poursuit, imperturbablement

Fidèle à sa famille politique, Macron continue à fermer des lits même pendant la crise (50) et ne s’attaque à aucun des problèmes de fond de l’hôpital public (51), comme un document interne publié par Mediapart le révélait dès avril (52). Macron n’a distribué une maigre hausse de salaire aux soignants, après des années de gel, que parce qu’il a besoin d’eux.

Les gestes barrières se heurtent à la lassitude

Les mesures visant à diminuer le taux de contamination, aussi appelés gestes barrières, ralentissent l’épidémie mais ne l’arrêtent pas. Ces mesures produisent leurs effets trop lentement et se heurtent à la lassitude de la population (53) et à l’asphyxie économique (54). Les gestes barrières sont cependant utiles car ils diminuent la sévérité de la Covid-19 (55) (56).

Le Président Macron s’attendait à cette lassitude puisque, le 6 mars, il justifiait la timidité des mesures prises en France par le fait que les « mesures (…) très contraignantes » ne sont « pas tenable(s) dans la durée » (57). Cette déclaration mérite de s’y arrêter. D’une part, il révèle que le Président savait que la crise serait longue. D’autre part, l’argument fonctionne en réalité dans l’autre sens puisque c’est précisément parce que les mesures contraignantes ne tiennent pas dans la durée, qu’une action forte et rapide est préférable !

Mais, comme les gestes barrières ne coûtent rien au Trésor Public et qu’ils rapportent même un peu de chiffre à la grande distribution (74), le gouvernement appuie fortement dessus, jusqu’à l’excès (75).

La chloroquine est dans le domaine public – hélas !

Rien n’illustre plus dramatiquement la primauté de l’actionnaire sur la santé publique, que l’affaire de la chloroquine. Selon de multiples études scientifiques, ce principe actif, associé à l’azithromycine, est efficace contre la Covid-19 à condition d’être administré tôt (58). Il diminue fortement la charge virale et les symptômes. La chloroquine n’est pas chère (la boîte de Nivaquine coûte 4,55 €) car elle est dans le domaine public. Or, ce qui est un avantage pour le patient est un problème pour l’actionnaire : il n’existe pas de modèle économique pour ces molécules tombées dans le domaine public (59). Le lobby pharmaceutique lance dès lors une campagne médiatique accusant la chloroquine d’effets secondaires graves. Oubliant qu’avant l’épidémie, les plus hautes autorités médicales disaient l’inverse (60). Puis, profitant d’une étude scientifique totalement frauduleuse (61) publiée dans The Lancet, les autorités médicales françaises écarteront la chloroquine (62), malgré la rétractation ultérieure de l’étude (63).

Le vaccin soigne avant tout les actionnaires

Risquée sur le plan sanitaire, la stratégie du vaccin est au contraire une garantie de profit pour l’industrie pharmaceutique. Aux abois, les gouvernements subventionnent fortement cette industrie (64) et s’engagent à indemniser les victimes éventuelles (65).

Le pactole pourrait se transformer en super pactole grâce à la durée de la mémoire du système immunitaire. Cette durée est, à ce jour, inconnue mais pourrait se situer entre deux mois (66) et sept mois (67). Des cas de réinfection ont déjà été observés (68), y compris avec une sévérité accrue la deuxième fois (69). Des vaccinations fréquentes pourraient dès lors s’avérer nécessaires.

La durée de l’immunité n’est pas la seule inquiétude. Les vaccins peuvent produire des effets secondaires, comme il est déjà avéré avec celui de Pfizer (70). Il faudra aussi être vigilant sur les adjuvants (71) et l’hétérogénéité subtypique éventuelle (72). Enfin et surtout, une simple mutation du virus pourrait rendre le vaccin inopérant ! (73)

Conclusion : un bilan à la hauteur du personnage

Si l’actionnaire semble avoir dicté la politique de Macron, les dividendes seront tout de même en baisse cette année. Alors que le CAC40 s’apprêtait à verser le montant record de 53,2 milliards d’euros de dividendes en 2020 (grâce aux fermetures de lits, de maternités, au gel des salaires des soignants, au démantèlement du plan anti-épidémie, etc.), il ne sera finalement versé que 30,3 milliards d’euros, ou 37 milliards si l’on inclut les rachats d’actions (16). Macron remet-il en cause aujourd’hui la politique néo-libérale de la Commission Attali ? De toute évidence, non, et cette incapacité à s’adapter au réel est une partie du problème.

Mais pas le seul. La méconnaissance de la chose politique par le très jeune Président Macron, homme politique sans parti parachuté par Attali directement au poste de secrétaire général de l’Élysée, cinq avant son élection à la Présidence, a pu jouer un rôle. Capable de discourir des heures, plus longtemps encore que Fidel Castro, Macron n’a en revanche jamais prouvé sa capacité en tant qu’homme d’action. Son emploi précédent à la banque Rotschild était d’ordre commercial. Macron n’est pas un meneur d’hommes. Selon la croyance du courant néo-libéral qui a porté Macron au pouvoir, le destin de l’État est de s’auto-démanteler et de passer le relais à la sphère marchande. Pour ce genre de mission, un communiquant suffit. Mais qu’il arrive un imprévu et le communiquant se révèle, ou pas, avoir une carrure d’homme politique.

Yves Ducourneau, le 24 novembre 2020

 

Notes :

(1) "Budget de la France : 42 milliards des 100 milliards du plan de relance débloqués en 2021", Midi Libre, 28-09-2020

(2) "Croissance : la France parmi les pays les plus touchés par le coronavirus", Les Échos, 11-06-2020

(3) "Coronavirus Monde : nouvelles courbes, carte, où en est l'épidémie ?", Le Journal des Femmes, consulté le 03-11-2020

(4) "Coronavirus dans le monde : Belgique, Italie, Royaume-Uni, USA… Le bilan en Europe et ailleurs", L'Internaute, consulté le 03-11-2020

(5) "Contrôle de l’épidémie de Covid-19 : les leçons de la Nouvelle-Zélande", 28-10-2020

(6) "Coronavirus : la Chine confine une ville entière après trois cas", BFMTV, 15-09-2020

(7) "CoViD-19 : infos générales sur le virus et la pandémie", site du Syndicat national des Jeunes Médecins Généralistes, 07-05-2020

(8) "Coronavirus : pourquoi l'Allemagne semble-t-elle mieux gérer l'épidémie que la France ?", France Télévisions, 03-04-2020

(9) "Pourquoi le Japon a été très peu touché par le Coronavirus", kanpai.fr, 25-06-2020

(10) "Covid-19 : le confinement de trop", Le Média, 31-10-2020

(11) "Reconfinement : Macron, cet incapable !", Le Média, 29-10-2020

(12) "À tous ceux qui ne se résignent pas à la débacle qui vient", par Laurent Mauduit, éditions Don Quichotte, 2014, pages 66 et suivantes

(13) "Covid-19 : Gilead fixe le prix du remdesivir", Industrie Pharma, 01-07-2020

(14) "The ‘very, very bad look’ of remdesivir, the first FDA-approved COVID-19 drug", Science, 28-10-2020

(15) "Les tests commandés par le Royaume-Uni à la Chine pour 20 millions de dollars ne marchent pas", Capital, 17-04-2020

(16) "Allô Bercy : ces entreprises du CAC40 qui profitent sans contrepartie des aides publiques Covid", Basta !, 12-10-2020

(17) "Coronavirus : le scandale de la pénurie de masques", Le Media, 20-03-2020

(18) "Coronavirus : un scientifique fustige le gouvernement", Le Media, 17-03-2020

(19) "Coronavirus : chronologie de l'épidémie en Chine et émergence de théories complotistes", Sciences et Avenir, 19-03-2020

(20) "Terrorisme : Emmanuel Macron annonce un renforcement des contrôles aux frontières", La Voix du Nord, 05-11-2020

(21) "Covid-19 : 15 % des formes graves de la maladie s’expliquent par des anomalies génétiques et immunologiques", AP-HP, 25-09-2020

(22) "Une carence en vitamine D pourrait entraîner des complications sévères du Covid-19", CNEWS, 14-05-2020

(23) "Covid-19 : les patients du groupe sanguin O moins vulnérables ?", LCI, 19-10-2020

(24) "Emmanuel et Brigitte Macron au théâtre pour inciter les Français à sortir malgré le coronavirus", BFMTV, 07-03-2020

(25) "Covid-19 : « Il n’y a pas de prise de conscience », alertent les hospitaliers aux avant-postes", Mediapart, 13-03-2020

(26) "« Chaque journée compte » : comment la France risque de condamner de nombreux Français par son inaction face au Coronavirus", Les Crises, 12-03-2020

(27) "Vidéo. Covid-19 : le lourd tribut payé par les élus lors du premier tour des municipales", Radio France, 16-04-2020

(28) "À quoi ressembleront les «  brigades  » du traçage lors du déconfinement  ?", La Croix, 21-04-2020

(29) "Déconfinement : le déploiement inédit et délicat des « brigades » de traçage des patients suspectés", Le Monde, 06-05-2020

(30) "Covid-19 : coups de fil manqués, recommandations floues… Les faiblesses du traçage des chaînes de contamination", France Télévisions, 22-09-2020

(31) "Covid-19 : 2000 personnes supplémentaires recrutées pour assurer le traçage des cas positifs", BFMTV, 11-09-2020

(32) "Covid-19 : ce qu'il faut savoir sur la nouvelle procédure de l’Assurance-maladie pour les cas contacts", France Télévisions, 27-10-2020

(33) "Covid-19 : à l’usine ou au bureau, pourquoi il y a autant de clusters au travail", Le Parisien, 09-07-2020

(34) "136 000 tests PCR Covid : l'envers du décor", IHU Méditerranée-Infection, 04-06-2020

(35) "Exclusif. Comment la France se prive de 150 000 à 300 000 tests par semaine", Le Point, 03-04-2020

(36) "Tests Covid-19 : la défaillance organisée au sommet de l’État", Mediapart, 29-04-2020

(37) "Coronavirus en Ile-de-France : Une plateforme téléphonique pour « accélérer » les rendez-vous des tests", 20 Minutes, 17-08-2020

(38) "« On n'a même pas le temps de répondre au téléphone » : à Paris, la priorisation des patients pour le dépistage du coronavirus ne soulage pas encore les laboratoires", Radio France, 13-09-2020

(39) "Test Covid : « Est-ce que cela a du sens de rendre les résultats sept jours plus tard ? »", Basta !, 18-09-2020

(40) "Paris : comment fonctionnent les nouveaux centres de dépistage", Le Figaro, 21-09-2020

(41) "Covid-19 : selon Delfraissy le nombre de cas est en réalité à 100 000 par jour", The Huffington Post, 26-10-2020

(42) "Covid-19 : « Il faut tester massivement, et je n'ai rien entendu en ce sens », critique l'épidémiologiste Catherine Hill", Radio France, 28-10-2020

(43) "Compétitivité du travail : pourquoi Whirlpool délocalise en Pologne", L'Opinion, 26-04-2017

(44) "NG Biotech : un test Covid-19 "français"… En réalité essentiellement chinois", France Inter, 10-07-2020

(45) "Alstom, Macron, histoire d’une trahison", Là-Bas-Si-J'y-Suis, 22-07-2019

(46) "La « quatorzaine » est un « échec » pour le conseil scientifique", 20 Minutes, 09-09-2020

(47) "Causalité de la pandémie, caractéristiques de la catastrophe", Mémoire des Luttes, 29-03-2020

(48) "Enquête Franceinfo. Comment la France a sacrifié sa principale usine de masques basée en Bretagne", Radio France, 03-04-2020

(49) "Philippe Douste-Blazy tire à boulets rouges sur l'État et relance le débat sur l'hydroxychloroquine", Actu Toulouse, 08-11-2020

(50) "Le gouvernement continue de supprimer des lits d’hospitalisation : la carte des hôpitaux concernés", Basta !, 29-10-2020

(51) "« Je n’en peux plus d’expliquer aux malades qu’il n’y a plus de lits disponibles » : l’hôpital au bord de la rupture", Basta !, 29-10-2020

(52) "Hôpital public : la note explosive de la Caisse des dépôts", Mediapart, 01-04-2020

(53) "Coronavirus : les chiffres qui expliquent pourquoi les autorités multiplient les alertes", The Huffington Post, 10-07-2020

(54) "Commerces de proximité : les arrêtés de réouverture sont illégaux assure le porte-parole des maires mayennais", France Bleu, 31-10-2020

(55) "Covid-19 : les mesures barrières préviennent-elles l’apparition de symptômes en cas d’infection ?", Vidal, 30-07-2020

(56) "Masques : inhaler moins de coronavirus signifie tomber moins gravement malade", The Conversation, 23-08-2020

(57) "Coronavirus : pour Macron, « les mesures très contraignantes ne sont pas tenables dans la durée »", BFMTV, 06-03-2020

(58) "Leçon de science - Décryptage de l'information du Covid-19", IHU Méditerranée-Infection, 09-06-2020

(59) "Entretien exclusif. Didier Raoult se confie à Apolline de Malherbe sur BFMTV", BFMTV, 30-04-2020

(60) "Le petit livre blanc au sujet de l'hydroxychloroquine", (traduit par) France Soir, 29-07-2020

(61) "Chloroquine : sur les traces de Surgisphere, la société au cœur du scandale de l’étude du Lancet", France Télévisions, 06-06-2020

(62) "Hydroxychloroquine : le Haut conseil de la santé publique et l'Agence du médicament mettent le holà", Europe 1, 26-05-2020

(63) "« Je suis vraiment désolé » : le mea culpa du coordinateur de l’étude de The Lancet sur l’hydroxychloroquine", Le Parisien, 05-06-2020

(64) "Vaccin contre le Covid-19 : le méga business des laboratoires", Le Parisien, 22-11-2020

(65) "Vaccins Covid-19 : l'UE indemnisera les laboratoires en cas de problèmes", Le Figaro, 27-08-2020

(66) "Covid-19 : les anticorps disparaissent-ils avec le temps ?", Libération, 16-09-2020

(67) "Covid-19 : l'immunité au SARS-CoV-2 pourrait durer jusqu'à 7 mois", Sciences & Avenir, 15-10-2020

(68) "Pourquoi meurt-on du COVID-19 ?", IHU Méditerranée-Infection, 10-11-2020

(69) "Un patient réinfecté par le Covid-19 aux Etats-Unis, le 5e dans le monde", 20 Minutes, 13-10-2020

(70) "Coronavirus vaccine volunteer says side effects no worse than a bad hangover", The Mirror, 10-11-2020

(71) « L'aluminium, les vaccins et les 2 lapins… – Film officiel – Association E3M », E3M, 23-06-2017

(72) "La grippe : réflexions d'un médecin généraliste", 17-01-2017

(73) "Danemark : une mutation du Covid-19 oblige l'abattage de millions de visons", La Croix, 04-11-2020

(74) "Comment le prix des masques jetables a explosé", 60 Millions de Consommateurs, 06-05-2020

(75) "Les Allemands ont-ils encore le droit de faire du vélo librement ?", Libération, 27-03-2020


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 novembre 2020 09:42

    « Macron ne lutte pas contre l’épidémie, il la contrôle »


    On pourrait même dire qu’il la gère : 

    GÉRER, verbe trans.

    A. − DR. Administrer (une affaire, des intérêts) pour le compte d’autrui. Gérer un domaine, un commerce, une tutelle, une entreprise, un immeuble, un hôtel.




    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 novembre 2020 09:56

      @Séraphin Lampion

      à part ça, contrairement à ce que vous dites et que beaucoup pensent, les « néo-libéraux »

      adorent la dépense publique dès qu’elle est financée par un prêt des banques privées dont les états remboursent les intérêts (et parfois le capital) avec l’argent des impôts, contributions directes et indirectes
      les pauvres n’ont pas beaucoup d’argent, mais ils sont très nombreux, et grâce à la TVA ou autres taxes invisibles, ils contribuent au paiement de ce racket au même niveau que les autres


    • yvesduc 25 novembre 2020 20:15

      @Séraphin Lampion
      Nous sommes d’accord ! Merci pour votre commentaire.


    • rogal 25 novembre 2020 10:20

      Que convient-il d’entendre par « contrôler une épidémie » ? La maîtriser ? Voulez-vous dire que Macron pourrait y mettre fin, mais ne le fait pas dans l’intérêt des actionnaires ?


      • sirocco sirocco 25 novembre 2020 12:52

        @rogal

        Contrôler l’épidémie ? Non, Macron ne le pourrait pas aisément. Le Covid poursuit son petit bonhomme de chemin comme plein d’autres virus (de la grippe par exemple) avant lui.

         
        Mais mettre fin à l’asservissement de la population ? Certes, il le pourrait mais ce n’est pas son intérêt de banquier, ni celui des actionnaires, ni celui de Big Pharma et d’autres multinationales, ni celui des « forces de l’ordre » qui ont placé la France sous dictature, ni celui de ceux qui nous préparent le Nouvel Ordre Mondial en se frottant les mains...


      • yvesduc 26 novembre 2020 06:49

        @rogal
        Tout à fait. Certains pays y arrivent, pourquoi pas nous ? Il ne manque que la volonté.

        Ce que je reproche à Macron, c’est de ne même pas essayer. Aucune des mesures prises depuis mars n’avait la moindre chance d’arrêter l’épidémie.


      • nono le simplet nono le simplet 26 novembre 2020 07:17

        @yvesduc
        tester-tracer-isoler ...
        en France on a a officiellement testé 776 118 personnes la semaine dernière ... en baisse énorme depuis un mois (1 584 443 semaine 44) ...
        en France on n’a pas grand monde ni structure suffisante pour tracer efficacement ...
        en France on n’a pas organisé un isolement des cas positifs ...
        bilan
        peu tester ... mal tracer ... mal isoler
        comment s’étonner alors que le virus circule encore massivement au bout de 8 mois ?


      • nono le simplet nono le simplet 26 novembre 2020 07:44

        @nono le simplet
        la France se situe au 42e rang mondial en tests par habitant ... 1/3 ...


      • nono le simplet nono le simplet 25 novembre 2020 10:35

        je veux bien fermer les yeux sur le paragraphe de l’HCQ ... je partage largement le reste ...


        • Francis Francis 25 novembre 2020 10:45

          @nono le simplet
           
           ’’je veux bien fermer les yeux sur le paragraphe de l’HCQ’’
           
           Quelle mansuétude, monseigneur !!!
           
          Mort de rire !


        • nono le simplet nono le simplet 25 novembre 2020 11:05

          @Francis
          contrairement à toi et aux autres allumés du bocal je ne jette jamais le bébé avec l’eau du bain ... je trouve l’essentiel de l’article très pertinent sauf ce paragraphe et je le dis ...


        • nono le simplet nono le simplet 25 novembre 2020 11:08

          @nono le simplet
          avec l’auteur je ne suis pas d’accord sur tout mais sur l’essentiel ...
          mais du coup, toi c’est plutôt le contraire, non ?


        • pemile pemile 26 novembre 2020 09:17

          @nono le simplet « je trouve l’essentiel de l’article très pertinent sauf ce paragraphe et je le dis »

          Et ça te vaut un déluge de votes négatifs !


        • nono le simplet nono le simplet 26 novembre 2020 09:22

          @pemile
          ah bé oui , je m’attaque à la potion magique du bon professeur raoul ... utilisée partout dans le monde ... sauf partout dans le monde smiley


        • babelouest babelouest 26 novembre 2020 09:29

          @nono le simplet euh... non, sauf en France. A l’Élysée, on préfère le Remdesivir parce qu’il a l’avantage prouvé d’être inefficace ET dangereux. Jolie potion magique, vendue à prix d’or, ce qui donne l’illusion de sa pertinence.


        • yvesduc 11 décembre 2020 06:35

          @nono le simplet
          Vous pouvez être sûr que s’il y avait une seule victime de la chloroquine chez Raoult, les médias en feraient leurs choux gras ! Ça passerait en boucle au JT pendant une semaine !
          Raoult sait ce qu’il fait et ne prescrit pas de chloroquine à n’importe qui, n’importe comment.


        • math math 25 novembre 2020 11:54

          « Macron est de ces nénuphars politiques qui émergent de temps à autre, portés par l’air du temps et les médias en mal de nouveaux personnages de roman, mais qui faute de racines, finissent par périr d’eux-mêmes »...C’est Bruno Roger Petit âme damnée de Macron..Il est l’âme damnée de l’Elysée au service du fada-Macron ?... smiley


          • Sozenz 25 novembre 2020 12:42

            @math
            ne comparez pas macron a un nénuphare .
             la fleur de nénuphar comme celle du lotus ; qui pousse dans la boue est belle .

            parlez plutôt de crapauds ...


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 25 novembre 2020 12:48

            @math

            A part les tillandsias, et encore, peu de plantes sont sans racines, et surtout pas le nénuphars qui sont bienancés, au contraire mais préfèrent les eaux croupies des marécages à l’eau vive et oxygénée des torrents. 


          • zygzornifle zygzornifle 25 novembre 2020 13:10
            « Il paraît que Macron est fondamentalement bête et idiot à la fois »  

            • zygzornifle zygzornifle 25 novembre 2020 13:11

              Lui qui a fait du théâtre on s’attend a ce qu’il autorise les aiguilles en caoutchouc sur les seringues ..... 


              • zygzornifle zygzornifle 25 novembre 2020 13:13

                Le vaccin soigne avant tout les actionnaires

                Comme les 500 millions d’€ versé au groupe fnac darty qui sont partis a l’étranger dans les caisses des actionnaires et surtout celle du milliardaire tchèque premier actionnaire de cette boite de smicards ....


                • troletbuse troletbuse 25 novembre 2020 13:17

                  Micron, le petit nazi poudré. Aucune intelligence mais soumission à ses maîtres. Possède un bacc (type 2020) comme presque tout l:e monde.



                  • I.A. 25 novembre 2020 14:16

                    Vous adorez vous rejouer toute la séquence, on dirait. Un peu comme un gosse... 

                    Dites-moi, pourquoi ne pas éradiquer ce virus, en éradiquant l’humanité ? Ce serait plus simple, non ?

                    Parce que des épidémies, il y en aura d’autres, mon brave, alors si vous faites « tout-ça-qu’on-aurait-dû-faire », alors autant fermer boutique pour toujours !

                    Les réanimations ? On les remplit quand on veut, comme on veut. On peut y mettre des gens valides comme des mourants, sur lesquels on s’acharnera durant 2 mois, ou 3 mois, ou 6 mois, ou plus...

                    Bizarre, quand même, que personne ne veuille réellement étudier la stratégie suédoise, de A (début 2020) à Z (aujourd’hui, et Z parce que le « film » est déjà terminé chez eux...


                    • yvesduc 25 novembre 2020 20:23

                      @I.A.
                      Je rejoue le film parce que le film est incompréhensible ! Georges W Bush lisait La Petite Biquette pendant que New York et Washington étaient attaqués. Macron restera comme le Président qui allait au théâtre pendant que l’épidémie frappait son pays…


                    • yvesduc 25 novembre 2020 20:34

                      @I.A.
                      J’oubliais : je n’ai pas particulièrement étudié le cas de la Suède mais, selon Les Crises qui font de l’excellent travail sur le coronavirus, la Suède a les pires résultats parmi les pays scandinaves : https://www.les-crises.fr/suede-la-reponse-face-a-la-covid-19-est-un-echec-cuisant-un-anti-modele-pour-le-reste-du-monde/


                    • I.A. 27 novembre 2020 11:38

                      @yvesduc

                      Pires résultats ou pas (ce n’est quand même pas un concours aux morts, je vous rappelle), si vous la rejouez pareille ou « mieux » selon vos critères, pour chaque future épidémie, alors dans 20 ans, nous serons de retour à l’âge de pierre... Pour le coup, s’en sera fini, de ces gestions plus ou moins débiles. Vive le moyen âge.

                      Pour la Suède, nous verrons bien leurs chiffres finaux l’année prochaine, car Tegnell a eu, comme Raoult, beaucoup de détracteurs...


                    • yvesduc 29 novembre 2020 12:52

                      @I.A.
                      J’avoue ne pas comprendre votre dernier message.
                      Je propose de s’inspirer des pays qui ont éradiqué l’épidémie : Nouvelle-Zélande et Chine. En quoi cette proposition vous déplaît ?


                    • I.A. 29 novembre 2020 17:39

                      @yvesduc

                      ... Je veux dire qu’à l’heure actuelle, deuxième vague incluse, la Suède fait mieux que nous. Je veux dire aussi que les médecins détracteurs de Tegnell ont bien évidemment faits comme en France, c’est-à-dire taxés de « morts du Covid » des patients porteurs de polymorbidités, qui seraient de toute façon décédés cette année.

                      S’inspirer de pays qui testent à tour de bras (connaissez-vous le prix d’un seul test), qui confinent drastiquement et autoritairement (connaissez-vous le prix d’une semaine de confinement), qui ferment les commerces, et qui brisent la vie socio-culturelle, professionnelle et marchande  c’est courir au désastre. Dans une société où l’argent permet de vivre :

                      • Le prix, ce n’est pas que de l’argent, c’est aussi et surtout de la santé (soins, alimentation équilibrée, détente...), de la sécurité et du bien-être
                      • ça équivaut à stopper le cours de la vie dès le premier virus
                      • ça provoque de multiples carences sociétales, culturelles et marchandes
                      • Vous cassez l’essor industriel et commercial

                      Et dès la 2ème épidémie (2022 ou 2023), vous vous enfoncez encore plus dans une récession plurielle sans précédent :

                      • économique, sociétale, culturelle, marchande, mentale et physique
                      • vagues de suicides et de dépressions hors du commun
                      • vous détruisez le système immunitaire de votre population (distanciation, gels hydroalcooliques, masques, confinements, stress...)
                      • vous condamnez, à terme, votre civilisation à disparaître.

                      A la troisième épidémie, ça y est, c’est enfin fini : vous êtes de retour au Moyen-Age, et tout le monde il est content !

                      La Nouvelle-Zélande, comme bientôt d’autres pays, en a simplement assez de faire l’imbécile pour une grippe. C’est ridicule, ça tue plus de gens que ça en sauve, ça coûte un blinde, de faire le mime à ce point... Médecine de ville, traitement des symptomatiques porteurs de comorbidités, avec conseils d’hygiène de vie et arrêt de travail pour repos réparateur  point.

                      Cordialement


                    • yvesduc 29 novembre 2020 22:03

                      @I.A.
                      La chloroquine ralentit l’épidémie mais ne l’éradique pas. Le patient est contagieux depuis plusieurs jours lorsqu’il a les premiers symptômes. En traitement prophylactique, on peut éventuellement caresser l’idée d’une éradication mais rappelez-vous que la chloroquine n’est pas efficace à 100 %.
                      La France aussi confine drastiquement mais, vous avez raison, avec laxisme. C’est grâce à ce laxisme que l’épidémie continue.
                      Parce que Macron veut vendre des vaccins !


                    • AlLusion AlLusion 25 novembre 2020 17:40

                      «  Macron ne lutte pas contre l’épidémie, il la contrôle »

                      Je m’excuse d’avance de le dire. Il n’y a personne dans le monde qui fait autre chose. Donc, dire cela c’est un peu enfoncer pour Macron ou n’importe qui d’autre une porte ouverte.

                      Pour lutter, il faut connaitre son adversaire. Ses sources, ses manières de progresser, ses manières de transférer ses potentiels et de se propager dans quelle circonstance. Il y a un peu plus d’expérience pour contrôler depuis la 1ère vague pour y contrer mais pas pour lutter.

                      Même les vaccins sont là pour contrôler comment lutter à l’avance par des tests successifs sur la population.

                      Oui, nous sommes des cobayes consentants pour notre petite santé.

                      La médecine n’est pas une science exacte qui connait les résultats des calculs des sciences numériques.

                      Une question à se poser : pourquoi il y a l’ADN et dans ce cas précis, l’ARN qui provient des virus ?

                      Faire progresser plus rapidement l’évolution des êtres vivants ?

                      Là, on commence à voir le début du commencement.



                      • yvesduc 25 novembre 2020 20:26

                        @AlLusion
                        Avez-vous lu ? La Nouvelle-Zélande et la Chine ont éradiqué l’épidémie. Totalement. La vie y a repris son cours normal, sans masques et sans distanciation sociale… Les pays ne sont pas tous égaux devant l’épidémie !


                      • babelouest babelouest 26 novembre 2020 09:36

                        @AlLusion effectivement il ne la contrôle pas (pas du tout, même), mais il S’EN SERT. C’est très différent.


                      • AlLusion AlLusion 27 novembre 2020 14:27

                        @yvesduc
                        Tout à fait.
                        Pour la Chine, il faut rechercher la raison dans le mode de gouvernement avec parti unique.
                        Ce n’est pas comme en démocratie, dans laquelle il faut avoir l’assentiment d’une foule de partis avant de pouvoir prendre une réponse drastique à une situation dramatique.


                      • yvesduc 29 novembre 2020 12:55

                        @AlLusion
                        Le confinement tel que pratiqué en France est une mesure drastique ! La Nouvelle-Zélande confine aussi mais beaucoup moins longtemps et, une fois terminé, la population est libérée. Totalement.


                      • Pauline pas Bismutée 29 novembre 2020 13:54

                        @yvesduc
                         
                        En Nouvelle Zélande, a population est libérée, oui, mais pas les nouveaux arrivants, qui vont en « quarantaine » (beaucoup de pays asiatiques font la même chose aussi)
                        De plus le confinement a été appliqué très tôt (fermeture totale des frontières en mars, évidemment facile puisque seulement deux îles, (avec impossibilité de passer d’une île a l’autre), totale transparence de la situation (Jacinda Adern donnait une conférence tous les jours, sa gestion des événements a été appréciée, elle a d’ailleurs été réélue haut la main), passages d’un niveau a l’autre (il y quatre niveaux, chacun avec des règles différentes) selon la situation sanitaire et l’endroit géographique.
                        Il y a en plus une certaine cohésion sociale dans ce pays a cause des très nombreux tremblements de terre (en général pas méchants, mais bon...)


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 novembre 2020 14:01

                        @Pauline pas Bismutée

                        La nouvelle Zélande est un pays sympa et très beau mais culturellement on se fait chier .


                      • Pauline pas Bismutée 29 novembre 2020 14:19

                        @Aita Pea Pea

                        C’est aussi mon opinion mais chut.... smiley


                      • Adèle Coupechoux 25 novembre 2020 18:41

                        Veulent toujours pas nous soigner et que l’on se soigne, les « médecins » ??? smiley


                        • pierrot pierrot 25 novembre 2020 19:52

                          Dégageons Macron et prenons à la place Xi Ji Ping qui a été très efficace pour stopper la pandémie toute en restaurant l’économie chinoise devenue la première puissance économique au monde.


                          • yvesduc 25 novembre 2020 20:32

                            @pierrot
                            Merci pour votre commentaire.
                            Si j’étais chinois, j’enverrais un deuxième virus, légèrement plus méchant que le premier… La Chine a désormais un excellent système de lutte contre les épidémies, s’en remettrait rapidement et deviendrait la première puissance mondiale. Les pays occidentaux sont incapables de tirer les leçons du premier virus. Ils ont trébuché au premier et mettront un genou à terre au second…


                          • pipiou2 27 novembre 2020 22:26

                            @pierrot
                            XiJi Ping serait incapable de faire ça en France, parce qu’il y a ... les Français.


                          • Le421 Le421 25 novembre 2020 20:55

                            Les 100 milliards et autres douceurs, je devine où ça va.

                            L’occasion est trop belle pour les grosses sociétés de racler les fonds de tiroir avec une belle excuse.

                            Les clampins ne verront pas la queue du premier centime...

                            Et l’économie va s’effondrer à court terme.


                            • hocagi@1shivom.com 26 novembre 2020 05:33

                              un gouvernement assassin qui a tué l’économie de son pays et interdit le seul traitement qui marchait et ainsi tué des 100 de milliers de Français bilan simple à constater, je suis surpris que la justice de ce pays est totalement inexistante et ne fait que soutenir un pouvoir dictatorial illégitime ... (élection truandée et influencée totalement par la justice, sans parlé des médias) la France revit sa période la plus sombre de la collaboration avec les élites capitaliste occidentales et US, ainsi que Lobby qui ne peuvent être cité sous peine de prison je pense que le peuple français doit prendre conscience qu’il est un peuple collabo et très faible, qui le mène directement à son anéantissement, et prendre modèle sur d’autres nations qui sont très fortes ; comme l’Allemagne par exemple .....


                              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 26 novembre 2020 08:43

                                La Nouvelle-Zélande

                                Beau pays , des habitants au comportement délateur ancré dans leur ADN .
                                Petit pays , petite populace blanche au racisme éternel .

                                La Chine

                                Où il fut un temps, les opposants à Mao étaient présenter à la presse internationale dans la position dit ; De l’avion . La balle dans la nuque était la photo finale .

                                ,,,,,,etc,,,,,

                                Petit informaticien qui ne voit que ce qui l’intéresse tellement son nombril brille à la lueur du jour .

                                Pour certains, quand ils travaillent pour les officines de surveillance de la population française . Des faux-culs ...


                                • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 26 novembre 2020 08:46

                                  Petite leçon de réal-complotisme…
                                  Le laboratoire chinois de Wuhan appartient à Glaxo, qui par le plus grand des hasards, possède Pfizer, ( coïncidence) gère aussi les finances de Black Rock et par le plus grand des hasards gère aussi les finances de l’Open Foundation Society (Soros).
                                  Il sert aussi (encore une coïncidence) les intérêts de d’AXA (française).
                                  Mais encore par un beau hasard, c’est la société allemande Winterthur qui a construit l’atelier chinois, acheté accidentellement par le groupe Allianz (Allemagne).
                                  Décidément par quel hasard, Allianz a comme grand actionnaire d’avant-garde, un actionnaire de Black Rock contrôlant les banques centrales et gère 1/3 du capital d’investissement mondial , qui encore par un bel hasard est à la fois un grand actionnaire de Microsoft .
                                  Il est aussi par encore une magnifique coïncidence un actionnaire de Pfizer et actuellement le premier parrain de l’OMS.
                                  ------- Si ce n’est pas assez clair Alors on ne peut plus rien pour vous——————


                                  • yvesduc 27 novembre 2020 06:40

                                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani

                                    Le crime profite aux laboratoires, nous sommes d’accord.

                                    Le virus a pu s’échapper (accidentellement ?) du laboratoire P4 de Wuhan, nous serons d’accord aussi. (CNRS)

                                    L’oligarchie mondiale est-elle moralement capable d’une telle opération ? On ne peut l’exclure. En France, le pouvoir a démantelé le plan anti-épidémie existant, ce qui revient un peu au même.

                                    La thèse d’une dispersion intentionnelle est intéressante mais je n’ai pas connaissance d’une preuve directe. Si vous en avez, je suis intéressé… Notamment, l’impréparation de nombreux pays est notoire alors que, pour la grippe H1N1, c’était l’inverse. Les vaccins étaient prêts en avance. Je n’ai pas connaissance non plus de préparatifs antérieurs au démarrage de la pandémie, à part la restriction de prescription sur la chloroquine en France, qui est assez troublante.

                                    Je n’écarte aucune thèse mais attends des preuves !


                                  • hocagi@1shivom.com 27 novembre 2020 07:54

                                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                    ------- Si ce n’est pas assez clair Alors on ne peut plus rien pour vous——————

                                    Je confirme on ne peut plus rien pour eux, on leurs jettera des bananes une fois qu’ils seront en cage


                                  • AlLusion AlLusion 27 novembre 2020 15:46

                                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                     Vous êtes mûr pour lire le livre « Et si le vivant était anarchique » par J.J. Kupiec 
                                    Extrait du S&V
                                    Le hasard façonne le vivant

                                    1. A l’échelle de l’individu. Le hasard forge la personnalité
                                    2. A l’échelle des organes. Le hasard spécialise les cellules
                                    3. A l’échelle des molécules. Le hasard dicte l’expression des gènes.

                                     

                                  • izarn izarn 29 novembre 2020 14:53

                                    @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
                                    Heureusement qu’ils contrôlent les politiques et les merdias pour nous faire croire que leur virus marche...
                                    Soit ils font expres, soit ce sont des cons...


                                  • pipiou2 27 novembre 2020 22:25

                                    La Chine a surtout confiné très sévérement, comme l’Australie d’ailleurs.

                                    Faire pareil en France semble utopique. (diktatur !)

                                    Quand le virus est partout et circule, le « tester, tracer, isoler » est complétement illusoire .


                                    • yvesduc 29 novembre 2020 13:05

                                      @pipiou2
                                      Ce n’est pas illusoire puisque les Chinois l’ont fait. Petite précision, les populations asiatiques acceptent très bien les mesures de leur gouvernement, contrairement à ce qui se passe ici où les Français oscillent entre colère et exaspération. Le désordre dans lequel est plongé l’Europe fait figure de repoussoir pour les populations asiatiques ! https://fr.news.yahoo.com/coronavirus-hong-kong-expatrie-louis-explique-mesures-drastiques-163123386.html et https://www.youtube.com/watch?v=D5S5vHJcfiU 
                                      Sachons nous inspirer de ce qui marche !


                                    • izarn izarn 29 novembre 2020 14:48

                                      @pipiou2
                                      Tous les virus peu dangereux circulent, et jamais on ne peut les en empêcher !
                                      Ce coronavirus n’est PAS DANGEREUX. Ok ?
                                      Il tue, soit disant, aucune preuve vérifiable hors commorbidité importante, les gens en moyenne de 84 ans.
                                      Soit 4 ans de plus que la mortalité moyenne...
                                       smiley
                                      Qu’est ce que voulez que ça me foute, votre virus dérisoire ?
                                       smiley


                                    • yvesduc 29 novembre 2020 15:01

                                      @izarn
                                      Premier ou quatrième degré ?
                                      Je prie pour qu’on ne vous confie pas la santé publique…


                                    • izarn izarn 29 novembre 2020 14:43

                                      Tester est stupide, car les tests mal faits n’indiquent rien du tout ! On teste pour améliorer un diagnostic médical, pas pour le remplacer !

                                      Tracer ? Pour quoi faire ? Tracer des gens bien portant ? Peut-on tracer un virus ?

                                      Laissez moi rire, on est chez le père Ubu !

                                      Isoler ? Hé bien construisez des camps de concentrations. Isoler des gens bien portant désignés par un test stupide, pas au point et fait n’importe comment ?

                                      Vouloir médicaliser des millions de gens ? Sur un nombre de morts dérisoires dont la majorité a plus de 80 ans ?

                                      50 000 morts ! smiley Quand on comptabilise n’importe quelle maladie et mort « naturelle » comme covid 19

                                      Arrêtez vos conneries !

                                      Bref je suis chez les dingues, genre l’entourage du Dr Goebbels.

                                      Point Godwin, ok...

                                      Mais je ne peux pas répondre à des ânerie mises en tête de toute discussion.

                                      Votre pandémie c’est du pipeau organisée par les escrocs de Big Pharma.

                                      Sur ce je vais aller me ballader à 50 kms.

                                      Qui vas m’attraper ?

                                       smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité