• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De Lucifer à Prométhée

De Lucifer à Prométhée

DE LUCIFER À PROMÉTHÉE

 

« Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement auprès de Dieu. 

Par lui, tout s’est fait et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. 

En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; 

la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. »

Évangile de Jean

 

 La lumière du Logos est invisible et insaisissable, mais c’est elle qui permet à nos yeux de percevoir le monde. Comment l’habitude de tous les jours pourrait-elle nous faire oublier un tel miracle ? Car il s’agit d’un Miracle, si non du plus Grand des MIRACLES !!!

 La recherche symbolique nous fait redécouvrir la véritable dimension du miracle du monde qui nous entoure.

 Baudelaire nous dit que « le monde est une forêt de symboles »et il nous laisse le soin d’approfondir notre recherche. Hormis la dimension symbolique, le monde est d’une banalité affligeante. Le poète, le peintre, le naturolâtre voient des merveilles. Pour Pythagore le monde est « Cosmos », une beauté. Le miracle est réservé à la recherche et la vision du symbole.

 Les symboles sont la voie royale de la philosophie, non celle des érudits et autres spécialistes de la complexité, mais de ceux qui sont disposés à voir les grandes vérités dans les choses simples.

 Les cathédrales sont ornées de symboles pour tous ceux qui ne savent « ni lire ni écrire ». Ils ne sont pas analphabètes, mais ils sont invités à voir avec l’œil du cœur. Ce « troisième œil » s’ouvre uniquement avec un cœur pur de tout sentiment négatif, de haine, d’envie ou de cupidité.

 C’est un dur travail auquel se livrent les moines chrétiens et boudhistes, aussi bien que les disciples de Pythagore avant de se coucher, seulement après un examen impartial de conscience, ou d’autres mystiques avec des pratiques de méditation ou des postures corporelles comme le yoga.

 L’astre qui accompagne le Soleil à son lever et à son coucher est Aphrodite, Venus. Comme annonciateur de lumière cet astre dans la Bible est appelé « Lucifer ». Mais Lucifer est un ange déchu, selon les écrits. 

 Une question que l’on peut se poser est le sens de « Lucifer », le porteur de lumière, que nous décrit la Bible comme un ange, le plus beau de tous, mais un ange déchu. Avait-il cherché à s’approprier la lumière créatrice de Dieu pour son propre compte ? Pourquoi Dieu tout puissant ne l’a-t-il pas fait disparaître ? Plus loin dans la Bible nous le retrouvons entrain de recevoir des ordres de Dieu lorsqu’Il lui demande d’éprouver Job sans le tuer.

 Lucifer ne doit pas être confondu avec Baphomet, Velzebute, Satan, ou le Diable.

 Baphomet n’est pas Lucifer et Lucifer n’est pas Satan… 

 Satan dérive de Seth l'un des principes qui représente la dualité avec Horus en Égypte antique (Kemet)… Seth présente le chaos, le désordre, le signe - etc… il est l’opposé d’Horus.

 Pour les Kamites (anciens égyptiens ou les Noirs africains authentiques) les forces d'oppositions sont indispensables à l'apparition et à la continuité de la Création étant donné que le monde est soumis à la loi de l'équilibre (l'ordre/le désordre, le bien/le mal, le positif/le négatif etc...).

 Du plus petit grain de sable à la plus énorme planète, toutes les particules possèdent une double nature. Les galaxies même sont ainsi soumises à deux forces contraires… 

 Seth n'est pas toujours maléfique car dans la mythologie Kamite, il aide à vaincre le serpent Apophis sur la barque solaire ! 

 Seth c'est également la force et la vengeance, il est seulement positif en temps de guerre. C'est une figure très complexe car lorsque l'on a une mauvaise interprétation de la spiritualité Kamite comme le font les peuples étrangers ou les envahisseurs de l'Égypte antique, ceci peut conduire à une très mauvaise compréhension emmenant à réduire Seth uniquement au mal absolu tel que nous le connaissons aujourd'hui sous le nom de Satan. 

 Le « Diable » est encore une autre puissance des ténèbres. À la différence du « Sheitan » qui est l’obstacle, le diable, διάβολος, διαβάλλει, il divise. La fameuse devise « diviser pour régner » est bien connue et il suffit d’étudier l’histoire des empires pour comprendre sa fonction.

 Dans la mythologie grecque « Eosphoros », annonce la lumière du soleil, l’arrivée du jour. Chaque jour est un jour nouveau. C’est un espoir pour que chacun puisse « un bon matin » comprendre quel est le véritable but de sa vie ; car chacun a un but précis dans la vie et il doit l’atteindre avant de rejoindre cette Source de Lumière Originelle qui a créé le Monde. Si la mort est l’arrêt de la vie, la fin de toute chose, l’abandon d’un projet ou la remise à une autre fois, il est clair que la vie est un échec. Dans le monde « moderne » le « nihilisme » est une mode comme tout le reste.

 L’essence de la Mythologie Grecque est la recherche et la mise en pratique de ce que nous avons compris non seulement avec l’intellect, cela est très important aussi, mais avec les trois parties de notre être. S’il y a trois verbes pour saisir la graduation de notre évolution : l’avoir, le faire et l’être, il y a aussi trois niveaux dans notre constitution naturelle. La tripartition : corps, âme, esprit est philosophiquement erronée car en réalité il s’agit de « l’intellect, de l’âme et de l’esprit ». Le corps sans l’intellect n’existe pas, parce que l’intellect sans le corps n’existe pas non plus. Il s’agit de conquérir l’« esprit » qu’est l’unité des trois composants. Le véritable but alors est atteint et c’est l’ « accomplissement » de la destinée humaine toujours selon la Mythologie Grecque. (La Mythologie Grecque est une religion sans dogme qui s’adresse à l’homme libre, dégagé de tout préjugé pour qui la vie est une superbe occasion d’évoluer.) 

 Le philosophe qui étudie la Mythologie, est celui qui unit sa parole à ses actes. La vérité a besoin de ses deux jambes pour avancer : Le discernement et l’adaptation. Discerner la différence entre l’intellect et l’Esprit et adapter sa pensée à la Réalité de l’Esprit lorsque le monde « semble réel ». L’adaptation n’est pas la soumission ni l’imitation, mais la réflexion puis la libération.

 Prométhée a donné la Lumière de l’Esprit aux hommes pour leur permettre d’évoluer. À un moment par erreur ils ont préféré le progrès technologique et la pensée systémique à l’évolution salvatrice et la pensée logique. Ils se sont trouvés prisonniers dans le « matrix », comme Platon nous décrit dans le mythe de la caverne. Le philosophe recherche la Vraie Lumière lorsque les « pragmatiques » prennent les ombres pour la réalité. 

 Il a fallu qu’Héraclès vienne libérer Prométhée après que Zeus ai pu constater que l’homme est capable de penser par lui-même et de discerner ce qui est bon pour lui.                                           

 Si seulement la Lumière pouvait nous faire admirer le miracle de la transformation d’un grain minuscule à un arbre de 20 mètres de haut ; d’un spermatozoïde invisible à l’œil nu qui devient un être humain capable de penser et d’orienter sa vie vers la Lumière harmonieuse enrichissante et enchanteresse.

 Plus que jamais l’homme a besoin de retrouver sa capacité de penser et de discerner le vrai du faux afin de se libérer de l’esclavage que lui préparent les « Titans » mis en liberté par les banques dans un monde …« libéral »… qu’est le notre. (Dias dans la Mythologie Grecque avait emprisonnés les Titans après un extraordinaire combat dans les Tartares, le monde souterrain, afin d’instaurer le Monde de la Justice et de la Liberté.)

 Comprend qui peut, comprend qui veut… « Satan-isme », « athé-isme », « libéral-isme » et tous les « -ismes » à la mode, ne sont que des dérivés du « nihil-isme » l’autre face du « modern-isme » que nous devons affronter en se soumettant à la pensée du Système, ou en libérant notre pensée.

 Dans la Mythologie Grecque le mal absolu n’existe pas, il n’est qu’une distorsion du bien. C’est ici que réside l’espoir qui est resté dans la boîte de Pandore lorsque tous les vices ont envahi le monde pour permettre au plus courageux et au plus sage de vaincre ses passions. La Victoire qu’il faut remporter, est la victoire sur la peur, la haine et la honte, sans quoi il n’y a pas d’espoir. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 16 avril 12:39

    Excellent article humaniste et politique.


    • Excellent article. Nombreuses ignorent le symboles de Notre-Dame de Paris. Ce n’est pas par hasard que Hugo à donner le nom d’Esméralda à son héroïne : en référence à l’émeraude et le Table d’Emeraude (Thot Hermes Trimégiste). Pour Thot, Dieu « Herm aphodite » (vénus), le mal est la face obscure du bien et l’inverse (comme on dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions,...). Prométhée ne peu s’envisager sans Epiméthée. Macron est un personnage prométhéen, il s’est retrouvé attaché à un Rocher (tiens, tiens par Héphaïstos), le foie (la jaunisse des GJ) dévoré par un aigle. Punition de son Hubris, ayant voulu ou rêvé être d’être pareil à Dieu ????


      • Corrigé : Excellent article. Nombreux ignorent le symboles de Notre-Dame de Paris. Ce n’est pas par hasard que Hugo à donner le nom d’Esméralda à son héroïne : en référence à l’émeraude et le Table d’Emeraude (Thot Hermes Trimégiste). Pour Thot, Dieu « Herm aphodite » (vénus), le mal est la face obscure du bien et l’inverse (comme on dit que l’enfer est pavé de bonnes intentions,...). Prométhée ne peu s’envisager sans Epiméthée. Macron est un personnage prométhéen, il s’est retrouvé attaché à un Rocher (tiens, tiens par Héphaïstos), le foie (la jaunisse des GJ) dévoré par un aigle. Punition de son Hubris, ayant voulu ou rêvé être d’être pareil à Dieu !!!


        • Le légende de Mélusine est directement reliée à Notre-Dame de PARIS.http://tresortemplierdebelgique.overblog.com/2012/10/la-legende-de-melusine-suite-3.html . 

          La légende de Mélusine (suite 3).
          Annik Couppez Véronèse d’Olrac — 6 Octobre 2012
          Notre-Dame de Bréac Ellis avec, à ses pieds, La Femme à Queue de Serpent Statue du début du XVIe siècle (Finistère). La queue de la Serpente rejoint en arrière la tresse de la Vierge sans qu’on puisse faire la distinction entre l’une et l’autre. ________________________________________ L’Arbre de Jessé encadrant la Vierge Jessé dort dans les replis de la Femme Serpente qui soutient l’Arbre. Saint-Thégonnec (Finistère) ________________________________________ Adam et Eve Portail de Notre-Dame de Paris. ________________________________________ Le Jardin D’Eden Les Très Riches Heures de Jean, Duc de Berry. ________________________________________ Sainte Vénice issant de son baquet. Christianisation de Mélusine. Les offrandes votives de rubans blancs ou rouges règlent les menstrues. Eglise de Morigny (Manche). In A Plus au Sens. L’ésotérisme spirituel et charnel de Rabelais, Claude Gaignebet, Ed. Maisonneuve et Larose, Paris, 1986, p. 86.

          • Albert123 16 avril 15:17

            « « Lucifer », le porteur de lumière »


            non juste le transporteur de lumière, et en général pour son seul intérêt et au mépris des conséquences, le tout uniquement mu par la frustration typique du sale gosse ayant du mal à résoudre son complexe d’œdipe.


            Donc surtout à ne pas confondre avec Prométhée qui non content d’offrir l’inconcevable aux Hommes sait pertinemment le châtiment qu’il encourt pour défier ainsi les Dieux, cadeau qu’il fait au seul profit de l’humanité sans autre contrepartie qu’une effroyable torture à laquelle il se sait destiné.


            Lucifer, n’a rien à voir avec Satan, mais il reste un trou du cul, à coté de cela Prométhée est un sage.


            La franc maçonnerie est luciférienne, donc pas spécialement sataniste, mais elle reste un conglomérat d’arrivistes et de trous du cul mus par leur seul intérêt propre.


            la société contemporaine est façonnée par les valeurs des trous du cul lucifériens et ne vaut, pour cette raison, pas un clou.


            en guise de Lumière nous n’avons pas celle du soleil mais celle d’une minuscule bougie en train de s’éteindre car les lucifériens ont revendus la majeur partie de la cire qui la constituait pour s’en foutre plein les fouilles.




            • @Albert123

              Si victor a écrit Notre Dame (drame ) de Paris, c’était parce qu’il était ROSE-CROIX, les rivaux de la Franc-maçonnerie,....


            • Albert123 16 avril 17:03

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              HS, il n’est ni question de la cathédrale ND qui monopolise l’attention des veaux, ni de Hugo et encore moins de Rose Croix, mais bien du rapprochement fallacieux et pourtant trop récurrent entre Prométhée et Lucifer.

              il souligne ainsi ce travers permanent des lucifériens de s’approprier des valeurs et des propriétés qu’il n’ont pas pour se donner des vertus et des talents qu’ils n’auront jamais.


            • arthes arthes 16 avril 18:47

              @Albert123

              Symboliquement...

              Lucifer...N’est ce pas le premier Adam ?

              L’humain ne serait il pas lui même un ange déchu ? Enchainé à la matière ?

              Mais simplement et très compllexement humain 

              Sinon, c’est Satan qui est associé à l’argent et à la mort.


            • Albert123 17 avril 07:51

              @arthes

              non adam n’est pas lucifer, de même que lucifer n’est pas satan, l’interet des archétypes mythiques ou blbliques c’est qu’ils renvoient à la complexité de la psyché humaine,

              Le relativisme simpliste qui consiste à amalgamer ces différents archétypes ne permet pas d’appréhender cette complexité,

              C’est d’ailleurs certainement le but des « modernes » qui ont cette facheuses tendance à tout détruire pour au final ne plus permettre de comprendre rien à rien,

              La pensée moderne est aussi pauvre que la pensée traditionnelle est riche, mais bon cette indigence intellectuelle est certainement désirée par les minables transporteurs de lumière plus interessés à l’idée de guider des veaux que d’élever l’humanité,

              Le déclin intellectuel qui s’observe un peu partout en occident ne fait que souligner cette réalité,

              Le faux et le laid a remplacé le beau et le vrai


            • arthes arthes 17 avril 10:37

              @Albert123

              La complexité de la psychée humain se retrouve dans la poésie de Goethe par ex., pour ne citer que son Faust, dans l’enfer de Dante, dans les récits d Homère, et dans les vieux contes et légendes qui ont traversé les siècles, et aussi dans les grands mythes religieux de toutes les grandes civilisations de l ère pré et post chrétienne, , après tout, je me dis qu’ils racontent tous la même histoire de l’humain et du sacré ;
              Moi, j’aime bien l’idée de l’humain, ange déchu, c’est poétique, bien plus que l’humain de la pensée kantien/darwiniste  : « animal et intello » coincé et soumis entre deux nécessités « l’instinct et la raison » qui l’empêchent de déployer ses ailes....Mais l’obligent à se croire libre.



              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 16 avril 19:36

                Je viens de lire ces titres:Notre-Dame de Paris sauvée !


                Diagnostic final dans au moins un moi, pour analyser l’état des joints qui lient les pierres entre elles, car l’eau qui a servie à éteindre l’incendie , plus la chaleur du brasier, ben pas bon du tout !


                @+ P@py


                • yorgos delphis yorgos delphis 16 avril 20:52

                  Bonjour, à toutes et à tous,

                  J’ai posté ce texte hier soir avant de découvrir cette catastrophe Universelle.

                  Je suis consterné, affligé, accablé, aphone.

                  Je n’arrive pas à croire à un tel accident.

                  Comment restaurer un tel monument sans les secrets des bâtisseurs, secrets pythagoriciens, perdus et abandonnés par l’utilisation de l’acier et du ciment sans amour, sans esprit et sans délicatesse. 


                  • Albert123 17 avril 08:01

                    @yorgos delphis

                    En utilisant sa raison plus qu’en sombrant dans l’émotion,

                    Sinon je suis content d’apprendre que la misère sociale qui jusque là caractérisait ce pays vient de disparaitre avec un simple incendie,

                    Avant on brulait des usuriers maintenant c’est des cathédrales, tout un symbole encore une fois


                  • @yorgos delphis

                    Bonjour, la flèche ne représentait—elle pas le DOIGT de Dieu. Espérons que le prométhéen Jupitérien en tire les leçons lui qui est dans la symbolique. Il y a 800ans (alentours) que naissait l’Ordre franciscain et comme une sychronicité la construction de Notre-Dame. A trop mépriser les plus pauvres,...


                  • Albert123 17 avril 08:23

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Cet evenement permet surtout d’exonérer les riches, nos « capitaines » d’industrie se proposent déjà de réparer ce monument à bon compte,

                    Il est facile d’observer comment cet evenement est instrumentalisé pour detourner les gens de la situation generale actuelle,

                    Présentement la masse ne pense plus avec son coeur mais avec ses tripes


                  • @Albert123

                    Justement : .Le respect dû à la cathédrale serait de confier la remise en état de la flèche (doigt de dieu)à des artisans formés à l’ancienne comme les bâtisseurs des cathédrales. Pas les prométhéens de la francs-maçonnerie actuelle, mais à de véritables artiste qui travaillent avec leur coeur,....


                  • Albert123 17 avril 08:50

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Artisans qui n’existent plus, la franc maconnerie devenue luciférienne n’est pas batisseuse, pour rappel,

                    Mais bon comme vous vous obstinez à tout mélanger je vous laisse avec vos tripes à l’air, bernard arnault et cie vous expliqueront dans 6 mois qu’on ne peut finalement refaire à la façon de et qu’il faudra donc faire moderne, le tout sous les applaudissements de la foule.

                    La masse zombifiée se trouvent déjà dans l’état dans lequelle elle s’est retrouvée il y a 18 ans juste après le 11 septembre, rien ne change, la carotte est la même et les veaux perdus ne marchent plus ils courent,

                    Ce n’est pas un symbole du génie humain qui vient de bruler mais le génie humain lui même


                  • @Albert123

                    Votre commentaire n’est pas en contradiction avec le mien,.. Le mien est certes plus optimiste. Déjà, les poutres viendront du bois des ardennes belges.


                  • chantecler chantecler 17 avril 09:24

                    @Albert123
                    C’est vous qui mélangez tout :
                    Quels rapports entre vos sujets de détestation , la franc maçonnerie entre autre , parce que la liste est longue , et le compagnonnage qui remonte à des siècles , et probablement à l’ordre des templiers ?
                    Le « génie humain » n’est pas fixé au moyen âge et il me semble un peu imbécile de vouloir tout rebâtir à l’identique sans tenir compte des évolutions de la technologie .
                    La flèche de Violet Leduc , faut il la reconstruire à l’identique , ou avec d’autres moyens, ou ne faudrait il pas par exemple envisager de « terminer » la cathédrale comme elle avait été envisagée au départ avec deux flèches posées sur les deux tours ?
                    Pourquoi absolument refaire à l’identique avec sa charpente massive dévoreuse de chênes ,ses masses de plomb etc etc ?
                    Pourquoi reprendre le risque qu’un nouvel incendie ne re détruise tout cela ?
                    Il y a aussi un problème de coût , même si sur le papier les choses paraissent (curieusement si vite ) réglées .Mais nous savons qu’entre les devis de départ et à l’arrivée il peut y avoir des différences énormes .
                    Le diagnostic total n’est pas encore fait ....
                    Quid des murs , des pierres qui ont été touchées par la fournaise ?
                    De l’intérieur de la cathédrale , des vitraux , des sols , des objets décoratifs muraux , des objets d’art ,de l’orgue qui en sûrement pris un coup, etc, etc ?
                    Enfin, je pense que cet incendie est très probablement accidentel , ce qui ne m’empêche pas de l’avoir très mauvaise , car sur un tel chantier , ça n’aurait jamais du arriver , avec les moyens de surveillance dont on dispose aujourd’hui .
                    Surtout qu’ une alerte « départ de fumée » a été enregistrée plus d’ une demi heure auparavant l’embrasement général .
                    Le « feu couvait » comme on dit : le temps de la montée en température a fait son oeuvre expliquant la suite de la catastrophe .
                    Comment a t’on pu passer outre une telle alerte alors que chacun sait qu’un immeuble , un monument , est extrêmement vulnérable lors de travaux de réfection concernant la toiture , échafaudages joints ?
                    J’ai vécu , jeune , l’incendie d’une modeste mais très ancienne église de mon patelin d’origine .
                    C’était aussi accidentel , au décours d’une rénovation : une lampe à souder ...
                    La suite n’est pas très glorieuse puisqu’ une toute petite partie de cette église a été conservée et y a été adjointe une grande agora ovale en béton façon église moderne .
                    Naturellement rien de comparable avec ND de Paris : même classée , « mon église » n’avait pas la notoriété , et donc les moyens de reconstruction étaient limités .
                    Se pose tout de même le problème des assurances .


                  • @« On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent » . Evangile selon Saint-Matthieu. « On ne met pas non plus du vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves, et le vin et les outres se conservent ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Parabole_des_outres_neuves . Ceal dit, pour reconstruire la cathédrale, il faudra tenir compte de son histoire et revoir toute la structure pour intégrer du neuf sur l’ancien.


                  • Albert123 17 avril 12:24

                    « Le « génie humain » n’est pas fixé au moyen âge et il me semble un peu imbécile de vouloir tout rebâtir à l’identique sans tenir compte des évolutions de la technologie . »


                    « Pourquoi absolument refaire à l’identique avec sa charpente massive dévoreuse de chênes ,ses masses de plomb etc etc ?  »

                    réponse en une image :

                    http://s1.lprs1.fr/images/2016/08/19/6051837_1-0-504957804_1000x625.jpg


                  • Albert123 17 avril 12:28

                    @Albert123

                    et d’ajouter que la ville moderne et sa cathédrale en brique rouge ne sont pas emmerder par les touristes venu voir la « magnificence » de ce bâtiment si moderne plus proche de la centrale nucléaire que d’autre chose 


                  • zygzornifle zygzornifle 17 avril 09:40

                    De l’Abée Pierre a Macron .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès