• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Déchéance du PCF ou sursaut républicain ?

Déchéance du PCF ou sursaut républicain ?

 

D'abord pour donner un peu de contexte, j'ai largement critiqué en 2015 la montée des thèmes sociétaux et la multiplicité des luttes, rendant complexe l'union des prolétaires derrière un seul et même drapeau. Néanmoins, de l'eau a coulé sous les ponts, et j'ai changé d'avis sur la posture à adopter vis-à-vis de ce mouvement structurel, au vu de l'élection présidentielle et des législatives qui viennent, ainsi que l’évolution du paysage politique. J'émets dans cet article une série d'observations sur le changement de ligne du PCF sur des sujets clivants, et vais essayer de démontrer en quoi ce n'est pas pertinent au vu de son histoire mais également de ses perspectives.

 

 

  • Le sandwich merguez de la discorde

 

Fabien Roussel est l'archétype du communiste français "à l'ancienne" : homme bedonnant, populaire, picard au franc-parler, il a cette gouaille appréciable dans un monde politique aseptisé, et dans une élection sous l'aumône de la radicalité.

Le PCF a toujours fait passer les idées et le bien-être prolétaire avant les places de ses élus dans les collectivités, ce qui lui a valu très cher dans l'histoire. Devenu un parti de témoignage, il ne présentait plus de candidats au niveau national depuis deux élections. Cette fois-ci c'est différent.

Une candidature du PCF est intéressante, mais sur quels créneaux ? Avec quel cœur de cible ? Le PC ne se posait pas ces questions auparavant. Désormais, animé d'une volonté d’exister et de retrouver sa gloire d’antan, les calculs politiques se font. La gauche de gouvernement est sous l'égide du Macronisme et majoritaire. La gauche radicale, woke & écologiste se range derrière Mélenchon et Jadot. Le leader de la LFI a laissé quelque peu de côté ses allégations récurrentes à la patrie en 2017, pour parler de créolisation. Bingo, le PCF tenait son logos.

Avoir une stratégie politique permettant un positionnement tenable, c'est bien. Le faire aux dépens de ses racines idéologiques, de manière à cliver la gauche plus qu'elle ne l'est déjà et se mettre à dos une éventuelle base militante pour flatter les centristes identitaires du printemps républicain, c'est moins bien.

PNG

 

  • Se mettre à dos ses enfants politiques ?

 

La jeunesse éveillée est naturellement caricaturale. C'est normal, la radicalité prime à ces âges, dans la théorie comme dans les actes, choquant les générations suivantes qui connaissent mieux la vie réelle et les problématiques qui la composent. Ce mouvement compte également des libéraux n'étant pas dans l'obsession sociale mais bien plus sociétale ou raciale. Toutefois, ils sont minoritaires, et, nous avons plus à gagner de parlementer avec eux qu'avec Valls, Naulleau et leurs affidés libéraux-identitaires.

Qui était en tête de pont lors des manifestations pour les cheminots ? Qui allait au front faire face aux centaines de CRS lors de l'opposition à la loi de sécurité globale ? Ce n'était pas Amine El Khatmi, mais bien Taha Bouhafs & Anasse Kazib. Qui continue la lutte décoloniale qui a toujours été un des fers de lance du parti ? Les deux mêmes larrons.

Qui alimente largement les rangs de la fête de l'humanité ? Ces mêmes éveillés, jeunesse radicale, engagées sur les questions climatiques, de discrimination mais également de lutte sociale. 

Quel intérêt d'être opposé aux ayatollahs woke ? Quid de la logique d'être en accord avec des "retournés" ? D'obtenir quelques ronds de serviette sur Cnews ? L'adoubement de l'innommable Manuel Valls, qui n'a que le mot gauche à la bouche mais qui est l'opportunisme incarné ? Les félicitations de Naulleau, éditeur multimillionnaire copain comme cochon avec Zemmour, tête de pont de l'empire Bolloré ?

Proposer de donner accès à une gastronomie de qualité au peuple suit la tradition matérialiste et productiviste du parti. Néanmoins, tenter d'assimiler cette jeunesse wokiste avec le vin ou la viande me semble complexe et non-constructive. Qu'on l'appelle grand remplacement ou créolisation, l'évolution du peuple français est désormais révélée aux yeux de tous. Il faut apprendre à composer avec cette multiplicité de persona sociaux et culturels qui n'existait pas à l'époque des grandes heures du communisme. Que cette sortie ait pu "choquer" est normal. Un prof végétarien ne sera pas en phase. Un musulman livreur deliveroo s'étonnera de cette insistance à faire boire la population. Pour faire oublier les inégalités sociales ? Aussi, d'un point de vue économique, cette réaction, et son contexte, peuvent être remises en cause, à juste titre.

 

  • Le productivisme du PCF, le tout-industrie et son ecologico-scepticisme face à ses contradictions

 

Le déclenchement de cette sortie qui a tant fait parler, vient d'une allégation de la journaliste comme quoi Macron était vendu au lobby vinicole. La force de l’agro-industrie en France est indéniable. De là, Roussel éructe et défend le président sur un positionnement pro-industrie agroalimentaire française. Il est certain que la gastronomie dans son ensemble unit tous les français. Un moment de partage, de débat, de rires et parfois de pleurs que l'on connaît tous. Dans le fond, il n'y a aucun problème à valoriser nos savoirs, rivalisés dans le monde entier. Néanmoins, que signifie cette prise de position ? En quoi est-elle dangereuse ?

La FNSEA, syndicat agroalimentaire majoritaire (+ de 50% des agriculteurs y adhèrent), sera ravie d'utiliser ces 10 milliards proposés par Roussel pour produire français et faire manger de la viande à l'ensemble de nos concitoyens. Néanmoins, sous quelle forme ? Est-ce que l'idée est de créer un Lidl à la française ? Ou bien de financer les fermes en permacultures produisant sainement sans mettre en péril nos paysages ? Le PCF doit accepter que les effets écologiques d'une démocratisation de la viande sans contreparties seraient catastrophiques.

JPEG

Notre gastronomie nationale est référencée à l’UNESCO et se doit d'être défendue. Néanmoins, le modèle assimilationniste qu'il y a notamment derrière cette sortie est destructeur et peut ajouter des oppositions là où la gauche n'en a pas besoin. Afin de se démarquer et d'avoir des tribunes dans l'Opinion, Le Figaro ou intervenir sur CNEWS, Roussel et le PCF mettent l'accent sur une certaine forme d 'identitarisme démagogue. D’autant plus que, dans les faits, ce propos n’est pas tenable. 

 

  • Quel avenir pour le Parti ?

 

Le quinquennat qui s'annonce comprendra une série de réformes anti-sociales n'ayant pu être réalisées lors du précédent, sous couvert d'un COVID devenu endémique. Même en étant optimiste sur une éventuelle présence au second tour d'un candidat de gauche radicale, il faut se faire à l'idée d’années de luttes sociales à venir, sur la retraite, les cotisations sociales, le mieux-vivre…Dans cette configuration, il me paraît alors pertinent que les communistes traditionalistes attachés au marxisme fondamental et les composantes du mouvement woke néo-prolétaires arrivent à s’entendre sur des compromis entendables par les deux parties. Cela permettra un front uni face aux dérives que l’ordolibéralisme veut nous imposer. Une entente cordiale avec les centristes identitaires affidés à Franc-Tireur ne mènera qu’à la zizanie au sein de la classe opprimée. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • titi titi 19 janvier 02:25

    « Le PCF a toujours fait passer les idées et le bien-être prolétaire avant les places de ses élus dans les collectivités »

    La bonne blague !


    Pendant 30 ans il a appliqué la « discipline républicaine » avec le PS pour que chacun conserve ses sièges.

    Aujourd’hui il ne représente plus rien, et le PS non plus, ce qui fait que les renvois d’ascenseur ne mène plus à rien.


    Le PCF a toujours été le parti de l’étranger qui relayait la bonne parole du PCUS. Maintenant que ce dernier n’est plus, le PCF n’a plus aucune raison d’être.

    Et j’attends le jour où le PCF devra rendre des comptes sur son role dans la décolonisation : d’une part sur le financement direct de mouvements qui assassinaient des Français. D’autre part sur le fait d’avoir cocufié les décoloniser en leur faisant croire aux « lendemains qui chantent ». 


    • voxa 19 janvier 06:57

      @titi

      C’était l’avis éclairé de Titi le spécialiste en tout....


    • titi titi 19 janvier 08:54

      @voxa

      C’était une intervention de voxa qui n’a rien à dire, mais qui ne s’en prive pas.


    • Captain Marlo Captain Marlo 19 janvier 11:21

      @titi
      Vous trouvez vos informations historiques où ?
      Merci de fournir les documents sur lesquels vous vous appuyez.


    • simir simir 19 janvier 19:48

      @titi
      Non le P(C)F n’apas relayé le parole du PCUS

      Cela a commencé avec l’eurocommunisme avec l’italien Berlinguer puis il y a eu la condamnation de l’intervention en Tchécoslovaquie

      Oui le PCF a fait passer les idées des prolétaires avant les places de ses élus.
      Ainsi la démissions des ministres communistes lors du tournant de la rigueur en 1983
      Les alliances avec le PS pouvaient se concevoir à l’époque, le programme commun était même plus révolutionnaire que ce que propose le PCF aujourd’hui.

      Et pour les colonies si on ne veut pas s’y faire tuer on y va pas en temps que force d’occupation.
      C’est tout à l’honneur d’avoir aidé les mouvements de libération.


    • Jonas 19 janvier 08:27

      Bravo au PCF , et son retour au réel. 

      Fabien Roussel déchaîne un tollé pour avoir dit  ce que la France populaire fidèle à elle-même , aime déguster : une bonne viande , un bon fromage et un bon vin, mais accessibles a tout le monde. 

      Immédiatement , les tenants du wokisme se déchaînent suivis des démagogues islamo-gauchistes qui rejettent le vin pour ne pas déplaire aux musulmans leurs compagnons de route. La viande pour complaire aux végétariens. 

      Et la déconstruite Sandrine Rousseau , outrée , reproche au xénophobe Fabien Roussel d’avoir oublié , la raclette et le couscous , mais ne cite pas les MacDonald et leurs hamburgers  ,qui pourtant dominent le paysage français. 


      • chantecler chantecler 19 janvier 08:33

        @Jonas
        Mais qu’est ce qu’on va devenir avec tous ces islamo gauchistes et ces wokistes ?
        Et ceux là j’en suis certain , consomment des pizzas ...
        Saloperies !


      • Jonas 19 janvier 10:09

        @chantecler

        Si, des décisions sérieuses ne sont pas prises , la France risque de ressembler à un pays musulman , avec tous les problèmes dont souffrent ces pays . Il suffit , pour s’en convaincre de passer en revue un par un, les 57 pays qui font partie de l’Organisation de la coopération islamique( OCI) Et puis de se poser la question : pourquoi tant d’adeptes de cette religion cherchent à fuir leur pays , même au péril de leur vie. 

        Deux autres critères imparables sont ceux de comparer a) Le PIB de la France par rapport a celui de chaque pays musulman ( mise a part les confettis du Golfe , dont les seules richesses sont les hydrocarbures , découverts par les occidentaux ) et  b) l’indice du développement humain ( IDH) . Je peux même ajouter , le coefficient Gini pour mesurer les inégalités criantes de ces pays. 

        C’est pour cela que les musulmans sont plus heureux et vivent mieux en France que dans leur pays d’origine. Un séjour même court , en Egypte , Algérie , Iran , Turquie , Afghanistan etc ouvrira les yeux de ceux qui ont la chance de vivre en France et qui n’ont même pas la reconnaissance du ventre. 


      • Captain Marlo Captain Marlo 19 janvier 11:19

        @Jonas
         pourquoi tant d’adeptes de cette religion cherchent à fuir leur pays , même au péril de leur vie. 

        Parce que les pays de l’Otan leur balancent « des bombes démocratiques » sur la tête depuis le néolithique, pour le gaz, l’uranium, le pétrole , les métaux rares etc. Et en plus, l’Otan embauche comme mercenaires, des musulmans bien givrés, pour tuer d’autres musulmans ! 

        Jean-Loup Izambert : Ces attaques ( attentats) ne sont qu’un petit échantillon du drame que vivent chaque jour les citoyens syriens, irakiens, palestiniens et des pays du Maghreb comme l’ont surtout vécu les Algériens dans les années noires de 1990.
        Elles sont le fait de groupes de la même mouvance idéologique que ceux que les dirigeants occidentaux, tout particulièrement étasuniens, anglais et français, protègent depuis la fin des années quatre-vingt.
        Ces groupes sont tous, d’une manière ou d’une autre, en rapport avec les services occidentaux des mêmes pays, principalement étasuniens.
        Dès 1945, les services étasuniens ont utilisé les Frères musulmans contre les pays socialistes.
        Puis, à la fin des années quatre-vingt, les Anglais et les Français ont collaboré avec la CIA, les services pakistanais et saoudiens pour renverser la jeune République laïque afghane.
        En 1982, le président François Mitterrand a fait sélectionner et exfiltrer d’Afghanistan des chefs de groupes criminels par la DGSE afin que ceux-ci soient entraînés en France dans les camps militaires de Cercottes, Caylus et de la Braconne.
        Depuis, les amitiés franco-terroristes n’ont cessé de se développer et de se matérialiser dans plusieurs conflits régionaux (Yougoslavie, Liban, Algérie, Tunisie, Palestine).
        En 2011, le président Sarkozy a armé et apporté, avec l’Otan, un soutien militaire à des groupes criminels pour renverser le gouvernement libyen. A sa suite, le président Hollande a armé et soutenu politiquement des groupes criminels contre la République syrienne.
        Les services occidentaux, dont la DGSE française, les conseillent pour déstabiliser les pays arabes laïcs, les entraînent à la guérilla, les arment, les approvisionnent en matériel militaire.etc


      • Jonas 19 janvier 19:31

        @Captain Marlo
        C’est toujours le même leitmotiv , tout ce qui arrive aux pays musulmans c’est la faute de l’occident. C’est une chanson bien connue, mais qui n’a plus de prise, 

         Pour vous répondre je fais appelle au pakistanais , docteur en science politique , économiste et financier Farrukh Saleem , qui dans un article célèbre sous le titre « Pourquoi les musulmans sont impuissants », décrit , les handicaps nombreux qui frappent les pays musulans et met en cause la religion c-à-d l’islam. Il explique que pour les musulmans , il n’est point nécessaire de chercher à comprendre ce qui est du seul ressort d’Allah , chercher c’est même un sacrilège. Et il conclut : << Nous musulmans , sommes impuissants pour trois raisons 1) Nous ne sommes pas capables de produire des connaissances . 2) Nous ne sommes pas capables de diffuser le savoir . 3) Nous ne sommes pas capables de trouver des applications à nos savoirs. 

        Tout cela naît d’un manque d’éducation dans le monde musulman. Tout ce que nous faisons c’est prier Allah ,toute la journée et blâmer tout le monde pour nos défaillances multiples . Vous savez ce qui vous reste à faire ; investir dans l’éducation de vos enfants . Lâ est le cobra. >> 

        Quant aux guerres , hélas pour vous , le monde musulman a toujours été en conflit , soit pour conquérir des territoires par le sabre et le sang soit en se faisant la guerre.  Même du vivant du prophète , et les quatre califes qui lui ont succédé n’ont pas dérogé a la règle , la guerre , la guerre . et mourir en chahid , pour rejoindre le paradis et ses bienfaits. Quelques guerres entre pays arabo-musulmans et musulmans non arabes. C’est une liste non exhaustive et qui ne comporte pas , les coups d’Etat , les liquidations des opposants, et les massacres pour le pouvoir. 

        1. Guerre du Soudan avant sa partition , entre Sud et Nord , pendant 25 ans faisant plus de 2 millions de morts. 2) Guerre du Pakistan avant la création du Bangladesh en 1971 faisant 10 millions de réfugiés et 3 millions de morts . 3) Massacre des indonésiens en 1965 , par le général Suharto , faisant plus de 600 000 à 1,2 million de morts. 4) Les nombreuses guerres du Yemen ( 1962/1970  Nord contre Sud  et les autres guerres jusqu’à aujourd’hui 2022 ) La guerre actuelle du Yemen a fait plus de 400 000 morts . 5) La guerre Iran/Irak, plus d’un million de morts . 6) Le massacre de la ville de Hama en 1982 , par le dictateur Hafez al-Assad , faisant plus de 40 000 morts. 7) Son dictateur de fils Bachar al-Assad aidé en cela par ses deux parrains , Russes et milices iraniennes a détruit son pays en faisant plus de 500 000 morts . Les guerres civiles , algériennes ( comme vous le souligner ) a fait plus de 200 000 morts , celle du Liban , 150 000 morts etc etc. Tout cela n’arien avoir avec l’OTAN. 
        2. Non l’Occident ne peut être responsable de tout ce qui se passe dans les pays musulmans. Les responsables sont les dirigeants dictateurs, de ces pays qui sont incapables de diriger et gérer leur pays sans les massacres et les guerres. 


      • Jonas 20 janvier 09:07

        @Captain Marlo
         
        Voici un exemple qui vient confirmer mes dires sur les adeptes de l’islam qui cherchent a fuir leur pays et dont l’OTAN n’est pour rien . On parle beaucoup de ceux morts en Méditerranée , mais on oublie d’autres drames. 

        << Zahra Al-Mughinimi et son beau frère ,Nader Al-Birihi , sont morts après que les gardes-frontières turcs les ont retrouvés gelés. En voulant échapper au régime iranien , ils ont fini geler sous une tempête de neige. 

        Cette jeune mère arabe ahwaz ( minorité arabe du Khuzestan , persécutée par le régime des mollahs NDLR ) est décédée ainsi que son beau-frère en tentant de franchir la frontière turco-iranienne , pour rejoindre son mari et ses enfants. Tous deux ont été pris sous une tempête de neige et furent gelés.

        Je peux citer le cas de pakistanais , de soudanais , somaliens , indonésiens , algériens, tunisiens , etc dont la mort n’a rien avoir avec les bombardements de l’OTAN, mais tout avec le désespoir et le mal vivre dans leur pays. 

         


      • Captain Marlo Captain Marlo 20 janvier 09:29

        @Jonas
        Quant aux guerres , hélas pour vous , le monde musulman a toujours été en conflit ,

        Ché vrai cha, les pays européens n’ont jamais été en guerre...
        Liste des conflits entre pays européens depuis 2000 ans !

        Et parmi des dernières guerres, les armées de l’Otan ont bombardé et fait éclater la Yougoslavie. Je précise que la Yougoslavie est en Europe, vu vos lacunes en histoire, vous ne devez pas être plus performant en géographie...

        Vous prenez les pays musulmans pour des incapables ?
        Voici des photos de l’Afghanistan avant que les USA n’interviennent, puis la France et d’autres pays de l’Otan....

        Et voici des photos de la Syrie avant la guerre, avant que les USA n’interviennent, puis la France et d’autres pays de l’Otan.... 


      • Jonas 20 janvier 14:32

        @Captain Marlo

        Vous avez raison , mais il y a une différence et c’est l’honneur et la grandeur des Européens , de reconnaître ces périodes et de ne rien cacher de ces guerres et leur monstruosité . Des bibliothèques sont pleines de livres , qui relatent ses événements. Des colloques , débats , séminaires , discutent de ses horreurs. Des médias abordent ces événements avec des historiens de divers opinions. 

        Le monde arabo-musulman et musulman non arabe cache tout est interdit d’aborder , les sujets des nombreuses guerres , de la colonisation par ces pays comme de l’esclavage. Ce sont des sujets tabous dans ces pays. Ce sont des pays qui nient tout et veulent passer pour des victimes de l’histoire., alors qu’ils ont leur part dans les atrocités du monde. Tous les pays actuellement musulmans , n’ont pas été conquis , par la distribution des fleurs et des friandises. 

        << On en parle peu , mais il s’agit bien d’une colonisation ( l’entrée des musulmans en Andalousie NDLR) , il faut avoir le courage de le dire. Nous avons colonisé et nous avons « esclavagé »les autres . Bien avant les Portugais . Les Arabes étaient des esclavagistes. Il y a encore des non-dits. >> . L’écrivain Algérien Rachid Boudjedra. Lors de la sortie de son livre " La Prise de Gibraltar . Ed. Denoël. 


      • Trelawney 19 janvier 10:08

        Vous êtes en train de parler d’un parti politique qui ferra au grand maximum 3% au premier tour des présidentielles. Ce qui placera ce parti entre le RES de Lassalle et le PS d’Hidalgo.

        Je vous laisse tirer vous même vos conclusions


        • samy Levrai samy Levrai 19 janvier 10:31

          Juste un autre parti euro atlantiste covidément... 

          Juste un autre parti d’extrême droite au service de la finance internationale se disant de « gauche ». 


          • Albert123 19 janvier 10:49

            En finir avec la gauche définitivement, cette idéologie de fragiles qui poussent ceux qui y adhèrent à succomber à la 1ere dérive totalitaire venue.


            • Captain Marlo Captain Marlo 19 janvier 11:05

              @Albert123
              En finir avec la gauche définitivement, cette idéologie de fragiles qui poussent ceux qui y adhèrent à succomber à la 1ere dérive totalitaire venue.

              Non, la Gauche est indispensable pour défendre les intérêts des classes populaires. C’est l’alliance du PCF et du Gaullisme dans le CNR qui a permis la mise en place du modèle social français, dont nous avons tous bénéficié.

              Mais hélas, le PCF est comme l’âne de Buridan, il ne peut pas à la fois défendre l’Europe et le social. Et malheureusement pour nous, il a choisi l’Europe !

              Le PS ne vaut guère mieux, grâce à Mitterrand, qui dès 1983, toute honte bue, a discrètement poussé au fédéralisme européen, en faisant croire que c’était « la terre promise » !


            • Albert123 19 janvier 15:30

              @Captain Marlo

              « C’est l’alliance du PCF et du Gaullisme dans le CNR qui a permis la mise en place du modèle social français, »

              non c’est juste la dureté de la vie entre 1930 et 1945 qui a transformé le peuple en acier trempé et induit par la même la peur qu’il inspirait à l’oligarchie dégénérée de l’époque qui est à l’origine de ce modèle social.

              le gauchisme qui est une idéologie de fragile n’y est pour rien.


            • Captain Marlo Captain Marlo 19 janvier 19:10

              @Albert123
              le gauchisme qui est une idéologie de fragile n’y est pour rien.

              1/ Conseil National de la Résistance. Toutes les organisations en faisaient partie, sauf les collabos.

               2/ Message de de Gaulle au CNR.

              3/ Programme du Conseil National de la Résistance.

              4/ Obsession du patronat depuis 1945 : détruire les acquis du CNR.
              Et quel heureux hasard, c’est aussi l’obsession de la Commission européenne et des Traités européens libéraux !

              Denis Kessler Medef : "(...) Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement s’y emploie.

              Les annonces successives des différentes réformes par le gouvernement peuvent donner une impression de patchwork, tant elles paraissent variées, d’importance inégale, et de portées diverses : statut de la fonction publique, régimes spéciaux de retraite, refonte de la Sécurité sociale, paritarisme…

              A y regarder de plus près, on constate qu’il y a une profonde unité à ce programme ambitieux. La liste des réformes ? C’est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là . Il s’agit aujourd’hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance !




            • Captain Marlo Captain Marlo 19 janvier 10:54

              Le PCF et la CGT ont combattu la construction européenne jusqu’aux années 80, ensuite, ils sont devenus euro béats. Parler à propos du PCF « de communistes traditionalistes attachés au marxisme fondamental  », ce doit être de l’humour au 3e degré !

              Le PCF est membre du Parti de la Gauche européenne, avec Mélenchon, Syriza, Die Lincke, Podémos etc « Un machin réformiste », auquel la majorité des Partis communistes européens ont refusé de s’associer.

              Depuis Maastricht, « Il n’y a plus de politiques intérieures nationales, mais uniquement des politiques européennes ».

              Cela signifie que le vrai pouvoir de décision n’est plus à Paris  !

              Le Gouvernement ne gère plus rien, ni le budget, ni la monnaie, ni les lois, ni les décisions économiques & sociales, ni la santé. Pas plus que la Défense et la politique étrangère gérées par l’Otan, c’est à dire par Washington.

              Alors, peu importe ce que les Partis pro européens proposent dans leurs programmes ! Ce n’est que du pipeau pour les mougeons, de moins en mois enclins à aller voter, on les comprend ! 

              Car une fois élus, qu’ils se disent de Gauche, de Droite, du Centre ou de l’Extrême Droite, ils feront ce que décident la BCE et la Commission européenne, seule habilitée à faire des lois. Comme Tsipras.


              • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 19 janvier 14:44

                @Captain Marlo

                Bonjour Captain Marlo

                Entièrement d’accord avec vos commentaires ci-dessus.

                Je répare un oubli malencontreux effectué lors de notre dernier échange :

                J’ai été abasourdi par cette affirmation :

                "2/ Je ne comprends pas non plus pourquoi vous occupez tant de l’ UPR, alors que le PCF avec Roussel est en train de tailler des croupières au PRCF, avec un programme qui revient aux fondamentaux du PCF !? « 

                J’aimerais bien comprendre ce qui vous fait dire que »le PCF avec Roussel est en train de tailler des croupières au PRCF, avec un programme qui revient aux fondamentaux du PCF !?"

                De quels fondamentaux parlez-vous ?


              • Captain Marlo Captain Marlo 19 janvier 19:21

                @cettegrenouille-là

                De quels fondamentaux parlez-vous ?

                Je parle des programmes du PCF d’avant les années 80.
                Cf les affiches du PCF des années 60 par exemple.

                Avant que « les réformistes » ne transforment le PCF en Parti pro européen.
                Le PCF copie le PRCF, mais sans le Frexit. Je me trompe ?


              • simir simir 19 janvier 20:44

                @Captain Marlo
                Sans le Frexit mais avec la participation à la manif de flics fachos et à l’utilisation ridicule du globish : « PCF is back »
                Alors Roussel peut bien parler de la gastronomie française mais cela serait beaucoup mieux de parler la langue de la république.
                Comment peut on se laisser séduire par un type qui dit que Jobidan pourrait prendre sa carte au P(C)F ??

                Le P(C)F c’est 40 années de dérive révisionniste et anti-soviétique.
                On voit le résultat


              • Captain Marlo Captain Marlo 19 janvier 20:53

                @simir
                Le P(C)F c’est 40 années de dérive révisionniste et anti-soviétique.
                On voit le résultat

                Merci pour ces précisions. Qui est Jobidan ?


              • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 19 janvier 21:27

                @Captain Marlo

                « Le PCF copie le PRCF, mais sans le Frexit. Je me trompe ?  »

                Oui, mais, les reniements du PCF, c’est plus grave que ça.

                Le regard que le PRCF porte sur a candidature de Fabien Roussel à la présidentielle de 20222 :

                https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/la-candidature-roussel-minee-par-la-mutation-euro-reformiste-par-georges-gastaud-presidentielles2022/


              • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 19 janvier 21:40

                @Captain Marlo

                Jobidan , c’est qui ?

                C’est Joe Biden !

                « J’ai l’impression qu’il a pris sa carte au parti communiste français. »

                C’est ce que dit Fabien Roussel !....

                https://www.facebook.com/Particommuniste/videos/176048797725132/


              • Captain Marlo Captain Marlo 20 janvier 09:42

                @cettegrenouille-là
                Pauvre Roussel, aux USA, les inégalités de revenu y sont bien plus importantes que ce qu’imaginent même les Américains ! Cf Inégalité de la répartition des richesses aux USA. Alors si Biden impose un peu les riches, il leur en restera bien assez pour survivre !


              • Captain Marlo Captain Marlo 20 janvier 09:57

                @cettegrenouille-là
                J’ai lu l’analyse de Gastaud, mais il y a une phrase avec laquelle je ne suis pas d’accord : "finie l’époque où Jean-Luc Mélenchon déclarait « l’UE on la change ou on la quitte ! », proposant le Frexit progressiste comme un plan B, donc comme une option au moins possible."

                Mélenchon a fait presque 20 % en 2017 sur ce gros mensonge. Il n’a jamais eu l’intention de sortir de quoi que ce soit. Il l’a expliqué à Rome au Forum du Plan B : « le plan B est internationaliste, ce n’est pas un plan nationaliste où chacun rentre à la maison ».

                C’est clair, la souveraineté, c’est nationaliste, une idée de fachos en somme.
                C’est d’ailleurs l’avis de toute la Gauche pour qui l’européisme est la religion « de la Terre promise » ! Dès qu’on est en désaccord avec eux sur l’Europe, c’est qu’on est facho.


              • simir simir 20 janvier 10:21

                @Captain Marlo
                Jo Biden...président EUA


              • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 20 janvier 11:59

                @Captain Marlo

                Bonjour Captain Marlo

                « @cettegrenouille-là
                J’ai lu l’analyse de Gastaud, mais il y a une phrase avec laquelle je ne suis pas d’accord : »finie l’époque où Jean-Luc Mélenchon déclarait « l’UE on la change ou on la quitte ! », proposant le Frexit progressiste comme un plan B, donc comme une option au moins possible."

                Mélenchon a fait presque 20 % en 2017 sur ce gros mensonge. Il n’a jamais eu l’intention de sortir de quoi que ce soit. Il l’a expliqué à Rome au Forum du Plan B : « le plan B est internationaliste, ce n’est pas un plan nationaliste où chacun rentre à la maison »."


                Je vous rejoins sur ce point.

                Je suis d’accord avec la lecture que vous faites de la pirouette de Mélenchon. C’était une arnaque délibérée, un miroir aux alouettes, dès le départ.

                Une tromperie délibérée pour racoler les électeurs décidés à voir notre pays sortir effectivement, et vite, de la dictature de l’UE, et à reconquérir le droit du peuple français à décider lui-même de son destin.

                Il semble que les responsables du PRCF ne croient plus désormais à cette supercherie..


              • Wells 19 janvier 14:22

                Histoire de savoir où l’on va, on va analyser le programme de chaque candidat : https://www.youtube.com/channel/UCIHcw83iAOGuXi9qXgr0VfQ

                Alors oui c’est long (enfin pour certains ça va être plus court...) mais vous pouvez aller directement via le sommaire la ou ça vous intéresse.

                Prochaines vidéo, le programme de Valérie Pecresse.


                • zygzornifle zygzornifle 20 janvier 09:56

                  On regarde les membres du PCF par curiosité se demandant de quelle époque ils débarquent ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article

PCF


Palmarès



Publicité