• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des actes en puissance à la puissance des actes : la tuerie (...)

Des actes en puissance à la puissance des actes : la tuerie d’Oslo

Un psychiatre américain (1), ancien consultant auprès de la CIA, exprimait hier sur une radio US (2) sa compréhension de la "tuerie d'Oslo" et la personnalité de "nders Behring Breivik.

Il commença son interview par marteler cette affirmation : "Le présumé tueur n'est pas un déséquilibré mental. Ce n'est pas un fou !"

L'argumentation qui suivit - bien que pouvant toujours être remise en cause - était aussi simple qu'implacable : seule une personne saine d'esprit et foncièrement intelligente peut concevoir et ourdir un plan d'une telle complexité avec un tel niveau de réussite (sic).

Cette assertion est difficilement réfutable (le procès du présumé tueur sera à cet égard très éclairant). Et c'est bien là le plus horrible dans cette affaire (au-delà des victimes et de la souffrance de leurs proches).

L'estampille de la folie sur un acte meurtrier à une double fonction : analgésique et sécurisante. Analgésique en tant que frappant l'acte du saut de l'imprévisible fatalité face à laquelle seule une acceptation dans l'abnégation peut fonctionner, et sécurisante en tant qu'elle est censée réduire le risque d'apparition d'un tel acte à une portion extrêmement réduite d'acteurs potentiels : les fous dangereux. Seconde affirmation invalidée s'il est considéré qu'il existe plus de déséquilibrés potentiellement dangereux que de terroristes agissant dans notre société.

A ce stade, la seule tare 'monstrueuse' qui pourrait être reprochée au présumé tueur est :

l'idéalisme.

L'idéal est une construction intellectuelle qui nous pousse à regarder un état individuel ou social qui nous dépasse et dans lequel notre bien-être serait largement supérieur à notre état présent. De prime abord, une telle posture intellectuelle n'a strictement rien de dangereux. Certes.

Mais l'idéalisme peut devenir extrêmement meurtrier dès lors que son prosélyte se retrouve en situation de pouvoir (dans l'acception première du terme : "être capable de réaliser l'idéal".) L'histoire de l'humanité est remplie d'hommes de bonne volonté aux hautes aspirations sociales qui devinrent des bourreaux par la seule justification de la conduite (à terme) de leur idéal.

L'idéal du présumé tueur était vicié à l'origine parce qu'empreint de notions moralement inacceptables (xénophobie, suprématisme...). Mais dans une démocratie accomplie, ces seules idées ne sont pas condamnables dès lors qu'elles ne nuisent pas directement et objectivement à autrui. Et surtout dès lors qu'elle ne sont pas suivies d'effets tangibles, mesurables !

La faillite de l'Etat voire de la société n'est pas à chercher dans son incapacité à avoir empêcher la commission d'un tel acte par un quelconque processus coercitif. Elle réside ontologiquement dans son inertie au changement. Dans sa trop grande faiblesse à s'adapter - perpétuellement - à l'émergence d'un nouvel environnement.

Anders Behring Breivik n'est pas le symptôme d'une maladie sociale. Il est la monstrueuse preuve de l'inintelligence de notre société. Il est le violent coup de règle sur les phalanges de notre éducation.

 

(1) Dr Steve Pieczenik.

(2) http://www.prisonplanet.tv


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 juillet 2011 12:40

    Il faut tout de même être complêtement IRRATIONNEL pour commettre des faits qui vont lui valoir 20 ans de prison au minimum (moins les remises de peines et autres réductions pour bonne conduite : un autre pied de nez aux progressistes de son pays qui exigeront l’incompressibilité de sa peine contrairement à leurs valeurs ) .





    • boronali boronali 26 juillet 2011 12:50

      Bien au contraire, les actes commis par le présumé tueur démontrent une complète rationalité, soit une entière adéquation entre le(s) but(s) poursuivi(s) et les actions mises en oeuvre.


      Quant aux conséquences personnelles, Il a lui-même exprimé dans son manifeste que « seul la réalisation de son idéal comptait » et que lui n’était qu’un instrument négligeable de la réalisation dudit idéal. En ça, sa démarche est assimilable à celle d’un terroriste.

      Son idéal lui peut être perçu comme IRRATIONNEL en tant qu’il est en inadéquation avec la marche actuelle de la société (mixité, multiculturalisme...)

    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 juillet 2011 12:57

      20 ans de prison pour une satisafaction intellectuelle je trouve que c’est disproportionné et donc irrationnel.

      Le présumé tireur fou n’a rien pigé !

      Ou alors, il a laissé son instinct prendre le dessus sur sa raison.


    • boronali boronali 26 juillet 2011 13:12

      VOUS trouvez que c’est irrationnel et donc la conclusion est que le tueur est fou. 


      Jugement purement personnel, vous en conviendrez.


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 juillet 2011 13:28

      Accepter 20 ans de prison pour une cause, quelle qu’elle soit, et ce sans contre partie matérielle est irrationnel.




    • boronali boronali 26 juillet 2011 13:52

      Est rationnel ce qui est conforme à un raisonnement, à la raison. La raison étant « la faculté propre à l’homme par laquelle il peut connaître, juger et se conduire selon des principes. » (Cf. Larousse)


      Aloïs, je vous croise au coin de la rue, sans vous connaître et sans autre forme de procès, je vous administre une gifle. Mon comportement est parfaitement irrationnel parce qu’injustifié si ce n’est par une pulsion infondée.

      Maintenant dans le cadre d’une discussion et parce que je considère que votre argumentation est totalement déplacée (à tort ou à raison) je finisse appuyer mon argumentation par une gifle afin de vous faire changer d’optique et de comportement, mon action bien qu’aggressive et totalement disproportionnée peut parfaitement être considéré comme rationnelle.

      Je ne vois pas quoi, une fois encore, l’acceptation des conséquences de ses actes, avant même de commettre ces actes - comme l’a exprimé le présumé tueur dans son « manifeste » est preuve d’irrationnalité.

      Pour une cause véritablement noble, Nelson Mandela a accepté de commettre des actes lui faisant encourir l’emprisonnement et pour la défense de cette cause, il a même refusé sa libération conditionnée par un abandon de son combat au risque de finir sa vie en prison. Je ne connais pas une personne pouvant démontrer que ce comportement que l’on peut considérer comme disproportionné ait été IRRATIONNEL.







    • daravel 26 juillet 2011 14:18

      Merci pour ton point de vue sur le sujet Boronali, ça fait plaisir de voir qu’il y a des personnes capables d’avoir un regard lucide sur ce genre de question délicate.

      Cet acte horrible peut aisément être rangé du même côté que ceux des lycéens de Colombine par exemple... Même lorsque l’acte nous dépasse par sa cruauté et sa violence, il n’empêche qu’il appartient au fait humain... Et l’être humain se rassemble autour d’une représentation du monde plus ou moins convergente... Il y partage ses valeurs et ses espoirs... En cela il est tout à fait rationnel... S’il ne peut plus s’y projeter... Alors tout est possible même les actes les plus barbares, tout en ne quittant pas la rationalité... (voir le lycée Colombine). D’ailleurs dans la même veine, il y a pas mal de psychopathes qui sont également tout à fait rationnels... Ils ne partagent pas les mêmes valeurs avec le groupe... et donc trouve leur chemin particulier de façon solitaire...


    • LeGus LeGus 26 juillet 2011 18:21

      @Boronali,

      Donnez vous donc la peine de taper « alois frankenberger » dans google et vous comprendrez mieux pourquoi la personne qui porte ce pseudo tient tellement à exonérer de toutes motivations politiques l’auteur du massacre en le disant seulement fou.

      Cordialement.


    • Alksnis 26 juillet 2011 18:27

      Justement, aucun néonazi ne porterait ce nom forgé sur la légende de « Frankenberger » grand papa d’Adolf. Un nazi portant un pseudo qui sous entend que le grand père d’Hitler pourrait être juif, pas convaincant.


    • darkcrystal darkcrystal 26 juillet 2011 19:06

      Ce qui est irrationnel dans le comportement Anders Behring Breivik, c’est qu’il se soit rendu sans tirer sur les policiers et sans chercher a s’enfuir, sachant qu’il en prendrait pour 21 ans, est t’il masochiste ?

      -------------------------------------------------------------------------------------------------------
      D’après son avocat : « Son défenseur a également révélé lundi qu’Anders Behring Breivik « a dit à plusieurs reprises qu’il s’attendait à être abattu », lors de son transfert ou de son arrivée au tribunal lundi. »
      --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
      Il voulais donc peut être se suicider ? sans le faire lui même ?

      Ou alors c’est a cause de la drogue ?

       :« L’avocat a également affirmé, selon USA Today, que le suspect était drogué au moment des faits. S’il avait affirmé avoir agi seul, il aurait par ailleurs évoqué l’existence de « deux (autres) cellules en Norvège et de plusieurs cellules à l’étranger. »



    • mick_038 mick_038 31 juillet 2011 01:55

      Conséquences bénéfiques ? Lesquelles ? Y’en aura pas des masses.
      Ça oblige tous les partis extrémistes à se faire plus que petit en ce moment, et, dans la conscience collective, l’extrémiste va être à présent être assimilé à un potentiel terroriste meurtrier en puissance. Ça a même déjà commencé dans mon coin, à toulon. Là où on entendait 90% de la population affirmer haut et fort qu’ils voteraient marine, les même font aujourd’hui machine arrière toute et affirment qu’ils voteront Mélonchon.... C’est d’un rationnel...
      De plus, cet attentat va permettre aux gouvernements, et en particulier le notre, grâce à lopsi, de mettre en place un contrôle plus sévère et un fichage des membres d’organisations et de partis considérés comme extrêmes, avec à terme la possibilité d’étendre cela aux fréquentations, aux religions, aux sites internet consultés, etc, etc... C’est pas de la fiction, c’est ce pourquoi loppsi, et à venir loppsi 2 ont été conçues. Bref, un bon fichage généralisé, avec un contrôle de la « liberté » de chacun accrue. D’ici à ce qu’ils obligent les adhérents ou les militants d’un parti ou d’un mouvement politique à porter à tout moment une puce biométrique gps pour savoir où il se trouve, voir ce qu’il fait.
      Pour les politiques et autres décideurs pressés, cet attentat terroriste, c’est vraiment du pain béni qui leur tombe du ciel. D’une, ça oblige les partis extrémistes de la droite à la mettre un peu en sourdine, et ça va obligatoirement leur faire perdre des voix (5% en gros pour Marine, mais vu que son père n’a pu s’empécher de l’ouvrir, on peut aller jusqu’à 8-10%). De deux, une fois qu’on aura tous un peu oublier le côté facho de l’histoire et de l’individu, avec l’aide de nos médias (si si ils sont payés pour ça), les gouvernements feront voter des lois sécuritaires proches si elles ne sont semblables à celle d’un état totalitaire. Ben oui, comprenez, cet attentat leur a ouvert les yeux sur une réalité jusque là ignorée : nous sommes tous de potentiels terroristes en puissance. Il faut donc mieux se surveiller les uns et les autres, ne pas hésiter à dénoncer tout comportement suspect et douteux de vos voisins, amis, famille, (un numéro vert sera mis en place), et surtout, on doit mieux encadrer (comprendre surveiller) chacun des citoyens, ses activités, sa santé, son alimentation, ses déplacements, ce qu’il va faire sur internet, ses appels téléphoniques, etc, etc... Rigolez pas, dans moins de 5 ans, on y est, sachant que la victoire du petit est déjà programmée. Un scénario qui fait un peu penser à Equilibrium. Cet attentat fait l’affaire de nombreux gouvernements, notamment les plus corrompus, les plus véreux et les plus mafieux, donc France, Italie, GB, Grèce, US, etc...

      Donc, s’il avait réfléchi ne serait qu’un quart de dixième de demi-seconde, ce facho, il se serait rendu compte que cet attentat, loin d’aider sa cause, va, bien au contraire, en précipiter la chute, ce dont bien sûr, je me réjouis. Mais les cadeaux empoisonnés qui viennent avec ne me réjouissent absolument pas.

      La connerie, le fanatisme, l’extrémisme, l’intégrisme, l’intolérance, la xénophobie, se foutent de votre couleur, blanc, rouge, noir, jaune, gris, mauve à pois vert, comme de votre taille, comme de votre poids, comme du fait que vous portiez ou non des lunettes, que vous soyez blond ou brun, que vous habitiez Marseille ou Paris, que vous sentiez le fauve ou le musc, ils se moquent de votre tour de poitrine, de votre accent, du fait que vous ayez du poil sur le torse ou dans la main.
      Ce sont des poisons, lent et efficace, qui s’immiscent petit à petit en vous, dans chaque recoin de votre intimité, et qui finissent par vous rendre aussi con qu’une palourde et aussi peu fréquentable qu’un rat ayant la rage... 


    • xray 26 juillet 2011 15:38


      NORVÈGE 

      EUROPE 

      La tuerie d’Oslo 
      Il est peut probable qu’une telle action soit l’œuvre d’une personne isolée. 
      Dans le passé, on a souvent prêté ces actes à un illuminé de passage. Cela n’a jamais été vrai. Derrière, il y a toujours de la manipulation,  une fourniture d’armes, des équipes de spécialistes.

      Contrairement à ce que l’on nous fait croire,  dans ce pays riche, la Norvège, tout n’est pas rose. Loin s’en faut. 
      Le gouvernement gaspille beaucoup d’argent sur les marchés financiers (encore eux). 

      De plus, la richesse de ce pays récalcitrant est convoitée par l’Europe. 

      Le 9/11 
      Une opération menée par l’armée américaine. 
      http://mondehypocrite501.hautetfort.com/ 

      Une maison a t-elle un devoir de mémoire ? 
      http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/21/une-maison-a-t-elle-un-devoir-de-memoire.html 



      • boronali boronali 26 juillet 2011 19:52

        @LeGus + @alksnis : le pseudonyme importe peu si ce n’est que celui-là sied à un troll smiley En même temps, le mien de pseudo renvoie à un âne...


        @darkcristal : preuve supplémentaire s’il en est que l’home était en pleine possession de ses moyens et n’avait aucune intention suicidaire. Il voulait réaliser un symbole. Il la fait. Par son procès, il va alors bénéficier d’une formidable tribune... Le coup était bien préparé !

        • Attilax Attilax 26 juillet 2011 23:02

          Nous naissons tous fous. Certains le demeurent...


        • Radix Radix 31 juillet 2011 11:38

          Bonjour Aliboron

          Votre pseudo renvoie à beaucoup plus qu’un âne.

          Un âne qui fait de l’art moderne avec sa queue et qui expose, n’est pas un âne ordinaire !

          Radix


        • simplesanstete 27 juillet 2011 00:31

          Bon article, écoutez ce que dit Lacenaire, home and alone
          JE ne suis pas cruel je suis logique
          Je ne suis rentré en moi même et je n’ai jamais pu en sortir.

          .Les enfants du paradis LE film d’amour impossible tourné pendant la 2eme guerre, intemporel !!!
          http://www.youtube.com/watch?v=ZM0cutUKvIg

          Il est la monstrueuse preuve de l’inintelligence(correction : atomisation) de notre société.


          • Francis JL 27 juillet 2011 09:34

            Au sujet de cette affaire, j’aimerais faire un parallèle entre : les kamikazes ou désignés comme tels ; Lee Harvey Oswald ; Damiens ; et enfin, le tueur d’Oslo.

            - Les trois premiers paient ou ont payé de leur vie leurs crimes. Robert François Damiens a payé le prix fort.

            - Le tueur d’Oslo a des chances, non seulement de sauver sa peau, mais en plus, d’éviter la prison. http://www.carevox.fr/psycho-sexo/article/tueur-d-oslo-apres-la-folie 

            Cherchez l’erreur.


            nb. Jacob Leon Rubenstein, qui changea son nom en Jack Leon Ruby (né le 25 mars 1911 à Chicago - mort le 3 janvier 1967 à Dallas), était le propriétaire d’une boîte de nuit à Dallas ; il assassina Oswald le 24 novembre 1963  : 2 jours après l’assassinat de Kennedy ! (C’est moi qui souligne)


            • Lorelei Lorelei 31 juillet 2011 14:53

              Ce type est taré comme tous ceux de son espece mais il n’en empeche pas moins qu’il est totalement responsable de ses actes, la folie n’est pas une justification aux actes des criminels, la folie n’est rien d’autre que le désir de faire mal sciement aux autres , et il y a toujours des gens pour justifier ce type de fou pour ma part je ne le justifie pas c’est un fou à soigner et à garde en taule et quand je dis soigner je parle d’arriver à lui faire réaliser sa folie sa haine en un mot et lui enlever toute justification à ces actes


              • kalon 31 juillet 2011 19:53

                L’armée américaine en a fabriqué des dizaines de milliers de psycopathes en puissance, tout comme les autres armées, tel l’armée russe avec ses spetchnaz.
                Les rues en sont pleines de tueurs psycopathes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès