• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des Balkans à la Baltique : faut-il s’attendre à un conflit (...)

Des Balkans à la Baltique : faut-il s’attendre à un conflit Otan-Russie ?

Cette année, deux machines de guerre gigantesques, l'Otan, d'une part, et la Russie et la Biélorussie, d'autre part, entreront en mouvement pour s'élancer l'une en direction de l'autre pratiquement de front. Ce scénario militaro-politique dans littéralement quelques mois est déjà exposé dans les plans des QG des dizaines de pays, et il est pratiquement inéluctable. 

JPEG

Le général américain Tod Wolters, commandant des forces de l'Otan en Europe, a fait part de l'envergure des manœuvres prévues - Defender Europe 2021

Les plus importantes manœuvres de l'Alliance en 2021 se tiendront en mai-juin sur le territoire de 12 Etats des pays baltes au nord jusqu'à la péninsule des Balkans au sud. A Defender Europe 2021 participeront près de 31.000 hommes de 26 pays membres et partenaires de l'Otan. 

En prévision des exercices les Etats-Unis projetteront un grand contingent depuis la partie continentale du pays en Europe. 

Selon le plan initial, ces exercices devaient être d'une moindre ampleur compte tenu des manœuvres Defender Pacific 2021 prévues pour cette année dans l'océan Pacifique. Le report de ces dernières à 2022 a permis d'accroître le nombre de participants européens aux exercices Defender. De plus, à cela a contribué la décision d'annuler le retrait d'Allemagne de 12.000 soldats américains. 

De leur côté, Minsk et Moscou ont déjà entamé la préparation des manœuvres stratégiques de commandement conjointes Ouest 2021 sur le territoire biélorusse. 

Trop de choses montrent que nous n'assistions à rien d'autre qu'au scénario le plus probable d'une grande guerre sur le continent. En d'autres termes, d'une Troisième Guerre mondiale. 

Le journal polonais Polityka dans un article intitulé "La Pologne devra maîtriser ses nerfs en observant la confrontation entre l'Otan et la Russie" écrit à ce sujet ceci : "Defender Europe 2021 et Ouest 2021 vont pratiquement s'effleurer. Et bien qu'on les qualifie de "simples manœuvres", comme nous l'avons déjà vu, elles seront orientées sur des ennemis concrets. Les Etats-Unis avec l'Otan s'entraîneront forcément une nouvelle fois à défendre le flanc Est contre la Russie, alors que cette dernière avec la Biélorussie préparera un exercice de contrattaque". 

Comment les généraux des deux côtés perçoivent-ils le scénario de ces activités gigantesques de par le temps et l'espace ? 

L'Otan a l'intention de placer ses troupes en état d'alerte en mai et en juin. Du moins, dans un premier temps les principales activités, telles que Bruxelles et Washington les imaginent, se dérouleront en Europe de l'Est au bord de la mer Noire et de la Méditerranée. Dans ce cas, il serait logique de supposer que la mèche de la Troisième Guerre mondiale serait allumée par l'Ukraine, qui se consume depuis longtemps. 

La veille ou immédiatement après le début des événements tragiques les Etats-Unis entameront la projection de leurs forces par l'aviation et la mer (via la Grèce et les ports dans la mer Adriatique) dans les Balkans : en Croatie (le polygone de Slunj), en Bosnie-Herzégovine (polygone de Manjaka) et en Macédoine du Nord (polygone de Krivolak). Une partie des exercices est également prévue au Monténégro, au Kosovo et en Albanie. En Bulgarie et en Roumanie auront lieu des manœuvres de défense antiaérienne et des tirs de missiles sol-sol. Une grande partie des manœuvres se déroulera en Hongrie, qui servira de ligne arrière de la "guerre". 

Avec les troupes des alliés de l'Otan, au sud du continent, aux exercices participera la 82e division aéroportée des Etats-Unis, qui sera projetée depuis la base américaine de Fort Bragg par l'aviation de transport militaire. De plus, dans une bataille d'entraînement dans les Balkans participera la 173e brigade aéroportée américaine (stationnée à Vicence, en Italie) et la 53e brigade d'infanterie de la Garde nationale de Floride. Ainsi que des unités plus réduites. 

En parallèle des tirs retentiront bien plus au nord, en Pologne. Personne ne cache que l'objectif de l'Alliance consiste à travailler une offensive contre Kaliningrad et la base de la flotte de la mer Baltique. Ce qui affectera forcément la Biélorussie. 

Selon le plan de Defender Europe 2021, avec des chars Abrams et des véhicules de combat d'infanterie Bradley de la 1ère division de cavalerie, la 33e division d'infanterie italienne participera à "l'assaut" de Kaliningrad. Ainsi que des forces d'appui comprenant la 12e brigade d'aviation militaire (déployée depuis mars 2013 en Bavière, Allemagne), la 41e brigade d'artillerie avec des lance-roquettes multiples M270 (qui attend son heure depuis 2018 en Bavière), ainsi que la 372e brigade de génie (Minnesota). 

Si ces forces ne suffisaient pas, les Etats-Unis pourraient également envoyer en Estonie une autre brigade aéroportée. Cette éventualité a été annoncée l'été dernier par le commandant des forces américaines en Europe Christopher Cavoli. 

L'ampleur de ce plan et le coût exorbitant des jeux militaires à venir de l'Alliance près des frontières russes sont impressionnants. 

Les experts supposent que Moscou réagira en organisant toute une série d'exercices sur l'axe stratégique occidental. Le point culminant sera le lancement de missiles intercontinentaux sur le polygone de Koura au Kamtchatka. 

Quel est le plus grand danger dans ces deux scénarios ? Etant donné que des batailles d'entraînement se dérouleront dans une zone sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale des Balkans à la mer Baltique, et que ces événements impliqueront des centaines de milliers de personnes sur tout le continent et une grande quantité de matériel militaire, la probabilité d'accidents fatals montera en flèche. Qui plus est au vu des contacts mutuels pratiquement suspendus entre les militaires à Moscou, à Bruxelles et à Washington. Par conséquent, la probabilité de la dernière guerre pour l'humanité augmente elle aussi. Alors que personne des deux côtés de l'Atlantique ne semble la souhaiter.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=2439


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 16 février 21:00

    Le premier à faire machine arrière est un héros.


    • roman_garev 17 février 07:47

      Les Ricains auront un beau soutien en Ukraine avec ce commandant en chef-ci


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 février 10:59

        La Russie poutinienne a foutu en l’air en une année ce que la russie poutinenne a mis tant de temps à construire : se poser en défenseur de la liberté des peuples contre l’hégémonie US.

        Pour l’Ukraine en 2014 on pouvait lui donner le bénéfice du doute, puisque l’UE OTAN n’avait pas agi de façon plus intelligente.

        Mais en voulant satellisant la Biélorussie coupable de rebellion contre son dirigeant, et en humiliant l’Arménie avec l’aide de ses chiens fous turco-azéris, en 2020, elle a montré qu’elle ne valait rien de mieux que les USA.

        On a beau dire : j’ai pas vu la commission de Bruxelles utiliser la Turquie pour envahir la Hongrie, même si Orban n’est pas très apprécié.


        • troletbuse troletbuse 17 février 11:24

          @Olivier Perriet
          Tiens j’ai quelque chose pour toi, à 55’40’’  smiley
          https://www.youtube.com/watch?v=wvIHiwq-VH4&feature=emb_rel_end


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 février 12:26

          @troletbuse

          c’est daté.... du 1er décembre 2015.

          Il y a 5 ans.


        • troletbuse troletbuse 17 février 15:16

          @Olivier Perriet
          La date a un rapport avec ce qui est dit ? Bizarre.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 février 11:58

          @troletbuse

          Il y a 5 ans c’était plus crédible que maintenant


        • roman_garev 17 février 12:33

          Aujourd’hui le vice-ministre russe d’AE Sergueï Ryabkov a déclaré : 
          « La Russie peut passer à la politique de dissuasion active des États-Unis tous azimuts, si Washington ne renonce pas à son cap hostile de pression sur Moscou ».

          « Dissuasion active tous azimuts »
          ... Hum-m... La Syrie ? L’Ukraine ?..


          • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 février 12:50

            @roman_garev

            Quel âne, encore un : je sens qu’il veut nous envoyer un missile hyper sonique, qui va faire 4 fois le tour de la Terre dans la stratosphère avant d’atteindre son objectif.


          • QAmonBra QAmonBra 17 février 14:10

            Merci @roman_garev pour l’info.

            Effectivement, la Russie passe de la politique de la main tendue à celle de la baffe, il était juste temps, ni trop tard ni trop tôt, un bon tempo et personne ne pourra prétendre que sa diplomatie a manqué de patience et/ou agit traitreusement . . . Suivez mon regard !

            En face ils n’ont toujours pas compris, logique, qui croit tout le temps qu’on lui ment ? . . .


          • QAmonBra QAmonBra 17 février 13:22

            Merci @ l’auteur pour le partage.

            (. . .) faut-il s’attendre à un conflit Otan-Russie ?

            Vous n’y pensez pas !?

            Soyons sérieux l’auteur, de temps à autres il le faut même si j’adore me bidonner :

            Les pauvres troufions de leur Ô tante se feront conventionnellement laminer en quelques jours, pour ne pas perdre la face leurs traineurs de sabres devront utiliser l’arme nucléaire, tactique ou non, et là. . .

            Je sais que les larbins de la ploutocratie occidentale en tiennent une sacrée couche, mais je doute que ce soit à ce stade, toutes ces menaces de matamores, du (trans)genre retenez moi (solidement !) où je fais un malheur, c’est pour alimenter la si utile ̶t̶e̶r̶r̶e̶u̶r̶ peur de leurs ̶m̶o̶u̶t̶o̶n̶s̶ opinions publiques et, si je me plante, ce qui est possible vu les tarés à qui on a affaire, alors chacun peut prier qui il veut, de toutes façons, vu l’immensité de leur pays, militairement on appelle cela profondeur stratégique, il y aura pour un nouveau départ de l’humanité, plus de survivants chez eux que dans notre occident surpeuplé et, comme disait l’autre, les premiers deviendront les derniers !

            Bon, je dis ça mais c’est comme si j’avais rien dis. . .


            • Iris Iris 17 février 13:57

              @QAmonBra

              Bon, je dis ça mais c’est comme si j’avais rien dis. . .


              Mais il fallait le dire !

              Sentiments mitigés entre satisfaction que les Russes aient maintenu cet équilibre et inquiétude de constater que la prolifération continue. 


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 17 février 14:37

              @Iris

              Effectivement, il faut bien que les dissidents en charentaises de l’Ouest roulent des mécaniques par substitution :

              se pâmer devant Vladimir, quand on n’a aucune fierté, c’est vrai que là est l’essentiel smiley


            • Iris Iris 17 février 15:11

              @Olivier Perriet
              Désolé je ne possède pas le prérequis nécessaires.
              Qui sont les dissidents en charentaises de l’Ouest ?
              Les même que ceux qui se pâment ?
              Aucune fierté pourquoi ? Parce qu’on considère que les ricains n’ont pas raison sur tout ? 


            • QAmonBra QAmonBra 17 février 15:35

              @Iris

              Avec l’arme nucléaire, les habituels fauteurs et profiteurs de guerres n’ont plus la possibilité, de continuer a tirer les ficelles à l’abri du conflit, ils risquent autant pour leurs fesses que le dernier des quidams qu’ils méprisent.

              Aussi confortable et sur que soit un abri nucléaire, quand on est monstrueusement riche, ce n’est qu’un sursis pour l’enfer, au point qu’il vaut mieux mourir dès la première frappe, qu’être survivant et lesdits ploutocrates sont assez instruits pour le savoir.

              C’est ce qu’on appelle l’équilibre de la terreur, que les rapaces U$ionnards ont voulu détruire, mais que les russes ont réussi à rétablir à marche forcée grâce à V. Poutine et heureusement pour nous tous, car sinon, ils ne faut pas se faire d’illusions, nous serions assurés de connaitre, à terme, un nouvel âge féodal et de redevenir les serfs qu’était l’immense majorité de nos ancêtres !

              Sous le poids des couteuses sanctions de tous types, russes, chinois et iraniens se sont quasiment détachés du système financier occidental en faillite, le temps jouant à présent pour eux, ils leur suffit de contenir les velléités occidentales le temps nécessaire, mais en face les plus vicieux le savent aussi.

              Le danger n’est pas la prolifération des armes nucléaires, mais les psychopathes pouvant les actionner !

              Pour ma part, sans espoir de liberté, je préfère vivre comme un homme, rien qu’un homme mais tout un homme durant un jour, que mille comme esclave, alors advienne que pourra car si la mort est une réalité et joue un rôle, à quoi sert la peur de mourir ?. . .


            • Iris Iris 17 février 16:00

              @QAmonBra

              Oui, je vois la situation comme vous en gros, pas très réjouissant quoi. Mais il faut garder le moral tout de même, tout n’est pas si noir

              Le danger n’est pas la prolifération des armes nucléaires, mais les psychopathes pouvant les actionner !

              Un psychopathes armé est tout de même nettement plus dangereux.

              Pour ma part, sans espoir de liberté, je préfère vivre comme un homme, rien qu’un homme mais tout un homme durant un jour, que mille comme esclave, alors advienne que pourra car si la mort est une réalité et joue un rôle, à quoi sert la peur de mourir ?. . .

              Heureusement que pour la plupart d’entre nous il y a des positions acceptables, et parfois heureuses, entre esclavagisme et liberté absolue.


            • Iris Iris 17 février 15:55

              Oui, je vois la situation comme vous en gros, pas très réjouissant quoi. Mais il faut garder le moral tout de même, tout n’est pas si noir

              Le danger n’est pas la prolifération des armes nucléaires, mais les psychopathes pouvant les actionner !

              Un psychopathes armé est tout de même nettement plus dangereux.

              Pour ma part, sans espoir de liberté, je préfère vivre comme un homme, rien qu’un homme mais tout un homme durant un jour, que mille comme esclave, alors advienne que pourra car si la mort est une réalité et joue un rôle, à quoi sert la peur de mourir ?. . .

              Heureusement que pour la plupart d’entre nous il y a des positions acceptables, et parfois heureuses, entre esclavagisme et liberté absolue.


              • Iris Iris 17 février 16:01

                @Iris
                Oups ! Ca n’était pas pour l’auteur.


              • I.A. 17 février 15:57

                Le truc « un peu » gênant :

                • vu l’historique des deux belligérants,
                • vu l’échelle des deux exercices,
                • vu la proximité des populations civiles,
                • vu la « finesse » des parties en présence, 
                • vu les antécédents des uns comme des autres, en termes d’influençabilité face aux manipulations en tous genres...

                Eh bien oui, ça pourrait bien être la dernière guerre mondiale !


                • Edmond 17 février 16:09

                  Docteur Folamour et/ou Guerre Froide 2.0

                  On nous la re-joue donc une énième fois ?!

                  Ces deux pays ne se livrent pas la guerre totale. Ceux qui écoperont, par contre, seront les pays tierces qui seront menacés, puis bercés et à qui l’ont finira par vendre d’un côté comme de l’autre, des armements desuets mais néanmoins trop complexes pour être entretenus par eux et qui nécessiteront le maintien sur place de personnels étrangers. Perte de fric, et perte d’autonomie déjà bien entamés…

                  Entre temps nous avons un excellent épouvantail pour distraire les masses (avec les « nouvelles du sport », les télé-séries, et les pseudo-scandales « people ») afin que personne ne voit le naufrage économique qui se profile à l’horizon..


                  • Ecureuil66 17 février 19:22

                    rien de nouveau sous le soleil....de telles manœuvres militaires ont toujours existé avec peut-être quelques pauses ....A l’Est comme à l’Ouest les dirigeants ont besoin de désigner un ennemi à leurs peuples pour justifier de leur rôle et de l’importance des dépenses militaires ...tristes civilisations ! mais je ne pense pas que cela débouchera sur un conflit, car comme il a été dit , ni les uns ni les autres n’en veulent, même s’il y a une « bavure » non programmée.

                    je précise quand même que en tant qu’observateur sans parti pris j’ai constaté que c’est toujours les américains les provocateurs : vu le budget fantastique alloué à leurs forces armées (presque égal à celui de toutes les autres armées du monde réunies) comment pourrait il d’ailleurs en être autrement.....


                    • microf 17 février 21:46

                      Je n´arrive pas á comprendre comment un pauvre pays comme la Russie d´après l´Occident au budget militaire qui n´atteint même pas 70 milliards de dollars, peut faire peur aux pays riches de l´Otan avec un budget militaire de plus de 1000 milliards de dollars.

                      Comme l´a dit le Président Poutine aux occidentaux, ne nous prenez pas pour des cons.

                      La Russie n´est pas l´Afrique oú vous faites n´importe quoi. La Russie est une très grande puissance, alors même si vous n´aimez pas les Russes, avant qu´il ne soit trop tard, mettez-vous rapidement á la table des négociations pour trouver un mode de vivre ensembles.


                      • Ecureuil66 17 février 22:07

                        @microf
                        la Russie ne fait plus peur aux stratèges de l’Occident...en fait ce sont les dirigeants occidentaux qui agitent cet épouvantail du méchant russe pour mieux asseoir leur domination sur leurs populations respectives.... créer la peur pour mieux contrôler !
                        Par contre effectivement l’ours soviétique a développé ses techniques de défense et contre attaque de telle sorte que si feu nucléaire il y a cela coutera aussi cher à son agresseur (c’est le principe même de la dissuasion nucléaire) Il paraît aussi que les russes sont très forts en contre mesures électroniques et supérieurs aux américains dans ce domaine...à noter qu’on est toujours là dans la défense et non dans l’attaque !


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 février 12:01

                        @Ecureuil66

                        Faudrait vous mettre d’accord entre vous les admirateurs de PouPou smiley

                        vous êtes des pauvres inoffensifs agressés, ou alors vous contraignez la partie adverse à négocier ?


                      • Ecureuil66 18 février 12:49

                        @Olivier Perriet
                        j’ai l’impression que vous avez tendance à tout ramener à deux blocs monolithiques, les pour et les contre, le noir et le blanc, etc......la vie est plus compliquée , 7 milliards d’êtres humains, sept milliards d’avis différents , même s’il y a des courants qui se ressemblent ....autrement on serait des clônes !


                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 18 février 14:28

                        @Ecureuil66

                        disons que sur AV il n’y a pas vraiment de place pour la nuance. Vous vous en rendrez vite compte ! smiley


                      • Iris Iris 18 février 14:34

                        @Olivier Perriet

                        Exact, et on ne peut pas dire que vous fassiez beaucoup pour y remédier, concernant la Russie nottament  smiley


                      • microf 18 février 16:59

                        @Iris

                        Même si je ne suis souvent pas d´accord avec vos commentaires que je commente rarement, lá á @Olivier Perriet, vous avez très bien répondu. 

                        Á tout Seigneur, tout Honneur.
                        Bravo.


                      • microf 18 février 17:01

                        @Ecureuil66

                        Merci pour votre réponse, j´ai bien compris.


                      • troletbuse troletbuse 22 février 12:37

                        @Olivier Perriet
                        T’as été voir ou tu te fies à la propagande ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Patrice Bravo

Patrice Bravo
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité